• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sauver le capitalisme : s’en remettre à ses seins, plutôt qu’à (...)

Sauver le capitalisme : s’en remettre à ses seins, plutôt qu’à Dieu (VIII)

Le 19 aout 1964, la transmission télévisuelle des Jeux olympiques de Tokyo entre le Japon et les États-Unis marque l'avènement d'une véritable révolution : désormais, grâce à un satellite géostationnaire, le premier au monde, on peut recevoir à tout moment des images (et du son) de continent à continent (*). L'engin qui a réussi la prouesse s'appelle Syncom III, il est américain et a été fabriqué par la société Hughes. Celui qui, à 14 ans, avait fabriqué de ses mains un récepteur radio qui lui permettait d'écouter les transmissions des navires qui passaient au large de sa maison, en Californie, avait poussé très loin ses premiers amours en électronique. Derrière la prouesse technologique se cache un programme militaire. Les trois satellites lancés ne servent qu'à évaluer une autre série, celle des Leasat, destinés à l'armée américaine, qui commande cinq exemplaires de satellites de communication en 1978. La société créée par Hughes, investie de partout par la CIA, deux ans après à sa mort, a en charge toutes les conversations satellitaires de l'armée US : son pouvoir dans le pays était devenu immense. On ne pouvait plus se passer de lui. L'Amérique était devenue suspendue au pouvoir d'un homme déjà complètement fou.

Très vite, le satellite Syncom I se voit doublé d'un second exemplaire, qui est énorme. Lancé le 9 Février 1969, de Cap Canaveral, en Floride. C'est bien un "experimental tactical communications satellite" construit pour l'U.S. Air Force Space et la Missile Systems Organization, tous deux départements du Département de la Defense. Il restera en service jusqu'au 16 décembre 1972, laissant largement le temps à l'armée de tester la formule. Le premier satellite à être stabilisé par rotation par les le système déposé signé Hughes le "gyrostat", le TACSAT comporte trois systèmes d'antennes : cinq hélicoïdales en UHF, deux "conques" à ondes micrométriques pour les communications en bande X, et une autre antenne biconique pour la télémétrie et les commandes à distance. Des expériences de communications en orbite seront été réalisées dans deux bandes de fréquence essentiellement : la norme UHF, typique des militaires utilisée pour communications air-sol et la bande SHF X réservée intégralement aux communications militaires par satellite. L'idée du satellite géostationnaire provient des recherches en 1959 du professeur Harold Rosen, reprenant une idée émise dès 1945 par l'écrivain Arthur C. Clarke. L'idée est qu'un satellite de la sorte, situé à 36 000 km d'altitiude, n'a pas besoin d'une énorme infrastructure au sol pour être suivi : une seule antenne de réception lui suffit, au-dessus de laquelle il se fixe, en captant de l'autre côté celle d'émission. La société de Hughes, inventeur de l'orbite géostationnaire, crée en moins de deux ans un engin dont la description pourrait servir à tous ceux envoyés dans l'espace pour jouer un rôle similaire.

"Le satellite Syncom 1 a la forme d'un cylindre de 71 cm de diamètre et de 39 cm de haut, 64 cm avec les appendices. Sa masse au départ est de 68 kg, 39 kg lorsqu'il est en position. Il comporte un moteur d'apogée de 450 kg de poussée qui fournit un delta-V de 1 431 m/s. La tuyère dépasse de la base du cylindre tandis que les antennes sont situées sur le sommet. Le corps du cylindre est couvert de 3 840 cellules solaires qui fournissent 29 Watts lorsque le soleil éclaire le satellite (99% du temps) ; lorsque celui-ci est dans l'ombre de la Terre, des batteries au nickel cadmium fournissent l'électricité. La protection thermique est uniquement passive. Le volume intérieur est presque entièrement occupé par les réservoirs et la chambre de combustion du moteur d'apogée. Le satellite est stabilisé par rotation autour de son axe principal : deux réservoirs d'azote alimentent 2 propulseurs à gaz froid (l'un agissant dans l'axe de rotation, l'autre perpendiculairement à celui-ci) qui maintiennent l'orientation de l'axe de rotation. Deux moteurs alimentés par du peroxyde d'hydrogène permettent de modifier la position du satellite. Le satellite utilise un répéteur redondant actif à translation de fréquence qui permet de gérer un circuit téléphonique unique à deux voies ou 16 canaux télex à une voie. Le double transpondeur utilise un tube à ondes progressives de 2 Watts. La sélection de l'émetteur et du récepteur se fait depuis le sol. Un récepteur reçoit sur la longueur d'onde des 16 megacycles pour les transmissions de chaine de télévision tandis que l'autre travaille dans les 5 mégacycles". Hughes, qui aimait les solutions compliquées en aviation, a réussi en astronautique à faire tout l'inverse. Le cœur de l'engin étant le "traveling wave band tube", ou tube à ondes progressivesl'amplificateur électronique fondamental, tenu ici par Donald D. Williams, devant Thomas Hudspeth et le Dr. Harold Rosen : ce sont les trois ingénieurs responsables du satellite Syncom. Le TWT a été iventé par Rudolf Kompfner en 1942–1943, il est né à Vienne mais s'est installé dès 1933 en Grande-Bretagne. Bien qu'un ingénieur US, Nils Lindenblad, de chez RCA (la Radio Corporation of America) ait déposé un brevet similaire en 1940. Depuis 1951, Kompfer était passé chez Bell, aux USA. Kompfer, de parents juifs, avait dû fuir l'Allemagne dès 1933, privant Hitler d'avancées fondamentales sur le radar et les télécommunications ! C'est certainement l'un de ceux qui est le plus méconnu, parmi les grands de ce temps, alors que ses découvertes ont changé la face du monde.

Le fait le plus étonnant de l'histoire satellitaire des firmes Hughes, c'est leur incroyable accélération : la première société de satellites de Hughes n'a été créée qu'en 1961, à partir de rien. Tout était à créer. Trois ans après, il en est déjà à la retransmission télévisée dans le monde entier : si ses exploits en aviation resteront mitigés, et en hélicoptères un peu plus réussis, sa réussite en satellites est exceptionnelle et indiscutable. Son "Space and Communications Group" et sa "Hughes Space Systems Division" sont des succés industriels phénoménaux. Et ce, dès son vivant, même si les plus gros marchés seront obtenus après les années 80. En 1966 il lance déjà ATS-1, le premier satellite de météo géostationnaire, d'une taille déjà bien supérieure (il fonctionnera près de 20 ans !), et quarante ans après sa création, la division spatiale de Hughes, rachetée depuis, approvisionne 40% des lancements de satellites dans le monde ! "Les cinq satellites de télécommunications Syncom-4 appelés également Leasat F1 à F5 sont commandés en septembre 1978 à Hughes Aircraft par le Département de la Défense américain" précise Wikipédia. "Positionnés au-dessus des États-Unis, de l'Océan Pacifique, de l'Océan Atlantique et de l'Océan Indien, is doivent assurer une couverture mondiale pour les communications entre les utilisateurs de tous les corps d'arme américains". Dès 1984, en effet, avec la gamme Leasat, l'armée US possède sa propre gamme de satellites de communications ; grâce à sa firme spécialisée. Howard Hughes a mis un pied chez les miliaires, et c'est un pied de géant !

Les succés seront ininterrompus, Hughes créant le robot Surveyor, élément vital de la conquête lunaire, comme nous allons le voir demain, et les sondes Pioneer Venus (en 1978, une sonde qui établit la première carte radar de la planète) ou Galileo, la première sonde à entrer dans l'atmosphère de Jupiter. En 1996, consécration suprême, lles Chinois contacteront même la société Hughes pour leur satellite ChinaSat 7, en réalité un modèle Boeing 376 hérité du Syncom !   Le président Ronald Reagan avait approuvé trois transferts de satellite à la Chine, Bush en ajoutera neuf de plus. Ce qui aujourd'hui pose régulièrement propblème, pour des questions d'espionnage et de transfert de technologie. Le problème continue en effet depuis Reagan à hanter le Congrès et le Sénat, qui voient toujours dans ces ventes des transferts de technologie captables par les militaires chinois. Ce qui déplaît aux sociétés américaines par définition (capitaliste) désireuses de faire des affaires. Le blocage devient effectivement embarrassant : en 1998 les USA vendaient pour un milliard de dollars de satellites, en 2003 pour 215 millions seulement. L'un de ceux à s'en inquiéter s'appelait Rosen, l'inventeur du Syncom1. Une photo le montrait en haut de la Tour-Eiffel avec une maquette de son satellite, en 1961 : était-il venu en France en vanter les mérites ? Très certainement (les français feront le leur, appelé Symphonie). 35 ans après, le design général du ChinaSat 7 n'avait pas beaucoup évolué (ici avec son antenne principale déployée). En 2010, Hughes Network Systems, LLC annonçait la création d'une division chinoise, lassée d'attendre les décisions politiques du pays. Depuis 1998 pourtant, la CIA avait ignoré la découverte de pots de vins versés par Bansang W. Lee, un américano-chinois travaillant pour Hughes Space and Communications et Loral Space and Communications. Comme au bon vieux temps d'Howard ! Les bonnes vieilles liasses de billets !

Le marché satellitaire ouvert par les techniciens de Hughes est en effet immense, car il se renouvelle et s'enrichit régulièrement, les besoins en télécommunications augmentant de façon exponentielle : ainsi, du 9 novembre 1972 au 8 novembre 1984, sur 9 satellites "Anik" canadiens lancés, 8 sortent des ateliers de Hughes, dont quatre sont lancés par la navette spatiale, tant ils sont... encombrants. Tous sont géostationnaires, et commandés par Telesat Canada pour couvrir l'immense territoire canadien. Fonctionnant en 3 bandes (bande C, bande Ku et bande Ka), on a parfois de leurs nouvelles... lorsqu'ils tombent en panne, suite à une tempête solaire trop violente, comme cela a semblé avoir été le cas en octobre 2011 encore, ayant touché Anik 2 lancé en 2004. Les engins gèrent en effet beaucoup de choses :"plusieurs télé-avertisseurs, des téléphones cellulaires, les services Internet et télévisés ont cessé de fonctionner partout au pays après que le satellite Anik F2 soit soudainement tombé en panne, à 6h36 jeudi, à cause d'un problème de logiciel" pouvait-on lire en effet dans la presse. Au Canada, en effet, le satellite joue désormais un rôle plus grand qu'en Europe, car il assume davantage de choses : "dans le Grand Nord, les effets se sont faits plus significatifs, alors que des vols ont dû être annulés, notamment ceux de la compagnie aérienne First Air. Quelque 1000 passagers de 48 vols seront demeurés sur la terre ferme. Les satellites sont le seul moyen de communication pour 39 communautés nordiques". Les avions, mais aussi l'information : "d''autres secteurs des communications ont aussi été touchés, notamment des clients de Shaw Direct TV, ainsi que l'agence La Presse Canadienne. Dans le nord du Québec et de l'Ontario, les clients de Bell ont aussi pu être touchés". Tout avait en effet été dit dans le communiqué officiel annonçant le lancement du premier Anik : "Anik, le premier satellite canadien de télécommunications, a pour but de supprimer les frontières : son signal est accessible où que l'on se trouve au Canada. C'est la première fois qu'un pays se sert d'un satellite géostationnaire pour pourvoir en télécommunications l'ensemble de son territoire. La géographie particulière du Canada n'y est pas étrangère ; la fonction crée l'organe, dit-on..." C'est évident que devant de telles immensités, le satellite était la meilleure solution.

Howard Hughes, qui rêvait tant d'hégémonie aux USA, avait trouvé au Canada des raisons d'espérer en politique : "Anik est aussi un outil politique : « À chaque fois que vous améliorez les communications au Canada, vous contribuez à tenir le Canada ensemble », déclare en 1973 Gérard Pelletier, ministre fédéral des Communications. Le Livre blanc sur les communications (1968), fruit d'un groupe d'étude fédéral, soutient qu'Ottawa doit être le seul responsable des télécommunications par satellite." Qui dominerait les communications satellitaires serait donc maître dans son pays ! Howard Hughes avait trouvé un nouveau credo ! Les ravages en seront conséquants : au Canada, ce sont les célèbres inuits (eskimos) à qui on va faire ingurgiter les publicités et les films de série B d'Howard Hughes ; anéantissant leur civilisation en moins de temps qu'il n'avait fallu aux cow-boys, aux Etats-Unis, avec l'alcool ou la syphilis ! C'est très clair dans le reportage de la télévision canadienne sur le "World's First Domestic Synchronous Communication Satellite", qui débute par des vues d'eskimos en train de regarder leur téléviseur "syntonisé" comme dit le ce jour là présentateur plutôt benêt ! Aucune chance que les inuits ne deviennent communistes avec ce système !!! Garanti ! Pubs pour Coca-Cola, nourriture à base de sucres, flocons d'avoine au petit déjeûner : en une génération les inuits perdent leurs dents, ravagées par les caries ! Ambitieuse, la société Hughes avait également déjà dépassé les contraintes diplomatiques, certains de ces satellites aynt été lancés parfois par des fusées russes, comme la Proton-M/Briz-M avec à bord Anik F1R de Telesat lancée au cosmodrome de Baikonur, en plein Kazakhstan, le 5 septrmbre 2005.   Et comme Howard Hughes était adroit en affaires, il avait aussi réussi à convaincre les canadiens d'acheter chaque satellite en... trois exemplaires  : "Jusqu'au début des années 1980, chaque satellite de télécommunications est construit en trois exemplaires : un opérationnel en orbite, un de réserve en orbite (pour palier une défaillance du premier) et un troisième de réserve au sol." Chaque satellite ayant une espérance de vie de sept ans maximum, c'est un marché qui ressemble à Mickey dans Fantasia : les seaux sont infinis... et comme c'est du Hughes, le jour de la présentation officielle du premier exemplaire, on ressort une court vêtue pour faire la potiche de service devant le satellite...

Des satellites, Hughes en frabriquera plein. Mais la course à l'Espace et la tentation d'aller sur la Lune ont attiré son attention. Déception pour lui, lorsqu'il s'agira de choisir les radars de rendez-vous spatial pour le LEM ou même les radars d'atterrissage lors de l'expédition lunaire, c'est son concurrent Raytheon sui sera retenu. Pourtant, la firme d'Howard Hughes avait réussi quelques années auparavant un bel exploit. Dans les années 60, les américains sont inexistants dans les premières années de la conqête spatiale. Il faut que Kennedy les réveille pour qu'ils se lancent enfin sérieusement dans l'aventure. Au début, ils n'essuient que des échecs. Pour la conquête de la Lune, idem : toutes les "premières" spatiales visant la Lune seront russes. Il n'y a que le programme Ranger qui leur fait relever la tête. Enfin après bien des déboires et beaucoup de persévérance : les deux premières sondes sont lancées trop bas, la 3eme rate la Lune, la 4eme s'écrase dessus sans rien transmettre, la 5eme passe à côté... la 6eme voit ses caméras tomber en panne, ce n'est que le 31 juillet 1964 que la première (la 7eme !) est un succés : elle retransmet des images de la Lune jusqur'au moment où elle s'écrase dessus. Deux autres Ranger feront de même (en photo ; la transmission interrompue de la dernière photo de Ranger 8). Mais au 24 mars 1965, les américains n'ont toujours aucun satellite qui a réussi à se poser sur la Lune, seulement un satellite en orbite. Lunar Orbiter, et ses cinq envois, tous réussis, améliorera en effet de beaucoup la connaissance, aboutissant à une cartographie précise, nécessaire pour un atterrissage humain. Lunar Orbiter 1, le 23 août 1966, nous gratifiant même du premier "clair de terre".

Hughes n'avait alors jamais tenté de s'imiscer dans les attributions de contrat de la NASA, ou fort peu. Howard Hughes possèdait pourtant une botte secrète en la matière : c'était Lawrence Hyland, né juste avant le XXe siècle (en 1897) et spécialiste lui aussi des radars. En 1932, à l'époque où Hughes fonde sa société d'aviation il est ingénieur et a fondé sa propre boîte, Radio Research Company, qui se retrouvera absorbée assez vite par Bendix Corporation. Or en 1954, Simon Ramo, le génie des missiles parti, la société Hughes ne possède plus de spécialiste majeur en électronique : Howard bombarde aussitôt Hyland vice-président de Hughes Aircraft : il le restera jusqu'à la mort de Hughe,s et même après encore. Hyman, venu tout droit de Caltech, gardera plusieurs casquettes puisqu'on le verra comme notable invité au President's Science Advisory Committee, comme ont le verra siéger à la très infuente Atomic Energy Commission, mais aussi comme membre du bureau de la Central Intelligence Agency... Le secteur satellitaire étant l'objet d'une emprise forte de la part de la CIA. On verra débarquer Hyland du jet de l'époque (un DC-3 !), dans un débarquement visiblement mis en scène par l'équipe de communication de Hughes, qui,avec lui, venait de chasser une tête majeure pour remplacer Ramo. Hughes vendait des armes mais faisait aussi la guerre des communiqués !

Cest Hyland qui va proposer à la NASA son bébé pour aller se poser sur la Lune. Pourle fabriquer, il a réuni toute une pléiade de spécialistes dans la Surveyor Program Team de la Hughes Aircraft Company. Leur programme pour poser un engin automatique sur la Lune fut d'emblée accepté par la NASA. Il avait comme avantage d'être le plus léger et le plus simple face à la concurrence. Autour de lui, Hyland avait retrrouvé les mêmes ; dont Harold Rosen, le jeune ingénieur qui l'avait convaincu de lancer des satellites géostationnaires et Tom Hudspeth, qui dirigera plus tard le laboratoire de Hughes, plus un génie parmi les génies, Don Williams, qui se suicidera hélas en 1966. Plusieurs génies ensemble, contrairement aux apparences, vont faire dans le plus simple possible : en astronautique, c'est aussi ce qui marche le mieux, justement ! Ce sera Surveyor, une totale réussite spatiale.

 

(*) la retransmission du mariage d'Elisabeth d'Angleterre ayant lieue en 1953, par... émetteur de côte à côte. "En 1952 la RTF et la BBC décident de réaliser différentes émissions en direct de Paris et à destination des télespectateurs Britanniques, afin de leur faire découvrir la France. Cette semaine spéciale s'est déroulée du 9 au 14 juillet 1952. Les difficultés étaient grandes la télévision Anglaise émettait en 405 lignes alors qu'en France la télévision était à l'époque faite à la fois en 819 lignes at en 441 lignes. De plus, le signal devait être transmis depuis Paris jusqu'en Grande Bretagne car la totalité des émissions était en direct, aucun magnétoscope n'existait encore alors. Grâce au « convertisseur de standard » (une caméra 441 lignes reprenant l'image d'un moniteur 819 lignes à tube cathodique spécifique), les mêmes programmes peuvent désormais être vus simultanément par tous les téléspectateurs français et les téléspectateurs anglais" (...) "Rainier Grimaldi avait compris lui aussi la leçon. En décidant d’épouser sa fiancée devant les caméras du monde entier, il fit un coup de maître et il sacra l’ère des clichés. L’Eurovision du mariage du 18 mai 1956 attira plus de spectateurs que la retransmission en direct des cérémonies du couronnement de Sa Majesté Elizabeth II et plus du double de journalistes déferla sur le Rocher." Lire aussi ici.

document sur Syncom III

http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19660012415_1966012415.pdf

sur les débuts des satellites géostationnaires, l'article génial intitulé "Spin Doctors" de Guy Gugliotta d'Air & Space, de septembre 2009, lisible ici.

 

sur les inventions de Hughes, le documentaire d'History Channel se laisse regarder :

http://www.youtube.com/watch?v=EMHHN7_uqLI

Documents joints à cet article

Sauver le capitalisme : s'en remettre à ses seins, plutôt qu'à Dieu (VIII)

Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • al.terre.natif 20 janvier 2012 11:11

    je comprend pas le lien entre le titre et l’article .. dommage 


    • morice morice 20 janvier 2012 12:08

      je comprend pas le lien entre le titre et l’article .. dommage 


      c’est une SERIE, car Hughes s’est aussi beaucoup intéressé aux poitrines féminines : je vous conseille de revenir aux précédents, et d’attendre la fin, où vous aurez en effet l’explication à ce titre pour le moins.. bizarre, je vous l’avoue. 


      si vous regardez, les poitrines se baladent partout dans l’étonnante carrière industrielle du capitaliste Hughes....


      • Pyrathome Pyrathome 20 janvier 2012 14:50

        Belle doc ! touojours passionnant !

        À propos de lune, vous croyez qu’il y a des arbres sur la lune, morice ?.... smiley
        http://www.telegraph.co.uk/science/space/6105902/Moon-rock-given-to-Holland-by-Neil-Armstrong-and-Buzz-Aldrin-is-fake.html
        Ce n’est pas la première fois que cela se produit, si je ne m’abuse ?.....sauf que là, c’est Armstrong et Aldrin qui ont fait le don ....
        Et à propos de la nasa..
        http://technologygateway.nasa.gov/media/CC/lenr/lenr.html
        ...


        • kssard kssard 20 janvier 2012 15:51

          Comme toujours, du délire à l’état brut....ça devient grave, grave...


          • morice morice 20 janvier 2012 16:47

            Comme toujours, du délire à l’état brut...


            en quoi le lancement de satellites est un « délire » cher patron spécialiste du sport ?

            explications ???? hugh ????

          • morice morice 20 janvier 2012 15:52

            Par Cassino (xxx.xxx.xxx.230) 20 janvier 15:32

            Pourquoi « sauver le capitalisme » ? La recherche technologique n’est pas l’apanage du capitalisme...




            vous n’avez rien lu des autres épisodes là : la recherche selon Howard Hughes ne se concevait que si elle lui rapportait de l’argent : il va même passer à côté de ses propres découvertes ou de celles de ses employés car elles ne lui rapportent pas tout de suite....


            • morice morice 20 janvier 2012 16:07

              http://www.agoravox.fr/auteur/kssard


              délire ?

              ben on va relire votre prose alors...


              « serait », 

              « quelque chose qui ne passait pas »
              «  communication institutionnelle inhabitée, »
              « rien trouvé sur le budget » (il a été décrit partout) 

              « rien trouvé sur le cout de construction du bateau »
              Avec Banque populaire V, il chevauchait le plus grand trimaran de course du monde, 40 mètres de long, 23 mètres de large, un mat de 46 mètres. Un multicoque de seulement 24 tonnes de carbone, maintenu sur sa route par trois safrans et des foils sur chaque flotteur qui lui permettent de se lever sur la mer, comme un échassier qui s’apprête à prendre son vol. Le tout autorisant, selon son architecte Vincent Lauriot-Prévost, d’atteindre des vitesses stupéfiantes sur l’eau, pour un bateau propulsé seulement par ses voiles de 50 noeuds, 93 km/h


              sur le coût :
              La voile fait rêver
              « La voile n’est pas un sport majeur mais a des événements majeurs. On est à des années-lumière d’autres sports indécents. On cherche des clients pour vendre nos histoires. Banque Populaire est là depuis 23 ans. Le projet Jules Verne, initié par Pascal Bidegorry il y a cinq ans, c’est 3 M€ par an. On vend du rêve. »



              sans parler de vos ridicules conclusions :
              -’le commentaire selon lequel le bateau serait tellement rapide et puissant qu’il faut en permanence gérer sa marche (afin qu’il n’aille pas trop vite) pourrait laisser supposer que l’on fait en sorte que le record puisse être battu indéfiniment (il ne faut pas couper la branche sur laquelle on est assis),’
              demain, selon vous, il marche sur terre, donc.

              « Globalement, oui cette opération s’appuyant à la fois totalement sur la communication (le vent) et la banque à de quoi mettre mal à l’aise. Avec un budget pareil les restos du coeur seraient définitivement à l’abri. »

              ah, oui, mais il n’y a pas de Vendée-Restos.

              Sachant que cette année ils sont renfloués par ceux que vous dénoncez, il y a un idiot, dans l’histoire.... je vous laisse devinez qui...

              Si l’on ne nationalise pas les banques vous verrez que bientôt elles inventeront un « Trophée Jules Verne » de la Terre à la Lune avec un vaisseau à voiles solaires.

              Howard Hughes est allé sur la Lune, vous savez. Enfin, son entreprise privée....

              bref, on se passera de vos futures remarques je pense : celle où on trouve qu’un grand bateau ça coûte cher. Au comptoir de mon café, ils n’en sont même pas à ça...

              • kssard kssard 20 janvier 2012 16:29

                @l’auteur, 


                je n’en demandais pas tant. Vous confirmez bien...

              • asap 20 janvier 2012 20:46

                Et c’est reparti !

                Momo-la-stasi qui en remet une couche.

                Ces articles que je survole de plus en plus me font penser à ces documentaires que l’on peut voir sur nos chaines thématiques et qui, sur base de deux trois images de synthèse, quelques bribes d’archives et un assortiment de vieilles ganaches autorisées sous le menton desquelles on fourre un micro, vous martèlent une vision unilatérale des choses avec une redondance nauséeuse. 


              • morice morice 20 janvier 2012 22:32

                faudrait savoir


                Je suis bien d’accord avec vous, malgré quelques longueurs, cet article est encore une fois bien documenté. mais une documentation ne sert jamais qu’à étayer une thèse ; et pour certains elle sert de papier peint pour recouvrir des idées bien figées.

                Concernant l’honnêteté du débat, elle n’est pas toujours possible avec un interlocuteur dont le pli professoral ne s’est apparemment pas complètement effacé et qui semble menacer de deux heures de colle ou d’une visite au proviseur tout contradicteur qui aurait l’impertinence de lever le doigt pendant son exposé. D’où fréquentes punaises sur la chaise et boulettes de papier mâché sur le pardessus. On peut respecter l’information et chambrer la ratiocination !
                Quant aux votes négatifs, c’est la plaie d’Agoravox. Ce devrait être indisponible. Si on est d’accord, que l’on puisse plusser me semble normal et naturel. mais que l’on moinsse, ça me sidère. On a toujours la possibilité d’exprimer sa divergence non ? Alors pourquoi ce vulgaire pouce en bas. C’est un comportement digne de la télé-réalité.


              • morice morice 20 janvier 2012 16:12

                ah j’en ai une autre : une comparaison de deux phrases :


                kssard « cadre d’entreprise passionné de sport » :

                « 
                La France championne du monde de la déprime »

                Peyron :
                On vend du rêve.

                suffisait de mixer ses deux seuls articles ici ; On craint pour le 3eme là...

                • Reymo Reymo 20 janvier 2012 17:25

                  Encore une super série !!


                  Je pense avoir deviné où vous vouliez en venir ! 

                  Merci Morice !!


                  • morice morice 20 janvier 2012 17:49

                    ben mince vous avez de la chance car je suis loin d’avoir fini !


                    comment faites-vous donc, Reymo ?

                    • Reymo Reymo 20 janvier 2012 20:09

                      Je sais pas trop à vrai dire . J’ai parfois des truc qui me viennent comme ça !!


                      Bizarre , non ? 

                    • morice morice 20 janvier 2012 22:30

                      ah ah je reconnais là la vraie flibuste. Une bouteille de rhum et ça y est, on la tient la direction de l’île !


                      • Abou Antoun Abou Antoun 21 janvier 2012 01:23

                        Vous promettez beaucoup, mais ...
                        Question nibards je veux dire (le reste je m’en fous).
                        Cette fois avec les photos on reste sur sa faim.
                        Rien que les glandes mammaires d’Elisabeth II Regina (et encore on ne voit pas très bien).
                        Finalement Hughes était un connaisseur. Requiescat in pace !


                        • morice morice 21 janvier 2012 10:27

                          Vous promettez beaucoup, mais ...
                          Question nibards je veux dire (le reste je m’en fous).


                          ça va revenir, rassurez-vous...

                          • morice morice 21 janvier 2012 18:28

                            Ah, il n’a toujours pas digéré sa dose de Meyssan, celui-là....


                            il faut dire que ces écrits sont bien meilleurs...

                            « Dans mon mémoire de fin d’étude, j’explique les raisons qui motivent le fait que j’abandonne le secteur de la communication pour me vouer au journalisme. »

                            finalement, il n’a pas changé de boutique. 

                            Les sociologues de la réception nous rappellent que la propagande n’empêche pas de penser,

                            « réception », hein, c’est ça .... les impôts, sans doute....

                            On constate que la philosophie des nouveaux propagandistes qui se nomment pudiquement conseillers en communication, pubards et communicants n’a en fait que peu changé.

                            un exemple, tient : Meyssan, réfugié dans un hôtel en Libye...
                            « Je suis au centre-ville mais il est actuellement impossible de trouver un véhicule pour se déplacer et vérifier les affirmations des médias occidentaux. »

                            il n’a jamais bougé de là.


                            plus fort que BHL en Georgie !!!! 

                            Mon prochain point de développement aura pour thème les textes déontologiques de la profession, qui n’accordent aucune place ou presque à la conscience humaine.

                            ouh là, va falloir éviter..Meyssan, question déontologie...

                            • Jonathan Moadab L’Incorruptible 22 janvier 2012 02:29

                              C’est pas possible d’être si faible et si peu crédible en argumentation... 

                              C’est quoi votre problème avec Meyssan, c’est qu’il est homo ?

                              Sinon, je ne comprend pas... Vous ne fournissez jamais aucun argument factuel, aucune preuve de ce que vous avancez.



                            • morice morice 22 janvier 2012 09:35

                              C’est quoi votre problème avec Meyssan, c’est qu’il est homo ?


                              c’est qu’il est facho.

                              la preuve en vidéo , rigolo :


                              la preuve en photo, charlot :


                              belle poignée de rigolos.

                              tous admirateurs d’Assad le boucher

                              Cette interview s’inscrit dans le contexte de la guerre de 2006 déclarée par le Hezbollah contre Israel. Les invités ne le savent pas encore mais les évènements qu’ils décrivent préfigurent les massacres de Syrie en 2011. Ils sont même été employés cette année à accuser les opposants au régime syrien de terrorisme et à nier la répression, y compris les enlèvements et assassinats d’enfants femmes dont il est question dans cette interview de propagande. Par exemple cette femme à Homs le 12 novembre. La définition du concept de terrorisme [d’Etat] par Thierry Meyssan, fait de lui et ses associés les employés de dictatures encore plus terroristes qu’Israël : régime syrien, iranien, et Kadhafi. En mai 2011, dans un texte diffusé par la complosphère, Thierry Meyssan engage ses lecteurs à s’opposer aux révolutions de Libye et Syrie en ces termes :

                              Ces changements de régime… contre la domination états-unienne et le sionisme… profitent politiquement à l’Axe de la Résistance, incarné au plan étatique par l’Iran et la Syrie, et au plan infra-étatique par le Hezbollah et le Hamas..

                              A la même date Mouin Al-Bayari, un écrivain palestinien dénonce le 23 mai ” la théorie du complot brandie par le régime syrien” (celle véhiculée par Thierry Meyssan et son public). Il met aussi en cause les médias et analystes dans le monde arabe qui s’en font l’écho.


                              Meyssan-Dieudonné-Soral et même Chatillon du GUD
                              trois antisémites notoires : vous êtes quoi, vous ????

                              Jonathan Moadab ???


                              ça s’appelle comment quelqu’un qui vient applaudir ceux qui harcèlent ses coreligionnaires ?

                              d’aucuns parlent de traîtrise, à ce stade avancé....


                              • Jonathan Moadab L’Incorruptible 23 janvier 2012 14:47

                                Si je suis un traître alors vous n’êtes pas de mèche avec AgoraVox... ;)


                              • morice morice 22 janvier 2012 10:37

                                J’ai pu lire , « l’incorruptible », que vous vous prétendiez journaliste.


                                « Je suis un humaniste un peu frappé qui tente de remettre le journalisme révolutionnaire au goût du jour. J’ai décidé de chercher la vérité, et mon seul but est de débusquer les pièges qui sont tendus au public.  »

                                c’est de la vantardise, car n’importe quel journaliste aurait trouvé en deux coups de cuillère à pot les liens entre vos chers amis et le FN... il cite Louis d’Enghien, que vous avez cité ici en REFERENCE à vos écrits :

                                les voici :

                                D’après cet autre texte de REFLEXes : Le chemin de Damas de Monsieur C. publié le 24 août 2011 :

                                Début juin, le site Égalité et Réconciliation se faisait l’écho du lancement d’un nouveau site, Infosyrie, présenté comme un site de “réinformation” sur les événements syriens dont la réalité serait outrageusement travestie par les media occidentaux à la solde des États-Unis et, cela va sans dire mais mieux en le disant, d’Israël. A priori rien d’étonnant : ce courant de l’extrême droite nationaliste et ses compagnons de route se sont fait une spécialité de ce type de dénonciation, de la Lybie à la Côte d’Ivoire.

                                Pour les mêmes raisons, il n’est donc guère surprenant de retrouver derrière ce site l’inévitable Frédéric Chatillon.

                                Ce n’est en effet pas la première fois que nous sommes amenés à évoquer ce tropisme chatillonesque pour le pays des Alaouites et le Proche-Orient en général. Ce fut le cas il y a quelques années à propos d’un curieux montage politico-policier. Mais cet intérêt a connu depuis quelques années un regain de vitalité dont l’administration du site Info-Syrie n’est qu’une énième manifestation et qui mélange comme toujours affinités politiques et intérêts commerciaux bien compris.

                                Ce dernier lien renvoie à l’article de REFLEXes Quand le GUD prend le parti de l’étranger :

                                Les premiers contacts entre Chatillon et Tlass datent d’octobre 1994 : Frédéric Chatillon, lors d’un séjour à Damas, aurait rencontré le général pour discuter de l’aide que celui-ci pouvait apporter à son mouvement [le GUD].

                                Louis Denghien est rédacteur en chef d’infosyrie.fr, et commme Frédéric Chatillon, participe aux manifestations de soutien à Bachar el-Assad à Paris, à même eu l’occasion d’y faire un discours aux relents conspirationnsites : les “théories du complot” avancées par les dictatures syrienne, iranienne et leurs alliés. Denghien est aussi l’auteur de textes de désinformation dont l’un d’eux, présenté comme une interview de Jacques Vergès affirmant qu’il faut défendre la dictature syrienne : Sur infosyrie.fr Jacques Vergès désinforme contre la résistance syrienne.

                                Historique détaillé des relations anciennes entre Frédéric Chatillon et Marine Le Pen :

                                Le “nouveau FN” de Marine Le Pen, quelques extraits de Le Système Le Pen. Enquête sur les réseaux du Front national d’Abel Mestre et Caroline Monnot publié le 6 septembre 2011, dans Le Monde. Frédéric Chatillon est chargé de la communication de Marine Le Pen, d’après le blog des mêmes auteurs Droite(e) Extreme(s), le 22 octobre 2011 :

                                Frédéric Chatillon. L’ancien leader du GUD – groupuscule étudiant d’extrême droite « musclée » – qui s’occupe aujourd’hui de la communication de Mme Le Pen, semble très impliqué dans les contacts italiens de la candidate, tout comme son collègue et ami Jildaz Mahé O’Chinal, présent lui aussi en Italie.

                                Frédéric Chatillon participe aux manifestations de soutien à Bachar el-Assad, où il rencontre une amie de longue date qui s’est illustrée en 2011 dans la propagande de Kadhafi, et avait voyagé en Tripolitaine kadhafiste avec Dieudonné. Yann Barte note, dans Marine Le Pen, soutien des dictatures publié dans Le Courrier de l’Atlas de janvier 2012 :

                                [...] Dans le documentaire La face cachée du nouveau Front de Mathias Hillion et Karim Rissouli (diffusé sur Canal+ le 18 décembre dernier), on pouvait encore voir Chatillon dans une manifestation pro El-Assad embrasser Ginette Skandrani, ancienne colistière de Dieudonné, exclue des Verts pour ses positions négationnistes.

                                Dans la vidéo de ce dernier lien on peut reconnaitre un militant pro-Assad faire le salut hitlérien, il faisait partie du groupe qui a agressé les manifestants de l’opposition à Paris le 26 août 2011. Neuf d’entre eux avaient été arrêtés par la police dont six munis de passeports diplomatiques.

                                Le documentaire La face cachée du nouveau Front, révèle l’influence de Frédéric Chatillon dans le discours de Marine Le Pen, on peut entendre celle-ci dire (à 43:44) : ” Je fellicite je l’avoue la sagesse de la Russie et de la Chine qui ont opposé un véto à une intervention en tout cas à des sanctions en Syrie“. Marine Le Pen évoque là le véto ruse et chinois contre le projet de résolution de l’ONU pour des sanctions contre la dictature. Et non pas, comme son “lapsus” peut le faire croire, à un veto contre une résolution de projet d’intervention militaire extérieure.

                                parmi vos amis figurent tout un lot de négationnistes..

                                je serais de vous, j’aurais HONTE. 


                                vous ycrachez aussi sur Hessel et cela n’a rien d’étonnant : il est tout votre contraire, car il est RESPECTABLE, lui.


                                • Jonathan Moadab L’Incorruptible 23 janvier 2012 14:42

                                  Hehehe Morice, vous êtes amusant, mais votre discours contre-insurrectionnel ne trompe personne. 

                                  Vous ne méritez que le goudron et les plumes !


                                • morice morice 23 janvier 2012 00:11

                                  mauvaise nouvelle pour l’incorruptible et ses amis :


                                  Le ministre des Affaires étrangères et Premier ministre du Qatar, cheikh Hamad ben Jabr al-Thani, a estimé que le nouveau plan arabe adopté dimanche au Caire préconisait « un départ du régime syrien de manière pacifique ». « La nouvelle initiative arabe adoptée par les ministres des Affaires étrangères vise à un départ du régime syrien de manière pacifique », a dit cheikh Hamad, en exprimant l’espoir que le gouvernement syrien l’accepte. Elle « ressemble à celle du Yémen », qui a permis d’aboutir à un accord sur un départ du président Ali Abdallah Saleh, a-t-il ajouté.

                                  • Jonathan Moadab L’Incorruptible 23 janvier 2012 14:43

                                    Pacifique ? Mais bien sûr...


                                  • Unispourlemeilleuretpourlepire 23 janvier 2012 09:35

                                    @ l’auteur

                                    Tirer à vue de cette façon sur L’incorruptible est une idiotie totale. Ce monsieur contrairement à vous est honnête intellectuellement, ils ne diabolise pas à l’emporte pièce et sait faire son mea culpa quand il le faut.
                                    S’il n’y vait pas des idiots comme vous morice pour lancer l’anathème sur tous ce qui ne suit pas votre humeur, peut être que des gens comme Marine Lepen ne monterait pas dans les sondages. A vouloir marginaliser les gens vous leur donner du crédit.
                                    Soral ? Je viens d’aller voir son site, il parle de réconcilier les français de confession musulmane et ceux « de souche ». Je trouve cela pas mal quand même.
                                    Dieudonné ? J’ai vu quelqu’un de ses spectacles, et il critique tous les extremismes religieux, alors comment se fait il que l’on dise de lui qu’il est antisémite ?

                                    Morice, les choses ne vont pas très bien en ce moment, et vos méthodes de repliage et co. sont très douteuses pour quelqu’un qui prétend défendre les valeurs humanistes... On appelerait pas cela un escroc ??? smiley

                                    Bonne journée Morice, et que le calme et la bonté vous remplissent


                                    • Jonathan Moadab L’Incorruptible 23 janvier 2012 14:39

                                      Merci pour le soutien ! Vous voyez clair dans le jeu de Morice. 


                                    • morice morice 23 janvier 2012 10:16

                                      Je viens d’aller voir son site, il parle de réconcilier les français de confession musulmane et ceux « de souche ». Je trouve cela pas mal quand même.

                                      vous êtes allé en Syrie avec lui ?

                                      Dieudonné ? J’ai vu quelqu’un de ses spectacles, et il critique tous les extremismes religieux, alors comment se fait il que l’on dise de lui qu’il est antisémite ? 

                                      eu, franchement vous le faites exprès ou pas ?
                                      c’est quoi ça ? Un sketch drôle ?


                                      la honte oui.

                                      • morice morice 23 janvier 2012 10:18


                                        Morice, les choses ne vont pas très bien en ce moment, et vos méthodes de repliage et co. sont très douteuses pour quelqu’un qui prétend défendre les valeurs humanistes.


                                        je demande de replier tout propos entrant dans le domaine de la loi Gayssot, pour protéger Agoravox, ce dont vous ne vous vous souciez guère.

                                        A admirer des antisémites comme Soral et Dieudonné, voilà où ça VOUS mène.

                                        • Unispourlemeilleuretpourlepire 23 janvier 2012 11:29

                                          Qui vous parle d’admirer ? Je dis juste que remplacer un extremisme par un autre (le votre) c’est un peu la peste ou le choléra.
                                          Mais visiblement vous pensez avoir des pouvoirs extralucides pour savoir ce que pensent les gens. Chose à laquelle vous vous rapprochez plus de Nostradamus smiley essayer le marc de café sinon... hahaha. Vous voyez que vous continuez dans l’anathème, c’est pas bien Morice !

                                          Si on avait une discussion un peu serieuse ? Vous parlez de la Syrie. Ayant discuté avec un ami libanais qui a de la famille en Syrie, je peux vous dire que je n’entends pas les mêmes choses que sur TF1. Je vous retransmet son propos grosso merdo :
                                          « Effectivement il y a eu une »révolte démocratique« de la population syrienne qui a demandé plus de transparence, le multipartisme politique... Chose qu’ils ont obtenu puisque Assad a entamé de nombreuses réformes ; mais compte tenu du fait que des pays étrangers financent des milices, vous savez l’armée syrienne libre, le peuple s’est regroupé autour de son président pour faire face à cette ingérence etrangère. »
                                          Je pense qu’il faut prendre beaucoup de recul (dans les deux sens) sur ce qui se passe en Syrie.

                                          Morice, ne trouvez vous pas plus dangereux qu’un pays comme les Etats Unis promulgue la loi martiale ; que JP Morgan fasse une donation de 4,6 millions de dollars à la police de Newyork pile poil quand les OccupyWS commencent à protester dans la grande pomme ;


                                        • morice morice 23 janvier 2012 11:37

                                          . Chose qu’ils ont obtenu puisque Assad a entamé de nombreuses réformes ; 


                                          ah ah ah 

                                          le peuple s’est regroupé autour de son président pour faire face à cette ingérence etrangère.« 

                                          ah ah ha

                                          incapable de distinguer la propagande : comment un PEUPLE pourrait se »regrouper" autour de quelqu’un qui fait tirer sur lui ???

                                          tous masos, les syriens ?

                                          vous êtes GROTESQUE.

                                          Morice, ne trouvez vous pas plus dangereux qu’un pays comme les Etats Unis promulgue la loi martiale ; que JP Morgan fasse une donation de 4,6 millions de dollars à la police de Newyork pile poil quand les OccupyWS commencent à protester dans la grande pomme  ;

                                          pas de rapport ici avec le sujet. Assad tue et Morgan n’y est pour rien.

                                          • Unispourlemeilleuretpourlepire 23 janvier 2012 11:47

                                            Et vas y que je t’embrume, au moins vous vous révélez là morice !
                                            Morgan a tué beaucoup plus de personne que Assad je pense, rien que les manipulations de cours lors des émeutes de la faim, ça chiffre !
                                            C’est vous qui êtes grotesques ! Il faut balayer sur son perron avant de donner des leçons aux autres !
                                            Et supprimer mon commentaire dans votre article d’auj c’est pas très beau morice. Escroc !

                                            http://www.lepoint.fr/monde/bachar-el-assad-affirme-qu-aucun-ordre-n-a-ete-donne-pour-tirer-sur-les-citoyens-10-01-2012-1417225_24.php



                                              • himmelgien 24 janvier 2012 20:05

                                                 Pauvre morice : il n’a pas encore saisi que le colonel Kadhafi est devenu grâce à son martyre le Jugurtha moderne !... Si le soufflet grimpe bien, ce sera toute l’Afrique qui va se soulever pour le venger !... Bientôt, les côtes de Méditerranée se souviendront du temps des Barbaresques !... D’ici là, les US et les acolytes israéliens seront rentrés chez eux, pour piller de nouvelles ressources sur la planète ou à l’extérieur !... 
                                                 Meyssan est-il un fasciste alors qu’il dévoilait que les « rebelles » était une bande de voyous condamnée , emprisonnée puis libérée par Kadhafi ... sous la pression des Occidentaux ?... Les forces « rebelles » ?... des troupes mercenaires Qatari et Indiennes ( qui se trompent de drapeau aux cours des « liesses » devant les caméras !...) . Des massacres de combattants lybiens assassinés par les « rebelles » ... du fait que ce sont des nègres !... ( Dieudonné n’est pas près de chômer !...). Enfin, que le vrai motif de la guerre se trouvait dans la décision lybienne de convertir son économie à une nouvelle monnaie de réserve, le Dinar-or !... La machine de Wall Street et de la City allait se gripper !... Il fallait donc que « l’Ordre règne à Tripoli » !... Ce qui a été réalisé ( provisoirement ...) !...


                                                • morice morice 24 janvier 2012 23:21

                                                  vous adorez cette clique de fascisants copains comme cochons avec Jean Marie : vous allez bientôt être servi, je pense...


                                                  Dieudonné n’est pas près de chômer !

                                                  j’espère bien qu’une fois la gauche passée on le poursuivra pour ses spectacles et ses déclarations racistes... son impunité actuelle est celle d’un gouvernement avec dans ses rangs des Lepenistes.

                                                   le vrai motif de la guerre se trouvait dans la décision lybienne de convertir son économie à une nouvelle monnaie de réserve, le Dinar-or !...

                                                  du flan.

                                                  Si le soufflet grimpe bien, ce sera toute l’Afrique qui va se soulever pour le venger

                                                  venger les dictateurs, il n’y a que des fascistes pour penser ça. Rejoignez Allain Jules, tricard ici avec ses positions pro-Kadhafi jusque la folie. Ne tentez pas de manipuler en colonisateur l’Afrique. Youssou N’Dour sera élu, Wade viré, et ce soir là je boirai le Champagne à sa santé en attendant la venue de Peter Gabriel pour fêter comme il se doit son élection !!!

                                                  C’est la World Music qui a gagné, pas vos rêves fascisants !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès