• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Si j’étais riche, de quoi aurais-je peur ?

Si j’étais riche, de quoi aurais-je peur ?

Un malheur n’arrivant jamais seul, la richesse extrême attribue à ceux qui en bénéficient à la fois beaucoup de temps pour penser et le pouvoir de transformer rapidement leurs pensées en action. Hélas, la richesse ne garantit nullement la qualité de la pensée - il suffit de lire BHL pour s’en rendre compte. Pire, elle ne s’accompagne pas toujours d’un discernement susceptible de calmer les velléités les plus absurdes.

JPEG

Si j’étais riche, débarrassé de toutes les préoccupations de la vie quotidienne et même de la vie tout court, assuré de rester riche jusqu’au-delà de la mort, je me demande bien de quoi je me préoccuperai. Débarrassé du besoin de m’occuper de ma petite personne puisqu’une armée d’employés s’en occuperait, à quoi pourrai je bien occuper mes pensées, mis à part à tyranniser ce petit monde rémunéré pour me sourire ?

La démocratie étant une vaste farce, les pseudos contre pouvoirs n’étant que des outils au service de ceux qui peuvent les acheter, c’est une poignée d’hommes dégagés des préoccupations du commun des mortels qui fixent la direction de millions d’individus trop occupés à satisfaire leurs besoins vitaux pour prêter l’attention nécessaire à ce que font et sont leurs maitres réels. Protection des plus faibles, structure destinée à donner voix à l’intérêt général, les Etats se meurent sous les coups de boutoirs qu’ils reçoivent de toutes les directions, qu’il s’agisse de l’écologie, des droits sociaux, économique et culturels, des droit civils et politiques, … La liberté d’expression, préalable nécessaire à toute action destinée à contrer les excès du pouvoir, se meurt dans les nuées de gaz lacrymogène, les gardes à vue préventives, les pugilats des journalistes inféodés, les procès dissuasifs et les meurtres sociaux par justice ou médias interposés.

L’époque n’est pas sans rappeler les excès de l’inquisition, mais au nom de quelle religion ? Si l’étiquette muselante du complotisme fait taire, elle n’empêche pas ceux qui prennent le temps d’effectuer des corrélations de discerner une certaine coordination, à l’échelle mondiale, entre toutes les attaques contre les structures de solidarité, depuis les Etats jusqu’au noyau familial, ces structures qui permettent encore aux moins nantis de résister aux pouvoirs des riches. Ce morcellement du monde civilisé en individus privés des mécanismes de solidarité nécessaires pour exercer des libertés théoriques, s’accompagne d’un effet ciseau avec le renforcement des liens au sein de communautés extra étatiques, adversaires naturelles des Etats, qu’il s’agisse de groupe religieux, criminels ou unis par des intérêts de caste. Certaines de ces communautés parasites sont condamnées puisqu’elles contribuent à l’assassinat de l’organisme qui les porte ; la capacité des autres à gérer une humanité de plusieurs milliards d’humains est, au minimum, douteuse et pourrait certainement déboucher sur des catastrophe humanitaires et humaines de dimension biblique.

L’Etat se meure et rien ne le remplace. D’ailleurs, sa mort passe quasi inaperçue tant les hommes communs sont stressés par leur propre subsistance dans un contexte économique et social qui leur est de plus en plus défavorable, alors que le monde n’a jamais été aussi riche. Il meurt aussi sous les contraintes supra étatiques que sont l’écologie, la gestion des ressources et la maitrise démographique, enjeux sur lesquels la structure Etatique est clairement en échec. Pour autant, cela ne signifiait pas que les Etats avaient dit leur dernier mot sur ces sujets, comme l’atteste leur action couronnée de succès pour résoudre le trou de la couche d’ozone.

Si j’étais riche, conscient des limites de mon humanité, plutôt que d’agir pour tuer les Etats (je ne parle évidemment pas des pseudo-riches, capos zélés des puissants), je me méfierais de mes idées et je ne mettrais pas tant d’empressement pour leur donner corps. Je ferais davantage confiance au groupe plutôt qu’à l’homme et je ne tenterais pas de tuer les mécanismes de solidarité qui permettent à chacun d’exercer ses libertés. J’aurais surtout conscience des risques portés par ma capacité à transformer mes idées en réalité, y compris les plus dangereuse. J’agirais en ayant une conscience aigue du pouvoir disproportionné que confère la richesse. Conscient que l’enfer est pavé de bonne intention, j’aurais peur d’infliger des souffrances. Et j'aurais surtout peur de perdre la tête et de renoncer à toutes ces bonnes intentions.

Je ne suis pas certain que les riches puissants d’aujourd’hui aient cette humilité, ou n'aient pas perdus la tête.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 28 octobre 10:38

    Vous oubliez un détail : si vous étiez riche, c’est notamment parce que vous seriez suffisamment immoral pour le devenir ou le rester.


    • Gasty Gasty 28 octobre 18:16

      @Giordano Bruno

      N’oubliez le « SI », une hypothèse soumise à une condition « être suffisamment immoral pour le devenir » que vous exprimez fort justement.


    • Armelle Armelle 29 octobre 09:32

      @Giordano Bruno
      Satisfait de votre diatribe ? Le gars a assouvi sa frustration permanente ce matin !...
      Qui veut noyer son chien l’accuse d’avoir la rage !!!
      Pauvre mentalité... Vos mots puent la jalousie et la malhonnêteté intellectuelle mon pauvre garçon...Tenter camoufler sa médiocrité crasse derrière une soi disant ’immoralité" des riches c’est plutôt gonflé, gros comme le nez au milieu de la figure, donc un peu bêtaud !!! C’est un peu le stade digestif tout ça...
      Ca ne vous a pas effleuré l’esprit que vous étiez VOUS AUSSI le riche de quelqu’un ???
      Et puis, faites un effort, voyer le verre à moitié plein ; le riche finance en grande partie vos congés payés...


    • merthin 29 octobre 10:38

      @Armelle

       le riche finance en grande partie vos congés payés...

      C’est avant tout le travail et les gains de productivité qui financent les congés payés. Le « riche » ne finance pas... Il consent un manque à s’enrichir encore plus !

    • Armelle Armelle 29 octobre 12:10

      @merthin

      NON NON NON et NON. Pas « avant tout », « ensuite » je veux bien. Vous ne faites que ramener le schéma dans un langage tronqué qui vous flatte. Un produit ne se vend que s’il y a un acheteur. Votre salarié qui produit ne produira plus si la demande n’est pas là !!! Donc la roue avant c’est le consommateur, rien d’autre. Le reste est du jus de cerveau façon « coco » moyen
      Les mois de congés sont une charge pour l’entreprise, au même titre que les salaires et sont donc intégrés au prix de revient, lequel ensuite devient un prix de vente une fois ajoutés les frais de structure et la marge.
      C’est donc le consommateur qui finance les congés payés, donc le salarié lui même et par conséquent les riches en grande partie, eux ayant le pouvoir de consommer plus.
      Belle entourloupe que vous ont concocté ce « beau » front populaire avec l’état et les patrons, et vous laissant cette impression d’avoir gagné !!! Pfff
      Hé bah... !!!, l’éveil des conscience c’est pas pour demain. 
      Je comprends pourquoi De Gaulle parlait des veaux...


    • merthin 29 octobre 12:20

      @Armelle

      Ile ne vous aura pas échappé que le consommateur est également un producteur !
      C’est la productivité qui permet les congés. Si je suis seul sur terre, je ne peux prendre des congés que si mon travail suffisamment productif a permis d’accumuler du capital pour attendre et me passer de travailler le jour suivant ou la semaine suivante.

      Les mois de congés sont une charge pour l’entreprise


      Tout à fait. Le patron consent à moins s’enrichir. Mais vit-on pour seulement accumuler du Capital ou enrichir un capitaliste ?

    • merthin 29 octobre 12:42

      @Armelle

      « C’est donc le consommateur qui finance les congés payés, donc le salarié lui même et par conséquent les riches en grande partie, eux ayant le pouvoir de consommer plus. »

      Petit exercice de pensée supplémentaire qui montre que c’est bien la productivité qui permet l’oisiveté. Il ne vous aura pas échappé non plus qu’une partie de la population est payée sans vendre de produits sur les marchés !

      Les retraités, les chômeurs et les enfants

      Ils sont payés car eux aussi profite de l’extraordinaire productivité du travail moderne qui permet de nourrir, loger et vêtir des gens qui ne dépendent plus du marché du travail.

      En aparte ça ne signifie pas qu’ils soient oisifs. Simplement, ils sont extraits des rapport sociaux du Capital et du marché.

      Et pour enfoncer le clous, il n’y a qu’une chose qui explique cette productivité. L’apport des énergies fossiles associé à l’extradordinaire parc de machine qui clouent, soudent, tissent, chauffent, broient, creusent, montent, descendent, roulent, transportent, plient, coupent, portent à notre place.


    • Armelle Armelle 29 octobre 14:10

      @merthin
      « Tout à fait. Le patron consent à moins s’enrichir. Mais vit-on pour seulement accumuler du Capital ou enrichir un capitaliste ? »

      Pourquoi toujours ramener votre réflexion autour du profit du patron ? Vous êtes terrible !!! C’est avant tout l’entreprise qui fait moins de marge ou plutôt qui amortira moins ses frais de structure
      Je suis d’accord sur votre dernier propos, le problème est que cette pensée s’associe avec le terme patron, ce qui est totalement absurde et imbécile je dirai !!! C’est comme si je disais que les enseignants sont des pédophiles. C’est con et débile. L’argent n’est pas mauvais ni un poison, c’est ce qu’on en fait et comment on le fait qu est un poison. Et des cons, ils y en a chez les patrons comme chez les salariés, le monde et heureusement n’est pas comme vous voudriez nous le faire entendre, où le dualisme aurait sa place !!! Ce n’est pas tout blanc ou tout noir !!!
      J’ai rencontré des salariés qui ont cet état d’esprit que vous décrivez ; à savoir accumuler accumuler accumuler, cette caractéristique ne se reporte pas à l’activité du sujet mais au sujet lui même !!!
      Vous semblez mélanger un peu tout ! 


    • merthin 29 octobre 14:16

      @Armelle

      Pourquoi toujours ramener votre réflexion autour du profit du patron ?

      Vous avez raison, ça peut être le profit de l’actionnaire. Je n’essentialise pas autour du patron ou des agents économique. Le monde économique est simplement construit pour avantager les possédants face aux salariés.

    • merthin 29 octobre 14:35

      @Armelle

      « J’ai rencontré des salariés qui ont cet état d’esprit que vous décrivez ; à savoir accumuler accumuler accumuler, »

      C’est drôle, ça me rappelle une scène du film « Le loup de wallstreet ». Le héros a une conversation avec son père qui lui demande pourquoi il vit comme ça (dépenser sans compter). Il lui répond que ses employés doivent vouloir être comme lui. 
      Autant le film est surement une énorme exagération du milieu, autant cette réflexion, sur la façon dont le mimétisme infuse la société et pousse les plus modestes à vouloir ressembler aux plus privilégier, est assez profonde.


    • Laconique Laconique 28 octobre 10:44

      « L’Etat se meure. »

      Ça pique, ça pique !

      Par ailleurs, un grand homme a dit : « Non abbiate paura ! »


      • ETTORE ETTORE 28 octobre 13:03

        il y en a d’autres qui se sont essayés à la pauvreté extrême, en se posant les mêmes questions !

        En fait, nous devrions tous avoir un but, celui d’être mendiant .

        Mendiant en charité humaine, psychologique, politique, mendiant du respect de la vie....

        Peut être que le respect de « l’autre » passe pas sa propre préoccupation à ne pas se nuire ?


        • Breton8329 Breton8329 28 octobre 20:21

          @ETTORE Ce n’est pas la richesse qui pose problème mais ce qu’on en fait. S’imaginer qu’on peut gérer les affaires du monde parce qu’on a fait fortune en vendant des sacs en cuir est d’une absurdité sans nom. Pourtant, la richesse donne ce pouvoir et certains en abusent.


        • Spartacus Spartacus 28 octobre 13:04

          Un beau texte de racisme anti-riche typique d’un conditionnement gauchiste étatiste.

          Nous devrions être ravis que certaines personnes soient des milliardaires et conspuer ce débillisme à les caricaturer stupidement.


          Les riches ne doivent rien à l’auteur.

          L’auteur bénéficie de l’excellent rapport qualité prix des produits ou process qu’ils ont inventé pour les gens. Il sont des gens utiles à l’humanité.


          Le père du plus riche du monde est Michael Bezos, père de Jeff, arrivé de Cuba à 16ans parent persécuté par l’arbitraire étatique Cubain.

          Bill Gates a soigné en Afrique plus que n’importe quel état.


          L’état est un enculé qui vole les gens par des taxes qu’il cache par la complexité ou la malice et la connivence de fonctionnaires conditionné à la farce qu’il serait un éthique.



          Les vaches ne payent pas les taxes. Seuls ceux qui achètent le lait les payent.

          57% de la richesse est spoliée qui si elle était laissée dans la main des individus serait plus utile.

          Laissez donc utiliser les gens leur argent. Argent des riches comme celui de la société. 

          Encore un étatiste jaloux !


          • HELIOS HELIOS 28 octobre 13:49

            @Spartacus

            ... si je vous écoute, pourquoi moi, obligé de personne ni de rien, j’irai payer... si je le pouvais et que ce soit possible, les frais de mon voisin lorsqu’il est malade ?

            Je ne paye, rien, aucun impot, je ne participe a rien hormis mettre mes bidons de lait devant ma porte en esperant que mon voisin m’en achete.
            ....et il ne le fera plus, il va crever... au fait, ces bidons, ces vaches, comment les ai-je eu... et mon pré, comment vais-je le defendre si passe un voleur qui abusera de sa force, superieure a la mienne ?
            Ma femme, mes enfants... suis-je a la hauteur pour les defendre ?

            il n’existe aucune autre solution que la solidarite.
            ... a moins d’accepter la loi du plus fort et vous devvriez savoir que vous n’etes jamais le plus fort !
            La preuve, vous pouvez raler tout ce que vous pouvez, les etats ne sont que des exemples qui illustrent votre croyance : ce sont eux les plus forts et ils vous imposent des taxes et vous les payez. 
            Croyez vous sincerement que ces taxes et ces impots sont plus lourds que ceux que vous imposeraient une mafia comme vous la préconisez ?

            Du jour où vous cessez votre individualité, votre faiblesse pour vous organisez, vous commencez a payer, soit la mafia, soit l’etat.
            Choisissez, pour l’instant vous payez l’etat... et vous ralez parce que vous n’avez pas suffisament besoin de lui.
            Etes-vous sur que ce sera pareil demain ?

            la seule solution est celle qui consite a gerer l’equilibre entre l’interet de tous qui va a l’encontre, pas toujours, certes, de votre interet particulier. Mais cela vous le deniez. Peut-on penser que vous ne meritez pas la solidarité nationale... n’oubliez pas que vous n’etes -et de loin- pas le plus fort.

            Alors, collaborez pour que les lois soient justes et que personne ne puisse s’en affranchir... pour votre interet et celui des autres. Et n’oubliez pas non plus... qu’il y a un dedans et un dehors... restez dedans si vous voulez etre protégé de l’adversite, quelle qu’elle soit.


          • Spartacus Spartacus 28 octobre 14:35

            @HELIOS
            Vous aimez caricaturer dans la caste de vos propres tares les autres en emballant avec des mots bidons...

            Vous parlez de solidarité, dans la bouche des gauchistes c’est le totalitarisme...
            Vous êtes tellement drogué à la dépendance à la gamelle de l’état que vous en oubliez le sens des choses.

            La solidarité c’est volontaire et rien a voir avec votre farce logorrhée que vous essayez de justifier...
            Ce que vous vendez c’est la coercition, la force, la contrainte et le totalitarisme..

            L’individualité, c’est ne pas convoiter l’envie de vivre aux crochet des autres par l’intermédiaire de l’état.
            L’individualisme c’est ne pas réclamer un régime spécial comme votre caste indécente....

            L’individualité que vous caricaturez aux autres est une farce par rapport à la votre vicieuse.
            Les castes étatistes sont a 80% dans les castes de l’état, qui vivent de l’état ou des avantages de l’état.

            Cessez donc de parler de « solidarité » c’est une farce. Y’a pas plus pleurnichard qu’un statutaire.....

            L’assurance existe, la mutualité est une solidarité. L’état NON.
            Toutes les organisation d’état peuvent être privatisées. L’état est une mafia. La pire qui soit.


          • foufouille foufouille 28 octobre 14:47

            @Spartacus

            Personne n’a vu ta solidarité volontaire dans les pays libéraux.

            Les SDF sont plus nombreux que chez nous et avant la loi interdisant de javelliser la bouffe encore bonne dans les poubelles, ton privé pourri le faisait.

            la plupart des assurances sont des escrocs puants.


          • HELIOS HELIOS 28 octobre 17:19

            @Spartacus

            L’état est une mafia. La pire qui soit.

            ben oui, c’est exactement cela, et je suis comme vous, j’ai choisi la plus forte des mafia : l’etat... j’espère etre tanquille car elle me paye... depuis le début de mon age,... ce que je n’aurai pas pu avoir... c’est a dire l’ecole, la santé, l’organisation de la sociéte, le secours, la retraite... évidement, cela pourrait etre mieux, moins cher, plus efficace etc, mais le compromis convient aux moins dotés par la nature comme aux plus débrouillards, aux accidentés de la vie comme aux succès.

            Et ceux qui ne veulent pas jouer le jeu sont libres, déclarez et passez plus de 6 mois hors de France pour etre bien sur de ne rien recevoir et payez votre vie comme vous l’entendez, il y a 197 autres pays dont la majorité ne vous demanderont rien...
            Vous pourrez commercer et gagner vos sous, revenir en vacances et profiter... et vous pourrez également parader dans des pays qui bavent devant les avantages des français mais vous leur expliquerez surement qu’ils sont mieux lotis qu’ici....

            dernier détail.... je n’ai jamais été fonctionnaire ou assimilé, j’ai et je continue a gagner ma vie et je ne pleure sur rien, mais comme l’etat est une mafia, vous voyez, je lui suis soumis et je le défends.


          • Spartacus Spartacus 28 octobre 17:45

            @foufouille
            Il existe un classement mondial des gens les plus généreux :
            Le CAF WORD GIVING INDEX.
            C’est quasi l’ordre des pays les plus libéraux en tête..
            La france est 77eme.... Les premiers sont l’Australie, les USA, New Zeland etc...

            Les SDF est un état. La dureté c’est d’y être dans la durée sans perspective de s’enrichir comme en France.
            Aux USA, les régions ou il y en a le plus sont celles démocrates (socialistes).

            Le Français est l’un des moins généreux du monde. Il est connu pour sa pingrerie.
            Les assurances sont contractuelles et le contrat sert de référence.

            Les états dépendent des fonctionnaires et élus qui changent les règles en fonction de leurs intérêts. Les cotisations sont cachées et c’est le mensonge en permanence.


          • Spartacus Spartacus 28 octobre 18:10

            @HELIOS
            Même les ultra pauvres sont taxés en france :
            https://www.lecerclelafay.fr/2018/03/13/urssaf-taxe-communaute-emmaus/

            Des taxes sur les pauvres pendant que les castes d’état ne cotisent a rien vu que leurs cotisations sont fictives.


          • Spartacus Spartacus 28 octobre 18:13

            Quand Emmaus donne 20€ pour sauver quelqu’un de la misère, l’état réclame ses taxes....

            La sôôôôlidarité qu’ils disent les gauchistes.....Quelle farce décalée des réalités.


          • Breton8329 Breton8329 28 octobre 20:23

            @Spartacus And so what ? Ce n’est pas parce-que les riches font l’aumône que les pauvres sont heureux.


          • HELIOS HELIOS 28 octobre 20:33

            @Spartacus

            je ne jette pas le bébé avec l’eau du bain, ce n’est pas parce qu’il y a quelques défauts que le système est mauvais.


          • foufouille foufouille 29 octobre 08:58

            @Spartacus

            réponse aussi idiote que d’habitude.

            surtout pour la zunie .................


          • merthin 29 octobre 09:29

            @Spartacus

            Il existe un classement mondial des gens les plus généreux :

            C’est quasi l’ordre des pays les plus libéraux en tête..


            C’es tout à fait logique puisque la solidarité en France est prise en charge par l’Etat. On ne va pas reprocher au contribuable de donner en plus de l’impôt qu’il paye !

            C’est comme le pourboire... Le service est compris dans l’addition en France, ce qui n’est pas totalement le cas dans certains pays étrangers...


          • Armelle Armelle 29 octobre 09:39

            @foufouille
            Il semblerait que notre Foufoune se croit intelligent maintenant !!!
            On aura tout vu !!!


          • Spartacus Spartacus 29 octobre 17:03

            @Breton8329
            Ce n’est pas non plus en conspuant les riches que les pauvres sont plus heureux.


          • Xenozoid Xenozoid 29 octobre 17:20

            @Spartacus

            Ce n’est pas non plus en conspuant les riches que les pauvres sont plus heureux.

            conspuez les gauchistes


          • Spartacus Spartacus 29 octobre 17:25

            @merthin
            SVP n’utilisez pas le mot « solidarité » .
            Parlez pas de ce que vous ne savez pas.

            En l’utilisant vous achetez votre bonne conscience a ne rien faire. L’état n’organise que la dépendance à la soumission aux gamelles des castes totalitaristes de fonctionnaires et d’élus..

            La solidarité n’est pas un jeu de normes bureaucratiques et d’imposer à des pauvres ou en difficulté à être dans une bonne case ou d’aller crever.....
            C’est volontaire ! 

            C’est pour cela que l’état est le dernier a être solidaire...
            La solidarité n’est que micro-économique, elle n’est pas macro-économique.
            Le « pourboire », peut inclure les charges sociales, mais ce n’est pas le prix du service...
            On sent tout de suite celui qui n’en laisse jamais et se donne bonne conscience en faignant de croire que c’est pareil...  smiley
            Sôôôôôôlidarité....  smiley


          • merthin 29 octobre 18:18

            @Spartacus

            Je donne des boites de chocolats aux ouvriers qui viennent travailler à la maison...

            Mais à titre personnel, je ne suis pas assez riche pour construire des abris d’accueil pour sans abris.

            Percevez-vous la différence entre ce qui peut être du ressort de la solidarité collective et du Charity Shield qui EST ce que les classes possédantes utilisent pour se donner bonne conscience.

            Sinon, les entreprises ne farciraient de leurs logos les monuments français où ils mettent du pognon en rénovation. Ils auraient le triomphe modeste smiley


          • Spartacus Spartacus 30 octobre 01:22

            @merthin
            « des boites de chocolat »..Oser sortir une telle connerie sans comprendre le ridicule....  smiley
            Quelle tristesse du pingre.
            Plus généreux avec l’argent des autres que le sien....Un vrai réflexe de caste gauchiste.


          • merthin 30 octobre 09:29

            @Spartacus

            Plus généreux avec l’argent des autres.

            L’argent des autres c’est aussi l’impôt que tous paye (TVA,TIPP, ...) :-\ proportionnellement à ce que mon patron me paye...

          • merthin 30 octobre 09:37

            @Spartacus

            Quelle tristesse du pingre.

            ça dépend de la marque du chocolat smiley mais vous préférez l’insulte à la réalité des choses.

          • Spartacus Spartacus 30 octobre 13:17

            @merthin
            Le pingre de gauche ne se rend même pas compte qu’il continue dans le ridicule....

            La réalité, c’est que l’argent des autres pour les autres, c’est plus facile a donner que son propre argent de sa propre poche par un gauchiste....  smiley

            Et ça ose parler de « solidarité » et de réalité des choses... Joyeux farceur radin....

            Sôôôôôôôlidarité.......Avec l’argent des autres.... Quelle générosité ! Pitoyable état d’esprit.
            Wahhahahhhahaha   smiley   smiley   smiley


          • merthin 30 octobre 13:39

            @Spartacus

            Sôôôôôôôlidarité.......Avec l’argent des autres.... Quelle générosité ! Pitoyable état d’esprit.

            Non et encore non. L’impôt c’est l’argent de tous. Personne ne peut payer un hopital à lui tout seul ! C’est quand même pas difficile à comprendre que le fait que l’Etat oblige à cotiser pour payer un état social, c’est la garantie d’avoir des fonds pour aider les plus démunis. l’impôt c’est la richesse du pauvre.

            Y a des ministres qui en profitent ? Okay, ça ne me plait pas plus qu’à vous. Mais je préfère encore ça au Charity Shield où les propriétaires se payent une bonne conscience.


          • Spartacus Spartacus 30 octobre 15:46

            @merthin
            Le pingre change de sujet....

            Quand une personne est obligée par la force coercitive de l’impôt d’adhérer à un système unique dirigé par des fonctionnaires, c’est pas de la solidarité. 
            C’est de la contrainte et rien d’autre...

            La solidarité caractérise des personnes ou des groupes qui choisissent ou ressentent volontairement la nécessité morale d’assister des gens sans contrainte.

            La Sôôôôôôlidarité du gauchiste est celle du Mafieux avec le fusil dur la tempe...
            Quelle farce !

            Et les ministres qui en profitent ne doivent pas servir d’épouvantail aux indécentes castes privilégiées qui en profitent aussi sous prétexte que c’est un peu moins que les autres....
            Radin dans le déni et drogué à l’état...


          • merthin 30 octobre 16:07

            @Spartacus

            L’Etat social c’est la volonté de protéger les personnes contre les accidents de la vie sans distinction de moyens à la différence des assurances privées

            Accident, chômage, maladie. Tout ça devrait totalement sortir du marché pour redevenir une caisse unique. Je trouve pas que ce soit plus profitable à la société que l’assurance soit une source de profit à la différence d’une caisse des retraites qui ne profite qu’aux retraité !!! C’est une caisse et les seuls à en voir la couleur, ce sont les retraités ! Et bien il faut en faire autant avec la secu.

            Dézingguer les régimes spéciaux ET les mutuels ET les assurances privées !!!


          • merthin 30 octobre 16:27

            @Spartacus

            Alors on va un peu rire parce que lorsque vous critiquez Oxfam pour ses études soit disant bidonnées, on laisse passer.

            Mais là !!

            Vous vous basé sur un document écrit par :

            • "Bernard Cadeau Expert logement pour l’Institut Sapiens Dirigeant du réseau immobilier Orpi « 
            •  »Dominique Calmels préside la commission Fiscale de la Fédération Syntec "

            Et le rapport dit quoi ?
            favoriser le locatif privé et le bail mobilité. Bref, tout ce qui va dans leur intérêts !

            Poutr info, les chiffres repris par contrepoint sont les seuls à ne pas être sourcés dans le dit document.

            Quelle blague smiley


          • Spartacus Spartacus 31 octobre 13:01

            @merthin

            Et encore un changement de sujet pour faire oublier son état d’esprit retors. de radin, jaloux et obsédé par l’argent des autres çà détourner pour sa caste..


            Au moins une grande différence.

            Moi je me fou complètement du profit de celui qui fournit un service ou une assurance, je ne suis pas un marxiste ni un jaloux,ni un fonctionnaire élevé dans l’état d’esprit de la haine de ceux qui s’enrichissent. Et au contraire je suis contre le monopole de l’état et pour la concurrence.

            L’important est le rapport meilleur rapport qualité/prix. Les assurances d"état, le prix comprend la gabegie, les sureffectifs et le service répond aux majorités visibles, au clientélisme des intérêts des fonctionnaires, des élus et aux castes et rien a foutre de la qualité du service.

            Le privé a besoin de clients et la concurrence l’oblige a être le meilleur, et offrir un service personnalisé et un service de qualité

            Les Suisse au moins ont cet avantage..

            Dézinguer les régimes spéciaux, offrir au contraire le choix des mutuelles et assurances privées face au Monopole de merde de l’état.


          • Spartacus Spartacus 31 octobre 13:31

            @merthin
            Affligeant du décalage aux réalités.
            Parce qu’il faut une « étude » pour savoir ce qui est de notoriété publique ?
            La contestation de cette étude montre l’absence de connaissance de la réalités.

            Vous sortez de chez vous de temps en temps ? Vous savez ce qu’est un pauvre ?

            Tellement radin que vous n’avez jamais aidé un pauvre à payer son loyer de votre vie pour ignorer ou ils vivent. En connais tu ou vu seulement un seul de près ?

            C’est sur qu’avec ta mentalité aucun ne vient te voir.
            Avec ta condescendance maladive t’aurai appelé les services sociaux, en lui donnant des conseils suffisants et méprisants pour te donner bonne conscience tellement t’as la poche de ton porte monnaie cousue. 
            En général ils viennent voir des affreux capitalistes en libre arbitre, qui n’ont pas besoin de l’état pour prendre une décision rapide et urgente sur l’argent de leur porte monnaie. 

            C’est de notoriété publique que les pauvres sont quasi tous dans le parc privé. 
            La particularité des pauvres, c’est que chacun est un cas spécifique, et aucun n’entre dans la bonne case. Seul le secteur privé de petits propriétaires peut prendre en charge et comprendre les particularismes et s’adapter aux gens tels qu’ils sont.

            Par ailleurs, nombreux pauvres ne veulent pas se faire ficher comme « pauvres » et c’est avilissant pour nombre d’entre eux.
            Y’a qu’un étatiste pour ne pas comprendre ce basic sociétal.
            Les pauvres ne sont pas des fonctionnaires, la culture de la quémande n’est pas leur savoir faire. Le pauvre n’a pas envie que la société le sache pauvre.

            Les HLM sont fait pour ceux qui savent ou sont conseillés. Ceux qui rentrent dans les critères. 
            Les HLM c’est le monde des pistonnés. Les très pauvres on veut bien leur vote, mais pas leur présence dans les villes à bobos.
            Tu connais une personne à Paris qui n’a pas été pistonnée par un élu ou un fonctionnaire ? Ca n’existe pas et ce ne sont pas des pauvres qui en décrochent un, ce sont ceux les plus serviles aux castes....


          • exol 28 octobre 13:45

            Mais personne ne veut être riche sur ce site , ils veulent tous l’égalité de classe , de sexes etc... vous y compris , alors pourquoi poser la question. Non la question est : de quoi auriez vous peur si vous étiez réellement pauvre et comment pourriez vous survivre sans votre clavier de bobo progressiste de mes deux. Comme dans votre présentation vos palabres sont justes pour vous faire plaisir , mais bien à l’abri du besoin.


            • kimonovert 28 octobre 14:19

              Pa ou ra ! Ce qu’on ne comprend pas...https://youtu.be/HiopmrHsk68


              • Nicolas_M Nicolas_M 28 octobre 15:40

                Vous connaissez globalRichList ? C’est un site Internet (malheureusement en anglais), qui vous donne votre rang mondial en terme de richesse.

                Dites nous dans quel pourcentage des plus riches du monde vous vous trouvez, pour rigoler ?


                • Yaurrick Yaurrick 28 octobre 18:59

                  @Nicolas_M
                  Je vois déjà arriver la réponse qui suivra « oui mais il ne faut regarder qu’en France » ce qui revient à dire que les riches c’est toujours les autres (et donc qu’il n’y a aucun scrupules à leur faire les poches).


                • foufouille foufouille 29 octobre 08:53

                  @Yaurrick

                  avec 1000€, tu es riche dans de nombreux pays donc son site est idiot.


                • Yaurrick Yaurrick 29 octobre 11:13

                  @foufouille
                  Ce n’est pas idiot, puisque cela permet de montrer qu’avec 1000€ on est plus riche que la quasi intégralité de l’humanité en faisant abstraction de la localisation.


                • foufouille foufouille 29 octobre 11:50

                  @Yaurrick

                  c’est totalement idiot car tu ne vas être riche du tout à Monaco ou en Suisse.


                • Pere Plexe Pere Plexe 29 octobre 20:01

                  @Yaurrick
                   « les riches c’est toujours les autres (et donc qu’il n’y a aucun scrupules à leur faire les poches  »
                  Sauf que la réalité montre exactement l’inverse : l’oligarchie, via ses médias nous explique que les pauvres se sont les autres alors que les richesses se concentrent de plus en plus sur cette ploutocratie.


                • Yaurrick Yaurrick 29 octobre 21:29

                  @Pere Plexe
                  Que la richesse de certains s’accroisse plus vite ne signifie pas que les autres s’appauvrissent.


                • Pere Plexe Pere Plexe 30 octobre 19:39

                  @Yaurrick
                  ...bien sur que si.
                  les notions de richesses et pauvreté sont liées.
                  Officiellement le seuil de pauvreté est déterminé par rapport à la distribution des niveaux de vie de l’ensemble de la population.
                  Ainsi, 
                  le seuil de pauvreté européen est en-dessous de 60 % du revenu médian.


                • Yaurrick Yaurrick 31 octobre 16:49

                  @Pere Plexe
                  Non, le seuil de pauvreté ne permet pas de connaitre la distribution de la richesse, vous ne connaitrez que la valeur qui permet de séparer les 2 moitiés de la population.
                  http://h16free.com/wp-content/uploads/2017/09/seuil-de-pauvrete%C3%A9.jpg


                • aliante 28 octobre 18:01

                  c’est bien le problème des riches ils occupent 99% de leur temps libre à faire chier les pauvres


                  • arthes arthes 28 octobre 18:18

                    @L’auteur : Bon , donc, si vous étiez riche vous seriez riche, et c’est tout, et vous ne feriez rien par vous même par humilité, conscient de votre humanité et de vos limites et que en fin de compte vous avez peur de vous même.

                    Et bé....C’est passionnant comme objectif de vie.


                    • Gasty Gasty 28 octobre 18:30

                      @arthes

                       En connaissance de causes, c’est le moindre que l’on puisse faire. Non ?

                      En exemple de la vie de BHL qui est plutôt détestable.


                    • arthes arthes 28 octobre 19:00

                      @Gasty

                      Je préfère la vie et le personnage de Napoléon à tout ce qui concerne BHL.(beurk, il me fait le même effet que Attali)

                      Le moindre restant tout de même, à mon sens, de tenter d’améliorer l’existant (notre organisme social) et de prendre des risques de tout perdre, voire même de se perdre.(ce qui n’est pas le moindre).
                      Mais s’en remettre aux autres et ne pas user d’un « don du ciel » , d’un avantage qui pourrait permettre de « faire quelque chose » , cela me semble surprenant, un peu comme si on te disait J’ai gagné au loto une somme extraordinaire, mais j’ai peur de tout et je ne veux pas engager cette somme dans quoique ce soit qui puisse me sembler vertueux car je n’ai pas confiance en moi, j’ai peur de faire du mal.

                      Ce n’est pas de l’humilité, c’est de la dévotion à ce stade.
                      Reste le monastère ou bien une retraite dans un machin bouddhiste.


                    • Gasty Gasty 28 octobre 19:20

                      @arthes

                      En fait BHL ne donne pas envie d’être riche, il fait peur aux pauvres qui pourraient le devenir. Ils sont très fort avec BHL. Si tu deviens riche tu as peur de lui ressembler, tu es tétanisé cette l’idée et ne fait rien.


                    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 28 octobre 19:31

                      @Gasty
                      @arthes 

                      BHL n’ est libre et riche que tant qu’ il agit comme un « pion » utile .
                      Les fortunes et les réputation se defont du jour au lendemain si
                      on te tient par les couilles .

                      Je suis pas sur qu’ on puisse envier sa situations .


                    • Breton8329 Breton8329 28 octobre 22:13

                      @arthes On peut faire pleins de trucs intéressants et utiles sans s’investir outre mesure dans la politique. Ce n’est pas parce-qu’on a fait fortune dans le sac à main qu’on est plus compétent qu’un citoyen lambda pour diriger un État. L’important, c’est d’en avoir conscience et de s’en tenir à son domaine de compétence


                    • arthes arthes 29 octobre 17:58

                      @Gasty
                      @Breton 

                      Bin, j’ai envie de demander : Qui c’est BHL ?

                      En fait, la richesse c’est avoir beaucoup d’argent, et l’argent, que l’on en ait beaucoup ou peu voire très peu , il faut s’en servir pour lui donner un sens, sinon, l’argent n’a aucun sens par lui même (je réfléchis basique sur ce coup), du coup, BHL osef , la question, d’après moi est ; Quel sens veut on donner à l’argent que l’on a ? Quant il ne s’agit plus de survie, et la, c’est individuel, intime, on a le droit de se planter en tous les cas, l’argent n’est jamais vertueux .


                    • Le421 Le421 28 octobre 19:09

                      J’imagine et j’ai vu aussi la détresse des gens plein de pognon qui se rendent compte en fin de vie que leur fortune est bien illusoire, en définitive.

                      Les derniers tracas au crépuscule de sa vie de savoir comment va être dilapidé cette fortune accumulée tout au long d’une vie.

                      Encore que maintenant, être friqué, ça reste en famille.

                      Le dernier des cons, s’il naît au bon endroit, trouvera une escadrille de larbins malins pour sauvegarder le patrimoine...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 octobre 20:13

                        Tiens je viens de voir Odon Vallet sur Cnews . Héritiers d’une belle fortune , lui et son frère en ont filé la plus grande partie à la Fondation de France pour offrir des bourses d’études.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès