• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sauvegarde de la planète. MARCHER POLLUE ! S’il n’y avait que (...)

Sauvegarde de la planète. MARCHER POLLUE ! S’il n’y avait que ça...

L’autre soir, sur ce condensé de boboïtude qu’est l’émission « 28 minutes » sur Arte, un chroniqueur ou une chroniqueuse a parlé de la pollution conséquente générée par… les semelles des chaussures en caoutchouc. Eh ! Oh ! Micmacron, alors ils polluent tes Marcheurs !

Samedi encore, on a marché (donc pollué !) dans toute la France, et même dans le monde entier. On a marché en signe de protestation contre le laxisme hypocrite des gouvernants irresponsables qui « regardent ailleurs alors que la maison brûle ». Saine appropriation par le peuple, par les peuples d’une question cruciale, de LA question du devenir de notre planète. Oh ! Rassurons-nous, elle en a vu d’autres la belle, et si ce ridicule mammifère bipède qui casse ses jouets mais encore et surtout la branche sur laquelle il est assis disparaît, bon débarras peut-elle penser Gaïa ! Mais pour nous, c’est une autre paire de manches…

L’ultralibéralisme pense uniquement à court terme en termes de fric. Alors les plans à long terme, les belles promesses faites au grand raout de Paris d’il y a deux ans… Té ! Fume.

Bon, maintenant on va parler plus sérieusement de la pollution, de ses dangers, de ses véritables responsables. Et de la mondialisation qui nous amène, depuis le bout du monde, l’essentiel des produits que nous consommons. Autant que les faibles coûts de main-d’œuvre, ce sont les coûts dérisoires du transport maritime qui saccagent nos industries et jettent au chômage des millions de pauvres types… Parce que 95 % ces produits arrivent dans les soutes d’énormes cargos et sur les ponts de gigantesques porte-conteneurs. On vient, fièrement, d’en inaugurer un de quatre cents mètres de long ! Aux fous !

Les données confidentielles fournies par les initiés de l’industrie maritime en fonction de la taille du moteur et de la qualité du carburant généralement utilisé par les navires et les voitures montrent que seulement 15 des plus grands navires du monde peuvent émettre autant de pollution que tous les 760 millions de voitures du monde. Le carburant de soute de navire de faible teneur (ou le mazout) a jusqu’à 2 000 fois la teneur en soufre du carburant diesel utilisé dans les automobiles européennes, asiatiques et américaines. La pollution des 90 000 navires de charge mondiaux entraîne 60 000 décès par an et coûte jusqu’à 330 milliards de dollars par année dans les coûts de santé liés aux maladies pulmonaires et cardiaques !

La pollution par les navires reste l’une des parties les moins réglementées de notre système mondial de transport. Aujourd’hui, les entreprises maritimes ne réalisent pas moins de 450 milliards de dollars de bénéfices. Entre les mains d’une poignée de personnes, ces entreprises contrôlent notre système de consommation. De plus, chaque année, on comptabilise 122 naufrages, soit un naufrage tous les trois jours pour des navires de plus de 300 conteneurs. Tous les ans, 1,8 million de tonnes de produits toxiques contaminent nos mers, soit 5 000 tonnes par jour. C’est ce qu’on appelle les « marées blanches ». Bonjour les dégâts !

Une seule organisation a les moyens de prendre des mesures restrictives pour faire cesser ce scandale et cette tragédie, c’est l’OMI (Organisation Maritime Internationale) qui siège au sein même de l’ONU. En revanche, celle-ci est dirigée par les pays possédant les plus grandes flottes de cargos. Et qui sont-ils ? Le Panama, le Liberia et les Îles Marshall… Des pays qui permettent à ces navires de complaisances de passer inaperçus dans les hautes mers. L’OMI est donc aux mains des pays qui vendent leur nationalité aux armateurs les moins consciencieux. Ils ont donc tout pouvoir, ils ont le droit de vie et de mort… Mais c’est motus et bouche cousue.

Le transport maritime est responsable de 18 à 30 % de la pollution mondiale des oxydes d’azote (NOx) et de 9 % de la pollution mondiale par oxyde de soufre (SOx). Un grand navire peut générer environ 5 000 tonnes d’oxydes de soufre (SOx) en un an.

La Chine est devenue l’atelier de fabrication de l’essentiel des produits consommés dans le monde. Ces produits, il faut bien les transporter. Ça se fait donc par mer. Une nouvelle génération d’énormes conteneurs intercontinentaux, longs comme quatre terrains de football, a été développée : ils sont extrêmement rentables. Cependant, ils utilisent des moteurs diesel aussi puissants que les centrales électriques terrestres mais avec un carburant de qualité très inférieure puisqu’il s’agit des déchets du raffinage. Et ces carburants pourris ne sont pas taxés !

On doit élargir le débat aux avions, autres énormes pollueurs qui échappent largement à la réglementation. Le transport aérien mondial de passagers émet davantage de gaz à effet de serre que l’ensemble des activités d’un pays comme l’Allemagne !

Un aller-retour Paris-New-York, dans des conditions propices à une bonne efficacité énergétique (charter sans classe affaires fortement rempli), émet près d’une tonne de CO2 par passager.
Un voyageur en avion émet ainsi environ 140 grammes de CO2 au kilomètre, contre 100 g/km pour un automobiliste en moyenne. Les émissions indirectes liées à la construction des véhicules, au raffinage et au transport de pétrole sont plus importantes pour la voiture mais même en les prenant en compte, on trouve encore pour l’avion un excédent d’émissions au passager/km de 16 % par rapport à la voiture.
De plus, le transport aérien de voyageurs n’émet pas que du CO : les Oxyde d’azote (NOx) émis par les avions réagissent rapidement et ont un impact sur l’effet de serre à la fois réchauffant par la formation d’ozone troposphérique (O3) et refroidissant par la dégradation du méthane (CH4).

Alors le bobo qui prend l’avion des escrocs de Ryanair ou Easyjet pour se la faire belle un ouiquinde à Djerba ou a Stockholm, il peut se la mettre sous le bras sa belle pancarte de défense de la planète qu’il arborait samedi, à Paris, Marseille ou Nantes !

Les transports aériens, en augmentation constante avec l’avènement de compagnies à bas coût, sont une cause majeure de saccage de la planète. Et là encore, comme pour le transport maritime, le kérosène est détaxé !

Dès lors, au-delà du baratin, au lieu d’emmerder les possesseurs de bagnole diesel, il serait primordial et même indispensable de taxer fortement les carburants du transport maritime et du transport aérien.

Ou encore les tracteurs monstrueux de l’agriculture. Sans oublier les poids lourds et les autobus, qui s’arrangent toujours pour échapper aux taxes qui retombent sur les malheureux automobilistes. Et au passage remettre en route la fameuse Taxe carbone que le gouvernement précédent a lâchement abandonnée devant les exactions et les vociférations de quelques égoïstes irresponsables.

Tout le monde y gagnerait, les activités locales fusillées par ces transports tricheurs pourraient se développer, et la Terre respirer un peu mieux.

Bon, il fait chaud, je vais boire un coup, je l’ai mérité !

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 10 septembre 12:00
    Pas mal l’article !
    Mais une horreur oubliée :
    Aller au travail à pied avec des semelles caoutchouc et lacher des flatulences ........
    LOL

    • oncle archibald 10 septembre 12:22

      Mouais .... Pas mal mais je l’avais dit avant toi !

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-monsieur-nicolas-194439

      Maintenant comme tu as pour toi et pour « la cause » une plus grande notoriété que moi, tu seras plus lu.

      Pour la petite histoire, j’avais envoyé un tirage papier au ministère de l’écologie et j’ai reçu une réponse ! Signée par un chef de cabinet Lambda qui me dit en substance que Monsieur le ministre a été très intéressé par mes observations et qu’il s’en occupe !

      Hi-hi-hi comme dirait ma petite fille Zoé, à qui on ne la fait pas, et que j’adore !


      • velosolex velosolex 10 septembre 18:34

        @oncle archibald
        La taxe est une façon de faire semblant de déplorer tout en s’en foutant plein les poches. Bon, il faut savoir ce qu’on veut, vivre avec moins de frics, plus d’interdits, ou mourir très riche, à en crever...Ben justement..... Même les fonds de pension serviront bientôt à tapisser les cercueils.....L’interdit est obligé, Imparable car la responsabilisation, faut pas rêver..

        Plein de pékins qui ont défilé pour la planète, utilisent l’avion trois ou quatre fois par an, voir pire....( perso, je ne l’ai pris qu’une fois....Mon vélo au moins 20 000 fois plus)
        Cocorico, après le france ce boulet, on vient de lancer le plus grand porte container du monde. Un truc qui consomme comme 20 millions de voitures....Le chiffre m’a laissé ahuri, mais j’ai vérifié...Le parc de la france doit être à peu près de ce tonneau....Il s’appelle le saint Saint-Exupéry....Une forme d’humour...Le petit prince va en tomber à la renverse. 
        Ca devient vraiment rigolo dans la stupidité et le déni. Avis de tempête force 10 !

      • joletaxi 10 septembre 18:51
        @velosolex
        sortez votre calculette
        330 tonnes jour
        365 jours 120000 tonnes

        20 millions de véhicules
        15.000 kms/an à 8 litres 1200 litres soit 1 tonnes X 20 millions....
        et vous avez vérifié ?
        vous disiez rigolo dans la stupidité, je suis plutot d’accord
        comme d’hab, les zinzins écolos sont des menteurs invétérés, mais cela ,on le savait non ?
        sur tousles sujets ?
        ben pourquoi se gêner,

      • velosolex velosolex 10 septembre 22:50

        @jo le taxi pourri

        Inutile de rajouter l’énergie de la calculette à la catastrophe ambiante dont vous donnez votre petite part diesel.
         Revoila du charbon pour votre réflexion non décarbonisée....
        Un article de la voix du nord, organe sans doute lié au terrorisme ecolo qui aura notre peau.....



      • pemile pemile 10 septembre 23:29
        @joletaxi « sortez votre calculette »

        D’après l’article :
        bateau 3000ppm
        voiture 15ppm

        D’après vos calculs :
        bateau 120.000 tonnes * 3000 = 360 millions ppm
        voiture 20.000.000 tonnes * 15 = 300 millions ppm

        « comme d’hab, les zinzins écolos sont des menteurs invétérés, mais cela ,on le savait non ? »

        Taxi, allez coucher le petit joe

      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 septembre 00:20

        @pemile

        Quoi t’es-ce ? On critique le fait de déplacer des boites à travers le monde pour amener des nouveaux doudous a nos zenfants pour Noël ? Scandaleux !


      • velosolex velosolex 11 septembre 00:36

        @Aita Pea Pea
        Dans le temps le conte Dracula s’enfuit de son château en Transylvanie en affrétant un navire à voile...Lui même était caché à fond de cale dans un cercueil avec un peu de terre de son pays.....

        Enfin le navire arriva dans un petit port de la côte anglaise, un jour de tempête, et le conte commença à répandre mort et désolation. 

        C’est à se demander si le « Dracula » de Bram Stocker, ce chef d’oeuvre, n’est pas un avertissement à la mondialisation mortifère,( écrit il y a 120 ans de cela) 

        Et si toutes les boites contenues sur les super-containers ne sont pas comme des gigantesques cimetières en marche, avec autant de cercueils. 
        Et sans aucun doute sèment ils autant la mort que le conte, déchargeant parasites, plantes invasives, et frelons asiatiques, qui très rapidement amènent un silence sur nos campagnes.

         Plus de pollinisateurs, irruptions de vers de terre et de limaces carnivores.....Les oiseaux n’en parlons pas...Les chasseurs viennent d’avoir le droit de s’équiper de silencieux pour liquider ceux qui restent. Il y a quelque chose de pourri et pas qu’au royaume du Danemark !

      • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 15:02

        @velosolex
        Ah, mais la « mondialisation heureuse » n’a pas de prix ! Un peu plus et on nous dira que c’est social car ça permet d’acheter en masse pour pas cher (et jeter perpétuellement bien sûr).


      • Spartacus Spartacus 10 septembre 12:28

        La solution la plus conne....Une taxe.


        Comme si une taxe sur le marine allait profiter à l’anti-pollution.
        A part terminer dans la gabegie des castes gauchistes en armée fonctionnaires d’occupation de l’état les taxes ne servent à rien....

        Suivront donc la taxe sur le transport maritime par les écolo-bobos-faschistes pour vérifierer rigoler...

        Avec ils vont mettre dans leur castes idéologiques l’argent par exemple pour faire du tri sélectif, et emmerder tout le monde et se faire passer pour des bienfaiteurs de la nature.

        Mais comme se sont des entreprises de collectivité locales semi-étatiques gérées à la subvention et aux taxes, ils se branlent de la gestion.
        Ils vont donc produire des balles de plastique à recycler. Mais même sur-subventionné, les balles arrivent trop cher pour être recyclées...
        Donc 80% termine brûlé en province et même 95% en région parisienne...
        Le reste est encore trop cher pour être recyclé par les entreprises de recyclage européennes qui préfèrent les plastiques Allemands ou Suédois.
        Les balles se font donc transporter par le transport maritime bien polluant, un aller retour de 20 000kms bien polluant pour l’écologie.

        Bien évidemment le gloubiboulga que le lobby des écolo-faschiste va vous faire croire qu’on en refait des bouteilles, mais dans la réalité, le pétrole pur est bien plus facile et moins onéreux.
        Alors on subventionne des sociétés qui font des couettes, pour essayer de recycler le plastique...

        Bref, ces cons d’écolos faschistes taxes, emmerdent tout le monde pour polluer encore plus...



        • oncle archibald 10 septembre 12:41

          @Spartacus :

          Une taxe sur le transport maritime servirait surtout à ramener du boulot dans les pays de les zones Europe et Amérique du nord parce qu’elle compenserait un peu les différences de salaires avec la zone Asie et donc que les entreprises de nos contrées redeviendraient compétitives et donc que ça aiderait aussi à faire baisser le chômage, etc etc etc ...

          Et en plus cerise sur le gâteau, le transport maritime diminuerait fortement, ce qui ipso facto diminuerait la pollution provoquée par ces navires qui brulent dans leurs chaudières les résidus de distillation les plus merdiques et dégueulasses.

          Évidemment si, comme vous, on ne considère que la rentabilité immédiate des grands distributeurs, on ne supporte pas l’idée de taxer le transport maritime.


        • Spartacus Spartacus 10 septembre 14:42

          @oncle archibald


          C’est toutes les taxes qui sont des conneries....
          Comme si des taxes servaient a autre chose qu’a acheter des clientèles....

          Nous avons 57% de la richesse nationale de taxes absorbées par l’état.
          Vous en avez pas mare de faire croire que l’état et les taxes sont les solutions ?..

          Le « boulot » il se ramène pas, il se construit. Ce n’est pas un jeu à somme nulle.
          En Allemagne, en Autriche, en Suisse, en, Angleterre, Tchèquie, Hongrie, Pologne, Pays Bas, il y a le quasi plein emploi....

          Trump a passé l’impôt sur les société et supprimé 1/3 de la bureaucratie. Le chômage n’a jamais autant diminué et la croissance est passée à 4%. Et en plus le pays avec la technologie pollue moins.


        • pemile pemile 10 septembre 14:50
          @Spartacus « C’est toutes les taxes qui sont des conneries »

          Si vous ne taxez pas le pollueur qui finance la dépollution ?

          « il y a le quasi plein emploi »

          En comptant les emplois de quelques heures par mois ?

        • foufouille foufouille 10 septembre 14:54

          @oncle archibald

          ce serait inutile ta taxe car il suffirait de revenir aux voiliers avec des panneaux solaires pour les moteurs électrique ou d’ajouter des cerfs volants géants. le voyage serait juste plus long.


        • pemile pemile 10 septembre 15:05
          @foufouille "ce serait inutile ta taxe car il suffirait de revenir aux voiliers avec des panneaux solaires pour les moteurs électrique ou d’ajouter des cerfs volants géants. le voyage serait juste plus long."

          La voile ce n’est qu’une solution pour faire quelques économies de carburant en cas de vent favorables.

          Quand à un porte conteneurs électrique, c’est réservé aux petites distances et pas avec 10.000 conteneurs !

        • Spartacus Spartacus 10 septembre 15:46

          @pemile

          La taxe n’a jamais financé que la gamelle de ceux qui en vivent.
          Une taxe, taxe ceux qui polluent et majoritairement ceux qui ne polluent pas et respectent les lois indistinctement. C’est très con.

          La facture des« pollutions », est toujours envoyé à un assureur.
          L’important est donc que ces gens soient assurés..

          Le CO2 n’étant pas un polluant, il n’a pas à être taxé. 

          Il y a toujours eu des différences de climat.
          L’optimum climatique médiéval a montré une augmentation des températures et les drakkars Vikings fussent ils de commerce maritime ne rejetaient pas de CO2, pas plus qu’après l’optimum médiéval le refroidissement soit du a des taxes sur les drakkars....


        • Spartacus Spartacus 10 septembre 15:58

          @pemile
          « En comptant les emplois de quelques heures par mois ? »


          En Bavière il y a 1% de chômage...
          Celui qui ne veut pas travailler dans cette région ne cherche pas de Job...

          BMW, Damler, Bosh, WV, Siemens, les entreprises de logistique, les entreprises de machine outil, agroalimentaire, internet, haute technologie et tous les services offrent des Jobs a déborder...

          Vous trouvez de suite un Job et à plein temps immédiatement. C’est la pénurie.
          Renseignez vous.
          Cette région c’est 5% du PIB de toute l’Europe, 20% du PIB Allemand. Région très indépendante qui taxe le moins de toute l’Allemagne...

        • pemile pemile 10 septembre 16:37

          @Spartacus « Vous trouvez de suite un Job et à plein temps immédiatement. C’est la pénurie.

          Renseignez vous. »

          Oui, renseignez nous, donnez les chiffres sur les emploies précaires et travailleurs pauvres ?

          Et votre histoire de ne pas taxer les pollueurs, vous nous informez sur qui financer la dépollution ?

        • foufouille foufouille 10 septembre 16:39

          @pemile

          il existe des voiliers de ce type assez grand, c’est donc envisageable.


        • pemile pemile 10 septembre 16:45

          ... qui doit financer ...


          PS : les assureurs des pollueurs ??!! smiley

          On assure un risque, pas un fait !

        • Jeekes Jeekes 10 septembre 16:49

          @pemile

           
          ’’Et votre histoire de ne pas taxer les pollueurs, vous nous informez sur qui financer la dépollution ?’’
           
          Sur les autres, c’est pas compliqué.
          Du moment que ces pas eux qui payent...
           
          M’enfin, vous connaissez pas spartagugusse ?
           


        • Jeekes Jeekes 10 septembre 16:50

          @Jeekes

           
          ’’c’est pas’’
           
          Ouille ça pique !
           


        • Sozenz 10 septembre 17:35

          @oncle archibald


          vous pensez vraiment que les taxes vont ramner du boulot .

          en plus quand on en sait parler que de taxes et de boulot. je pense que vous n avaez pas de très larges visions
          tous les boulots créent de la pollution .
          il faut que le travail effectué soit utile .
          l esprit il faut bosser à tout prix ou encore , il faut augmenter son CA , ou il faut pousser à la consommation , pub etc doivent etre eliminer .
          la taxe est une façon de mettre plus de ronds dans les poches de ceux qui n hesiteront pas à consommer plus , regardons ce que font nos dirigeants ....

          il faut que les personnes raisonnent totalement différemment . il faut changer l esprit des personnes , de ce monde qui na plus lieu d’être
          Ce monde est mort par sa façon de pensée. il faut que l esprit renaisse . la chute écologique que nous avons sert à transformer les esprits .

        • Alren Alren 10 septembre 18:54

          @oncle archibald

          Le programme de la FI prévoit de taxer les marchandises importées en proportion de la distance qu’elles auront parcourue pour nous parvenir.

          Naturellement cette taxe serait perçue pour des marchandises débarquées de port étrangers (comme Rotterdam) et introduites en France par voie terrestre.

          Les navires brûlant du combustible contenant une quantité de soufre excessive pourraient tout simplement être interdit de port de débarquement français... ou de départ.

          On peut désoufrer du carburant, cela en augmente le prix de revient.

          Sur une grosse installation comme celle d’un navire, on peut avec de l’oxyde de titane comme catalyseur et des UV, décomposer les oxydes d’azote.

          Plutôt que de diesels, la propulsion pourrait être obtenue avec des couplges de moteurs sterlings et de moteurs électriques (Comme les motrices de la SNCF qui plaçaient un générateur électrique et un moteur électrique entre le diesel et les roues motrices, ce qui faisait gagner du carburant en supprimant le problème de la boite de vitesses ; idéal pour des démarrages puissants et rapides et de hautes vitesses plus économiques.)

          Le moteur sterling est particulièrement adapté à la grosse propulsion marine : il utilise une source chaude continue, une combustion régulière qu’on peut donc optimiser (pas de rejts de particules fines) et une source froide, l’eau de mer.

          Le rendement est d’autant meilleur que l’eau est froide et toujours supérieur à celui d’un diesel de même puissance.

          Le combustible de la source chaude pourrait être soit de l’hydrogène, sans carbone donc, soit du méthane peu carboné. Seul le ou les brûleurs seraient à changer.

          En attendant ces carburants, le cargo et le paquebot (qu’il ne faut pas oublier comme source de pollution maritime) pourraient grâce à des batteries, à la manière des sous-marins classiques, entrer et séjourner dans les ports avec la seule propulsion électrique.

          L’autre intérêt de la propulsion sterling-électrique est qu’on peut (doit) placer les moteurs électriques dans des bulbes immergés et pivotants (cela existe déjà sur des paquebots) permettant de diriger le navire et de manœuvrer dans les ports un peu à la manière des hors-bords et supprimant la traînée permanente du gouvernail.

          Les spécialistes ajouteront que l’axe de l’hélice étant parfaitement horizontal et non oblique quand elle est fixée sur un arbre pénétrant obliquement dans la coque, le système du bulbe supprime toute cavitation, donc perte de rendement et usure des pales.

          Le décrochage pour entretien ou réparation du bulbe est très aisé : cela augmente la sécurité et évite les naufrages dus aux ruptures de gouvernail dans les tempêtes.

          Tempêtes qui seraient fatales aux bateaux à voile qui subissaient autrefois démâtages, échouages, naufrages, presque tous, un jour ou l’autre.


        • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 10 septembre 20:48

          @Alren
          Merci pour ces précisions très documentées.


        • velosolex velosolex 11 septembre 00:13

          @Spartacus....

          Le chômage est la rançon du libéralisme. C’est même sa condition ; Dégager de la plus value pour les actionnaires, en dégageant des marges en exploitant les travailleurs...
          La globalisation a réussi à casser le pouvoir des syndicats en cassant la capacité des employés à faire grève, en externant l’outil de production.....Evidemment ces imbéciles, tout content de s’être débarrassés de ce fusible, tout à leur court terme et à l’empêchement des dividendes, n’ont pas compris qu’ils catalysaient ainsi touts les dangers, comme si vous supprimiez le disjoncteur sur votre tableau électrique
          Le climat, la dégradation de l’eco système, où l’on a supprimé tout souci de régulation, se dégrade à toute allure, c’est un euphémisme. Il semble que la catastrophe se potentialise à une vitesse inédite, et absolument plus rattrapable. 
          40 ans, depuis le club de Rome qu’on nous dit qu’on a cinq ans pour réagir, et qu’on double tous les dix ans les pesticides, le carbone, les polluants. A se demander si on n’est pas bourrés ?...Justement si....A la consommation, aux conneries insipides. 
          Je viens de lire « Gomora » de Saviano, un bouquin sur la mafia napolitaine qui a dix ans déjà...Mais c’est exactement l’esprit du capitalisme dans sa phase terminale, une sorte d’oxymore obscène, se moquant totalement du vivant, les yeux rivés vers les bénéfices, dans une démarche oscillant entre modernité des outils et pensée moyenâgeuse, débordant d’une brutalité suicidaire.
          C’est le climat maintenant qui distribue les cartes. On suit ou pas......Dans le second cas c’est la mort assurée....Dans le premier, c’est la fin du capitalisme, du marché libre, et des va et viens autour de la planète

        • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 15:06

          @Spartacus
          Pologne, le plein emploi ? J’ai quelqu’un dans ma famille qui a beaucoup d’amis (et proches par alliance) en Pologne. Il a très clairement constaté qu’une énorme part de ses connaissances a comme par hasard un travail... en Europe de l’Ouest, donc ailleurs ! (On est toujours le pas-cher de quelqu’un et le cher d’un autre, transitivité néolibérale). Donc les exemples que vous choisissez me font sourire, quand ils ne sont pas simplement protectionnistes et souverainistes (donc vilainement étatistes selon vous). Plein emploi, je rigole...


        • bob14 bob14 10 septembre 12:31

          MARCHAIS POLLUE.. ?..il est pas mort ce truc ?


          • pemile pemile 10 septembre 12:31

            Pour le transport routier, il n’y a toujours aucune norme d’émission de CO2 imposée en Europe smiley


            • nono le simplet nono le simplet 10 septembre 13:16

              encore une fois on responsabilise le citoyen lambda ... et on laisse courir une bonne partie du reste ... tiens, bizarre, ça ressemble à la politique Macron sur les efforts à faire ...


              • velosolex velosolex 11 septembre 00:16

                @nono le simplet
                Le capitalisme se distingue par sa capacité à faire du marché même avec la catastrophe. 

                « Ils nous vendront la corde pour les pendre ! » Avait pronostiqué Lenine......

              • nono le simplet nono le simplet 11 septembre 02:18

                @velosolex
                à ce propos le Cleanup vient de quitter San Fransisco


              • baldis30 11 septembre 08:54

                @velosolex
                bonjour,

                « Le capitalisme se distingue par sa capacité à faire du marché même avec la catastrophe. »

                Oui quand en plus on utilise des procédés sensés pallier les effets d’un gros problème en choisissant voire en mélangeant l’une des options suivantes :

                - adopter des procédés encore plus dangereux que la cause de la catastrophe : par exemple je ne nommerais pas la ville qui s’est faite épingler dans un remarquable rapport administratif sur des inondations !

                - renvoyer le problème chez le voisin : par exemple détourner une avalanche par des merlons dans le domaine d’à-côté.

                Ces deux pratiques plus générales qu’on ne le croit donnent lieu à de multiples pressions pour que les géniaux inventeurs, assistés par des pouvoirs financiers considérables, trouvent le moyen de s’installer durablement .... meuh non cela n’existe pas et j’affabule ...


              • velosolex velosolex 11 septembre 10:40

                @baldis30
                En fait on n’est jamais assez cynique pour suivre leur pensée. 

                Je pense que le capitalisme crée même la catastrophe parfois volontairement, pour avoir de nouveaux marchés. Le domaine de la santé est révélateur, avec des molécules que les laboratoires savent néfastes. 
                L’obsolescence programmée a elle aussi acheté les travaux de géniaux inventeurs pour les détruire à jamais.
                 La santé, le bonheurs, l’équilibre des individus sont autant d’ennemis à détruire
                Heureusement, nous sommes de plus à le savoir. 

                Nous avons le devoir d’être heureux avec deux ronds trois ficelles pour changer le monde !

              • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 15:09

                @nono le simplet
                Disons que le citoyen lambda, le jour où on lui dira qu’il faut acheter les produits manufacturés au vrai prix du travail comme avant, et accepter quelques contraintes élémentaires de vie raisonnable, il criera encore plus fort que Macron, alors faut-il garder espoir ?


              • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 14:54

                Le latex, polyuréthane ou polyisoprène  des préservatif pollue aussi ....


                • foufouille foufouille 10 septembre 14:56
                  " La pollution des 90 000 navires de charge mondiaux entraîne 60 000 décès par an et coûte jusqu’à 330 milliards de dollars par année dans les coûts de santé liés aux maladies pulmonaires et cardiaques !"
                  c’est certain que des tas de gens vivent au milieu des mers internationales. le co2 n’est pas non plus absorbé par l’eau ni dilué dans l’air comme le nuage de tchernobyl.


                  • joletaxi 10 septembre 15:10

                    @foufouille


                    vous n’avez jamais entendu parler de mouettes asthmatiques ?

                    la réserve de crétins prêts à croire n’importe quelle idiotie est stupéfiante

                  • foufouille foufouille 10 septembre 16:41

                    @joletaxi

                    c’est comme les litres d’eau imaginaires consommées par les vaches.


                  • oncle archibald 10 septembre 16:51

                    @joletaxi :

                    Les très grands paquebots, ces espèces d’hybrides entre le club Mickey et le HLM flottant, polluent tellement y compris à l’arrêt parce qu’ils consomment énormément d’électricité, qu’ils ne sont plus les bienvenus en escales dans de nombreux ports malgré les retombées économiques.

                    Les grands navires qui transitent dans la manche et la mer du Nord ont deux réservoirs de carburant, dont un carburant moins polluant qu’ils utilisent pour respecter la règlementation spécifique à ces zones.

                    En gros il ne va bientôt rester que vous pour prétendre que la pollution résultant du transport maritime est un faux problème.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès