• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Signification du zombie

Signification du zombie

À l'instar des spectres, ils pullulent dans les films hollywoodiens. Mais les zombies s'éloignent symboliquement du fantôme en ceci : tandis que l'entité spectrale reste éloignée du « vivant » par un gouffre, cette césure n'existe pas pour les zombies. Le mort-vivant est, précisément, « mort » et « vivant ». Ce qui est au fond significatif : sa ressemblance/dissemblance porte un message.

Quotidiennement, l'Image et le Symbole nous entourent. 

Cependant, ils ont perdu leur sens profond – ils ont été « désaffectés » puis réduits à des figures falotes et faibles, au moyen desquelles le regardeur conscientise peu de choses. En effet, dans le roman, dans le cinéma (cette industrie des symboles) ainsi que dans les publicités, refont surface les figures qui, auparavant, apparaissaient déjà au sein des principales religions de peuples donnés. Désormais, ayant été diminués par l'époque, les symboles – cachés mais toujours présents – doivent être redécouverts. Par là, nous obtenons une nouvelle connaissance.

Non pas une connaissance « entre les autres » mais une connaissance primordiale : de la dissection des restes putréfiés des glorieux symboles d'autrefois, on en arrive à une science du subconscient. En cela, les symbologues déchiffrent les codes des tréfonds de l'âme humaine – ce qui, en d'autres termes, revient à analyser et à voir (peut-être) l'architecture de la psyché. Or, l'entreprise n'est pas seulement utilitaire ni scientifique, elle aide directement à performer et à épanouir l'Individu...

J'ai parlé, dans un précédent article, du symbole du démon. 

Le spectre et le démon sont similaires au zombie.

Car pour ces trois affreuses créatures, un élément fait figure de dénominateur commun : le fait qu'à chaque fois à l'écran, pendant l'intrigue d'un livre, ou au sein des visions bénignes du rêveur, la trinité zombie/spectre/démon apparaît dès lors qu'un trouble approche progressivement. 

Quand bien même le zombie apparaîtrait au moment d'un instant paisible, son symbolisme serait le même, c'est-à-dire une apparition viatique d'une solution de continuité « anthropologique ». 

Précisément, d'ailleurs, le « milieu » (à savoir l'environnement de son apparition) n'est pas exactement le même que celui des spectres et des démons. 

Le zombie est d'abord associé à la fin de la société, de la civilisation. Il est l'ennemi du Cosmos par excellence. Le fait est qu'il est là quand les hommes font n'importe quoi : durant des expériences chimiques, à cause de la libération malheureuse d'un virus, ou après des rites sataniques. D'où vient que l'origine haïtienne des zombies soit le vaudou, puisque le vaudou est la combinaison entre des traditions païennes et le catholicisme romain. À bien des égards, la hiérarchie de l'Eglise a toujours jugé sévèrement de telles pratiques. Et pour cause : le vaudouisme est une anomalie, une « hérésie », c'est-à-dire un élément démoniaque au sein du culte chrétien. 

Le parallèle avec le zombie est évident : le mort-vivant lui aussi est une « anomalie », un mélange hétérodoxe entre le Cosmos (donc l'ordre, ici le culte catholique – si l'on veut) et le Chaos (par conséquent les rituels païens, comprendre : des attitudes diaboliques d'un point de vue chrétien). 

De même, les zombies sont des morts-vivants : tout à la fois mort et vivant. Mort, donc, une part dans le chaotique, l'amorphe, l'inconnu, l'horrible ; vivant, une part dans le connu, le normal, l'ordinaire. On remarque, partant, qu'usuellement, les films d'épouvante font surtout peur lors même que la menace surgit dans un milieu familier (la maison, l'école, au bureau). The Grudge (2004) de Takashi Shimizu en est un bon exemple : ici, le fantôme ne respecte pas les « conventions de Genève » – il hante pendant la journée, même lorsqu'il y a du monde autour de soi, et dans des endroits incongrus (une cabine téléphonique par exemple). L'horreur tient dans l'insertion soudaine de l'horrifique dans le connu. 

Et les zombies appartiennent généralement à cette catégorie d'insertion inopinée...

S'il fallait, de surcroît, indiquer le genre précis auquel relèvent les zombies, ce serait le même que celui des doppelgängers du folklore germain. D'habitude, ils sont le double d'un individu vivant. Quelquefois ce concept est utilisé sous une forme terrifiante : le double est un double horrible, servant à avertir l'original d'un malheur temporellement proche. 

Comme les zombies, les doppelgängers sont des mélanges entre le normal (l'individu vivant) et l'horrible (l'individu sous sa forme prémonitoire de cadavre – thème employé à merveille par le film Lake Mungo, 2008, de Joel Anderson).

Les morts-vivants, eux, ne sont pas le double avertisseur d'un individu seul. Ils sont le double de l'humanité en général pendant qu'elle s'essaie dangereusement à des expériences, dirait-on, « amorales ». Autrement dit : leur présence avertit que l'homme « se prend pour Dieu » avec ses connaissances interdites, et que, ce faisant, à rebours de son intention, il régresse à un stade « animal ». 

Lorsque le double – donc le zombie – apparaît sous la forme d'un être humain décomposé, desséché, hideux et puant, complètement débile et féroce comme une bête, il signifie qu'à force de science l'humain chute – noli altum sapere

Normalement, la mort n'est pas le contraire de la vie. Dans la plupart des religions, la mort reste un stade transitoire grâce auquel l'individu découvre une nouvelle existence. La mort affiche ainsi une évolution positive. Mais, avec le zombie, ça n'est plus le cas. Pire encore : c'est une régression, une involution. De sorte qu'il n'y a rien de plus horrible que de voir qu'au moment où l'on pense découvrir, matériellement, par les moyens de la science, les clefs de l'immortalité (en conséquence un nouvel accès au Paradis terrestre), que tout ceci s'avère en fait le viatique de pleins de misères, voire d'aggravation de notre sort sur Terre.

Et ça n'est pas une simple semonce d'ordre religieux...

En réalité, ça concerne tous les problèmes éthiques quotidiens. On remarque d'emblée que, sans qu'on le sache constamment, l'orgueil du savoir, de la connaissance, de l'intellectualité pose un problème désormais énorme. Car comment l'ordre et la culture peuvent-elles tenir du moment, où, de façon arrogante, les intellectuels césurent leur monde d'avec celui de la multitude ? Puis, ça ne touche pas que la société : l'individu lui-même perd parfois à cause de son arrogance ; il régresse. 

Nous avons affaire ici à une peur très fondamentale. L'évolution, le progrès vers un nouveau Paradis est la source de félicité suprême pour la conscience. Inversement, l'involution terrifie – l'instinct humain y est tellement contraire qu'à la seule écoute de rumeurs de guerres civiles, d'incestes, d'anthropophagies, il en est tout bouleversé.

Pour ainsi dire, les zombies sont le miroir de l'humanité ratée, lesquels viennent hanter les vivants en guise de signe avant-coureur de la déchéance prochaine. De quoi détruire notre apathie...


Moyenne des avis sur cet article :  1.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • JL JL 3 septembre 2018 10:32
    Beurk !
     
     smiley

    • zygzornifle zygzornifle 4 septembre 2018 09:11

      @JL


       Trop de Mac Do et les asticots sortent par les orbites ....

    • JL JL 4 septembre 2018 09:21

      @zygzornifle

       
       Il y a pire que les Mac Do : cf. le cas de cette petite fille qui ne mangeait que des chips : au lieu de pétales de fleurs, ses amis jetaient sur son cercueil des poignées de chips !
       


    • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 15:22
      Ouais, faut toujours se méfier des zombies. Et des chats. Quand ils sortent en courant de la pièce où vous rentrez, c’est que c’était en fait une embuscade ratée. Et pis quand ils vous ramènent un animal mort, faites attention au symbole, c’est un avertissement.

      Ok, je sors (merde, peu pas, y’a un mur au taf).


        • sleeping-zombie 3 septembre 2018 15:35
          les zombies sont le miroir de l’humanité ratée

          Merci, c’est peut-être vrai, mais c’est pas élégant de le pointer du doigt...

          • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 15:49

            @sleeping-zombie
            Et voilà, l’humanité a encore ratée. Faites chier, même Xenozold avait mis une pub pour Coca-Cola pour que ça se passe bien.


          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 16:01
            @Ciriaco


            vos vie votre temps... oui oui


            vos portables.vos portefeuilles,votre temps,vos idees
            votre carte banquaire,vos licenses,vos pensées,vos peurs
            votre sang,votre transpiration,vos passions,vos regrets
            votre bureau,votre pause,vos modes,votre sexe
            vos medicaments,
            votre herbe,vos nichons,votre cul,votre rires,vos os
            ont veut tous ca
            ont veut votre âme
             quelles sont vos habitudes,vos faits,vos peurs,vos adresses,
            vos pointures,votre age,vos numéros,vos plans
            vos yeux
            Votre Programme, Votre Bureau, Vos Détails, Votre Vie.
            Montrez-nous Vos Enfants, Vos Photos, Votre Maison.
            Ici, Prenez le Crédit, Prenez une Assurance, Prenez un Prêt.
            avoir un Emploi, Recevez une Pension, aller vous coupez de cheveux, avoir un 3 piéces.
            Jouez au lotto, jouez au Football, jouez sur le terrain, les Sports a la télé
            Nous vous montrerons des Choses Nous montrerons des bon coups
            Nous vous achèterons des Choses, des Médicaments, le Grand boulevard, les Oiseaux
            Nous vous vendrons la Connerie Nous Vous chargerons le Gras
            Nous allons trouver des flingues et ont boira dans Votre Cuisine

            Nous Voulons Votre Âme

            Vos Pensées, Vos Émotions, Votre Amour, Vos Rêves
            Votre Carnet de chèques, Votre Résidence, Votre Sueur, Vos Cris
            Votre Sécurité, Votre Sobriété, Votre Innocence, Votre Société
            Votre Moi, Votre Endroit, Votre Distance, Votre Espace

            Retournez au lit,votre gouvernement est sous controle
            Ici, regardez-le, taisez-vous
            Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
            Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
            Nous Voulons Votre Âme

            Voici des Programmes, Voici des Questions, Voici Britney, Voici la Cola
            Voici la Pizza, Voici la TV, Voici un peu de Rock and Roll
            Regarde la pub, plus d’Annonce publicitaire, regarde Ruquier, Pas Taddei
            Achetez une Meilleure Vie du Confort de Votre Sofa
            Voici le Pop-corn, Voici des Magazines, Voici le Milk-shake, Voici des Blue-jeans
            Ici a Rembourré des Bustiers, Ici des grosses Voitures
            Voici des maillots de Foot, Voici des Bonnets rouges
            Voici des Causeries télévisées Vivantes, Voici des Jeux Vidéos, Voici la Cola Lite, Voici Orangina
            Voici Filtertips, Voici des Lèvres Collagen, Voici toute les bars de nuit, Voici des Gratte-culs en Plastique

            Nous Voulons Votre Âme

            Allez voter,sur 58 chaines
            Et félicitez-vous de votre vie sur le Terrain de Liberté
            Ici vous êtes en Démocratie
            Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
            Vous êtes libres de faire comme nous vous disons

            Nous Voulons Votre Âme

            Voici les Pop-corn, Voici Magazines, Voici les Milkshakes, Voici Jeans Bleus
            Voici Soutien-gorges rembourrés, Voici Longues Voitures
            Voici Maillot de Foot, Voici des bonnets rouge
            Voici de Très Très Très Très Très Très Très Très Très Longs reportages publicitaires et commentaires

            nous voulons votre Âme


          • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 17:33

            @Xenozoid
            Qu’est-ce qu’on fait, on bouffe l’auteur ?


          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:10
            @Ciriaco
            cerveaux......cerVEAUX.......CERVEAUX>>>>>>>>>>>

          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:18
            @Xenozoid

            mais vu que je bouffe pas de viande, je vais devoir en domestiquer un qui bouffe les zombies...
            la domesication des zombies commence

          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:21
            @Xenozoid

            les seuls zombies survivants seront donc cannibales et entierement domestiqués ou ne seront rien

          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:24

            @Xenozoid


            on en vendra dans les supermarchés, même le président sera gardé par des zombies canibal, pour le bien de tous bien sure

          • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:37

            et puis un zombie ne tiendrais pas 5 jours sans ce faire bouffer vivant,par les mouches


            • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 18:48
              @Xenozoid

              et puis sans la signification des autres ,il ne sera qu’un signification,un signe sur la route...c’est poetique en fait....on peut faire de l’art avec ça.on pose la tête d’un zombie dans une cuvette de chiotte e on chie dessus,puis on le demande de crier....GRRRRAGGGGGGGGGHHHOGOGGGGGIOOIOOOOO,,,et la on met le cadeau...puis on luis demand de crier encore,,,,

              the dummie book to save the world from zombie apocalypse...chapitre idée du cul

            • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 18:58

              @Xenozoid
              Moi je suis sûr que les mouches sont de mèche avec les zombies ! Faut pas se fier à une mouche putain (sauf Joe, mais bon hein chacun ses magouilles) !


            • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 19:21
              @Xenozoid
              Ben ça alors, avec tous les signes déjà présents, on savait même pas qu’on vivait déjà en poésie ! J’ai retrouvé une archive chelou, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille !

              "Je suis soumis au Chef du Signe de l’Automne
              Partant j’aime les fruits je déteste les fleurs
              Je regrette chacun des baisers que je donne
              Tel un noyer gaulé dit au vent ses douleurs
              Mon Automne éternelle ô ma saison mentale
              Les mains des amantes d’antan jonchent ton sol
              Une épouse me suit c’est mon ombre fatale
              Les colombes ce soir prennent leur dernier vol
              " - Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913.

              Moi j’dis, c’est grave.


            • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 19:41

              @Ciriaco


              les anglais et autres européens on bien fais la guerre de l’opium, rien ne surprend


            • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 19:46

              @Xenozoid

              N’êtes-vous,
              pas surpris,
              Par le vacarme des vents nouveaux,
              Tandis que la pierre plie comme un roseau.

            • aimable 3 septembre 2018 19:25

              pour créer des trucs pareils il faut fortement s’emmerder dans la vie, je ne pense pas que les anciens qui ont fait la 1ere guerre mondiale et même dans les camps pour la 2éme , aient eu une conversation sur ce sujet , pourtant eux devaient en voir plus qu’ils ne l’auraient souhaité .


              • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 19:37

                @aimable

                Ouais, ça c’est bien vrai. Mais il faut se méfier des chats quand même.

              • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 19:43
                @Ciriaco

                ils on des ongles,et vivent 9 fois, faut juste les suivre


              • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 19:52

                @Xenozoid

                Mon chat est mort il y a longtemps. C’était un chat robuste, que même la maladie n’atteignait pas, et qui faisait la loi dans le quartier.

                Mais il ne m’aimait pas,
                Car la belle qui me l’avait donné
                Est partie au loin,
                Et je ne sais pas si c’était un soir ou un matin,

                Car depuis, il fait nuit.

                Depuis j’ai une souris.

              • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 19:56
                @Ciriaco

                chat chet sûr

              • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 20:17

                @Xenozoid

                Mais je me déplace tout le temps avec des bougies. C’est un peu gênant dans le tram, mais à la longue, on s’y fait. Faut dire que c’est triché, parce que les gens ont tout le temps le nez sur leur portable - ce qui me permet de passer incognito, comme un étranger.

                Suffit au fond juste de bien choisir ses fringues. Mais là c’est pareil, c’est facile : être toujours moins voyant qu’une vitrine en solde, c’est easy.

              • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 20:20
                @Ciriaco
                ce qui me fait penser qu’il manque de l’humour sur avx,et c’est dommage(a par le sarcasme et le cynisme)...mais ce n’est pas de l’humour

                Vive les zombies

              • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 20:35
                Il règne hélas ici un humour quasi-patronal.
                Vive les zombies

              • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 20:57
                @Ciriaco

                Mais il ne m’aimait pas,
                Car la belle qui me l’avait donné
                Est partie au loin,
                Et je ne sais pas si c’était un soir ou un matin,

                Car depuis, il fait nuit.

                mais comme tout est dit
                le masque n’aimant pas le mot
                plus que son est dit
                a mon avis le sot
                ne peux être qu’un zombie
                ce qui ne fait pas la nuit

              • Ciriaco Ciriaco 3 septembre 2018 21:19

                @Xenozoid
                Alors que tant se prennent pour des soleils, je suis étonné par la brume.


              • Ciriaco Ciriaco 4 septembre 2018 13:08

                @Self con troll
                Accostez au MEDEF, eux-mêmes ont fait le constat que les temps ne changeaient pas assez vite.


              • Xenozoid Xenozoid 3 septembre 2018 19:48

                J’ai reçu votre feuilleton hier, et j’y répondrais longuement si je n’étais au milieu des préparatifs de mon départ pour Paris. Je vais tâcher d’en finir avec Aïssé.

                Le milieu de votre article m’a fait verser un pleur. – Sans me convertir, bien entendu ! J’ai été ému, voilà tout ! mais non persuadé !

                Je cherche chez vous un mot que je ne trouve nulle part : Justice. Et tout notre mal vient d’oublier absolument cette première notion de la morale. – Et qui selon moi, comporte toute la morale.

                La grâce, l’humanitarisme, le sentiment, l’idéal, nous ont joué d’assez vilains tours pour qu’on essaye du Droit et de la Science. Si la France ne passe pas, d’ici à peu de temps, à l’état critique, je la crois irrévocablement perdue. L’instruction gratuite et obligatoire n’y fera rien – qu’augmenter le nombre des imbéciles. Renan a dit cela supérieurement dans la préface de ses Questions contemporaines. Ce qu’il nous faut avant tout, c’est une aristocratie naturelle, c’est-à-dire légitime. On ne peut rien faire sans tête. – Et le suffrage universel tel qu’il existe est plus stupide que le droit divin. Vous en verrez de belles si on le laisse vivre ! La masse, le nombre, est toujours idiot. Je n’ai pas beaucoup de convictions. Mais j’ai celle-là, fortement. Cependant il faut respecter la masse si inepte qu’elle soit, parce qu’elle contient les germes d’une fécondité incalculable. – Donnez-lui la liberté mais non le pouvoir.

                Je ne crois pas plus que vous aux distinctions de classes. – Les castes sont de l’archéologie. – Mais je crois que les Pauvres haïssent les Riches, et que les riches ont peur des pauvres. Ce sera éternellement. – Prêcher l’amour aux uns comme aux autres est inutile. Le plus pressé est d’instruire les Riches, qui en somme sont les plus forts. Eclairez le bourgeois d’abord ! Car il ne sait rien, absolument rien. Tout le rêve de la démocratie est d’élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois. – Le rêve est en partie accompli ! Il lit les mêmes journaux et a les mêmes passions.

                Les trois degrés de l’instruction ont donné leurs preuves depuis un an . 1° l’instruction supérieure a fait vaincre la Prusse ; 2° l’instruction secondaire, bourgeoise, a produit les hommes du 4 septembre ; 3° l’instruction primaire nous a donné la Commune. Son ministre de l’Instruction primaire était le grand Vallès, qui se vantait de mépriser Homère.

                Dans trois ans tous les Français peuvent savoir lire. Croyez-vous que nous en serons plus avancés ? Imaginez au contraire que, dans chaque commune, il y ait un bourgeois, un seul, ayant lu Bastiat, et que ce bourgeois-là soit respecté, les choses changeraient !

                J’apprends aujourd’hui que la masse des Parisiens regrette Badinguet ! Un plébiscite se prononcerait pour lui, je n’en doute pas. Tant le suffrage universel est une belle chose !

                Cependant, je ne suis pas découragé comme vous et le gouvernement actuel me plaît, parce qu’il n’a aucun principe, aucune métaphysique, aucune blague.

                Je m’exprime très mal. – Vous méritiez pourtant une autre réponse. Mais je suis fort pressé, ce qui ne m’empêche pas de vous embrasser très fortement.

                Votre vieux Troubadour
                Gve Flaubert

                Pas si troubadour, pourtant ! Car la silhouette de l’ami, qu’on entrevoit dans votre article, est celle d’un coco peu aimable et d’un joli HHégoïste !

                Flaubert à George Sand, 7 octobre 1871


                • tiers_inclus 3 septembre 2018 19:49

                  Le zombie immortel, amoral, au delà de la souffrance pourrait bien être réifié par le programme transhumaniste, toutefois plus acceptable dans les apparences. Que Dieu ou l’évolution n’ait pas choisi cette option, pourtant simplificatrice, intelligence sans conscience, duplication sans altération (façon néguentropie des cellules cancéreuses, j’esquive l’objection recevable de l’incompatibilité de formes complexes, compte tenu du coût énergétique de cette néguentropie), sensations sans souffrance, devrait nous interpeller sur notre « nature » et nous incliner à la rechercher plutôt que de vouloir la dépasser artificiellement sans la comprendre.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 septembre 2018 20:50

                    Zombie la mouche ...yehe yehe ...hi et yehe ...manque le rythme...snif

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès