• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sarkozy tête de liste aux élections européennes

Sarkozy tête de liste aux élections européennes

On savait que Sarkozy était un président discret, impartial et quelque peu retiré de la scène politique laissant son Premier Ministre premierministrer, ses ministres ministrer. Il a été si peu présent dans les médias que le Conseil d’Etat a été obligé de rappeler que le CSA était légalement hors des clous quand son président Boyon refusait même de répondre à la requête d’Hollande de décompter un peu la logorrhée du Guide. Ce CSA qui a validé monsieur Hees à la tête de la Radio d’Etat, Radio Sarkozy ex Radio France et qui a fait de la résistance en ne voulant appliquer ce principe qu’après les élections européennes pour donner encore un coup de pouce au Kondukator prouvant par là son impartialité.

Le CSA a donc bien tenté de retarder l’entrée en vigueur de cette « injonction » tout en essayant d’en limiter la portée en faisant des distinctions entre ce qui sémantiquement touche du poste impartial du représentant élu de la France et ce qui touche au Governator président réel de l’UMP. Or il sera très difficile au CSA de décompter la parole du Guide en tant que chef impartial de tous les Français lors même qu’il fait ses interventions devant les militants du RPR et non en conférence de presse et que cette campagne nous prouve que définitivement l’United Money Profit est au pouvoir et qu’il n’a jamais été question que Sarkozy soit le président de tous les Français mais uniquement de ceux qui votent pour lui ce qui l’oblige à recentrer ses slogans sur la sécurité en ajoutant aux 13 lois déjà existantes une palanquée de déclarations pour masquer son échec alors qu’il s’en occupe « personnellement » depuis 7 ans. Du reste il ne devait plus y avoir de zones de non droit depuis 5 ou 6 ans, et depuis bientôt deux ans il a tous les pouvoirs de police et de justice entre les mains ce qui aurait dû nous apporter un calme de Pôle Nord et une République sans délit, douce et souriante. 
 
Voilà donc qu’il décide de s’engager (comme de prendre ses responsabilités, quelques expressions avec briser les tabous, de son vocabulaire de campagne électorale permanente). Il est vrai que si certains impertinents se permettent de dire que à propos des têtes de listes du parti de sa Majesté : Ce n’est pas avec ces têtes-là qu’on va gagner les élections ! (Le Monde) il faut trouver une locomotive qui carbure pour tirer ces boulets de l’UMP.
 
L’objectif du parti de la minorité majoritaire à l’Assemblée Nationale (le score aux 1er tour des législatives de 2007 ne donne pas plus de 40 % des voix (39,54) mais bien plus de 50 % des sièges à cause du mode de scrutin injuste(54,2 %)) espère atteindre les 25 % ce qui serait une victoire pour eux en regard du score de 2004. Sauf que VGE en 1989 a fait 28,8% dans une configuration semblable et qu’au dernières législatives le score de l’UMP est donc près de 40 %.
 
Nous allons donc avoir droit à une double campagne :
- arguments sécuritaires pour solidifier le noyau dur de l’électorat en mal de coups de fouet et de répression, d’ordre nouveau ou ancien
- arguments sur le présupposé de la grande présidence française de Sarkozy, notre Charlemagne, de l’Europe pendant le second semestre de 2008
 
Pour le premier point il suffit de voir que les attaques aux personnes ont augmenté de 13 %. la baisse aux biens résultant d’une meilleure protection des voitures et des habitations.
 
Quant à l’Europe il est ici bon de rappeler que ce fut en réalité un fiasco de catégorie 1. D’une part le temps consacré de notre Guide à cette Europe fut réduit. Il n’a commencé à s’en préoccuper que mi août, juillet étant entièrement pris par sa fameuse outre à vent l’Union Pour la Majorité qui est coulée (pas de présidence, point mort absolu, problème Israël Moyen Orient et pays arabes, Processus de Barcelone déjà existant, autres pays européens qui freinent des 4 fers ...). Le mois d’août fut partagé entre ses vacances à Cap Nègre où il a joué à l’égoutier, les J. O. où il a fait embrasser son fiston par Poutine, deux ou trois jours en Russie et en Géorgie avant de vite retourner aux côtés de Carlita pour s’occuper à nouveau des problèmes d’égouts Et le 15 décembre c’était déjà fini pour cause de voyage au Brésil et parce Jouyet a préféré la galette de l’AMF à terminer sa mission. En fait cette présidence fut des plus médiocres sauf en matière de propagande.
- la Russie est en Géorgie sans respecter les accords qu’elle a elle-même signés, les Européens ne peuvent pas inspecter dans les zones qui devaient leur être ouvertes
- tout autant la préparation avec ses prédécesseurs n’a pas été faite (sinon la Géorgie aurait été autre chose qu’une surprise totale pour le Kondukator, mais ce qui comptait c’était la préparation de cette UPM à la gloire de l’Universel) que la passation du pouvoir ne l’a été, pire elle a été torpillée : dossier du gaz russe non traité en décembre et même étouffé (bébé remis au suivant) et début janvier saut en avion du Guide en Egypte (pour ne rien traiter du tout) pour montrer qu’il était le plus efficace à résoudre le conflit israélo-palestinien (ce qui en passant certifie l’échec de l’UPM)
- dans la crise économique il a réagi avec retard (plus de 10 jours après la chute de Lehman Brothers pour la France et plus de 15 en Europe) et de façon doublement inappropriée : d’abord seul 4 pays ont été associés et ensuite aucun plan concerté n’est jamais sorti des actions du Calife de l’Europe. Et toujours à ce jour chacun fait ce qui lui plaît.
- le demi échec sur l’environnement
- aucun des quatre sujets majeurs annoncés en grande pompes par la Propaganda officielle n’a avancé d’un demi-pouce (pour les anglo-saxons) ni d’un millimètre (pour ceux du système métrique).
 
Mais voilà que le slogan sarkozyaque, car seul Sarkozy (qui vient de perdre quelques points dans le dernier sondage) peut sauver l’United Money Profit. Leur slogan activiste et volontariste est : Lorsque l’Europe veut, l’Europe peut.
 
Vous avez en vignette le tract démonstratif (qu’il faudra envoyer au CSA si celui-ci doute encore que Sarkozy est le chef de l’UMP et non Président de la République) de cette future campagne dont il faut rappeler qu’à ce jour le parti uni du Prêtre des inégalités n’est toujours pas prêt montrant par là la grande facilité qu’il a à monter des listes ne manquant pourtant pas de candidats vu la pléthore de prétendants. Un dernier mot. Notre bon Frédéric Lefebvre a dit que Libération était un tract à propos de l’affaire Zapatero. Cela était dans sa bouche une insulte. Par voie de déduction cela implique qu’un tract est mensonger. Voilà si avec l’UMP quand l’Europe veut l’Europe peut, cela est écrit sur un tract. A vous d’en conclure ce qui vous passe par la tête. Merci Monsaigneur.

Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Louisiane 27 avril 2009 11:01

    M. Sarkozy s’asseoit sur l’Europe lorsqu’il veut imposer la loi Hadopi et nous impose le traiter européen que nous avons refusé. Géométrie variable quand tu nous tient !


    • Imhotep Imhotep 27 avril 2009 11:09

      UMP = Union Pour la Méditerranée et non Union Pour la Majorité que j’ai écrit par réflexe mal dirigé.


      • Papybom Papybom 27 avril 2009 11:33

        Je ne comprends pas. Le Conseil Constitutionnel accepte que le Roi soit chef de clan et non pas chef des Français. Pourtant dans l’article 3 :

        Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

        Je vais reprendre mon livre de chevet : La politique pour les nuls.

        Dans trois ans, si le Roi n’est pas réélus, il sera au Conseil Constitutionnel. Avec un pouvoir de nuisance et un bon traitement. Pourquoi ne suis-je pas un homme politique ?

        Oui, je sais, je suis nul. Je sors du débat.


        • Internaute Internaute 27 avril 2009 12:36

          Il n’est pas normal que le président de la république se pose en chef de parti. Sarkozy ne devrait jamais aller à des réunions de l’UMP et encore moins mettre son grain de sel dans la nomination du chef de ce parti.


          • Papybom Papybom 27 avril 2009 13:16

            Tiens, un internaute aussi naïf que moi. Naïfs de la toile unissons nous pour décaper la politique.

            Je fonde le parti de La Toile Emery.

            Il est tant que je parte en vacances !


            • Ratigan Ratigan 27 avril 2009 20:30

              D’un autre coté, c’est toujours mieux qu’une campagne semblable de la part de Royal qui chercherai a se faire fouetter par l’Europe entière en demandant pardon a qui veut bien l’entendre.

              Ce n’est pas une question de moindre mal... Mais a quoi vous attendez vous avec des politiques ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires