• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Saccage de la fac de Tolbiac par les barbares : Clovis, reviens, ils sont (...)

Saccage de la fac de Tolbiac par les barbares : Clovis, reviens, ils sont tous devenus fous !

Université Tolbiac

Locaux vandalisés, murs tagués, déchets et excréments qui jonchent le sol... L'opération de police qui a permis de libérer la faculté de Tolbiac (Paris 13ème) laisse aujourd'hui place à un décor d'horreur et de consternation. Clovis lui-même, dont l'endroit porte le nom de sa victoire de 496 après JC, n'en reviendrait pas. Les barbares qui ont souillé les lieux ont occasionné pour un million d'euros de dégats, que paieront les cornichons de contribuables. Le président de la fac, M.Haddad, a ajouté une cerise sur le gateau en rappelant que les locaux venaient d'être rénové pour 800000 euros de travaux de confort. Donc près de deux millions d'euros de manque à gagner, qui auraient pu servir à la recherche contre le cancer et pour l'aide aux nécessiteux... Ce dont se moquent les wisigoths de l'ultra-gauche, davantage attachés à leurs obsessions qu'à l'intéret général.

"Mort à la démocratie", "nos désirs sont des ordres", "nous sommes les putes 2 Tolbiac et des bandits", "à mort Israel" etc. Autant de slogans idiots, immatures et ultra-violents, typiques d'une ultra-gauche sans culture ni perspective, qui se cantonne à un rôle de fascistes de gauche. Comme toujours, ces militants sont très minoritaires, mais très persuasifs car cogneurs et dominateurs. La masse des étudiants n'a pas choisi de bloquer les amphithéatres, ni de vandaliser les lieux, et ce n'est pas une nouveauté.

De 1991 à 1993, l'auteur de l'article était étudiant en histoire à Tolbiac. Une ambiance sympathique et des enseignants de grande classe, de Jacques Marseille à Robert Fossier en passant par l'éternel Antoine Prost. Des murs décorés d'affiches trotskystes et anars, à une époque où le mur de Berlin venait de s'effondrer. Un faux-semblant, car la grande majorité des étudiants votaient à droite, sauce libérale. Le rêve socialiste était mort avec les régimes communistes d'Europe de l'est et les désillusions du mitterrandisme. Les jeunes pensaient d'abord à eux et s'éloignaient des causes communes, une époque où les portes se refermaient, celle des premières délocalisations et restructurations, des radios FM aux mains du show-business et des chaines de TV privées qui distillaient les joies du capitalisme triomphant. Pas d'internet et peu de médias alternatifs il y a déjà vingt-cinq ans...

Hormis le fait que les quelques agitateurs avec qui je mangeais au resto-U du bout de la rue de Tolbiac sont aujourd'hui des vedettes de la gauche/droite sociale/libérale ou des médias (coucou Stéphane Pocrain !), les choses ont quelque peu changé. Il n'y a plus de leaders aujourd'hui, mais des groupes rencontrés sur les réseaux sociaux, qui imposent leur chahut. Les militants d'extrême-gauche un peu "réfléchis" viennent de l'extérieur. Mais le gros des troupes estudiantines ne demande rien, et se contente de suivre. Il n'y a rien de révolutionnaire là-dedans, juste une volonté nihiliste de mettre le bazar, sans perspective historique. Mai 68 est à des années-lumière de 2018.

Donc il va falloir réparer les dégats, et les barbares non-solvables pour la plupart seront peu condamnés par une justice débordée et aux ordres. On s'étonnera toutefois de la relative clémence de nos pouvoirs publics à l'encontre de cette ultra-gauche violente et anti-républicaine ; personne ne peut imaginer que si l'extrême-droite avait mis le boxon de la sorte nos responsables politiques n'auraient sévi. En l'occurrence, la fac d'Assas, réputée droitiste, n'a jamais été vandalisée, ni l'université catholique...

Plus grave, la nature des slogans hostiles à la démocratie et antisémites auraient valu des condamnations lourdes aux militants de "droite" quand ils sont considérés comme puérils de la part des "gauchistes". Le local de l'UEJF n'a pas été saccagé par des nazis, mais par (à priori) des islamo-gauchistes... Les temps ont bien changé.

Pauvre Clovis, qui lutta toute sa vie pour construire un état dont la victoire de Tolbiac fut une date fondatrice. Il verrait la tronche des barbares qui occupent son pays aujourd'hui qu'il en repasserait le Rhin, consterné par leur sottise. Car l'ordre, l'autorité, le goût pour l'organisation et le travail bien fait ainsi que la propreté sont indispensables à toute civilisation qui se respecte. Que les barbares de la fac de Tolbiac fassent fonctionner leur petite cervelle pour essayer de comprendre comment se construit une société évoluée au service de tous, plutôt que de fumer du chichas et de picoler du matin au soir. Les français préféreront toujours un Clovis et un de Gaulle aux nihistes et aux crétins, un colonel Beltrame plutôt qu'un délinquant : qu'on se le dise !

Ci-joint : une photo trouvée sur les murs de la fac (sans commentaires !) :

Résultat de recherche d'images pour "tags fac de tolbiac"

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.39/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Jean nemare Jean nemare 20 avril 17:23

    Pourquoi refaire des travaux ? Il faut laisser les locaux en l’état, et demander aux étudiants de payer de leur poche pour la restauration...ça leur fera les pieds la prochaine fois !
    « Etudiants poil aux dents, j’suis pas de ton clan, pas de ta race » chantait Renaud... il était visionnaire sur ce coup-là.

    Mais bon c’est quand même moins cher que les 16 millions d’euros claqués par Macron pour envoyer ces joujou high-tech bombarder la Syrie... qu’il ne vienne surtout pas nous raconter ses salades comme quoi il n’y a pas d’argent dans les caisses pour les hôpitaux, le système judiciaire les retraites etc.

    Quand il s’est agit de renflouer les banques en 2009 il a trouvé l’argent, pareil pour envoyer ses engins de mort en Syrie... faut arrêter de prendre les gens pour des cons à un moment !


    • V_Parlier V_Parlier 21 avril 15:11

      @Jean nemare
      En effet, là dessus, Macron peut compter sur ses faux ennemis, idiots utiles. On devrait juste nettoyer un coup et laisser tout comme ça. La fac sera ainsi à l’image de notre avenir.


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 17:27

      à l’auteur,
      Excellent article. Tout est dit.

      Mais AgoraVox, s’il faut en juger par bon nombre d’articles et un plus grand nombre encore d’interventions, c’était déjà Tolbiac. Les mêmes gaucho-fascistes qui sévissent là-bas ne vont pas tarder à nous faire ici la déballage de leur incurable nullité.


      • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 17:35

        Mais bon c’est quand même moins cher que les 16 millions d’euros claqués par Macron pour envoyer ces joujou high-tech bombarder la Syrie...
        ================================
        @jean nemare

        Vous avez bien raison : laissons l’axe Iran-Russie-Turquie prospérer, étendre son hégémonie tranquillement sur tout le Moyen-Orient. Laissons le régime des mollahs nucléariser tranquillement ses missiles. Dans quelques années, ils seront au point et s’il en tombe quelques-uns du côté d’Israël voire de l’Europe, il sera toujours temps de voir ce qu’on peut faire : bien gouverner, en toutes circonstances, c’est s’interdire de rien prévoir.


        • Fergus Fergus 20 avril 17:38

          Bonjour, FRS

          Si encore les bloqueurs étaient tous sincères, leur lutte susciterait la sympathie. Or, de la même manière qu’à NDDL une part non négligeable de zadistes n’avait rien à faire de la sauvegarde d’un espace remarquable, à Tolbiac une partie des occupants de la fac n’ont « strictement rien à cirer » pour reprendre un propos entendu, de la loi ORE.

          Et le blocage n’implique en aucune manière tant de dégradations. Le jour où les étudiants en lutte comprendront que c’est en respectant l’outil d’enseignement qu’ils susciteront le plus d’adhésion à leur cause, un grand pas aura été franchi. Mais ce serait sans doute moins « fun » !


          • Julien30 Julien30 21 avril 11:40

            @Fergus
            « Si encore les bloqueurs étaient tous sincères, leur lutte susciterait la sympathie.  »

            De vous peut être, de la plupart des gens de bon sens surement pas, à quel titre aurait-on de la sympathie pour ces branleurs violents et sectaires ?

          • Fergus Fergus 21 avril 17:51

            Bonjour, Julien30

            Je ne doute pas qu’une partie des étudiants bloqueurs soient sincèrement opposés à la loi ORE. Le problème est qu’ils sont infiltrés, voire manipulés, par ceux que vous qualifiez de « branleurs violents et sectaires ». Et il va de soi que les dégradations sont inacceptables et décrédibilisent les étudiants dont la lutte est sincère. Qui plus est, le principe même du blocage est dépassé car il est une atteinte à la démocratie !


          • bluerage 20 avril 17:40

            Il parait que le vernis de la civilisation est si mince qu’il est facilement enlevé pour révéler la barbarie qui sommeille en chacun de nous.

            Pas de doute, les étudiants chassés de Tolbiac ont du vernis à se passer dessus...


            • foufouille foufouille 20 avril 17:40

              bon article mais ça
              « comprendre comment se construit une société évoluée au service de tous »
              ça n’existes pas.
              pour info 70% des magistrats sont de droite ..............


              • Lugsama Lugsama 20 avril 23:06

                @foufouille

                D’ou sortez vous que 70% des magistrats sont de droite ? Le syndicats de droite est le plus petit chez les magistrats. Et en quoi serait-ce contraire à « une société évoluée au service de tous » ?? Ne seriez vous pas un peu sectaire ?


              • oncle archibald 21 avril 11:14

                @Lugsama

                Foufouille est tellement borné qu’il ne peut pas imaginer qu’un magistrat soit honnête et juge « en son âme et conscience », qu’il ne soit de droite ou de gauche que lorsqu’il va voter, et seulement à ce moment là !

              • foufouille foufouille 21 avril 11:19

                @Lugsama
                c’est le pourcentage syndical.


              • foufouille foufouille 21 avril 11:23

                @oncle archibald
                désolé mais là où j’ai vécu les gens de droite soutiennent les ordures riches, juge compris.
                la loi est à la tête du client et non écrite.
                le sans dents doit crever en travaillant sous dialyse mais pas le riche.
                 


              • foufouille foufouille 21 avril 11:24

                @oncle archibald
                d’ailleurs, la preuve est que les délinquants qui font chier des simples citoyens sont rarement condamnés.


              • Fergus Fergus 21 avril 11:30

                Bonjour, foufouille

                « la loi est à la tête du client et non écrite »

                C’est trop souvent vrai dans les affaires « sensibles », ça l’est nettement moins dans les affaires banales comme j’ai pu le constater à différentes reprises en assistant à des audiences de correctionnelle où les « bourgeois » n’étaient ni mieux ni plus mal traités que les « prolétaires » !


              • foufouille foufouille 21 avril 12:04

                @Fergus
                c’est faux comme à ton habitude.
                il y a combien de bourgeois en prison ?
                hors correctionnelle il existe le tribunal civil qui défend la bourgeoisie.
                tu as aussi le tribunal spécial sans dents qui est le bureau d’aide juridictionnelle.


              • oncle archibald 21 avril 12:16

                @Fergus

                Dans un autre genre il va devenir aussi pénible que Christelle Neant !

              • Lugsama Lugsama 21 avril 14:14

                @foufouille

                « c’est le pourcentage syndical. »

                D’ou sortez vous vos pourcentage, d’un chapeau ?
                La droite est ultra-minoritaire chez les juges, l’USM « apolique » qui avait appelé à voter Royal et dont le président s’était présenté aux législatives sous l’étiquette PS récolte 71%, le syndicat de gauche créé en 68 et d’inspiration Marxiste 22%, je vous laisse imaginer ce qu’il reste au syndicat de droite.

                Donc avec 93% du syndicalisme de la magistrature porté à gauche comment en arriver vous à la conclusion ils sont de droite vu le pourcentage syndical ? J’aimerai bien comprendre votre « logique ».

                « la loi est à la tête du client et non écrite. »

                smiley Je en savait pas que l’on avait abandonné le droit romain pour le droit coutumier.

                Vous êtes un clown ou vivez dans un monde parallèle ?

              • foufouille foufouille 21 avril 14:54

                @Lugsama
                apolitique, ça n’exite pas et le PS est de droite depuis longtemps.
                au lieu d’écrire des conneries du style les gens sont égaux devant la loi, tu ferais mieux de lire quelques jugements de la cour de cassation.
                donc oui, c’est bien à la tête du client et de la taille de son portefeuille. c’est pareil pour certains bureaucrates, pas mal d’huissiers et c’est pire pour les assurances privées.


              • titi 21 avril 15:46
                @foufouille
                « ’exite pas et le PS est de droite depuis longtemps »

                Le PS n’est peut être pas assez à gauche pour vous...

                Mais la France et ses 50% de PIB captés par l’Etat est le pays occidental le plus proche de la démocratie populaire.

                Et donc comme toutes les démocraties populaires : clientélisme, népotisme et corruption sont de la partie.





              • hans-de-lunéville 20 avril 17:51

                et vla tous les réacs ont répondu....


                • graal2 20 avril 18:21

                  @hans-de-lunéville
                  « tous les réacs »...
                  Verdi aurait même dit « tous les fachos », et se serait hâté de les exclure.


                • foufouille foufouille 20 avril 18:48

                  @graal2
                  exact et normal vu que verdi est un faf de gauche.


                • arioul arioul 21 avril 19:48

                  @graal2
                  AH non pas lui , pas la verdure il est trop à chier. Dans pas longtemps il va parler avec lui meme.


                • Jean Roque Jean Roque 20 avril 18:13

                   

                  Dans un reportage sur le blocage de Montpellier et les examens passés dans un lycée, au contrôle on voyait une burqa dans la file des « étudiants français » !
                   
                   
                  « Pourquoi payer des facs pour les colons ? » souchien anonyme


                  • arioul arioul 21 avril 19:52

                    @Jean Roque
                    T’as oublié Gogochon , Rothschild et Soros.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 avril 20:04

                    @arioul Vouais . Gogochon nous manque !


                  • Spartacus Spartacus 20 avril 18:50

                    Et les profs qui se sont associés et signé les pétitions des étudiants, va t-on leur retirer l’argent des jours non travaillé ?


                    Incitation à la casse sans en sanction ?

                    Triste France des castes irresponsables.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 22:38

                      Et les profs qui se sont associés et signé les pétitions des étudiants, va t-on leur retirer l’argent des jours non travaillé ?
                      ======================================
                      @Spartacus

                      La destruction du système d’instruction publique a été initiée au milieu des années 80 par un gouvernement socialiste, mais quand on y regarde d’un peu près on voit bien qu’elle est l’oeuvre des enseignant eux-mêmes.

                      Il y aura eu toute sorte de théories du complot alléguant les directives politiques de l’OCDE, mais la vérité, c’est que la première cause est une invraisemblable connerie très largement partagée par l’ensemble du corps enseignant et de ses syndicats. Jamais, pour faire passer des réformes qui devaient avoir le résultat qu’on peut constater aujourd’hui, on n’aura mis le couteau sous la gorge d’un prof pour l’obliger à appliquer des directives imbéciles et mortifères. Une propension à la servitude volontaire assez générale dans ce corps de fonctionnaires aura suffi à précipiter l’effondrement de tout le système.


                    • eric 20 avril 20:19

                      Cela contribue à la communautarisation americanisante de la France. Comme la bordelisation délibérée de l’école publique. C’est un peu le « casse toi riche con » de la niche sociologique qui alimente toutes les gauches. Les gens qui croient à la formation pour leur gosse, fuient dans le privé ou manipulent la carte scolaire au niveau ecole. Aujourd’hui, comme dans un pays anglophone saxon, on peut reconnaître de quel système bien un gosse, à la qualité de son francais...Trouvent grandes écoles, des facs sélectives pour sauver leurs gosses, pendant que ceux des classes moyennes —, du peuple, des pauvres, échouent dans des dépotoirs éducatifs, dont la vocation est de fournir des emplois à ceux qui n’ont d’autre choix que de devenir prof. On pourrait donc comprendre une exaspération des élèves de fac. Le problème est qu’ils ne semblent pas comprendre que les idéologies de gauche encouragent délibérément ces injustices et gaspillage à leur détriment. On en fait délibérément des ratés, pour alimenter les rangs des dépendants contestataires. Les facs gauchistes, conformément aux hypothèses de Bourdieu, font dans la reproduction sociale. Elle produisent des profs médiocres et des ratés diplômés, oui, mais bien pensant. Les droites devraient faire quelque chose, mais ils sont trop fort pour nous. Il faut donc sauver les gamins sauvables. En commençant par les siens. C’est pourquoi protestants, catholiques, juifs, et maintenant musulmans, se remettent à créer des écoles. Évidemment, le résultat sera une société démembrée, désarticulée. Ce que veulent au fond ces gens. Les élites bien formées viendront de chez nous. On le voit bien avec les classements des lycées. C’est vrai aussi dans le supérieur. À Normal Sup. dans l’année de ma fille, et malgré les jury tandancieux la meilleure venait de chez les cathos. Elle n’était pas seule.


                      • eric 20 avril 20:22

                        Du reste, il ne s’agit que de suivre les trajectoires des fonctionnaires À socialistes. Ce que je viens de décrire, c’est la trajectoire d’un certain Emmanuel Macron, dont toute la famille était de gauche et à fait ses études avec Wallerand de Saint Juste et Ruffin chez les bons père s...


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 avril 20:31

                          Clovis était un barbare belge qui nous a imposé les spéculos.


                          • Maitre Ratatouille Ratatouille 20 avril 22:35

                             Détruire est une chose assez facile,construire l’ai moins .
                            Un coup de couteau tue un homme,mais pour en faire un c’est difficile. 


                            • Riba66 20 avril 23:46

                              L’article est bien écris même si je ne partage pas l’opinion de l’auteur ,par contre les commentaires ca devient ridicule « islamo gauchiste » « fasciste de gauche » etc vous êtes ridicule ,écrivez des articles avec plus d’argument que vos commentaires et arretez de croire que tous les etudiants sont des moutons comme vous.Vu les vidéos de l’expulsion c’est sur qu’il ont du en casser des trucs avec la violence utilise et n’oublions pas que certains etudiant sont gravement blessés


                              • jakem jakem 21 avril 11:01

                                @Riba66
                                Des étudiants gravement blessés ? lesquels ? où ? zavez des photos ? vous n’en avez pas ???! vous ne détenez pas la preuve de l’extrême violence des CRS envers de valeureux gentils étudiants, fleurs du Monde, camarades de lutte, dores et déjà élites de ce pays qui contraint leur intelligence ? mais vous êtes en-dessous de tout !

                                MON avis : si ces connards, ces nuisibles, ces profiteurs, veulent faire grève, alors qu’ils fassent ! mais chez eux, ou en traînant dans les rues, sans aller en cours et sans se présenter aux examens.

                                Les occupations sont intolérables et indéfendables. Par leur comportement de racaille ils veulent faire croire, imposer l’idée que leur « lutte » est prépondérante sur le droit des autres à étudier, qu’elle est tellement juste et importante et nécessaire qu’elle justifie les saccages et l’empêchement de l’enseignement allant jusqu’à la perte d’une année universitaire.

                                Si ces salopards étaient honnêtes et un tout petit peu courageux ils courraient eux-mêmes le risque de perdre une année.

                                Par ailleurs quand on est CON au point de se frotter à des CRS équipés et venus pour libérer les lieux, alors on ne mérite que des coups et des gnons ; et j’espère sincèrement qu’ils en ont pris plein la gueule, du genre côtes et clavicules brisées ; c’est pas mortel mais douloureux longtemps.

                                En outre je pense qu’une enquête devrait être menée pour déterminer les identités, qu’ils soient assignés, et que les étudiants ( les vrais, pas les adultes gauchistes fainéants professionnels ) soient définitivement tricards dans toutes les universités de France et de Navarre.


                              • Lugsama Lugsama 21 avril 01:30

                                « Vu les vidéos de l’expulsion c’est sur qu’il ont du en casser des trucs avec la violence utilise et n’oublions pas que certains etudiant sont gravement blessés »


                                Il n’y a eu aucuns blessés, en dehors d’une rumeur sur des sites « alternatifs » et dont personnes ne peux confirmer l’existence réel, même pas les étudiants. Et vu les vidéos de l’expulsion en dehors de quelques bloqueurs qui ont attaqué les CRS avec des jets de bouteilles en verre j’aimerais bien savoir quand les CRS ont été violent.

                                De toutes façon essayer de nous faire croire que les CRS ont tagués les murs et détruits les distributeurs c’est un peu grotesque.

                                • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 21 avril 08:18
                                                         


                                                        Ces étranges taggeurs ont tout de même oublié de bruler deux ou trois voitures . Il faudra donc les payer moins.

                                  • L'Astronome L’Astronome 21 avril 09:55

                                     
                                    Il y a une faute de frappe dans «  Locaux vandalisés, murs tagués, déchets et excréments qui jonchent le sol.. »
                                     
                                    Il faut lire : murs cagués.
                                     


                                    • Clocel Clocel 21 avril 10:13

                                      Jésus Marie Joseph !!!

                                      Allez, couinez-pas les fâcheux !

                                      Considérez-ça comme des travaux pratiques !

                                      Nos jeunes pousses s’entraînent à faire des tournantes avec la république, c’est très tendance à un certain niveau de la société ! smiley


                                      • jakem jakem 21 avril 10:42

                                        Lilâ Le Bas, la pétasse qui dirige l’UNEF, affirme que les dégradations ont été commises par les CRS ( personne pour la contredire !) et que la fac doit accueillir tout le monde, selon ses desiderata, qu’il faut mettre en place des cours de soutien et proposer des licences pluri-disciplinaires.

                                        Il n’y-a pas que les islamo-racailles qui sapent notre société et ruinent la France, mais aussi ces milliers de gauchistes pathologiquement égocentriques et dogmatiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès