• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy : du pouvoir totalisant à la tentation totalitaire

Sarkozy : du pouvoir totalisant à la tentation totalitaire

Nombreux sont certes les observateurs politiques à avoir déjà pointé du doigt les dérives monarchistes de Nicolas Sarkozy depuis qu’il a été élu Président de la République française : des ministres à sa botte et entièrement dévoués, sans le moindre esprit critique, ni liberté de paroles ou autonomie de jugements, à sa seule cause ; les responsables des principaux médias du service public (France Télévisions et Radio France) directement nommés par lui et donc sous son autorité administrative, sinon sa tutelle intellectuelle ; les plus grandes fortunes du pays protégées par un injuste bouclier fiscal, avec tout ce que cela implique comme possibles conflits d’intérêts et autres collusions politico-financières (voir l’affaire Woerth-Bettencourt).
 
Mais cette France républicaine, celle-là même qui naquit sur des principes aussi nobles que ceux de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, se rend-elle vraiment compte à quel point ce même Président est en train, en réalité, de la faire sombrer sournoisement, chose bien plus dangereuse pour la sauvegarde de la démocratie, vers un fascisme rampant bien plus qu’une monarchie renaissante ?
 
Car, enfin, ce sont les tristement célèbres « lois d’exception », celles-là mêmes que promulguèrent arbitrairement certains petits chefs fascistes, au premier rang desquels émergent un Pétain ou un Mussolini, qui semblent à nouveau renaître de leurs funestes cendres lorsque l’on voit un Sarkozy exclure de toute société humaine les Roms (qui eurent déjà, de sinistre mémoire, à pâtir, aux côtés des juifs, du racisme meurtrier des nazis) ou menacer un étranger devenu Français de le déchoir de sa nationalité sous prétexte qu’il aurait porté atteinte à la vie d’un représentant des forces policières. Pis : quelle peine plus inique que de vouloir punir des parents en les envoyant en prison, comme le propose encore l’inénarrable Sarkozy, au motif que leurs enfants seraient des délinquants ? A ce genre de châtiment, où toutes les manipulations sont envisageables au regard de la complexité des rapports familiaux, même Pétain et Mussolini (nous n’irons certes pas jusqu’à évoquer ici, afin de ne pas verser en un extrémisme de mauvais aloi ou d’indus amalgames, l’odieux nom d’Hitler) n’y avaient pas pensé : c’est dire !
 
Mais, heureusement pour le peuple français, existe-t-il, afin de contrer les élucubrations souvent aussi inopinées qu’inquiétantes de cet énergumène nommé Sarkozy, un efficace contre-pouvoir législatif en même temps qu’une indéniable garantie morale face à l’abus politique : le Conseil Constitutionnel, dont on n’ignore pas qu’il est formé, du moins officiellement, de membres réputés « sages » et expérimentés.
 
C’est précisément l’un de ses anciens et plus prestigieux présidents, lui-même autrefois Ministre de la Justice, Robert Badinter, qui vient donc de rappeler à l’ordre un Nicolas Sarkozy de plus en plus en porte-à-faux, ainsi, avec la légalité de son propre pays : « une loi instaurant la déchéance de nationalité pour les Français d’origine étrangère reconnus coupables d’avoir porté atteinte à la vie d’une personne dépositaire de l’autorité publique ne pourrait être qu’invalidée par le Conseil Constitutionnel », vient-il de déclarer. Car que dit, justement, l’article Ier de ladite Constitution, sinon qu’il « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. » ?
 
 Idem en ce qui concerne la responsabilité présumée d’un adulte vis-à-vis d’un mineur. Car c’est là, cette fois-ci, le code pénal français qui le prescrit très explicitement : « Nul n’est responsable pénalement que de son propre fait. », stipule son article 121-1.
 
Reste à savoir, alors, pourquoi ces nombreux dérapages verbaux de Nicolas Sarkozy ? La raison, hormis quelque obscur effet d’annonce et autres calculs de basse politicaille, de ces tout aussi fracassantes déclarations, dont on ne sait en outre, à en juger par leur incongruité, si elles sont dictées par un esprit, sinon entièrement sain, du moins respectueux de l’intelligence de ses concitoyens ? Car si ces lois qu’il souhaite ainsi faire voter par l’Assemblée Nationale ne pourraient que se voir effectivement « retoquées » (c’est là le terme juridique exact) par le Conseil Constitutionnel, l’on ne saurait certes pour autant dire de lui, ancien avocat censé savoir ce dont il parle en matière de Droit, qu’il est lui-même, sans vouloir faire ici de vilains ni faciles jeux de mots, « toqué » !
 
Aussi est-ce Marine Le Pen en personne, qui, bien que ses positions idéologiques soient diamétralement opposées aux nôtres, a vu peut-être le plus juste, non sans une certaine dose d’humour de surcroît, en ce qui concerne cette tentation totalitaire caractérisant aujourd’hui, à force de se vouloir totalisant en son hyperactivité présidentielle, l’omniprésent, à défaut d’être véritablement omnipotent, Nicolas Sarkozy : depuis 2007, année de son élection à la tête de l’Etat, il semble chanter en play back, le courage de ses dictatoriales idées lui manquant ouvertement, sur les tout aussi nauséabondes rengaines du très fascisant Front National !

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 août 2010 09:58

    Bonjour,

    pour avoir une dernière chance d’être réélu en 2012, il ratisse grave dans le but de séduire les électeurs du fn et les rallier à sa cause. NS est toujours en campagne, preuve peut-être qu’il faut bien dix ans pour assurer le programme d’installation du NOM dans notre pays révolutionnaire.


    • paul mohad dhib 5 août 2010 10:10

      Il chante en play-back........hum...que penser, ?
      le medef est si calme que on sent bien que pour le moment ils ont eu ce qu’ils veulent...
      pouvoir totalitaire pour en faire quoi ? ok on a une idée..
      j’ai une question : est ce que tout simplement nous n’aurions pas affaire a un groupe de personnes non compétentes , parasites du vrai travail ,qui a un moment laissent faire l’appât du gain pour faire fonctionner une planète , ce qui jusqu’à un certain point produit des résultats , d’ailleurs tout et n’importe quoi va toujours produire un résultat ! !
      mais les dysfonctionnement sont maintenant trop énormes, et bien ces pseudo dirigeants sont tout simplement et totalement perdu , ils ne savent pas du tout quoi faire, ou aller, sauf de s’en mettre encore un peu plus en suisse ou aux îles Caïman...

      procédant ainsi assurer les besoins élémentaires vitaux relève du pur hasard, cet objectif de couvrir les besoins vitaux du groupe n’est pas du tout celui des sociétés marchandes de profit., comprenez vous ce point, il est vital ? l’objectif est le profit, or peut on faire du profit sur soi meme ? non bien sur...
      deuxième point les progrès techniques important ont été l’arbre cachant la foret de ce qui se passait réellement..la pensee unique de profit....helas toujours sur le dos de la communaute , qui ne voit pas encore a quel point elle l’a bien profond...
      aujourd’hui , que reste t’il du vivre ensemble ? rien du tout....seul reste le but initial, l’appât du gain...qui cycliquement passe du facisme, a la guerre, puis on lache un peur de lest sous la pression du groupe, puis doucement on repasse au totalitarisme....il y a une constante, l’appat du gain....et la c’est le drame...connaissez vous une personne qui ne soit pas attirée par cela,gagner plus..
      alors c’est toujours pareil, on joue a un jeu...super on va être riche, ! comment ? ben...euh ..a part prendre sur ce qui est fait par un groupe, je ne vois pas....
      appât du gain + prendre sur le collectif = capitalisme = totalitarisme = guerres = vie de merde....
      on joue au monopoly grandeur nature, on accepte le jeu , pourquoi donc venir gueuler quand on a perdu ? il ne faut plus jouer a ce jeu...c’est simple non ?
      comment va t’on faire pour vivre ? faut se bouger le cul...ami de mauvaise humeur parce que tu l’as bien profond, réveille toi ,ce collectif amical et partageur que tu détestes est LA SEULE solution...si tu n’en veux pas, alors prépare toi pour le pire ...comme toujours....


      • herbe herbe 5 août 2010 10:52

        http://www.youtube.com/watch?v=zUCJgPN34fg

        We Are The World (Nous Sommes Le Monde) ( traduction est pas de moi mais elle me semble assez juste sinon correction attendue ...)
         
        Nous sommes à une époque, quand nous sommes confrontés à un appel
        Où le monde doit se rassembler
        Il y a des gens qui meurent et il est temps de tendre la main à la vie
        Le plus beau de tous les cadeaux
         
        On ne peut pas continuer
        A prétendre jour après jour que quelqu’un, quelque part va bientôt changer les choses
        Nous faisons tous partie de la grande famille de Dieu
        Et la vérité, tu sais, c’est que l’amour est tout ce dont nous avons besoin ?
         
        [Chorus]
        Nous sommes le monde, nous sommes les enfants
        Nous sommes ceux qui feront un avenir meilleur
        Alors commençons à donner
        Il y a un choix à faire
        Nous sauvons nos propres vies
        C’est vrai nous allons faire un meilleur avenir juste vous et moi
         
        Envoyez-leur votre coeur
        Alors ils sauront que quelqu’un s’intéresse à eux
        Et leur vie sera plus forte et libre
        Comme Dieu nous a montré en changeant la pierre en pain
        Alors nous devons tous tendre une main secourable
         
        [Chorus]
         
        Quand vous êtes déprimé
        Quand il vous semble qu’il n’y a plus du tout d’espoir
        Mais si vous croyez simplement
        Qu’il n’y a aucun moyen de tomber
         
        Qu’un changement ne peut survenir
        Qu’en nous réunissant
         
        [Chorus]

        PS : ça n’a rien voir mais info

        http://www.gizmodo.fr/2010/08/05/38-milliardaires-convaincus-par-bill-gates-de-donner-la-moitie-de-leur-fortune.html

        On pourra toujours critiquer le fait même qu’on puisse commencer par faire fortune en effet, mais bon un peu de curatif ?


      • Gabriel Gabriel 5 août 2010 11:10
        Bonjour Paul,
        Le problème étant humain, j’ai bien peur que la solution soit inhumaine. Le pouvoir, voilà la carotte qui les fait courir. Il y a aura toujours des Sarkosy, des Berlusconi ou des personnes pleines de bonnes intentions pour les remplacer et faire pire. Finalement, comme disait Woody Allen : « Si Dieu existe, j’espère qu’il a une bonne excuse ! »

      • paul mohad dhib 5 août 2010 11:25

        Salut herbe

        content de te retrouver..merci de la chanson
        sinon pour bill gates, peut on d’un cote être le chantre d’une société inégalitaire ,violente, injuste, guerrière , colonisatrice , a tendance totalitaire, puis utiliser le groupe docile certes , mais utiliser le groupe tout en le niant bien sur et grâce a cette création démoniaque qu’est l’argent, et par un jeu de pyramide et de dupe complexe amasser une telle fortune, alors que logiquement dans l’ordre naturel des choses ce n’est physiquement pas possible ,pour venir fortune faite se presenter comme un saint homme,qui donne un peu de son pognon, croire a cela, c’est croire au pere noel, a santa , a blanche neige , a l’homme qui a marche sur la lune ,a l’écroulement de la 3eme tour par le feu en haut, a un dieu vengeur ,etc etc...
        je croirais bill gates le jours ou il déclarera : oui nous avons profite injustement du groupe en ce qui concerne le partage, il est vrai que seul ,même avec mes idées géniales je n’aurais rien fait, nous sommes donc un groupe qui grâce a tous les talents a fabrique toutes ces réalisations,mais nous nous servions du collectif pour nos désirs égoïstes, il est temps de tourner la page, je nous propose,ensemble de commencer a organiser le monde sur d’autres bases , sans idée de profit , pour la production par tout et pour tous des besoins vitaux de tout le monde,.....etc etc...
        j’ai, de par un de mes métiers rencontre des gens tres tres riches, ils s’en tape des autres mais a un degré inimaginable...l’inverse est vrai aussi, car riche n’est pas un état mental particulier,c’est juste un fait monayable..
        mr gates fait du marketing, il s’achète un paradis , ne pas dénoncer la compétition et l’appât du gain comme seule moyen de vivre ensemble, c’est pour moi, se foutre de la gueule du monde entier...c’est mon opinion et comme disait desproges : je le partage...
        tout est lie dans l’univers, la seule création qui cloche c’est l’humain, l’humain qui ose dire :
        sans nous pour le regarder ,l’univers n’existe pas...
        on y peut quelque chose , on peut absolument tout changer bien sur..

        amicalement herbe folle..


      • paul mohad dhib 5 août 2010 12:01

        Salut Gabriel, content de te retrouver....problème humain, solution inhumaine, et si c’était si juste que ce soit la clé , ce que tu dis..non je ne rigole pas du tout...
        rappelle toi l’article que j’ai pondu ici même, ce qui s’est passe est surhumain, dans le sens au delà de l’humain...l’humain que nous sommes est pur animal avec une obsesion : survivre...après c’est complexe avec desirs , peurs etc etc..c’est la que se porte toute mon attention et comprendre profondément ca produit des effets de changement de comportement importants...comme on peut abandonner la compétition et l’appat du gain, et si il y a des sarkozy ou des berlusconi a 1 contre 100 , ils ne vont pas bouger, a ce jours le 1 domine les 100, totalement aberrant non ?
        on peut critiquer sarko et les autres, mais la critique devrait être la notre....celle de notre propre comportement...il ne s’agit pas de tribunal mais de comprendre...
        vois tu il y a un « au delà » de l’humain ...
        mais on reviendra la dessus une autre fois..
        amicalement


      • herbe herbe 5 août 2010 12:15

        Salut Paul, je suis d’accord avec toi ...

        j’ai d’ailleurs mis un petit bémol à mon lien, car ce qui s’est fait dans le chapitre accumulation des richesses a été absolument indécent et dans un non sens absolu :
        Gates a été présenté comme modèle et on ne peut imaginer ni même souhaiter plusieurs Bill Gates !, ce modèle pyramidal et inégalitaire est voué à l’échec sur le long terme (peut-être l’ont ils compris ? sinon au sujet du comportement de Gates je pense amha qu’il ne faudrait pas sous estimer l’influence de Melinda http://fr.wikipedia.org/wiki/Melinda_Gates )

        En tout cas j’ai déjà écris ici ou ailleurs que j’ai d’autre modèles qui eux peuvent être copiés, leur oeuvre est du copyleft ! :

        http://michelvolle.blogspot.com/2010/04/sam-williams-richard-stallman-et-la.html


      • paul mohad dhib 5 août 2010 12:41

        re salut

        intéressant personnage ce stallman, un point il est pas attire par la richesse, un peu autiste dans l’attitude, pas net diraient certain, alors il me plaît...
        le logiciel libre, oui donne l’idée d’autre chose...peu importe les talents des gens, il faut se bouger vers un monde juste, que la propagande simpliste des banquiers décrit comme totalitaire ou on ne pourra plus rien faire, alors que ce pourrait être et absolument le contraire,mais tant de gens n’ont même pas un seul ami mais la haine de tout comme seul compagnon.....
        une fois assume en groupe ce qu’il faut pour survivre, il reste plein de possibilité pour autre chose , comme ne rien faire ou parcourir le monde a pied , arrivant a chaque endroit ou ,en échange de quelque boulot, le gîte et le couvert sont assures , ......
        le grand soir attend les humains, quel va en être la couleur, noir fonce ou brillant comme la lumiere ?
        salutations..


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2010 10:15

        Aucun doute pour moi, N.Sarkozy est (aurait été) un très mauvais avocat.
        Pour ce qui concerne l’opposition éventuelle, du Conseil Constitutionnel, je rappelle tout de même qu’il suffit au Pouvoir de ... modifier la Constitution.
        Cela a déjà été fait maintes fois et je pense que c’est dans les cartons.

        Si on analyse ce qu’a REELLEMENT fait N.Sarkozy depuis une dizaine d’années qu’il est ministre ou président, on constate qu’il y a énormément d’effets d’annonce, toujours très médiatisés (merci qui ?) et ... jamais concrétisés.
        Les seules réalisations concrètes, poussées jusqu’au bout, envers et contre tous, ce sont celles qui favorisent les ultra-riches et réduisent pouvoir d’achat, liberté et qualité de vie des autres.


        • Duralex Duralex 5 août 2010 11:48

          Modifier des dispositions techniques de la Constitution c’est une chose.

          Toucher à l’article 1er qui pose le principe de l’égalité en droit des citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion, c’en est une autre.

          Si on abroge celui-là, on abroge la République...


        • globulos nilasse 5 août 2010 13:42

          @ alpo47

          « qu’il suffit au Pouvoir de ... modifier la Constitution.
          Cela a déjà été fait maintes fois »

          dans le cas présent,ce ne serait pas aussi simple,on peut modifier la constitution sur ses fondements les plus fragiles. toucher a un pilier porteur de notre pays,article premier de la constitution,qui plus est inscrit dans la déclaration universelle des droits de l’homme,elle même crée par les révolutionnaires français,parait fort peu probable. a moins de liquider l’héritage historique de la france.


        • liberta 5 août 2010 10:31

          Sarkozy a toujours vogué au gré du vent

          Rappelez vous ses contraicitions sur le CPE d’accord avec Villepin dans un premier temps et après l’énorme manif dans la rue a déclaré véhémentement le contraire

          Elu, il a au nom de l’ouverture, hypocritement mis en lambaux un parti socilaiste bien entamé

          Il déclare tout et son contraire, toujours au gré du vent

          Son style « roi des camelots » ne convient pas un rôle présidentiel et son hypocrisie le décrédibilise complètement










          • Fergus Fergus 5 août 2010 10:33

            Bonjour, Daniel.

            Avec ces annonces directes ou pilotées depuis l’Elysée (Hortefeux et Ciotti), Sarkozy joue une double carte : l’une destinée à récupérer les électeurs transfuges du FN qui sont désormais de retour au bercail, l’autre destinée à relancer un clivage marqué droite-gauche pour resserrer les rangs de sa majorité.

            Mais il va à l’évidence trop loin pour un bénéfice non seulement aléatoire, mais sans doute totalement nul. Car les anciens du FN venus à l’UMP et repartis vers leur famille politique d’origine ne se feront pas reprendre une deuxième fois au discours sarkozyste. Quant aux troupes de l’UMP, nul doute qu’elles ne soient agitées, dans leurs composantes gaulliste et centriste, d’un dégoût plus ou moins prononcé pour ces dérives aux relents nauséabonds.

            Mais de tout cela Sarkozy n’a cure car il n’a aucune stature d’état et n’est animé par aucune éthique. Il est avant tout un aventurier opportuniste, prêt à faire feu de tout bois pour servir ses intérêts personnels et ceux d’un clan d’amis fortunés dont il est le bras armé !


            • VOXPOPULI 5 août 2010 10:34

              la constitution n’est pas un dogme, elle peut être modifiée dans le cadre de la 6é république, alors soit SARKOZY agit soit c’est de l’esbrouffe, nous le saurons trés vite.
              la déchéance de la nationalité Française n’est en rien fasciste, au contraire, elle s’inscrit dans la protection des valeurs de la république.
              déchéance et expulsion vont de pair.


              • Fergus Fergus 5 août 2010 10:59

                Vous oubliez, Voxpopuli, que la loi et les conventions internationales interdisent de rendre apatrides les citoyens d’une nation, ce qu’ils seraient de facto s’ils ne disposaient pas d’une double nationalité. L’écrasante majorité des délinquants étant constituée de Français sasns double nationalité, cette annonce est : soit du battage sécuritaire de pure communication une fois de plus, soit une ânerie sans nom.

                Qui plus est, Sarkozy et ses amis, lorsqu’ils évoquent cette déchéance, visent les délinquants de rue, en aucun cas les gros patrimoines qui détournent par la fraude et l’évasion fiscale des sommes colossales au fisc et à la solidarité nationale. Leur discours serait infiniment plus crédible s’ils mettaient dans le même sac ces deux formes de délinquance !


              • Duralex Duralex 5 août 2010 11:33

                Si vous voulez une 6ème République, alors il ne s’agit plus de modifier la constitution mais d’en faire une nouvelle.

                Je ne sais si la possibilité de déchoir de la nationalité française une personne qui a été condamnée pour un crime ou un délit est ou non une mesure « fasciste ».

                En tous cas cette possibilité, qui ne viserait, si j’ai bien compris, que les français qui le sont par naturalisation, est bien contraire à l’article 1er de l’actuelle constitution selon lequel la République assure l’égalité de tous les citoyens devant la loi sans distinction D’ORIGINE, de race ou de religion.

                En effet il y aurait :

                - des français dont la nationalité ne serait pas révocable, ceux qui le sont dès la naissance

                - des français dont la nationalité serait révocable, ceux qui avaient une autre nationalité avant d’acquérir la nationalité française par naturalisation.

                D’autre part quel rapport entre la déchéance de la nationalité et la lutte contre la délinquance ou la criminalité ?


              • KiaN 5 août 2010 20:38

                L’article premier de la Constitution stipule que la France assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, ou de religion.

                L’article 6 stipule que le Président est le garant du respect de la Constition.

                Est-il utile d’en dire plus ?


              • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 5 août 2010 20:45

                Malheureusement certains ont des œillères smiley 


              • non666 non666 5 août 2010 11:23

                Comme je le rappelle a chaque fois, entre rendre apatride et priver d’UNE de ses nationalités un individu , il y a une marge.
                L’Europe valide le fait en exigeant qu’on impose le choix d’une nationalité à la majorité .
                Il y a bien privation des autres nationalités par obligation.

                La question est donc de savoir si on peut limiter et cibler la decheance de la nationalité sur les multipass ou pas....
                Or ce qui donne le la, ce n’est pas le conseil constitutionnel, c’est l’Europe et ses instances, depuis la validation du traité de Lisbonne.
                La hierarchie des lois a changé.

                Ce nouveau principe est issu du droit germanique et est desormais la norme meme si certains pays (GB ?) semble rechigner à l’appliquer
                NS fait evidemment un effet d’annonce en visant les arficains criminels et delinquants des cités mais nous pourrions etendre cette oprivation aux activistes d’israel sevissant dans notre pays et arborant systematiquement le seul drapeau qu’il servent....

                De toute façon il est clair que Sarkozy ne fera rien de concret.
                par contre il est clair que cette idée est desormaius dans toutes els tetes de sfrançais authentiques et que le droit du sol n’en a plus pour tres longtemps.

                Apres tout quelle est la legitimité d’un droit imposé par les envahisseurs germaniques (le jus solis est issu de la loi salique) pour justifier la presence sur NOTRE sol de LEUR descendance et reutiliser par les francs maçons pour preparer (déjà !) le Nouvel ordre mondial depuis la revolution française. ?

                Quand les français ont ils été consulté sur CE droit specifique ?
                Si on a justifier le droit des peuples a disposer d’eux memes chez les autres (via la validation des acccords d’alger, entre autre) pourquoi ne pas se l’appliquer a nous memes ?


                • Duralex Duralex 5 août 2010 11:45

                  Si je comprends bien les descendants des Francs eux mêmes ne sont pas de vrais français à vos yeux puisqu’ils nous ont traitreusement imposé le Jus soli ...

                  On devrait donc débaptiser la France !

                  Pour redevenir sérieux, sachez que dans la hiérarchie des normes, la Constitution se situe au dessus des conventions internationales, Traités européens inclus.

                  De plus aucun des traités instituant l’Union européenne ne comporte, à ma connaissance, de disposition relative à la nationalité. Ceci relève encore de la souveraineté des Etats membres


                • LE CHAT LE CHAT 5 août 2010 11:59

                  un âne avec une casaque à la rose battrait le nabot , mais pitié pas celui là  , ça serait échanger la peste contre le choléra !


                  • Bulgroz 5 août 2010 12:17

                    Tout ceci est un ramassis de lieux communs mille fois ressassés qui ne font pour autant pas le début d’un commencement de programme alternatif. Rendez vous dans les urnes en 2012 et vous constaterez combien ces pénibles litanies anti Sarko sont en décalage avec la majorité de l’opinion.

                    Évidemment, quand 3 ans après la brillante élection de Nicolas Sarkozy, on constate la nullité des programmes alternatifs et quand on n’arrive plus à prononcer les noms de Royal, Bayrou, Aubry, DSK, Mélenchon, Besancenot, Duflot, veuve Joli, etc.....

                    Alors, il ne reste plus à ces aigris du suffrage démocratique remporté par le Président,que la possibilité de taper sur Sarkozy et tout ce qu’il représente par des procès d’intention, des mensonges, des invocations outrancières à Pétain, Mussolini, Hitler né en 197Tout ceci est un ramassis de lieux communs mille fois ressassés qui ne font sans pour autant fun début de commencement de programme alternatif. Rendez vous dans les urnes en 2012 et vous constaterez combien ces pénibles litanies anti Sarko sont en décalage avec la majorité de l’opinion.


                    Évidemment, quand 3 ans après la brillante élection de Nicolas Sarkozy, on constate la nullité des programmes alternatifs et quand on n’arrive plus à prononcer les noms de Royal, Bayrou, Aubry, DSK, Mélenchon, Besancenot, Duflot, veuve Joli, etc.....

                    Alors, il ne reste plus à ces aigris du suffrage démocratique remporté par le Président ; que la possibilité de taper sur Sarkozy et tout ce qu’il représente par des procès d’intention, des mensonges, des invocations outrancières à Pétain, Mussolini, Hitler (né en 1957, l’auteur a convoqués tous les témoins, car il a bien connu l’époque, n’est ce pas ?).

                    Face à de telles diarrhées verbales et tellement convenues dans les cercles restreints de l’Agora, je ne vous souhaite qu’une seule chose : la défaite la plus éclatante qui soit.


                    • entrevuew 5 août 2010 12:20

                      Sarkozy fait la politique des sondages ; son rêve est d’être star et il aime Barack Obama (la super star). La France n’est plus que le valet des USA, l’UE détruit le vote des français et le pire c’est qu’il y a plein de français qui voient en Sarko un « souverain » ????!!!!!!!!! 

                      La France est une ploutocratie Bigarré.


                      • eric 5 août 2010 13:08

                        Suis très partagé sur cet article, je vois bien l’efficacité de cette propagande pro Sarkozy insidieuse, et, il faut le dire, un peu infantile, mais je pense qu’un vrai débat démocratique serait plus utile au pays.

                        A entendre l’auteur et ses semblables, notre président, serait partout, déciderait de tout, voudrait tout et parviendrai avec succès à faire évoluer de façon volontariste et rapide, l’ensemble de la société française, par ailleur considérée comme immobile depuis au moins 50 ans, en fonction des désidérata de ses électeurs, malgré l’opposition farouche d’une massive opposition populaire, dirigée par quelques héros résistants de la gauche traditionnelle arc boutés sur leurs positions passéistes et leurs confusion intellectuelles.

                        La vérité est bien évidemment plus modeste. Sarko n’est pas un Deus ex machina qui à lui tout seul, parviendrai à réduire à l’impuissance un vaste mouvement populaire ancré dans le cœur du peuple français. C’est un président démocratique qui tente, lentement, de remettre sur pied un pays pas très très en forme dans un assez large consensus droite gauche (il n’y a personne dans la rue ou presque) malgré les braillement assassins et oximoriaux ( fachiste ! Ultralibéral, raciste, Antisémite nationaliste, appatride juif hongrois) d’une bande de ratés impuissants qui ne trouvent de raison d’exister que dans la dénonciation du réel et le négationnisme historique. Comparer la France contemporaine à celle de Pétain ou l’Italie de Mussolini tombe en effet sous le coup de la loi (minimisation de crime contre l’humanité).

                        Par les excès de leurs discours, il minimisent par avance ce qu’il pourrait y avoir d’excessif dans les politiques du gouvernement.
                        Par le constat d’impuissance de l’ensemble de l’opposition, et au delà, de toute la société, il légitime l’idée qu’en-dehors de Sarkozy, il n’existerait pas grand chose dans le champs politique.
                        Par des appels à la révolte permanent, même jamais suivis d’effet, ils renforcent le sentiment de peur et donc un potentiel vote légitimiste pour Sarko en 2012.

                        Tous cela contribuera très certainement à une facile réélection du président en 2012 dont on ne peut que se féliciter, mais ne favorise pas un réel débat démocratique ce qui est regrettable compte tenu des enjeux des réformes en cours qui dans l’essentiel des cas, mériterait des débats de fond et éventuellement musclés, entre les différentes composantes de la démocratie française.


                        • Bulgroz 5 août 2010 13:45

                          Eric,

                          C’est exactement ce que j’ai tenté de dire mais en mieux élaboré. Moi, j’ai pas cette patience.

                          et puis, je n’ai pas envie de donner à tous ces antisarkomachins les raisons de leur échec lamentable dans l’opinion majoritaire..


                        • eric 5 août 2010 14:07

                          A bulgroz,
                          C’est un manque de générosité ! Ces gens sont comme les Chiites et les cathares,, persuadés que le mal l’emporte toujours et que leurs souffrances les justifient. Ils se complaisent dans cet échec tant qu’il existe un responsable présumé. Il faut que Sarko soit tout puissant pour expliquer leur toute impuissance.
                          En les confortant dans leur analyse d’un père fouettard capitaliste qui parvient à récupérer même les formes de son opposition, en leur montrant qu’ils participent à ce complot, on approuve leur analyse de la société et donc leur conscience de leur supériorité intellectuelle qui est LE baume sur leurs petits cœurs ulcérés.

                          C’est un manque de conscience révolutionnaire ! Car comme l’a dit le Président Mao, mentir au peuple est très grave car c’est ne pas lui dire la vérité ( In « du côté de chez Chang » : Lauzier)

                          C’est un manque de temps ! Moi je suis en montagne, il pleut et je n’ai que cela à faire.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 août 2010 19:59

                            Il y’a incontestablement une chose que tout le monde peut facilement admettre : Jamais un président de la république n’avait suscité autant d’articles et autant de bla bla.

                            C’est d’abord le premier constat qu’il faut faire pour marquer une pose et se poser la bonne question : Qu’est-ce qu’il ne va plus en France depuis 2001 et pourquoi ?

                            Je vous dis ma façon de raisonner : Quand rien ne va plus, quand les problèmes et les faux problèmes ne se comptent plus, quand personne ne semble être capable de cerner et de discernner quoi que ce soit.. il faut impérativement arrêter d’énumérer les difficultés et mettre la machine à paroles en veilleuse !

                            Vous verrez que la solution globale à la crise totale est juste là devant le nez de chaque citoyen. Peut-être en bon psychologue j’ajoute que c’est parce que le peuple français se sent coupable d’avoir commis l’erreur fatale en 2002 qu’il se détourne aujourd’hui devant sa honte ; tout le monde parle en effet pour essayer de se justifier mais sachez-le le peuple français avait applaudi le projet du Sorcier CHIRAC dont on ne peut ignorer ses remarquables resultats aujourd’hui qu’il faut résumer en une seule expression : La République française est totalement défaite !

                            Le Petit n’a fait que jouer son rôle !

                            Mohammed MADJOUR.


                            • Céphale Céphale 8 août 2010 08:37

                              Mohammed,

                              Je suis bien d’accord : l’erreur fatale, c’était en 2002. Le coupable, c’est CHIRAC, qui était prêt à tout pour se faire élire. Il a tracé la voie à Sarkozy. Le signe que nous ne sommes plus en démocratie, à cause de ces deux là, c’est que le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux reste en exercice après avoir été condamné pour propos racistes. 

                              Cordialement

                            • HELIOS HELIOS 5 août 2010 20:19

                              En terme « politico-strategique » quand on suit bien ce que fait Sarkozy avec sa rengaine securitaire, c’est de ne pas perdre les voix du front national, celles qui se sont exprimées en 2007 FAUTE DE POUVOIR LE FAIRE SUR UN CANDIDAT FN.

                              Donc, en toute logique, si on veut vraiment virer ce president --- qui demonte petit a petit, sous l’idée de modernisation de la France, tout ce que de nombreuses années de luttes, d’avancées sociales, de compromis ont été acceptés pour construire une nation equilibrée et intelligente --- ce president donc, si on veut vraiment le virer, il ne faut surtout pas isoler le FN, car ses electeurs dont la grande majorité ne sont pas plus fascistes, ni racistes que tous les autres français continueraient a se tourner vers le seul espoir (qu’ils croient) pour eux d’etre enfin representés.

                              En integrant et en encadrant bien les bonnes questions souvent posées par le FN dans un concert republicains, alors, l’UMP et le president n’auront pas ces voix (du FN) et bien sur ne passeront jamais.

                              Il faut bien comprendre qu’un tout petit signe vers le FN et probablement vers tous ceux qui ont un petit vernis souverainiste... eux qui sont en permanence rejetés, suffirait probablement a les ramener dans ce schema et en dehors de l’UMP qui n’a de populaire que le nom.

                              Ne pas comprendre cela, c’est a coup sur perdre une fois encore en 2012.
                              Le grand risque que l’on va courir, c’est que le FN se structure un peu mieux sous la direction de Marine, —qui est loin d’etre son père et terme d’outrance—, et même s’allie avec des franges plus patriotes d’autres partis comportant plus de déçus que de gens heureux et pesent lourd en voix.

                              Le scenario 2002 nous ressauterai a la figure, avec au deuxieme tour un Sarko ou un Bertrand, un Fillon bref un UMP et le representant du FN.
                              Connaissant l’irrationnalité de certains a gauche, je me dit que ce sera encore l’UMP qui sera choisie avec 80%... la cata, quoi, car cette fois cela donnerai un terrible argument pour changer radicalement la constitution ou pondre des lois qu’on n’ose pas encore imaginer.

                              Je pense donc que si une partie suffisamment intelligente des français acceptait de ne pas rejeter le FN, comme on ne rejette pas les delinquants, mais on les poli (du verbe polir) pour qu’il deviennent civilisés et donc frequentables, alors ... la gauche ne passera peut etre pas, car elle ne demontrre pas une veritable difference avec les fondamentaux liberaux, mais tout du moins nous aurions la chance d’avoir un president situé entre la gauche et la droite (je ne dis pas au centre) et un parlement plus respectueux des français qui les auront élus.

                              La configuration qui est en train de se mettre en place me parait être une fenetre etroite qui ne reviendra pas de sitôt. La reconciliation des français de la gauche a la droite (je ne parle pas de l’UMP qui n’est pas reelement a droite, qui est un vrai parti predateur et parasite puisqu’on parle d’etat UMP) est probablement a ce prix, car il ne faut pas l’oublier dans toutes les democraties, l’extreme droite devient plus forte et si on veut en controler les exces, il faut qu’elle soit clairement integrée dans le concert politique.

                              Bon, c’est l’heure du repas, bonne appetit a tous.



                                • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 5 août 2010 22:35

                                  En même temps, quelle fiabilité accorder à un sondage effectué sur 1003 personnes et publié dans un journal de Dassault ? Pour ma part aucune.


                                • courageux_anonyme 5 août 2010 22:53

                                  Je sait, il y a pas mal de commentaires qui vont dans ce sens. Ils parlent de truquage, de questions biaisées (bref déni de réalité), sans parler des hébétés qui se réveillent. Ah ce qu’on se marre smiley C’est la douche froide pour certains.


                                • sisyphe sisyphe 8 août 2010 11:20

                                  L’IFOP invente le sondage à charge

                                  L’IFOP vient de publier un sondage qui tend à montrer que les françaises et les français seraient extrêmement favorables aux mesures ultra-sécuritaires réclamées dernièrement par Sarkozy de Nagy-Bocsa, mesures pourtant fortement contestées dans l’ensemble de la presse et une bonne partie de l’opinion.

                                  Les scores d’adhésion aux idées du locataire de l’Elysée atteignent, dans ce sondage à point pour lui, des niveaux dignes d’une république bananière. « 80% des sondés se disent favorables au retrait de la nationalité française pour les personnes d’origine étrangère coupables de polygamie ou d’excision, et 70% pour les délinquants d’origine étrangère en cas d’atteinte à la vie d’un policier ou d’un gendarme ».

                                  Ce type de sondage relève de la méthode CAWI (Computer-Assisted Web Interviewing). La CAWI, comme les kebabs, est née avec la conjugaison crise/internet. Plus besoin de téléphones, plus besoin d’enquéteurs à domicile, les questionnaires sont « auto-administré en ligne, ce qui veut dire que chacun le trouve sur un site, ou reçoit un lien pour le remplir. Intérêt : économies et rapidité. De nombreux maillons de la chaîne du sondage sautent et plusieurs dizaines de questionnaires peuvent être remplis en même temps. On comprend un peu que la petite chef du Medef, qui cornaque l’IFOP, l’ait retenue pour ce sondage, et tant d’autres.

                                  Problèmes...On ne peut être sûr de qui remplit les CAWI, vu que l’IFOP travaille avec des centaines de sites partenaires, à qui elle demande de mettre en ligne son questionnaire ou un lien. On peut parfaitement imaginer des personnes décidées qui se relaieraient sur un site, puis feraient une recherche sur l’ensemble des sites où est posé tel questionnaire, pour aller remplir tous les CAWI relatifs au même problème soulevé par un CAWI particulier...Paranoïa ?...Non, possibilités technologiques couplées à une détermination militante.

                                  Sans oublier un élément fondamental. Par définition, l’enquête sur le Net ne peut toucher qu’une moitié et un plus des français, puisque seulement 57,8% des foyers ont le Net. Limites technologiques et sociétales, donc.

                                  Autre possibilité de diverger. Le questionnaire CAWI ne donne que les réponses de ceux qui VEULENT répondre.

                                  Il ne représente pas du tout l’opinion publique même s’il est « remballé » ensuite, à coups de pondération statistiques pour reprendre le profil de la population française. Il a un biais « dynamique ». Les répondants sont positifs ou négatifs, mais très peu non-répondants. Le CAWI accentue sûrement les réponses les plus fortes en termes de sens. Ainsi, les répondants choisiront plutôt « êtes-vous très », « étes-vous plutôt », que « sans opinion » ou « ne se prononce pas ».

                                  Le questionnaire pêcheraient donc, ici, par une tendance « maximaliste ».

                                  Au-delà de ces problèmes structurels des enquêtes CAWI, des biais récurrents et indiscutables émergent dans le sondage IFOP concerné lui-même. Le questionnaire semble très loin de l’équilibre, dans le domaine sémantique/rhétorique.

                                  Il suffit pour s’en apercevoir de reprendre la question initiale et les items – les différentes modalités de réponse possible – au fur et à meusre.

                                  Q 1 : « Vous savez que le gouvernement a annoncé différentes mesures pour lutter contre l’insécurité....Le terme »lutter« est un jugement de valeur. Il aurait fallu l’enlever ou employer des termes neutres comme »à propos de« , »relatives à« .

                                  Suite de la Q1 : »...très favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou très opposé ?« . La formulation induit une préférence pour »favorable« qui vient deux fois en tête de phrase. La présentation plus neutre aurait été : »très favorable, très opposé, plutôt opposé ou plutôt favorable« .

                                  Sur l’item 1 : »Le contrôle par bracelet électronique des délinquants multirécidivistes pendant plusieurs années après la fin de leurs peines« . On est là encore dans le biais. Le terme »contrôle« est trop valorisant pour l’utilisation du bracelet. Il aurait fallu utiliser »port« . Même remarque concernant « délinquants multirécidivistes », qui aurait dû être éliminé au profit, par exemple, de « personnes condamnées plusieurs fois » (lui-même mieux que « plusieurs fois condamnées qui met l’accent sur la multiplication des condamnations). Un questionnaire doit être neutre, c’est un b-a-ba que l’IFOP ne peut ignorer, et a pourtant ignoré.

                                  Item 2 : les »ressortissants d’origine étrangère« ...Il ne manque plus qu’une cible peinte dessus. « Les français ayant eu une autre nationalité avant d’être français », aurait été moins discriminant, pour reprendre le genre d’euphémisation en cours chez nos élites.

                                  Item 3 : »L’instauration d’une peine incompressible de 30 ans de prison pour les assassins de policiers et de gendarmes« . Flagrante, l’intention de criminaliser les gens de la catégorie visée par cette modalité de réponse... »Assasins« est le terme le plus puissant sûrement, en terme de valeur. Inutilisable pour un enquêteur, semble-t-il dans un questionnaire qui ne doit influencer en aucune manière les répondants. »auteurs d’homicides sur la personne de policiers et gendarmes« paraissaît absolument indiqué, si la firme de Parisot voulait respecter la déontologie. Apparemment, non.

                                  Item 4 : »Le démantèlement des camps illégaux de Roms« . Une vraie caricature... »illegaux« induit automatiquement ou presque la réponse. » Sa suppresssion dans un questionnaire neutre est indispensable, au profit de « camps non autorisés ».

                                  Item 5 : « d’atteinte à la vie ». Le biais est ici plus fin. L’expression distante, clinique, neutre serait « homicide sur la personne d’un policier ou d’un gendarme ». L’expression choisie convoque le respect de la vie en général. Tout le monde le partage. On croit répondre sur l’atteinte à une catégorie de population précise, on respecte en réalité, quasiment religieusement, la Vie.

                                  Item 6 : « délinquants » est un terme superflu dans la modalité de réponse proposée, il connote péjorativement les « mineurs » Il n’aurait jamais dû être retenu.

                                  Ce questionnaire semble vermoulu du sol au plafond.

                                  Plus grave, dans le contexte actuel, après le maximalisme triste d’un président aux abois qui s’enfonce dans cet argent qui compte tant à ses yeux, produire un questionnaire aussi violemment propulsé en dehors des règles du juste, de l’équitable, du neutre, d’une déontologie dont se gargarise pourtant tout ces directeurs directeurs de machines à sondages, montre bien qu’il y a là véritablement intention de manipuler l’opinion.,

                                  Pour ceux qui espère en la démocratie, il y a matière là, à saisir dans un premier temps la Commission des sondages et ensuite la Justice. Le syndrome « Opinion Way » semble métastaser un peu trop pour que la Démocratie, la Citoyenneté ressortent sans dommages de la constante manipulation dont nous sommes victimes. Manipulation qui se déroule pendant que nous subissons déjà le rouleau compresseur médiatique dévoué à l’Etat-UMP et les charges des politiques.

                                  Justice exigible egalement parce qu’outre un questionnaire totalement hors des clous, il faut quand même répondre aussi à une question liée, mais pas complètement sans doute...Comment peut arriver à des scores de dictature latino-américaines, après l’unanime ou presque indignation de la gauche et même de certains à droite qu’a suscité les discours lepénistes tout récents de Sarkozy de Nagy-Bocsa ?

                                  La Commission des sondages existe, j’en suis à peu près sûr. J’ai vu son nom quelque part. Quelqu’un aurait-il de ses nouvelles ? Quelqu’un aurait aperçu par hasard un de ses avis, peut-être une sanction infligée à un sondeur ?...

                                  Faute de réalité et d’action de la Commission des sondages, Il restera donc aux citoyens à s’adresser à la Justice, pour stopper la dérive, la République des coquins.

                                  Pour une fois qu’un(e) juge d’instruction pourrait être nommée, ça ne se refuse pas.


                                  Sinon, on rappellera simplement que Madame Parisot, présidente du Medef, est, à 75%, propriétaire de l’IFOP, dont elle a été longtemps la directrice, avant d’en devenir, récemment,  vice-présidente du directoire.

                                  Moi, j’ai dit bizarre, bizarre ?? 

                                   smiley 


                                • birdy 8 août 2010 11:46

                                  De toute façon combien même ce n’eut pas été un sondage mais un vote des français, la gauche aurait refusé les résultats, comme Cohn-Bendit qui prétendait obliger les suisses à revoter parce que les résultats pourtant sans appel du vote ne lui plaisaient pas.


                                  D’ailleurs qu’est-ce qui empêche les journaux gauchistes comme le monde de produire leur propre sondage sur le sujet sinon la certitude que les résultats du sondage leur seraient défavorables ?

                                  Pauvre gauchistes qui engoncés dans leurs mensonges font tout pour museler le peuple, sans se douter que leur déni de réalité ne fait que les discréditer un peu plus.

                                  Attendons de voir leur tête enfarinée aux prochaines élections, rien que d’y penser j’en jubile par avance. 



                                • vilistia 8 août 2010 11:56

                                  Birdy MCM

                                  D’ailleurs qu’est-ce qui empêche les journaux gauchistes comme le monde de produire leur propre sondage sur le sujet sinon la certitude que les résultats du sondage leur seraient défavorables ?

                                  Pauvre gauchistes qui engoncés dans leurs mensonges font tout pour museler le peuple, sans se douter que leur déni de réalité ne fait que les discréditer un peu plus.

                                  Attendons de voir leur tête enfarinée aux prochaines élections, rien que d’y penser j’en jubile par avance.

                                  C’est qui les gauchistes ?

                                  De toute manière, ils feront toujours un petit score et alors !

                                  MCM n’est pas difficile : un hamburger et un petit score pour les gauchistes !



                                • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 8 août 2010 12:08

                                  Birdy, quand dans un sondage il n’y a pas la possibilité de ne pas se prononcer, ça fausse déjà tout.


                                • sisyphe sisyphe 8 août 2010 13:01

                                  Moi, ce qui me fait jubiler à l’avance, c’est le score du FN à venir....


                                  Soit ils reprendront les voix captées par Sarko, et ce sera tout bénéf pour la gauche
                                  soit ils resteront à leur niveau de toujours ; aux alentours de 10%.. smiley 

                                  Ben oui ; ce n’est pas en multipliant les interventions sur tous les sites internet, que la propagande donnera le moindre contenu à un programme désespérément creux....et totalement inapplicable.... 

                                  Sinon, mcm a l’air d’être d’accord avec les mesures « sécuritaires » prises par Sarko : ma foi, on verra ce que ça donne...
                                   smiley 




                                • Céphale Céphale 8 août 2010 13:52

                                  Sisyphe

                                  Merci pour toutes ces informations. Naïf que je suis, je ne connaissais pas la méthode de sondage CAWI et ses tares. Je ne savais pas non plus que Mademoiselle Parisot est la principale actionnaire de l’IFOP. Je ne suis donc pas inquiet. Ce sondage bidon redonnera peut-être confiance à Sarkozy et à ses partisans, mais il n’empêchera pas sa défaite en 2012.

                                • moebius 5 août 2010 22:04

                                   Comment partager les idée sdu Fn tout en ne les partageant pas quoique certaines idéeq mériteraient qu’on s’y interesse tout en ne s’y interessant pas vraiment et quoique...sans etre de gauche ou plutot tout en y étant sans y etre mais en y étant un peu par ci par là... et ceci dit tout en y étant complétement dans cette totalité totalisante qui nous totaliserait mais qui , par rapport à la démocratie serait quelque peu inacceptable si l’on songe à tout ceux qui sont parti en morceaux microcospiques et cette fragmentation en tout petits morceaux qui devraientt quand méme se recoller quelque part dans une véritable totalité qui ne serait pas cette fausse totalité totalitaire pas suffisamment total.....la réconcilliation du peuple de français ou de cette fantasmagorie peuplante à la con serait à ce prix ?... ha ! ha ! laissez moi rire


                                  • tvargentine.com lerma 5 août 2010 22:36

                                    C’est du n’importe quoi votre article

                                    C’est toujours de l’anti-sarkozysme que même Me Aubry ne voudrait pas vendre à ces électeurs

                                    Oui,le Président Nicolas Sarkozy est un élu du peuple et en 2012,les citoyens auront le choix démocratique sur un projet et un programme

                                    Cela s’appelle la démocratie

                                    Respectez la démocratie

                                    http://www.tvargentine.com/altagracia.html


                                    • danielle 8 août 2010 10:43

                                      tout à fait d’accord avec vous lerma


                                    • Céphale Céphale 8 août 2010 14:03

                                      Lerma

                                      Ce que dit Sisyphe, ça vous emmerde, hein ?

                                    • sisyphe sisyphe 8 août 2010 11:09

                                      Même les Américains ne peuvent pas ne pas le constater...


                                      Sécurité : le « New York Times » incendie Sarkozy

                                      Avec ses nouvelles mesures sécuritaires, Nicolas Sarkozy « attise dangereusement les sentiments anti-immigrés », juge vendredi le New York Times, dans un éditorial qui condamne les « calculs politiques à court terme » du président français.

                                      Le prestigieux quotidien new-yorkais dénonce en particulier le projet de retrait de la nationalité française aux délinquants d’origine étrangère coupables de polygamie, d’excision ou ayant atteint à la vie d’un membre des forces de l’ordre.

                                      Rappelant qu’aux Etats-Unis la citoyenneté américaine, qu’elle soit de naissance ou acquise, est protégée par le 14e amendement, le New York Times écrit que « Nicolas Sarkozy, qui aime être appelé Sarko l’Américain, attise dangereusement les passions anti-immigrés pour des calculs politiques à court terme ».

                                      « Et ce, dans un pays qui a longtemps défendu avec orgueil le principe d’égalité devant la loi de tous les citoyens français », poursuit le journal, rappelant que Sarkozy a épousé une Italienne naturalisée Française, Carla Bruni, et a pour père un immigrant Hongrois, Pal, qui a également acquis la citoyenneté française.

                                      Le principe d’égalité devant la loi « s’applique » à l’épouse et au père du président français « et doit s’appliquer à n’importe qui d’autre », tranche leNew York Times.

                                      Le quotidien revient également sur le démantèlement de camps illégaux de Roms et le renvoi de leurs occupants en Roumanie et en Bulgarie, « deux pays membres de l’Union européenne ».

                                      « Faire campagne contre les immigrés est populaire chez les électeurs français de souche et M. Sarkozy ne s’en est jamais caché. Il a bâti sa campagne présidentielle de 2007 sur son bilan d’homme à poigne (et aux mots incendiaires) lorsqu’il était ministre de l’Intérieur », poursuit le journal.

                                      Mais alors que la cote de popularité du chef de l’Etat est « au plus bas » et que le Front National reprend des forces avec Marine Le Pen, « il est allé plus loin, inquiétant les membres de la droite traditionnelle ».

                                      Ces derniers, conclut le Times, « ont raison de s’inquiéter, et (M. Sarkozy) à tort d’ignorer leurs conseils de prudence ».

                                      (Source AFP)


                                      • ASTICOTEUR 8 août 2010 11:46

                                        1]" c="false" style="line-height: 15px; margin-bottom: 8px; width: auto; ">
                                        1 pièce jointe
                                        2]" b="Attachment" nptw="96" npth="96" hmurl="http://gfx2.hotmail.com/mail/w4/m3/ltr/WL-Hotmail_h_rgb_r.png" hmttip="Windows Live Hotmail" gotottip="Afficher cet album" rtlmark="" style="line-height: 15px; ">
                                        (23,8 Ko)
                                         sarkodictateur photo.jpg (32.8 Ko)


                                        Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité ( organisée par 49 associations )

                                        Appel à une grande marche anti sarkosysme le 4 septembre 2010 partout en France
                                         ( prenez votre après midi )

                                        Signataires : AC ! Agir ensemble contre le chômage, Les Alternatifs, Les amoureux au banc public, Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des Gens du voyage catholiques (ANGVC), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Autremonde, Cedetim, Confédération française démocratique du travail (CFDT), Confédération générale du travail (CGT), La Confédération Paysanne, La Cimade, Le Cran, Droit au logement (DAL), Emmaüs France, Europe Ecologie, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Fédération SUD Education, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), FNASAT-Gens du voyage, Fondation Copernic, France Terre d’Asile, Gauche unitaire, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Les Jeunes Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement, Marches européennes, Médecins du Monde, Le Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le Parti communiste français (PCF), le Parti de Gauche, le Parti socialiste (PS), Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RAIDH), Réseau Education Sans Frontière (RESF), SNESUP-FSU, SOS Racisme, Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat de la magistrature (SM), Union syndicale Solidaires, Les Verts.

                                        FAITES PASSER 

                                         sarkodictateur photo.jpg (32.8 Ko)


                                        • Causette Causette 8 août 2010 14:22

                                          ASTICOTEUR

                                          je ne m’associerai pas à cette marche,
                                          pourquoi
                                          - bien que très critique envers la politique répressive du gouvernement Fillon/Sarkozy envers les populations les plus modestes, je refuserai TOUJOURS de m’allier avec des militants d’associations antidémocrates (dans votre liste) qui annoncent clairement soutenir des dictatures et des théocraties et qui refusent l’égalité homme/femme en soutenant des religieux qui se démènent pour instaurer un apartheid sexiste. (vous devriez parcourir leurs sites avant de vous engager aveuglement)

                                          ET il ne faut pas confondre dictacture et autoritarisme

                                          Quelques exemples de dictatures :
                                          Allemagne : nazisme
                                          Cambodge : Khmers rouges
                                          Chili : Augusto Pinochet
                                          Espagne : franquisme
                                          France : régime de Vichy
                                          Italie : fascisme de Mussolini
                                          URSS : stalinisme
                                          Afghanistan : talibans

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès