• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Samuel Paty : la mort et la logorrhée

Samuel Paty : la mort et la logorrhée

Samuel Paty : la mort et la logorrhée.

 

Lorsque ce collègue a été assassiné, le gouvernement a-t-il « profité » des circonstances pour déposer un projet de « loi d’urgence » (il sait faire) de sauvegarde de la vie des enseignants et de leur liberté intellectuelle ? Que nenni !

Et, depuis un an, spécialement au moment où les manœuvres électorales commencent, que fait le ministre de l’éducation nationale ? Il pérore.

Surréaliste alors même qu’un enseignant est mort parce qu’il a fait son métier  !!!

Surréaliste, alors que ledit ministre peut, par circulaire (signer des circulaires c’est quand même son travail) donner des instructions aux chefs d’établissements pour que ce qui se passe encore et toujours dans le système éducatif (universités maintenant comprises d’ailleurs) cesse.

En partant de la situation de fait observée qui est la suivante.

 

Les « Islamistes » se manifestent qui disent aux enseignants, par le jeune en classe, ou par la voix des parents ou des proches de ce dernier, ce qu’ils doivent dire ou ne pas dire. Le tout assorti parfois de menaces.

Enseignants qui finissent par s’auto-censurer puisque lorsqu’un islamiste se plaint ès qualité, la hiérarchie « tombe (parfois) sur » l’enseignant après avoir prêté une oreille complaisante aux accusateurs. (Parmi les exemples relevés par les médias : - Samuel Paty il y a un an ; - prof de droit de l’université d’Aix il y a quelques mois, …). 

De leur côté, une partie des collègues se désolidarisent (« il l’a bien cherché »…, ce qu’il a fait n’est pas bien car « il a heurté la sensibilité » des membres de ladite secte se réclamant de l’Islam). Tandis que d’autres se taisent. Parce que, tout simplement, ils ont peur. Peur d’avoir des problèmes avec les Islamistes. Peur d’être « lâchés » par la hiérarchie (qui ne veut pas d’histoire). Peur d’être désavoués par une partie des collègues.

 

Avec comme conséquence : l’alignement de fait sur les désirs de la secte.

La secte a gagné !

 

Bref, il y a besoin d’un ministre qui prenne (enfin) les choses en main. En plus des coups de menton.

Par exemple en signant sans délai une circulaire.

Sans délai... Ce qui dispenserait d’attendre 20 ou 30 ans que les islamistes (à la suite de coûteux investissements de l’Etat, de réformes des programmes, de mise en place de formations nouvelles pour les enseignants,…) veuillent bien ne plus avoir les mêmes idées, et que ceux qui leur rendent service par leurs déclarations n’aient plus besoin de leurs voix lors des consultations électorales.

Evidemment, il faudrait le faire en regardant du côté du Conseil d’Etat qui a déjà fait le coup de donner une sorte de coup de main aux islamistes qui voulaient que leurs filles aillent voilées à l’école. (1)

Mais c’est le travail des juristes de veiller au grain. (Au moins ceux qui sont capables de faire autre chose que de la paraphrase).

 

La directive ministérielle pourrait porter sur les points suivants.

 

1. Les enseignants signalent à la direction de l’établissement (principal, proviseur, président d’université selon le cas) ou à l’organisme ad hoc créé à ces fins, toute mise en cause de leur enseignement tendant à leur imposer une lecture d’un fait qui soit conforme à une prescription à connotation religieuse, spécialement en relation avec l’islamisme (à noter expressément dans le texte de la circulaire, car ce ne sont ni les Chrétiens, ni les Juifs, ni les Musulmans hors secte, qui sont à l’origine du problème).

2. La direction de l’établissement s’abstient de toute déclaration

3. la direction convoque l’élève / l’étudiant pour lui signifier son exclusion provisoire en attendant la décision d’orientation ou la sanction qui seront prises.

NB. En dehors des cas où les instances disciplinaires auraient matière à sanctionner, et à décider l’exclusion, on peut prévoir une décision administrative organisant légalement (v. ci-dessus) la scolarité à distance. Avec le confinement, on sait faire.

4. La direction convoque les parents pour leur signifier l’exclusion provisoire. En cas de menace, la direction saisit le procureur de la République. S’il apparaît à la direction que le jeune ou les parents appartiennent à la mouvance islamiste, la direction prend attache avec les services de police. Qui seront ainsi mis à même de juger de l’opportunité de l’organisation d’une protection de l’enseignant et de la surveillance de l’établissement et de ses alentours.

 

Et si l’on craint (ou si l’on constate après expérimentation), localement ou nationalement, que les chefs d’établissements manquent de détermination à exécuter les instructions, il suffit de créer une cellule – composée de manière intelligente – qui tiendra ce rôle. Ou de prévoir quelques mesures relatives au déroulement de la carrière des chefs d’établissements récalcitrants.

 

Mais il y a un préalable :

Oser.

 

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités

 

(1) on fait référence ici à la jurisprudence Kerrouaa (CE 2 novembre 1992 ; cité n° 17-109, dans notre recueil « les arrêts fondamentaux du droit administratif » Ed Ellipses). Ayant à statuer sur la légalité d’un règlement intérieur d’un lycée qui interdisait le port du voile, le Conseil d’Etat fit le choix de faire jouer une simple loi ( sur les libertés des élèves dans les établissements) contre le principe de laïcité inscrit dans la constitution. Il fallait le faire. La formation de jugement l’a osé. On a vu le résultat. Depuis, les Islamistes envoient leurs femmes voilées dans les divers espaces publics qu’il leur plait d’investir de ce chef.


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Jonas Jonas 17 octobre 20:26

    C’est au nom des « valeurs républicaines », Liberté, Égalité, Fraternité que le gouvernement a fait venir des milliers de pouilleux du tiers-monde, des islamistes prêts à tuer au nom d’Allah.
    Sans ce délire immigrationniste, Samuel Paty serait toujours vivant aujourd’hui.

    Dans son discours du 2 octobre pour lutter contre l’islam radical, ...Macron déclare qu’il faut apprendre l’arabe à l’école, injecter 10 millions d’euros pour financer les écoles coraniques avec vos impôts....islamiser la France, en aidant ses milliers d’imams misogynes, antichrétiens et antisémites dans les plus grandes mosquées du territoire !

    L’islam est un phénomène dans nos société européennes depuis une quarantaine d’années qui a pris des proportions démesurées en modifiant sensiblement par endroits notre culture et notre identité.
    Charlie Hebdo, tout comme Samuel Paty ont pris conscience qu’il y avait un problème avec l’implantation de cette idéologie mortifère sur notre territoire, même s’ils n’en comprennent pas tous les ressorts.
    Le professeur gauchiste Samuel Paty pensait qu’il pouvait se moquer des musulmans en toute impunité, et que les « valeurs de la république » allaient le protéger.
    Il n’a pu que constater que les « valeurs de la république » en carton engluées dans le multiculturalisme islamique non seulement ne l’ont pas protégé, mais l’ont même enfoncé car s’il n’avait pas été décapité, il aurait été probablement renvoyé de l’éducation nationale pour « islamophobie », l’inspection académique estimant qu’il ne « maîtrisait pas les règles de neutralité et de laïcité ».


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 octobre 10:31

      @Jonas

      Oh oui, ce n’est pas De Gaulle qui aurait fait ça ; Comment il les appelait déjà ?

      Citations de De Gaulle : http://www.contreculture.org/AG%20De%20Gaulle%20id%E9es%20directrices.html


    • scylax 17 octobre 21:41

      Montgeron : encore un homosexuel agressé par des jeunes issus de la diversité. On est étonné de constater la proportion d’homosexuels avérés dans ce milieu.

       Mourad Fares, condamné le 24 janvier 2020. a révélé que ses partenaires étaient des hommes. En Tunisie, en avril 2017, Ben Arous avait eu des rapports homosexuels. Mohamed Lahouaiej Bouhlel (Nice, le 14 juillet 2016) avait un amant de 73 ans. Aux Etats-Unis, le djihadiste d’Orlando le 12 juin 2016, Omar Mateen, fréquentait la discothèque « gay-friendly ». Salah Abdeslam (Bataclan : 137 morts) fréquentait les bars gays de Bruxelles. Chérif Kouachi (Charlie Hebdo le 7 janvier 2015). avait un amant. La psychothérapeute de lUnité de coordination de la lutte antiterroriste dénote quun tiers des radicalisés « présentent des difficultés à réaliser leur identité sexuelle. »

       La prégnance de l’homosexualité dans la société arabo-islamique est patente. Au XIVe siècle, le dominicain Guillaume Adam s’écrie : « Ces Sarrasins vont jusqu’à vivre entre hommes » et lhistorien égyptien Maqrizi note que « parmi les mamelouks, lamour entre hommes est courant. ».Dans les années 1820, lintellectuel égyptien Tahtawi s’étonne du fait qu’à Paris les hommes ne sintéressent quaux femmes. 



      • scylax 17 octobre 21:41

        En 1853, Edouard Duchesne observe que lhomosexualité est rampante (sic) à Alger. A Paris, jusquaux années 1950, des « bains maures » en passant par les vespasiennes de la porte de la Chapelle, la cartographie homosexuelle recouvre celle de limmigration maghrébine. Tanger, dans les années 1950, est qualifiée de métropole mondiale de lhomosexualité. En avril 1971, le Front homosexuel dAction révolutionnaire proclamait : « Nous sommes plus de 343 salopes. Nous nous sommes faits enculer par des Arabes. » Et cest une banalité de dire que les homosexuels sont très nombreux dans les milieux politiques pro-arabes et autres intellectuels fascinés par « lorientalisme ». Commençons la liste par ceux qui nous ont quittés. Pierre Loti, écrivain, Ernest Psichari, André Gide, Lawrence dArabie, Hubert Lyautey, Louis Massignon, Jacques Benoist-Méchin, Henri de Montherlant, Jean Genet, Roger Peyrefitte, Oscar Wilde, Edward M. Forster, Joe Orton, William Burroughs, Paul Bowles, Truman Capote et Allen Ginsberg. Parmi les vivants, on retient :Gabriel Matzneff, Thierry Meyssan, Thierry Schaffauser, prostitué et co-fondateur du Strass (Syndicat du travail sexuel), Philippe de Saint-Robert et enfin, Michel Foucault, pédophile amateur de Maghrébins. Guy Sorman. fut témoin de ce qu’il qualifie de « choses parfaitement ignobles avec de jeunes enfants. La question du consentement ne se posait même pas. »

         Comment expliquer ce tropisme homosexuel dans le monde arabo-musulman » ? Henri Marrou affirmait en 1961 : « Lexclusion matérielle des femmes, tout effacement de celles-ci, entraînent toujours une offensive de lamour masculin : quon pense à la société musulmane. »

        P.-S.

        • nemesis 20 octobre 11:43

          @scylax

           Il m’a semblé que Lawrence d’Arabie a été sodomisé lorsqu’il a été capturé par l’armée ottomane. En conséquence de quoi, il a démissionné de son grade de colonel pour se réengager comme simple soldat.
          Il parait aussi qu’il avait commencé à s’autoflageller... Quelle souffrance.

          C’était une pratique des armées romaines, sassanides et ottomanes de sodomiser les généraux ennemis pour annihiler, hypothétiquement, leur vertu militaire


        • zygzornifle zygzornifle 18 octobre 09:20

          Il faudra combien de fois que cela se produise pour qu’enfin on réagisse dans la même proportion ....


          • tonimarus45 18 octobre 09:51

            un

            Bonjour j’ai suppute des les premiers mots de l’article une complaisance certaine pour les theses du condamne plusieurs fois « pour haine raciale ».Et en remontant ces articles et posts bingo j’ai vu que je ne m’etais pas trompe et qu’importe murmure l’auteur marcel monin ce qu’a pu declarer « zemour » concernat la rehabilitation de petain et papon et pareil pur avoir compare blanquer a mengele ??????????????


            • tonimarus45 18 octobre 10:08

              bonjour -Et naturellement et cet article est fait essentiellement pour cela la meute des chacals et des hyenes la bave islamophobe aux levres ,va deferler bien groupir .et l’on voit des pseudos exotiques dont on se doute qu’ils postent avec plusieurs pseudos ou plusieurs comptes.A croire qu’il ya un service com zemourien qui les avertissent des qu’un article pourra leur permettre de deverser leur bile raciste anti musulmane .Quand au terroriste ayant assassine de maniere horrible ce pauvre professeur qui etait t’il ??,Et bien c’etait un de ses terroristes techchenes que y compris la france avait instrumentalise ,finance , arme pour qu’ils installent dans ce pays un gouvernement pronnant la charia ??? et tout cela pour emmerder poutine ; bien sur par la suite pour services rendus on leur a offert l’asile politique ??????? on a fait un peu pareil en yougoslavie ou la fin de la guerre a vu l’emergence de pays a religions musulmanes ?????????????????? 


              • mmbbb 18 octobre 11:57

                @tonimarus45 si l inverse d etait produit , il y aurait la meute de la gauche de l extreme gauche , Vous n etes pas un peu con 


              • Nicolas36 18 octobre 12:39

                L’assassinat d’un enseignant dans le cadre de son travail (circonstances aggravantes s’il en est) est un crime impardonnable. 

                Ceci posé, l’auteur , membre de la profession, demande logiquement la prise de mesures concrètes et déplore tout aussi logiquement qu’il y en a pas. 

                Plusieurs choses peuvent chiffonner les esprits dans ses sujets. 

                Dans un passé encore récent , divers meurtres dégoutants furent le fait de terroristes exercés contre un chef d’entreprise (dont la tête à été exposée sur une clôture ) ou un chauffeur de bus (dûment massacré par un groupe de voyous d’origine exogène) ou encore un vieux prêtre ( proprement égorgé dans son église) et encore récemment un religieux assassiné par un migrant délinquant. 

                On en passe et des meilleures (on en oublie bien d’autres car la liste s’allonge). 

                Il est interressant d’observer le traitement politique très divers qui ont été fait de ces événements. Pourtant ils sont comparables à ceux de l’enseignant Samuel Paty. 

                Ce sont tous des personnes qui ont été assassinés par des meurtriers d’origine extra européenne de culture musulmane et dans le contexte de leur travail. 

                A plus ample informé , aucunes mesures de protection ou prise de décision n’ont prévalu suite à ces événements. 

                Sans parler der la forte résonance politique et médiatique concernant l’affaire Samuel Paty. 

                Question : l’assassinat d’un enseignant pèserait plus que celui d’une autre catégorie dans la France « Républicaine » ?? 

                Seconde question sur le fond : l’affaire tourne autour de la « liberté d’expression » et le cadre serait la « Laïcité ». 

                La publication de caricatures dégoutantes issue d’un torchon digne du papier hygiénique à diffusion microscopique seraient le seul exemple essentiel et pédagogique de l’expression libre en France ? . 

                C’est tout ce que l’EN aurait en magasin pour étayer les sujets concernant la liberté de parler et la laïcité ?? 

                La France est le pays le plus juridiquement encadré en terme de liberté d’expression ( rappel des lois Pleven/ Gayssot , du droit exorbitant de certaines associations d’ester en justice et d’agir médiatiquement à l’instar de la STASI, de l’existence d’une cour quasi politique , la 17éme chambre et des actions récentes ainsi les lois sur les Fake news ou la loi Avia qui revient par la bande. 

                Il existe de nombreux points sur ces sujets à débattre qui sont autrement importants plutôt que d’essentialiser des insultes contre des croyances religieuses. 

                En conclusion, la liberté d’expression c’est devenu le droit à l’outrance grossière plutôt qu’à liberté de débattre des concepts de réflexion philosophique et des limites qu’on doit se donner dans l’expression publique. 

                Quant à la laïcité cela serait de dénigrer telle ou telle croyance plutôt qu’une autre en fait si on veut bien interpréter le « pas de vague » de l’EN . 

                Samuel Paty a pris le courage de l’égalité et de la logique : ne pas faire plus de cadeaux aux musulmans qu’il n’en a été fait aux catholiques par les combattants anti cléricaux de l’EN dans le passé.

                C’est pour cela qu’on l’a laissé seul face à ses assassins. 

                Pas de doutes là dessus. 


                • sirocco sirocco 18 octobre 13:34

                  @Nicolas36
                  « ...aucunes mesures de protection ou prise de décision n’ont prévalu suite à ces événements. »

                  Évidemment non. L’invasion migratoire de la France se poursuit à raison de plusieurs centaines d’individus par jour en moyenne. 

                  Notons que d’autres pays commencent à connaître les même problèmes. Voir le député récemment tué en Angleterre. Faudra-t-il attendre que d’autres peuples réagissent et montrent aux Français comment il convient de faire face à cette situation ?


                • Esprit Critique 18 octobre 17:16

                  La Décapitation de Samuel Paty par un spécialiste venu specialement pourça, est l’oeuvre de l’islam et de ses consequences decerebrantes sur certains adeptes.

                  C’est le probléme, tout autre discours est lacheté.


                  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 18 octobre 17:25

                    Quand les populations n’ont pas les mêmes règles de vie, ni les mêmes dieux, le choc est toujours 

                    Dans le passé, les croisades ont visé Jérusalem. Maintenant cela se passe à domicile. 


                    • eddofr eddofr 19 octobre 16:19

                      Samuel PATTY, encore une victime des réseaux sociaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité