• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Séisme politique à l’horizon : François Asselineau peut se qualifier (...)

Séisme politique à l’horizon : François Asselineau peut se qualifier pour le premier et le deuxième tour. Il peut battre Marine Le Pen

ELECTION PRESIDENTIELLE : QUI D'AUTRE PEUT LE FAIRE ?

François Asselineau propose sans détours, ni ambiguïtés, ni cachotteries de rétablir pleinement le droit du peuple français à décider souverainement de sa politique économique et sociale, de sa diplomatie, de ses coopérations. Il est le seul à proposer une alternative crédible au pouvoir actuel.

Depuis dix ans, François Asselineau informe nos concitoyens en toute franchise sur le comment et le pourquoi de l'Union Européenne, sur les liens structurels de l'UE et de l'Otan, sur l'inféodation du projet européen aux ambitions géo-stratégiques des Etats-Unis et à leur politique de domination mondiale.

De tous les candidats, François Asselineau est le seul à expliquer pourquoi et comment il faut absolument sortir la France du piège mortifère de l'Union Européenne dont l'un des objectifs majeurs est la préservation des privilèges de la minorité qui pille le pays et détruit la nation.

Il est le seul à expliquer qu'on peut et qu'on doit sortir de l'Union Européenne tout en respectant nos actuels partenaires de l'UE, sans hypothéquer les coopérations ultérieures que la France redevenue souveraine et indépendante maintiendra ou établira avec ses partenaires historiques, et avec d'autres, sur la base de l'intérêt réciproque, en veillant à la préservation de la bonne marche de notre société. L'article 50 du TUE prévoit les modalités de sortie des pays qui choisissent de s'affranchir de la tutelle de l'Union Européenne.

La mise en application de cet article 50 du traité pour organiser la sortie de la France de l'UE est une perspective autrement plus réaliste, plus crédible, plus pragmatique, plus sûre et plus engageante que les chantages proposés par la "France Insoumise" avec le "non-respect" des traités. [la constitution de ce pays stipule que l'une des fonctions majeures du président de la république est de veiller au respect des traités internationaux signés par la France]. C'est la voie qu'ont choisie, avant nous, nos voisins britanniques malgré les chantages, les pressions internationales, l'ingérence d'Obama et autres dirigeants de l'oligarchie euro-atlantique dans les affaires de leur pays, malgré la trahison des intérêts des travailleurs et des classes laborieuses de la Grande Bretagne par un grand nombre de dirigeants syndicaux et par l'appareil du parti travailliste.

François Asselineau se trouve confronté à une meute de politiciens qui rivalisent d'ardeur pour nous vendre, chacun à leur façon, leur "nouvelle Europe" en demandant aux travailleurs privés d'emploi ou menacés de licenciement, aux agriculteurs qui se tuent véritablement au travail, à ceux dont les retraites ou les allocations permettent à peine de se nourrir et de se loger et aux autres laissés pour compte, à la jeunesse livrée en pâture aux exploiteurs de tous accabits, aux ruraux à la recherche d'un médecin de campagne ou d'une maternité, et à tant d'autres...de bien vouloir prendre leur mal en patience...de bien vouloir les laisser tenter une fois encore de commettre leur énième bricolage de la dernière chance pour sauver "l'Europe".

Dans ces conditions, le programme de libération nationale que François ASSELINEAU va soumettre aux électeurs a de bonnes chances de recueillir la majorité des suffrages de nos concitoyens.

Après avoir réalisé une prouesse digne des grandes épopées de l'histoire nationale avec la création de l'UPR bientôt forte de 20 000 adhérents (16 353 aujourdhui), parcouru la France profonde en organisant un véritable travail d'éducation populaire pour expliquer les traités européens au grand public, pour dénoncer la nocivité de ces traités en diffusant un cycle de conférences d'une qualité exceptionnelle, François Asselineau est en passe de recueillir les 500 parrainages nécessaires à la validation de sa candidature à l'élection présidentielle. Il est en passe de réaliser cet exploit, en dépit de l'ostracisme absolu dont il fait l'objet dans les médias, et des magouilles des politiciens véreux qui siègent à la tête de l'état, pour empêcher sa candidature.

Ayant affronté vents et marées, laissé glisser les ricanements, persévéré dans son travail de recherche et d'explication, mené à bien la mise sur pied d'une organisation politique capable de relever les défis d'aujourd'hui, convaincu nombre de personnalités éminentes de rejoindre son combat et d'y apporter leur pierre, enrichi sa connaissance des dossiers, renforcé sa proximité avec les préoccupations essentielles de nos concitoyens à travers les contacts établis avec la France profonde, se trouvant aujourd'hui armé d'une analyse solide et d'un projet libérateur et conquérant, François Asselineau peut se qualifier pour le deuxième tour de l'élection présidentielle.

FRANCOIS ASSELINEAU PEUT BATTRE MARINE LE PEN AU DEUXIEME TOUR parce qu'il présente la seule alternative réelle, crédible, réaliste, nécessaire, à l'européisme effréné destructeur de la nation dans lequel se sont fourvoyés tous les gouvernements qui se sont succédé à la tête de l'état au cours des quatre dernières décennies.

Quels autres candidat(e)s à l'élection présidentielle peuvent s'enorgueillir de la même clairvoyance, de la même lucidité, de la même détermination, de la même constance dans le discours et dans l'engagement, de la même volonté de rassemblement pour sortir la France du cauchemar européen et redonner aux Français la maîtrise de leurs affaires et de leur destin ?

De quelque bord qu'ils soient, les autres candidats offrent-ils la même perspective de libération nationale, de redressement économique et de progrès social (fondamentaux autour desquels les forces vives du pays avaient su se rassembler pendant la lutte contre l'occupant, puis après la Libération, pour la reconstruction de l'économie dévastée par la guerre) , la même crédibilité, et ne serait-ce qu'une toute petite chance de succès ? (Je ne parle pas ici de succès personnel, avec ou sans reconversion avantageuse dans un fauteuil d'administrateur, je parle du succès de la politique de redressement national attendue par le peuple français.)

Jean Luc Mélenchon et sa "France Insoumise", Benoît Hamon et sa "Belle Alliance Populaire", Emmanuel Macron et sa "Marche en arrière", les verts de toutes nuances, François Fillon (ou Alain Juppé) et leurs casseroles, Marine Le Pen et ses invectives contre les travailleurs immigrés, les fonctionnaires et les syndicats proposent-ils autre chose aux Français qu'une énième version du cauchemar européen ?

Les Français veulent passer à autre chose. Ils veulent retrouver la France que leur ont léguée nos aînés. Ils veulent RESTER LA FRANCE.

LES FRANCAIS VEULENT LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE, SOCIAL, CULTUREL ET MORAL DE LA NATION.

Ils veulent la paix, la justice, la fraternité (pas la litanie des "affaires", ni la chasse aux sorcières relookée genre "décodex", ni la désinformation ni la propagande organisées par les médias, y compris par ceux qui sont censés être un service public, au service de l'information citoyenne).

Les Français ne veulent pas du soutien officiel ou inavoué aux organisations terroristes (Comment peut-on les combattre sur le territoire national tout en finançant leurs crimes en Syrie, en Libye ou ailleurs ?...). Ils ne veulent pas non plus des compromissions avec les plans belliqueux des régimes fascisants et rétrogrades du Proche Orient, du Moyen Orient ou de l'Ukraine.

Les Français ne veulent pas de la politique hostile qui est poursuivie à l'égard de la Russie. Ils veulent la coopération pacifique avec les autres nations. Ils veulent la sécurité que seul le respect du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes peut garantir. Ils ne veulent pas de la politique agressive de l'oligarchie euro-atlantique, ni de sa prétention à choisir à la place des peuples les dirigeants de leurs pays respectifs, fût-ce au nom de l'élimination d'un "dictateur" ou d'un soi-disant "droit d'intervention humanitaire" puant le gaz, le pétrole ou l'uranium.

L'immense majorité de la population condamne l'usage inconsidéré de l'état d'urgence et les restrictions toujours plus sévères aux libertés individuelles et collectives, aux libertés syndicales, aux libertés démocratiques. Les Français n'approuvent pas la répression anti-syndicale, ni les sanctions prononcées contre les salariés coupables d'avoir voulu défendre leur outil de travail (dans bien des cas, celui de la nation).

Les Français sont excédés par les passe-droit et la complaisance à l'égard des criminels en col blanc, fussent-ils membres du gouvernement, capitaines d'industrie ou de la finance.

Nos concitoyens ne veulent pas de la loi de la jungle, des délocalisations, de la casse de l'industrie, du chômage imposé à des millions de salariés pour faire pression sur les salaires et accroître les profits des exploiteurs.

Nos concitoyens refusent que les salariés fassent les frais de la compétition entre les grands groupes capitalistes et soient traités par le gouvernement et les patrons comme de vulgaires variables d'ajustement des aléas de la course au taux de profit maximum.

Nos concitoyens ne veulent pas de la liquidation à marche forcée de l'industrie, ni de la course à la misère orchestrée sous l'égide du sempiternel "moins-disant social" au nom de la sacro-sainte concurrence "libre et non faussée".

Nos concitoyens veulent stopper la liquidation en cours des exploitations agricoles familiales et la désorganisation des marchés qui ruine les producteurs.

Pour l'agriculture comme pour l'industrie, les Français demandent que l'économie (la production et les échanges) soit organisée pour satisfaire en premier lieu les besoins des travailleurs, de leurs familles, et ceux de la population, pas pour grossir les profits des banquiers et les intérêts de la dette, ni ceux des profiteurs de tous acabits, ni pour étoffer encore et encore les prébendes scandaleuses accordées aux valets de l'oligarchie et aux politiciens corrompus à leur solde.

A l'occasion de l'élection présidentielle, les Français n'ont que de bonnes, d'excellentes raisons de voter au premier comme au deuxième tour pour François Asselineau.


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

376 réactions à cet article    


  • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 6 mars 2017 12:30

    Aucun autre candidat n’a eu sur l’Union Européenne la lucidité, la constance et la clarté de François Asselineau. Et à l’heure où l’édifice anti-démocratique de Bruxelles prend l’eau de toutes parts en raison du ras le bol des peuples, lui seul a un programme clair et net de sortie de l’UE !


    • Hecetuye howahkan howahkan 6 mars 2017 12:46

      @riff_r@ff.93

      Exact..sinon on a le droit à : oui, euh non !! en clair, ne changeons rien la soupe est bonne pour certains..

      c’est aussi clair que le programme de Nigel Farrage sur ce point précis...avec en plus avec l’UPR la sortie de l’Otan donc de guerres assassines criminelles, de la guerre froide donc et de l’euro...qui est en fait le deutschemark pou tous...et qui écrase les autres pays ,tous, petit à petit....

      on assiste en fait pour moi, à la fin de la deuxième guerre mondiale...

      le uk restant pour le moment dans L’OTAN....l’euro ils ne l’ont jamais eu bien sur..

       smiley



    • aliante 6 mars 2017 15:34

      @manu

      Igf j’ai cru que c’etait l’inspecteur gadget français


    • manu manu 6 mars 2017 16:30

      @cette grenouille la

      L’UPR à déjà provoqué un séisme, si, si...

      ...de magnitude 0,87 sur l’échelle de Richter, sa s’appelle quand même un séisme mais il est impossible à ressentir.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 6 mars 2017 16:31

      @manu

      Vous n’êtes pas dans la critique argumentée, vous êtes dans le comique de répétition.


    • FAWKES 6 mars 2017 16:52

      @manu
      So What ? Quel rapport ?


    • Augustule Augustule 6 mars 2017 21:50

      @Onecinikiou

      Si tu chercher une secte, tu devrais plutôt aller du coté de la France Insoumise de Mélenchon. Ils adulent leur gourou meme par hologramme, et ont leur signe de reconnaissance (le phi), et leur petit surnom ridicule, « les insoumis ».
      Faut les entendre se parler entre eux : ’je discutais avec Michel, un collègue insoumis, et....."

      Concernant l’UPR, c’est tout le contraire d’une secte.

      Personnellement, je ne crois pas trop à l’option 2e tour, mais rappelons nous que nous ne sommes plus en temps normal. Ce qui était impossible (Brexit, Trump, Fillon,retour de la Russie etc.. hier peut le devenir aujourd’hui.


    • taktak 6 mars 2017 22:34

      @riff_r@ff.93

      Faut il rappeler que l’énarque Asselineau a passé plus de 20 ans au sein du RPR puis de l’UMP. Avalisant sans difficulté l’acte unique, le traité de maastricht etc... Pour la constance, on repassera.

      Non ce n’est pas le seul à avoir un programme de sortie de l’euro et de l’UE. Et ce n’est pas non plus le premier.
      En réalité les seuls à avoir tourjours été pour sortir de l’UE et de l’euro et de l’OTAN après avoir refusé d’y entrer, ce sont les communistes.

      Si on veut chercher un vrai programme cohérent de sortie de l’UE de l’euro et de l’OTAN, c’est du coté du PRCF qu’il faut regarder : www.initiative-communiste.fr


    • samy Levrai samy Levrai 6 mars 2017 22:46

      @taktak
      Pas la peine , on sait que le PRCF a rallié Melenchon ils sont donc pour plan A je renégocie et plan B je re re negocie... on gagne tout le temps possible au service de l’oligarchie financière...

      L’UPR fait basculer dans la résistance le jour de l’adhésion ( quel que soit les horizons politiques), le PRCF fait maintenant basculer dans la collaboration euro atlantiste, j’en suis désolé pour les militants qui se font une nouvelle fois bien bien avoir.

    • FAWKES 7 mars 2017 00:05

      @Onecinikiou
      Chaque pilote de formule 1 s’élance en pensant qu’il peut gagner la course... Pourtant, il est vrai, les écuries avec peu de moyens ont moins de chance de l’emporter.

      Et puis si Leicester a été champion d’ Angleterre, tout est vraiment possible.

      J’utilise volontairement des exemples liés au sport (voitures, ballons) pour populariser et abaisser le débat comme le font trop souvent les journalistes et beaucoup d’hommes et femmes politiques comme Marine Le Pen... Mariiiiiiiine (pour les hystériques) qui a notamment « adressé un carton rouge » a Sarkozy pendant les dernières présidentielles.

      C’est justement ce que ne fait pas Asselineau qui a toujours, dans toutes ses conférences, abordés les sujets techniques et élevé le débat. C’est notamment à cela que l’on reconnait les gens intègres.

      Passé cette digression, il est évident qu’il est peu probable qu’il arrive au second tour.
      Mais laissons Asselineau apparaître et présenter ses idées à tous les français. 
      Observons comment les médias vont tenter de le discréditer de manière totalement contre-productive.
      Si les médias lui laissent un peu d’espace (ils y seront plus ou moins obligés) et surtout l’occasion de débattre avec ses contradicteurs, alors, je peux vous certifier que beaucoup d’électeurs comprendront les véritables enjeux et l’arnaque (et je pèse mes mots) des autres candidatures.


    • Garibaldi2 7 mars 2017 00:21

      @taktak

      En réalité, le PCF a toujours été opposé à la création de l’Union Européenne en votant non à Maastrich et au TCE, et il s’était bien avant prononcé contre l’Europe qu’on nous a imposée.

      ’’

      Une nouvelle et grande bataille pour la France est engagée. Au-delà des illusions et des limites, de la technocratie et du juridisme, l’affaire est simple : va-t-on, au nom de l’Europe, accepter que se poursuive un inqualifiable gâchis de ressources matérielles et humaines de notre pays, laisser les bureaux bruxellois rayer d’un trait industries et régions entières, tolérer que les grandes options nationales soient décidées ailleurs qu’en France et que notre peuple se voit privé de la liberté de décider de son sort, bref, va-t-on laisser la France perdre sa substance, son âme, son identité ?

      Ou est-on déterminé à garantir à notre pays sa souveraineté politique et son intégrité économique, à lui donner la maîtrise de son développement, à reconnaître aux Français le droit inaliénable de choisir leur avenir, à faire de la France une grande nation indépendante et ouverte à la coopération amicale avec tous, à façonner une image progressiste de l’Europe ?

      Le choix, pour les communistes, ne souffre aucune ambiguïté. Une fois encore, et dès la première heure, ils ont manifesté leur ardent attachement à cette liberté essentielle qu’est l’indépendance nationale.’’

      ’’

      Le comportement récent du RPR, n’hésitant pas, comme le fit Jacques Chirac début décembre, à fustiger le « parti de l’étranger » à l’œuvre à la direction des affaires publiques, témoigne – au-delà d’évidentes préoccupations partisanes – de l’ampleur, de la profondeur de ce mouvement de refus des projets européens du pouvoir. À sa manière, il tend à rappeler qu’à d’autres moments de notre histoire, chaque fois qu’il s’est agi de s’opposer aux partisans de la capitulation et à l’idéologie du renoncement national, des patriotes d’opinions les plus diverses surent faire converger leurs forces pour que vive la France.

      La campagne des élections européennes est mal partie, clame la grande presse. Tout cela n’est que faux débat, se lamentent les européistes de tous bords. Un tel dépit est révélateur : un grand rassemblement populaire et national se dessine dans le pays. Il sera susceptible de faire échec aux ambitions antinationales Giscard d’Estaing dès lors qu’il se développera suffisamment. On peut compter sur les communistes pour y contribuer.

      Ces derniers, dans le même temps, refusant l’étiquette d’antieuropéens dont d’aucuns les affublent volontiers, rappelleront que, pour eux, l’Europe, la seule Europe qui vaille se fera dans la coopération volontaire de nations souveraines. Lieu d’entente et d’amitié entre les peuples, de solidarité entre les travailleurs, elle pourra compter sur une France forte et libre.


      Extraits du livre Europe, la France en jeu

      Ouvrage collectif de D. Debatisse, S. Dreyfus, G. Laprat et G. Streif, paru début 1979 aux Éditions Sociales – très proches du Parti Communiste Français -, cet ouvrage réalisé dans la perspective des élections européennes de la même année, fut préfacé par Maxime Gremetz (PCF). Lequel fut d’ailleurs élu député européen de 1979 à 1986.

      source : http://bit.ly/2lPILk3



    • YoTruth25 yo-truth 7 mars 2017 00:45

      @Onecinikiou

      Je me suis arreté là :« mais qui n’a pas de charisme politique »
      Le charisme est une aura indéfinissable, un talent que semble posséder quelqu’un, souvent lié à sa prestance, qui est capable de susciter l’adhésion, la fascination d’un grand nombre de personnes.
      A oui Hollande avait du charisme, j’oubliai...


    • Onecinikiou 7 mars 2017 01:12

      @FAWKES

      « Mais laissons Asselineau apparaître et présenter ses idées à tous les français. 
      Observons comment les médias vont tenter de le discréditer de manière totalement contre-productive. »

      Autant je trouve scandaleux qu’Asselineau ne puisse formuler ses idées sur quasi aucun médias grands publics, autant je suis certain que la propagande du système, sa propension à disqualifier les adversaires qu’ils lui déplaisent et à promouvoir ceux qui ont tendance à défendre ses intérêts, fonctionne. 

      Il est dépensé chaque année rien qu’en France 30 milliard d’€ de publicité. Posez-vous la question : si la publicité ne fonctionnait pas, n’avait pas la moindre influence notamment en terme de déclenchement de pulsions d’achat et d’accumulation, de création et d’orientation des désirs, pensez-vous sérieusement que les entreprises qui y ont recours y dépenserait autant d’argent, à fond perdu ? Poser la question c’est y répondre. Les entreprises sont rationnelles, et la publicité fonctionne.

      Et si la publicité fonctionne (objet de la digression), c’est que la propagande médiatique en et hors période électorale fonctionne tout autant. D’où le rôle déterminant du discours légitimateur assigné à l’idéologie dominante, qui fait flores sur les médias du même adjectif. 

      « Si les médias lui laissent un peu d’espace (ils y seront plus ou moins obligés) et surtout l’occasion de débattre avec ses contradicteurs, alors, je peux vous certifier que beaucoup d’électeurs comprendront les véritables enjeux et l’arnaque (et je pèse mes mots) des autres candidatures. »

      Mais vous rêvez éveillé mon cher. Jean-Marie Le Pen a passé ces trois dernières décennies a tenté de convaincre ses compatriotes du bien-fondé de son projet politique, de la pertinence de ses analyses de fond, de ses prévisions qui se sont toutes révélées justes a posteriori, avec non seulement un charisme, un courage et une lucidité bien supérieurs à ceux d’Asselineau, mais au moyen d’une formation politique bien plus étoffée que l’UPR : il a fait choux blanc devant la colossale adversité d’un système surpuissant qui a tout à perdre de voir remis en cause ses prérogatives, sa mainmise politique, et révolutionner son modèle socio-économique qui lui assure de confortables subsides.

      Système qui comprend le monde médiatico-politique mais pas seulement, étant entendu qu’il faille lui adjoindre les réseaux de puissance qui sont ses véritables mandants et commanditaires tels que les cercles de réflexions euro-mondialistes, les loges affairistes, les lobbys communautaires (suivez mon regard), l’actionnariat apatride, la Banque, certaines chancelleries étrangères (dont au premier chef l’Empire américain et ses supplétifs), et évidemment les éternels idiots utiles de tous ceux-là mais dont l’influence néfaste est non moins réelle et prégnante, que sont le monde universitaire, les corporations syndicales, les rentiers de l’antiracisme, les ligues de vertu pseudo-antifascistes, les faux artistes et faux intellectuels, le culturo-mondains etc... 

    • FAWKES 7 mars 2017 02:03

      @Onecinikiou
      Sur le début de votre analyse, je pense que les électeurs sont de moins en moins crédules et qu’ils ont de moins en moins confiance dans les grands médias. Alors si les médias continuent à discréditer un homme politique, à terme, je ne pense pas que cela soit la bonne stratégie pour eux. 


      Quiconque regarde une conférence d’Asselineau comprendra qu’il n’est pas celui que dépeindront les médias.

      Et c’est là toute la différence avec JMLP. 
      Au début des années 80, Le FN a bénéficié d’une grande aide médiatique sous l’influence de François Mitterand qui y voyait un bon moyen d’affaiblir la droite sous le paradigme « diviser pour mieux regner ». Je vous renvoie notamment à l’analyse de wikipedia « Mitterand et l’extrême droite ». Je ne suis pas un adepte de wikipedia, d’ailleurs la page personnel d’Asselineau sur Wikipedia est diffamatoire mais il arrive qu’il y ait de bonnes analyse. Je vous laisse juge. Toujours est-il qu’il y a beaucoup d’articles sur le sujet. 

      Par ailleurs, JMLP s’est continuellement montré eurosceptique tout en teintant son discours de concepts clivants (peine de mort, immigration) voire racistes et antisémite.
      Dès lors, quiconque est contre l’Union Européenne est, dans l’esprit collectif, un sympathisant du FN. 
      JMLP, tout en assénant quelques vérités, a toujours sali son discours avec des sujets polémiques, à tel point que l’on se demande si il voulait vraiment gouverner ou simplement cornériser/marginaliser les honnêtes citoyens qui souffrent de cette Union Européenne. Une sorte de « déstructeur » de bonnes idées.

      A ce titre, le mauvais programme du FN, qui souhaite notamment renégocier les traités européens avec beaucoup d’illusions, et mes doutes importants concernant sa soumission au système dans un cirque médiatique ou il a la part belle, me poussent à croire que le FN est très loin d’être la solution...
      ... Ceci est valable pour les autres candidats mais pour des motifs différents.



    • Onecinikiou 7 mars 2017 04:03

      @FAWKES


      Sur le soutien de Mitterrand au Front National c’est factuellement faux à l’origine : pour preuve le Front fait 17% aux municipales de Dreux en 83 alors que la première invitation de JMLP à l’Heure de Vérité, fusse-t-elle sur injonctions du grand Machiavel, date de 1984.

      D’autre part si vous parveniez à lire entre les lignes, ce qui suppose de vous départir au préalable de vos préjugés sur le Front national que les médias dominants vous ont mis dans la tête - car c’est bien les médias dominants qui depuis trente ans formatent l’opinion le concernant, des médias sous contrôle exclusif du Capital, là est déjà un indice d’une très grande importance et qui aurait dû normalement mettre la puce à l’oreille de nos supposés dissidents - mais qui aurait aussi pour conséquence de révolutionner votre système de pensée, vous sauriez alors que ce n’est pas le Front qui diabolise les idées souverainistes, patriotiques et nationales, ni non plus qu’il ne consente par ses « dérapages » (novlangue) à sa propre diabolisation (et qui est d’une rare ineptie), mais essentiellement ses adversaires politiques et ennemis ontologiques qui ont instrumentalisé en toute occasion les positions politiques courageuses et d’une incroyable lucidité de ses dirigeants historiques.

      Vous en concluriez fort logiquement que quoi que vous puissiez faire, quels que puissent être les gages de bonne conduite, les preuves de bonne volonté, les signes d’allégeance et les multiples génuflexions que vous puissiez donner aux différents lobbys, réseaux de pouvoir et puissances transverses qui nous gouvernent, que si un jour il vous venait un court instant à l’idée de défendre avec courage et cohérence des idées souverainistes, patriotes et nationales, et qu’alors vous démontriez votre potentiel de sérieux et donc de dangerosité contre les intérêts (capitalistiques et idéologiques) du Système, vous seriez alors méthodiquement diabolisé, indépendemment par ailleurs de votre tenue impeccable sur des questions connexes tel que l’antisémitisme ou la xénophobie, comme l’a été le Front national, et comme il l’est toujours, par les canaux de propagande que le Système détient de façon monopolistique. Là est la plus simple et la plus incontournable réalité.

      La liste est en effet sans limite de tous ceux, tout évantail poltiique confondu, qui ont été systématiquement attaqué dès lors qu’ils ont cherché à mettre en évidence les réseaux de puissance, très souvent masqués d’une large opinion publique. Avec évidemment à la clé, la disqualification suprême par l’accusation d’antisémitisme : Le Pen, Boniface, Dupont-Aignan, Mermet, Chauprade, Mélenchon, Labévière, Taddeï, des hommes de gauche et de droite, non soupçonnables a priori de proximité avec l’idéologie nazie, et qui pourtant ont tous plus ou moins été nazifiés à cette occasion par les différents lobbys et ses agents pour les faire taire.

      Le comble de la bêtise serait de participer maintenant à la diabolisation du Front par le recours aux mêmes techniques puériles usitées par les idiots utiles et les faux opposants du Système, qui outre qu’étant la manifestation et le reflet d’une réflexion politique égale à zéro, équivaut à se tirer une balle dans le pied puisque cela participe du discrédit d’idées (le souverainisme et le patriotisme notamment) dont le Front est indéniablement porteur puisqu’il fut le seul à les porter avec constance et objectivité depuis trente ans contre vents et marées. On toucherait ainsi le fond en terme d’intelligence et de stratégie politiques.

    • Onecinikiou 7 mars 2017 04:41
      Pour compléter mon propos précédent, les êtres brimés intellectuellement et sans virilité, qui pour cette raison ont fait leur la propagande outrancière du système oligarchique consistant à croire que le diabolisation opérée par celui-ci était la résultante du « fascisme, du racisme ou de l’antisémitisme » supposé du Front National, se sont fourvoyés puisqu’en réalité cette diabolisation était due essentiellement au fait que le Front National, notamment depuis le tournant de la rigueur de 1983 et la trahison des élites anti-nationales et leur ralliement au projet euro-fédéraliste, était devenu dorénavant le seul parti à défendre la Nation, la patrie, le peuple et la souveraineté française, au moment même où ces notions étaient en passe - où elles devaient être - liquidées, pour des raisons multiples et cumulatives : idéologiques (néolibéralisme), géopolitiques (sujétion à l’hyper-puissance américaine), matérielles (accumulation du capital), communautaristes (Crif), etc... 

      Autrement dit ces idées devaient être diabolisées et bientôt criminalisées pour faire avancer en particulier le projet euro-mondialiste, et ce indépendamment de ceux qui les profé(re)raient. 

      Réécoutons Soral, qui a parfaitement compris les ressorts de la diabolisation : « ce n’est pas toi qui décide si tu es antisémite, c’est le Système qui le décide dès lors que tu le gènes et touches à ses intérêts fondamentaux » :


      Pour preuve donc qu’Asselineau lui-même fut pilonné par les merdiacrates tel le Jean-Marie de la grande époque lors de son passage jadis chez Ruquier, et les idiots du village de l’UPR persistent à croire que la diabolisation affecterait seulement le Front National et ses dirigeants ? Mais si l’UPR approchait le cinquième des voix du Front, vu son positionnement frontalement anti euro-mondialiste, il aurait à subir le centuple de ce qu’Asselineau ramassa ce soir-là, suant à grosses goutes et contrit en pitoyables génuflexions !

      De même, quand Mélenchon commença à inquiéter le PS par son score électoral lors de la dernière présidentielle de 2012, et risquait peut-être de faire rater l’accession à son « champion » au second tour, on l’accusa à son tour lui aussi d’antisémitisme dès qu’il osa parler de finance internationale, lui le franc-maçon acquis à tous les préceptes droit-de-l’hommistes et de facto mondialistes.



      Preuve que cette accusation lancée, ce « rayon paralysant », cette tentative de diabolisation et de discrédit, est consubstantielle à la critique du Système et non pas lié à tel ou tel figure ou mouvement politiques. 

      L’UPR à travers Asselineau, et quelques autres tartuffes gauchistes, mentent et trompent leur monde à ce sujet en laissant croire que cette diabolisation est uniquement du fait du Front National et qu’ils pourraient eux s’en affranchir ou s’en émanciper, alors qu’elle n’est que le produit et la volonté du Système et de ses agents stipendiés, et qu’il faudrait par conséquent - non accuser les victimes potentielles (c’est à dire tout le monde d’à peu près lucide et à contre-courant) d’être les responsables de leur propre ostracisme, et qui est le summum de l’escroquerie intellectuelle - mais dénoncer avec virulence et en premier lieu les responsables oligarchiques de cette stratégie savamment mis en oeuvre. Dont acte.

    • politzer politzer 7 mars 2017 05:20

      @samy Levrai c est triste mais exact !

      Ralliés à ce Judas de Mélenchon ! Vous avez perdu la boule camarades ! Il va appeler à voter « rébuplicain » au 2 e tour cad à droite. C est son job. Et même l abstension c est kif kif. souvenons nous du pacte germano sovietique et de celui que Mao a conclu avec Tchang ! Pour eviter le pire = la destruction de la structure sociale par l immigration.


    • capobianco 7 mars 2017 07:10

      @politzer
      Vous aussi êtes resté en 1945 ? Et puis n’oubliez pas que JLM n’a jamais été au PCF ce qui exclu vos « références » de haut niveau et si originales.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2017 07:54

      @taktak
      l’énarque Asselineau a passé plus de 20 ans au sein du RPR puis de l’UMP. Avalisant sans difficulté l’acte unique, le traité de maastricht etc...

      C’est faux, et un mensonge répété 1000 fois n’en fait pas une vérité.
      Dès 2004 Asselineau rendait à Sarkozy un rapport contre l’ UE et l’euro et annonçait la crise de 2008. « Asselineau invité à l’ Ecole Supérieure de Journalisme », il explique ses rapports avec la politique dans les 10 premières minutes.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2017 07:57

      @FAWKES
      On peut déjà voir la tête de Cohen qui refuse de recevoir Asselineau sur France Inter, chaîne publique payée par nos impôts !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2017 08:02

      @Onecinikiou
      Le soutien de Mitterrand au FN est factuellement vrai.
      « C’est Roland Dumas qui le confirme »


      La preuve, c’est la montée en flèche des votes FN à partir de 1984, quand il est passé dans les médias, alors que pendant 10 ans, le FN faisait moins de 1%.

    • JBL1960 JBL1960 7 mars 2017 08:57

      @aliante non, pas l’inspecteur gadget français. Et d’ailleurs, pour le coup, c’est Chouard qui en parle le mieux, affirmant même que FA, est pété de thunes, en tant qu’ancien IGdesF et qu’il pourrait rester chez lui ! Et qu’il est le seul à s’intéresser au « Bien Commun » ce brave homme. Et donc qu’il faut voter pour lui, même JLM devrait voter FA ; si on veut être cohérent...
      Chouard venant même d’affirmer qu’il n’a jamais dit qu’il fallait pas voter... Tenez, c’est dans cette vidéo qui nous a été transmise par un intervenant du site LME et en commentaire de mon billet, dans lequel je traite de cette info et reporte l’affirmation du Chouard sur son blog ; PPS : et n’oubliez pas que la solution ne viendra PAS de l’élection. Et c’est pour cela que Chouard affirme qu’il va voter, soit pour JLM ou pour FA qui est le seul à vouloir vraiment changer les choses... Et parce que voter ça sert rien, ça change rien, mais il peut se tromper, donc il va voter quand même, mais il sait pas encore pour qui... Tenez, tout est là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/05/fillon-seul-au-monde-ou-pas/ Même le lien vers le blog de Chouard qui reproduit la lettre d’Élisée Reclus à Jean Grave « Voter c’est abdiquer ». Et FA ou JLM y disent quoi sur l’état d’urgence ? On verra plus tard, quand j’serai Président... Ah bah ! Sinon, je vous conseillerai plutôt le dernier Izambert « Trump face à l’Europe » ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/04/trump-face-a-leurope-par-jean-loup-izambert/ La présentation est de son éditeur, la présentation et la conclusion me sont propres. Et pour ceux qui voudraient se changer carrément les idées pour ne pas virer zinzin, vous avez ça ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/06/la-france-pays-au-passe-amnesique-et-reglemente-par-jean-paul-demoule/


    • Onecinikiou 7 mars 2017 09:16

      @Fifi Brind_acier


      1/ Comme je l’ai dit le Front faisait déjà 17% aux élections de Deux en 1983, avant tout passage de Le Pen à une heure de grande écoute. On attend encore un résultant semblable de l’UPR, alors qu’Asselineau a déjà profité lui de plusieurs passages télévisuels, dont l’un chez Ruquier en prime time. Par conséquent l’argument se retourne contre vous, et dévoile votre incapacité à mobiliser l’électorat sur des thématiques dont manifestement il se désintéresse. 

      2/ Une fois pour toute en quoi aurait consisté le « soutien » de Mitterrand à l’égard du Front : a lui favoriser un passage par an chez de Virieu ? Vous êtes grotesque. Dès lors que le Front National représentait une force politique incontestable, ne passant plus sous les 10% à toutes les élections à partir des Européennes de 1984, de surcroit en défendant des options politiques qu’il était alors le seul à défendre et promouvoir - et qui sont la base de ses succès électoraux - il devenait on ne peut plus normal et démocratique que celui-ci accéda aux médias, avec ou sans le concours du pouvoir politique. Comprenez-vous cette nuance, ou bien êtes-vous bouchée à l’émeri ? 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2017 09:59

      @Onecinikiou
      Mitterrand a demandé aux médias publics de recevoir Le Pen.

      Hollande, ni Sarkozy n’ont demandé aux médias publics de recevoir Asselineau.

      Regardez Cohen quand un auditeur lui demande de recevoir Asselineau sur France Inter ! !


    • mmbbb 7 mars 2017 10:14

      @Fifi Brind_acier Vous qui connaissez si bien les banlieues francaise c ’est a cette epoque que les problèmes de violence ont pris racine durablement Rappel entre 1981 1995 la gauche se revoltait contre le delire securitaire de la droite, desormais il y a une police ferroviaire et des qu un controleur est agresse les syndicats hurlent . La memoire selective de ces leaders est tout de meme tres surprenant Idem pour le voile qui etait inexistant . Idem ou les femmes n’avaient pas de quarier interdit etc etc Quant au FN, vous considerez les electeurs de ce parti comme des abrutis et vous jetez l’anatheme sur ces pauv con Quant a Cazeneuve il s’agite le petit homme et part en croisade contre le FN sauf que ce Monsieur oublie ceci Hollande s’est deplace aupres du chevet de Theo ( sa famille est inculpee ca rapporte les assos et le contribuable est assez con pour payer et se faure cracher sur la gueule ) mais n a pas daigne avoir le meme geste lorsque deux policiers ont ete brules par ces gentils « sauvageons » Selon l elite, il doit exister une concorde un vouloir vivre ensemble et bla bla tous ces mots qui claquent dans le palais de ces neo prophete mais evitent d’aborder les problemes de fond . Par aileurs votre mentor n’est pas tres loquace sur ces sujets . Le FN est un revelateur


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2017 11:48

      @mmbbb
      Le FN est surtout bien pratique pour salir la souveraineté par ses propos racistes, xénophobes et islamophobes, et pour obliger les abstentionnistes à aller voter Chirac, Hollande, Sarkozy, Macron et les autres !


    • Alainet Alainet 7 mars 2017 13:47

      @manu    En définitive cela est fonction du temps de passage dans les médias mainstream :
      https://www.youtube.com/watch?v=U635LY-L-s4
      Ex : entre le 20 et 26.02.2017  : Macron a eu droit à 79H de passage tandis qu’Asselineau ==> 8 mn.
      Et qui + est ==>200 de ses parrainages n’ont toujours pas été validés par le Conseil Constitutionnel.
      https://www.upr.fr/actualite/communique-plus-de-200-parrainages-officiels-faveur-de-francois-asselineau-nont-ete-comptabilises-conseil-constitutionnel
      - Et quand les propos de l’UPR ne sont pas déformés... donc il gène d’avantage que FN, DLR ou France Insoumise...
      https://www.upr.fr/actualite/droits-de-reponse-a-sud-ouest-vsd-m6-info


    • Laulau Laulau 7 mars 2017 15:23

      @politzer
      Je vous conseille une bonne tisane, un supo et au lit.


    • Doume65 7 mars 2017 16:19

      @Augustule
      « tu devrais plutôt aller du coté de la France Insoumise »

      Celui qui détient le pompon, c’est l’inévitable Macron. Une armée de p’tits jeunes assistent à ses meetings et agitent les drapeaux, applaudissent ou scandent un slogan sur commande de leur smartphone. Je crois qu’on peut faire difficilement mieux en matière d’aliénation mentale, pour ne pas parler de lobotomie, que cette pratique consistant à répondre à un commandement venu d’on ne sait qui, censé représenter le Maître, sans même avoir eu à apprécier les paroles censées (elles aussi) provoquer ce comportement. Les mecs se mettent volontairement dans un état de débilité profonde, adoptent un comportement (hystérique, à l’occasion) pire que pavlovien, car dicté par le Messie. Je ne crois pas avoir vu quelque chose d’aussi affligeant dans les rencontres de Mélenchon ou d’Asselineau.


    • Onecinikiou 7 mars 2017 17:17

      @Fifi Brind_acier


      « Le FN est surtout bien pratique pour salir la souveraineté par ses propos racistes, xénophobes et islamophobes »

      Tout votre bagage intellectuel, votre outillage conceptuel, vos grilles d’analyses sont calqués sur ceux de la bien-pensance, du politiquement correct, de l’idéologie dominante. Votre verbiage inconsistant est pris sous la dictée des pires laquais de l’oligarchie. Vous croyez vous opposer au système de domination, en réalité et par votre insondable bêtise, vous en êtes son plus fidèle allié, son complice objectif. Son idiot utile.

    • files_walQer files_walQer 7 mars 2017 17:36

      @riff_r@ff.93


      480 parrainages sur 500 !


       smiley


    • files_walQer files_walQer 7 mars 2017 17:39

      @files_walQer


      Attachez vos ceintures, turbulences en approche !

    • Et hop ! Et hop ! 7 mars 2017 21:32

      @Fifi Brind_acier : Les propos racistes et xénophobes de Marine Le Pen ? Quoi par exemple ?


      Le point aveugle du programme de M. Asselineau, c’est le problème énorme de l’immigration et de la démographie.

      Mais comme il n’y avait pas d’immigration et de dépression démographique à l’époque du CNR, rien n’est prévu.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 mars 2017 01:31

      @riff_r@ff.93 i


      C’est exactement ce que je disait en commentaire sut un article de Gruni sur ce site Il y a quelques jours :

      « Asselineau, s’il réussissait a avoir ses 50O « souteneurs », pourrait causer la surprise du siecle... Parce qu’il s’est mis en conflit avec le Conseil Constitutionnel, il peut devenir le symbole du NON au système ..et c’est ea clef d’un consensus »

      Attention ! Il n’y a pas une chance sur dix pour que ca arrive.... Mais la possibilité n’est pas NULLE. D’ailleurs, je vais mettre quelques pounds, sut le nez de ce cheval chez un « bookie » irlandais avant que ca ne se sache...

      PJCA

    • Cadoudal Cadoudal 8 mars 2017 01:59

      @Fifi Brind_acier
      Souveraineté de la France en Seine Saint Denis ?

      Est ce qu’il existe sur cette bonne vieille terre un pays souverain ou un étranger peut s’attaquer violemment aux forces de l’ordre pour protéger un délinquant et recevoir ensuite le soutien du chef de l’état de ce pays souverain ???

      Je vous laisse consulter souverainement les autorités souveraines de l’UPR et n’attend aucune réponse argumentée autre que la litanie habituelle des padamalgam fopastigmatiser des souverainement soumis...


    • Onecinikiou 8 mars 2017 02:13

      @files_walQer


      « Attachez vos ceintures, turbulences en approche ! »

      Comme lors de son passage tumultueux chez Ruquier, Assleineau va pouvoir gouter aux délices de la diabolisation dont il accuse toute honte bue ses alliés objectifs (le Front National en particulier) d’en être les responsables pour leur propre compte, et qui est fondamentalement une supercherie intellectuelle, politique et morale. 

      Je ne suis pas sûr qu’il n’y perde pas quelques plumes, de tel manière qu’il en sorte suffisamment ratatiné pour ne pas voir le jour, électoralement. En fait je suis certain que c’est exactement comme cela que ça va se passer, et que le système va le prendre. 

      Outre qu’il risque de passer une partie substantielle du (faible) temps d’antenne dont il va disposer à taper sur Le Pen, Mélenchon, voire Dupont Aignan ou Cheminade, histoire de donner des gages à la bien-pensance, croyant naïvement que cela lui permettra d’éviter la marée de la diabolisation qu’il va prendre de toute façon en pleine gueule.

    • Dusty75 8 mars 2017 09:48

      @Onecinikiou
      hahahahaha elle est ou ta fine analyse politique maintenant que l UPR a ses parrainages ? mdr

      Asselineau sur BFM now
      les conditions semble commencer à se reunir....

    • Onecinikiou 8 mars 2017 10:57

      @Dusty75


      Vous pronostiquez combien pour Asselineau au premier tour ? Moi je suis prêt à mettre ma maison sur la table qu’il ne dépassera pas, jamais, même dans les meilleures conditions, les 2%. Et j’ai au moins 50% de marges.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès