• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy, la séparation des pouvoirs et ... la rigolade

Sarkozy, la séparation des pouvoirs et ... la rigolade

 

Sarkozy, la séparation des pouvoirs et ... la rigolade.

 

On trouve, dans les médias, des argumentaires assez surprenants sur l’immunité du président de la République et sur la séparation des pouvoirs. On entend N. Sarkozy déclarer de son côté qu’il n’a pas le droit, en vertu de ce principe, de répondre comme témoin aux questions posées par les magistrats.

Argumentaires dont la conclusion commune est qu’il ne faudrait pas que les juges s’intéressent au rôle de N. Sarkozy dans la commande de sondages qui ont valu des ennuis aux collaborateurs de ce dernier.

 

Que N. Sarkozy ne veuille pas répondre, c’est son droit. Mais que cet ancien chargé de travaux dirigés à l’UFR de droit de Nanterre invoque la séparation des pouvoirs et l’obligation de se taire qui s’imposerait à lui comme ancien président de la République, parait relever d’une argumentation assez fragile. Au moins, à ceux qui ont pris la peine de lire la constitution.

L’article 67 dez la constitution dispose :

« Le Président de la République n'est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, sous réserve des dispositions des articles 53-2 et 68.

Il ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française, être requis de témoigner non plus que faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite. Tout délai de prescription ou de forclusion est suspendu.

Les instances et procédures auxquelles il est ainsi fait obstacle peuvent être reprises ou engagées contre lui à l'expiration d'un délai d'un mois suivant la cessation des fonctions  ».

 

Il se trouve qu’au moment où les juges requièrent N. Sarkozy de témoigner, ils ne le font pas « durant le mandat » de N. Sarkozy, mandat qui s’est achevé il y a 9 ans.

Il se trouve que si durant l’exercice de son mandat de président, il était fait obstacle à toute instance et procédure ( hors la mise en œuvre des dispositions relatives à l’action de la cour pénale internationale et hors la destitution), les procédures auxquelles il était fait obstacle (le cas pour les sondages), peuvent être reprises ou engagées (le cas ici). Et ce après l’‘expiration d’un délai d’un mois suivant la cessation des fonctions ( le cas ici puisque la cessation des fonctions remonte à 9 ans).

 

On ne voit pas ce que le principe de la séparation des pouvoirs vient faire dans cette affaire de témoignage,.

A moins de fabriquer un argumentaire aux termes duquel l’article 67 de la constitution serait contraire audit principe de la séparation des pouvoirs , et serait, par voie de conséquence … « inconstitutionnel ».

 

Dans cette affaire, il sera intéressant de voir ce que les juges décideront. Dans un environnement qui leur est particulièrement et violemment hostile.

 

Il sera également intéressant de voir si, un jour, des juges accepteront de mettre en œuvre la responsabilité du président de la République ( toujours après la sortie des fonctions) pour son implication dans des décisions prises par d’autres, Premier Ministre et ministres, qui eux, engagent leur responsabilité (pénale devant la Cour de Justice de la République). Décisions qui n’entrent pas dans la liste des actes accomplis « es qualité » comme président de la République .

 

A suivre ...

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 13:02

    Vous allez attirer Fergus avec ce titre.  smiley


    • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 13:03

      Les lois liberticides ont commencé avec lui et se sont aggravées avec Hollandouille et Micron.


      • Séraphin Lampion Docteur Faustroll 3 novembre 2021 13:09

        @troletbuse

        Pasqua, Marcellin et Pandreau avaient bien préparé le terrain, non ?


      • Fergus Fergus 3 novembre 2021 13:35

        Bonjour, Docteur Faustroll

        Bon rappel ! Depuis le début de la Ve république, toutes les présidences ont eu recours à des « lois liberticides » (ou à des tentatives). A tel point qu’il est difficile d’établir un palmarès.


      • sirocco sirocco 3 novembre 2021 13:42

        @troletbuse

        Peyrefitte, Gayssot, Perben... ont contribué aussi à la destruction des libertés.


      • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 14:19

        @Fergus
        Savais bien que vous alliez venir sur cet article, comme la vérole sut le bas-clergé breton.... du moment que Le Nain était mis en cause et pas votre chouchou micronesque.


      • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 14:22

        @Docteur Faustroll & Siricco
        C’est vrai mais je voulais intervenir avant que Fergus arrive, ce qui est arrivé, poil au nez. et je ne suis pas déçu, poil ....  smiley


      • Séraphin Lampion Docteur Faustroll 3 novembre 2021 13:07

        Tiens, je vais jouer les chiards :

        un argumentaire est une liste d’arguments dispo

        En matière de médias, lenibles pour développer des démonstration . Les services commerciaux bien organisés fournissent des argumentaires à leurs vendeurs.

         une argumentation est l’utilisations de certains de ces arguments possibles pour étayer une démonstrations susceptibles de convaincre l’interlocuteur.

        Un bon vendeur est capable d’analyser rapidement le profil d’un client potentiel et de créer le raisonnement (ou l’astuce) qui déclenchera l’acte d’achat. Le mauvais vendeur est celui qui récite bêtement le bréviaire. 

        De la même façon, un bon journaliste est celui qui argumente et un pisseur de copie est un perroquet qui restitue la liste fournie par la voix de son maitre. Alors, en effet, beaucoup d’articles ne sont que des incantations qui régurgitent les argumentaires fournis comme des litanies, et rares sont les véritables argumentations.


        • Fergus Fergus 3 novembre 2021 13:32

          Bonjour, Marcel

          Excellent article ! Son mandat terminé, et dans les conditions précisées par la constitution, rien ne s’oppose en effet à l’audition de Sarkozy sur le fond de l’affaire. Ni même probablement à sa mise en cause pénale, contrairement à ce qu’affirment ses avocats.


          • Aristide Aristide 3 novembre 2021 14:14

            @Fergus

            Encore un fois, vous ne savez que dire une vérité juridique qu’en fonction de la personne. Une vérité du niveau de votre « présomption de culpabilité ».

            La première phrase de l’article 67 est claire : « Le Président de la République n’est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, sous réserve des dispositions des articles 53-2 et 68. ». En aucun cas, il ne peut pendant ni après son mandat être mis en cause pour des actes accomplis en cette qualité !!!! Clair pourtant. Toute la jurisprudence l’affirme.

            La deuxième phrase n’est pas une limitation de cette irresponsabilité mais rajoute qu’il est impossible pendant son mandat de le convoquer en témoin, ni de le mettre en cause par une action judiciaire : cette phrase consacre la séparation des pouvoirs et ne permet pas à un juge d’interférer pendant un mandat en cour . Elle est très claire aussi. « Il ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française, être requis de témoigner non plus que faire l’objet d’une action, d’un acte d’information, d’instruction ou de poursuite. Tout délai de prescription ou de forclusion est suspendu. »

            Après son mandat, cette obligation donnée par la deuxième phrase tombe et il peut être convoqué, mis en cause, jugé, ... C’est le cas de Sarkozy dans d’autres affaires.
            Mais pour cette affaire là, le caractère d’acte accompli en cette qualité n’est mis en cause par personne de sensé, et il n’est d’ailleurs pas mis en cause dans cette affaire. Devenu simple témoin, il a le droit de ne pas répondre, la loi ne punit pas l’absence de réponse d’un témoin. Il est allé plus loin en arguant que son silence était un devoir en respect de l’irresponsabilité de Président consacré par la Constitution.

            D’ailleurs il a obéit à cette loi en se rendant au tribunal et n’a pas répondu ce qui est son droit. 


          • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 3 novembre 2021 17:59

            @Aristide
            Rappelez-vous de cette phrase culte :
            Nous venons d’arrêter l’assassin du préfet Eyrignac !!
            Là, c’était le PR himself qui chiait sur la présomption d’innocence.
            Colonna est toujours en taule et le doute existe toujours...

            Ouais, je sais, ça dépends qui se torche avec la présomption d’innocence.
            Suivant qu’il soit de droite (c’est normal) ou de gauche (c’est intolérable)...
            Et quelque part, vous avez raison, les lois françaises ne sont pas faites pour restreindre les gens de droite friqués. Je le sais.


          • Aristide Aristide 4 novembre 2021 12:35

            @Le421... Résistant

            Le facho déguisé en insoumis parle de loi, opposant les excès de langage de Sarkozy, réels et condamnables pour justifier je ne sais quoi sur l’application de la constitution.

            Allez, je suis sympa : vous allez peut être comprendre que l’Etat se doit de ne pas enfreindre la loi, la constitution même si la personne en cause a elle-même enfreint la loi ou la constitution.

            Mais je comprend que là ...c’est pas facile aussi ...


          • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 4 novembre 2021 13:44

            @Aristide

            Le facho déguisé en insoumis

            Le CHU qui se moque du dispensaire !!  smiley


          • Aristide Aristide 4 novembre 2021 14:21

            @Le421... Résistant

            Moi insoumis ? Vous avez des problèmes de compréhension, vos propos sont indignes, homophobe, insultant envers vos concitoyens, ... un vrai facho de service qui se croit insoumis parce qu’il traine avec les islamo-gauchistes et des complotistes de toute engeance ...

            Pitoyable ...


          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 14:28

            La justice est lente mais tenace.

            D’après les juristes, l’argumentaire de Sarkozy ne tient pas.


            • nemesis 3 novembre 2021 14:58

              @pierrot

              le juriste n’est pas forcément le juge


            • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:27

              @nemesis
              Certes, mais actuellement je n’ai lu que les avis des juristes en attendant l’avis prochain de la justice.


            • ETTORE ETTORE 5 novembre 2021 10:53

              @pierrot
              Avec un peu de chance, elle s’intéressera à vous.
              Désespérez pas, les écrits restent !


            • devphil30 devphil30 3 novembre 2021 14:54

              Selon que vous serez faible ou puissant ....


              • nemesis 3 novembre 2021 14:57

                Suggestion à l’Académie française :

                introduire « sarkozy » dans le dictionnaire des noms communs synonyme de « chef d’État — margoulin », comme Renard qui, de nom propre, est passé à nom commun


                • yakafokon 3 novembre 2021 18:53

                  @nemesis
                  Et Macron, comme synonyme d’escroc !
                  Sa fausse déclaration patrimoniale d’Octobre 2014, auprès du Parquet National Financier ( 776,400 € déclarés, pour 2.996.010 € réels ) aurait dû immédiatement le faire incarcérer pour 3 ans ( ce que prévoit le Code Pénal pout tout homme politique, assortis d’une amende de 50.000 € ).
                  Cette arnaque a été révélée en 2016, documents à l’appui par le Canard Enchaîné qui a bénéficié du concours d’un collaborateur de François Hollande.
                  Mais le P.N.F a classé sans suite la demande d’explication de 3 élus de l’Est, mais en se basant sur la déclaration patrimoniale en vue de l’élection présidentielle, laquelle avait curieusement fondu pour passer sous les radars ( ne me demandez pas où-est passé l’excédent ! ).
                  Si le P.N.F. avait fait honnêtement son travail, il se serait basé sur la fausse déclaration de 2014, et Emmanuel Macron, et ce dernier serait à la Santé !
                  Et Macron serait un nom commun.


                • nemesis 5 novembre 2021 18:45

                  @yakafokon

                  Ainsi à défaut d’avoir leurs noms dans la seconde partie du Larousse, ils figureraient qd mm en première partie...


                • Étirév 3 novembre 2021 15:01

                  Le pouvoir politique tel qu’il apparaît aujourd’hui est en réalité un artefact de pouvoir, il est entièrement dévoué au véritable pouvoir, le pouvoir économique.
                  Nous sommes ici, avec le principe du « mandat représentatif » en pleine tartufferie institutionnelle !
                  Dans le contexte du mandat représentatif, le véritable pouvoir échoit de façon opaque, anonyme, à ceux qui financent les partis politiques. En effet, le parti qui gagne les élections, et plus généralement « les partis dits de pouvoir » détiennent en réalité les rênes du pouvoir législatif et du pouvoir exécutif, le pouvoir de l’ordre judiciaire étant marginal car largement dépendant du pouvoir exécutif. Il en résulte que la séparation des pouvoirs est, structurellement, une apparence contraire à la réalité : alors que l’apparence prévoit des pouvoirs séparés, la réalité donne tous les pouvoirs, sans aucun contrepouvoir institutionnel, aux seuls « fournisseurs de capitaux », c’est-à-dire aux entités qui financent les partis politiques lors de perpétuelles et incessantes élections. Élections auxquelles on vous encourage toujours vivement de participer, et qui légitiment, grâce au leurre du « suffrage universel », toutes les actions à venir de ceux qui les gagnent ; actions qui vont systématiquement, et de manière assez évidente, surtout aujourd’hui, contre les intérêts du pays et donc celui de son peuple. Le « suffrage universel », rappelons-le, c’est l’opinion de la majorité qui est supposée faire la loi ; mais ce dont on ne s’aperçoit pas, c’est que l’opinion est quelque chose que l’on peut très facilement diriger et modifier ; on peut toujours, à l’aide de suggestions appropriées (sondages, attentats, pandémies, etc.) y provoquer des courants allant dans tel ou tel sens déterminé. Et l’information de masses et souvent subventionnée pour ça, aidant grandement à la besogne
                  C’est pour cela qu’on a pu dire que « l’opinion, c’est l’erreur du plus grand nombre ».
                  Ceci permet de comprendre également pourquoi le pouvoir politique se fonde volontiers sur l’ignorance du peuple et s’accroît d’autant que les esprits sont faibles, les gens incultes.
                  La séparation des pouvoirs telle qu’institutionnellement comprise, alliée au mandat représentatif est, en réalité, une stratégie utilisée par les « banquiers-commerçants » pour prendre le pouvoir politique à l’intérieur des pays. C’est cette prise de contrôle institutionnelle, à l’intérieur des États européens, qui a permis l’avènement de l’Union Européenne en tant qu’institution. Les institutions européennes ont été, historiquement, faites par et pour les multinationales ; non pour le commerce en général, mais plus précisément pour le commerce des multinationales.
                  Savoir Qui ? Depuis ? Comment ? Jusqu’où ?


                  • karibo karibo 3 novembre 2021 16:40

                    @Étirév
                    Bonjour, toujours égal à vous meme, surtout ne changez rien quant à l’ auteur idem : Merci à vous !!!


                  • karibo karibo 4 novembre 2021 10:20

                    @Étirév
                    Bonjour Etirev , est-il possible d’ avoir ce livre imprimé, «  Livre de femmes livre de vérités " s’ il existe auriez vous les coordonnées, auteur, éditeur année ?

                    Par avance merci 


                  • Buzzcocks 3 novembre 2021 15:30

                    A droite, le logiciel de cette famille politique dit qu’il existe des gens qui par leur travail, leur mérite voire leur héritage, méritent de diriger le monde et le reste ne sont que des valets ou sous fifres destinés à les servir. De ce fait, ils sont au dessus des lois.

                    Donc Sarkozy, Fillon, Balkany et je peux même dire Macron et son bras droit Kohler qui meriterait aussi d’être entendu par la justice, ne comprennent effectivement pas qu’on les emmerde. Idéologiquement, ils sont là pour diriger le peuple composé de gros cons, et donc ils n’ont aucun compte à rendre aux larbins.


                    • gerard JOURDAIN 3 novembre 2021 16:29

                      on a pas la même lecture de l ’article 67 et 68 Monsieur Monin.

                      vos titres ne sont pas cautions de vos dire.

                      https://www.vie-publique.fr/eclairage/268321-revision-constitutionnelle-2007-sur-la-responsabilite-du-chef-de-letat


                      • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2021 16:43

                        On entend N. Sarkozy déclarer de son côté qu’il n’a pas le droit, en vertu de ce principe, de répondre comme témoin aux questions posées par les magistrats.

                        Il faut alors interroger Paul Bismuth ....


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 novembre 2021 16:56

                          Mais de cela, il aura à répondre :


                          Pour le congrès qui a eu lieu en 2008 pour le traité de Lisbonne qui traitait du même sujet que le référendum de 2005.

                          Le traité de Lisbonne était une nouvelle proposition de référendum portant sur le même sujet, même si quelques phrases ont été changées et si l’appellation a été changée or :

                          « Lorsque la proposition de loi n’est pas adoptée par le peuple français, aucune nouvelle proposition de référendum portant sur le même sujet ne peut être présentée avant l’expiration d’un délai de deux ans suivant la date du scrutin. » (Article11 de la constitution de 1958)

                          C’est  donc le sujet qui ne doit pas être le même, or il l’était.

                          « Toutefois, le projet de révision n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement convoqué en Congrès » (Art. 89)

                          Le Traité de Lisbonne ne peut pas être contraire à la constitution comme il l’est spécifié dans l’alinéa 1 de l’article 11 de la constitution.

                          « ou tendant à autoriser la ratification d’un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. »( article 11 de la constitution)

                          De plus le projet de révision avait été présenté au référendum et ne pouvait donc plus être soumis au parlement, le choix du Président de la République ne peut se contredire comme c’est spécifié dans l’article 11 : « Lorsque la proposition de loi n’est pas adoptée par le peuple français, aucune nouvelle proposition de référendum portant sur le même sujet ne peut être présentée avant l’expiration d’un délai de deux ans suivant la date du scrutin. » (Article11 de la constitution de 1958)


                          • jacques 3 novembre 2021 18:25

                            @Daniel PIGNARD
                            t’es pas loin de Phillipulus camarade.


                          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 4 novembre 2021 10:18

                            @jacques
                            Vous n’êtes pas loin des moqueurs du psaume 1.


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 3 novembre 2021 17:51

                            La justice ne peut pas argumenter valablement en dehors des textes de lois. Donc, le bandit Sarkozy sera encore condamné. Je le croyais assez intelligent pour ne pas avancer des arguments stupides. C’est qu’il est aux abois, je ne le plains pas.


                            • yakafokon 3 novembre 2021 18:02

                              A mon avis, il n’y a que des professionnels du Droit ( la Cour d’Appel, voire la Cour Constitutionnelle ) qui sont à-même de démêler cet imbroglio juridique !

                              Les juges du Tribunal de Première Instance vont devoir patienter un peu, avant de pouvoir jouer au jeu de massacre avec la tête de Nicolas Sarkozy !

                              Je crois me rappeler qu’il est lui-même avocat d’affaires et non des moindres, et que les Tribunaux de l’Inquisition de Torquemada, c’est du passé.

                              Alors, attendons de voir ce qui va sortir de cette tragi-comédie !


                              • Esprit Critique 3 novembre 2021 18:08

                                A l’auteur 

                                Sans avoir fait de droit, l’article 67 est tres clair.

                                Si vous voulez bien ne pas faire semblant de na pas comprendre, par pure stupité et rancoeur evidente contre Sarkozy. Vous vous dites pécialiste de droit constitutionnel, il doit y avoir un bon moment que vous l’avez perdu de vue.

                                Un juge n’a pas le droit de poser des questions sur le details de ses actions a un ancien président . ce qui est présicément et implicitement ce qui lui est demandé en apportant un temoignage. Vous n’etes pas a coup sur un specialiste de la sémantique.

                                Par contre si sarko veux un jour ecrire ses memoires et a l’occasion y moucher ce juge, ce sera une bonne chose !


                                • Esprit Critique 3 novembre 2021 18:12

                                  « Jouez au con n’est pas un gage de raison »

                                  Proverbe chinois tré ancien.


                                  • uleskiserge uleskiserge 3 novembre 2021 18:14

                                    Sarkozy s’est permis tout ce qu’il aurait dû s’interdire lorsqu’il est entré en politique ; a fortiori quand il a posé ses fesses dans le fauteuil de l’Elysée. C’est le président le plus corrompu de la 5è république.

                                     

                                    La démarche d’un Sarkozy, son maintien, sa gestuelle, sa manière de déambuler sont ceux d’un mafieux ; à chaque fois qu’il prend la parole, il insulte l’Etat de droit, la fonction présidentielle, la République et la France : celle de Jeanne d’Arc, de Pascal, Montaigne, Descartes, Montesquieu, Diderot, Hugo, Jaurès, Jean Moulin… de Gaulle (pour sa politique étrangère)… et combien d’autres ! Des dizaines…

                                     

                                    Il n’a aujourd’hui qu’un droit : rentrer dans ses foyers et se faire oublier ; et qu’un devoir : comparaître quand la justice de notre Etat de droit l’exige.

                                     

                                    En attendant , il va falloir revoir sérieusement cette immunité dont jouissent ceux qui ont occupé un jour l’Elysée.

                                     


                                    • Octave Lebel Octave Lebel 3 novembre 2021 19:08

                                      En Allemagne, des personnages comme celui dont on parle ainsi que ceux qui lui ressemblent de près ou de loin n’auraient pas fait la moitié des parcours de ces derniers et auraient disparu définitivement dans une pudique dignité bafouée et un oubli salutaire.

                                      Cela ne cautionne en aucun cas les politiques publiques menées là-bas ni n’occulte les insuffisances de la démocratie représentative en général même si celle-ci est quand même au-delà du Rhin bien plus réelle et équilibrée quand il s’agit du partage des pouvoirs et des responsabilités qu’ici.

                                      En tant que peuple, sommes-nous réduits définitivement au rôle d’idiots utiles d’une certaine classe politique et médiatique ?

                                      Un détail et un rappel. Avant les élections de 2017, un illuminé (que pouvait-il bien être d’autre cet ancien élu ?) avait signalé que 30% des parlementaires (soit plus de 270 élus sur 577 députés et 347 sénateurs) avaient eu maille à partir avec la justice et/ou avec le fisc et qu’envisager la détention d’un casier judiciaire vierge n’était pas une utopie (396 métiers requièrent un casier vierge). S’en est suivi la procédure habituelle, émois médiatiques, récupération électorale et noyade des promesses sitôt les votes emmagasinés et l’élection pliée. Vive la France.


                                      • yakafokon 4 novembre 2021 12:16

                                        @Octave Lebel
                                        Ah bon ? Mais alors, pourquoi Adolf Hitler ( élu aussi démocratiquement que Sarkozy ), a-t-il pu faire son 3ème Reich, sans que personne ne se mette en travers de son chemin ?
                                        Deutschland über alles !


                                      • Octave Lebel Octave Lebel 4 novembre 2021 19:25

                                        @yakafokon

                                        Je suppose que c’est une blague au 3ème degré.


                                      • Dudule 3 novembre 2021 19:13

                                        En ce qui concerne le principe de la séparation des pouvoir (le principe, pas la façon dont le constitution l’a aménagé, à tort ou à raison) :

                                        La séparation des pouvoirs ne signifient en aucun cas que le Président, un député ou un sénateur ne peut pas être poursuivi en justice. Cela signifie, entre autres, que ceux qui votent les lois (les députés) ne sont pas chargés de les faire appliquer et ne s’érigent pas en tribunaux, et que les juges ne votent pas les lois.

                                        En aucun cas le principe de la séparation des pouvoirs n’assure l’immunité judiciaire de qui que ce soit.

                                        La constitution a aménagé ce principe en donnant une immunité partielle à certains élus, pour éviter que l’on instrumentalise la justice à des fins politiques, mais ses aménagement sont contournables en cas de faits graves et avérés, et lorsque cela ce produit et qu’un élu ou un président est convoqué devant les juges, il ne s’agit pas du tout d’une dérogation au principe de la séparation des pouvoirs, mais son application pleine et entière.


                                        • Octave Lebel Octave Lebel 3 novembre 2021 19:16

                                          « Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple vous pouvez faire ce qu’il vous plaît. » Hannah Arendt 1974, interview avec l’écrivain français Roger Errera.


                                          • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 4 novembre 2021 13:13

                                            @Octave Lebel
                                            Ça, c’est pour Macron je suppose...


                                          • Octave Lebel Octave Lebel 4 novembre 2021 19:30

                                            @Le421... Résistant

                                            Non,c’est un prix de gros.A chacun de faire le tri, ce que tout le monde ne fait pas.


                                          • Old Dan 4 novembre 2021 01:13

                                            Avoir voté pour une « crapule » en 2008 n’exclut pas de recommencer en 2022... Et d’encourager ainsi la décrépitude politique au moment de choix et d’options indispensables comme jamais ! 

                                            D’où l’abstention forte (favorable aux extrêmes, aux dingues, au hasard...)

                                            .

                                            [J’voudrais pas être à la place des plus jeunes lucides et informés qui, heureusement, ne prétendent pas « tout savoir », et sont prêts à tenter d’autres dynamismes... ]


                                            • Old Dan 4 novembre 2021 04:08

                                              (Suite)
                                              « Quand le pain est plus cher que le poulet, on peut s’interroger sur ce que mange le poulet... »
                                              Pareil en politique :
                                              Quand la « communication », le lobbying, les fakes sont plus efficaces que le scrutin populaire, on peut s’interroger sur ce qu’avale l’électeur...
                                              .
                                              [ Bof ! ]


                                            • placide21 4 novembre 2021 06:15

                                              Les juges savent que ce que veut le peuple c’est que cette petite ...... paye pour sa forfaiture de 2008.


                                              • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 2021 08:21

                                                Si un jour il est condamné a de la prison ferme (ce qui m’étonnerait) Paul Bismuth prendra sa place pour consoler Carla et les membres des Ripouxblicains désespérés ....


                                                • Le421... Refuznik !! Le421... Résistant 4 novembre 2021 08:35

                                                  Cette histoire me fait penser à celle d’Al Capone, qui, bien qu’ayant causé des dégâts terribles, est tombé pour une simple fraude fiscale.

                                                  Sarkozy, c’est pareil.

                                                  Son gouvernement a causé des dégâts considérables dans la société française, son comportement a été complètement dégradant pour l’image de la présidence (notamment avec Kadhafi, du Marigny à Tripoli), et on va l’ennuyer pour des sondages...

                                                  On est quand même sacrément nuls, en France, avec cette immunité permanente des présidents... Pendant le mandat, OK, mais à vie, ça tient de la royauté et de la notion divine du Roy !!

                                                  Virez-moi cette 5ème République si vous voulez être sérieux !!


                                                  • karibo karibo 4 novembre 2021 14:48

                                                    @Le421... Résistant
                                                    Pour etre sérieux il faudrait vacciner toute la gauchiasse, quadruple dose pour etre sur qu’ ils aient la dose requise et actionner la 5G pour les euthanasier, leur leader trisomique suce babouches en premier !


                                                  • ETTORE ETTORE 5 novembre 2021 10:46

                                                    M’enfin ; rien qu’à voir sa tronche, sans aller jusqu’au délit de faciès, on voit bien qu’il respire l’honnêteté . Non ?

                                                    Bon, c’est sûr, le masque, lui enlève la plus grande partie visible.....

                                                    Mais, n’oublions pas que son père avait comme intention de créer une « dynastie » !

                                                    Que les autres morpions, lui apportent leurs soutiens......

                                                    Bah...Faire en sorte que le système perdure, politiques après politiques, entre les mains entachées de sang, de saloperies en tout genres.....Du que pour ma gueule...

                                                    C’est toujours le même pédigrée, qui se retrouve, dans l’urne à spermatozoïde, pour l’affinage de la race.

                                                    Et c’est nous qui nous faisons tatouer. Histoire de ne pas nous mélanger.


                                                    • nemesis 5 novembre 2021 18:38

                                                      Ce margoulin est classé 5è personnage politique préféré des Français...

                                                      « Chéri fait moi mal... »

                                                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité