• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Selon une étude allemande, l’Euro aurait largement pénalisé les (...)

Selon une étude allemande, l’Euro aurait largement pénalisé les Français

Selon le Centre de Politique Européenne, la France et l'Italie sont les pays qui, faute de réformes suffisantes, ont le plus pâti de l'adoption de l'euro. Chaque Français aurait perdu 56.000 euros sur la période 1999-2017. Et les grands gagnants seraient l'Allemagne et les Pays-Bas.

JPEG « Même 20 ans après son introduction, l'euro reste controversé. Le CEP a utilisé la méthode de contrôle synthétique pour analyser quels sont les pays qui ont bénéficié de l'euro et lesquels ont subi des pertes.

 

► L'Allemagne est de loin le pays qui a le plus bénéficié de l'introduction de l'euro : de 1999 à 2017, pour un coût de près de 1,9 billion d'euros. Cela correspond à environ 23 000 euros par habitant. En outre, seuls les Pays-Bas ont tiré des avantages substantiels de l'introduction de l'euro.

 

► Au cours des premières années qui ont suivi l'introduction de l'euro, la Grèce a massivement bénéficié de l'euro, mais a subi des pertes importantes depuis 2011. Sur l'ensemble de la période, le solde est tout juste positif à + 2 milliards d'euros soit + 190 euros par habitant.

 

► Dans tous les autres pays étudiés, l'euro a entraîné une chute de la prospérité : en France, 3 600 milliards d'euros et même 4 300 milliards d'euros en Italie. Cela correspond à 56 000 euros par habitant en France et 74 000 euros par habitant en Italie.

Pays de la zone Euro

Effet économique 1999-2017

Effet économique 1999-2017 par habitant

Allemagne

+1893 milliards d'euros

+23.116 euros

Pays-Bas

+346 milliards d'euros

+21.003 euros

Grèce

+2 milliards d'euros

+190 euros

Espagne

-224 milliards d'euros

-5031 euros

Belgique

-69 milliards d'euros

-6370 euros

Portugal

-424 milliards d'euros

-40.604 euros

France

-3591 milliards d'euros

-55.996 euros

Italie

-4325 milliards d'euros

-73.605 euros

 

Tableau 1 : Impact de l'introduction de l'euro sur le PIB en 2017

…..Si Mario Draghi a su rassurer les acteurs des marchés financiers avec cette promesse, cela n'a pas changé les problèmes fondamentaux de la zone euro. En particulier, le problème des différences de compétitivité entre les États de la zone euro n'est toujours pas résolu. Ce problème est dû au fait que les États membres de la zone euro ne peuvent plus dévaluer leur monnaie pour rester compétitifs sur le plan international. …..

 

Aperçu des résultats sur les effets de l'introduction de l'euro

 

Le tableau 1 montre, pour chacun des pays de la zone euro étudiés, de combien son PIB par habitant (colonne 2) et son PIB global (colonne 3) auraient été supérieurs ou inférieurs en 2017 si le pays en question n'avait pas adhéré à l'euro.

 

Pays de la zone Euro

Impact de l'introduction de l'euro en 2017 sur le PIB par habitant

Impact de l'introduction de l'euro en 2017 sur le PIB global

Allemagne

+ 3 390 euros

+ 280 milliards d'euros

Pays-Bas

+ 1116 euros

+ 19 milliards d’euros

Belgique

- 920 euros

- 10 milliards d’euros

Espagne

- 1448 euros

- 67 milliards d’euros

Grèce

- 3850 euros

- 41 milliards d’euros

Portugal

- 5482 euros

- 56milliards d’euros

France

- 5570 euros

- 374 milliards d’euros

Italie

- 8756 euros

- 530 milliards d’euros

 

 En 2017, seuls l'Allemagne et les Pays-Bas ont bénéficié de l'euro parmi les États de la zone euro interrogés. Le PIB allemand a augmenté de 280 milliards d'euros, le PIB par habitant de 3 390 euros. C'est l'Italie qui a le plus perdu. Sans l'euro, le PIB italien aurait été supérieur de 530 milliards d'euros et le PIB par habitant de 8 756 euros. En France également, l'euro a entraîné d'importantes pertes de prospérité qui s'élèvent à 374 milliards d'euros, soit 5 570 euros par habitant.

Tableau 2 : Effets cumulés de l'introduction de l'euro sur la prospérité de 1999 à 2017

Pays de la zone Euro

Effet de prospérité de l'introduction de l'euro par habitant sur la période 1999 -2017

Effet sur la prospérité global de l'introduction de l'euro sur la période 1999 - 2017

Allemagne

+ 23 116 euros

+ 1 893 milliards d'euros

Pays-Bas

+ 21 003 euros

+ 346 milliards d'euros

Grèce

+ 190 euros

+ 2 milliards d'euros

Espagne

- 5 031 euros

- 224 milliards d'euros

Belgique

- 6 370 euros

- 69 milliards d'euros

Portugal

- 40 604 euros

- 424 milliards

France

- 55 996 euros

- 3 591 milliards d'euros

Italie

- 73 605 euros

- 4 325 milliards d'euros

…... France

 

Effet de l'introduction de l'euro sur la prospérité par habitant 1999 - 2017 - 55 996 €. Effet de l'introduction de l'euro sur la prospérité globale 1999 - 2017 - 3 591 milliards d'euros

 

Conclusion : En France, l´adhésion à la zone euro a entraîné chaque année un déclin de prospérité.

 

Depuis l'introduction de l'euro, ces pertes se sont élevées à 3,6 billions d'euros. Cela correspond à une perte de 55 996 euros par habitant. Après l'Italie, la France est donc le pays où l'euro a entraîné le déclin le plus important.

 

Cette évolution montre que la France n'a pas encore trouvé le moyen de renforcer sa compétitivité au sein de la zone euro. Dans les décennies qui ont précédé l'introduction de l'euro, la France a régulièrement dévalué sa monnaie à cette fin. Depuis lors, cela n'est plus possible.

 

Au lieu de cela, des réformes structurelles sont nécessaires. Pour bénéficier de l'euro, la France doit poursuivre sur la voie des réformes engagées par le Président Macron.

 

NDLR : CQFD……

 

                                                ooo0ooo

 

Les Anglais font eux le Brexit le 31 janvier…. Nous ne rappellerons jamais assez que les Français avaient massivement rejeté en 2005 les institutions européennes du Traité de Maastricht et que le Président Sarkozy par un tour de passe passe a bafoué le vote des français en faisant voter par le parlement le traité de Lisbonne. C’est ce que l’on appelle un déni de démocratie. La France en paye depuis le prix. Le mouvement des gilets jaunes depuis un an, d’une certaine manière pourrait s’analyser en tant que suite d’un déni de démocratie, qui ne voulait pas de cette Europe . Une Europe gouvernée par des fonctionnaires nommés pour leur fidélité au système, une Europe dont le Parlement n’est que la chambre d’enregistrement de cette commission, une europe injuste, inefficace et qui va dans le mur. 

 

Sources :

 

https://www.cep.eu/fileadmin/user_upload/cep.eu/Studien/20_Jahre_Euro_-_Gewinner_und_Verlierer/Les_Etudes_du_cep_L__euro_a_20_ans.pdf

 

Voir aussi article du Figaro : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/27/20002-20190227ARTFIG00101-selon-une-etude-allemande-l-euro-aurait-particulierement-nui-aux-francais.php

 

Une étude empirique Alessandro Gasparotti et Matthias Kullas Février 2019 pour le compte de Européan Policy Centre


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • nemo3637 nemo3637 16 janvier 09:40

    Avant l’euro j’étais déjà pauvre. Après c’était pire.

    Mais certains se réjouiront quand même que d’autres en aient été heureux, comme les Allemands.

    Euros, dollars, francs, marks... Ils me fuient. Peut-être les roubles ?


    • anti.social555 16 janvier 17:32

      @nemo3637
      Oui, et même du 2ème rang mondial nous sommes passés au 7ème rang depuis l’Europe.


    • velosolex velosolex 16 janvier 19:03

      @nemo3637
      La séparation va couter aux anglais 47 années de cotisation. Un chiffre lancé lui aussi comme un os aux chiens, qui font d’ailleurs le beau, attentifs à ne prendre des nouvelles du front que de celui qu’ils veulent. https://bit.ly/2G7ZTy5 ( le brexit pourrai couter plus cher que ses 47 années dans l’UE aux anglais)
      L’intérêt de l’Europe n’est pas qu’économique, il est politique ! Un mot oublié...
      Des liens existent, très forts, d’interdépendance. Et on le vérifie, en voyant que les anglais ont le plus grand mal à s’en défaire, qui imbrique les économies, mais aussi en empêchant ainsi l’apparition de conflits européens de façon mécanique, en attachant les gens par leur portefeuille. 
      Pas rien, quant on sait que l’Europe a touché deux fois le fond du précipice en un siècle. Inédit...Des suicides collectifs dont au sortir du deuxième, des visionnaires ont décidé que ça suffisait.
      Et cela marche, car nous traversons la plus longue période de paix de notre histoire. On dirait que ça ne fait pas plaisir à tous, comptant leur gros sous, disant que le compte n’y ait pas, comme des épiciers ayant oublié qu’un trou dans la caisse vaut mieux que l’épicerie, et même la ville en feu…... Sans aucun doute des lobbys travaillent l’opinion sur ce genre de site. Mais la bétise des gens, et leur capacité de mémoire sont toujours en lien avec le risque d’amnésie, lié aux longues périodes de paix, conditionnant ainsi au pire. 


    • kssard kssard 16 janvier 21:31

      @velosolex
       « La plus longue période de paix en Europe » : l’argument ultime n’est il pas ? mais l’OTAN est bien consubstantielle du traité de Maastricht ? Que pensez vous que l’action de l’Alliance Atlantique, en Ex Yougolavie, en Ukraine, en Irak, en Syrie, en Libye, au Yémen ? Alors de grâce évitez cet argument fallacieux. Je ne parle pas de la vente d’armes à des pays peu recommandables.... Alors un peu de modestie avec la paix


    • velosolex velosolex 16 janvier 23:27

      @kssard
      L’UE, c’est pas l’OTAN, un truc à liquider à la solde des américains et dans lequel la France n« aurait jamais du rentrer. La France est rentré dans l’UE 40 ans avant de rallier cette ânerie d’OTAN, grâce, ou plutôt par la faute de sarko. Un non alignement qui aurait du se prolonger.
      Le deal est dans partir au plus vite de ce truc » cliniquement mort" pour faire autre chose, en compagnie de quelques autres. C’est le but. . Pour une fois je suis d’accord avec Macron. John Le carré que j’évoque avait tout à fait raison en 2001, encore plus maintenant. L’Europe doit prendre son destin en main, et la solution n’est pas de se fragmenter, au risque justement de vivre l’aventure yougoslave que vous évoquez. 
      De grâce ne jouez pas les vierges effarouchées avec les ventes d’armes. Nous parlons d’autre chose, de la politique réelle. Si je suis critique avec l’Europe qui reste politiquement à faire, je la liquiderais pas pour rendre service à Poutine et Trump !...La période de paix que vous évoquez avec légèreté et suffisance est pourtant bien le rêve réalisé des générations précédentes, bien plus que quelques sous dans le panier, évoqués par une analyse qui ne vaut que ce vaut une fiction. J’en vois qui crient au génie devant ces chiffres partiels, alors qu’ils nient celles, à propos du réchauffement, autrement plus sérieuses et effrayantes que celle de votre baguette de pain qui augmente, après qu’on est quitté nos bons francs pour l’euro. Si c’est tout le trauma de certains, alors c’est qu’ils n’ont pas vécu grand chose. 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:14

      @velosolex
      L’UE, c’est pas l’OTAN

      Bien sûr que l’ UE c’est l’ OTAN ! C’est même inscrit dans l’article 42 du TUE.
      La défense et la diplomatie des pays européens sont soumises à l’ OTAN, c’est à dire aux intérêts de Washington.
      .
      D’ailleurs, les pays de l’ Est ont d’abord été intégrés à l’ OTAN avant d’être intégrés à l’ UE.
      .
      Sarkozy a réintégré la France dans le Commandement de l’ OTAN.
      Et en douce, Hollande a de nouveau autorisé les troupes américaines à utiliser 4 bases militaires françaises en 2016.

      "Selon un rapport de la commission de la Défense de l’Assemblée, la ratification du « protocole de Paris » pourrait concerner quatre sites en France : les quartiers généraux des corps de réaction rapide de Strasbourg, de Lille et de Toulon ainsi que le Centre d’analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes (CASPOA) installé à Lyon."


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 09:38

      @velosolex

      L’Europe, c’est la paix ! Ou pas.

      Il suffit de regarder la liste des interventions de l’armée française depuis 2000, pour avoir quelques doutes...
      .

      .
      L’inconvénient, c’est que la France, soumise à l’ OTAN, se fait des ennemis un peu partout, aussi bien dans les pays arabes qu’en Afghanistan, en Afrique, dans l’ex Yougoslavie ou en Ukraine.


    • Eric F Eric F 17 janvier 10:19

      @anti.social555
      « du 2ème rang mondial nous sommes passés au 7ème rang depuis l’Europe ».

      La France n’a jamais été au deuxième rang mondial, ou alors c’était à l’époque de Saint Louis smiley


    • Odin Odin 17 janvier 11:03

      @velosolex

      Bonjour,

      Je suis consterné à la lecture de vos commentaires.

      Vos analyses, notamment sur la paix, sont celles d’un enfant qui n’arrive pas encore à prendre du recul pour analyser une situation et réagit selon ce que lui dicte la doxa médiatique.  


    • Le421 Le421 17 janvier 15:19

      @nemo3637
      Je me souviens très bien du passage à l’euro.
      Je buvais le café le matin et je le payais 5 francs. Une pièce, tout rond.
      Trois jours plus tard, c’était un euro. Une pièce, tout rond !!
      Une augmentation de 30% d’un pet...
      La faute à Bruxelles ?? Ou au commerçant ?


    • assouline assouline 17 janvier 15:33

      @toutes et tous !

      Bien sûr que l’ UE c’est l’ OTAN ! C’est même inscrit dans l’article 42 du TUE.



      Attention, ce lien renvoie non pas vers l’article 42 du TUE mais vers le charabia de l’UPR...
      Le véritable article 42 du TUE se trouve ici :

      https://eur-lex.europa.eu/resource.html?uri=cellar:2bf140bf-a3f8-4ab2-b506-fd71826e6da6.0002.02/DOC_1&format=PDF

      on peut y lire notamment :« 

       »La politique de l’Union au sens de la présente section n’affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres, elle respecte les obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord pour certains États membres qui considèrent que leur défense commune est réalisée dans le cadre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et elle est compatible avec la politique commune de sécurité et de défense arrêtée dans ce cadre.« 

       
      Où l’on voit que les seules références à l’OTAN de l’article 42 de l’U.E. sont pour stipuler »le respect des obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord pour certains Etats membres« et la »compatibilité de l’Alliance avec la politique commune de sécurité et de défense« , celle de l’Union. Où »compatible« ne signifie pas »équivaut à".

      L’U.E. est donc bien tout autre chose que l’OTAN.
      L’article 42 ne fait que stipuler le respect des engagements préexistants des Etats membres.
      Encore faut-il savoir ce qu’est l’OTAN...


    • assouline assouline 17 janvier 15:45

      @Fifi Brind_acier

      la liste des interventions de l’armée française depuis 2000


      Quel rapport avec l’Union européenne ?
      L’OTAN, c’est l’OTAN.
      L’ONU, c’est l’ONU.
      Les mandats internationaux sont des mandats de l’ONU...

      L’Europe ne serait donc pas plus belliqueuse que les autres entités internationales ou même nationales.
      Pas plus belliqueuse que la Russie, par exemple, qui après les guerres d’Afghanistan, de Tchétchénie, de Géorgie, d’Ukraine et de Syrie envoie ses soldat en Afrique...

      Ce serait plutôt la France, comme le montre les statistiques proposées, qui serait plus va-t-en guerre que l’Europe...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 11:50

      @velosolex
      La séparation va couter aux anglais 47 années de cotisation.
      .
      C’est faux, l’économie britannique va plutôt bien depuis 2016 !

      "(...) La livre sterling a certes perdu de sa valeur à la suite du référendum et de la victoire du Brexit. Le 23 juin, on était à 1 euro = 0,76 livre. Aujourd’hui, vendredi 13 décembre 2019, on échange 1 euro contre 0,83 livre. Cela représente une dépréciation de 9 %. Cela n’a rien d’insurmontable : rappelons que l’euro entre avril 2014 et mars 2017 s’est déprécié de 25% sans que personne ne hurle à l’apocalypse.

      Au contraire, la baisse de la livre sterling a favorisé la production sur le territoire britannique. Entre mars 2016 et mars 2017, la production manufacturière a augmenté de 2,7 %, et la production industrielle de 3,2 %. Un tel rebond n’avait pas été observé depuis 2010. Sur l’année 2017, la hausse a été de 1,8 %. Sur la période 2016-2018, la hausse a été en moyenne de 1,2 %, alors que, sur la période 2001-2015, la production industrielle était en régression de 0,8  %.

      Les commandes industrielles en novembre 2017 ont d’ailleurs été au plus haut depuis près de trente ans ! Pour ce qui est des marchés financiers, le principal indice boursier britannique, le FTSE 100, équivalent de notre CAC 40, cotait à 6 338,10 le 23 juin 2016 au soir. L’indice a perdu 3,15 % le vendredi 24 juin, puis 2,55 % le lundi 27 juin. Il repartait à la hausse dès le mardi 28 juin, avec une augmentation de 2,64 %, puis dépassait son niveau d’avant le vote dès le mercredi 29 juin. Aujourd’hui, il cote désormais à 7 383,80, soit une hausse de 16 % depuis l’avant-référendum. Là aussi, on est très loin de l’effondrement annoncé.

      Concentrons-nous maintenant sur la croissance et le chômage. Dès 2016, une récession devait se produire après le vote pour le Brexit. Manque de chance, en 2016, la croissance était la deuxième plus forte de tous les pays du G7, à 1,8 %, et avait même été revue à la hausse… après le Brexit ! La croissance a été de 1,7 % en 2017 et de 1,3 % en 2018. Trois années plus tard, on attend encore la récession promise par les remainers ! Alors que l’Italie n’a pas de croissance depuis l’adoption de l’euro et sombre en récession et que l’Allemagne est en train de ralentir et se trouve également au bord de la récession, on peut même dire que le Royaume-Uni ne s’en sort pas trop mal !...


    • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 18 janvier 13:24

      @nemo3637

      heureux, comme les Allemands.

      Jawohl mein general ! Ein euro job ist sehr gut für grosse profits.


    • CLOJAC CLOJAC 18 janvier 21:22

      @anti.social555

      « du 2ème rang mondial nous sommes passés au 7ème rang »

      Tout dépend des paramètres adoptés. Statiques ou dynamiques.

      Ainsi l’Inde nous devance par la thésaurisation de capitaux dormants mais ceux-ci ne profitent pas à l’économie.

      https://in.ambafrance.org/Inde-Quel-role-joue-l-or-dans-le

      Quant au PIB par habitant, celui des Français est 20 fois supérieur !
      Mais comme la vie est plus chère en France, et les besoins artificiels plus prégnants, on s’arrête à un pouvoir d’achat effectif 6 fois plus important.
      Et je n’insiste pas sur la valeur de la roupie indienne sur le marché des changes.
      https://www.mifassur.com/dossier-epargne/economie-inde-france


    • CLOJAC CLOJAC 18 janvier 21:30

      @Le421

      « La faute à Bruxelles ?? Ou au commerçant ? »

      Qui est le plus responsable ? Celui qui donne un revolver chargé à une crapule ou la crapule qui appuie sur la détente ? 
      Dans les belles campagnes de métropole, beaucoup de petits commerçants ont carrément transformé 5 F en 5 € et beaucoup de petits vieux se sont fait plumer avant que les familles réagissent et obtiennent des mises sous tutelle.
      Heureusement chez moi, le franc pacifique a toujours cours, même si des énarques fâchés avec la géographie ont tenté de faire de nous des Européens.


    • CLOJAC CLOJAC 18 janvier 22:34

      @Odin

      « Vos analyses, notamment sur la paix, sont celles d’un enfant qui n’arrive pas encore à prendre du recul pour analyser une situation et réagit selon ce que lui dicte la doxa médiatique. » 

      Le discours des médias main stream occulte le risque de déflation prochaine. 
      Les théories économiques sont rarement exactes, mais l’observation de la réalité conduit à penser que Kondratiev avait raison lorsqu’il a analysé ses fameux cycles : expansion-inflation => stagnation-récession => dépression-déflation.

      Le premier cycle c’était les 40 glorieuses, croissance tous azimuts, le second qui a connu le boom de l’électronique grand public, puis de la communication, puis du numérique, s’achève. Et nous en sommes déjà au stade de la désinflation qui précède la déflation, avec une stagnation de la production, une stabilisation d’un chômage structurel présentée comme une victoire, une diminution de la consommation, et un taux d’intérêt proche de zéro.

      Il est dramatique de constater que les europhiles comme les frexiteurs sont incapables de proposer des solutions cohérentes pour éviter la catastrophe.
      Pour les uns, on reste et tout ira mieux, pour les autres, on s’en va et tout ira mieux... Et on attend la suite !
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-frexit-un-non-sens-economique-220723


    • sleeping-zombie 16 janvier 09:57

      Bonjour,

      Je suppose qu’il est inutile de demander des détails sur la méthode qui a permis de sortir ces chiffres ?


      • kssard kssard 16 janvier 10:12

        @sleeping-zombie

        Vous pouvez consulter l étude qui explique la méthode appliquée. Voir les liens fournis en fin de cet article.


      • sleeping-zombie 16 janvier 11:23

        @kssard
        Autrement dit, ça :
        Le scénario contrefactuel est calculé en extrapolant l’évolution du PIB par habitant dans d’autres pays qui n’ont pas adopté l’euro et qui, au cours des années précédentes, ont enregistré des évolutions économiques très similaires à celles du pays de la zone euro considéré (groupe dit de contrôle).

        Donc, si j’ai bien compris, les auteurs associent l’Allemagne à... mettons, la Californie, et la France à... mettons l’Australie, parce qu’ils étaient relativement comparables en 1998, et considèrent que les évolutions entre 1998 et 2020 sont celles dues à l’euro.
        L’Allemagne ayant eu un meilleur jeu que la Californie, l’euro lui a profité.
        La France ayant eu un pire jeu que l’Australie, l’euro lui a causé du tort.

        Note aux lecteurs : si jamais un jour vous vous ennuyez, lisez les méthodologies des études économiques projectives, c’est toujours très amusant :)

        Bref, c’est plus ou moins le genre de truc auquel je m’attendais. Jamais mentionné par les commentateurs, et pour lesquels on utilise un cache-misère comme « contrôle synthétique », parce que ça sonne mieux que « astrologie ».


      • kssard kssard 16 janvier 11:50

        @sleeping-zombie
         Donc, si je suis votre raisonnement, l’étude serait bidonnée en comparant des pays de la zone euro par rapport à d’autres pays extérieurs comme l’Australie ou la Californie. Mais alors comment expliquez vous que cette officine européenne pur jus, qui de plus fait travailler des consultants allemands arrivent à la conclusion que l’Allemagne serait outrageusement avantagée ? Non vraiment, ces éléments factuels me conduisent à penser au contraire que cette europe a bien été conçu pour avantager l’Allemagne. 


      • titi 16 janvier 12:05

        @kssard

        Pour faire simple, pour cette étude, ils ont analysé le passé pour essayer d’en tirer une tendance.
        Comme la météo en fait… ce qui fonctionne bien à 1 ou deux jours, mais relève de la loterie au delà de 5 jours.


      • sleeping-zombie 16 janvier 13:45

        @kssard
        Mais alors comment expliquez vous que cette officine européenne pur jus, qui de plus fait travailler des consultants allemands arrivent à la conclusion que l’Allemagne serait outrageusement avantagée ?


        extrait de l’étude elle-même :
        Le cep est le groupe de réflexion politique européen de la fondation à but non lucratif Ordnungspolitik.

        Donc, pour résumer : le cep est une officine de propagande. Et la propagande n’étant que de la communication, pour la comprendre il faut avant tout correctement identifier l’émetteur et le destinataire. Chose que je ne ferais pas, parce que je ne fais partie ni des uns, ni des autres.

        La seule question que je me pose : cette étude est-elle une source sérieuse, comprendre « fiable » ? la réponse est clairement : non. Le reste n’est que du blabla.


      • kssard kssard 16 janvier 14:09

        @sleeping-zombie

        Je pense au contraire de vous que cette étude est très sérieuse. Beaucoup de Français et de lecteurs ici constatent leur paupérisation tous les jours, ne serait ce qu’en allant faire leur course. L’arrivée en tête du rassemblement national aux dernières élections européennes est aussi un bon marqueur. 
        Le fait que Macron veut rencontrer Merkel pour refonder l’europe est bien la résultante que cette europe ruine les français. 
        Par ailleurs, le CEP n’est pas une officine mais bien un puissant organisme financé par L’Europe. 
        Le seul argument que vous auriez pu développer est que la conclusion de l’étude signifie que la France doit encore progresser dans les réformes. Entendez par là saigner encore un peu plus les Français. Cf décision hier de ramener le taux du livret A à 0,5 % !!!!!!!!!!!!!


      • sleeping-zombie 16 janvier 14:29

        @kssard
        C’est pas parce que tu es d’accord avec les conclusions d’une étude que celle-ci est sérieuse*. Il n’y a qu’un vague comparaison dans cette étude entre nos pays actuels et des pays fictifs appelés « France sans l’euro » (consistitué à 50% de l’Australie et 50% du Royaume-Uni), et « Allemagne sans l’euro » (constitué par un tiers du Japon, un tiers du Bahrein et un tiers du Royaume-Uni). C’est du grand n’importe quoi... c’est l’atonie du PIB japonais depuis 10 ans qui crée la conclusion « l’euro profite à l’Allemagne ».

        *Sauf si t’es militant. Alors là, oui, parce que de toute façon on peut pas discuter avec un militant.


      • kssard kssard 16 janvier 14:36

        @sleeping-zombie
        Je vais vous faire une révélation. Oui, je suis un militant, un militant de la démocratie du bien commun et de l’intérêt général. A ce titre, je revendique le droit et la liberté de m’exprimer librement. N’est il pas ?


      • sleeping-zombie 16 janvier 14:55

        @kssard
        Oui, je suis un militant, un militant de la démocratie du bien commun et de l’intérêt général.

        Comme tous les militants, même ceux que tu classes parmi tes opposants.

        je revendique le droit et la liberté de m’exprimer librement.


        Il n’a jamais été question de t’en empêcher.

        Je me permet juste de proposer un titre alternatif à ton article :
        « D’après une agence de comm allemande qui a pour but de vendre l’UE auprès des Allemands, l’UE a fait gagner de l’argent aux Allemands ».
        Moins sexy certes, mais à mes yeux beaucoup plus en phase le contenu..


      • Jeekes Jeekes 16 janvier 15:28

        @kssard

         
        S’il vous plait, éclairez-moi.
        Une bonne partie de votre exposé me semble frappé au coin du bon sens.
        En revanche, quand vous écrivez :
         
        ’’Pour bénéficier de l’euro, la France doit poursuivre sur la voie des réformes engagées par le Président...’’ 
         
        Là je m’interroge. C’est du second degré ou vous y croyez vraiment ?
         
        Nan, parce que les ’’réformes’’ de l’autre empaffé, c’est quoi ? 
        Et surtout en quoi ça pourrait sortir le peuple de la merde dans laquelle cette pourriture et ses larbins sont en train de l’enfoncer ?
         
         
        PS : M’excuserez d’avoir tronqué la fin de votre phrase.
        Voyez-vous, y’a, comme ça, des patronymes qui m’écorchent au passage !
        Je vais rester poli (enfin presque) mais déjà Président, pour parler du fi-fils à sa grand-mère... Aïe, ça coince...
         
         
         


      • kssard kssard 16 janvier 15:33

        @Jeekes

        C’est un honneur pour moi que de vous apporter la lumière. La phrase que vous citez est la conclusion des consultants auteurs de cette étude. C’est pourquoi des guillemets ferment cette phrase. Ma conclusion suit et est fort différente


      • Jeekes Jeekes 16 janvier 15:52

        @kssard
         
        Ouf !
        Les guillemets m’avaient échappés...
         
        Merci pour votre précision !
         


      • Jeekes Jeekes 16 janvier 15:53

        @Jeekes
         
         
        Heu... Vérification faite, y’a pas de guillemets.
        Du coup, vous comprendrez mieux ma question...
         
         


      • velosolex velosolex 16 janvier 19:15

        @kssard
        Vous voyez les choses à votre façon, en bon manipulateur. Il y a bien une volonté française, datant d’avant Macron, d’ailleurs, de redynamiser l’UE, de créer un noyau dur, de changer les institutions, d’imposer des votes à la majorité, au lieu d’attendre une unanimité, créant immobilisme et faisant le jeu de l’Amérique. Il existe une nécessité de créer une réalité politique de l’UE, qui ait l’ambition de peser, et non de subir, d’avoir le même rôle qu’elle joue au niveau économique.
        Je met en copié collé cet écrit, venant de John Le Carré, préfaçant « le tailleur de Panama » datant de 2001, et étrangement prophétique sur la réalité du monde actuel, qui n’est qu’une extension caricaturale de celui d’hier, celui de Bush qu’il critiquait, et de la nécessité de créer un leadership en Europe face aux américains, qui demain, n’hésiteront pas à nous sacrifier. Nous sommes en 36...
        « Je juge l’Amérique inapte à gouverner le monde de l’après guerre froide, et plus tôt l’Europe et l’Angleterre s’en apercevront et mieux ce sera. ….Bush n’est pas plus capable de gouverner l’Amérique que de conduire une trottinette. Le nouveau pragmatisme américain, autrement dit la ploutocratie de la grande industrie, se résume en un seul principe : L’Amérique fera passer l’Amérique avant tout. Au moment où j’écris, le protocole de Kyoto, visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ont été mis en pièces pour satisfaire le lobby pétrolier, qui infiltre la maisons blanche grâce à Bush et à Baker. L’Amérique a déjà dit qu’elle se dégageait des traités déjà signés jadis sur la non prolifération des armes nucléaires. Ce pays n’a plus d’alliés. Elle ne les mérite pas et ne les veut pas…..Mais un mal terrible ronge ce pays, c’est la conviction, pourtant partagée par beaucoup d’américains cultivés, que si l’Amérique est sauveur du monde, c’est que dieu lui a confié cette mission, idée responsable des pires excès de l’empire britannique et de ceux qui l’ont précédé. L’une des pires ironies de la vieillesse est que l’on met à se passer le même film en boucle, avec la même bande de docteurs Folamour ricanant derrière leur masque de bonne santé mentale. »
        Vingt ans plus tard, le décor est sinistrement exact, encore plus caricaturé, clivé, avec Trump, Bolsonaro et Bejo.... C’est le moment choisi par les abrutis pour voler de leur propres ailes et de remonter le drapeau mité de la vieille Angleterre « rule over the sea… ». 


      • velosolex velosolex 16 janvier 19:21

        @kssard
        « Oui, je suis un militant, un militant de la démocratie du bien commun et de l’intérêt général. »

        Etonnant. La main sur le cœur, les yeux dans les yeux.
        On se croirait dans un bouquin d’Orwell, en direct du ministère de la vérité vraie


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 21:30

        @kssard
        Merci pour votre article, il va faire faire des cacas nerveux à tous les fanatiques de la religion européenne ! C’est quand même un cas spécial du syndrome de Stockholm, où les victimes défendent leur bourreau, les historiens du futur auront de quoi cogiter.... 
        .
        Sinon, pour mesurer la nocivité de l’euro, on peut comparer le taux de chômage entre les pays de la zone euro, et les pays européens qui ont gardé leur monnaie nationale. Le chômage est plus élevé dans la zone euro.
        .
        « L’eau mouille et le chômage tue », par Carlo Cippola, un historien italien qui, comme Jacques Sapir, s’épuise à enseigner les rudiments économiques au peuple de Gauche, qui ne comprend que couic aux questions monétaires, mais la ramène savamment.
        .
        « UPR Analyse statistique du lien entre l’euro et le chômage » par C.H Gallois.
        .
        « Étude de Sapir & Murer, sur les scenarii de sortie de l’ euro »
        Site Respublica, à télécharger.
        .
        Merci et bonne soirée !


      • kssard kssard 16 janvier 21:40

        @velosolex
        Je cite une étude européenne très sérieuse réalisée par des allemands et vous me traiter de manipulateur ???? Peut être devriez vous la lire ? Moi je l’ai fait en tout cas. 
         Nicolas Boileau disait : « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent clairement ». Ce n’est pas votre cas, car la suite de votre intervention n’est qu’un salmigondis de copier-coller fort indigeste. Vous ne trouvez pas ? j’aurais aimé pouvoir vous répondre avec courtoisie mais vous ne me le permettez pas. 


      • kssard kssard 16 janvier 22:22

        @Fifi Brind_acier
        Merci aussi pour votre soutien qui n’est pas de trop, car il faut le bras solide pour tenir la barre, tant la mer est houleuse et les esprits parfois démontés. 
        Excellente soirée à vous, 


      • velosolex velosolex 16 janvier 23:45

        @kssard
        Si je parle de manipulation, c’est en rapport par exemple à cette phrase
        « Le fait que Macron veut rencontrer Merkel pour refonder l’Europe est bien la résultante que cette europe ruine les français ». 

        La cause à effet n’existe que pour vous. C’est une affirmation partisane, faisant des conclusions gratuites. En ce sens c’est bien une volonté de manipulation.
        Macron veut rencontrer Merkel. OK
        Pour refonder l’Europe OK...C’est une fin en soi. 
        « Parce que cette europe ruine les français » est une allégation gratuite, suggestive. .
        Vous pouvez le pensez mais l’écrire comme une vérité , tend à vouloir faire rentrer les autres dans un schéma manipulateur d’adhésion, car vous n’amenez absolument aucun élément à charge.
        Les paranoïaques utilisent souvent ce mode opératoire pour tenter de faire adhérer les autres à leur délire, en partant d’un postulat cohérent, mais qui dévie, insensiblement vers le mensonge. 
        Quant à mes copiés collés, que je date, que je précise, je ne doute pas qu’ils vous dérangent et que vous tentiez de les déprécier. Mais j’ai mes opinions, et je ne suis pas le seul à les avoir. 


      • velosolex velosolex 16 janvier 23:57

        @sleeping-zombie
        Vous révélez l’imposture, difficile à admette à quelqu’un qu’à la main sur le cœur, et qui ne demande d’une étude qu’à croire que ce qu’il en attend. 
        Et c’est formidable quant elle est conforme à ses vœux. 


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:21

        @sleeping-zombie
        parce que ça sonne mieux que « astrologie ».

        Puisque vous mettez en doute la validité de cette étude, personne ne vous empêche de fournir d’autres études qui prouvent que l’euro a enrichi la France.

        Où sont vos sources ?


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:35

        @velosolex
        Les paranoïaques utilisent souvent ce mode opératoire pour tenter de faire adhérer les autres à leur délire, en partant d’un postulat cohérent, mais qui dévie, insensiblement vers le mensonge. 


        Où sont les sources qui vous permettent de dire que l’euro a enrichi les Français ?
        Sur quelles études vous appuyez-vous ?
        .
        Au lieu d’insulter, la moindre des choses quand on est honnête et en désaccord avec les sources proposées, c’est de fournir vos propres documents.
        Où sont -ils ?
        .
        Voici une liste des économistes favorables à une sortie de l’euro.

        Frederic LORDON, Jacques GENEREUX, que l’on ne presente plus, deux prix Nobel d’economie americaine, Paul KRUGMAN et Joseph STIGLITZ

        Florin Aftalion, professeur émérite à l’ESSEC
        Vincent Brousseau, Diplômé de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud et titulaire de deux doctorats, l’un en mathématiques et l’autre en économie, a travaillé pendant 15 ans à la Banque centrale européenne (BCE) et était, jusqu’au 1er janvier 2014, l’un des deux économistes français du département de la politique monétaire. 
        Alain Cotta, économiste, professeur à HEC et à Dauphine 
        Dominique Garabiol, diplômé de l’ESSEC et docteur ès sciences économiques, commença sa carrière à la Banque de France en 1981. En 1986, il devint chef de la section des études au secrétariat général de la Commission bancaire. 
        Jacques Généreux, Professeur d’économie à Science po Paris
        Jean-Pierre Gérard, Ancien membre du Conseil de la Politique Monétaire, il est Président du club des N°1 mondiaux français à l’exportation 
        Gael Giraud, Chargé de Recherches (1re Classe) au CNRS. Chercheur associé à l’École d’économie de Paris et consultant scientifique
        Brigitte Granville, Professeur d’économie internationale et d’économie politique à la « School of Business and Management », Queen Mary, University of London. 
        Gérard Lafay, Professeur émérite de sciences économiques, Paris II 
        Frédéric Lordon, Directeur de Recherche au CNRS, Directeur d’Etude à l’EHESS 
        Bernard Maris Professeur des universités à l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII. Il a également enseigné la micro-économie à l’université d’Iowa (États-Unis) et à la banque centrale du Pérou, membre du conseil général de la Banque de France
        Jacques Mazier, Professeur de sciences économiques, Université de Paris 13 
        Bruno Moschetto, professeur de sciences économiques à HEC 
        Philippe Murer, professeur de finance à l’Université Paris 1. 
        Steve Ohana, professeur assistant en finance à ESCP Europe. Il est diplômé de l’Ecole Polytechnique.
        André Orléan, administrateur de l’INSEE en 1974, puis directeur de recherche au CNRS en 1987. Directeur d’Etude à l’EHESS. 
        Christophe Ramaux, économiste français, Maître de Conférences à l’Université Paris I et chercheur au Centre d’Économie de la Sorbonne.
        Jean Jacques Rosa, Professeur émérite d’économie et de finance à Science Po Paris.
        Jacques Sapir, Directeur d’Etude à l’EHESS.
        Henri Sterdyniak, Directeur du Département économie de la mondialisation de l’OFCE, ancien administrateur de l’INSEE. 
        Jean-Pierre Vesperini, Agrégé de sciences économiques (major), Professeur d’économie à l’université de Rouen, ancien membre du Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre. 
        Philippe Villin, banquier d’affaires, ancien élève de l’Ena. 

        Suite dans le document.


      • sleeping-zombie 17 janvier 09:58

        @Fifi Brind_acier
        « 
        -Les martiens existent, je les ai vu dans mes rêves »
        -Ah ? mais tu sais que voir un truc en rêve n’est pas ce qu’on considère habituellement comme une preuve ?
        -toi t’as une preuve qu’ils existent pas ? non ? alors ? hein ? alors ?"

        Non, j’ai pas de preuve, j’en ai pas besoin, c’est pas moi qui me pose en détenteur de vérité, c’est pas moi qui cherche à convaincre qui que ce soit.


      • velosolex velosolex 17 janvier 10:00

        @Fifi Brind_acier
        Je vais pas assommer les gus avec des liens que je vais mettre des plombes à lire et à copié collé, et qui ne seront jamais lues, comme les vôtres, ou celles de Lalau dont la photocopieuse est enrayée.
        Pas la peine de m’envoyer donc votre liste nécrologique de sommités longue comme un jour sans fin. 
        Un seul copié collé d’un texte humain de John Le carré, pas de la petite bière, suscite chez l’auteur une moue de dégout, et des réflexions de faussaire à mon encontre. On préfère des chiffres truqués. Ca se comprend
        Vous me direz, vous écrivez pas pour lui. C’est sûr son billet que je trouve manipulateur, et peut être bien à la solde d’un lobby d’influence, comme l’article qu’il site, entraine des réflexions, qui ne lui sont même pas adressées en retour. Ce n’est qu’un leurre. 
        Pour contrer l’intriguant, le troublions, comme vous faites, utiliser la technique de l’épuisement. De l’interrogatoire policier. Quelles sont vos sources ? ….Rentrer la dedans est sucidaire...Lesquelles ?...Je peux vous en trouver de toutes couleurs. Au bout du compte, seule l’opinion du tiers compte, dans son jus, dans sa vérité, avec son éloquence. J’ai pas de sources à vous donner pour me faire comprendre. Vous pigez parole humaine, ou vous êtes un robot...Maintenant je connais assez les techniques orwelliennes pour ne pas mordre au premier hameçon qui m’est tendu


      • sleeping-zombie 17 janvier 10:03

        @sleeping-zombie
        De manière générale, le problème avec les militants minoritaires (qu’ils aient raison ou non), c’est qu’ils sont tellement affamés de légitimité qu’ils sont prêts à accepter n’importe quel argument du moment qu’il va dans leur sens.
        On obtient ainsi un gros n’importe quoi dans le discours, qui dessert la cause défendu. Vous êtes vos pires ennemis...


      • Le421 Le421 17 janvier 15:26

        @sleeping-zombie
        Si vous arrivez à échanger de façon constructive avec un militant UPR, alors moi je dis « respect »...


      • assouline assouline 17 janvier 15:53

        @Fifi Brind_acier

        Carlo Cippola, un historien italien qui, comme Jacques Sapir, s’épuise à enseigner les rudiments économiques au peuple de Gauche, qui ne comprend que couic aux questions monétaires,

        Ces deux experts ont-ils expliqué aux masses ignorantes qu’un lien de corrélation n’est pas un lien de causalité !
        Nan, pas encore ?
        C’est qu’on en est alors qu’à la leçon n° 2 ou 3...
        Il reste du pain sur la planche...


      • assouline assouline 17 janvier 16:06

        @Fifi Brind_acier

        Le chômage est plus élevé dans la zone euro.

        Au fait, pendant que vous êtes encore là...
        Une question à laquelle vous n’avez jamais répondu...
        Comment, vous qui comprenez « plus que couic » aux questions monétaires, expliquez-vous les très bon résultats du chomage en Autriche et en Allemagne, avec l’Euro comme monnaie ?


      • samy Levrai samy Levrai 17 janvier 18:55

        @kssard
        La note de ton article est excellente, il attire juste tous les collabos euro atlantistes, continue !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 19:01

        @sleeping-zombie et autres petits génies qui n’ont jamais besoin e prouver ce qu’ils avancent,
         
        le problème avec les militants minoritaires (qu’ils aient raison ou non), c’est qu’ils sont tellement affamés de légitimité qu’ils sont prêts à accepter n’importe quel argument du moment qu’il va dans leur sens.


        .

        Mais nous attendons avec impatience vos documents et vos preuves !

        Vous considérez que ceux qui fournissent des études comme des menteurs quand les conclusions ne vous conviennent pas, mais vous êtes incapables de fournir des études qui prouvent le contraire !
        .
        Les billets d’Agoravox et les commentaires, sont lus par des milliers de lecteurs. Ce sont eux qui jugent vos commentaires !

        Si vous préférez passer pour des Mickeys, c’est votre affaire.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 19:10

        @Le421
        Si vous arrivez à échanger de façon constructive avec un militant UPR, alors moi je dis « respect »...


        Les militants de l’ UPR qui ont aucun problème.
        Ils s’appuient toujours sur des documents vérifiables par tout le monde.
        .
        Échanger sur quoi ? Vous exprimez des avis qui ne s’appuient sur rien.
        On pourrait discuter sur les documents, si vous fournissiez les vôtres !
        Elles sont où, vos sources d’information ??


      • Clouzit 18 janvier 08:05

        @assouline

        travaillant a l anpe c est comme en france on manipule ....les uns n y on plus droit pour tel raison..d autre pour autre raison son vire..rtc et commr ca on a de bon chiffre sur la baisse du chomage


      • sleeping-zombie 18 janvier 12:10

        @Fifi Brind_acier
        Mais nous attendons avec impatience vos documents et vos preuves !
        (nous ? qui nous ? quelqu’un m’écoute ici ?)

        a toi, ô militant de base, si tu veux comprendre pourquoi ton idéologie ne passe pas la barre des 2%
        de moi, indifférent de base, qui a suffisamment de temps à perdre pour t’écouter, mais qui ne te donne initialement pas plus de crédit qu’à ceux que tu dénonces...

        Comme je te l’ai déjà dit, c’est pas moi qui cherche à te convaincre, c’est toi qui vient me voir et essaie de modifier mes opinions.
        J’en ai rien a faire de l’Europe, j’ai pas vu la différence entre avant et après. Mon opinion, si vraiment elle t’intéresse, c’est que globalement, je trouve que le monde va de mieux en mieux. Et comme l’Europe fait partie du canevas général, dans le doute autant continuer.

        Mais si tu te pointes et me cries au visage que l’ « Europe, c’est le mal » :

        1. Ca me rend l’Europe plus sympathique, parce que j’aime pas les gens qui m’interpellent en criant, quels qu’ils soient.
        2. J’attends que tu me convainques avec de bon arguments, et pas des trucs que je peux contre-carrer en 3 minutes de lecture comme cette étude bidon.
        3. Si tes arguments s’avèrent trop légers pour être convaincants, c’est pas à moi de te convaincre avec des meilleurs, c’est à toi d’en trouver d’autres.

        Bref, pour résumer, quand tu milites, tu es le publicitaire, et moi le public. Si ta pub n’est pas bonne, c’est pas à moi de prouver que ton produit est mauvais. Il est peut-être très bon, mais tu échoues à le vendre. Ni même a provoquer la curiosité.

        (la conséquence de tout ça)

        Dans l’état actuel des choses, je n’ai jamais croisé de militant UPR ailleurs qu’ici. Mais si un jour en soirée je croise un militant UPR, j’aurai un apriori négatif. Grâce a toi. Merci fifi.

        et du coup l’UPR reste à 2% parce que les crétins indifférents comme moi ont l’air beaucoup nombreux que les illuminés à la vérité révélée comme toi (ou d’un autre bord politique, moderatus)


      • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 18 janvier 13:28

        @sleeping-zombie
        Je suppose qu’il est inutile de demander des détails sur la méthode qui a permis de sortir ces chiffres ?

        on s’en fout, ca va dans le sens de l’upr donc c’est très bien... Asselineau 2022 !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:33

        @dormeur,
        Comme je te l’ai déjà dit, c’est pas moi qui cherche à te convaincre, c’est toi qui vient me voir et essaie de modifier mes opinions.


        .
        Meueuh non, j’écris des commentaires pour les lecteurs d’Avox !
        Pas pour vous convaincre ! A cette heure, le billet a été lu par plus de 2000 personnes.


        et du coup l’UPR reste à 2% parce que les crétins indifférents comme moi ont l’air beaucoup nombreux que les illuminés à la vérité révélée comme toi

        .
        Et plus de 2000 personnes ont lu vos insultes. Je suppose qu’ils vont garder une bonne image de ceux qui défendent l’Union européenne & l’euro.
         


      • sleeping-zombie 19 janvier 02:13

        @Fifi Brind_acier
        Mépris oui, insulte je ne crois pas.
        Pas pour vous convaincre ! A cette heure, le billet a été lu par plus de 2000 personnes.


        Moi ou d’autres, qu’est-ce que ça change à mon argument ? tu cherches à convaincre, c’est à toi d’être convaincant. Que je sois le destinataire ne change rien. Et puis « lu », c’est très optimiste. « chargé dans un navigateur internet » est plus réaliste ^^
        ... hmm.. et si c’est le public qui t’intéresse autant, pourquoi ne pas publier ?


      • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 10:27

        Pas besoin d’études de scribouilleurs payés 10 000€ par mois pour le voir , il suffit de faire ses commissions ....

        Ceux qui prétendent le contraire ne font jamais leurs courses , ils vivent au crochet des citoyens et leur salaire leur sert d’argent de poche et en plus ils se servent car ils n’en n’ont jamais assez  ....


        • Pour la Belgique, je ne suis pas étonnée.... L’Allemagne a bien tiré les marrons du feu après 45. Ne payant même pas ses dettes de guerre,....


          • kssard kssard 16 janvier 12:09

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Oui même constat pour la Grèce


          • velosolex velosolex 16 janvier 19:24

            @kssard
            On a vu ce que cela à donné après 18, et le traité de Versailles.
            L’exigence de la dette de guerre allemande a justement mené à la catastrophe qui a suivi. 
            Même l’histoire pour les nuls remet les pendules à l’heure dans ce genre d’élucubrations. 


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 janvier 19:36

            @velosolex

            Ça n’empêche pas que les shleus ont un problème d’ego qui revient aujourd’hui sous une autre forme.


          • velosolex velosolex 16 janvier 19:47

            @Aita Pea Pea

            Je sais pas si les Grecs se la joueraient plus modeste. Il ne s’agit que de la nature humaine, pas le fait d’être allemand, français, ou britannique. Ah non c’est vrai ces derniers font plus partis de la ligue des champions...J’en connais individuellement assez pour éviter de systématiser. Beaucoup d’étrangers dans mon coin paumé. Pas des richous ; Je connais un anglais qu’a fait les malouines, un autre qui tenu un pub à Birmingham. Un copain allemand, Frank, qui prend de l’âge, qui me file des kiwis. Il est né à Hambourg, et reste tétanisé en se rappelant des bombes incendiaires sur la ville. Les histoires d’ego ça me regarde pas. C’est de l’abstrait, du foin donné aux peuples pour qu’ils mordent à l’hameçon et se clivent. Bojo joue avec le futur des gens qu’avaient fait leur vie ailleurs. L’histoire est loin d’être finie tant la note est amère aux anglais. lls ont pris les consommations, mais pas encore réglé l’adition. Le réveil va être terrible. 


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:38

            @velosolex
            L’histoire est loin d’être finie tant la note est amère aux anglais. lls ont pris les consommations, mais pas encore réglé l’adition. Le réveil va être terrible. 

            Où sont les sources sur lesquelles vous vous appuyez pour porter ce jugement ?
            Je parle de sources sérieuses, pas des prévisions apocalyptiques des médias.


          • velosolex velosolex 17 janvier 10:07

            @Fifi Brind_acier
            « Les sources, vous dis je. Les sources !, »...
            Un mantra obsessionnel..C’en est désopilant, on dirait du Molière, dans le malade imaginaire. 
            Vous devriez remonter celles de la Loire. ca vous réconcilierait avec l’eau pure. 
            Le problème c’est qu’il y a deux, là haut, au gerbier des joncs.
            Encore une source de débats. 


          • assouline assouline 17 janvier 16:00

            @Fifi Brind_acier
            @velosolex

            Je parle de sources sérieuses, pas des prévisions apocalyptiques des médias.

            Vous seriez bien inspirée de vous imposer le même degré d’exigence...
            Et de renvoyer à des « sources sérieuses » plutôt qu’à des « prévisions apocalyptiques de l’UPR »...


          • bebert 17 janvier 17:58

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Et mis à sac la Grèce en s’engraissant sur son dos 


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 19:39

            @velosolex
            Un mantra obsessionnel..C’en est désopilant, on dirait du Molière, dans le malade imaginaire. 

            Vous bottez en touche, dès qu’on vous demande de prouver ce que vous affirmez.Vous n’êtes même pas désopilant, vous êtes pathétique.
            .
            Le Pacte de stabilité & de croissance de la zone euro, auquel la Commission fait sans cesse référence, pour imposer ses réformes à la France, a été mis en place en 1997, avec comme objectif de faire converger les économies de la zone.
            .
            Manque de bol, plus le temps passe, plus elles divergent.
            Mais ça ne fait rien, les Mamamouchis européens sont imperturbables, et gardent le cap. Pourquoi changer un machin qui perd, mais qui permet d’imposer des lois anti sociales aux populations ? Ce n’est pas le MEDEF qui va porter plainte.
            .
            PS : le document que j’ai mis en lien, ne vient pas de l’ UPR, mais d’ Europe 1.
            C’est Bruno Lemaire qui parle de divergences des économies de la zone euro, pas Asselineau..
            .
            Vous pouvez aussi consulter cet article de la Tribune, qui n’a rien à voir avec l’ UPR non plus : « Zone euro, des divergences ingérables ».

            C’est ballot, mais il arrive aux mêmes conclusions qu’Asselineau, l’euro ne peut pas faire converger les économies de la zone, c’est un constat d’échec.
            .
            Une grande machine à diverger

            "La réalité, c’est que l’Europe en régime de monnaie unique reste une grande machine à diverger.

            Et que rien de ce qui était au cœur de la crise n’a été réellement résolu.

            Pour cela, il faudrait s’appuyer sur autre chose que les forces spontanées du marché et avoir une politique de transferts et d’investissement autrement plus volontaire que celle qui existe aujourd’hui sur l’espace européen.

            En dépit du plan Juncker et des aides structurelles, presque tout reste à construire dans ce domaine. Seule condition pour que la zone euro devienne un espace de convergence."



          • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 18 janvier 13:37

            @velosolex

            L’histoire est loin d’être finie tant la note est amère aux anglais. lls ont pris les consommations, mais pas encore réglé l’adition. Le réveil va être terrible.

            ou pas, l’humain a un don incroyable pour oublier tout tellement vite... 

            les japs ont aussi une sacrée revanche à prendre...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 janvier 12:56

            Les prolos français payent en marks et sont payés en francs .


            • Depuis l’euro, le coût du logement a explosé en France : prix des ventes à Paris multiplié par 6 en 20 ans, 60000 habitants en moins dans la capitale. Les salaires, eux, ont peu augmenté. C’est bien l’Europe des banques d’affaires et des rentiers...


              • kssard kssard 16 janvier 14:20

                @France Républicaine et Souverainiste
                Parallèlement, en 1999, ma baguette de pain ainsi que ma laitue que je payais 1 francs sont passés du jour au lendemain à 1 euro !!!!! soit une augmentation de 650 %.

                J’ajoute que mon employeur lui ne m’a pas augmenté......


              • Buzzcocks 16 janvier 15:21

                @kssard
                Votre remarque est intéressante..... parce qu’elle est fausse mais dans l’imagerie populaire, effectivement, on pense qu’on payait 1 franc.
                En 2001, juste avant le passage à l’euro, la baguette ne valait pas 1 franc.... comme tout le monde le pense.... elle valait 4.30 Francs. Il faut remonter à 1975 pour trouver une baguette à 1 franc.
                Du coup, 4.30, ça fait du 0.68 euros. Elle est maintenant à 0.95 euros (0.90 dans ma boulangerie), on est donc très loin de votre augmentation de 650%.
                Et votre salaire, si on prend le SMIC, et bien, il a augmenté.... plus vite.

                Prendre la baguette pour prouver que l’euro nous a torpillé.... ce n’est pas bon du tout.


              • Buzzcocks 16 janvier 15:31

                @France Républicaine et Souverainiste
                Dans une transaction immobilière, il y a un vendeur et un acheteur... Donc si une personne trouve qu’il paie un peu fort son logement, un autre, empoche la même somme. Somme qui va lui permettre de financer un bien plus cher, ou mieux situé ou, tout craquer en putes et en drogues.
                Lorsque vous héritez de la maison de la grand mère, vous êtes bien content que l’immobilier ait fait x6.

                Si l’immobilier s’envole, c’est parce que les taux sont bas, et que la démographie est dynamique, donc on a besoin de loger pleins de gens. On peut aussi dire que l’état n’a rien fait non plus pour dynamiser certains espaces, pour tout concentrer à Paris (Lyon, Nantes, Toulouse etc..). A Mulhouse ou à Gueret, l’immobilier n’a pas fait x6 !

                 


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 15:36

                @Buzzcocks
                 
                 
                Certes, comparaison n’est pas raison.
                Pour être complètement honnête, relevons également, que la baguette d’aujourd’hui est une merde infâme, gustativement parlant.
                 
                Et que pour trouver du pain d’une qualité équivalente à celle de 1975, ben j’sais pas trop combien il faudrait débourser.
                Et encore, à condition de trouver une boulangerie qui en vende, ce qui n’est pas le cas dans un rayon de 50 kilomètres autour de chez moi !
                 
                Ben pour le salaire...
                Evidemment, le SMIC, hein ?
                Et sinon, le pouvoir d’achat ?
                Mouarfff !
                 
                 


              • foufouille foufouille 16 janvier 15:38

                @Buzzcocks

                la « baguette » la moins cher est à 35c. 65 à LIDL, etc.


              • foufouille foufouille 16 janvier 15:49

                @Jeekes

                tu as de la bonne baguette pour mois de 1€ mais il faut chercher.

                celle de 75 avait la sueur du boulanger et l’odeur de l’absence de WC ...........


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 16:02

                @foufouille
                 
                 
                T’es bien gentil, mais tu ne m’as pas lu.
                Aucun boulanger digne de ce nom, loin, très loin autour de chez moi.
                 
                Je ne sais pas quel âge tu as.
                Et s’il te reste un semblant de mémoire...
                Si c’est le cas, tu devrais te souvenir du goût du VRAI pain.
                Celui qu’on pouvais manger ’’nature’’ juste parce qu’il croustillait et qu’il était... BON.
                 
                Après, si tu en es à considérer que la baguette de Lidl mérite le nom de pain, j’peux plus rien pour toi !
                 
                 


              • sleeping-zombie 16 janvier 16:05

                @Jeekes
                Et que pour trouver du pain d’une qualité équivalente à celle de 1975, ben j’sais pas trop combien il faudrait débourser.


                Pas grand’chose. 80€ grand maximum pour une machine à pain. Quelques tests pour trouver ta composition personnelle et tu te retrouves avec du pain bien meilleur que le décongelé qu’on te file (parfois) en boulangerie.
                ... Et si tu as la flemme, même le pain Picard est souvent meilleur.


              • foufouille foufouille 16 janvier 16:24

                @Jeekes

                dans certains département où j’ai vécu il fallait beaucoup chercher pour trouver une vraie boulangerie. soit il fallait faire 50 km soit le faire soi même. je n’ai pas testé toutes les boulangeries non plus.

                en général, il y a toujours du monde dedans et souvent une rupture de stock.

                des fois c’est cher, 1.60 mais certaines font du bon pain et en ville aussi.

                il est très bon sans rien.

                si tu en veut une chez toi, lance un projet genre crowfouding.


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 16:40

                @sleeping-zombie
                 
                 
                Désolé, j’en ai goûté du pain ’’fait maison.’’
                Ben comment dire, faut vraiment pas être difficile !
                 
                Petite précision, le pain congelé, c’est pas parfois, c’est 99,9 % du temps.
                 
                Les boulangers qui font leur pain, de A jusqu’à Z, j’en connais pas.
                Soit ils achètent de la pâte congelée, soit (les plus feignants ou les plus radins) directement le pain déjà formé et congelé, tout prêt à cuire.
                Voire juste à réchauffer...
                 
                Mais j’insiste, IMPOSSIBLE de faire du pain soi-même qui ait le goût et les qualités gustatives et nutritionnelle du pain d’autrefois.
                 
                Pourquoi ? Deux raisons :
                 
                Une machine à pain n’est qu’un petit four électrique et que pour faire un pain de qualité, il faut un (gros) four à bois,
                Parce que les farines vendues aujourd’hui sont juste de la merde !
                 
                Et ce n’est pas une question de flemme, quel argument ridicule !!!
                 
                Sinon, je pourrais aussi élever des vaches, des cochons, des moutons, des poules... Pi aussi cultiver du blé, du riz, des patates et tout le reste.
                Juste histoire d’être sûr de manger sain ?
                 
                Bon, parlons aussi du pain de chez Picard.
                Ces petits bouts de machin congelés, c’est bien ça ?
                T’as intérêt à le bouffer entier, ton truc. Pas question d’en garder pour le lendemain, c’est devenu de la pierre !
                Sinon le goût, tu as déjà mangé du vrai pain ?
                Tu sais celui qu’on pouvait conserver plusieurs jours ?
                 
                Sûrement pas...
                 
                 


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 16:48

                @foufouille
                 
                 
                Ben oui, t’as raison, j’vais faire cinquante bornes (cent aller-retour) pour acheter du pain. Tous les jours ?
                Parce que sinon faudra que je le congèle.
                Tu crois pas que tu capilotractes, là ?
                 
                T’as pensé à la planète, à mon bilan carbone.
                Nan j’rigole...
                 
                Et ton crowfouding, c’est aussi une plaisanterie ?
                Sans déc !
                 
                Tiens, pour ton info, le dernier boulanger dans mon bled, un arabe qu’était venu manger le pain des français (et c’est vrai, c’est pas du Fernand Raynaud), il a mit la clé sous la porte. Tous mes cons-citoyens préfèrent aller acheter leur pain en grande surface.
                Il est dégueulasse, mais moins cher...
                 
                 
                 

                 


              • sleeping-zombie 16 janvier 16:55

                @Jeekes
                J’étais pas né en 1975, mais ma référence c’est la boule de pain du fond de la Haute Normandie du milieu des années 80.
                Et oui, c’était délicieux.
                Et encore meilleur tartiné de beurre (1/2 sel comme tout beurre qui se respecte), mais on pouvait le manger tel quel.
                Est-ce que ça le rend éligible à ton label personnel « vrai pain ? » aucune idée.

                Mais oui, le pain actuel sèche à une vitesse grand V.

                Par contre :
                > j’ai déjà mangé de l’excellent pain fait maison, mais pour ça faut faire des tests pour trouver les bons ingrédients (farine et compléments) et dosages
                > et décongelé du Picard, mangé le lendemain sans que ce soit de la pierre (le stocker dans un torchon, ça aide)


              • foufouille foufouille 16 janvier 16:59

                @Jeekes

                une MAP est de la merde en bas de gamme, juste bonne à pétrir.

                une bonne MAP, c’est 150 minimum avec des programmes personnalisables.

                il existe des tas de farine plus ou moins cher mais la bas de gamme plus de la levure de boulanger permet de faire du pain meilleur que auchan ou bannette.

                le levain se vend aussi et bio.

                j’ai un gros doute sur tes 0.1% de boulanger chez toi.

                ensuite hors de la baguette, il existe des pains spéciaux mais plus cher.


              • foufouille foufouille 16 janvier 17:02

                @Jeekes

                faut faire les courses, grosses courses pour le mois en même temps.

                les 10 ou 20 kg de viandes, 4kg de gros pain à congeler, etc.


              • foufouille foufouille 16 janvier 17:12

                @Jeekes

                si c’est des cons chez toi, il te reste à déménager ou à en faire toi même, c’est pas compliqué mais ça prend du temps et un peu de matériel vite rentable.


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 17:29

                @sleeping-zombie
                 
                 
                ’’Est-ce que ça le rend éligible à ton label personnel « vrai pain ? » aucune idée.’’
                 
                Bien sûr.
                Et +1 pour le beurre salé !
                 


              • Jeekes Jeekes 16 janvier 17:46

                @foufouille
                 

                ’’faut faire les courses, grosses courses pour le mois en même temps.

                les 10 ou 20 kg de viandes, 4kg de gros pain à congeler, etc.’’

                 

                Ben oui, mais non.

                Je n’achète ma viande que chez mon ’’petit’’ boucher.

                Un gars qui a ses propres bêtes, élevées aux champs, dans le Limousin.

                Chère mais tellement bonne. J’te raconte pas.

                Surtout avec mes légumes du jardin...

                 

                Et pas question de congeler le pain, j’en veux du frais !

                Et j’en n’ai rien à secouer des pains ’’spéciaux.’’

                (On parle bien des pains :

                au oignons,

                au lardons,

                au noix,

                au sésame,

                tartinés de farine indigeste,

                tsétéra...

                Du pain pour bobos-parigots, en somme... )

                 

                Nan, je veux du pain normal ! 

                Est-ce que c’est trop demandé ?
                 
                Sinon, chez moi, y’a le même pourcentage de cons que partout ailleurs.
                Enfin, j’présume.
                C’est quand même pas pour ça que je vais déménager.
                Au moins ces cons-là, je les connais.
                 
                Imagine, faudrait que je me réhabitue à des cons différents ?
                Des nouveaux cons.
                Des cons caduques, des cons débutants...
                A mon âge ? La galère !
                 
                 
                 


              • foufouille foufouille 16 janvier 18:03

                @Jeekes

                mon boucher vendait de la merde pas fraiche et cher donc la viande était acheté au colis dans une grande boucherie. la station GPL était aussi toute proche, etc.

                non je parle de pain de campagne de 2kg ou des boules de pain gris, noir truc introuvable dans une fausse boulangerie.

                j’ai aussi fait mon pain des années avant car le boulanger vendait de la merde.

                si les habitants ne veulent que manger de la merde, c’est certain que la baguette haut de gamme ne se vendra pas.

                les gens sont plus sympa dans le sud et la bouffe est meilleur.


              • Attila Attila 16 janvier 18:22

                @Jeekes
                «   — Une machine à pain n’est qu’un petit four électrique et que pour faire un pain de qualité, il faut un (gros) four à bois,
                — Parce que les farines vendues aujourd’hui sont juste de la merde !
                 »
                On trouve des petits pétrins pour 1 kilo de farine. Le four à bois est mieux mais on fait également du très bon pain avec un four électrique . . . à condition de prendre de la bonne farine.
                Je prend la mienne chez un meunier artisanal. Un pain de 1,6 kilos me revient à 2,5€ (farine avec des grains de céréales). Chez le boulanger, la baguette aux céréales de 400 grammes coûte 1,4€.

                .


              • velosolex velosolex 16 janvier 19:26

                @kssard
                Jambon-beurre, et le lecteur pris pour un cornichon


              • Allexandre 16 janvier 20:24

                @sleeping-zombie
                Vous qui semblez être né avec une cuillère en or dans la bouche, continuez de faire l’idiot que vous êtes. Il n’est pas besoin de chiffres et autres statistiques complexes pour savoir que l’euro a été fait par et pour l’Allemagne, avec la bénédiction des Etats-Unis. Mais votre relatif jeune âge explique votre manque d’expérience et de connaissance du coût de la vie, telle que peut la connaître la ménagère de 50 ans.
                Ayez au moins l’humilité de ne pas trop la ramener, tant vous manquez de tenants et aboutissants. Dormez bien et prenez un stilnox !!


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 21:44

                @sleeping-zombie

                La zone euro a été décidée en 1965 à Washington, entre des Hauts fonctionnaires américains et le Vice Président de la CEE, Robert Marjolin.
                .
                C’est un fait caché aux Européens, qui a été découvert par un journaliste britannique Evans Pritchard, qui est allé fouiller dans les archives déclassifiées du Département d’Etat US, l’équivalent de notre ministère des Affaires étrangères.
                .
                Il l’a publié dans le quotidien britannique Daily Telegraph le 19 Septembre 2000.
                Le document découvert se termine par les mises en garde suivantes, qui prouvent bien la mauvaise conscience des Américains, en imposant une monnaie commune :

                « Une note émanant de la Direction Europe, datée du 11 juin 1965, conseille au vice-président de la Communauté Économique Européenne, Robert Marjolin, de poursuivre de façon subreptice l’objectif d’une union monétaire.

                Elle recommande d’empêcher tout débat jusqu’au moment où « l’adoption de telles propositions serait devenue pratiquement inévitable ».


              • kssard kssard 16 janvier 21:46

                @velosolex

                Est il possible que débat porte sur les idées et ne vire systématiquement à l’invective ? 


              • sleeping-zombie 16 janvier 22:07

                @Allexandre
                Il n’est pas besoin de chiffres et autres statistiques complexes pour savoir que l’euro a été fait par et pour l’Allemagne, avec la bénédiction des Etats-Unis

                Je suis surpris ne pas y voir mention d’Israel...

                Je traduis ton message : « vous êtes un idiot, car toute personne dotée d’un peu de bon sens pense comme moi, et vous ne pensez pas comme moi ».
                Ce genre d’argumentation, sur Avox ne manque jamais de me faire rire.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 22:07

                @kssard

                @velosolex

                Est il possible que débat porte sur les idées et ne vire systématiquement à l’invective  ? 

                .
                Non, c’est pas possible ! Dès qu’on touche à l’UE & à l’euro, ça déchaîne tous les religieux du site, qui en perdent leurs nerfs !
                .
                C’est un crime de lèse majesté que de remettre en cause les dogmes européens.
                Ils sont le Camp du Bien, comment osez-vous ?
                .
                C’est que vous êtes forcément un peu facho, sans doute d’extrême-droite, fortement populiste, un tantinet complotiste, et ... possiblement antisémite !
                .
                Sinon, quelqu’un de normal ne peut pas critiquer les dogmes européens, tenez-vous le pour dit !

                La prochaine fois, mettez le gilet pare balle et le casque lourd !

                Sinon, prenez patience, et bonne soirée !


              • sleeping-zombie 16 janvier 22:09

                @Fifi Brind_acier
                je me demandais quand notre principal porte-drapeau anti-UE allait pointer le bout de son nez... j’ai failli m’inquiéter. Encore un truc que j’ai raté visiblement...


              • velosolex velosolex 17 janvier 00:30

                @Allexandre
                Les us ont jamais béni l’euro, surtout en tant que monnaie de substitution au dollar. N’y a qu’à voir la jubilation de Trump devant le brexit pour comprendre.
                L’euro a sans doute des défauts mais curieusement les gens y tiennent drôlement. Les Grecs ont été les premiers à cracher sur l’Europe et l’Allemagne, mais sont restés à l’euro. Allez comprendre !
                Ne leur parlez pas du retour de la drachme ils en feraient un drame. 
                Je suis pas né de la dernière pluie mais j’évite de dire aux plus jeunes que celle d’avant était meilleur.
                Un téléviseur coutait deux mois de travail dans les années 70. Le cout de l’essence était encore plus important. Par contre les loyers se sont envolés, c’est sûr. Mais je doute que ça soit de la faute de l’Europe, et que les proprios feront une ristourne si on fait le Frexit. 


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:56

                @Buzzcocks
                La nocivité de l’euro ne se mesure surtout sur les entreprises (et donc les emplois) qui n’exportent plus, ou qui exporte moins.
                .
                La valeur de l’euro / $ est trop forte pour les pays du sud, alors qu’elle est plus faible pour l’Allemagne que si elle avait conservé le mark, ce qui a boosté ses exportations. Cf l’analyse de Sapir sur la compétitivité & l’euro.

                "Les derniers chiffres du commerce extérieur confirment ce que nous savions depuis des années. L’Euro est, pour la France, un piège mortel. L’accroissement récent du déficit commercial avec les autres pays montre bien la nature même de ce piège[1]. Le problème, ici n’est pas conjoncturel. Cela fait plus de 15 ans que le commerce extérieur de la France est régulièrement en déficit. Au-delà d’accidents qui peuvent être liés à la conjoncture, et qui peuvent accroitre ou diminuer ce déficit, la question de l’Euro doit donc être posée."

                .
                Une monnaie doit s’ajuster à la compétitivité d’une économie, mais l’euro ne peut pas être dévalué. La conséquence, c’est que le commerce extérieur de la France est dans les choux.
                .
                Journal économique la Tribune :
                « Commerce extérieur de la France 2017 : la Bérézina ! »
                .
                Le Monde 2019 : « Le déficit commercial de la France se creuse »
                Pour les 6 premiers mois de 2019, le déficit était déjà de 26,9 milliards d’euros.
                La balance commerciale est déficitaire depuis 15 ans.
                .
                PS : si vous contestez, prière de fournir vos sources.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 08:58

                @sleeping-zombie
                Coucou l’ami, je savais que je vous manquais !


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 09:07

                @velosolex
                Les us ont jamais béni l’euro, surtout en tant que monnaie de substitution au dollar. N’y a qu’à voir la jubilation de Trump devant le brexit pour comprendre.


                Les USA ont juste créé la zone euro en 1965, sinon ils ne s’intéressent pas à l’euro !
                .
                Vous racontez n’importe quoi, normal, vous ne citez jamais vos sources.
                C’est quoi vos sources ? Le Monde, Libé, BFM TV ?
                Où trouvez-vous vos informations ? Allez, courage, citez-les !
                .
                Trump et le Brexit. La GB n’a pas l’euro comme monnaie, mais la Livre sterling, vous vous enfoncez dans l’imaginaire.


              • velosolex velosolex 17 janvier 10:17

                @Fifi Brind_acier
                Encore les sources
                « Vous racontez n’importe quoi, normal, vous ne citez jamais vos sources.
                C’est quoi vos sources ? Le Monde, Libé, BFM TV ?
                 »

                Des mœurs de cabot derrière une grille….Prenez un laxatif. 
                Je suis capable d’avoir une opinion, contrairement à vous, s’en boire à la tétine d’un algorithme, ou d’un lobby. 
                Je n’ai pas de « sources », comme vous dites mécaniquement. Je n’ai que des avis, des opinions. Les miennes
                Une opinion, c’est la rencontre de son vécu, de son expériences, des influences croisées, de ses lectures, de son sens critique, de choses non appréciables, comme son état de santé, son humeur du jour, l’état de la lumière qui frappe à cet instant. 
                On n’a pas à la légitimité. Elle existe en elle même. Les autres peuvent être séduit , ou faire la grimace. Mais ils n’ont pas à tenté de la délégitimer de la pire façon en demandant son CV et sa carte d’identité, à la Castaner


              • JC_Lavau JC_Lavau 17 janvier 10:21

                @velosolex. J’apprécie que tu aies avoué si clairement être un égocentrique, et un pervers.


              • @Buzzcocks
                sauf que dans le cas parisien, l’acheteur c’est souvent la mafia chinoise, russe ou qataris qui viennent blanchir leur pognon dans la pierre. Les particuliers qui empruntent sur trente ans, c’est une arnaque (vous rendez combien en tout ?) et ça permet aux banques de récupérer le bien quand le gogo ne peut plus rembourser. 


              • Attila Attila 17 janvier 12:31

                @velosolex
                « Je n’ai pas de « sources », comme vous dites mécaniquement. Je n’ai que des avis, des opinions. Les miennes  »
                Vous vivez dans vos rêves.
                .
                L’esprit scientifique nous interdit d’avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes "
                Source : Gaston Bachelard.

                .


              • Le421 Le421 17 janvier 15:31

                @kssard

                Parallèlement, en 1999, ma baguette de pain ainsi que ma laitue que je payais 1 francs sont passés du jour au lendemain à 1 euro

                Alors là, c’est du lourd !!
                Je pense que c’est de 5 francs à 1 euro, comme je l’ai écrit pour mon petit noir au bistrot...
                De 1 franc à 1 euro, le boulanger aurait pris sa baguette dans la gueule.


              • assouline assouline 17 janvier 16:16

                @kssard

                Parallèlement, en 1999, ma baguette de pain ainsi que ma laitue que je payais 1 francs sont passés du jour au lendemain à 1 euro !!!!! soit une augmentation de 650 %.

                Quelle était donc la boulangerie qui vous vendait une baguette à 1 franc en 99 ?
                A combien évaluez vous votre mémoire ?


              • assouline assouline 17 janvier 16:21

                @Le421

                Parallèlement, en 1999...

                Mais bien sûr...
                Souvenez-vous. les prix des biens de première nécessité n’ont pas varié de plus de 10 cents au moment de la conversion en 2002.


              • bebert 17 janvier 18:01

                @Jeekes
                Sans compter qu’elles ont drôlement rapetissées 


              • Yaurrick Yaurrick 17 janvier 19:39

                @Fifi Brind_acier
                La valeur de l’euro/$ n’explique pas tout, le commerce extérieur étant pour les 2/3 avec d’autres pays de l’UE.
                Il faut aussi ne pas oublier que si la valeur de l’euro est trop importante pour exporter, cela permet en retour de diminuer le cout des importations (particulièrement pour le cas du pétrole).
                Et si l’on exporte, c’est bien pour avoir des devises étrangères qui servent ensuite à importer d’autres produits : croire que les importations sont sans relation avec les exportations est l’illustration d’une méconnaissance des principes basiques de l’économie.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 19:51

                @velosolex
                Une opinion, c’est la rencontre de son vécu, de son expériences, des influences croisées, de ses lectures, de son sens critique, de choses non appréciables, comme son état de santé, son humeur du jour, l’état de la lumière qui frappe à cet instant. 

                .. la vitesse du vent et l’âge du capitaine ! 

                Merci d’expliquer que vous n’apportez aucun élément d’information au débat, juste votre opinion, qui est pro européenne, et donc légitime, puisque c’est le camp euro-atlantiste & le Camp du Bien.
                .
                Contrairement à ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, forcément illégitimes, même s’ils apportent les preuves que vous vous trompez, j’ai tout bon ? 


              • bebert 18 janvier 11:21

                @foufouille

                « les gens sont plus sympa dans le sud et la bouffe est meilleur. »

                t’as vu çà dans quel film ?


              • L'Astronome L’Astronome 16 janvier 14:24

                 
                « Selon une étude allemande, l’Euro aurait largement pénalisé les Français »
                 
                On n’a pas attendu l’étude allemande pour se rendre compte que le niveau de vie a diminué de 20 à 25 % depuis l’introduction de l’euro que l’on peut, à bon droit, considérer comme de la fausse monnaie.
                 


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 21:56

                  @L’Astronome
                  que l’on peut, à bon droit, considérer comme de la fausse monnaie.


                  .
                  Ce n’est pas vraiment de la fausse monnaie. C’est une monnaie d’Empire.
                  Tous les Empires ont rassemblé des pays auxquels ils ont imposé la même monnaie, les mêmes lois etc, espérant n’en faire qu’un seul peuple.
                  .
                  Une monnaie ne peut fonctionner que dans un seul pays, une seule économie, avec un seul peuple. C’est ce que les économistes appellent : « une zone économique optimum ». Les USA par exemple, ont la même monnaie dans tous les Etats américains, car ils constituent une seule économie et un seul peuple.
                  .
                  Ce qui n’est pas le cas de l’ Europe. Il y a autant d’économies différentes que de peuples différents. L’euro va forcément éclater, car il ne convient qu’aux pays du nord de l’ Europe, et particulièrement à l’ Allemagne. (Bien que l’euro pose aussi des problèmes à l’Allemagne, mais c’est un autre sujet.)
                  .
                  Pour en savoir plus : « UPR-La tragédie de l’euro »
                  Tout le début de la conférence concerne les monnaies en général, l’histoire des monnaies et la fin des empires. Ensuite, c’est plus technique, faut s’accrocher un peu !


                • kssard kssard 16 janvier 22:07

                  @Fifi Brind_acier
                  Merci, et j’ajouterai que Mario Draghi à la tête de la BCE a trop pratiqué le Quantitative Easing avec une monnaie qui déjà n’était que tu papier car sans contrepartie, que la fin que vous annoncez est bien inéluctable. J’ajouterai aussi que la BCE a tellement racheté d’emprunts toxiques à la Grèce et au Portugal car plus rémunérateurs que les autres, que lesdits avoirs de la BCE sont complètement pourris.... mais tout cela est un peu un autre débat. 


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 09:24

                  @kssard
                  Oui, je n’ai pas parlé de la politique monétaire de la BCE et de sa rotative à billets !
                  Dans ce cas, il faut parler de l’ Allemagne, qui a un problème spécifique avec la BCE.
                  .
                  Les Allemands, (pas seulement le Gouvernement) sont vent debout contre la politique laxiste de la BCE, en complète contradiction avec leur manière très stricte de gérer la monnaie.
                  .
                  D’où un conflit d’enfer, totalement occulté en France, entre l’Allemagne et la BCE ! Déjà 3 allemands ont claqué la porte de la BCE.
                  .
                  Depuis les années 20 et l’inflation délirante du mark, les Allemands n’ont qu’une obsession monétaire : la valeur du mark. Répandre de la monnaie qui n’a pas d’équivalent en richesse concrète produite, fait baisser la valeur du mark.
                  .
                  UPR 2014-Bundesbank et BCE : la guerre de tranchées« 
                  .
                  UPR 2018 : 154 économistes allemands demandent l’introduction d’une procédure ordonnée de sortie de l’euro, dans les Traités ».
                  .
                  UPR 2019 Nouvelle démission d’un haut banquier central à la BCE"


                • Eric F Eric F 17 janvier 10:41

                  @Fifi Brind_acier
                  Vous faites quasiment l’apologie des largesses monétaires de l’actuelle direction de la BCE, envers laquelle l’Allemagne est réticente : - )
                  Certes, cela va surtout alimenter le circuit financier où c’est absorbé comme l’eau par le sable, mais du moins les taux sont si bas que notre pays emprunte pour une bouchée de pain, ce qui diminue la « charge de la dette » dans le budget par rapport à l’époque de « l’euro fort » de Trichet ou même celle du « franc ». Par ailleurs, du fait d’une certaine dilution, le cours de l’euro est moins surévalué, proche de 1,1 dollar, alors qu’il était monté à près de 1,6 dollar au pic de 2008. Encore trop élevé pour notre compétitivité sans doute, mais à contrebalancer par des facilités de commerce et d’emprunt pour nos entreprises et les consommateurs (il n’y a pas que l’état qui emprunte). Donc l’équation comporte plusieurs paramètres...


                • L'Astronome L’Astronome 17 janvier 14:11

                   
                  @Fifi Brind_acier : « Ce n’est pas vraiment de la fausse monnaie »
                   
                  Bon, disons de la monnaie artificielle, alors — ce qui reviens presque au même. De toute façon, c’est nous qui en faisons les frais.
                   
                  Déclaration de Maurice Allais, prix Nobel d’Économie : « « Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. » Cela ne profite qu’aux banques et aux ploutocrates.
                   


                • assouline assouline 17 janvier 16:35

                  @Fifi Brind_acier

                  Répandre de la monnaie qui n’a pas d’équivalent en richesse concrète produite, fait baisser la valeur du mark.


                  .
                  Ah ! Enfin !
                  Vous comprenez donc maintenant pourquoi il est interdit de financer les déficits budgétaires par de la création monétaire centrale et pourquoi, donc, on oblige les Etats a se financer sur les marchés financiers !
                  On va peut_être y arriver...

                  Attention toutefois, l’absence de contrepartie à la masse monétaire ne fait pas baisser de manière mécanique la valeur de la monnaie mais met en péril sa fiabilité et donc sa solidité... ce qui peut entraîner par la suite une crise de confiance des invetisseurs et, alors seulement, une dépréciation monétaire.

                  Notons que pour garantir la valeur de sa monnaie, la BCE se reffinance elle-mêmemais en partie seulement sur les marchés financiers en emettant de la dette...


                • assouline assouline 17 janvier 17:42

                  @Eric F

                  Vous êtes très aimable d’avoir rappelé à cette adepte la pluralité des paramètres en matière monétaire et économique...
                  Car pour l’adepte en question, la seule vertu d’une monnaie est d’être dévaluable.

                  Or, en plus des facilités de financement que vous avez évoquez, il convient de rappeler tous les aspects de l’équation du commerce extérieur.

                  Si la valeur totale des exportations supplémentaires, consécutivement à la dévaluation, est inférieure à l’inévitable corrolaire qu’est la valeur totale supplémentaire des importations, le déficit commercial se creuse. La dévaluation monétaire est alors contreproductive.
                  Une question qui se pose tout particulièrement dans le cas d’une économie comme celle de la France, fortement dépendante énergétiquement.
                  Car, comme chacun le sait, la demande énergétique est faiblement élastique et même, au contraire, déjà très tendue. Ce qui signifie qu’elle réagit très peu aux baisses comme aux augmentations du prix de l’énergie. On peut donc raisonnablement s’attendre en France et en cas de dévaluation, à un sursaut en volume des exporations inférieur à la baisse en volume des importations...

                  Mais à l’UPR, on ne veut voir que la moitié du problème...
                  Tout ça pour mettre l’Euro en accusation...


                • assouline assouline 17 janvier 18:07

                  @Fifi Brind_acier

                  UPR 2018 : 154 économistes allemands demandent l’introduction d’une procédure ordonnée de sortie de l’euro, dans les Traités ».


                  .

                  Cet appel des économistes allemands est en réalité un appel non pas à inscrire la procédure dans les traités mais à la détermination préventive d’une procédure de sortie de la Zone euro d’un pays comme la Grèce, et alors que le pays en question mettrait en danger l’Euro et les économies de la Zone Euro. Pour l’heure, le cas échéant, tout ce ferait à l’impro...

                  Bref, une réaction de prévoyance des économistes allemands qui souhaitent pouvoir prémunir l’Union de la possible défaillance de l’un des siens.
                  Cette réaction fait suite à la publication de prévisions inquiétantes quant à la solidité du système bancaire portugais et à sa résistance en cas de crise monétaire à venir.
                  .
                  Hélas, le document véritable sur lequel feint de s’appuyer les « analsytes » de l’UPR n’est pas mentionné par le site.
                  .
                  Notons que, paradoxalement, une crise de l’Euro devrait réjouir les upérisés qui voient dans la dépréciation de la devise européenne la promesse d’une baisse du chômage de la Zone Euro et une réduction du déficit commercial... de la France.
                  Attendons-donc sagement la prochaine défaillance d’une économie de la Zone...
                  Peut-être l’Italie, peut-être le Portugal...


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 19:59

                  @Eric F
                  Vous faites quasiment l’apologie des largesses monétaires de l’actuelle direction de la BCE, envers laquelle l’Allemagne est réticente : - )

                  Je fais l’apologie de la BCE ? Où ça ? Je présente des faits.
                  Vous faites vos chansons et vous les chantez.
                  .
                  A l’UPR, nous avons la chance d’avoir un ancien économiste de la BCE, Vincent Brousseau. Si vous voulez prendre connaissance de ses analyses sur l’euro, ne vous gênez pas !


                • Eric F Eric F 18 janvier 11:57

                  @Fifi Brind_acier
                  Je ne fais que constater que vous écrivez que l’Allemagne trouve la BCE trop prodigue, or par ailleurs vous vantez souvent le recours à la planche à billets, donc sur ce point vous êtes en accord avec la BCE en opposition avec l’Allemagne. Je mets en parole votre chanson smiley

                  J’ai regardé le site UPR Wiki (sic !) concernant V Brousseau ; Quelqu’un qui a travaillé un moment dans un organisme et en devient dissident ensuite n’est pas pour autant infaillible. Mais j’ai un peu suivi la question des déséquilibres « target2 » (du reste davantage liés à des opérations financières que commerciales), il s’agit avant tout d’un « jeu d’écriture » qui ne se concrétiserait qu’en cas de sortie de l’euro d’un pays « négatif ». Il y a des moyens techniques de réduire les disparités par exemple en revenant, paradoxalement, à des emprunts interbancaires. Mais je suis d’accord que les concepteurs ont un peu oublié que l’on ne peut pas à la fois être supra-national en terme de monnaie, et national en terme de bilan. La monnaie dite unique (en fait à mi-chemin entre commune et unique) n’aurait du venir qu’après une bien plus forte intégration économique. Ici encore il y a eu la tactique du « cliquet » en pensant entrainer le reste par la méthode du « fait accompli ».
                  Mais comme je l’ai déjà indiqué, même étant très critique sur le fonctionnement actuel de l’UE, la situation en matière d’euro présente aussi des avantages (taux bas, politique monétaire souple, parité moins excessive...). L’accès au « marché unique » également.
                  C’est pas du 100% favorable / 0% défavorable ni l’inverse, mais peut être du 60/40


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 12:03

                  @L’Astronome
                  Merci pour la citation de Maurice Allais, mais je crois qu’il parlait de la création monétaire par les banques, chaque fois qu’elles ouvrent une ligne de crédit.
                  .
                  La création de la zone euro, c’est autre chose, c’est imposer une monnaie commune à 19 pays qui sont différents, qui ont des cultures et des économies différentes. Les monnaies plurinationales du passé n’ont jamais fonctionné.
                  .
                  L’utilité de la zone euro pour le patronat est par contre évidente.
                  Quand on ne peut pas dévaluer une monnaie, les Gouvernements sont contraints de comprimer la masse salariale, en baissant les salaires, et en supprimant les acquis sociaux qui pèsent sur les salaires, et « d’envoyer les Etats Providence aux égouts ! ».
                  .
                  C’est le but de toutes les réformes qui attaquent les acquis sociaux et qu’impose la Commission européenne.
                  « Les ravages sociaux de l’euro, une stratégie délibérée ».


                • L'Astronome L’Astronome 18 janvier 17:36

                   
                  @Fifi Brind_acier : « L’utilité de la zone euro pour le patronat est par contre évidente  »
                   
                  Tout à fait d’accord. L’€uro ne profite qu’aux riches, aux super-riches et aux exploiteurs. L’euro semble être la plus vaste entreprise de paupérisation des Français et des Européens jamais tentée, et réussie.
                   
                  « La mise en application de l’euro obligera à quelques sacrifices bien légers (sic) en comparaison de la crise que devrait affronter l’Europe sans monnaie unique » déclarait Dominique Strauss-Kahn, ancien sinistre socialiste de l’Économie, et ancien Directeur du FMI, déchu en 2011.
                   

                   


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:39

                  @L’Astronome
                  Ah DSK ! C’est lui qui a fait voter en 1998, un régime fiscal favorable aux stocks options ! Un grand apparatchik de Gôooche !

                  Où avez-vous trouvé cette citation ?


                • L'Astronome L’Astronome 19 janvier 12:50

                   
                  @Fifi Brind_acier
                   
                  Je n’arrive pas à retrouver la source. J’avais fait un copié-collé, mais à partir de quel media ? (d’où la nécessité de toujours référencer ses sources).
                   


                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 16 janvier 18:55

                  En 1945 L’Allemagne était totalement ruinée pour au moins 1 siècle.

                  L’Allemagne n’a jamais payé totalement sa dette de guerre puisqu’elle a eu une ristourne de 46%.
                  Lors de la réunification des deux Allemagnes nous avons payés pour cela, donc elle nous doit du Fric .

                  La monnaie le Deutschemark, qu’elle a embossé et imprimé, était une monnaie de singe puisque l’ Allemagne n’était plus en possession de la totalité de son or et de ses actifs de toutes sortes.

                  L’escroquerie allemande était elle une valeur plus sûr que le Franc  ?

                  Mitterrand et Jospin n’ont jamais été à la hauteur, ils se sont fait manger tout cru par les ricains et les zélotes au profit des nazis et de leur industrie . .

                    


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 09:55

                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                    L’importance de l’ Allemagne ne vient pas seulement de son économie et du sérieux avec lequel elle fabrique ses machines outils et ses berlines !
                    .
                    Le couple franco allemand est un mythe
                    , pour faire plaisir aux Français.
                    .
                    Le vrai couple est germano américain.
                    C’est sur le site Internet de la Maison Blanche.
                    .
                    Bon, avec Trump, il y a un peu de l’eau dans le gaz, au sens propre, puisque Merkel soutient le gazoduc North Stream, le gaz russe est moins cher que le gaz américain.
                    .
                    Et puis l’Allemagne a des atomes crochus avec la Russie...Le jour où l’ UE éclatera, il est peu probable que l’Allemagne se tourne vers le sud, « ces pays du club med », mais plutôt vers l’ Est...

                    "(...) Pour l’Allemagne, la Russie est aujourd’hui un des principaux partenaires en terme d’échanges commerciaux et de débouchés. A l’inverse, l’Allemagne en tant que la plus grande puissance économique de l’UE et aussi par sa situation géographique au cœur de l’Europe centrale, joue un rôle essentiel pour la Russie : elle est en effet une porte d’entrée en Europe et un partenaire de la modernisation de l’économie russe.... 


                  • gaijin gaijin 17 janvier 10:18

                    @Fifi Brind_acier
                    « du sérieux avec lequel elle fabrique ses machines outils et ses berlines ! »
                    ce qui fut vrai est qui ne l’est plus
                    pour reprendre une citation « c’est tout made in taiwan »
                    https://www.youtube.com/watch?v=boACENpjNiI
                    les pièces sont fabriquées partout dans le monde et ensuite assemblées 
                    reste l’effet de halo


                  • Eric F Eric F 17 janvier 10:44

                    @gaijin
                    il n’en reste pas moins que l’Allemagne a une balance commerciale très excédentaire, donc elle continue à produire localement de la valeur ajoutée industrielle en masse.


                  • assouline assouline 17 janvier 18:21

                    @Fifi Brind_acier

                    Le vrai couple est germano— américain.
                    C’est sur le site Internet de la Maison Blanche.
                    .

                    Ce lien renvoie au site de la Maison-Blanche. Une page datant de 2004 ou il est fait état de l’existence des relations entre l’Amérique et l’allemagne il y a... 16 ans de ça.
                    Une page comme il en existe autant qu’il y a de relations bilatérales internationales en tre les USA et les pays du reste du monde... sauf peut-être l’Iran.

                    Aussi trouvera-t-on sur le même site, une page du même type au sujet des relation entre les Etas-Unis et la France. Une page à laquelle on pourra faire dire, si l’on s’ennuit, que le « vrai couple est franco-américain » plutôt que franco-germanique. Une « analyse » qui, à défaut d’être juste, occupera les upérisés toujours en mal de grain à moudre...

                    Notons qu’un « vrai couple » qui ne communique sur son amour indéfectible que tous les 16 ans est un couple qui bât de l’aile...


                  • assouline assouline 17 janvier 18:55

                    @Fifi Brind_acier

                    Et puis l’Allemagne a des atomes crochus avec la Russie...

                    Ce lien renvoie pour une fois, à un document d’analyse sérieux et de qualité rédigé par un expert compétent.
                    .
                    Seulement, on y apprend non pas que l’Allemagne « a des atomes crochus » avec la Russie, loin de là, mais que l’Allemagne n’est que le vecteur stratégique et, fort logiquement, géographique des relations entre la Russie et l’Union eruopéenne...
                    .
                    Ainsi, on s’y voit expliquer que :
                    .
                    « L’Allemagne entretient des relations étroites avec la Russie qui peuvent être qualifiées de « stratégiques » »,
                    .
                    ou encore que /
                    .
                    « la Russie est aujourd’hui un des principaux partenaires ( de l’Allemagne) en terme d’échanges commerciaux et de débouchés »,
                    .
                    mais encore que :
                    .
                    « L’UE comme entité est aussi un des partenaires politiques et économiques les plus importants de la Russie »,
                    .
                    et même que :
                    .
                    « L’UE est de fait l’acteur le plus important de la politique extérieure dans la partie occidentale du continent eurasien, »
                    ...
                    .
                    .
                    Des déclaration qui plaident davantage en faveur de l’existence« d’atomes crochus » entre l’Union et la Russie plutôt qu’entre l’Allemagne et la Russie...
                    .
                    D’ailleurs, il est précisé en parallèle que l’Allemagne « est en effet une porte d’entrée en Europe et un partenaire de la modernisation de l’économie russe. » Rien de plus...
                    .
                    Une analyse où l’on évoque enfin « l’intention de l’Allemagne de lier la Russie, voire d’intégrer celle-ci à l’Europe ou du moins d’instaurer un lien durable avec l’Europe », preuve s’il en fallait de ce que l’Europe n’a jamais refoulé la Russie comme on l’en accuse souvent...
                    .
                    Toujours lire les documents détournés par l’UPR...
                    Toujours...
                    Ils expriment trop souvent l’exact contraire de ce qu’on leur fait dire...


                  • assouline assouline 17 janvier 18:59

                    @Eric F

                    Très juste.
                    La notion de balance commerciale est liée au territoire économique national.


                  • gaijin gaijin 18 janvier 07:50

                    @Eric F
                    certes grace a une main d’œuvre pas chère venue des pays de l’est et des retraites si ridicules que dans la décennie a venir on va voir qui sera le dindon de la farce ....


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 12:04

                    @gaijin
                    Elle sont fabriquées un peu partout, y compris dans les pays de l’ Est, mais les normes de fabrication sont allemandes.


                  • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 18 janvier 13:45

                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                    Mitterrand et Jospin n’ont jamais été à la hauteur, ils se sont fait manger tout cru par les ricains et les zélotes au profit des nazis et de leur industrie . .

                    Mais non, nos « zélites » ont tout simplement une admiration sans limites à tous ceux qui arrivent à faire plus de pognon qu’elles et réagissent en bon petit caniche. Il faudra bien que l’on se sépare d’elles un jour ou l’autre d’une manière ou d’une autre.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:43

                    @Jamais de la main gauche

                    Il faudra bien que l’on se sépare d’elles un jour ou l’autre d’une manière ou d’une autre.

                    .
                    Pour Mitterrand, son amour pour les anglo saxons et l’ Europe des banksters remonte à loin... En 1948, il a participé au Congrès fondateur de la construction européenne à la Haye.


                  • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 19 janvier 00:35

                    @Fifi Brind_acier
                    Mitterand n’était qu’une girouette vénale avec un égo surdimensionné et une soif de pouvoir sans limite. Son parcours à commencé à l’extrême droate avec la cagoule.

                    https://www.youtube.com/watch?v=Uh0vcy6FfuI


                  • gaijin gaijin 19 janvier 10:35

                    @Fifi Brind_acier
                    « mais les normes de fabrication sont allemandes. »
                    ça c’est de blague
                    ex qualiticien sous traitant en plasturgie ( c’est a dire vendant a des groupes comme skf, snr ou valéo ) le peux vous garantir que les normes sont des villages potemkine destinées a masquer la merde sous le tapis ...
                    vous avez entendu par exemple l’histoire de pip ? autre domaine mais même système ...


                  • ETTORE ETTORE 16 janvier 19:37

                    Concernant la baguette....

                    Il va de soi, comme un signe des temps, qu’il est plus facile de trouver en boulangerie une « baguette de pain » plus proche du « tonfa police » que du moelleux escompté.

                    ( Va sans dire que pour les sans dents c’est kif kif bourricot, le service personnalisé en moins)

                    Pour l’Europe....

                    Ils ont déjà un Casino à Strasbourg et ouvert un autre à Bruxelles.

                    Et vous savez tous, qu’au Casino, il n’y a que les propriétaires qui gagnent.

                    Ahhh...oui, aussi....Casino, en Italien = souk, foutoir, bordel,....

                    Quand on vous dit que les plus grands secrets, ce sont ceux que vous voyez tous les jours.


                    • Initiativedharman Initiativedharman 17 janvier 07:22

                      « L’Euro aurait pénalisé les français » 

                      Ah ? Vous êtes sûr ? ( sic )

                      Evidemment, il aurait été préférable que les commerçants lors de la mise en place de l’euro ne confondent pas le franc avec la nouvelle monnaie pour noter les nouveaux prix, un euro, c’est pas un franc...


                      • Le421 Le421 17 janvier 15:33

                        @Initiativedharman
                        C’est marrant parce que les changements de prix, c’est toujours dans le même sens.
                        Un peu comme la diode à semiconducteur en électronique !!


                      • BA 17 janvier 11:02

                        Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?


                        En 1992, le sénateur Jean-Luc Mélenchon a voté « oui » au traité de Maastricht : il nous expliquait pourquoi dans un discours ahurissant :


                        - « La construction de la nation européenne est un idéal qui nourrit notre passion. Nous sommes fiers, nous sommes heureux de participer à cette construction. Nous sommes fiers de savoir qu’il va en résulter des éléments de puissance, qu’un magistère nouveau va être proposé à la France, à ma génération, dans le monde futur, qui est un monde en sursis, injuste, violent, dominé pour l’instant par une seule puissance. Demain, avec la monnaie unique, cette monnaie unique de premier vendeur, premier acheteur, premier producteur, représentant la première masse monétaire du monde, l’Europe sera aussi porteuse de civilisation, de culture, de réseaux de solidarité  » (Jean-Luc Mélenchon, débat au Sénat, mardi 9 juin 1992, compte-rendu officiel, page 17)


                        http://www.senat.fr/comptes-rendus-seances/5eme/pdf/1992/06/s19920609_1477_1502.pdf


                        - « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » (Jacques Attali, sur France 2, débat télévisé « Polémiques » animé par Michèle Cotta)


                        - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)


                        - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)


                        - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)


                        - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)


                        - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)


                        - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)


                        - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)


                        • Le421 Le421 17 janvier 15:38

                          @BA
                          Ah...
                          Mélenchon et le discours sur Maastricht.
                          Oubliez surtout bien de préciser ce qu’il en a dit pas la suite...
                          Et méditez ce petit principe :
                          Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
                          Et maîtriser une boule de cristal n’est pas donné à tout le monde...

                          Au fait, il a milité pour quoi en 2005 JLM ? Le OUI ou le NON ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 12:14

                          @Le421
                          Au fait, il a milité pour quoi en 2005 JLM ? Le OUI ou le NON ?


                          .
                          Mélenchon est pardonné, il a voté NON en 2005. Mais cela prouve quand même qu’au PS, les questions monétaires étaient complètement ignorées.
                          .
                          Sans doute ignorées volontairement de la part des pontes du PS, qui eux savaient très bien ce qu’ils faisaient.. Quand on lit la déclaration de Michel Sapin, on comprend qu’ils savaient que l’euro favoriserait le patronat et le CAC 40 :
                          .
                          « Si vous voulez que la Bourse se reprenne, votez “oui” à Maastricht !  » (Michel Sapin, université d’été du PS à Avignon, 31.8.92)

                          Si ce n’est pas favoriser les plus riches, on se demande ce que c’est !?


                        • Eric F Eric F 17 janvier 11:14

                          La méthode de comparaison par l’organisme allemand parait d’un empirisme discutable, en inventant un panel de référence extérieur à l’eurozone pour chaque pays, dont le choix est quelque peu arbitraire.
                          Mais on retrouvera à peu près le même classement en regardant l’évolution comparée des pays de l’eurozone concernant leur PIB, balance commerciale, et taux d’emploi par rapport à la période antérieure à l’euro.

                          Manifestement l’Allemagne et les Pays Bas ont gagné en prospérité alors que les pays latins ont régressé. Mais on peut se demander si, structurellement, ces pays n’auraient de toutes façons connus les mêmes problèmes face à la mondialisation, même hors de l’euro. En effet une grande part de leur tissu économique était basée sur les « produits de consommation courante », où la concurrence des pays low cost est forte. Le « luxe » a subsisté, mais c’est un marché de niche, et il délocalise quand même. La high tech (Thomson, Alcatel...) et les produits d’infrastructure (Alstom...) ont pâti des fusions/acquisition visant à acquérir une ampleur mondiale, et du pillage technologique des pays où ils ont implanté des filiales. On comprends bien que, contrairement aux USA, un pays comme la France n’a pas un « poids de nuisance réciproque » face aux géants.


                          • assouline assouline 17 janvier 21:47

                            @Eric F

                            Effectivement, la méthode de sélection des pays destinés a composer le groupe de contrôle c’est à dire le « pays de référence » du pays de la zone euro étudié pose question.

                            Trois critères retenus
                            .

                            1 Des pays qui n’ont pas connu des chocs économiques spécifique sur la période 1980-1996.
                            2 Des pays qui n’apartienne pas à la zone euro, là, le choix paraît evident.
                            3  des pays dont le PIB par habitant est proche de celui du pays étudié.
                            .

                            La France est comparée pour 55% à l’Australie et 45 % au Royaume-Uni.
                            Or, on peut constater, au bout des trois liens proposés, l’avantage pris par le RU et l’Australie quant à la croissance du PiB à prix constant. sur la période 1995-2019.

                            https://fr.tradingeconomics.com/united-kingdom/gdp-constant-prices
                            https://fr.tradingeconomics.com/france/gdp-constant-prices
                            https://fr.tradingeconomics.com/australia/gdp-constant-prices

                            Cependant, les cas de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Grèce montre que l’Euro peut être très profitable...
                            On aurait aimé connaître le comportement des économies autrichienne, irlandaise, finlandaise et slovène avec et sans l’Euro sur leur période respective.

                            Cette étude démontre donc qu’il n’y a pas de lien de causalité entre l’Euro et la prospérité ou plutôt la croissance de l’économie étudiée...

                            Le cas du Portugal montre que l’Euro n’a pas empéché mais au contraire accompagné le miracle que le petit pays connaît depuis 2014, le premier de genre dans son histoire...

                            Enfin, précisons que toutes les autres économies d’Europe à monnaie nationale sont celles des anciens pays de l’Est, reparties de zéro et donc ayant bénéficié d’un potentiel de croissance supérieur à celui des pays développés d’Europe occidentale.


                          • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 18 janvier 13:49

                            @Eric F

                            On comprends bien que, contrairement aux USA, un pays comme la France n’a pas un « poids de nuisance réciproque » face aux géants.

                            C’est oublier un peu vite l’époque gaulliste. Mais bon chacun retient ce qu’il veut de l’histoire.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:49

                            @Jamais de la main gauche
                            C’est oublier un peu vite l’époque gaulliste. Mais bon chacun retient ce qu’il veut de l’histoire.

                            Dans les arguments pour faire peur aux Français, il y a « la France repliée sur elle même », et « la France est trop petite pour survivre tout seule ».
                            .
                            Cela vient principalement de ceux qui expliquent, à l’extrême droite et à l’extrême gauche, qu’ils utiliseront « le rapport de force », pour obtenir l’Europe qu’il veulent ...
                            .
                            « Trop petite pour survivre ». Mais « très forte pour un rapport de force, 6e économie mondiale », toussa, toussa....


                          • Jamais de la main gauche Jamais de la main gauche 19 janvier 00:40

                            @Fifi Brind_acier
                            Oui, les médias et leurs serfs ne manquent pas d’arguments fallacieux pour nous enfermer dans des raisonnements stupides.


                          • ASTERIX 17 janvier 12:17

                            RETRAITE A 1000 EUROS EUROS POUR LE PEUPLE ET A 50000 EUROS POUR LES MINISTRES LOBBYISTES
                            nous le peuple SMIC ET RETRAITE A 1000 EUROS le grand soir approche vous avez beau laisser des lignes comme la 13 EN PITEUX ETAT BOUS VIENDRONS A COTE DE LA BASTILLE VOUS GUILLOTINER
                            LE CENTRE COMITE THEODULE EUROPEEN FERAIT MIEUX DE FAIRE MARCHER UNE TAXE TOBIN DE 5 % POUR LES RETRAITES
                            TOUS LES SOIRS DES NOUILLES VIANDE UNE FOIS PAR MOIS CHOMEURS MERES ISOLEES RETRAITES DORMENT DANS LEURS VOITURES OU DANS UNE CHAMBRE INSALUBRE PAYEE 600 EUROS QUE FONT LES 2 GROSSES BOUGEOISES PECRESSE ET HIDALGO ET DEBLATERER SUR LES PAUVRES
                            2 VRAIS MOLLUSQUES MOU MOU MOU !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès