• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Scarlett renonce à incarner un trans : caca nerveux à Hollywood

Scarlett renonce à incarner un trans : caca nerveux à Hollywood

Dans l’ambiance soviétique qui imprègne de plus en plus Hollywood, la bêtise et l’insignifiance s’étalent au grand jour. Si les kadors du showbiz sont vraiment devenus les modèles de la bonne humanité respect-tueuse, sans plus de sens critique ni d’indépendance intellectuelle et émotionnelle, alors il faut fuir cette humanité.

ScarJo-04DeNiro.jpg

Trans en transe

Par exemple je ne regarderai plus de film avec De Niro, même ancien. Il a montré après l’élection de Donald Trump le vrai visage des humanistoïdes, pleins d’inclusivation et d’amourance du prochain (image 1). Oh con ! Pourquoi donnerais-je de mon argent à de richissimes représentants de la nouvelle hyperclasse dominante ?

Pareil pour l’actrice multi-millionnaire Scarlet Johansson. Pour mémoire Scarlett est une grande amie de Harvey Weinstein, comme Julia Roberts et Nicole Kidman. Scar Jo avait gardé le silence quand de nombreuses actrices de la promotion canapé accusaient le producteur.

Elle a récemment été annoncée à l’affiche d’un projet de film sur Lois Jean Gill, une femme mafieuse des années 1980 devenue Dante Tex Gill. Donc une femme devenue homme transsexuel.

La haine s’est alors emparée des réseaux dit sociaux, sous la houlette de personnes trans en tous genre. Le choix de Scar Jo les a littéralement mises en transes.

 

Furieuses, ils/elles ont dénoncé cette appropriation culturelle. Et réclamé qu’un acteur trans obtienne le rôle. Au nom de quoi ? Au nom de rien de raisonnable.

Toujours est-il que leur petit jeu de terroristes des réseaux asociaux a été couronné de succès. En effet, Scar Jo a renoncé au rôle. Pour se justifier l’actrice a déclaré :

« Compte tenu des récentes questions éthiques soulevées après que j’ai été choisie pour incarner Dante Tex Gill, j’ai décidé de me retirer respectueusement du projet. » 

Notre compréhension culturelle des personnes transgenres continue à avancer et j’ai beaucoup appris sur cette communauté depuis l’annonce de mon casting et réalisé que c’était indélicat. »

 

Distance

Qui la croit ? Elle a d’abord accepté le rôle sans états d’âme. Elle n’y a ensuite renoncé qu’après que la polémique ait menacé le futur (et éventuel) succès du film. Un boycott par le groupuscule LGBTEtc aurait eu un effet désastreux. Entre raisons économiques et peur du jugement négatif de ses pairs, Scar Jo n’a pas fait preuve d’un grand courage.

Où est la question éthique ? Quelle morale serait ici bafouée pour qu’il y ait besoin d’en prendre la défense ? Aucune. Aucune question éthique ici, seulement un rapport de force sur fond de morale frelatée. Et au final, un producteur est empêché de choisir qui il veut voir jouer. Vous avez dit éthique et morale ? Moi je dis terrorisme intellectuel, contrainte morale, harcèlement.

ScarJo-02.jpg

Scar Jo a ajouté :

« Bien que j’aurais adoré avoir la chance de porter à l’écran l’histoire de Dante, je comprends pourquoi beaucoup pensent qu’il devrait être incarné par une personne transgenre, a affirmé Johansson. Et je suis heureuse que la polémique provoquée par mon casting ait ouvert un débat plus large sur la diversité et la représentation au cinéma. »

Le cinéma, comme l’art en général, ne sert pas à retranscrire la réalité. Ça c’est le rôle du journalisme et du documentaire, pas d’une fiction. Il est nécessaire que les acteurs au cinéma ne soient pas les gens réels ayant vécu une aventure réelle. Question de talent, mais aussi pour garder une distance par rapport au contenu d’une oeuvre si l’on veut justement en tirer une réflexion plus générale.

On ne demande pas au président des États-Unis de jouer son propre rôle, Harrison Ford et d’autres l’ont très bien fait. Au spectacle tout est permis. Un homme peut jouer une femme, une femme un homme.

 

Illusion

Rappelons-nous de Victor Victoria. Le film raconte l’histoire d’une chanteuse en perte d’audience, et qui reprend du poil de la bête une fois déguisée en homme. Personne n’a alors reproché à l’actrice Julie Andrews de s’approprier indûment le rôle d’un travesti.

ScarJo-05Niney.jpg

On peut aussi reprocher à feu Michel Serrault d’avoir incarné le rôle d’un homo dans la Cage aux Folles. Sauf qu’il a fait beaucoup pour dédramatiser l’homosexualité. Et Pierre Niney, cet hétéro marié et devenu papa avec une ravissante australienne (image 4), devait-il vraiment jouer le rôle d’Yves Saint-Laurent ?

Dans la foulée du politiquement correct et parfaitement stupide qui prévaut chez les dominants d’Hollywood, on pourrait demander aux 12 enfants de Thaïlande de retourner dans la grotte pour jouer leur propre rôle dans les deux (!) films annoncés sur leur (més)aventure.

On pourrait aussi produire du divertissement en tenant un compte exact des représentativités sexuelles, raciales, culturelles, économiques, politiques, et autres. Mais non : pour cela il suffit de regarder le spectacle du monde.

Dans la logique exclusiviste et communautariste d’Hollywood, il faudra surveiller les castings pour les rôles d’hétérosexuels : plus aucun acteur homo ne devrait être autorisé à tenir un rôle dont il ne connaît pas le vécu. Soyons logiques : ne laissons pas un homo s’approprier un rôle d’hétéro. De plus il n’est pas correct ni délicat de reconstituer des décors en studio. Dorénavant tout devrait être joué en lieux réels.

Le cinéma est, plus que toute autre démarche artistique, l’art de l’illusion. Laissez donc vos trans à leurs transes. Cette politisation à (ou)trance devient très pénible.

Quant à juger la décision de Scar Jo, entre conne et simplement opportuniste, j’hésite encore.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Victor, Victo-ria. L’acteur doit se faire polymorphe. Nous sommes dans lire réelle pas dans la fille à SION. BLAKE EDWARDS ou la PAN TERRE qui savait se faire rose. On y voyait que du feu, mais il était DIVIN. 


    • c’est le problème des trans, il sont incapables de se transformer. INCARNE DANS LE REEL, ils ne peuvent être protéiformes ou l’âne à morphose du rétroviseur. La caméra ne se fera plus obscura, mais piégée par le réel,....INCEPTION ne sera jamais : L’âge d’OR.


      • JL JL 16 juillet 11:22

        Faudrait-il que les rôles de pédophiles soient réservés aux pédophiles ?


        • V_Parlier V_Parlier 19 juillet 14:34

          @JL

          Ils auraient peut-être trop de candidats par les temps qui courent...

          Autre sujet : Dans l’article je vois une référence à l’Union Soviétique... Gné ?
          Même en URSS ces conneries n’existaient pas. Le mythe de la grande partouse LGBT internationale de gauche n’existe que dans la tête des bobos gauchisants de l’Ouest et des bourgeois qui organisaient (et organisent) les révolutions. (Ils se font parfois liquider ensuite, ce qui me peine peu).

        • Jean Roque Jean Roque 16 juillet 12:27

           

          CONCHITA WURZ, SYMBOLE DE L’UE LOPETTE DANS LE RÔLE ?
           
           
          Fin de la civilisation européenne dans l’hiver démographique libidineux,
           
          l’échec lamentable des « intelligents sachants » où trahison voulue ?
           
           
          Moins de naissances de Italie que pendant la guerre ... 50% de turcs et 25% d’allemands en Allemagne bientôt...etc.
           
          https://francais.rt.com/international/51354-europe-totalite-croissance-demographique-est-due-immigration
           
          https://www.egaliteetreconciliation.fr/Premiere-en-Europe-en-2017-le-nombre-de-morts-depasse-celui-des-naissances-51571.html


          • Jean Roque Jean Roque 16 juillet 12:33

             
            « FAVELA HOLLYWOOD »
            film produit par Cochon Cacher
             
            avec Gogochonne, la pauvresse actrice millionnaire...
             
            « Suce mes boules ! »
             
            dit Cochon Cacher dans la misérable chambre d’hôtel 5* où la Gogochonne fût forcée de monter à l’insu de son plein gré par la milice fasciste mâle.
             
            « Mais je veaute Clinton La Pourrie ! Je suis de gôôôôche ! »
             
            se plaint alors la millionnaire pute merdiatique (comme journalope).
             
            Musique rap dramatique, la pauvresse pleure... le gogochon gland remplacé tété spectateur pleure aussi... et envoie un tweet révolutionnaire dans un sursaut marxiste.
             
             ? smiley


            • sleeping-zombie 16 juillet 13:01
              Bonjour HommeLibre :)

              Ce serait bien de choisir ta position avant d’écrire, parce que commencer un article sur le thème « je ne regarderai plus de films pour des raisons politiques » (cf le p’tit laius sur DeNiro) et finir par « c’est stupide d’imposer des critères autres qu’artistiques », c’est... comment dire ? légèrement contradictoire ?

              • hommelibre hommelibre 17 juillet 07:47

                @sleeping-zombie
                Oui, c’est vrai. J’aime les contradictions, parfois.

                Cette posture est plus provocatrice qu’autre chose, car ce serait finalement regrettable d’exclure de bons films éventuels pour une telle raison. Mais en même temps l’homme prend des positions excluantes et très hargneuses. Sous prétexte de caricaturer son ennemi, il devient comme l’ennemi (ou peut-être l’était-il déjà). C’est plus l’attitude de certains maîtres-à-penser-people qu’une ligne politique qui me dérange.

              • zygzornifle zygzornifle 16 juillet 14:37
                Scarlett renonce à incarner un trans ...

                Je me demande combien de trans biens outillés sont passé incognito dans son plumard .....

                • bob14 bob14 16 juillet 16:43
                  Promotion canapé à Hollywood

                  Si tu couches avec moi,

                   

                  je t’offre le rôle d’une pauvre fille forcée de se prostituée.

                   

                  Et un rôle à Oscar...


                  • spearit 16 juillet 21:10
                    On en a pas un peu beaucoup rien à foutre de ce non problème qui n’intéresse de toute façon que des non gens  ???
                    Il me semble que l’humanité à d’autres défis à règler que de savoir qui porte la culotte et savoir si elle est en cuir ou en dentelle...
                    Oui, vraiment rien à secouer de cette non info sur un non problème
                    A bientôt la chasse aux hétéros blancs ???

                    • symbiosis symbiosis 17 juillet 06:13

                      Ce genre de trans est dépassé. Nous arrivons dans l’ère du trans-espèce, c’est bien plus rigolo, plus créatif et ça grimpe aux rideaux.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès