• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy le retour : Mais avec la mauvaise clef…

Sarkozy le retour : Mais avec la mauvaise clef…

Il indique que l'important c'est la garantie que les promesse seront tenues.. C'est très vrai mais pour cela il ne fait qu'une nouvelle promesse !!! Celle d'organiser des référendums alors que son passif sur le sujet est énorme....

Sarkozy le retour : Mais avec la mauvaise clef…

Dimanche 21 septembre 2014, au 2OH de France 2, nous avons pu entendre N.SARKOZY déclarer à la 41ème, 42 minute ( Note 1) ceci :
« Puis-je dire juste une chose, au fond, la grande question pour nous c’est pas tant de promettre que de tenir. La question que se posent les gens, même ceux qui sont d’accord avec moi, au fond qu’est-ce qui va nous donner la garantie que vous tiendrez ce que vous dites ? Je crois qu’il est venu le temps de réintroduire, très régulièrement, dans le fonctionnement de nos institutions le référendum.
Le référendum c’est la clef. Je voudrais prendre quelques exemples, quand certains corps intermédiaires, ou certaines élites françaises bloquent le débat parce que cela met en cause leurs propres intérêts, il faudra faire trancher cela par référendum. Et j’ai un certain nombre de sujet précis où nous ferons trancher par le peuple ce nœud gordien. »

1° OUI, la seule question qui compte est bien. Quelle garantie que les promesses seront tenues ?
Puisque c’est l’UMP et notamment M.M SARKOZY, FILLON, JUPPE, qui occupent l’actualité, (et que l’on va entendre pendant 32 mois !) prenons un exemple qui les concernent directement et en plus est justement la réponse à la question posée !
Pour les législatives de 1993, ils se sont fait tous les trois élire députés en ayant promis l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC) dans l’année 93.(Note 2) Après l’élection un congrès a bien été organisé en juillet 93 mais pas pour instaurer le RIC promis ! Ils ont en revanche instauré en hâte la cour de justice de la république pour que les ministres socialistes puissent être jugés par leurs collègues parlementaires dans l’affaire du sang contaminé alors que 6 mois plus tôt un sondage SOFRES pour Le Monde du 19.11.1992 avait indiqué que 80% des Français souhaitaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens.

Après plus de 20 ans on attend toujours le RIC ! Pourtant en 1993 M. Sarkozy était Ministre d’état ; il fut même président en 2007 !
Et dans son discours d’investiture du 6 mai 2007, il a encore évoqué « ce peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place… » (Note 3) mais il n’a toujours pas fait adopter le RIC qui est pourtant le seul outil permettant au peuple de décider de ce qui l’intéresse et le regarde !
Au lieu de cela, il a initié la révision constitutionnelle de 2008 qui retire aux Français la possibilité de se prononcer par référendum sur toute nouvelle adhésion d’un pays à l’Union Européenne puisque cela peut désormais être décidé par le Congrès. Et pire encore, il a déchiré les 15,5 millions de suffrages (54,67 % avec # 70% de participation contre # 40% aux élections européennes !) qui se sont exprimés contre le Traité Constitutionnel Européen en faisant voter le Traité de Lisbonne par sa majorité parlementaire !

Quant à MM Juppé et Fillon, le premier occupa le poste de Premier ministre en 1995 – 1997 et le second en 2007 – 2012 sans que l’on ait fait usage du moindre référendum pendant ces périodes, ni surtout instauré le référendum d’initiative citoyenne alors que Jacques Chirac en avait encore renouvelé la promesse en 2002…

Mais soyons clair : l’ UMP n’a pas le monopole des promesses non tenues… En effet pendant 35 ans avec 7 alternances droite/gauche chacun a pu constater, qu’à des degrés divers, les promesses des partis n’ont jamais été tenues par les candidats qu’ils « désignent » à chaque élection. Les Français l’ont bien assimilé puisque selon un sondage Ipsos-Le monde du 14 janvier 2014 seulement 8% des Français a confiance dans les partis politiques.

2° NON, la garantie n’est pas le recours au référendum à l’initiative du Président.
La clef est le référendum d’initiative citoyenne.
D’abord parce que son « utilisation régulière » du référendum à son initiative, n’est rien de moins qu’une promesse de plus ! Sans plus de garantie qu’elle sera tenue ! C’est une mystification.
Ensuite les citoyens n’auraient pas la maîtrise de la question posée.
Enfin, quand un parti prétend gouverner la France, son chef n’annonce pas qu’il a des sujets précis entrainant des blocages, à faire trancher par référendum. Il inscrit ses solutions dans son programme détaillé et les appliquera s’il est élu. Dans une démocratie digne de ce nom les citoyens doivent « simplement » pouvoir reprendre la parole par RIC pour se prononcer sur telle ou telle loi adoptée, pour soumettre à RIC une « promesse oubliée » ou une proposition de loi alternative élaborée par (des citoyens) eux-mêmes.

La seule et unique garantie que les promesses seront tenues après l’élection, est l’instauration préalable du RIC en toutes matières dans l’article 3 de la Constitution.
C’est le seul objectif de l’association « Article 3 » qui appelle les Français à signer sa pétition et toutes les personnes morales à s’inscrire dans son annuaire des personnes morales favorables au RIC.
Puis il faudra manifester pour arracher ce RIC que tous les partis – du PCF au FN – avaient promis lors des législatives de ..1993 !

Yvan Bachaud
http://www.article3.fr

 

Note 1.
Lien vers l’interview de N.SARKOZY Dimanche 21 septembre 2014, au 2OH de France 2. Voir à la 41ème,42 minute. http://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-sarkozy/video-regardez-l- integralite-de-l-interview-de-nicolas-sarkozy-au-journal-de-20-heures-de-france-2_699699.html

Note 2.
4ème de 20 promesses du RPR lors des législatives de 1993 reprise dans un fascicule électoral largement diffusé intitulé « La réforme maintenant ! ».
« (…) Création d’un droit d’initiative populaire permettant à un groupe important de citoyens de provoquer l’organisation d’un référendum sur un sujet donné.
Dès 1993, le gouvernement proposera un projet de révision constitutionnel. »

Note 3
Discours investiture du 6 mai 2007 https://www.youtube.coHYPERLINK« https://www.youtube.com/watch?v=c5PLnZUDU3A&nbsp ;&raquo ;mHYPERLINK « https://www.youtube.com/watch ?v=c5PLnZUDU3A&nbsp ;&raquo ;/watch?v=c5PLnZUDU3A à la 12,26ème minute.
« Le 6 mai il n’y a eu qu’un seul vainqueur, le peuple français qui ne veut pas renoncer, qui ne veut pas se laisser enfermer dans l’immobilisme et dans le conservatisme, qui ne veut plus que l’on décide à sa place, qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place… »garantie


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 3 octobre 2014 10:50

    Un référendum d’initiative citoyenne (RIC) ? mais vous n’y pensez pas ! Si le peuple se mettait à voter contre ce que la classe politique dans son ensemble (de l’extrême droite à l’extrême gauche) dit être son bien ?
    Si le peuple français se mettait à faire comme le peuple suisse, dire non à ce que propose le gouvernement ? Et si, pire, le gouvernement français, comme le gouvernement suisse, respectait cette décision ?
    Heureusement qu’en France, il y a Sarko qui s’est gentiment assis sur le résultat du référendum de 2005, il est vrai aidé en cela par le PS.

    Au fait RIC ou Référendum d’Initiative Populaire, RIP, cela ne signifie-t-il pas « Requiescat In Pace » ?


    • lsga lsga 3 octobre 2014 10:55

      le « peuple » ? c’est qui ça déjà le « peuple » ? 


    • lsga lsga 3 octobre 2014 11:22

      bin répondez au lieu de moinsser : comment, pour un individu donner, savoir si oui ou non il fait partie du Peuple ?

       


    • Daniel Roux Daniel Roux 3 octobre 2014 13:23

       @ Isga

      Votre question est intéressante. C’est quoi ou qui, le Peuple ?

      Le Peuple se rattache à une entité géographique, qu’elle soit mondiale, européenne, étasunienne ou française. C’est l’ensemble des humains pays qui pensent et disent : Je suis citoyen du monde, de l’Europe, des États-Unis ou de la France.

      Le Peuple, suivant la Constitution français, c’est celui au nom de qui les bourgeois qui détiennent tous les pouvoirs décident, qu’ils soient hommes politiques ou juges.

      Partant de cette définition, le Populisme devrait être le mode de fonctionnement logique de tout gouvernement qui, avec le respect des droits des minorités, serait la Démocratie. C’est là que le bat blesse et que la classe dominante crie : « Pouce » « Au loup ! » « Démagos » dès que l’on se tourne vers le Peuple.

      Le Peuple alors est réduit au peuple, à la populace, cette masse forcément ignorante et facilement manipulable. Si l’on écoutait le peuple, c’est à dire si on lui demandait son avis par référendum, sa réponse serait forcément une réaction de circonstance, un réflexe purement animal. Alors non, on ne lui demande plus son avis, c’est trop dangereux pour le système.

      C’est pour cela que les élites arrogantes et cupides, dignes héritiers des collabos, fascinés par le cynisme anglo-saxon anti-français, ont mené notre nation à la ruine en suivant les mêmes politiques avec les mêmes résultats. 


    • lsga lsga 4 octobre 2014 13:06

      Première définition : c’est celle de population. Elle inclus tout le monde, donc y compris Sarkozy, Hollande, le Medef, etc.


      Deuxième définition (constitution) : aucun critère objectif. Comment fait-on pour déterminer qui en fait partie ou pas ?

      Troisième définition (populace) : idem. Les pharmaciens, les notables, les ingénieurs, les professeurs d’universités, les propriétaires de commerces, les propriétaires de terres, font-ils partie de la « populace » ? Comment fait-on pour une personne donnée savoir si oui ou non elle fait partie de la « populace » ?

      Les élites arrogantes ? Le peuple ne peut donc pas avoir d’élite ? Si le fils d’un ouvrier fait Math Sup, Math Spé, et X, il ne fait plus partie du peuple ? Si un technicien passe un diplôme d’ingénieur il ne fait plus partie du peuple ? 

      Hey : PRO-LÉ-TA-RIAT. 

      Prolétariat : ensemble de toutes les personnes dont les revenus proviennent de la vente de leur force de travail (ex : le pharmacien qui travaille pour Carrefour). 

      Bourgeois : ensemble des personnes dont les revenus proviennent du profit (ex : le pharmacien à son compte)

      Voilà des concepts clairement définis. 

      Si vous voulez faire « lutter contre le système », c’est à dire faire la révolution, commencez par arrêter d’utiliser la novlangue populiste, et à étudier les théories révolutionnaires.





    • Daniel Roux Daniel Roux 5 octobre 2014 19:30

      @ Isga

      Je me suis certainement mal exprimé puisqu’il semble que vous n’ayez rien compris à la réponse que j’ai tenté de donner à votre question.

      1) Oui, tous ceux qui ce disent citoyens de France font partie du Peuple et Sarkozy aussi, s’il répond à cette condition ce qui n’est pas sûr.

      2) Dans la Constitution, il n’est pas donné de définition du Peuple. C’est inutile puisque évident sauf pour les nuls qui devront se reporter au 1)

      3) Oui, les élites sont nécessaires pour occuper des responsabilités, qu’elle que soit leurs origines car en France, c’est la méritocratie qui sert de curseur malgré les attaques menées par la classe dominante soucieuse de conserver les meilleures postes pour ses enfants.

      4) Les élites font évidemment partie du Peuple si les personnes qui s’en réclament remplissent la condition 1).

      5) Les élites ne sont arrogantes que lorsqu’elles abusent du mandat donné par le Peuple, seule source de légitimité et notamment lorsqu’elles décident seules des orientations politiques contre l’intérêt général, contre la nation, contre le Peuple.

      Merci de votre attention et bonne soirée.


    • Daniel Roux Daniel Roux 3 octobre 2014 11:11

      Il est clair que les hommes politiques sont contre le référendum d’initiative populaire. Le peuple au nom de qui ils décident, n’est en fait que du bétail meuglant enfermé dans l’enclos constitutionnel.

      Hélas, trois fois hélas, la trahison attendue de Hollande a dépasser les prévisions les plus pessimistes, créant un profond désarroi dans les rangs des électeurs.

      Son revirement sur la mise au pas de la finance, son alignement sur la politique criminelle US, son engagement aveugle de ratifier rapidement le traité transatlantique, sa « naïveté » vis à vis du medef, dont on ne sait si elle est jouée ou réelle, ont révélés la face cachée d’un politicien roublard et menteur.

      Le front de gauche a sombré avec la superbe surjouée et défaillante de son porte parole, Mélanchon a tel point que la plupart des électeurs de gauche ignorent ses propositions. Il n’aura aucune chance de passer le 1er tour en 2017 et même d’arriver au niveau de 2012.

      Le désarroi des électeurs est tel qu’un opportuniste comme Sarkozy, la justice aux trousses, a pu penser possible d’échapper à ses responsabilités en redevenant Président de la République en 2017.

      Son pari ? Conquérir la présidence de l’UMP, devenir le candidat naturel, se retrouver au 2ème tour face à Le Pen et gagner grâce au sursaut républicain. Le pire est qu’il peut y arriver.

      Son seul adversaire crédible, c’est Juppé, l’homme « droit dans ses bottes », de la vente bizarre d’un fleuron de l’électronique pour 1francs symbolique à un géant Coréen, après y avoir investi des milliards, du « meilleur d’entre eux » malgré tout.

      Le nouveau Juppé ne ferait qu’un mandat pendant lequel il fera « ce qu’il faut faire » d’après Apparu.

      Le pire est-il à craindre pour les plus pauvres et la classe moyenne, si Juppé arrive au pouvoir ? Oui, en tant que représentant de l’oligarchie financière mais le pire pour la nation serait que Sarkozy, l’incompétent démago parvienne de nouveau arrive au pouvoir et nous entraîne une fois de plus dans ses délires ruineux.

      Il faudra donc voter Juppé au 1er tour. Salaud de Hollande ! 


      • BACHAUD 3 octobre 2014 16:04

        Il est impératif d’obtenir l’instauration du RIC en toutes matières AVANT l’élection présidentielle sinon les promesses souhaitées par la majorité ne seront une fois de plus pas tenues. Leur bulletin mis dans l’urne les citoyens seront réduits au silence pour 5 ANS...


        L’association « ARTICLE 3 » a pour seul objectif d’arracher le RIC au pouvoir en place.. Il faut la rejoindre. et au moins signer sa pétition sur www.article3.fr .

        Pour l’obtenir, il faudra être des millions dans la rue pour exiger le RIC... 82 à 88% des Français étant pour ce n’est pas impossible. Il faut au plus vite se réunir...Personnes physiques et personnes morales sur cet unique revendication. C’est le seul outil, démocratique et efficace permettant au peuple d’exercer le souveraineté nationale qui lui appartient mais en théorie seulement.. smiley 
        Au boulot... !

      • Veniza Veniza 3 octobre 2014 21:33

        Faut espérer que Juppé tienne le choc et nous sauve de cette plaie de Sarko.
        Allez Mr Juppé, tenez bon !!


      • vesjem vesjem 4 octobre 2014 09:07

        @daniel
        « Salaud de Hollande »
        à l’indignation succède l’exaspération , tant nous nous sentons floués et impuissants devant le niveau de bassesse de nos dirigeants


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 octobre 2014 11:52

        Bonjour,
        Narkozy ou Kapozy saura faire les bonnes promesses pour lisser dans le sens du poil le dos du peuple. Alors copiez collez TOUS derrière moi !
        « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON »...


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 octobre 2014 13:21

          Bonjour,
          Narkozy ou Kapozy saura faire les bonnes promesses pour lisser dans le sens du poil le dos du peuple. Alors copiez collez TOUS derrière moi !
          « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON » « CASSE TOI POV’ CON »...


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 octobre 2014 17:19

            Dans l’espace de la modération « MOI PRÉSIDENT » ...", entrez sans chercher une clé !


            • gaston gaston 4 octobre 2014 02:39

              En tout cas sarkozy ,qui affirmait encore il y a peu qu’il n’avait pas ......menti....n’a jamais ho grand jamais entendu parler de bygmalion ......finalement on ne peut même pas lui prêter 2 neurones !


              • gaston gaston 4 octobre 2014 02:40

                En tout cas sarkozy ,qui affirmait encore il y a peu qu’il n’avait pas ......menti....n’a jamais ho grand jamais entendu parler de bygmalion ......finalement on ne peut même pas lui prêter 2 neurones !

                 et ce n’est pas sa femme qui pourra lui en prêter ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès