• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sionisme - Pour que s’arrête la peur !

Sionisme - Pour que s’arrête la peur !

 "Conflit israélo-palestinien : dérapage à l'ULB", La Libre Belgique, 27 septembre 2011 

Le mardi 27 septembre, le quotidien La Libre Belgique (LLB), auquel je collaborais depuis plusieurs années, a publié un billet assassin m’incriminant personnellement, ainsi que Souhail Chichah, chercheur en économie de la discrimination à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

 Selon les termes de ce billet, Souhail Chichah et moi-même, tous deux « membres de l’ULB », aurions « approuvé les outrances d’un étudiant en sciences politiques » qui, dans un commentaire posté sur le site de socialisation Facebook, qualifiait de manière peu amène le philosophe Guy Haarscher, professeur à l’ULB (l’étudiant réagissait aux prises de position de ce professeur, favorable à l’intervention de l’OTAN en Libye).

 À l’origine de ce billet ? Une déclaration de l'Union des Étudiants juifs de Belgique (UEJB), qui, faisant écho à une publication du site Philosémitisme, se disait inquiète de « l’importation du conflit israélo-palestinien en Belgique ».

 On notera d’emblée que le propos de l’étudiant portait sur la Libye et non pas sur Israël ou la Palestine ; on se demandera dès lors pourquoi l’UEJB s’en est inquiétée et pourquoi LLB a cru utile de titrer sur le conflit israélo-palestinien (en fait, seul le mot « sionistes », dans le texte de l'étudiant, présente un quelconque rapport avec Israël ; rien d'autre).

 On notera également que ce ne sont pas les mots « va-t-en-guerre » et « atlantiste » qui semblent poser problème, mais le mot « sioniste ». Or, ce mot n’a aucune connotation raciste, contrairement à ce que le ton « alarmant » de l’article essaie cependant de suggérer (sioniste : qui milite pour la constitution d’un État juif en Palestine –dictionnaire Larousse).

 On notera encore que LLB a choisi de ne publier du commentaire de l’étudiant que les quatre mots qui pouvaient choquer, quatre mots totalement détachés et du contexte et du contenu du commentaire.

 On notera enfin que c’est là tout ce que l’UEJB a pu trouver, semble-t-il, c’est-à-dire absolument rien du tout, en scrutant pourtant les moindres de mes gestes et paroles et en espionnant quotidiennement les pages Facebook de mes collègues et la mienne.

 Non seulement, je ne suis plus membre du personnel scientifique de l’ULB et n’exerce plus aucune fonction dans cette université (si l’auteur du billet avait eu la déontologie de me contacter et de vérifier ses sources, comme le fait un véritable journaliste, il aurait pu s’épargner cette bévue).

 Mais, d’autre part, je n’ai nullement « approuvé » (ni, par ailleurs, non plus condamné) les « outrances » ou le caractère satirique de cette boutade estudiantine, somme toute fort banale pour qui fréquente les cercles de baptême.

 En revanche, j’ai certainement apprécié la substance du propos de l’étudiant, qui semble avoir tout à fait échappé à l’auteur de ce billet de presse bien peu honorable : j’ai pu considérer le propos de l’étudiant sur l’intervention atlantique en Libye avec d’autant plus de pertinence que je venais alors de rentrer de Benghazi et d’avoir passé plusieurs jours sur le front libyen, en compagnie des combattants de la rébellion, où j’avais pu constater une réalité très éloignée de la simplification manichéenne véhiculée par les médias européens et promue par certains intellectuels ignorant tout de cette réalité.

 Aurais-je dû me montrer plus prudent, du fait de cette raillerie grivoise ?

 D’une part, je ne suis pas l’auteur de ces mots (c'est là le style d'un étudiant ; ce n'est pas le mien) et, d’autre part, Facebook n’est quand même pas Le Monde diplomatique, mais un lieu propice aux conversations informelles où le sens de la diatribe et la libre polémique devraient pouvoir s’exprimer sans censure. Surtout, j’aurais fait plus attention si j’avais pu imaginer qu’il existait des esprits à ce point retors, pour fouiner ainsi dans les moindres de mes actes et essayer de me couvrir d’opprobres sur leur site ignoble. Mais, en vérité, je dois avouer que ce ne sont pas ces quatre mots qui avaient attiré mon attention et -peut-être ai-je les idées trop larges- que je n’en avais pas même souvenir lorsque je les ai vu reproduits par LLB.

 Cela étant, ce billet n’aurait bien évidemment eu aucun retentissement ni impact, s’il ne s’était agi que du mot un peu trop cru d’un étudiant taillant un costard à l’un de ses professeurs, un mot posté sur Facebook et négligemment (imprudemment !) relevé d’un « like » (« dérapage sur le net » eût d’ailleurs mieux convenu en titre de ce billet, si dérapage il y avait eu).

 L’intérêt est donc ailleurs : l’UEJB a voulu jeter le discrédit et, par l’exercice d’une diffamation suggestive, laisser entendre que, peut-être, ces deux enseignants, qui auraient « approuvé » l’expression qui fâche, ne seraient pas tout à fait exempts d’une ou l’autre mauvaise pensée… Pour ce faire, la moindre aspérité est extraite de son contexte, transformée en faux pas et utilisée, montée en épingle, remodelée et balancée sur la place publique, sans autre forme de procès. Et le saut est fait, en un clin d’œil, du rejet du sionisme à l’antisémitisme.

 Antisémitisme ! Le mot est lâché.

 Et l’exercice est concluant. Pour en avoir la preuve, il ne faut pas se donner plus de mal que la peine de lire les dizaines de réactions de la foule désinformée, hallucinantes, plus exaltées les unes que les autres, qui se sont bousculées sur le site de LLB après la publication de l’article en question : « Boycott de l'ULB devenue un repaire d'antisémites ! Quelles sanctions contre Chichah et Piccinin ? » ; « Un assistant et un prof qui approuvent des propos pareils, on doit les virer illico ! » ; « C'est tout de même troublant qu'une unif laisse enseigner un antisémite » ; « Plus un pays s'islamise, plus il devient anti-israélien et antisémite » ; « Belle illustration de la ‘Libre Pensée’ que ce lâchage antisémite ! », etc.

 En publiant ce coup-bas racoleur, LLB a choisi son camp : celui de la délation manipulatrice malsaine. LLB a publié quatre mots totalement hors contexte et laissé chacun se faire une idée... une fausse idée. C’est cela de la « diffamation suggestive », dont transpire ce billet.

 Le procédé n’est pas nouveau et ce genre d’attaque ne m’est pas inconnu.

 Il y a trois mois à peine, j’avais une nouvelle fois fait l’objet d’un même amalgame vicieux, dans le mensuel Points critiques, la revue de l'Union des Progressistes juifs de Belgique (UPJB) : dans un article intitulé Pour en finir avec (l'imposteur) Dieudonné (Points critiques, juin 2011, p. 16  et p. 17), un « journaliste » associait mon nom à l’extrême-droite et, se référant à un douteux ouvrage publié en France (M. BRIGANTI et al., La Galaxie Dieudonné), me stigmatisait, ainsi que Souhail Chichah et plusieurs autres intellectuels belges, comme membre d’un réseau antisémite promouvant l'amalgame entre l'antisémitisme et l'antisionisme dans le but d’inciter au racisme.

 Premièrement, l'ouvrage qui était cité ne fait pas la moindre allusion à moi et, deuxièmement, j'ai dénoncé à maintes reprises cet amalgame, auquel encouragent au contraire les organisations sionistes, dans le but de discréditer et d'intimider, en les taxant d'antisémitisme, les intellectuels qui s'opposent au sionisme, c'est-à-dire à la politique colonialiste de l'État d'Israël en Palestine (voir le droit de réponse).

 Procédés diffamatoires, donc, dans le chef de l'UPJB. Et usage décomplexé de cet amalgame que l'UPJB prétendait pourtant dénoncer...

 Le billet du 27 septembre, procédé habituel de ces milieux, n’aurait donc pas eu plus de conséquence, si toutefois LLB, en la rédaction duquel quotidien j’avais toute confiance, n’avait décidé, en quête de dédouanement, de mettre un terme à notre collaboration et de refuser désormais de publier mes contributions, sans même demander à m’entendre.

 En outre, alors que nous avions eu un entretien téléphonique des plus aimables au cours duquel m’avait été assuré un espace de réponse comme mon droit le plus évident, la rédaction m’a, une demi-heure plus tard, adressé un courrier laconique me déniant ce droit de réponse (par l'intervention de mon conseil juridique, la LLB a depuis lors été mise en demeure de publier ma réponse, selon les prescrits légaux, et n'a pas eu d'autre choix que de s'exécuter (voir le droit de réponse, dans LLB du 28 octobre 2011 ; toutefois, LLB n'a pas rempli ses obligations puisqu'elle n'a pas publié ce droit de réponse à la une de la version électronique ; aussi, j'envisage une action en justice dans le but d'obtenir la condamnation du journal).

 Je déplore d’autant plus cette attitude indécente de la part de ce quotidien, qu’il avait encore publié deux de mes articles il y a quelques semaines à peine, à la suite des investigations que j’avais menées en Syrie au courant du mois de juillet.

 Et je m’interroge sur les raisons pour lesquelles ce simple fait divers d’une dizaine de lignes a curieusement été mis à « la une » de l’édition électronique du journal : tous ceux qui ont consulté le site de LLB ne pouvaient pas ne pas le voir. En cela, LLB a participé a la campagne de diffamation qui nous vise, Souhail Chichah, d'autres et moi.

 Tout comme je m’interroge également sur ce qui est en train d’arriver au sein de la rédaction de LLB. C’est que cette « dénonciation » traînait déjà sur le site Philosémitisme depuis quinze jours avant sa publication par LLB ; Philosémitisme, ce site haineux, qui pratique la délation anonyme, ce site nauséabond… Est-ce donc là que, désormais, les journalistes de LLB iront chercher leur inspiration ?

 Il est en tout cas très inquiétant qu’un grand quotidien reproduise et cautionne de la sorte des propos tirés d’une publication dont le seul objectif est d’inciter à la haine.

 Quoi qu’il en soit, par cette décision et en me fermant désormais ses colonnes, LLB offre à ces groupes de pression une belle victoire, et la démocratie et la liberté d’expression n’en sont que plus affaiblies.

 Pourquoi ces attaques et ce système, qui peuvent apparaître incroyables, aujourd’hui et dans un pays démocratique comme la Belgique, où l’on pourrait se croire en sécurité, libre de ses opinions, à l’abri de ce genre de procédés ?

 J’en ignorais jusqu’à l’idée, il y a un an encore ; et, si quelqu’un m’avait expliqué que, en Belgique, dans les années 2010’, de tels procédés étaient mis en œuvre par des associations juives et que leurs manœuvres pouvaient être couronnées de succès, je suis à peu près certain que j’aurais eu grand mal à le croire. Et pourtant, c’est, depuis un an, la réalité de mon quotidien...

 En avril 2010, au grand dam du Cercle du Libre Examen, organisateur de l’événement, les autorités de l’ULB avaient censuré la projection du film du journaliste Olivier Mukuna, film dont le sujet central, l’humoriste français Dieudonné, avait déchaîné les passions et provoqué une levée de boucliers dans les rangs du Comité de Coordination des Organisations juives de Belgique (CCOJB), organisation puissante, membre du Congrès juif européen et du Congrès juif mondial.

 Révolté par ces pratiques liberticides, me sentant personnellement attaqué dans ma liberté de juger de par moi-même, j’avais alors pris ma plume pour m’indigner publiquement de l’accumulation de décisions de cet acabit, de plus en plus fréquentes dans le chef des décideurs ulbistes (P. PICCININ, Censure, pressions ou usure ? Qu'est-il en train d'arriver à l'Université Libre de Bruxelles ?, L'Écho, 5 mai 2010 ; et La Libre Belgique, 7 mai 2010).

Le 20 septembre 2010, au terme d’une longue polémique et d’interventions médiatiques, le film fut finalement projeté dans le grand auditorium Janson, à l’ULB (mais pas dans les meilleures conditions). La projection fut suivie d’un débat, qui tourna presque au pugilat verbal : venus en force, des membres des diverses organisations juives évoquées plus haut, accompagnés de surcroît d’hommes armés -envoyés sur le campus par le « Bureau exécutif de Surveillance communautaire » (BESC), sorte de milice juive, présente sur le territoire national et dont la légalité et les contours exacts posent question-, se sont déployés dans l’assemblée et ont tenté de saboter la conférence par des cris et des menaces physiques, interrompant régulièrement le déroulement du débat (voir la vidéo de la conférence -à la sortie de la conférence, un journaliste et un photographe qui s'intéressaient à la présence du BESC ont été pris à partie et molestés par ses membres ; les miliciens du BESC ont obligé le photographe a effacer toutes les photographies qu'il avait prises).

 Durant toute la conférence, ces éléments perturbateurs ont surtout visé Souhail Chichah, un des orateurs, très critique vis-à-vis de la politique israélienne en Palestine.

 Dans les semaines qui ont suivi cette conférence, Souhail Chichah a reçu de nombreux courriers le menaçant d’être tabassé, le menaçant de mort, menaçant sa famille. Il fut plus tard victime d’une tentative d’attaque au couteau, qui échoua grâce à l’intervention de voisins.

 Plusieurs sites sionistes l’ont attaqué sur internet et ses propos furent volontairement déformés : alors que Souhail Chichah, comparant la situation des immigrés maghrébins en Belgique à celles des Juifs qui fuyaient les persécutions, avait expliqué que ces derniers avaient souffert de la pauvreté et qu'ils avaient eu aussi été perçus comme sales, nuisibles, ces sites ont asserté qu’il s’était exclamé « sales Juifs ! ».

 L’UEJB a diffusé une petite vidéo intitulée « Dérives incontrôlées à l'ULB », grossier montage de plans découpés, filmés lors de la conférence du 20 septembre, et de phrases extraites de leur contexte, et ce dans le but de le faire passer pour antisémite (la conférence avait cependant été intégralement filmée ; la supercherie a rapidement été démontrée -voir la vidéo de la conférence).

 Enfin, le CCOJB, très présent à l’ULB, demanda des sanctions, à savoir le licenciement du chercheur.

 Étant informé de cette situation infernale et nerveusement insoutenable, que subissait cette personne pour avoir osé s’exprimer sans détour sur le conflit israélo-arabe, comment pouvais-je décemment me terrer dans la sécurité de ma réserve, me taire ? A fortiori alors que j’avais assisté à cette conférence du début jusques à la fin. Je suis donc intervenu une seconde fois dans ce contexte, en publiant une carte blanche appelant à la mobilisation contre le terrorisme de la pensée (P. PICCININ, La Liberté d'expression menacée de mort, La Libre Belgique, 14 octobre 2010).

 C’est alors que j’ai moi-même commencé à faire l’objet des mêmes tentatives d’intimidation...

 Menaces de mort, courriers d’insultes, lettres adressées à mes collègues m’accusant d’antisémitisme, à mes supérieurs demandant mon licenciement, calomnies sur internet, où j'ai été attaqué aussi parce que d'obédience catholique (voir par exemple Juif.org ; France-Israël ; Philosémitisme)… Des extraits de conversations de ma page Facebook ou des parties de phrases de certains de mes articles, sortis de leur contexte, se sont retrouvés sur des sites sionistes, déformés et montés en épingle, sous l'étiquette de l'antisémitisme. Et, systématiquement, les noms des institutions où j'enseigne sont mentionnés, avec insistance, dans le but de provoquer l'inquiétude de mes supérieurs et des les amener à se désolidariser.

 Plus sérieusement, ma participation à des conférences et tables rondes a été à plusieurs reprises annulée (par exemple : participation déprogrammée par l'IERI), et ces mêmes sites sionistes s’en sont vantés (voir Juif.org) : des avalanches de courriers menaçant de boycott effrayaient les propriétaires des salles ; des menaces sur la carrière des organisateurs les amenaient à renoncer (l’un d’eux m’a appelé, paniqué, un matin, à l’aube, tant il avait reçu de courriers d’une singulière véhémence, pour s’excuser de devoir annuler tout un programme).

 Parfois, je me dis que j'aurais mieux fait de dessiner des caricatures de Mahomet ; on m'aurait probablement donné un prix et une médaille...

 Par recoupement, il a été possible d’établir que ces différentes interventions étaient coordonnées, résultats de mots d’ordre et d’organisations pyramidales, et ne résultaient pas d’initiatives individuelles isolées.

 Interpellée à diverses reprises, dans l’expectative, ma direction m’a demandé de m’engager par un écrit, dans lequel je promettais, d’une part, de ne pas faire état, dans mes cours, d’opinions personnelles sur les questions ayant trait au Moyen-Orient ou au conflit israélo-arabe et, d’autre part, de ne plus mentionner lors de mes conférences ou interventions publiques le nom de l’institution dans laquelle j’enseigne.

Cet engagement fut signé à huis-clos et le document, à caractère strictement confidentiel, archivé par l’administration.

 Quelques jours plus tard, plusieurs sites sionistes publiaient de larges extraits du texte...

 Une enquête est aujourd'hui en cours, pour identifier la (ou les) personne qui, ayant partie liée avec les milieux sionistes, a subtilisé et transmis ce document.

 Ainsi, le billet publié ce 27 septembre par LLB et la décision de la rédaction de ce quotidien constituent le dernier acte en date dans cette campagne de destruction.

C’est comme cela que l’on essaie de faire taire.

 Par l’exercice d’un terrorisme intellectuel qui muselle souvent même les plus vertueux, par cet amalgame facile à générer dans l’esprit de personnes peu averties, où se mélangent antisionisme et antisémitisme, où le fait de critiquer Israël et la politique colonialiste en Palestine, le sionisme, est perçu comme le symptôme d’un racisme antijuif, de l’antisémitisme.

 Souhail Chichah et moi ne sommes pas seuls à faire l’objet de pressions et d’intimidations.

 Des centaines d’intellectuels, connus ou anonymes, sont sous la menace, en Belgique, en France, ailleurs en Europe et aux États-Unis : Charles Enderlin, journaliste, harcelé par de violentes campagnes de dénigrement depuis plus de dix ans, pour avoir rapporté la mort du petit Mohamed al-Dura, un enfant palestinien tué par l'armée israélienne en 2000 et devenu le symbole des injustices commises par l'État hébreux. L'écrivain Paul-Éric Blanrue, auteur de Sarkozy, Israël et les juifs, ouvrage dont aucune des maisons d'édition qui publiaient ordinairement ses oeuvres n'a voulu et que certains diffuseurs ont refusé de distribuer. Le caricaturiste Siné, collaborateur historique de Charlie Hebdo, dont il a été licencié pour une chronique dans laquelle il avait ironisé sur le rapport entre les Juifs et l'argent. Eric Mazet, journaliste, mis à pied en septembre dernier pour avoir osé poser la question « DSK est-il soutenu par un lobby juif ? ». Plus récemment, encore, Étienne Leenhardt, directeur-adjoint de l'information de la chaîne de télévision France 2, attaqué par le Conseil représentatif des Institutions juives de France (CRIF) à la suite d'un reportage qui analysait le fonctionnement du lobby israélien aux États-Unis... La journaliste Silvia Cattori, le journaliste Alain Ménargues, l'éditeur Éric Hazan, le philosophe Alain Badiou, le journaliste Richard Labévière, l'universitaire Pascal Boniface, etc.

 On pourrait multiplier ainsi les exemples.

 Des personnalités juives aussi en sont victimes, accusées d’être antisémites ( !) et harcelées par des groupes de pression.

 La liste en est longue : Stéphane Hessel, rescapé du camp concentrationnaire de Buchenwald, l’auteur du désormais très célèbre Indignez-vous ! ; il avait osé soutenir le mouvement de boycott des produits israéliens pour protester contre le sort fait à la population de Gaza ; en janvier dernier, le CRIF et l’organisation juive Europe-Israël lançaient une campagne contre cet esprit libre et contraignait les autorités de l’École Normale Supérieure (Paris) à annuler sa conférence. Mathieu Kassovitz, réalisateur français, qui avait dénoncé le sionisme radical, expliquant que ce sont ces méthodes, précisément, qui choquent les gens et sont à l’origine d’une recrudescence de haine envers les Juifs. Noam Chomsky. Ou encore Norman Finkelstein, professeur de sciences politiques à l’Université DePaul de Chicago et remercié après la publication de son essai L’industrie de l’holocauste, ouvrage dans lequel il regrettait la manière dont les Juifs sionistes instrumentalisent le génocide des Juifs d’Europe pour justifier la colonisation israélienne en Palestine et imposer le silence aux critiques. Edgar Morin, qui avait dénoncé dans le journal Le Monde la ghettoïsation des Palestiniens et les humiliations subies. Daniel Mermet, journaliste, attaqué par l'Union des Étudiants juifs de France pour avoir critiqué la politique d'Ariel Sharon. Gilad Atzmon, Olivia Zemor, etc.

 C'est l'inquisition en marche et tout le monde tremble, journalistes, politiciens, magistrats.

 Dans plusieurs articles, pourtant, j’avais clairement pris position par rapport à l’antisémitisme, que j’ai toujours condamné sans ambiguïté aucune, et j’avais essayé d’expliquer au mieux comment antisionisme et antisémitisme ne sauraient en aucun cas être confondus et pas même rapprochés (par exemple : P. PICCININ, Antisémitisme et antisionisme : les confusions et tabous de l'Occident, L'Orient - Le Jour, 1er octobre 2010).

 Mais ceux qui nous attaquent aujourd’hui et essaient de nous accrocher l’étiquette « antisémite » dans le dos n’en ont cure : leur objectif n’est pas de lutter contre le racisme, contre l’antisémitisme, mais de ruiner la réputation des intellectuels qui osent dénoncer trop haut les agissements de l’État d’Israël.

 Dans le climat détestable qui règne dans notre pays, en France tout autant, dans d’autres pays d’Europe aussi, concernant tout ce qui touche à la Communauté juive et à l’État d’Israël, je peux comprendre que d’aucuns tentent de se protéger en ouvrant tous les parapluies possibles, voire de se dédouaner et de donner des gages, en collaborant. Je connais ainsi les cas de collègues qui, par résignation et par peur d’être pris pour cible, refusent objectivement de travailler sur des sujets ayant trait au conflit israélo-palestinien, par crainte d’être amenés à devoir dire des choses qui leur attireraient des ennuis. Et je pense que l’attitude, décevante, du rédacteur-en-chef de LLB n’est pas d’un autre ordre.

 Cependant, si les chercheurs honnêtes, pour qui la carrière n’est pas tout, les historiens, les politologues, les philosophes, les journalistes, les écrivains, si les citoyens se taisent et cautionnent ces pratiques par leur silence, c’est à des parcelles entières de leur propre liberté qu’ils acceptent de renoncer.

 Si ceux qui ont osé briser ce mur de silence et en payent le prix, victimes de pressions, de menaces, d’atteinte à leur emploi ou à leur espace d’expression, à leur intégrité physique parfois, restent isolés face à ces attaques, ils seront écrasés par ce système.

 En revanche, si quelques-uns, quelques-uns seulement, osent parler et commencent à dénoncer la politique sioniste et les méthodes dont elle use, s’ils montrent du doigt ceux qui se sont soumis à cette politique et y participent même activement dans le but d’en retirer des avantages ou, à tout le moins, de ne pas s’exposer, si le silence peut être rompu, chacun pourra s’exprimer librement.

 En ce qui me concerne, je refuse de me laisser intimider.

Confronté à la gravité de la tournure que prennent à présent les attaques de ceux qui voudraient me réduire au silence, aux atteintes faites à ma réputation et à ma carrière professionnelle, j'ai le choix entre l'équilibre rassurant de l'homme couché ou la dignité.

 Je choisis la dignité.

 C'est pourquoi, premièrement, j'ai déposé un dossier de plainte pour harcèlement auprès du Procureur du Roi de Namur, à l'encontre des sites et publications sionistes impliqués, des personnes identifiées ayant pris part à ce système et contre X.

 En outre, parce qu’il est grand temps que cessent ces méthodes exécrables, qu’il s’agisse du sionisme ou d’autres objets, deuxièmement, avec le soutien d'universitaires, de journalistes et de citoyens engagés, je prends l’initiative de constituer une association pour la protection des libertés et du droit à l'expression.

 J’invite dès lors le monde intellectuel et tous les citoyens, en Belgique, en France, en Europe, à se mobiliser.

 Pour que s’arrête la peur !

 Pierre PICCININ (Historien – Politologue) 

[S'inscrire à l'Association PLDE]  

© Cet article peut être librement reproduit, sous condition d'en mentionner la source (www.pierrepiccinin.eu).

Documents joints à cet article

Sionisme - Pour que s'arrête la peur !

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 1er novembre 2011 13:17


    Le chantage à l’antiséminisme marche de moins en moins bien...

    Le roi est nu !


    • garisamui garisamui 1er novembre 2011 13:52

      @ l’auteur

      Sempiternelle rengaine !
      Si tu n’aimes pas les juifs, et c’est un droit d’aimer et de ne pas aimer qui l’on veut, tu es antisémite !

      Être contre la politique israélienne,anti-sioniste, l’amalgame est rapide, tu es antisémite !

      Ils appliquent cette tactique tout à travers pour tout un chacun, cela leur permet à ces salopards de fascistes d’enfumer le monde et la presse sous couvert de ce sentiment de responsabilité que nous devrions avoir pour des faits qui datent de 65 ans en arrière.
      Ce qui leur permet de s’arroger sans vergogne le maximum de passe droits à la barbe de nos politicards faibles et si soucieux d’êtres élus.

      Le passé c’est du passé, seul l’avenir compte.

      Nous n’avons pas à supporter « ad vitam eternam » leurs malheurs, dont nous ne sommes pas responsables, nous avons assez des nôtres !!!

      Aucun complexe de culpabilité !

      Les associations juives sont une gangrène liberticide, partout où elles existent ; seul tirer la couverture à elles les intéressent.
      Plus le temps passe et plus je comprends Dieudonné.

      Pour ma part, je pense que cette vermine ne représente pas plus de 30% de la communauté juive en Europe, mais ces 30% là fabriquent à eux seuls le plus d’antisémites et le reste des juifs en supporte le poids.
      Le boomerang va revenir plus vite et plus fort qu’ils ne le pensent.

      En attendant le mieux est d’être solidaire avec vous et d’employer les mêmes armes qu’eux
      mais là on à du retard.

      Bon courage l’ami !!


      • Traroth Traroth 2 novembre 2011 01:45

        Ne pas aimer les juifs, ce n’est pas comme ne pas aimer une personne en particulier. Connaissez-vous tous les juifs, pour pouvoir prétendre avoir une raison de ne pas les aimer, en dehors du fait qu’ils sont juifs ?

        Ne pas aimer les juifs, c’est effectivement de l’antisémitisme, ou alors ce mot n’a pas de sens.

        L’antisémitisme et l’antisionisme n’ont absolument rien à voir !


      • Patrick Samba Patrick Samba 2 novembre 2011 02:18

        Mais non, garisamui, l’auteur ne peut pas être votre ami : par vos mots vous vous comportez avec exactement le même esprit que les persécuteurs extrémistes de l’auteur, et en plus vous contribuez à détruire l’esprit de son combat. Un jour peut-être le comprendrez-vous. Je vous le souhaite.


      • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2011 11:04

        On a le droit de ne pas aimer qui ont veut.
        On a auss le droit d’être lâche, et celui là tu en use et abuse, petit homme sans courage.
        Pour rappel, tu es venu me provoquer, à vouloir me tester, me demander mon nom, comme si tu allais me faire peur... Je t’ai répondu, te l’ai donné et en prime tu as même droit à ma gueule.
        Comme je suis un homme et que je réponds toujours aux provocations, je t’ai donc demandé d’en faire autant. Mais là j’attends toujours !
        Elles sont passées ou tes baloches ???? Elles te servent seulement pour vomir ta haine devant ton clavier ? T’attends peut être qu’elles poussent ?
        En tout cas, si tous les mecs qui detestent les juifs te ressemblent, ils n’ont pas vraiment de soucis à se faire. C’est pas toi et ton minuscule courage qui risque de les menacer... Petit garcon smiley smiley


      • garisamui garisamui 2 novembre 2011 12:47

        @ Samba-Traroth

        soit vous êtes idiots, soit vous le faîtes exprès ; soit vous ne savez pas lire.
        Je pense les trois, mais c’est personnel ; j’espère me tromper.

        Tout le monde aime certaines personnes et d’autres pas ; c’est ainsi chez l’homme comme chez les animaux.
        Pourquoi certains chiens ne s’étant jamais vus s’amusent de suite ensembles et d’autres chiens se bouffent dès qu’ils s’aperçoivent ; pourtant ils ne parlent pas et donc n’ont aucun prétexte à querelles, non ???!!!
        Vous arrivez à suivre, là ???
        Et bien c’est comme ça.

        Le fait de ne pas aimer certaines personnes ne veut pas dire « détester » !
        Je n’aime pas vos commentaires idiots mais je ne vous déteste pas ; d’ailleurs comment le pourrai je , je ne vous connais pas.
        Sauf si vous faite partie de la catégorie que nous dénonçons, les fascistes liberticides de tous poils et surtout ceux cités dans l’article de l’auteur.
        Il n’y a pas là matière a taxer les gens de raciste !


      • garisamui garisamui 2 novembre 2011 13:07

        @ batar...

        vous répondre est une erreur de ma part quand on voit à quel point vous n’avez que haine, bave au lèvres, et votre vulgarité n’a d’égale que votre bêtise.

        Qui plus est vous êtes tellement prévisible dans vos réactions que c’est un plaisir de vous manipuler !

        On ne joue pas dans la même cour, mon petit bonhomme.

        Vous êtes bien trop jeune pour me tutoyer, et assez bête pour ne pas le comprendre ; intellectuellement, j’ose la prétention pour une fois, et ce n’est pas mon genre pourtant, mais j’ai cru deviner qu’il doit vous manquer 10 ans d’études pour le moins et une différence QI de 30 au minimum. Vous rampez à 90 où 95 maxi surement.
        Mais je ne vous en veux pas, ce n’est pas votre faute.

        Soyez assez aimable pour vous faire discret, où alors faite vous remarquer par quelque fulgurance intellectuelle quelconque, de façon à passer pour un jeune homme intéressant qui a quelque chose à dire profitable pour tous.

        Allez retournez sur TF1 où M6, vous y serez bien....


      • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2011 14:40

        Ben dis dont voila que le mec qui prend Marine Le Pen pour la grande sauveuse de l’humanité se prend pour un mec intelligent, et en plus se permet de porter un avis.
        Essaye déjà d’avoir un avis qui soit le tien, s’il te plait !
        Alors au niveau étude, je pense que tu te trompe lourdement premièrement. Sache et je sais que tu vas enrager, mais que je suis cadre financier dans une banque mutualiste...
        J’imagine donc que tu vas te dire, le juif dans toute sa splendeur. Je pense avoir un niveau d’étude que pas mal de gens n’ont pas, et surtout quand on le met en rapport avec l’endroit ou j’ai grandi !
        Tu parles de haine, mais tu es le premier à dire que tu as le droit de detester les juifs... Même ceux que tu ne connais pas. Comment veux tu que je t’exprime un autre sentiment que la haine.
        Passez pour un abruti à tes yeux, est un honneur tellement je pense que tu es un sombre crétin.
        Tu viens me parler de Qi, mais je pense que tu ne saurais même pas me donner une définition de l’intelligence. Et si tu en es capable tu t’apercevra aisément que cela ne te correspond pas.
        Je ne te vouvoie pas car tu ne mérite certainement pas mon respect. Par contre je t’emmerde !
        Et puis reconnais que tu n’es pas très courageux. Allez donne moi ton nom puisque tu m’a demandé de le faire et que je l’ai fait ! C’est quoi ton nom Robert Tripoux ????? BErnard Cocu (ca m’étonnerai pas), Jean Louis Corniaux ????


      • garisamui garisamui 2 novembre 2011 15:05

        @ batar....

        ce pseudo vous va si bien......

        merci par votre dernier post de confirmer ce que je disais plus haut sur votre compte....
        .


      • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2011 15:39

        Ca y est, ta petite cervelle se sachant plus quoi répondre, tu t’en remet à l’insulte.
        Et en plus, tu n’as pas le luxe d’en trouver une toi même, tu reprend celle que j’ai mis en pseudo. En plus d’être fortement limité intellectuellement, tu plagies...
        Quand je penses que tu dis « je vais oser la prétention... »N’as tu jamais pensé que tout les abrutis que tu as rencontré se prenaient pour des gens intelligents ? Ben je crois que c’est également ton cas... Pretentieux de quoi, qu’as tu fait dans ta vie pour te croire aussi intelligent... ? Que fais tu ?
        Moi je pense que tu es un gros frustré, malheureux, pas assez honnete pour reconnaitre que ta vie c’est de la merde, alors puisqu’il faut bien un responsable, ben autant que ce ne soit pas toi (alors qu’au fond tu sais très bien que c’est le cas...) donc les juifs !
        Allez sois franc, combien de juifs t’ont nuit à toi personnellement dans ta vie privée ou professionnelle ?
        C’est toi le mec qui est suffisement stupide pour hair des gens que tu ne connais pas et que tu n’as jamais rencontré.
        Mais dans le fond tu sais très bien que le con, celui qui a la haine de l’autre, celui qui n’est pas satisfait de son existance, et celui qui cherche des responsables plutot que se regarder dans un mirroir, ben c’est toi !
        Moi je ne deteste personne, sauf ceux que je connais et que j’ai identifié comme m’ayant ait du mal personnellement. Celui que je n’ai jamais rencontré, je n’ai pas de raison de le hair.

        Allez je vais être gentil, je vais t’expliquer quelquechose, tu en fera ce que tu voudras. Dans sa vie en société, on peut mener deux types de combats :
        - Celui de hair les autres, visiblement le combat que vous menez. Celui de hair l’inconnu parce qu’il est différent, alors que vous ne le connaissez pas. Imaginez que vous n’êtes pas unique, et que si ca se trouve à 3000 km au sud de votre tête. (c’est à dire dans l’Afrique qui fut nos colonies jadis), il y a des gens qui ne vous connaissent pas, qui ne vous on jamais rencontré, et qui pour autant vous vomissent car ils peuvent estimer que vous, ou plutot que nous, sommes responsables de leur malheurs. Trouveriez vous cela juste ? Et bien c’est exactement ce que vous faites.
        - Celui de vous battre contre vous même, pour vous efforcer d’être quelqu’un d’intelligent, qui ne raisonne pas avec la haine que chacun de nous a en lui. Qui va au dela de ses pensées primaires de hair l’inconnu pour ses différences. Considerez les individus comme unique, donc a évaluer au cas par cas. Je suis sur que vous n’aimeriez pas entendre quelqu’un dire de vous, les Francais sont comme ça. Et surtout ce n’est pas parce que vous entendez quelqu’un le faire qu’il faut vous abaissez à son niveau et faire pareil. Ca c’est l’une des excuses préférés des racistes de tout bords. Ils l’a sortent à toutes les sauces, le concept du « Attends, si je les aime pas c’est parce que ceux sont eux les racistes ! » Non c’est faux ! Comme partout, il y a une partie de cons, donc une partie de racistes. Et hair quelqu’un que tu ne connais pas pour une raison X ou Y, des defauts que tu accorderais sans meme connaitre la personne, c’est ca le racisme.

        Donc tu as le droit de ne pas aimer des gens, tu as aussi le droit d’avoir des raisonnements d’abrutis, et visiblement tu ne t’en prive pas.

        J’essaye de t’expliquer les choses, parce qu’en fait j’ai pitié de toi... Je sais que c’est la faiblesse de ton esprit qui te rend si stupide, mais au fond ce n’es pas de ta faute, mais celle de tes parents... Je compatis...


      • Giordano Bruno 1er novembre 2011 15:01

        L’accusation d’antisémitisme est la descendante directe des accusations d’hérésie ou de blasphème. Elles est condamnée à suivre le même destin.


        • Alef Alef 1er novembre 2011 15:02

          Qui a coulé le Titanic ? - - Iceberg, encore un Juif (Serge Gainsbourg)

          Caricatural
          comme votre article !!

          Sioniste est fier de l’être car je sais que je soutiens une cause juste et une belle démocratie au milieu d’une contrée barbare.


          • oberkampf71 oberkampf71 1er novembre 2011 17:57

            Une pauvre histoire pas drole de plus de ce pauvre alcoolique qu’etait SG.

            Le terme provient de l’anglais, où il a été emprunté du néerlandais ijsberg, littéralement « montagne de glace », de ijs « glace » + berg « montagne ».

            Source Wiki. smiley


          • oberkampf71 oberkampf71 1er novembre 2011 18:26

            « Sioniste est fier de l’être car je sais que je soutiens une cause juste et une belle démocratie au milieu d’une contrée barbare » ...... ARGHHHHH !!

            Tiens bouffon, ta belle democratie avec une armee humaniste...

            http://www.youtube.com/watch?v=43LO7rzN5QQ

             smiley


          • sylvie 1er novembre 2011 18:59

            Sacré Alef, le retour de mmc ??? c’était une de ses blagues préférées.


          • sylvie 1er novembre 2011 19:01

            mcm excuse (ou pas je m’en fous)


          • Redj Redj 1er novembre 2011 15:57

            Pourquoi critiquer la politique israëlienne s’apparente à de l’anti-sémitisme ?


            On peut très bien ne pas être d’accord avec leur politique sans pour autant leur vouloir du mal !!! 

            Museler la parole des gens en brandissant l’antisémitisme à toutes les sauces ne le fait pas reculer pour autant, au contraire, il est juste tu.



          • garisamui garisamui 1er novembre 2011 16:29

            Eric Zemmour et Charles Enderlin pour ne nommer que les premiers qui me viennent à l’esprit ( pour qui j’ai de l’estime et respect) font certainement plus de bien aux juifs par leur conduite et leur modération, que des Watremez et Alef chez qui ont sent une haine refoulée revancharde... Toujours à soutenir les mauvais, mais bien à l’abri en France !

            D’ailleurs Mr Enderlin, correspondant permanent A2, à connu les turpitudes acharnées des sionistes parce qu’il avait en tant que reporter permanent sur la 2, montré au JT les courageux soldats tirer et tuer un père et son fils de 12 ans, qui s’abritaient derrière un muret, non armés, juste pris entre 2 feux ; les militaires les ont abattus comme des chiens.
            A la suite de ce reportage, ces gens là ont tout fait pour le faire virer de son poste et l’on persécuté de toutes les manières possible ; et pourtant Mr Enderlin est juif et Israélien ; il est comme 80% des juifs et Israéliens victimes des salopards sionistes.

            Tenez bon Mr Enderlin, ils n’en n’ont plus pour longtemps, car la majorité des juifs, des vrais, réprouvent ces gens là, et ils commencent à se réveiller.
            Des Mme Weill en France, desYthzak Rabbin là bas sont LES vrais exemples !


          • Alef Alef 1er novembre 2011 18:06

            Le journaliste Charles Enderlin avait une confiance aveugle en son collaborateur et n’avait pas cherché à vérifier l’authenticité des rushs de son reportage. La communauté internationale s’est scandalisée, à juste titre, en voyant des images qui suggèrent qu’une armée tue un enfant.

            Mais depuis de nombreuse enquêtes ont démontré que toute cette affaire était un mensonge.

            A la télévision allemande fut diffusée une émission sur l’intox de l’affaire Al-Dura, une émission qui diffusa les rushs cachés auquel le public n’a pas eu accès lors de la diffusion du reportage de France 2.

            Bien entendu les anti-israéliens préfère se conforter dans le mythe. smiley


          • Traroth Traroth 2 novembre 2011 01:47

            Watremez sait mieux que vous ce que vous pensez, grâce à sa boule de cristal...


          • Traroth Traroth 2 novembre 2011 01:48

            « Mais depuis de nombreuse enquêtes ont démontré que toute cette affaire était un mensonge » : voila le mensonge ! Enderlin, en particulier, n’a jamais varié dans ses affirmations.


          • Traroth Traroth 2 novembre 2011 10:45

            « Vous êtes antisémite ou judéophobe, assumez, qu’est-ce que ça peut faire à la rigueur ? » : Je n’avais pas relevé la fin. En psychologie, ça s’appelle de la projection, ça !


          • maddle maddle 2 novembre 2011 11:22

            @Alef


            Très bien ! file le lien ! 

            ah tu l’ as pas ! ben merde alors....

          • garisamui garisamui 2 novembre 2011 15:12

            @ Alef

            il est notoire que vos amis sont parfaits et n’ont jamais commis la moindre atrocité passible de crime de guerre.
            Quand on pense qu’à Gaza , les civils Palestiniens se faisaient sauter volontairement avec des bombes au phosphore dans certains hôpitaux ; peut être pour faire accuser Tsahal ?
            Quel bande de lâches ces civils...........


          • non667 6 novembre 2011 21:09

            tout à fait
            le judaïsme est un et indivisible par construction / définition (ch XVII genèse )
            conséquence directe  : tous des nazisraëliens (diaspora ou pas ) !
            les 1/10000 exceptions ne font que confirmer la règle !
            à eux d’assumer leur « antigoïsme » quadrimillénaire :
             foin de leur mur des lamentations ,et de leurs larmes de crocodiles ! tactique quadrimillénaire !


          • Alef Alef 1er novembre 2011 15:18

            @Amaury 100% d’accord


            • DSKprésident 1er novembre 2011 17:52

              JM Le Pen et le lobby (dont on n’ose pas dire le nom) : une quarantaine de procès, dont la moitié gagné, l’autre moitié perdu...
              Le Nationalisme de JM Le Pen a été transformé par les médias « sionsites » en racisme, facisme, nazisme... et ils ont appris aux français à cracher sur Le Pen, le Nationalisme, la France...
              Alors que JM Le Pen fut le premier à faire monter sous la 4eme république un député d’origine arabe Hamed Djebbour (décédé cet été).
              Une fois que vous avez compris cette manipulation « sioniste », vous avez fait un grand pas dans la compréhension de la vie politique et médiatique...
              Ce lobby dont on parle ne représente pourtant que quelques pourcents des juifs de France. ce doit être des extrémistes peut être ? Mais avec le « génocide » palestinien et le projet du Grand Israel, certaines positions deviennent intenables.


              • TyRex TyRex 1er novembre 2011 18:17

                Très bon article !

                Que la paix soit avec vous.


                • BlackDjai BlackDjai 1er novembre 2011 18:50

                  @ l’auteur

                  Ne vous offusquez pas, ce sont les méthodes répugnantes qu’ils utilisent. 
                  Ils sont écœurants, comme leur idéologie raciste basée sur le vol de la Palestine.
                  Ensuite ils viennent faire les vierges effarouchées lorsque nous débattons de la réalité du terrain et ce qu’est exactement ISRAHEIL.

                  Ce sont des personnes dénuées d’humanité, insensibles à la douleur de tout un peuple.......Normal car leur idéologie découle de leur Talmud qui les dédouane de casi tout.
                  Vous pouvez appréciez

                  Les juifs peuvent voler les non-juifs :

                  Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame.

                  Talmud, Babha Kama 113a
                   : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.

                  Talmud, Babha Kama 113b
                   : Le nom de dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un Non-juif.

                  Talmud, Baba Mezia 24a
                   : si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre

                  Talmud, Choschen Ham 183, 7
                   : Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bénéfice équitablement.

                  Talmud, Abhodah Zarah 54a : L’usure peut être pratiquée sur les Non-juifs, ou sur les apostats.

                  Talmud, Choschen Ham 226, 1
                   : Les juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un Non-juif.

                  Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah : si un juif a la possibilité de tromper un
                  non-juif, il peut le faire.

                  Talmud - Babha Kama 113a
                   : les incroyants ne bénéficient pas de la loi et dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.

                  Talmud, Schabbouth Hag. 6d : Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.
                  ............................

                  Et j’en passe.

                   Voyez Monsieur l’auteur, que ce qu’il vous ont fait et tout à fait normal chez eux, à partir du moment ou ils défendent leur idéologie nauséabonde.


                  • mick_038 mick_038 1er novembre 2011 22:01

                    sans parler des passages pédophiles du talmud (si il viole un enfant de moins de 9 ans 1/2, il ne risque rien, par contre l’enfant peut être condamné à mort)


                  • non667 6 novembre 2011 21:18

                    à bd
                    tout est là ( 1page )
                    le judaïsme est un et indivisible par construction / définition (ch XVII genèse )

                    http://www.biblia-cerf.com/BJ/gn17.html

                     


                  • Alef Alef 1er novembre 2011 18:59

                    On a même un éminent talmudiste ici !
                    Rabbi Yossef Caro n’a rien inventé smiley


                    • Traroth Traroth 2 novembre 2011 10:51

                      J’ai souvent vu des citations dans ce genre, souvent de la part de gens pas franchement nets. Mais j’ai du mal à avoir une réponse à une question simple : ces extraits sont-ils authentiques ou non ?


                    • maddle maddle 2 novembre 2011 11:31
                      La reponse est très simple :

                      Sur internet tu trouves (traduit ou pas) la Bible,le Coran mais pas le Talmud ! Demande toi pourquoi !

                    • Traroth Traroth 2 novembre 2011 13:54

                      Oui enfin pour une fois, on a une question pour laquelle on peut avoir une réponse impartiale et non-ambiguë. Mais elle est difficile à obtenir, effectivement...


                    • Png persona-nongrata 2 novembre 2011 14:24


                       Pourquoi trouve t on un coran et une bible en librairie mais aucun talmud ?

                       Bah wé...


                    • vincem13 2 novembre 2011 15:41

                      Traduction du Talmud en anglais ici :





                    • Hermes Hermes 2 novembre 2011 15:49

                      Bonjour, ce commentaire m’a surpris. je n’y connais rien en Talmud mais je sais faire une recherche google.

                      Voici deux liens avec les textes integrals du Talmud en anglais. Bonne lecture aux courageux qui vourdont faire la vérification des assertions qui ont donné lieu à ces échanges.

                      Lien 1

                      Lien 2

                      Une recherche complémentaire de terme « finder » (celui qui a trouvé) dans ces URL a donné plein de passages où il y a des discussions complexes de droit de la propriété, mais je n’ai pas trouvé quoi que ce soit de probant. Je passe le relais, et à moins d’une preuve, j’aurais tendance à considérer que les assertions précédentes ne tiennent pas. A ce que j’ai constaté, les articles du Talmud sont en général assez complexes et donnent des exemples de faits, et il faudrait citer les paragraphes entiers si on trouve une de ces phrases pour éviter l’effet « hors contexte ».

                      Cdt.


                    • Traroth Traroth 2 novembre 2011 16:42

                      Donc, extraits du Talmud, d’après le lien 2 de Hermes :

                      Babha Bathra 54b : « The property of a heathen is on the same footing as desert land ; whoever first occupies it acquires ownership »

                      Le premier, en tout cas, se confirme donc. Si ça amuse quelqu’un de vérifier les suivants...


                    • Hermes Hermes 2 novembre 2011 23:06

                      Bien sur, la phrase y est, je l’ai retrouvée aussi. Le problème, c’est qu’elle a un tout autre sens qui est expliqué dans le pargraphe entier. je me doutais de cette possibilité, c’est pourquoi j’avais demandé à celui qui trouverait de donner le paragraphe entier ! En sortant une phrase de son contexte on peut tout faire dire à peu près n’importe quoi.


                      Ce paragraphe sous forme de narration de citations, ne sert semble t’il qu’à éviter que l’on répète cette phrase litigieuse sans la comprendre, ce qui aurait déjà été fait par le passé est-il expliqué dès le début.

                       Il s’agit d’acte d’achat. Entre le moment ou l’achat a été réalisé et la réception de l’acte d’achat, la place est comme un désert, elle n’appartient pas encore à l’acheteur. Il est expliqué sous la forme d’un dialogue que celà pourrait etre compris comme le fait que le permier venu pourrait se l’approprier à la place de l’acheteur. Un tel cas est cité, mais il est ensuite précisé que celui qui se l’approprie n’est pas en règle vis-à-vis des taxes que l’acheteur a payées et ne saurait être donc le propriétaire.

                      Je vous met le paragraphe intégral ci-dessous. Si quelqu’un trouve une autre de ces fameuse phrases, citez tout le paragraphe tout de suite merci. Sinon pas la peine !

                      Rab Judah said in the name of Samuel : The property of a heathen is on the same footing as desert land ; whoever first occupies it acquires ownership. The reason is that as soon as the heathen receives the money he ceases to be the owner, whereas the Jew does not become the owner till he obtains the deed of sale. Hence [in the interval] the land is like desert land and the first occupier becomes the owner. Said Abaye to R. Joseph : Did Samuel really say this ? Has not Samuel laid down that the law of the Government is law, and the king has ordained that land is not to be acquired save by means of a deed ? R. Joseph replied : I know nothing of that.
                       [I only know that] a case arose in Dura di-ra’awatha in which a Jew bought land from a heathen and another Jew came and dug up a little of it, and when the case came before Rab Judah he assigned the land to the latter. Abaye replied : You speak of Dura di-ra’awatha ? There the fields belonged to people who hid themselves and did not pay the tax to the king, and the king had ordered that whoever paid the tax  should have the usufruct of the field.

                      Bonne nuit à tous.

                    • Traroth Traroth 3 novembre 2011 10:23

                      A part une explication de pourquoi on peut spolier les non-juifs, je ne vois pas vraiment qui modifie le sens de la phrase initial...


                    • Hermes Hermes 4 novembre 2011 14:42

                      Désolé, je ne peux pas faire mieux, c’est l’inconvénient de ces textes, de ne pas être très limpides. On peut du coup leur faire dire n’importe quoi. Personnellement, ce que j’y comprend, c’est qu ’il y a eu un événement dans le quel deux juifs après un acte d’achat à un non juif, se sont querellés, et que les faits ont été rapportés partiellement, de bouche à oreille par le téléphone arabre (  smiley ), jusqu’à cette phrase qui fait débat, et que le paragraphe complet a pour objectif de remettre le contexte en place pour éviter de continuer à l’interpréter de façon littérale. Pour ce faire il commence par la phrase en question, et la complète ensuite.
                      N’importe qui procéderait de même pour rétablir le sens d’une phrase, si il se rend compte qu’une phrase a été extraite d’un contexte et qu’elle a perdu son sens.

                      Le paradoxe de l’affaire c’est qu’aujour’hui on extrait cette phrase du contexte à nouveau ! L’être humain a bien peu changé depuis ces temps reculés.

                      Par ailleurs il est évident au vu de la forme liitéraire très pauvre du texte qu’on peut lui préter une autre intention. Pour ma part, si j’étais non pas athée mais rabbin, c’est ainsi que je l’expliquerai.
                      Si on veut y voir autre chose, c’est possible si on ne fait pas l’effort de remettre tous les éléments du paragraphe en relation. Mais si on lit ces textes anciens, c’est pour en comprendre le sens, non ? Et pour celà il est nécessaire de faire un effort minimum de décryptage.

                      En tout cas merci de ces échanges, j’en ai beaucoup appris sur ce qu’est le talmud.


                    • BlackDjai BlackDjai 1er novembre 2011 19:31

                      Quand ils ne savent plus quoi dire, ils versent dans la dérision voir la diffamation.

                      Méthode habituelle de ces charlatans défenseurs de l’immonde entité sioniste qu’est Israel.

                      ils veulent maintenant faire admettre au monde entier que le sionisme est une bonne doctrine !!!!
                      A croire que les gens sont cons, certains peut être, d’autres par clientèlisme ou par complaisance, mais la plupart des personnes ont les yeux BIEN ouverts.

                      A force de crier « à l’Antisémitisme » pour toute divulgation des saloperies l’Etat d’Apartheid, le monde s’est bien rendu compte que cette rhétorique n’a plus de sens.

                      Qu’ils continuent leur simagrées, ils sont sur le bon chemin !!!!!!!


                      • mahatma mahatma 1er novembre 2011 21:18

                        Il y avait la culture de la pensée unique, depuis quelque temps c’est celle de la culture de la libre expression « limitée », interdit de dire certains mots, décrétés mots tabous, sous peine d’être bannis, punis, diabolisés. Pourquoi pas la peine de mort pour ces mots tabous ?

                        Depuis quand doit-on nous dicter ce que nous devons penser et maintenant quel mots nous avons ou non d’exprimer ... ?

                        Malgré des apparences de détermination, et de pseudo arguments de plus en plus difficile à défendre, c’est malheureusement la peur qui dicte cette façon d’agir et d’être, cela devient de plus en plus évident et rien basé sur ce sentiment ne peut durer indéfiniment, d’ailleurs batis sur celui-ci, toute la toile d’araignée associée à la dissimulation, le chantage, la manipulation, l’arrogance est en train de se dissoudre d’elle même.
                        Seule la recherche d’une voie vers ce qui unit plutôt que ce qui sépare, peut mener vers une paix véritable ...
                        Beaucoup de citoyens isaréliens veulent cette paix, et cette union sur un partage équitable
                        mais malheureusement, ils sont ignorés par ce gouvernement.
                        La peur n’a jamais unis qui que ce soit ... et aujourd’hui celle-ci n’a jamais autant créé de séparation, jusqu’à atteindre l’isolation par rapport au reste du monde.
                        Le gouvernement Israélien ose parler de « manoeuvre », difficile de croire que les représentants de 107 nations, manoeuvrent contre Israël (lors du vote récent même symbolique de l’UNESCO et c’est historique)
                        Le vote à L’ONU doit avoir lieu le 11 Nov et le gouvernement d’Israel a déjà perdu, avec les « représailles » des usa et du canada contre l’Unesco et la décision de Mr Netanyaou de son intention de lancer un programme de construction de 2000 nouveaux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Il a également annoncé suspendre provisoirement les transferts de fonds à l’Autorité palestinienne.

                        Pierre Piccinin et Souhail Chichah, continuez d’être libre de vos pensées et de les exprimer, parmi ceux qui vous écouteront et qui vous liront, il y en aura toujours qui sauront déterminer dans quel esprit vous vous serez exprimé, sans pour cela que d’autres viennent les influencer d’une manière ou d’une autre ... comme on dit à chacun de se faire son opinion ...

                        Je sais combien ces opérations de diabolisation, de minimisation ou de décridibilisation, plus courantes qu’on le croit, peuvent être « désagréables »,
                        sachant cela, bon courage à vous ...


                        • bdoume bdoume 1er novembre 2011 21:41

                          Le voile se lève, petit à petit. Magnifique et courageux article Bravo et surtout courrage !


                          • Hijack Hijack 1er novembre 2011 23:30

                            Contre l’insulte à l’antisémitisme ... une seule solution ... faire comme Dieudonné ... qui répond :

                            ah bon ??? mais ... pourquoi faire ??? Déjà que j’ai pas le temps !!!

                            Car ne l’oublions pas ... le taxage d’antisémitisme à tout va ... est leur carburant ... ils ne fonctionnent qu’avec ça !!!
                            Car comme le disait si bien Herzl ... «  l’antisémite est notre meilleur ami ... »


                            • King Al Batar King Al Batar 2 novembre 2011 17:31

                              Dieudonné il a surtout le temps d’en faire un fond de commerce si tu veux mon avis.
                              Il a pas le temps de l’être, mais il consacre en moyenne 40 à 50 % de ses spectacles a en parler... Imagine donc le temps qu’il passe à ecrire ce qu’il dit dans ces spectacles...

                              Pour un mec qui n’a pas le temps, il en passe quand même beaucoup !


                            • Hijack Hijack 2 novembre 2011 22:08

                              King Al Batar,


                              hum !!! Il semble que tu n’as pas compris ...

                              Dieudo écrit certes lui même ses sketchs ...

                              Il vit de ses sketchs ... malgré tout le blocus qu’on lui fait ...
                              Et ce n’est pas un fonds de commerce ... s’il n’avait pas acheté son théâtre à l’époque ... il serait à la rue.

                              Dieudo est et de très très loin ... qu’aucun comparaison n’est possible ... le meilleur humoriste qui soit ... son engagement politique est un plus !!!

                              Dieu sait reconnaître les vrais ...


                            • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2011 23:59

                              Salut Hijjack,
                              Tu conviendra que posseder un théatre en plein paris, meme si les medias ne parle pas de toi, ca ne s’apparente pas à de la misère...
                              Chacun son point de vue, nous ne sommes pas forcément d’accord, mais tu sais qu’à la différfence de nombreuses personnes, je les respecte tous, le tien bien entendu aussi.

                              En revanche ta phrase « Dieu reconnaitra les siens » Sais tu seulement d’ou ca vient ?
                              Ca vient d’un pape et c’est lié à la ville de Beziers. Etant incapable de reconnaitre les hérétique des chretiens, il a fait massacrer tout le monde, en disant dieu fera le tri...
                              Je doute que ce soit ca ta ligne de pensée, ou alors je me serai trompé sur ta personne. smiley
                              Peace !

                              (Pour ce qui est de meilleur humoriste, c’est relatif, chacun ses gouts. Tu comprendra qu’il me fai moins rire que toi. Et que pour un mec qui n’a pas le temps de les detester, il prend quand même bien le temps d’en parler, et les critiquer)


                            • Hijack Hijack 4 novembre 2011 13:58

                              @ King Al Batar,

                              Salut !

                              Tu me fais dire ce que je n’ai pas dit ...

                              Qui a dit qu’il était dans la misère ??? mais il a lutté dur pour ne pas être dedans ... et grâce à qui ??? alors que c’est un humoriste qui faisait son job ... avec engagement et talent !

                              Son théâte ... il s’était bcp sacrifié pour ... le maire de Paris a tout fait pour le lui faire enlever ... heureusement, il s’était entouré d’excellents avocats ...

                              Nous ne sommmes certes pas d’accord et je conçois qu’on ne voit pas les choses pareilles ... mais je sûr que tu fais erreur ... désolé de te le dire ...
                              Tu es assez intelligent pour le comprendre de toi même si tu analyses la situation de Dieudo avec un esprit plus libre, plus ouvert ... et non bouché de fausses infos.
                              Dieudo est un gars extrêmement intelligent ... il a plusieurs longueurs d’avance ... je reconnais que bcp n’arrivent pas à le suivre ... et d’autres comme toi sont dans l’erreur par ce qu’ils ont été contraints de lire (pour différentes raisons).

                              Meilleur humoriste ... il le prouve, tout simplement ... l’histoire le dira ... nous ne seront plus là pour le voir ... mais d’ores et déjà ... il donne tous les signes de sa valeur historique.

                              Tu me dis qu’il faut en parler ... qu’est-ce que je fais d’après toi ???
                              D’ailleurs Dieudo parle avec tous ceux qui veulent lui parler ... y compris ce que tu prends pour ses ennemis ... qu’il n’a pas.
                              Bien que je sois un gars sympa ... je paraîtrai pour un Monstre comparativement à la sympathie de l’homme Dieudonné.

                              Je te conseille vivement, à tête reposée ... d’écouter ce que dis ce monsieur :

                              Dieudonné et Soral vus par un juif Ashkénaze ...

                              Et ... si tu le souhaite, reprendre la discussion sur Dieudo ... dans ce topic.


                            • Hijack Hijack 4 novembre 2011 17:32

                              J’ajoute ...
                              Dieudo ... grâce à son courage, sa création ... nombreux soutiens qui le défendent ... vit ... à peu près. IL n’est pas à la rue ... mais vit tout de même mille fois moins aisément qu’il ne le devrait ...

                              Son théâtre servait bcp aux autres ... à présent il lui sert surtout ...

                              Ne pas oublier aussi, son bus ... pour ses spectacles dans les villes qui lui refusent les salles !!!
                              Et qui font ... bus plein à chaque représentation .... et il en faisait 2/3 par soir ... suant à grosses gouttes ... dans son bus.


                            • mateo 2 novembre 2011 05:07

                              Le taxage d’antisémitisme est un TOC ; ni plus ni moins. Une sorte de réflexe primaire. J’en veux pour preuve Alain Finkielkraut qui traita de la sorte Rony Brauman qui osait critiquer la politique de Sharon... C’est la parade ultime. L’accusation fatale qui en ce cas précis démontre que cela ne repose finalement sur rien si ce n’est la tentative désespérée de salir son contradicteur. Il y avait beaucoup de pitié dans le regard de Brauman à ce moment là qui devait saisir que lui ne pourrait tomber dans ce piège nauséabond. Et ils pensaient peut-être aux autres.


                              • Marc Blanchard Marc Blanchard 2 novembre 2011 05:38

                                Les sionistes se cachent derrière leurs frères Juifs non sionistes qu’ils considèrent aussi comme des sous hommes. De même pour catholiques sionistes car il y en a aussi...
                                Une sorte de bouclier humain en quelque sorte.


                                • Hijack Hijack 2 novembre 2011 12:03

                                  Exact ... Marc !


                                • asterix asterix 2 novembre 2011 07:46

                                  Plutôt que votre antisémitisme supposé ou non, à vous lire j’ai l’impression que c’est votre moi qui est le sujet de l’article. Cela fait longtemps que l’ULB a oublié les grands principes de libre-examen qui faisaient sa réputation. Elle n’est aujourd’hui plus qu’un ramasse-poubelle à la traîne et l’enseignement universitaire qu’elle dispense est considéré comme étant le plus mauvais du pays.
                                  Quand on dissipe son énergie sur des sujets aussi futiles alors qu’il y a tant à dire sur les heures cruciales que vit la Belgique qui fonce droit dans l’anti-démocratie, je ne vois là rien d’étonnant.
                                  Vous auriez du le savoir : le nombril du monde s’est déplacé ailleurs que dans votre petit cénacle. Ce n’est pas en étant pour ou contre la Libye, pour ou contre la judéité qu’on fait avancer le monde. Votre truc, c’est une tempête dans un verre d’eau.
                                  Vous êtes pour la libre expression ?
                                  Et bien, assumez ! 


                                  • maddle maddle 2 novembre 2011 11:33


                                    Sur internet on trouve (traduits ou pas) la Bible,le Coran mais pas le Talmud ! Demandez vousi pourquoi !

                                    • Hermes Hermes 7 novembre 2011 10:16

                                      Bonjour, voir mes commentaires plus haut et le sliens vers le talmud, et aussi sur la façon de faire dire n’importe quoi à un texte ancien. Bien cordialement.


                                    • Alef Alef 2 novembre 2011 12:27

                                      Le Talmud ne se lit pas, il s’étudie dans une Yeshiva avec des personnes érudites qui ont elles-même étudié avec d’autres personnes car à chaque phrase écrite par les différents rabbins à différentes époques existe une explication orale qui se transmet de génération en génération.

                                      Il est composé de 63 traités, répartis une vingtaine de volumes, comportant en tout près de 6000 pages.

                                      De quoi passé une vie d’étude.....@maddle ni pense même pas smiley


                                      • Alef Alef 2 novembre 2011 15:14

                                        @BlackDjai

                                        Tu n’as jamais étudié le Talmud et tu prétends savoir ce qui est écrit dedans parce que tu as lu quelque part des phrases qui confortent tes préjugés.

                                        Tu ne comprends rien au judaïsme parce que celui-ci demande avant tout de la réflexion. Dire le Talmud dit vrai ou la Torah dit vrai sans un travail critique de réflexion relève du fanatisme et de l’imbécilité. 

                                        Pour finir, apprend que la tradition juive condamne le racisme de manière radicale. Nombreux sont les rappels dans la Thora :
                                        « Tu n’opprimeras pas l’étranger car tu as été étranger en Egypte »
                                        et le midrash dit que si l’humanité a été créée à partir d’un seul couple, Adam et Eve, c’est pour affirmer l’égale dignité de tout être humain créé à l’image de Dieu.

                                        Mais je ne me fais aucune illusion sur ton cas, comme le disait un autre juif célèbre : Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu’un atome. Albert Einstein



                                        • TSS 6 novembre 2011 00:45

                                          cela m’etonnerait que les juifs de l’est qui ont mis la main sur Israël pensent ce

                                          genre de chose... !!


                                        • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν בעל Perkele 6 novembre 2011 00:40

                                          Tout ce ramdam alors qu’il est si simple de s’en foutre.

                                          http://pics.livejournal.com/baal_ammon/pic/0006ag6x

                                          Typhon


                                          • Mylène 6 novembre 2011 14:51

                                             Perkele :bien vu ! 100% d’accord avec vous ! marre, ils ont un numéro de cirque, un qui épluche les oignons et l’autre qui pleure... rien à voir avec les peuples, juifs ou non ... surtout en cette période ou je crois savoir qu’on est TOUS logés à la même enseigne. L’ultra capitalisme a toujours fait grimper l’extrémisme et ce dans toutes les contrées, alors c’st à nous les peuples de faire des choix de vote ! tous le reste c’est du blabla pour alimenter les neuneus pendant que les élites s’en foutent plein les poches !


                                          • non667 6 novembre 2011 21:25

                                            à tu....
                                            Tout ce ramdam alors qu’il est si simple de s’en foutre.

                                            = s’en faire foutre ! smiley smiley


                                          • BA 6 novembre 2011 13:40

                                            Samedi 5 novembre 2011 :

                                             

                                            Shimon Peres : une attaque contre l’Iran "de plus en plus vraisemblable".

                                             

                                            Le président israélien Shimon Peres a estimé samedi qu’"une attaque contre l’Iran« de la part d’Israël et d’autres pays est »de plus en plus vraisemblable".

                                             

                                            Israël a procédé jeudi 3 novembre à un vaste exercice de défense passive simulant une attaque de missiles conventionnels et non-conventionnels dans la région de Tel Aviv. L’Etat hébreu a en outre tiré mercredi avec succès un missile balistique doté d’un nouveau système de propulsion.

                                             

                                            Les médias israéliens ont également fait état d’un exercice mené ces derniers jours par 14 avions israéliens en Sardaigne en coopération avec l’aviation italienne pour s’entraîner à des missions "à longue distance" nécessitant notamment des ravitaillements en plein vol.

                                             

                                            L’Iran a pour sa part prévenu qu’il « punirait » Israël en cas d’attaque.

                                             

                                            http://www.romandie.com/news/n/Peres_une_attaque_contre_l_Iran_de_plus_en_p lus_vraisemblable061120111011.asp


                                            • Mylène 6 novembre 2011 14:57

                                              un raccourci pour viser le hamas, hezbollah en passant pas la Syrie, le Liban et biensure le coupe Russo chinois !!! qui sont des alliés de l’Iran ... j’ai lu que la Chine demandait à l’Iran de coopérer pour faciliter le contrôle de ses installations nucléaires. Par ailleurs, sur le site d’Iran résist, il est question dit qu’une fange militaire s’était rebellé contre le pouvoir en place. Les US ne trouvant plus de moyens de pressions, fomenterait une petite révolution du peuple, et aurait passé la main à l’Europe, Juppé prétend qu’une action militaire serait un fiasco, et mon oeil, tous des pinoccios !


                                            • garisamui garisamui 6 novembre 2011 16:54

                                              Attaquer l’Iran ne sera pas une promenade de santé.
                                               Seuls les perdants sous estime leur adversaire.
                                              Les valets de pieds des américains, les israeliens, dont on peut affirmer sans erreur que le Mossad est très performant, sont très partagés et évaluent le bénéfice par rapport aux risques, et c’est pas gagné gagnant .
                                              D’une, les cadres de l’armée iranienne ont derrière eux dix ans d’expérience de guerre contre l’Irak, de deux ils ont réarmé avec les russes, les coréens du nord et les chinois sur du matériel récent depuis une décennie ; et pour éviter les problèmes de maintenance ils fabriquent chez eux.
                                              Israël aussi était parti au Liban sud naguère, sûr d’eux et ils ont bien ramassé contre les barbus du Hezbollah qui les attendaient avec ce qu’il fallait.

                                              D’autre part malgré la plus grande puissance de feu et de technologie des Usa, ils n’ont jamais gagné une guerre !
                                              Vietnam, Afghanistan, Irak même résultat : je bombarde, je massacre mais au bout du bout je suis obligé de partir sans rien.
                                              Le pire du ridicule la Somalie, ils ont pris une ratatouille monstre par les précurseurs des Shebabs et sont partis en courant .

                                              On ne peut pas attaquer, envahir et occuper un pays qui vous déteste.
                                              Et en plus plus d’argent dans les caisses.......

                                              Les deux fouteurs de merde du monde, Usraeliens, auraient certainement intérêt à bien peser le risque, car cette fois ci, cela pourrait être leur dernière erreur, avec une sight bill à payer cash !

                                              Inch’Allah mektoub...

                                              ( Et dans le meilleur des cas, la 3eme prophétie de Fatima arrive ; on en reparlera.)


                                            • TigerSean TigerSean 7 novembre 2011 06:59

                                              Je ne sais pas pour vous, mais ce monde me dégoute de plus en plus. Que font les soit-disant garants de la paix dans le monde ? Je pense particulièrement au Pape ou aux églises qu’on ne voit nulle part dès que ça chauffe un peu.

                                              Je suis tellement désespéré que je m’en remets à ça, c’est dire !

                                              Car il parait aujourd’hui évident et inévitable que toutes les politiques de guerre mises en place par les sionistes déboucheront par un passage à l’acte.

                                              Autrement dit, encore des innocents tués, des familles endeuillées, une régression des droits, et plus de frics pour nos tyrans.

                                              Comment s’en sortir ?



                                              • TSS 6 novembre 2011 17:05

                                                un conflit contre l’Iran vrepond à 2 critères !

                                                1)faire plaisir à Israël qui pousse les USA depuis fort longtemps !

                                                2)detourner la colère qui monte partout en occident en envoyant les gens se faire

                                                 tuer au nom de la culture occidentale... !!


                                                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 novembre 2011 22:38

                                                  Nous devons refuser d’employer ou d’entendre « antisémite » en lui donnant le sens qu’il n’a pas. Les peuples sémites ne sont pas tous juifs, loin de là ; et tous les juifs ne sont pas sémites. Le judaïsme est une religion, pas une race. L’antijudaïsme ou la judéophobie sont les mots adaptés pour désigner le fait de ne pas apprécier ou d’avoir peur de la religion juive et de ses adeptes.


                                                  L’invention du mot « antisémite » est en soi un complot contre la vérité (comme l’invention du mot « complotiste ») qui repose sur l’intention d’établir une confusion entre race et religion. Or, cette confusion est elle-même par nature raciste, liberticide, intolérante et totalitaire. 

                                                  • Hermes Hermes 7 novembre 2011 10:58

                                                    Bonne remarque, et dans la même veine, il faudrait employer les mots sionophobie ou antisionisme et éviter le mot fourre tout antisémite qui ne veut strictement rien dire.
                                                    Il y a des judéophobes par préjugé qui ne savent même pas ce qu’est le sionisme.

                                                    Mais ne nous arrêtons pas à ces précisions sémantiques, me^me si elles sont importantes..

                                                    Toute pensée qui définit des droits absolus ou qui désigne des boucs émissaires est une forme de folie qui préfigure la violence et la guerre. Cela désigne aussi bien le sionisme que la judéophobie, l’iranophobie, l’islamisme extrémiste, sans oublier le sécuritarisme outrancier et droitdelhommmisme armé. Les anti sont autant de pièges car ce sont de senfermement dans des axes de pensée basés sur la violence.

                                                    Et la guerre ne sera jamais qu’un déchainement de barbarie quelle que soient ses justifications, déchainement instrumentalisé armé et manipulé pour des intérêts qui nous sont la plupart du temps invisibles.

                                                    Il faut donc sortir du bourbier mental des ismes et simplement reconnecter avec son coeur en assumant sa condition humaine au présent, dans ses relations avec proches, ses voisins, etc, informer (lutter contre la désinformation) et éveiller (certains le font très bien ici), en cherchant des solutions concrètes solidaires, construire.

                                                    La direction constructrice, elle se prend à l’intérieur de chaque personne ou pas. L’avenir de l’humanité déend du nombre de personnes qui prendront cette direction. De toute façon nous seront tous morts avant d’en voir les fruits, cela peut prendre des millénaires, tant l’aveuglement et la souffrance sont importants aujourd’hui.

                                                    Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut se laisser détruire par le désespoir ou se laisser séduire par les messages porteurs d’espoir à court terme qui justifient la violence en niant la réalité de la souffrance et la nécessité de se réveiller.

                                                    En effet notre vie, c’est maintenant et nous sommes responsables du goût que nous lui donnons à travers nos idées, nos émotions et nos actes, et du gout que nous faisons partager aux autres. Unifier idées, émotions et actes est une nécessité, car toute contradiction interne coupe de la sensation de soi-même et engendre une compensation rigide dans l’image de soi (et les opinions ou l’espoir), ce qui en final produit la violence, d’abord psychologique, puis physique autour de soi.

                                                    Que faisons-nous de nous-même maintenant ? Bonne journée.


                                                  • agent orange agent orange 7 novembre 2011 12:01

                                                    Alors que nombreux s’enflamment contre l’incendie de Charlie Hebdo, peu ont apporté leur soutient contre les atteintes à votre liberté d’expression que fait peser le Lobby. Honte à eux.
                                                    Puisse votre voix continuer à être entendue dans le vacarme et brouhaha qui appellent à de nouvelles croisades. Que votre dignité soit un exemple et une source d’inspiration pour nous tous.
                                                    Respects.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès