• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy : homme d’affaires, l’homme des affaires

Sarkozy : homme d’affaires, l’homme des affaires

Combien faudra-t-il d'affaires d'état pour que Sarkozy tombe ? Si on regarde de l'autre côté des Alpes, on ne peut quêter inquiets. Si regarde avec quelle paresse les médias s'emparent des affaires révélées pour la plupart par Médiapart, on ne peut qu'être inquiets. Si on regarde le travail de sape des procureurs Marin et Courroye, on ne peut qu'être inquiets. Cependant si on regarde le travail de certains juges (Lenoir, Van Ruymbeke, Trévidic, Prévost Desprez, Zimmerman) alors on peut avoir un peu d'espoir. Et si nous sommes assez forts pour que Sarkozy ne soit pas réélu, l'espoir sera flamboyant.

Si vous vous souvenez - et comment pourrait-il en être autrement ? - les trois premiers gestes de Nicolas Sarkozy furent d'interroger la gentille Mignon sur la hauteur de son salaire de Président, de se faire inviter au Fouquet's par Desmarais, le richissime canadien, en présence d'une belle brochette de futurs breloqués tels Proglio, Albert Frère etc, et enfin une escapade, alors qu'il avait annoncé urbi et orbi qu'il ferait une retraite afin d'habiter la fonction (toucher du pognon du job) et bien qu'en général c'est la fonction ou la mission qui vous habite, ce qui prouve sa haute connaissance du sens profond des mots, aux abords de Malte sur le Paloma, tous frais payés y compris le voyage aller retour en jet privé par Bolloré. Il avait ensuite aussi usé d'air Bolloré pour son voyage en Egypte et sa promenade avec l'amoureuse de son amoureux, celle qui vient de lui donner une fille et que le couple présidentiel a appelé Giulia à l'italienne, - ce qui nous fait nous demander si Fillon ne devrait pas lui dire, comme il en a fait la honteuse remarque à Eva Joly, que sans doute Carla Bruni n'est pas française depuis assez longtemps pour comprendre les valeurs profondes de notre pays en donnant ainsi un prénom italien à la progéniture présidentielle - en ayant l'extrême outrecuidance de dire à nous Français : « Vous auriez préféré que ce fût l'Etat qui payât ? » (dit autrement dans son langage de lecteur assidu et subtile des « Roujon » Macquart) car, non seulement l'Etat a payé car il a fallu déplacer également un Airbus et un jet présidentiels malgré tout, mais que surtout nous aurions aimé qu'il payât de sa poche ses propres vacances avec la substantifique augmentation qu'il avait fait procéder à sa rémunération. Il était évident qu'à l'indécence se mêlait la confusion des genres et qu'un président ne doit et ne peut pas recevoir de cadeaux d'un industriel.

C'est dans ce contexte bolloréen que Médiapart nous en révèle une autre, dont certains détails avaient déjà étaient exposés dans la presse à petites doses.

L'Express : Selon Jacques Dupuydauby, ex-dirigeant du groupe portuaire Progosa, interrogé par Mediapart, des chefs d'Etat africains auraient avoué avoir subi des pressions de la part de l'Elysée au profit du groupe Bolloré. 

"Quand Vincent Bolloré s'implante quelque part, il utilise le président français comme son VRP de luxe. Nicolas Sarkozy, de son côté, met dans la balance les relations franco-africaines et fait des pressions [...] On est passé de la Françafrique des mallettes à la Sarkafrique des concessions." Dans l'interview que publie Médiapart ce lundi, Jacques Dupuydauby ne mâche pas ses mots, et accuse ouvertement le président de la République de "chantage d'Etat" au profit de son ami Vincent Bolloré.

Au lendemain de son départ à la retraite, l'homme d'affaires franco-espagnol, président du groupe portuaire Progosa, ancien vice-président du groupe Bouygues et proche des réseaux chiraquiens, affirme avoir personnellement recueilli les confidences embarrassantes de plusieurs présidents africains, dont Faure Gnassingbé (Togo), Denis Sassou N'Guesso (Congo) et Paul Biya (Cameroun).

"Vous ne pourrez plus compter sur l'appui de la France"
Les trois dirigeants lui auraient affirmé qu'ils ne pouvaient (ré)attribués la gestion des ports de Lomé, Pointe-noire et Douala à son ex-société en raison des pressions exercées par Nicolas Sarkozy au profit du groupe Bolloré. Selon lui, le message de l'Elysée était clair : "Si vous ne faites pas ce qu'on vous demande en donnant telle et telle chose à Bolloré, vous ne pourrez plus compter sur l'appui de la France."

Dans cet entretien, Jacques Dupuydauby évoque également l'intervention de l'Elysée pour les ports de Misrata en Libye, et d'Abidjian en Côte d'Ivoire, attribués malgré les bouleversements politiques au groupe Bolloré. Selon l'ex-homme d'affaires, Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret et Alain Carignon, un proche de Brice Hortefeux, jouaient un rôle de "courroie de transmission" entre le chef de l'Etat et ces dirigeants africains.

N'oublions pas que dans le livre Sarko m'a tuer, ce même Dupuybaudy accuse ouvertement Sarkozy de tentative d'extorsion de fonds à son encontre, accusation gravissime, sans que cela n'ait à ce jour entraîner une plainte en diffamation.

Notre combat n'est même pas que Sakozy soit battu, il continue de baisser dans les sondages et ce n'est pas ses fiascos européens à répétition, sa gestion catastrophique de la crise de l'euro, le financemennt par les français à hauteur de 300 millions d'euros pour installer la Charia en Libye et mettre à sa tête l'ancien ministre de la justice de Kadhafi, responsable des condamnations à morts des soignants bulgares et érudit en droit coranique, qui vont le faire remonter. Non le combat c'est qu'il prenne le chemin direct, par air Bolloré s'il le veut, vers l'exclusion du second tour.

 

Il nous reste un peu moins de huit mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.
 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 19é version du 17 septembre 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takkiedine
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle du stylo …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Ceccaldi Raynaud …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

Vignette Wikipédia


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    



  • DE KARACHI A BETTENCOURT...67 AFFAIRES

    + CELLES DE SES MINISTRES.....MAM ECT...WOERTH

    + CELLES DE SES SENATEURS ET DEPUTES LOBBYSTES

    ON POURRA ECRIRE DANS L’ HISTOIRE DE FRANCE...LA FRANCE AUX MAINS DES LOBBYSTES DE L ’ EST....
    LE PRESIDENT LE PLUS NUISIBLE ET LE PLUS LOBBYSTE DE L HISTOIRE DE LA REPUBLIQUE....BANANIERE...FRANCAISE


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 octobre 2011 10:56

      « ... qu’il prenne le chemin direct vers l’exclusion du second tour. »

      Oui. La perspective d’un Sarko éliminé dès le premier tour est réjouissante. Il y a quelques mois c’était du domaine du possible, désormais ça devient probable. On ne va pas s’en plaindre.


      • volpa volpa 26 octobre 2011 11:04

        Si la justice était digne de ce nom, il devrait finir au trou et obligé de rembourser sur ses deniers personnels ce qui normalement le mettrait à poil.

        Mais dans notre belle démocratie, il ne risque rien.

        Comment donner alors un coup d’arrêt à ces pratiques ?.

        Nous sommes vraiment des couillons, car pas courageux, à l’image des juges.

        Ceux ci préfèrent se défouler sur d’autres.


        • chantecler chantecler 26 octobre 2011 14:27

          Les comptes numérotés et les paradis fiscaux ne sont pas faits pour les chiens .
          Et même tu peux t’offrir une gentilhommière en payant en liquide...
          Mais bon on peut rêver et même d’une justice qui ne serait pas étranglée en fin de parcours .


        • Gabriel Gabriel 26 octobre 2011 11:14

          Je ne sais pas pourquoi, mais je le mettrais bien dans un avion pour la Hongrie avec la poissonnière Morano, le fayot Bertrand, l’inénarrable Lefebvre, sa majesté Copé, la versaillaise Pécresse, le benêt Douillet, le facho Longuet etc … Quand  aux bœufs de la droite populaire (Populaire, rien que le nom m’amuse) En banlieue dans un HLM avec 1000 € par mois et un job en usine (Si il en reste …)


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 octobre 2011 11:27

            Bonjour,

            Mais, pouquoi croyiez vous que 20 présidents africains aient étés assassinés depuis 1963 : http://webrunner.kazeo.com/afrique/afrique,r301201.html... ? http://www.niyel.net/docs/Dossier_1_fr.pdf Tous les présidents ayant affiché des velléités d’indépendance ont été écartés par le cia et remplacés par des gentils toutous dociles et obéissants, parfois un peu mégalomanes mais qui ne le serait pas en présence de valides de billets...Nos dirigeants et leur copains milliardaires méritent l’échafaud !

            Surtout ne votez pas Eva Joly...


            • BOBW BOBW 26 octobre 2011 20:46

            • Robert GIL ROBERT GIL 26 octobre 2011 12:57

              Fillon a été élu député en 1981, il avait 27ans ! Sarkozy à 22 ans était conseiller municipal puis maire à 28 ans. Alliot Marie a commencé à 26 ans comme conseillère auprès d’un ministre et Estrosi, adjoint de J. Medecin à 28 ans puis député à 32ans. Depuis à part le feutre des bureaux politiques, l’ambiance aseptisée des plateaux télé et les discours à l’assemblée, que connaissent-ils de la vraie vie ?

              Les politiques pensent qu’ils sont intouchables, malgrés leur « casserolles » les français revotent pour eux...

              http://2ccr.unblog.fr/2011/02/11/tout-est-a-eux/


              • chantecler chantecler 26 octobre 2011 14:28

                Ben faut dire qu’ils ont de sérieux appuis .


              • asterix asterix 26 octobre 2011 15:49

                Soixante sept affaires ! C’est à peu de choses près le nombre d’inculpés, toutes fonctions dirigeantes confondues, recensés au sein de notre très cher PS belge francophone au pouvoir depuis des temps immémoriaux.
                Recensés, pas condamnés. Le dernier en date s’est vu infliger pas plus tard qu’avant-hier un effroyable 5 ans avec sursis en attendant un autre procès reculé et encore reculé jusqu’à ce qu’il ne fasse plus de vagues ...ou du moins aussi peu que possible pour l’équipe dirigeante déjà en train de mettre en place la succession..
                Notre courroie de transmission à nous. Autrement torsadée mais très élastique également.,
                Tout ceci pour préciser, hinterland plat pays à l’appui, qu’à mon sens, ce n’est pas l’individu qui corrompt mais tout un système de pouvoir. Qu’il soit dit de gauche ou de droite. seul son exercice continu pose vraiment question.
                Bon, il n’en revient pas moins que de corde raide en corde raide, l’ exercice d’équilibriste auquel se livre Sarko et sa clique, son cirque, commence à poser beaucoup de questions. Qu’attendez-vous pour mettre votre programme en adéquation en le contraignant ...par exemple à se faufiler dans un banal conduit d’évacuation, tiens !
                Un Mirage dernier outrage ? Pas si sûr...
                C’est que voyez-vous, nous pauvre peuple belge francophone vendu contre seulement trois deniers, on vous envie parfois. Avec votre système majoritaire à deux tours, cela fait plus de 50 ans que nos dévoyés petits rouges auraient été ne fut-ce que pour une législature renvoyés aux oubliettes. La chienlit, surtout exprimée par les urnes, n’a rien d’un concept à sens unique, n’est-ce pas ?
                Infériorisation du petit belge qui n’a encore et toujours rien à dire même chez lui, pénible assertion encore vérifiée avec la façon si cavalière dont vous nous avez bouffé ce que nos bons gros camarades rouges avaient planqué chez Dexia ; tant dans nos rapports avec votre hexagone si totalitaire qu’avec nos compatriotes flamands qui en ont marre de ce trou à milliards appelé Wallonie, nous ne sortons jamais gagnants.
                Restons sport. Malgré ce complexe inguérissable noyé sous une couche compacte de mayonnaise grand crû, notre soutien moral ne vous en reste pas moins tout acquis :
                Sarko buiten !
                « Dehors ! » en flamand, mais ça je suppose que vous l’aviez compris.
                Nous, cela fait longtemps qu’on en a bien saisi le sens.


                • florent1968 florent1968 26 octobre 2011 16:32

                  Pour faire une Révolution il faut avoir une bonne raison de la faire
                  on ne va pas manifester et faire des barricades pour le plaisir de faire des grillades, des merguez et d’affronter les forces de police à moins d’etre anarchiste ou encartés NPA/LO voir extreme droite.
                  Nous avons aujourd’hui un système démocratique qui nous permet de mettre dehors celui/celle dont nous ne sommes pas satisfait.

                  Nous ne pouvons pas dire que nous n’avons pas le choix puisque façe au sortant nous aurons une dizaine de postulants et pas que des anciens ...

                  Alors que voulons nous ?

                  Encore faudrait il le savoir !

                  Certains ne cessent de critiquer les politiques mais ne sont même pas inscrits sur les listes electorales et pire ne sont même pret à s’investir eux même pour remplacer tous ces « pourris » qui « s’en mettent plein les fouilles et profitent du système »

                  Faut vraiment être .....

                  D’autres sont inscrits mais ne vont pas voter

                  Enfin la majorité de la population profite d’un système exceptionnel et va voter lors des grandes elections !

                  Nous verrons quel résultat en sortira en 2012 ...nous avons élu un homme en 2007 ...pour 5 ans ! qui nous a fait des promesses à priori que se soit au niveau social sécurité ou économique les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances qu’il avait suscité en nous...

                  Résultat dans quelques mois !

                  http://front-europeen-et-republicain.blogspirit.com
                  desirrepublicain


                  • Marianne Marianne 26 octobre 2011 22:52

                    Seuls l’Express et Le Nouvelobs ont relayé l’information,

                    puis Le Télégramme qui indique la riposte de Bolloré, 
                    qui dénonce les « affabulations » reprise comme info par Mediapart :

                    Sarkozy accusé d’imposer son ami Bolloré en Afrique
                    nouvelobs.com - ‎25 oct. 2011‎
                    L’homme d’affaires franco-espagnol accuse Nicolas Sarkozy d’exercer des pressions sur plusieurs présidents africains pour implanter et maintenir son ami, l’industriel Vincent Bolloré. Le prêt du yacht Le Paloma, de l’homme d’affaires français, ...
                    Concessions en Afrique. Le groupe Bolloré « aidé » ?
                    Le Télégramme - ‎Il y a 17 heures ‎
                    Dans une interview à Médiapart, Jacques Dupuydauby dénonce « le chantage d’État » exercé, selon lui, par Nicolas Sarkozy pour que son ami Vincent Bolloré décroche des concessions portuaires en Afrique. Le groupe Bolloré riposte. La « Sarkafrique » dans la ...
                    AfriqueSarkozy accusé de favoriser son ami Vincent Bolloré
                    Le Télégramme - ‎25 oct. 2011‎
                    Voilà comment Médiapart qualifie les pressions qu’aurait exercées l’Elysée sur plusieurs chefs d’Etat africains pour le compte de l’industriel Vincent Bolloré, notamment implanté à Ergué-Gabéric (29), qui est aussi un intime de Nicolas Sarkozy...
                    Sarkozy accusé de favoriser son ami Bolloré en Afrique
                    L’Express - ‎24 oct. 2011‎
                    En 2007, Vincent Bolloré a accueilli sur son yacht Nicolas Sarkozy après sa victoire à la présidentielle. Selon Jacques Dupuydauby, ex-dirigeant du groupe portuaire Progosa, interrogé par Mediapart, des chefs d’Etat africains auraient avoué avoir subi ...
                    Sarkozy : homme d’affaires, l’homme des affaires
                    AgoraVox - ‎Il y a 13 heures ‎
                    L’Express : Selon Jacques Dupuydauby, ex-dirigeant du groupe portuaire Progosa, interrogé par Mediapart, des chefs d’Etat africains auraient avoué avoir subi de

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès