• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ségolène Royal glorifie le régime de Fidel Castro et crée une (...)

Ségolène Royal glorifie le régime de Fidel Castro et crée une polémique...

Elle aime attirer l'attention sur elle, par des déclarations intempestives... et encore une fois, elle a réussi cet exploit de provoquer un tollé de protestations, alors qu'elle représentait la France à Cuba, pour les obsèques de Fidel Castro...

On aura reconnu Ségolène Royal, ministre de l'écologie qui n'en est pas à son coup d'essai dans ce domaine....

La ministre a vanté, à cette occasion "la liberté religieuse et la liberté de conscience" offertes aux cubains grâce à Fidel Castro, et elle s'est livrée à un éloge sans nuances du dictateur, passant sous silence les exactions, les arrestations, les purges commises par le dirigeant cubain.

Elle a ainsi soulevé l'indignation de nombreux hommes politiques et notamment de François Bayrou.

 "S'il y a un sujet sur lequel la France et le gouvernement français ne devraient pas absoudre Fidel Castro, c'est sur les droits de l'homme" a déclaré le président du Modem, qui dénonce des propos pires qu'une "faute politique".

Jack Lang, en ironisant, a émis, pour sa part, cette hypothèse : "Avait-elle bu trop de rhum cubain ?"

Ségolène Royal est allée jusqu'à nier l'existence de prisonniers et d'opposants politiques au régime de Cuba.

Or, "il existe encore des prisonniers d'opinion à Cuba", a affirmé Geneviève Garrigos, porte-parole d’Amnesty International et spécialiste de Cuba.

Il est vrai qu'à l'occasion d'un décès, on a tendance à faire un éloge appuyé de celui ou de celle qui est partie.

Mais, en l'occurrence cette glorification d'un tyran paraît pour le moins déplacée : on ne peut passer sous silence les victimes d'un régime politique qui n'admet pas les oppositions.

On ne peut glorifier un régime dictatorial, sans exprimer des réserves.

On ne peut sanctifier un dictateur.

En fait, encore une fois, Mme Royal manifeste un besoin de paraître, à travers certaines déclarations qui ne sont ni mesurées ni nuancées.

Oui, Ségolène Royal a réussi, une fois de plus, à attirer l'attention sur elle...

Dans un pays qui est à l'origine de la déclaration des droits de l'homme, les propos de Ségolène Royal provoquent une vive polémique, et on peut le comprendre.

Dans sa volonté de faire l'éloge d'un régime de "gauche", Ségolène Royal passe sous silence les dérives totalitaires du castrisme : n'est-ce pas un grave déni de réalité ?

Aux dernières nouvelles, une seule personne a approuvé haut et fort les propos de la ministre de l'environnement, on ne s'en étonnera pas : il s'agit de Jean Luc Mélenchon qui a apporté un soutien inconditionnel à Mme Royal...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/12/elle-aime-attirer-l-attention-sur-elle.html

 

Documents joints à cet article

Ségolène Royal glorifie le régime de Fidel Castro et crée une polémique...

Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 16:34

    Les critiques de Madame Royal dans cette affaire on l’odorat moins sensible, en général !


    • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 16:36

      @Jeussey de Sourcesûre
      Je voulais dire « habituellement ».

      Merci de lire les commentaires de cet article : 
      Cuba, Castro, Socialisme, Anti-impérialisme, De quoi parle-t-on ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 16:23

      @Jeussey de Sourcesûre


      J’avais espéré d’abord beaucoup de Madame Royal...

      https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/156-mere-gardez-vous-a-droite/ 

      J’ai été déçu, mais je crois que sa cote va monter beaucoup suite à cette prise de position pro-Fidel. Cette loyauté va vite devenir une test pour identifier les vrais hommes de gauche, ceux qui ne goberont et surtout ne répéteront pas la propagande américaine anti castriste qui inonde tous les médias du monde et dont il faudra peu de temps pour qu’on voit l’inanité. Comment peut on défendre la thèse tu « tyran honni par son peuple » quand 4 000 000 de Cubains ont escorté pieusement sa dépouille ? Les Français qui ne connaissent rien de Cuba devraient pourtant savoir à quel point les médias pro-amerloques les manipulent.


      PJCA




    • Clocel Clocel 6 décembre 2016 16:47

      Le come back de la pasionaria du Poitou !? smiley

      Elle nous a déjà fait le coup, ses poussées de fièvre gauchistes ne résistent pas à l’exercice du pouvoir, Solférino ne le tolérerait pas...


      • rosemar rosemar 6 décembre 2016 17:15

        @Clocel

        Elle s’était déjà distinguée quand elle avait vanté la « rapidité » de la justice chinoise, après un voyage en Chine...

      • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:20

        @rosemar

        on dirait que l’émergence spontanée du concept de « bravitude » à cette occasion ne vous a pas remplie d’émotion poétique.

      • Clocel Clocel 6 décembre 2016 17:43

        @rosemar

        La donna e mobile... smiley


      • rosemar rosemar 6 décembre 2016 17:53

        @Jeussey de Sourcesûre


        Un néologisme dont tout le monde se souvient, en effet, et certains s’étaient moqués d’elle, lui reprochant de ne pas maîtriser la langue française, c’était un mauvais procès.

        Certains parlent maintenant de « castritude ».

      • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:57

        @rosemar

        ça fout les jetons !

      • rosemar rosemar 6 décembre 2016 18:17

        @Clocel

        En musique :




      • MagicBuster 6 décembre 2016 16:51

        On ne va pas tirer au lance roquette sur une ambulance ....

        Madame est conviée pour suivre monsieur .... Au revoir.


        • Harry Stotte Harry Stotte 6 décembre 2016 16:57

          "En fait, encore une fois, Mme Royal manifeste un besoin de paraître, à travers certaines déclarations qui ne sont ni mesurées ni nuancées.*



          Selon une rumeur, Mme Royal se verrait bien un avenir au sein du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) et sa déclaration serait destinée à lui gagner la sympathie aactive de certains pays du tiers monde...


          Se non è vero, è ben trovato...

          • rosemar rosemar 6 décembre 2016 17:12

            @Harry Stotte

            Et, en plus, une déclaration intéressée...

          • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:15

            @Harry Stotte

            Bisogna navigar secondoil vento

          • Aristide Aristide 6 décembre 2016 17:27

            Ségolène voudrait avoir un poste à l’ONU en tant que responsable du Programme des Nations Unis pour le Développement. L’appui des pays d’amérique du sud et autres contrées vaut surement une messe.


            • Aristide Aristide 6 décembre 2016 17:32

              @Aristide


              Plates excuses, je joue mon Grouchy sur ce coup ...

            • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:33

              @Aristide

              30 minutes de retard sur Harry Stotte, le meilleur tireur de l’ouest !

            • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:34

              @Aristide

              Y a mieux, mais c’est Blücher !

            • Aristide Aristide 6 décembre 2016 18:36

              @Jeussey de Sourcesûre

              ah bon !!!

            • eric 6 décembre 2016 17:55

              Elle a parmi les meilleur conseillères en com. Là, elle dit tout haut ce que les gauches de gauches pensent tous haut.
              Or, tous le problème du PS est de faire voter ses extrémistes dans le bon sens. De là à imaginer qu’elle préparerait autre chose...Mais les gens bien informés disent que c’est juste pour faire des voix dans le tiers monde pour se recycler dans une organisation internationale...

              Bref, comme chaque fois qu’une personnalité de gauche profère une absurdité idéologisante, on se demande si ils font semblant ou pas...


              • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 17:59

                @eric

                Madame Royal serait donc une « personnalité de gauche » ?

                Tiens, tiens....

              • eric 6 décembre 2016 18:27

                @Jeussey de Sourcesûre
                Bien sur que non ! Si même cela voulait dire quelque chose. Comme Mélenchon, Besancenot, Hollande et Macron, ce sont des bandes d’arrivistes poussés par des lobbies qui utilisent des story telling et des slogans pour mobiliser une électorat peu évolué et qui finit en général par voter ou on lui dit de voter, pour peu qu’il y ait les bons mots clés là ou il faut et qu’on lui promette de préserver ses intérêts égoïstes.
                Mais il est d’usage de nommer cela les gauches....


              • Sparker Sparker 6 décembre 2016 19:19

                @eric
                MMouuarfff, trop bon le mec eric, trop fort on en redemande... t’as du rab.


              • julius 1ER 6 décembre 2016 18:42

                « S’il y a un sujet sur lequel la France et le gouvernement français ne devraient pas absoudre Fidel Castro, c’est sur les droits de l’homme » a déclaré le président du Modem, qui dénonce des propos pires qu’une « faute politique ».


                @rosemar
                avant de s’attaquer aux droits de l’homme Bayrou a encore oublié un couplet sur les droits de l’homme .... ..

                est-ce que maintenir un embargo pendant 57ans est favorable à l’épanouissement des Droits de l’Homme ????? j’aimerai qu’un journaliste courageux lui pose cette simple question !!!
                mais peut-être que Bayrou ne sait pas lui non plus ce que c’est que vivre sous embargo !!!

                • PiXels PiXels 6 décembre 2016 20:29

                  @julius 1ER


                  Je crains que vous ne vous fatiguiez inutilement Julius...

                  Les RAVAGES de la propagande atlantiste sont incommensurables !
                  Les cerveaux de la quasi totalité des occidentaux ont été lavés puis formatés, conditionnés...
                  Fidel Castro était un dictateur ... point à la ligne !
                  Et qu’importent l’embargo imposé à Cuba uniquement grâce au droit de veto des USA (+ Israël) les « coups-fourrés » de l CIA, etc.
                  Hollande, immédiatement après son « renoncement », file se « planquer » ... en Arabie Saoudite (un exemple de « démocratie »)... mais là : AUCUN commentaire !
                  Parallèlement nos député « démocrates » votent une loi qui ouvre la porte à la fin définitive de ce qu’il nous reste de « Liberté d’opinion et d’expression » (au prétexte de la défense du sacro-saint « droit des femmes à disposer de leur corps »).. et on attend toujours les indignations (à géométrie variable) de Rosemar.. et de tous ceux qui « pensent » (? !) comme elle !

                • rosemar rosemar 6 décembre 2016 20:47

                  @julius 1ER

                  Bien évidemment, il faut dénoncer l’embargo imposé par les USA, mais il faut dénoncer aussi certaines réalités du régime cubain : les prisonniers politiques qui en ont été victimes et qui le sont encore le méritent sans doute....
                  Une dictature reste une dictature : les opposants doivent se taire...

                • PiXels PiXels 6 décembre 2016 21:58

                  @rosemar


                  Vous pouvez nous en dire un peu plus au sujet de ces ... « opposants » ?

                  Bien sûr ils sont totalement « neutres », « objectifs »... rien à voir avec des « barbouzes » missionnés par la CIA pour déstabiliser cette infâme dictature qui persiste stupidement à se priver de tous les « bienfaits » de « la »belle démocratie« made in USA... vous savez celle-là même qui qui »exporte« ses camps de torture (pardon, d’interrogatoires musclé mais démocratiques »)... sur le territoire cubain... à Guantánamo !!!

                  Mais puisque TF1, LA 2, BFM TV, etc. vous répètent que Cuba est une « DICTATURE »... vous avez sûrement raison.

                  Et les centaines de milliers (les millions ?) de cubains qui pleurent... c’est probablement de bonheur (ou alors parce qu’ils sont tellement c..s qu’ils ne savent pas TOUT le BONHEUR qu’ils pourraient tirer d’accepter ENFIN que leur chers voisins les aident à accéder aux bienfaits de la DÉMOCRATIE !)

                • rosemar rosemar 6 décembre 2016 22:10

                  @PiXels

                  Et vous, vous les connaissez, mieux que moi, les opposants ?


                  Un pays où règne la censure est une dictature...


                • PiXels PiXels 6 décembre 2016 22:37

                  @rosemar

                  Je vous « reproche »... TF1, BFM... vous me proposez comme « SOURCE ».. SudOuest ! 

                  Vous êtes pitoyable !
                  Personnellement, avant de me faire une opinion, je recherche des sources CONTRADICTOIRES

                  Je n’ai pour l’instant pas le temps de faire de recherche

                • rosemar rosemar 7 décembre 2016 08:51

                  @PiXels




                  Certaines sources font effectivement un éloge dithyrambique de Castro

                  Mais il est probable que la vérité est plus nuancée : vous ne croyez pas ?

                • julius 1ER 7 décembre 2016 09:37

                  @rosemar

                  mon analyse diffère de la tienne ... je pense que tout régime issu d’une Révolution a tendance à se durcir et à se protéger et bien sûr c’est la porte ouverte à toutes les dérives .... 

                  il ne s’agit pas d’excuser ces dérives mais de comprendre le pourquoi ........... et cela fait une énorme différence !!!!!!!
                  alors je vais me faire l’avocat du Diable en disant ceci :

                   si après 57 ans d’embargo le régime cubain n’est pas si honni que çà par son peuple c’est que quelque part il a su répartir la charge de la misère provoquée par l’embargo sur l’ensemble de la population et pas que sur les classes les moins favorisées .... 

                  partager la misère et la pénurie n’est pas si grave lorsque tout le monde est logé à la même enseigne mais ce qui est illégitime est lorsque certains vivent dans la plus grande opulence alors la misère se répand de l’autre côté de la rue c’est cela qui devient insupportable et c’est ce qui arrive en ce moment chez -nous !!!!!

                • Trelawney Trelawney 7 décembre 2016 11:42

                  @julius 1ER
                  J’ai plusinté votre com.

                  Lorsqu’une personne se fait élire président pendant 57 ans et sans qu’il y ait aucun candidat opposant, on n’appelle cela une dictature. Lorsque après sa mort, c’est son frère (ou un membre de sa famille) qui le remplace, on appelle cela une dictature. Il est certain que pour faire fonctionner ce genre de système, il faut forcément des privations de libertés.
                  Si Fidel applique le marxisme à la lettre, qui est « la dictature du peuple », est-il pour autant un tyran ?
                  Parce que si les cubains subissent une privation de liberté, comme celle de s’exprimer, ou de se déplacer, leur condition de vie est plutôt bonne avec un système de santé et d’éducation au niveau des pays occidentaux. Ce qui n’était pas le cas dans Haiti voisine sous l’époque des Duvalier
                  Quant à l’embargo (ce n’est pas 57 ans, mais 53 ans), ça n’excuse pas la crise agricole et encore moins la justification de cette dictature. Mais comme en France on nous met l’état d’urgence suite à quelques attentats, on n’est mal placé pour critiquer les cubains sur ce point

                • PiXels PiXels 7 décembre 2016 12:38

                  @rosemar

                  C’est vous qui parlez de « vérité »nuancée«  ?!!!

                  Je vous invite à RELIRE votre article et à me dire OBJECTIVEMENT si vous considérez que VOS propos sont nuancés.

                  Le »problème« de Cuba est hyper complexe... un peu comme l’était celui de la Lybie de Kadhafi, comme l’est celui de la Syrie de Bachar El-Assad, etc.

                  Personne ne vous demande d’affirmer qu’il régnait et/ou qu’il règne dans ces pays des »systèmes« parfaits (mais la »démocratie« (? !) occidentale en est-elle un selon vous ?)

                  Ce qui vous est reproché c’est de vous »repaître«  de la M... répétée en boucle et ad nauseam par les larbins de la »classe dirigeante« et de venir la vomir (ou la déféquer si vous préférez) sur un média »citoyen«  sans même tenter de vérifier si un autre point de vue »crédible« peut exister ni si la »thèse officielle" ne mérite pas une analyse un peu plus approfondie qui pourrait déboucher éventuellement sur des affirmations plus....NUANCÉES !



                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 16:42

                  @julius 1ER


                  Bayrou est un autre dont j’attendais beaucoup et qui m’a déçu. Quand il parle de « faute politique, » il me vient a l’esprit un dicton populaire en « joual » québécois du meilleur crû.... (Oui, oui, ça se comprend...

                  « Lette comme qu’a l’é, pis chapeau comme qu’a l’a, qu’a rise dont d’elle avant qu’a rise des autres ! » 
                  PJCA


                • JP94 7 décembre 2016 19:04

                  @rosemar
                  Vous avez juste une idée du coût de l’embargo pour Cuba ? 

                  Vous avez une petite idée de l’effet d’un embargo illégal, condamné par l’ONU ? 

                  Quant aux prisonniers politiques il y en a même en France ! 
                  Et ne parlons pas des Etats-unis !

                  Qualifier de dictateur Castro c’est se mettre du côté des Obama qui font la guerre à la planète , maintiennent des embargos criminels, et donnent des leçons.
                  Quand on représente la plus grande puissance impérialiste de la planète, c’est logique !
                  Quand on est un citoyen lambda d’un pays vassal de cette puissance, c’est ridicule ! 

                  Allez donc voir les Cubains et documentez-vous : Fidel Castro, héros des deshérités , par Salim Lamrani 

                  Au fait, Cuba a été combattre les mercenaires d’Afrique du Sud qui égorgeaient, violaient massacraient en Angola pendant 15 ans .
                  Qu’ a fait l’Europe ? rien, elle a laissé faire cette guerre d’invasion par un Etat raciste.
                  Qu’ont fait les Etats-unis ? ils ont donné la bombe atomique à l’Afrique du Sud , et l’ont armée ! 

                  Alors pour moi, il me semble que le choix s’impose : je soutiens Cuba, je dénonce les USA .
                  Et c’est soit l’un soit l’autre.

                  Vous ne vous prenez pas les bombes américaines, mais vous avez bien reçu leur propagande , et sans douleur !

                • julius 1ER 8 décembre 2016 10:20

                  @Trelawney


                  Pixel a raison la situation de Cuba est complexe et ce depuis la Révolution en 1959 !!!
                  aussi dire Castro est un tyran qui se succède à lui-même c’est pas bien .....c’est enfoncer des portes ouvertes ......

                   c’est sûr que c’est pas bien mais que je sache il n’y a pas eu de Mencheviks, de Bolcheviks , d’anarchistes ou d’anarcho/révolutionnaires à Cuba ....il y a eu une situation propre à Cuba ...
                   il n’y a eu qu’un groupe révolutionnaire mais est-ce que çà rend leur Révolution illégitime ????

                  quand à dire que la Dictature du prolétariat impose la personnalisation du système cad un homme qui transmet le pouvoir à ses descendants à la sauce Nord-Coréenne si je puis dire ... là on ne fait pas la même lecture... la dictature du prolétariat n’impose ni candidature unique ni parti unique ...
                  c’est juste une fâcheuse tendance humaine à vouloir profiter de circonstances troubles pour s’approprier tous les pouvoirs !!!!
                  moi-même j’ai toujours été contre ce que l’on appelait au PCF « le centralisme démocratique »
                  qui n’était pas très démocratique tout en revêtant les oripeaux de le Démocratie !!
                  l’émanation de la dictature du prolétariat qu’est le centralisme démocratique consiste à dire que l’on élit chaque dirigeant à chaque étage de la fusée local , départemental et fédéral et dans l’esprit chaque initiative est discuté à chaque échelon ... et doit remonter au plus haut niveau pour être finalement appliqué par tous les niveaux .... dans une société en paix cela peut fonctionner normalement ou presque mais dans une société en guerre on voit vite les limites quand les hommes en haut de la structure commencent à verrouiller le système .... 

                  mais à la décharge de cela la Démocratie parlementaire actuelle telle qu’elle fonctionne dans notre beau pays parait idéale mais à y regarder de plus près on voit bien les limites et pire que çà les difficultés pour changer quoique ce soit !!!!
                  aussi pas de modèle parfait mais tout repose quand même sur la qualité des humains qui le compose !!!

                • Doume65 8 décembre 2016 10:35

                  @rosemar
                  « mais il faut dénoncer aussi certaines réalités du régime cubain »

                  Je crois bien que l’ensemble des hommes politiques et journalistes français le font en Cœur. Et ils ne s’imposent pas le rappel de l’embargo chaque fois qu’ils le font.
                  Encore et toujours deux poids, deux mesures.
                  C’est ça qui est frappant pour moi dans cette affaire, bien plus que les propos de Mme Royal.


                • Trelawney Trelawney 8 décembre 2016 12:59

                  @julius 1ER
                  aussi pas de modèle parfait mais tout repose quand même sur la qualité des humains qui le compose !!!

                  Le modèle suisse avec les votations des électeurs lors de sujets importants se rapproche du système démocratique parfait.

                  Mais revenons à Cuba où sur bien des points, la politique marxiste trouve ses limites. Sans entrer dans des débats subjectifs concernant la liberté d’expression et la censure, (alors que les cubains par l’intermédiaire des bibliothèque ont accès à tous les livres classiques de tous les écrivains du monde) abordons le sujet des produits laitiers.
                  A Cuba, il n’y a quasiment pas de beurre, très peu de lait et de fromage et de toute façon, tous ces produits sont des produits d’importation. Comment ce fait-il qu’à Cuba il n’y a pas de vaches ? Parce que, pour un paysans, un bovidé représente quelque chose d’important. Il peut servir de véhicule, il peut labourer un champs, il fait du lait, du beurre, du fromage. Donc pour un paysan le bovidé est un signe extérieur de richesse. Et dans un pays qui a aboli tout esprit de propriété, voir un paysan posséder des bovidés, même si c’est pour offrir du beurre à la collectivité risquerait de créer des précédents fâcheux. 
                  Comme le paysan n’est plus qu’un ouvrier agricole travaillant sur des terres qui ne lui appartiennent pas, s’il ne vient pas au travail, il y a certes un risque pour les récoltes, mais s’il ne s’occupe pas de bêtes dont il a la charge sans en être propriétaire, ce n’est pas sans risque pour l’animal avec risque d’épidémie etc. C’est pour cette raison qu’il y a trés peu de lait, beurre ou fromage, car il n’y a pratiquement pas de bovidé à Cuba.
                  Les cubains pourraient aussi créer des coopératives dont ils seraient propriétaires, mais cela aboutirait invariablement au début de la propriété et à la fin du système marxiste qui fait le ciment de ce pays.
                  Transposez Cuba dans un pays de la taille d’un continent, avec tous les problèmes que ça comporte et vous verrez trés vite un Fidel Castro se transformer en Lenine ou Staline

                • agent ananas agent ananas 6 décembre 2016 20:31

                  Ces bobos qui ont l’expression « droits de l’homme » facile dans la bouche sont étrangement muets lorsque il s’agit de condamner les coupeurs de tête saoudiens.
                  Bouches trop occupées à sucer les wahhabites ? smiley


                  • Docteur Faustroll Jeussey de Sourcesûre 7 décembre 2016 08:09

                    @agent ananas

                    de cheval


                  • JMBerniolles 6 décembre 2016 20:44
                    Ségolène Royal a eu un éclair de lucidité :
                    Il y a beaucoup de désinformation a-t-elle dit.
                    Cela concernait Cuba, mais c’est totalement général.

                    Au demeurant elle était là pour rendre hommage à une figure de l’histoire contemporaine que des valets de deuxième zone comme Bayrou se plaisent à dénigrer parce qu’ils sont tellement au dessus d’eux en tant que personne et qu’homme politique. Personne ne risque d’attenter à la vie de Bayrou

                    Il faut aussi rappeler que Castro a courageusement combattu un dictateur, marionnette des américains qui maintenait le peuple cubain en esclavage, livrait la production de Cuba aux intérêts américains et faisait de La Havane un casino de luxe pour les riches américains et autres.,
                    Cuba a ensuite été victime d’un embargo féroce, d’attaques militaires et de tentatives d’assassinat pour Castro, plus de 600 dit-on alors que De Gaulle cible de la CIA également, n’a pas dépassé les trois.

                    Les cubains exilés ont créé à Miami une mafia dont l’emprise est devenu fédérale. Elle servait de base aux tentatives d’assassinat de Castro, y compris avec sa sœur. Elle avait évidemment des relais dans l’Ile. Il y a eu des prisonniers politiques, mais Castro n’a pas organisé des éliminations de masse comme cela a eu lieu sous la révolution française...

                    Compte tenu de l’embargo, organisé par de grands amis du peuple cubain, comme Obama qui l’a maintenu, les résultats du socialisme cubain sont positifs sous certains aspects fondamentaux. Notamment l’éducation et la santé. Des médecins cubains sont partout dans le monde qui souffre, sans infiltration politique comme cela se passe avec certaines de nos ONG. Notamment médecins sans frontières qui vient également d’être démasquée comme organisant des filières, par l’affretement de bateaux et la complicité avec les sauveteurs, pour faire franchir la méditerranée à ceux qui fuient les guerres et la pauvreté extrême. 

                    Et puis Castro a donné une âme au peuple cubain. Alors que nous perdons la notre.








                    • rosemar rosemar 6 décembre 2016 20:52

                      @JMBerniolles

                      « Castro a donné une âme au peuple cubain. Alors que nous perdons la nôtre. »


                      Ce n’est pas ce que disent certains exilés du régime de Cuba : ils affirment que leur culture a été dénaturée et « soviétisée... »

                      Où est la vérité ?

                    • CN46400 CN46400 6 décembre 2016 22:20

                      @rosemar
                       Justement, madame Royal a demandé qu’on lui fournisse une liste de réprimés politiques, pour qu’elle puisse éventuellement intervenir, je ne vois pas ce qu’il y a de répréhensible dans cette démarche. Moi aussi je suis curieux de connaître cette liste, alors çà deviendra une vérité....


                    • JMBerniolles 6 décembre 2016 22:58
                      @rosemar

                      Vous savez ce qu’est la mafia cubaine ?
                      Comme je l’ai dit elle a une influence nationale, fédérale donc.

                      Il n’y a pas que des mafieux chez les exilés cubains, mais ceux-là n’ont pas la parole.

                      Nous sommes sous l’état d’urgence permanent qui permet notamment de museler les médias, qui n’ont pas besoin de l’être, nous sommes gouvernés sous le régime du 49.3... Hollande envoie des conseillers militaires, des militaires même, pour encadrer les takfiris d’Al Qaeda et de Daesh en Syrie, sans même l’avouer au Parlement .... Mais les dictateurs sont partout ailleurs.
                      Juppé est un criminel de guerre qui outrepassant le mandat de l’ONU a détruit la Libye avec Hillary Clinton et Bayrou était prêt à le soutenir... Est-ce que l’on a des leçons à donner ?

                      Avec la désinformation les français ne se rendent pas compte qu’ils ont maintenant un pays à l’image dégradée, qui ne pèse plus rien au niveau international. 

                      La réalité de la France aujourd’hui, c’est la déflation une grave situation économique que l’on cache aux français. Cela entraine le chaos politique que nous vivons actuellement. Qui précède le chaos économique, sans doute sur la voie grecque. Alors il vaudrait mieux que nous nous occupions de notre pays.


                    • Jacques-François Bonaldi 7 décembre 2016 08:01

                      @rosemar

                      Pourquoi ne venez-vous pas faire un tour par ici pour voir si la culture cubaine est « soviétisée » ?!!!!

                      Puisque les médias vous disent que Cuba, c’est la dictature, c’est donc que c’est une dictature.

                      Venez donc faire un tour ici et discutez avec les Cubains et demandez-leur s’ils se sentent vraiment vivre « en dictature » ? Vous serez étonnée et constaterez que vos médias favoris n’ont pas la même approche qu’eux.

                      Mais, bien entendu, vous me rétorquerez, comme tant d’autres, que ces pauvres Cubains ne sont même pas capables de se rendre compte de leur triste sort parce que Castro leur a lavé le cerveau...

                      Bien à vous

                      Jacques-François Bonaldi (La Havane)


                    • rosemar rosemar 7 décembre 2016 08:56

                      @JMBerniolles

                      Il ne s’agit pas de donner des leçons à quiconque... même si nous sommes sous l’état d’urgence, les médias sont multiples, et chacun peut s’y exprimer sans contraintes.

                    • JMBerniolles 7 décembre 2016 09:37
                      @rosemar

                      Vous plaisantez là ?

                      En l’occurrence, en dehors de médias marginaux et de sites internet, nos médias ressortent tous la version orchestrée sur l’intervention de Ségolène.

                      L’information chez nous est reprise de l’AFP, de REUTERS et de l’OTAN... systématiquement sur les problèmes internationaux nous avons la version américaine.
                      A la télévision on tourne en rond avec un quarteron d’experts autorisés, complètement dépassé dans leur schéma de propagande par l’évolution des choses.

                      Et comme le dit Michéa, un philosophe ostracisé, la police de la pensée règne.

                      Nous avons un premier ministre qui en tant que ministre de l’intérieur s’est opposé aux commissions d’enquête qui s’imposaient sur les drames de Charlie Hebdo, où la version officielle est invraisemblable, et celui de Nice, aux importantes zones d’ombre.

                      Mais je comprends que l’on ne veuille pas voir tout cela.


                    • rosemar rosemar 7 décembre 2016 11:30

                      @JMBerniolles

                      Enfin, nous avons le droit de nous exprimer : agoravox et d’autres médias sur internet en sont la preuve.
                      A Cuba, est-ce que c’est possible ? Peut-on contester les idées de Castro ?

                    • capobianco 7 décembre 2016 12:59

                      @rosemar

                      « Ce n’est pas ce que disent certains exilés du régime de Cuba : ils affirment que leur culture a été dénaturée et « soviétisée... »

                       » Où est la vérité ? « 

                      Naïveté réelle ou feinte de votre part ?

                      Il y a  »certains« cubains qui affirment le contraire mais j’imagine que »c’est pas pareil« ceux là ont une mitraillette dans le dos bien sûr.

                       Vous pensez que des »exilés« encenseraient Castro ? Ne vous posez pas de question c’est le méchant Castro qui fait des misères aux gentils américains. Vous ne regardez pas les médias, télé, journaux et la radio qui vous disent toujours  »la vérité" ?


                    • JMBerniolles 7 décembre 2016 15:24
                      @rosemar

                      Si vous pensez cela je en vais pas chercher à vous dissuader...

                      Mais vous reconnaissez vous-même que le champ de la liberté d’expression se restreint à internet...
                      Je trouve que c’est déjà assez parlant sur notre système dit démocratique il me semble.

                      Mais pour revenir à Cuba. Avant Castro il y avait d’un côté les privilégiés, très majoritairement des hispaniques d’origine et le peuple, noirs et métis descendants des esclaves.... Castro a donné naissance à un peuple. Comme symbolisé par la musique cubaine mélange de musique hispanique et de percussions et rythme africains.

                      Vous remarquerez que les exilés cubains sont totalement d’origine hispanique.


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 décembre 2016 17:13

                      @rosemar

                      « Où est la vérité ? »

                      MOI, JE LE SAIS. J’y étais avant la Révolution (1955,1957), j’y ai passé du temps au tout début de l’embargo (1960 à 1962).et j’y suis retourné encore récemment. 

                      https://nouvellesociete.wordpress.com/2011/04/18/cuba-vue-sur-place/

                      Je souhaite un Fidel Castro à tous les peuples opprimés en mal de libération. 

                      PJCA


                    • julius 1ER 8 décembre 2016 10:30

                      @Jacques-François Bonaldi


                      tous ces cubains sont victimes du syndrome de Stockholm .... voila la Vérité !!!

                      et est-ce que çà peut s’appliquer à nous-mêmes ..... ????? bien sûr que non !!!!
                      nous sommes bien trop intelligents et informés par des médias hyper formants pour que çà puisse arriver ici .... nous sommes d’une autre pointure que ces ploucs de Cubains !!!!!!!!!!!

                    • cétacose2 6 décembre 2016 20:52

                      L’ ànnesse du Poitou est connue (et crainte ) pour ses ruades imprévisibles (et dangereuses ) .


                      • leypanou 6 décembre 2016 21:05

                        Ségolène Royal est allée jusqu’à nier l’existence de prisonniers et d’opposants politiques au régime de Cuba. : comme on sait que vous êtes intellectuellement honnête, qu’est ce qu’elle a dit exactement Ségolène Royal pour que vous sortiez cette affirmation ?

                        Il me semble que vous étiez professeure dans une vie antérieure non ? J’espère que vous n’aviez pas fait preuve d’autant d’approximations.


                        • rosemar rosemar 6 décembre 2016 21:20

                          @leypanou

                          Approximations ? qu’est-ce qui vous permet de le dire ??



                        • leypanou 6 décembre 2016 22:58

                          @rosemar
                          A quel endroit de votre lien dit elle qu’il n’y a pas de prisonniers politiques ?


                        • moderatus moderatus 6 décembre 2016 23:19

                           Bonsoir Rosemar,

                          Vous vous êtes attaqué la à un sujet explosif, mais il fallait le faire.

                          Je viens de publier il y a 3 jours un article

                          « Les peuples pleurent les tyrans »

                          J’ai subi des adorateurs de Castro les pires insultes .

                          pour l’instant ils sont occupés ailleurs, mais j’ai peur que la meute revienne.
                          Il est interdit de dire que Cuba est une dictature.

                          Bon courage


                          • Luniterre 7 décembre 2016 00:31

                            @moderatus

                             

                            Histoire de mettre un peu d’huile sur le feu, en ce début d’hiver assez froid, je me permets de reposter le même qu’en réponse à @tf1Groupie, à la suite de :

                            Cuba, Castro, Socialisme, Anti-impérialisme, De quoi parle-t-on ?

                            Aujourd’hui on estime que plus de 4 millions de Cubains sont descendus dans les rues, sur le parcours des cendres, pour cet hommage à Fidel Castro.

                            ( Sur une population à peine supérieure à 11 millions, au total...)

                            Ceux qui n’ont pas pu y venir, dans les endroits trop éloignés du parcours, lorsqu’ils ont pu s’exprimer sur les médias occidentaux qui les ont visité, sont allés également dans ce sens, sans nier pour autant les difficultés qui ne sont pas encore surmontées.

                            Dans chaque quartier, dans chaque localité, il y a les Comités de Défense de la Révolution, où les cubains ont la possibilité de discuter de ces problèmes concrets et de faire remonter leurs revendications en matière de besoins sociaux.

                            En somme, ce genre de « dictature » qui se préoccupe des conditions de vie des plus humbles, et tente d’y répondre au mieux avec les moyens disponibles, ne serait-ce pas une forme de ce que Marx appelait précisément la « dictature du prolétariat » ?

                            C’est le fond du débat sur ce point. Une démocratie formelle, où tout le monde est sensé pouvoir dire à peu près n’importe quoi, on voit bien qu’elle se trouve rapidement des limites, en pratique, et même carrément des œillères, pour empêcher de faire passer sur les grands médias ce qui dérange la pensée unique, genre TF1, qui est celle du capitalisme...

                            Et surtout pour déformer les faits grossièrement, lorsqu’ils ne rentrent pas dans le cadre du tableau...

                            Lorsqu’une voix reconnue s’élève pour simplement rappeler une évidence, comme vient de le faire Ségolène Royal, tous lui tombent dessus pour tenter de reboucher la brèche...

                            Cet hommage populaire est un instant de vérité que les capitalistes/impérialistes ont manifestement du mal à avaler, ainsi que les roquets (genre TF1) qui aboient pour leur faire de l’écho...

                            Mais la caravane est passée, c’est le cas de le dire !

                            Pour autant, il n’y a pas de modèle universel pour le socialisme, et ce sont les grandes leçons que l’on peu tirer de chaque expérience historique qui permettent de faire avancer la suivante positivement.

                            Luniterre


                          • julius 1ER 7 décembre 2016 09:41
                            pour l’instant ils sont occupés ailleurs, mais j’ai peur que la meute revienne.
                            Il est interdit de dire que Cuba est une dictature

                            @moderatus

                            ton problème Modératus , c’est que tu dénonces les effets mais tu chéries les causes !!!

                          • velosolex velosolex 7 décembre 2016 12:21

                            @julius 1ER
                            La question est : Cuba avait il un autre choix qu’être une dictature pour survivre ?

                            Un terme qui correspond plus à un politique d’état d’urgence, face à la plus grande puissance du monde, à votre porte, et qui veut vous faire la peau. 
                            Dés, lors, laisser les agitateurs monter sur une caisse à savon, pour faire la propagande des states, ressemblait soit à de la naiveté, soit au suicide. 
                            Si vous attrapez le cancer, vous verrez : Votre mode de vie va sensiblement évoluer, et vous serez beaucoup plus exigeant avec vos défenses naturelles.
                             Il est vrai que si Castro avait fait allégeance aux états unis, en prenant la relève de Batista, et en laissant les mafieux américains continuer à régner, il n’y aurait eu aucun problème. 
                            Cuba serait resté une démocratie, comme on dit...
                             Le che serait resté lui aussi vivant....
                             Actuellement, il serait peut être multimillionnaire, obèse, avec une baraque en Floride, mais haï. 
                            « Il faut savoir ce qu’on le aime », comme disait Ferrat. 
                            Et il en est des fonctionnaires mangeant du poulet aux hormones, et rentrant dans leur HLM, comme des leaders, qui rentrent dans leur palace, manger du caviar.

                          • velosolex velosolex 7 décembre 2016 12:37

                            @moderatus
                            Peut être faudrait il avoir l’honnêteté de parler du contexte de cette révolution cubaine, des causes, de l’adhésion populaire au projet, des résultats du blocus, et du déterminisme des states à avoir la peau de ce pays. Dés lors, on peut comprendre la crispation, cette dictature comme on dit, bien loin de notre conception de notre démocratie. 

                            Oui, Cuba est une dictature. Et alors ?...Avait elle d’autre moyens de garder la tête hors de l’eau. A t’elle eu le choix de ses alliés, dés lors que Kennedy a tenté le coup de la baie des cochons. On sait ce qu’il advenu du pauvre Patrice Lumumba, en 60, pauvre président éphémère du Congo, coupable d’avoir voulu mettre les intérêts occidentaux à la porte du pays. 
                            Film de Patrice Lumumba (HISTOIRE VRAIE) film entier en français ...
                            On sait ce qu’il est advenu de la révolution iranienne. Je ne parle pas de celle de Khomeyni, mais celle de Mossadegh, 20 ans plus tôt, un la¨que qui voulait mettre les compagnies anglo saxones à la porte, et nationalisa les puits de pétrole. ...Castro, instruit par ses exemples, choisit de se protéger et d’agir....
                            On peut se gargariser avec ce mot de dictature, mais il ne signifie rien d’autre qu’un cataplasme de pensée, pour illustrer un simple réflexe d’auto défense d’un régime en territoire hostile. Le même que bien d’autres mouvements révolutionnaires, partis de la révolution française, qui eut elle même affaire à des excés, dans une époque, où tout le monde voulait lui faire la peau. 
                            Les médias allemands et anglais se moquaient à l’époque beaucoup des monstres républicains, ces froggys qui coupaient les têtes. A ceci près qu’ils avaient promis au peuple de Paris de les passer par les armes si d’aventure ceux ci touchaient un cheveu de la famille royale. 
                            les cubains savaient eux aussi à quoi s’en tenir, si la révolution échouait....

                          • capobianco 7 décembre 2016 13:15

                            @moderatus
                            Le sujet explosif ne serait pas plutôt l’habituelle propagande des anti Castro largement relayés par nos médias qui ne « désinforment pas ». Votre mépris pour ceux qui ne vous suivent pas ( des adorateurs de Castro, la meute ) est à la hauteur de votre mauvaise foi. Si vous avez le droit de parler de dictature acceptez que cela ne fasse pas l’unanimité. Tous ceux qui, pour des vacances hors club med ou raisons professionnelles, on séjournés à cuba ne soutiennent pas forcément votre point de vue bien discutable.


                          • LE CHAT LE CHAT 7 décembre 2016 14:05

                            @moderatus

                            Tu trouverais sur ce site des types comme Isga prêts à lècher les boules du dictateur nord coréen !

                            le pire , c’est que pour eux , nous sommes des fachos !


                          • Jacques-François Bonaldi 7 décembre 2016 17:37

                            @moderatus

                            A Moderatus, Astérix, Rosemar et tant d’autres

                            J’oserais vous faire remarquer qu’il en est bien plus qui vous interdisent de dire que Cuba n’est pas une dictature…

                            Ce qui m’étonne, au fond, c’est de constater à quel point vous êtes programmés : on appuie sur le bouton « Cuba », et hop, votre réponse s’affiche aussitôt : « Dictature ». Si quelqu’un qui a peut-être son petit bout de connaissance vécue et éventuellement quelque chose de différent à dire, vous le prenez de haut sans même l’écouter.

                            C’est un peu comme si un Martien débarquait chez vous. Logiquement, il a très envie de vous raconter comment c’est chez lui et ce qu’il s’y passe. Il se lance donc dans son récit, mais finit par se rendre presque aussitôt, parce qu’il est intelligent, que ça n’intéresse quasiment personne parmi ses interlocuteurs. Un peu interloqué, parce que les Martiens ont quand même des sentiments, il vous pose gentiment la question : « Ça ne vous intéresse pas de savoir comment c’est chez moi ? » C’est alors qu’il voit se peindre sur vos visages un étonnement encore plus prononcé que le sien : « Mais nous savons parfaitement ce qu’il se passe chez toi ! » Bien entendu, le Martien, qui a sa petite logique à lui, s’exclame, de nouveau étonné : « Ah ! bon, vous y êtes allés ? Tiens, je n’avais jamais entendu dire que les Terriens étaient allés chez nous. » « Non
                            - s’entend-il répondre – « nous n’avons pas fait le voyage. » « Alors, vous y êtes allés par "transmission de corps" Ça alors, vous êtes plus avancés que je ne le croyais : je ne pensais pas que vous maîtrisiez cette technologie. » « Non, non, notre science terrestre n’en est pas encore arrivée là. » « Alors, comment apprenez-vous cette connaissance apparemment insondable que vous avez de Mars, puisqu’un témoignage vécu ne semble pas vous intéresser ? » « Eh bien – lui répondez-vous – nous avons nos médias (certaines méchantes gens malintentionnés les appellent les « merdias », mais ne les croyez pas) qui nous racontent, nous expliquent, nous dissèquent, nous traduisent tout. Si bien que nous savons tout sur tout et, maintenant, avec Internet, quasiment de manière instantanée. » Et vous lui montrez, ravis de l’en convaincre, toute une série de médias où vous puisez votre savoir, en particulier ceux qui concernent directement sa planète. Votre Martien qui, lui, a très envie d’apprendre ce qu’il se passe chez vous, se jette alors sur votre échantillon de médias. Il les fait défiler devant lui d’abord avec beaucoup d’enthousiasme, puis, au fur et à mesure, avec un intérêt sans cesse décroissant. Finalement, il se tourne vers vous, interloqué (une réaction qui existe aussi sur Mars) : « Mais ce n’est pas du tout comme ça chez moi ! » Et il voit alors un énorme sentiment de commisération mêlé de tout autant de satisfaction se peindre sur le visage de ses interlocuteurs : « C’est sûr, vous en êtes la preuve vivante ! » « La preuve vivante de quoi ? », vous demande le Martien. Mais vous ne lui répondez pas : « Quelle technologie emploie-t-on là-bas ? » « Technologie de quoi ? », vous demande le Martien. « Mais enfin, la technologie du chip ! » « De quel chip ? », s’exclame votre interlocuteur. « Mais enfin, la technologie du chip que vous avez dans le cerveau ! » « Mais je n’ai aucun chip dans le cerveau », s’offusque le Martien. Et de nouveau le même mélange de compassion et de contentement apparaît chez vous, mais cette fois-ci, vous ne pouvez pas vous retenir de vous esclaffer : « Mais, mon pauvre ami, bien sûr que vous avez un chip dans le cerveau ! Le hic, c’est que vos vilaines et méchantes autorités vous l’implantent dès la naissance (selon nos médias, elles sont même en train de préparer la technique nécessaire pour l’implanter intra utero pour en redoubler les effets), et que vous ne pouvez donc pas le savoir. Heureusement que nous le savons, nous, grâce à nos médias… et aussi à nos hommes politiques qui les répliquent. Donc, tout ce que vous voyez autour de vous, là-bas, est faux et n’a aucune assise dans la réalité. » « Mais mes dirigeants ne sont pas du tout comme les peignent vos médias ! », - tente de rétorquer le Martien. Nous les aimons bien, nous, nos dirigeants, surtout l’un d’eux, Fi-R1959-del, qui nous a apporté, grâce à l’appui que nous lui avons offert pendant un demi-siècle, des tas de choses que nous n’avions pas avant ! Et nous en sommes fiers, croyez-moi. » « Mais non, pauvre ami, tout ça n’est que pure illusion. Vous êtes un exemple éloquent de ce qu’on appelle chez nous le « lavage de cerveau », poussé chez vous, il faut le reconnaître, à un niveau de sophistication impressionnant. Vous ne pouvez pas comprendre votre réalité, votre chip vous programme pour que votre matière grise soit incapable de voir et surtout de comprendre le réel. » « Mais enfin, réplique un peu agacé tout de même le Martien, je n’ai pas de chip ! » Alors, lui tapotant l’épaule – car les Martiens en ont une – à la fois compatissant et irrité devant un tel entêtement, vous lui assenez l’argument définitif : « Mon pauvre ami, vous êtes une malheureuse victime ! »

                            Et vous retournez, béats, à la causette avec vos concitoyens que la présence du Martien a à peine interrompue et à la consultation de vos chers médias, ravi d’avoir constaté de visu et surtout de vous être conforté dans votre conviction indéracinable que, oui, vraiment, Cuba est une épouvantable dictature dirigée par de forts méchantes gens…

                            Fin de ma petite fable.

                            En fait, je crois qu’il vous serait plus facile de comprendre un Martien que le peuple cubain en révolution !

                            Jacques-François Bonaldi (La Havane)


                          • atmos atmos 7 décembre 2016 02:15

                            Plus je considère Marie Ségolène et François, plus j’en viens à penser que l’eugénisme, dans le fond, n’est peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Parce ce que ces deux-là ont quand même fait quatre (4) enfants ensemble ! Quatre malheureux qui devront traîner à vie leurs lourdes tares génétiques. C’est dramatique.


                            • fred.foyn 7 décembre 2016 07:04

                              Sa ménopause la travaille.. !


                              • cétacose2 7 décembre 2016 09:04

                                ..Chapeau Fidel ! Oser braver le pays le plus pourri par la mentalité de ses dirigeants respectifs mérite l’admiration et le respect universel .Surtout quand ce n’est pas au détriment du peuple cubain ,,contrairement ,à ce que prétendent les « lessivés »cérébraux....


                                • velosolex velosolex 7 décembre 2016 12:09

                                  Votre titre n’est pas plus astucieux que la sortie de Ségolène, qui alimente un débat stérile, et borgne, favorisant la petite histoire, pour oublier l’essentiel..... Il y a des régimes sur lesquels on peu avoir un avis définitif et tranché, tel le nazisme, les régimes des kmers rouges, celui de l’apartheid. Celui de Cuba, n’en déplaise à ceux qui ont dansé en apprenant la mort de Castro ne fait pas partie de ce fond pourri d’humanité. Sa naissance, sur fond de régime corrompu, infâme, a été et reste un espoir pour beaucoup de pays, la démonstration que l’histoire n’est pas inéluctablement condamné à se répéter..Car peu de gens pensaient que la révolution cubaine avait des chances de perdurer, dans un univers hostile, où les states allaient fomenter tentative de débarquement à tentative d’assassinat des leaders ;..

                                  .Dés lors, Cuba n’avait pas le choix : Il lui fallait trouver un allié solide, et c’est pour ça qu’ils se sont rapprochés de l’urss, et ont commencé une politique répressive vis à vis de ses opposants..
                                  .Oui, Cuba,victime d’un blocus économique interminable, a été obligé de se durcir, de se fermer elle aussi, tout en ayant une politique d’entraide et de soutien à bien des pays : Envoi de médecins, d’infirmiers de professeurs, de soldats pour vaincre le régime de Prétoria, une chose dont personne ne parle plus, tant on n’est pressé de mettre l’accent où cela fait mal : Les droits de l’homme, avec la lecture partisane et orientée que l’on sait, mettant le trait sur un détail du motif, en oubliant l’ensemble, et la cause....Si vous avez mal au dos, au lieu de s’en prendre à celui ci, tentez de trouver la cause....

                                  • rosemar rosemar 7 décembre 2016 12:51

                                    @velosolex

                                    Sur Cuba, et Fidel Castro, on le voit à travers les commentaires, les points de vue sont très tranchés, il convient de les nuancer, ce qu’aurait dû faire Ségolène Royal : c’était le but de mon article...

                                  • capobianco 7 décembre 2016 13:29

                                    @rosemar
                                    On peut aussi penser que ses propos sont sincères, vous préfèreriez qu’elle se censure, cela devient une habitude chez nous où il n’y a pas de dictature, enfin trop visible.... . « Nuancer » ? Vous trouvez sans doute que nos « élites » politiques et médiatiques sont dans la nuance quand ils pourrissent Cuba en oubliant le rôle des « nos amis » américains


                                  • velosolex velosolex 7 décembre 2016 15:04

                                    @rosemar
                                    Soit elle est stupide, ( ce que je pense) soit elle très maline, et machiavélique. 

                                    Car Ségolène rend service aux opposants du régime, les nostalgiques planqués à Miami. Les défenseurs de Cuba n’en demandaient pas tant. Faire l’apologie inconséquente, c’est comme tromper la cause qu’on veut défendre.
                                    Car bien sûr il y a des prisonniers politiques. L’intérêt au lieu de nier l’indéniable aurait de rentrer dans la nuance, comme vous dites, l’explication. 
                                    Je ne suis pas béat d’admiration devant tout ce que Castro a fait, mais il me semble qu’un blocus interminable, dont les cubains sont pas responsables, s’est soldé sans doute par des excès, et par une forme de forme de syndrome à tendance paranoïaque. 
                                    A ceci près que la persécution chez les cubains n’est pas un délire. Ils ont vraiment été mis au banc des nations, et actuellement Trump envoie des messages de nouveau inquiétants. 
                                    Faire le bilan comptable, au delà de cette dénonciation de la perte des libertés, pour certains, est anecdotique pour le peuple qui a pu s’éduquer, bénéficier de la culture et d’une garantie médicale. Ca, je pense qu’en temps que professeur, vous ne pouvez passez cela comme négligeable...Des milliers de médecins cubains ont proposé leurs soins dans la plupart des pays émergents, en toute gratuité....On pourrait il me semble s’en inspirer, dans notre pays où la notion de soin est de plus en plus aux mains de lobbys agissants. 
                                    Il faut se rappeler que les lupanars de Battista employaient beaucoup de fillettes...Se rappelle t’on de cela ?...Et qui a évoqué que la fin de l’apartheid fut lié à l’envoi des soldats cubains en afrique du sud, dans cette longue guerre d’indépendance et de la reconquète de la fierté. 
                                    LA FIERTE ! Elle est omniprésente chez la majorité des cubains ; Qui a parlé de la fierté, au lieu de faire des enluminures matoises et démagogiques ?

                                  • Sparker Sparker 7 décembre 2016 16:01

                                    @velosolex
                                    « Des milliers de médecins cubains ont proposé leurs soins dans la plupart des pays émergents, en toute gratuité »
                                    Ha et ils seraient rentrés à cuba, les cons, plutôt que de se barrer qualifiés et reconnus comme ils sont, on se demande comment à fait castro pour les lobotomiser à ce point...


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 décembre 2016 16:16

                                    Salut Rosemar,

                                    Je replace une réponse que j’ai placé à mon article plus bas .

                                    Je profite du remaniement sinistériel pour faire cette petite comparaison :Gouvernement allemand 16 ministres.Gouvernement français : 38 membres, donc un certain nombre sont issus de l’ENA (la bien nommée École Nationale des Ânes formatés par la promotion Voltaire , copains de notre capitaine de pédalo accessoirement scootériste nocturne : sources. Je spécifie École Nationale des Ânes, car lorsque l’on regarde les dernières déclarations abscons ( elle est coutumière de telles sorties de Miss « bravitude » a faite à Cuba, .sources..il y a de quoi à rester sur le cul, preuve que l’ENA est bien l’École Nationale des Ânes !

                                    Voltaire doit se retourner dans sa tombe, Pôvre France 



                                    @+ P@py


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 décembre 2016 16:44

                                      Concernant Cuba, je ne suis pas du tout un admirateur de Castro, mais l’embargo décidé par l’oncle Sam, est et a été une décision abjecte ; Le crime de lèse-majesté des cubains, avoir nationalisées les compagnies US, achetées précédemment à prix bas !

                                      Je n’ai jamais été à Cuba, mais je pense que cet embargo à surtout fait souffrir le petit peuple, les dirigeants je pense qu’ils ont eux dû trop souffrir, d’où ignoble embargo !


                                      @+ P@py


                                      • JMBerniolles 7 décembre 2016 19:30
                                        Ségolène Royal vient de courageusement confirmer ses propos sur notre sol.

                                        Et on ne peut que lui opposer que ce has been de Bayrou, qui n’a plus aucune assise politique, et qui demande sa démission du gouvernement, sans doute pour vérifier qu’il ne pèse plus rien.

                                        En fait cela ennuie beaucoup le système, les journalistes,... que grâce à Castro le modèle socialiste, même s’il a besoin d’actualisation, vive encore.



                                        • Jacques-François Bonaldi 7 décembre 2016 22:24

                                          Dont acte.

                                          Une petit ommission s’est glissée au 2e paragraphe : « Si quelqu’un qui a peut-être son petit bout de connaissance vécue et éventuellement quelque chose de différent à dire intervient, vous le prenez de haut sans même l’écouter. »

                                          Merci de rectifier

                                          Jacques-François Bonaldi (La Havane)


                                          • Yohan Yohan 7 décembre 2016 22:30

                                            La dinde du Poitou est assez comique dans son genre. Si on lui donne le bouton du nucléaire, elle s’en sert pour écarter les médiocres qui figurent sur son petit carnet personnel. Glou Glou fait la dinde comme le poivrot smiley


                                            • Christian Labrune Christian Labrune 7 décembre 2016 23:54

                                              @Rosemar.

                                              La plupart de ceux qui chérissent la liberté seraient assez réticents à l’idée de devoir gouverner un pays : c’est un dur métier où l’on devient très vite l’esclave des contingences, de l’opinion, et même de ses affidés. Partant, lorsqu’apparaît le spectre de la dictature, ils ne sauraient s’imaginer non plus à la place du despote. Ils voient tout ce suite ce que la défense de la liberté où ils seront nécessairement engagés risquera de leur coûter. Pour eux probablement, ce sera la gégène et les grandes baignoires.

                                              Mais il s’en trouve beaucoup, particulièrement dans les époques troublées, qui ne s’imaginent guère pouvoir être un jour les victimes d’un système autoritaire. Ils se disent qu’il suffira d’obéir, comme ils l’ont toujours fait, pour obtenir les bonnes grâces du tyran, que cela leur permettra peut-être même d’acquérir, en rejoignant ses milices, une parcelle du pouvoir qui leur permettra de persécuter ou de spolier à loisir ceux qui les méprisaient la veille et qui avaient dès longtemps repéré leur bassesse et leur servilité.

                                              Gageons que dans une population donnée (Cuba par exemple), comme aussi bien dans la masse des commentaires qui suivent votre article, les adeptes de la servitude volontaire seront toujours les plus nombreux. Fort heureusement, ce ne sont pas ceux-là qui font l’histoire.

                                               : 


                                              • velosolex velosolex 8 décembre 2016 21:50

                                                @Christian Labrune
                                                Beaucoup se trouvent sous le joug d’une servitude involontaire, comme par exemple les minorités aux états unis, où vous avez 20 fois plus de chance de vous faire flinguer à un contrôle de police si vous êtes noir, que blanc.....

                                                Ils meurent innocents, d’accord, me direz vous, mais dans un pays démocratique...
                                                .C’était le cas aussi d’ailleurs à l’époque de Batista, dictateur d’opérette aux mains des states, et de la mafia qui avait déménagé sur l’ile...
                                                La servitude volontaire sous Castro, qui a marqué l’histoire tout en la faisant, n’a pas empêché l’immense majorité des cubains à rendre hommage à un homme qui leur a rendu leur dignité. 
                                                La dignité, une notion qui vous dégage du sentiment de servitude, précisément. 
                                                Et qui n’a pas de compte offshore aux iles caïmans, les biens nommées. 

                                              • Christian Labrune Christian Labrune 9 décembre 2016 00:25

                                                Castro, qui a marqué l’histoire tout en la faisant, n’a pas empêché l’immense majorité des cubains à rendre hommage à un homme qui leur a rendu leur dignité.

                                                Velosolex

                                                Vous écrivez vraiment n’importe quoi. Toute tyrannie rend abjects ceux qui la supportent. Méditez plutôt ce que Diogène Laërce raconte de l’histoire (probablement un peu légendaire) de Zénon d’Elée. Mais que ce soit fiction ou réalité, cela n’a pas beaucoup d’importance. C’est la portée morale de la fable qui seule importe :

                                                « Ayant entrepris de renverser le tyran Néarque (d’autres disent Diomédon), il fut arrêté (...). Interrogé sur ses complices et sur les armes qu’il avait fait livrer à Lipara, il cite les noms de tous les amis du tyran, dans l’intention de l’isoler des siens. Ensuite, sous prétexte de révélations confidentielles sur certaines personnes, il mordit cruellement le tyran à l’oreille et ne lâcha prise que blessé mortellement (...). À la fin, il trancha sa propre langue avec ses dents et la lui cracha au visage. »

                                                C’est beau, et même sublime, et cela ne ressemble guère à l’à-plat-ventrisme de tous les enfoirés sur AgoraVox, que la seule idée de leur soumission à un pouvoir fascisant fait bander ; Les mêmes, en masse, tendaient le bras en voyant apparaître leur idole, qu’elle s’appelât Hitler, Mussolini ou Staline.

                                                Essayez donc de trouver le film officiel réalisé par les soviétiques à propos des funérailles de Staline en 53. On en trouve au moins des extraits sur le Net. C’est exactement du même tonneau.


                                                • velosolex velosolex 9 décembre 2016 10:04

                                                  @Christian Labrune

                                                  Votre billet ne veut rien dire d’autre que de traduire votre haine et votre détestation de classe.
                                                  Que c’est beau, vos références d’opérettes théâtrales, les bons et les méchants qui prennent des poses, et vous même, drapé dans votre toge. 
                                                  Mais on peut trouver tout et n’importe quoi, à utiliser pour son service et sa cause, dans le grand bazar de la légende et de l’histoire. Est ce que je vais vous parler de l’enterrement d’Hugo ?..On n’a pas la même sensibilité des choses quand on est un de ces exilés que Batista flattait, et qui sont pleins de fiel depuis un demi siècle, ou selon qu’on est un enfant du peuple, ayant accédé par miracle à la culture et l’éducation, au lieu de faire le trottoir ou de meubler les lupanars. 
                                                  Généralement, l’utilisation d’un terme comme « enfoiré » ou des qualificatifs comme « a plat ventrisme », et autres références sexuelles sont l’a-panache des gens qui perdent leurs nerfs, ou tentent de séduire les ballots, préférant l’éructation que la réflexion : Le propre des leaders facistes, ou de tout bas du front qui frappe sur la table. 

                                                • Ben Schott 9 décembre 2016 10:07

                                                  @velosolex
                                                   
                                                  « Votre billet ne veut rien dire d’autre que de traduire votre haine et votre détestation de classe. »
                                                   
                                                  La haine ? Labrune connaît pas !...
                                                   
                                                   
                                                   smiley
                                                   


                                                • Christian Labrune Christian Labrune 9 décembre 2016 12:23

                                                  Votre billet ne veut rien dire d’autre que de traduire votre haine et votre détestation de classe.

                                                  @velosolex

                                                   Si ce que j’écrivais ne « veut rien dire », c’est que vous n’avez décidément rien compris à ce que c’est que la tyrannie, et que vous ne savez pas ce que les philosophes et les penseurs du politique en ont pensé depuis l’antiquité. La bassesse méprisable des peuples qui s’y soumettent ou consentent simplement à la survie du tyran aura constamment été dénoncée. Thomas d’Aquin, qui est un docteur de l’Eglise, et bien que cela soit apparemment fort peu conforme aux Evangiles, admet dans sa « Somme théologique » la nécessité de mettre à mort le tyran le plus rapidement possible. Assassiner Castro, comme on a tenté d’assassiner Hitler, c’était donc bien la première des choses à faire.
                                                  Vous allez me faire pleurer avec le malheur des peuples. La prostitution était un trafic rentable sous Batista, elle ne l’est pas moins sous les frères Castro. Interrogez tous ceux qui reviennent de La Havane et ils vous en parleront.
                                                  Le discours que vous tenez sur ce crapuleux dictateur, vous auriez pu le tenir sur Adolf Hitler à la fin des années 30 : les Allemands, dans leur grande majorité, étaient fort heureux d’un chancelier qui avait fait construire tant d’autoroutes, développé l’industrie et la puissance militaire, tenait tête à toute une Europe liguée contre l’Allemagne depuis le traité de Versailles. A la fin de la guerre, les Russes sont aux portes de Berlin, mais les vieillards et les gamins se mobilisent encore pour creuser des tranchées et entasser des sacs de sable à dix mètres au-dessus du bunker souterrain du tyran.
                                                  J’évoquais les pleurs des Russes après la mort de Staline. Il y a un film très connu, cela m’étonnerait que vous ne l’ayez jamais vu.
                                                  La mort de Kim Jong-il, ça n’est pas si loin. Toute la Corée du Nord en proie à des pénuries récurrentes proches de la famine, où toute opposition était devenue carrément impossible pleurait à chaudes larmes. Pensez-vous que vous puissiez m’attendrir sur un peuple qui n’est même plus capable de voir où est son intérêt et qui s’enfonce, apparemment avec délice, dans un processus historique des plus suicidaires ?
                                                  Allez voir ce qui se passe à Gaza depuis dix ans. Après la décision de Sharon, dès 2005, d’abandonner ces territoires, et d’en faire revenir -manu militari- tous les Israéliens qui étaient installés dans le Gush katif, les « Palestiniens » de cette région auraient pu développer les infrastructures portuaires, étendre leur aéroport et faire que la ville commence à ressembler à Tel Aviv ou Haïfa. Au lieu de cela, dès 2007, ils mettent au pouvoir les Frères musulmans qui installent immédiatement la pire des dictatures, créent successivement quatre conflits armés qui engloutissent les sommes considérables de l’aide internationale. Pendant que les crapules du Hamas, lors du dernier conflit, tel Hitler dans son bunker, se terrent dans leurs tunnels souterrains, ils poussent sur les toits en terrasse les femmes et les enfants pour qu’ils fassent office de boucliers humains. Les opposants sont exécutés sommairement, comme à la Cabaña, leurs cadavres traînés dans la ville derrière des motocyclettes, et une partie de la ville est détruite. Est-ce que vous pensez qu’on puisse avoir la moindre estime pour un peuple qui paraît incapable de travailler à autre chose qu’à sa propre destruction ? La connerie collective entraîne le malheur général, mais cela ne suffit pas, on en redemande encore.
                                                  La tyrannie, c’est cela. Et le premier responsable de la tyrannie, ce n’est même pas le despote, c’est le peuple qui le tolère et qui, apparemment, adore la botte qui l’écrase chaque jour un peu plus.


                                                • Christian Labrune Christian Labrune 9 décembre 2016 12:55

                                                  @velosolex

                                                  Cette réflexion sur la tyrannie me rappelle une strophe du long poème de Baudelaire intitulé « Le voyage ». Parmi toutes les choses que le voyage lui a fait voir, il y a celle-ci :

                                                  Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote ;
                                                  La fête qu’assaisonne et parfume le sang ;
                                                  Le poison du pouvoir énervant le despote,
                                                  Et le peuple amoureux du fouet abrutissant ;


                                                  « le peuple amoureux du fouet abrutissant ». Il ne croyait pas si bien dire. Quelle meilleure description de ce qui a pu s’observer dans tous les totalitarismes du siècle qui viendrait après le sien, que ce soit dans la Russie communiste, dans l’Allemagne nazie, dans l’Italie fasciste, et aujourd’hui encore à Cuba, en Corée du Nord et en Iran.
                                                  Erdogan, le Mussolini des Turcs actuels est en train d’installer la pire des dictatures : la liberté d’expression n’existe plus. Les élites intellectuelles et militaires sont décapitées, on refait avec les Kurdes des bourgades du Sud-Est du pays ce qu’on a fait il y a un siècle avec les Arméniens, on soutient l’Etat coranique : en faisant semblant de le combattre, on s’attaque aux Kurdes qui sont depuis le début les combattants les plus efficaces contre cette vérole islamiste.
                                                   Que fait le bon peuple Turc ? Il applaudit, comme on applaudissait Hitler après l’Anschluss. Après la tentative de coup d’état qui devait éliminer la bête immonde, le même peuple gémissait et pleurait. Ce qui est encore bien pire, c’est qu’il pleurait probablement très sincèrement, étant désormais aussi atrocement radicalisé que pouvaient l’être les jihadistes opérant depuis deux ans sur notre territoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité