• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sans le soutien de l’Église il n’y aurait pas cette crise au (...)

Sans le soutien de l’Église il n’y aurait pas cette crise au Venezuela

 

Il y a un dicton qui a de quoi nous interpeler : "En Amérique latine, aucun coup d'État ne serait possible sans le soutien de l’Église. " L’histoire des 50 dernières années confirme cette phrase. Cela se confirme encore davantage dans le cas du Venezuela où l'épiscopat, soutenu par le Vatican, mène la lutte contre la révolution bolivarienne. Voyez ce que le cardinal Porrasa récemment déclaré :

 

"L’institution qui a le plus affronté le régime vénézuélien est l’Église."Plus clair que cela, ce n’est pas possible.

 

DE QUEL RÉGIME S’AGIT-IL ?

 

Hugo Chávez, grand croyant de cette église, définit ce régime de la façon suivante : humaniste, socialiste, chrétien, avec une démocratie participative et anti-impérialiste. On peut se demander en quoi ces caractéristiques vont à l’encontre de la doctrine sociale de l’Église. Le socialisme dont on parle est un socialisme qui place les intérêts du peuple avant les intérêts des oligarchies et des multinationalesqui opèrent dans le pays. Les richesses du pays doivent avant tout servir les intérêts du bien commun du peuple comme la santé, l'éducation, le logement, le travail avec des salaires justes, entre autres font partie de ces priorités.

 

QU'EST-CE QUE LA DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE ?

 

En substance, l'ensemble des encycliques sociales de l'Église des cinquante dernières années, que ce soit celles du pape Jean XXIII, du pape Paul VI, du pape Jean-Paul II, du pape Benoît XVI auxquelles s’ajoute l’Exhortation apostoliqueÉvangilii Gaudium du pape François vont toutes dans cette direction du régime de Chavez. S’affranchir de l'impérialisme, donner priorité au bien commun de tous, assurer la défense des droits de la personne, transformer le capitalisme sauvage en un socialisme humain et juste.

 

QU'ATTEND LE PAPE FRANÇOIS POUR REMÉDIER À CETTE CRISE ?

 

L’Église, y compris le Vatican et les épiscopats, ne peut promouvoir une doctrine sociale, condamnant le capitalisme sauvage tout en luttant contre ceux-là mêmes qui veulent le transformer en socialisme humain. C'est exactement ce qui se passe au Venezuela. L'épiscopat et le Vatican vont de pair avec les oligarchies et l'empire pour empêcher que cette transformation du capitalisme sauvage devienne réalité et que l'empire ne puisse plus intervenir dans les affaires internes d’autres pays. Sans cette présence active, de l'épiscopat vénézuélien, soutenu par l'État du Vatican, l’opposition et l’empire, ne ferait pas ce qu’ils font présentement. Il n'y aurait pas de crises au Venezuela, comme celle que nous voyons. S'il y a une crise, c'est parce qu'ils sont pleinement impliqués pour que le régime socialiste, tel que défini par Chávez, soit éliminé, par tous les moyens possible. En aucun cas, ils n'élèvent la voix pour condamner l'interventionnisme des É.U. et encore moins les sanctions et la guerre économique qui affectent directement le peuple. La raison est simple, ils font partie de toute cette opération.

 

Nous avons déjà une idée de ces moyens utilisés : mensonges, manipulations, appel à la désobéissance civile, violence de rues, sanctions de toute nature, guerre économique, menace d'invasion militaire, etc.Tout cela pour que les gens qui accompagnent la révolution et les autres qui ne les accompagnent pas souffrent suffisammentpour blâmer le régime Chavez de tous les malheurs qui leur tombent dessus et pour qu’ils se révoltent contre le gouvernement et soutiennent l’opposition et l’empire dans leurs projets de prise en main de l’État et de celui du plein contrôle sur les richesses du pays.

 

Il y a un jésuite, au Venezuela, curé d'une paroisse de Caracas, qui a eu, la semaine dernière, une rencontre avec le pape Francisco pour lui dire la vérité sur le Venezuela.Je vous invite à lire ici le résumé qui en a été fait.

 

Je ne saurais croire que le pape François soit complice de tout ce montage. Je suis plutôt enclin à penser qu’il a été manipulé et induit en erreur par ses collaborateurs à la Secrétariat du Vatican et par un épiscopat, sans scrupule. Quelque chose qui ressemblerait un peu à ce qui s’était passé au Chili, lors de son voyage. Il est donc urgent, suite aux révélations que le père Numa Molina lui a confié qu’il fasse une enquête sérieuse et qu’il mette fin à cette coopération avec l’opposition et Washington en dénonçant avec vigueur les sanctions et toutes les formes d’interventionnisme qui vont à l’encontre du droit international. Il faut que le monde sache qu’il a été victime d’une manipulation interne et qu’il est bien décidé à tirer toute cette histoire au clair. Il s’agit d’un problème politique, économique et social aux conséquences très lourdes pour l’Église et les peuples qui en sont les premières victimes. 

 

S’il n’est pas complice de ces manœuvres, il est urgent qu'il intervienne pour identifier et condamner ces manipulateurs, tout comme il est urgent qu’il dise aux É. U. de mettre fin aux sanctions, à la guerre économique et à toutes les entraves de nature à nuire au bon fonctionnement de l’État et au bien-être du peuple. Le silence du pape François, sur ce drame dont le peuple vénézuélien est victime, en ferait un complice. Ce serait de quoi à ébranler les murs du temple.

 

Oscar Fortin

17 juin 2019

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 18 juin 09:01

    Réveil Oscar, l’église se comporte en AMSUR comme elle s’est comportée partout ailleurs.

    Le sabre et le goupillon, ce n’est pas qu’un titre de chanson !

    Allez en parler, aux révolutionnaires, anarchistes z’et autres militants communistes espagnols, ces gros veinards ont eu le privilège d’avoir tout le monde sur le râble, même l’avant-garde éclairée de qui vous savez !

    Si vous tentez de séparer chirurgicalement la bonne vieille Droite moisie de l’église, vous les tuerez toutes les deux !

    Le monde s’en porterait sans doute pas plus mal,(attention, litote !) mais personne n’a intérêt à ça, c’est un tandem gagnant pour quelques temps encore.


    • daniel ahsaini 18 juin 22:58

      @Clocel & aussi à l’auteur,

      bonsoir ,
      extraits inversés choisis :

      Je ne saurais croire que le pape François soit complice de tout ce montage. Je suis plutôt enclin à penser qu’il a été manipulé et induit en erreur par ses collaborateurs à la Secrétariat du Vatican et par un épiscopat, sans scrupule.

      L’Église, y compris le Vatican et les épiscopats, ne peut promouvoir une doctrine sociale, condamnant le capitalisme sauvage tout en luttant contre ceux-là mêmes qui veulent le transformer en socialisme humain. C’est exactement ce qui se passe au Venezuela. L’épiscopat et le Vatican vont de pair avec les oligarchies et l’empire pour empêcher que cette transformation du capitalisme sauvage devienne réalité et que l’empire ne puisse plus intervenir dans les affaires internes d’autres pays. Sans cette présence active, de l’épiscopat vénézuélien, soutenu par l’État du Vatican, l’opposition et l’empire, ne ferait pas ce qu’ils font présentement. Il n’y aurait pas de crises au Venezuela

      Le Vatican, est-ce le pape , ou toutes autres institutions cachées ?
      Un parfait personnage, le représentant de l’horloger ici-bas , idoine créature ,que l’on adoube pour ses qualités morales ?

      Le pape ; un artifice,une relique ridicule,aucun doute pour ma part.

      Un Pape de cérémonie en sorte, puisque ses « divisions faisaient défaut »...quand il fallait montrer les dents...loin de Urbain II...raccourcis...

      Non Monsieur Fortin , l’Eglise n’oublie rien ,ne se condamne à rien...
      Elle condamne...s’adapte les lèvres pincées quand surgit « une vérité sociétale »...surtout ne rien corriger , qui pourrait lui nuire...Le sens du poil, , remarquez bien : il n’est pas dit pubien le poil...
      1870 Infaillibilté pontificale...Et tout le bien être qui va avec...

      ll n’y a pas un bonhomme pourpre dans ce Va-ty-Khan , qui n’ait les mains blanches.
      Sinon, merci monsieur Fortin.

      J’aime votre pensée.
      Cordialement,


    • oscar fortin oscar fortin 18 juin 23:10

      @daniel ahsaini
      Merci à vous également, les papilles se lèvent lentement, mais surement. Le panorama nous renvoie à un monde qui a su nous bien des allusions s’escomptent. Il nous faut vivre avec sans perdre de vue le vrai monde qui se nourrit de vérité, je solidarité, de justice, etc... Ce monde là n’est pas dans les grandes institutions. Il est dans la rue, dans les quartiers humbles etc....Bonne fin de journée


    • Spartacus Spartacus 18 juin 09:15

      Sans le pape il n’y aurait pas 10000000% d’inflation ?

      De pénuries ?

      De contrôle des changes ?

      De Collectivos assassins d’état ?

      De spoliation des entrepreneurs ?

      De terreur d’état ?

      D’élection truquées ? 

      D’élite corrompue et narcotrafiquante ?

      D’exil de masse contraint ?

      Vaste blague.


      • Traroth Traroth 18 juin 15:39

        @Spartacus
        Vous mélangez la réalité et la fiction. L’inflation, les pénuries et l’exil de la population sont des réalités, causées par les interventions extérieures. L’article ne dit pas que le Vatican en est la cause exclusif. La plus lourde responsabilité est évidemment du côté des Etats-Unis et de la CIA. Vos propos essentialisants prouvent la stupidité ou la mauvaise foi de leur auteur...


      • Hervé Hum Hervé Hum 19 juin 14:00

        @Spartaculcul

        en interne, l’inflation au delà du seul rapport d’offre/demande n’a aucun sens.

        L’inflation telle que vous la donnez, n’a de sens que vis à vis des autres pays, entre monnaies, or, ce sont les dirigeants US qui contrôlent ces mêmes échanges, donc, qui font l’inflation.

        Et, toutes vos interrogations trouvent leur réponse chez l’oncle Sam...

         


      • JulietFox 18 juin 09:38

        Quand JP² allait serrer la main de Pinochet, et en même temps tirer les oreilles aux prètres « pères des pauvres »

        Et il a été canonisé !


        • Gollum Gollum 18 juin 10:15

          Je ne saurais croire que le pape François soit complice de tout ce montage.

          M’est avis qu’il n’a pas le choix. S’opposer aux US et c’est le risque que les finances du Vatican soient bloquées, soumises à des attaques...

          Et même que le Vatican soit l’occasion d’un regime change... 

          Un empoisonnement est si vite arrivé. Et ce ne serait pas la première fois. smiley

          D’autre part il y a compatibilité du catholicisme avec le capitalisme bourgeois depuis deux bons siècles maintenant (Léon Bloy l’avait bien vilipendé) alors que le marxisme en raison même de son athéisme doctrinal fout des boutons à toute la hiérarchie catholique.. (ils n’ont p’têt pas tort).


          • V_Parlier V_Parlier 18 juin 13:38

            @Gollum
            D’ailleurs, si on réfléchit bien, un mini « regime change » a eu déjà lieu au Vatican sous l’effet du blocage des transactions financières. Comme par hasard, Benoit XVI démissionne et plus de problèmes à ce sujet.


          • V_Parlier V_Parlier 18 juin 13:40

            @Gollum
            (Notons que les bouffeurs de curés, qu’ils soient marxistes ou libéraux, n’ont pas plus de scrupules à promouvoir les « regime changes », à cautionner les massacres, voire à les perpétrer eux-mêmes)


          • Gollum Gollum 18 juin 14:03

            @V_Parlier

            Post 1 : pas impossible en effet...

            Post 2 : bien d’accord..


          • Garibaldi2 19 juin 01:09

            @V_Parlier

            Un jour les cardinaux ont décidé d’élire une pape totalement transparent, bien italien, et dont on n’attendait rien sinon d’être un pape traditionnel. Patatra, le bonhomme casse sa pipe au bout de 33 jours, en lisant son bréviaire ; et voici nos mêmes cardinaux qui décident d’élire un pape de choc, non italien et venant de derrière le ’’rideau de fer’’. Vous avez dit bizarre mon cousin ?!!!


          • Aimable 18 juin 15:16

            Dans ces pays d’Amérique latine ( et pas que ) les dirigeants de l’église ( je ne vais pas faire de jaloux disons de toutes les religions , puisque là il est seulement question de religion ) et le pognon ne font qu’un , vivre aux crochets des autres sans travailler demande beaucoup d’allégeances voir de complicités et pour les plus vicieux , des conseils techniques auprès de leurs mécènes .


            • Esprit Critique 18 juin 18:28

              Merci ! Je viens enfin de comprendre. Si Chavez était un abruti néfaste, c’est la faute aux Curés. Tout est clair. Reste un problème La France Laique est elle aussi dirigée par des nullités, alors, la Faute au Pape ?


              • Hervé Hum Hervé Hum 19 juin 16:08

                @Esprit Critique

                Je vais vous dire, au XIXème siècle, il n’y avait pas plus anticlérical qu’un bourgeois laique et antibourgeois qu’un curé, mais en quelques années seulement, à l’aube du XXème siècle, il n’y avait pas plus clérical qu’un bourgeois laique et bourgeois qu’un curé.

                Et vous savez quoi ? Ben c’est toujours le cas.

                Et vous savez pourquoi ? un esprit critique doit trouver facilement la réponse !


              • captain beefheart 19 juin 11:28

                Je crois que le pape devrait commencer à s’excuser pour le mise en esclavage des indiens,qui a été fait possible par des décisions de l’Eglise.

                Pour Guaido,la fin est proche.Même la Colombie et l’OAS appellent à une investigation sur les malversations et crimes commises le jour du concert de Branson,et ce qui l’entourait.Comme par exemple la facture de séjour des déserteurs de l’armée qui n’a pas été payé,leur penchant pour la drogue ,la prostitution et le vol.

                Il paraît que c’est le sujet du jour en Amérique du Sud,mais on nous dit rien,comme d’hab...


                https://www.blacklistednews.com/article/73320/massive-embezzlement-scandal-threatens-juan-guaidos-political.html

                Merci pour votre article Oscar,mais je mettrais pas mon espoir dans les réprésentants de l’Eglise.Helder Camara et Paolo Freire sont du passé.


                • Hervé Hum Hervé Hum 19 juin 14:07

                  Vous savez, le vatican est tout sauf chrétien !

                  La politique de ses chefs a toujours consisté à manipuler le bas peuple pour le service de leurs maîtres, certainement pas l’inverse. Avez vous déjà vu un cardinal vivre dans l’austérité ? Perso, non !

                  Bref, la doctrine sociale de l’église, ce sont les belles paroles, la doctrine vénale de l’église, se sont ses actions.


                  • scorpion scorpion 23 juin 12:00

                    Bon faut voir le bon côté des choses, pendant ce temps là ils enculent pas les gosses !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès