• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Six fillettes Hmong assassinées le 28 mars 2006 au Nord du Laos

Six fillettes Hmong assassinées le 28 mars 2006 au Nord du Laos

Au Nord du Laos, à Xaysomboun et Bolikhamsay, deux provinces montagneuses, totalement interdites d’accès par les autorités, les HMONG, et autres ethnies qui partagent leur sort, sont à bout de forces : ces enfants, femmes, vieillards, hommes affamés, malades, traumatisés, sans aucun soin ni aucune assistance humanitaire NOUS SUPPLIENT DE LES SAUVER...

Le 28 mars dernier, à 7h du matin, 20 soldats laotiens et vietnamiens ont fait irruption entre Nam Bok et Nam Mak, dans le bivouac de fortune d’un groupe de HMONG de Bolikhamsay dirigé par Wa Leng Lee, filmé par la journaliste Ruhi Hamid de la BBC en janvier 2004.

Certains adultes ont pu s’enfuir, mais 6 enfants, pas assez rapides, sont tombés sous les balles des assassins :

6 petites filles ont été froidement exécutées par les soldats laotiens et vietnamiens...

See Vang, 3 ans...

Khou Yang, 4 ans...

Mail Lor, 5 ans...

Bee Yang, 5 ans...

Xia Vang, 7 ans...

Chong Yang, 8 ans... Trois autres enfants ont été blessés au cours de l’attaque :

Pao Yang, petit garçon de 5 ans...

Shoua Yang, petite fille de 7 ans...

Cha Lee, petit garçon de 10 ans... Cinq familles sont portées disparues, en plus de vingt personnes faisant partie d’un groupe de quarante-sept qui avaient récemment rejoint le groupe de Wa Leng Lee, dont personne n’a plus de nouvelles...

Combien de temps allons-nous encore laisser ces crimes contre l’humanité et ces crimes de guerre (puisque commis par des soldats laotiens et vietnamiens) se faire en toute impunité ?

Que font nos diplomates, l’ONU, l’Europe du droit d’ingérence, de la responsabilité de protéger, de la non-assistance à population en danger ?

Je réclame l’ouverture urgente d’un corridor humanitaire avec protection armée (casques bleus, GIGN, commandos marines, légionnaires, peu importe la couleur du casque ou du béret !) pour sauver ces populations exterminées sous nos yeux dans l’indifférence quasi générale.

Le Laos est un pays toujours membre de la francophonie, et qui a signé dans les années 1990 des traités qu’il ne respecte pas, juste pour pouvoir obtenir des millions d’euros de subventions européennes... Et nous regardons sans rien faire.

Quel est ce monde, où les assassins auraient tous les droits pour violer impunément les accords qu’ils ont eux-mêmes signés ?

Maintenant que Monsieur de Villepin a annoncé le "remplacement" du CPE, il va nécessairement avoir plus de temps pour écouter les Français et "assumer toute l’histoire de France" avec eux.

La précarité n’a pas de frontières.

See Vang, 3 ans... Khou Yang, 4 ans... Mail Lor, 5 ans... Bee Yang, 5 ans... Xia Vang, 7 ans... Chong Yang, 8 ans... ne se poseront jamais la question de savoir comment sortir de la précarité et vivre décemment.

Ainsi, au moment-même où la jeunesse de France se mobilise face aux incertitudes de l’avenir, les jeunes HMONG du Nord Laos tombent sous les balles de leurs bourreaux...avec qui la France entretient des relations diplomatiques, amicales et fructueuses !

Depuis quasiment un an maintenant, nous savons, de la part de notre ministre des affaires étrangères et de notre président, que "La France suit avec vigilance l’évolution de la situation des Droits de l’Homme au Laos".

... Ces belles paroles n’ont, à ce jour, pas empêché le Doigt de l’Homme de presser sur la détente face à 6 fillettes endormies qui n’ont pas couru assez vite ce matin du 28 mars 2006.

Note : D’autres articles sur le peuple Hmong ont été également publiés sur AgoraVox


Moyenne des avis sur cet article :  4.96/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • (---.---.123.107) 12 avril 2006 15:03

    mais on en entend jamais parlé de ces hmong !!!!


    • (---.---.123.107) 12 avril 2006 15:04

      Peut-être que tu devrais ecrire à l’elysée voir si villepin lit ta lettre.....


    • Rémi FRITSCH (---.---.171.31) 12 avril 2006 18:44

      Le silence assourdissant est effectivement une arme de guerre très efficace.

      On extermine « en silence », et ensuite on se lave les mains pour prendre l’avion, aller serrer les celles des ministres de la République Française pour lever les coupes de champagne, mais surtout les fonds de l’aide au développement, sonnants et trébuchants...

      En contrepartie, les fleurons de nos entreprises nationales investissent des millions d’euros dans des projets (hydroélecticité, telecom, montages financiers, etc....) dans ce magnifique pays qu’est le Laos, ce qui permet à la France de maintenir son influence et marquer des points face à la Chine très gourmande et les Etats Unis toujours boulimiques.

      En gros, laissons officier les bourreaux car nous « investissons pour l’avenir » avec eux.

      Cette situation est effectivement INTOLERABLE pour un citoyen normalement constitué avec, normalement, un cerveau et une conscience...ce qui devrait être le cas pour un président de la République et ses ministres, dans ce havre de paix démocratique qu’est la France.


    • liberté chérie (---.---.252.50) 12 avril 2006 16:10

      Comme vous, nous enrageons de notre impuissance devant les massacres perpétrés partout dans le monde.

      Tirer sur des enfants qui fuient l’horreur...

      Vous qui avez travaillé pour MSF n’ignorez pas que la solution ne peut être que politique : ainsi que le fait Amnesty, demander par le biais des pétitions aux responsables laotiens la justice : l’arrestation des assassins des Hmongs et de leurs enfants.

      Ecrire à l’ambassadeur notre honte pour son armée de meurtriers :

      http://www.laoparis.com/


      • liberté chérie (---.---.252.50) 12 avril 2006 16:13

        Ecrire à ambalaoparis@wanadoo.fr


      • Jojo (---.---.186.140) 12 avril 2006 18:29

        On pourrait peut-être questionner Doute-Blabla pour lui demander ce qu’il a fait ou compte faire ?

        http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/rubrique.php3?id_rubrique=3884


      • Jojo (---.---.186.140) 12 avril 2006 18:35

        Je leur ai laissé le texte suivant :

        "Bonjour,

        J’aimerai savoir s’il y a eu une réaction officielle au massacre dont j’apprend l’existence par Agoravox, aucum media n’en ayant fait mention.

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=8820

        Ce n’est pas la peine de me répondre personnellement, mais un communiqué de presse serait bienvenu (ou une réaction sur Agoravox, qui accueille régulièrement des contributions prestigeuses, comme celles de Mr Lambert, Sénateur, ex-ministre...)"


      • Rémi FRITSCH (---.---.171.31) 12 avril 2006 19:14

        Merci pour votre très pertinent commentaire.

        Mais dire que « la » solution ne peut être « que politique », même si cela semble être une évidence, est faux...comme tout ce qui est évident smiley

        Pour la simple raison qu’il n’y a pas UNE ou LA solution, mais une infinité de solutions, en fonction des paramètres de lieux et de temps...surtout si vous connaissez un peu l’ Asie et son sens des nuances et des non dits smiley

        Certes, qu’ AMNESTY soit alerté (ce qui est le cas depuis longtemps) et monte au créneau serait sans doute une composante de poids dans l’ébauche d’une solution !

        Dénoncer des crimes contre l’humanité ou des crimes de guerre, c’est déjà ne pas être impuissant, et c’est mieux que rien.

        Nous possédons, nous, un TRESOR dont nous sous-estimons souvent la portée :

        LA LIBERTE D’EXPRESSION !

        Dans ce cadre très privilégié (il suffit de sortir d’Europe pour s’en rendre compte), nous possédons une arme redoutable : NOS STYLOS (ou notre clavier), ne nous privons pas.

        Ensuite, au delà des maux et des mots, il y a l’action : humanitaire, diplomatique, militaire...

        Personnellement, après avoir alerté les politiques, tous les ministres, députés, sénateurs...depuis un an, sans aucun résultat sur le terrain ( d’où mon article), j’ai choisi le terrain de l’action humanitaire.

        A chacun de réagir, d’agir et se placer sur la grille des solutions en son âme et conscience !


      • liberté chérie (---.---.252.50) 14 avril 2006 21:39

        Bien sûr, vous avez parfaitement raison, il y a de multiples directions à emprunter pour venir en aide aux « oubliés de la terre » : je parlais de cet évènement dramatique présenté ici, et la façon de le dénoncer auprès de nos élus et du gouvernement.

        Le travail de MSF est remarquable, courageux et souvent périlleux. Cela fait des années que je les soutiens...

        Vous constaterez, sans doute avec tristesse, que votre article a appelé très peu de commentaires... La mort épouvantable de ces petites filles se fond dans le paysage banalement tragique de notre monde...

        Bon courage ! continuons à essaimer nos petits cailloux


      • Nicolas (---.---.82.172) 12 avril 2006 16:24

        Le plus terrible dans cette histoire, pour moi, c’est que je ne sais absolument pas de quoi vous parlez !

        Aujourd’hui il est devenu plus intéressant de diffuser un reportage sur les derniers fabricants de sabots de bois de poitoux charente que d’informer les gens sur certaines atrocités commises de par le monde...


        • anais (---.---.8.251) 12 avril 2006 17:33

          je faisait des recherches sur le Laos et je suis tombée sur cet article, je trouve qu’on devrait être informé de ces drames au lieu de nous parler de choses qu’on s’en fous et qui n’ont ni queue ni tête. Je trouve ça honteux que des petits enfants soient morts de cette affreuse façon et qu’on est même pas au courant aux informations : qu’on en parle pas longtemps d’accord je comprend, mais qu’on en parle pas du tout ça c’est une honte.


          • (---.---.123.107) 12 avril 2006 18:38

            c’est surtout une honte si notre gouvernement est au courant (l’est-il ?) et ne fait rien...... Mais ce massacre s’est-il aussi réellement produit ? Un texte sur internet n’est pas une preuve.


            • anais (---.---.8.251) 12 avril 2006 18:45

              peut-être que ce fait n’est pas vrai, mais j’ai vu dans un bouquin chez le dentiste une photo avec des enfants morts enveloppés dans des couvertures et c’était au Laos, mais ça ne prouve pas que ça c’est réellement passé.


              • Rémi FRITSCH (---.---.171.31) 12 avril 2006 19:27

                Anaïs, à propos du reportage de Grégoire DENIAU « Guerre Secrète au Laos », tourné en janvier 2005 dans la zone INTERDITE de Xaysomboun, au Nord du LAOS, un des dirigeants de la RPDL (République Populaire Démocratique du Laos) a dit : « ces gens n’existent pas, ce sont des acteurs australiens qui jouent dans un décor »...

                Ruhi HAMID, journaliste de la BBC a, elle filmé, aussi au péril de sa vie, en janvier 2004 dans la zone voisine de Bolikhamsay, un reportage intitulé :« One day of War » .

                Ce qui se passe dans ces zones interdites est effroyable et inhumain.

                Dans mon article, tu as le lien avec http://www.factfinding.org, tu peux me croire, la source est, hélas, fiable.


              • Rémi FRITSCH (---.---.171.31) 12 avril 2006 19:51

                Le passé : A partir de 1975, suite à la victoire militaire et politique du parti unique actuellement au pouvoir au LAOS, 300 000 HMONG ont été récueillis par les Etats Unis, 15 000 par la France, dont 508 partis en Guyane Française à Cacao.

                Le présent : c’est l’extermination de ceux qui n’ont pas pû sortir et sont restés piègés à Xaysomboun et Bolikhamsay, pour l’unique raison qu’ils sont les descendants de ceux qui ont aidé les Américains et les Français pendant les guerres d’Indochine puis du Vietnam.

                Le futur : Il n’y a pas de « distingo » à faire !!! Qu’est ce que vous nous chantez là ? Il faut sauver ces gens, tout « simplement »...et justement, ce n’est pas simple, sinon on n’en serait pas là aujourd’hui !

                Donc le futur : soit ils restent au LAOS sous la condition qu’on les laisse VIVRE LIBRES (comme tout laotien peut « vivre libre »), soit un pays (France, USA, Canada, Australie...) ?les prend sous sa protection et les accueil sur son sol.


              • castero (---.---.154.106) 12 avril 2006 18:58

                Pourquoi nos soi-disant « politiques » et organisations humanitaires si prompts à se mêler des affaires humanitaires n’organiseraient ils pas un recueil massif de ces Hmongs pour les sauver en les transferrant en Guyanne francaise.

                Il me semble qu’on l’a déjà fait ?

                Pour faire le distinguo entre les varais Hmongs et les chinois ou Pathet Lao ou encore les VietMinh on pourrait ressordir de vieux administrateurs ou Officiers coloniaux qui les connaissent.

                Ce peuple courageux et admirable mérite qu’on lui évite le massacre...


                • Rémi FRITSCH (---.---.171.31) 12 avril 2006 19:52

                  Le passé : A partir de 1975, suite à la victoire militaire et politique du parti unique actuellement au pouvoir au LAOS, 300 000 HMONG ont été récueillis par les Etats Unis, 15 000 par la France, dont 508 partis en Guyane Française à Cacao. Le présent : c’est l’extermination de ceux qui n’ont pas pû sortir et sont restés piègés à Xaysomboun et Bolikhamsay, pour l’unique raison qu’ils sont les descendants de ceux qui ont aidé les Américains et les Français pendant les guerres d’Indochine puis du Vietnam.

                  Le futur : Il n’y a pas de « distingo » à faire !!! Qu’est ce que vous nous chantez là ? Il faut sauver ces gens, tout « simplement »...et justement, ce n’est pas simple, sinon on n’en serait pas là aujourd’hui !

                  Donc le futur : soit ils restent au LAOS sous la condition qu’on les laisse VIVRE LIBRES (comme tout laotien peut « vivre libre »), soit un pays (France, USA, Canada, Australie...) ?les prend sous sa protection et les accueil sur son sol.


                • (---.---.123.107) 13 avril 2006 10:24

                  Pourquoi en guyane française et pas dans ta maison ?


                • castero (---.---.47.249) 13 avril 2006 10:34

                  « Pourquoi en guyane française et pas dans ta maison ? » Elle est bien trop petite d’abord ! Ensuite le climat, la faune, la flore de la Guyane sont ce qui se rapprochent le plus de leur « biotope ».

                  3ensuite le « tri », c’est pour assurer le transfert de Hmongs, et non pas d’éventuels infiltrès qui se subtitueraient aux vrais (on se servirait des chefs de village pour cela). Les infiltrés pourraient être des Viets, des chinois, ou des pathet lao.... Ca c’est déjà vu la dernière fois....


                  • Hal Eurode (---.---.118.66) 13 avril 2006 15:25

                    S’informer nécessite une volonté farouche et internet.

                    Le sort des femmes avec l’islamisme (Je viens de le découvrir) :

                    http://www.iran-resist.org/

                    Personnellement, depuis plusieurs années, je n’ai entendu dans mon entourage parler que du conflit israelo-palestinien, Bush et Guentanamo.

                    Evidemment, cela limite les sujets de conversation.

                    Aprés 3 voyages au Vietnam, 91,97 et 99 de plusieurs semaines chacun, personne ne m’a jamais posé de questions, ni n’a manifesté une quelconque curiosité sur le Vietnam, autres que les banalités touristiques (Ces voyages étaient très peu touristiques).

                    En effet, avoir 15 ans en 1975 et habiter Saïgon ! Que s’est-il passé pour la population des villes au sud ? Comment sont traitées le minorités ethniques ? (Hmongs et plusieurs dizaines d’autres).

                    Dernier massacre que l’ONU aurait dû empêcher : Le Rwanda

                    Massacre que l’ONU devrait empêcher : Le Darfour

                    Nous avons un devoir d’humanisme de dénoncer la barbarie et ne pas nous contenter que celle que les médias nous désignent sans arrêt.

                    L’armée Russe, c’est cent fois pire que Guantanamo !

                    Eh bien moi, je pense plus à cette jeunesse torturée et tuée par des gangs internes, qu’aux prisonniers de Guantanamo qui sont assurés de sortir vivants et entiers. Neanmoins, il faut reconnaître à tout homme sa dignité de persone humaine associèe aux droits correspondants, même s’ils sont en détention.

                    Il est salutaire de faire connaître les actes de barbarie, car il sont innombrables et parfois insoupçonnés.

                    Partout où il y a des milices armées, la population est victime !

                    Je ne trouve aucun document sur le sujet puisque le témoignage est un arrêt de mort pour celui qui le fournit (Collabore avec l’ennemi !).

                    Je crois que le Français (ou l’Européen), accroché a ses chaines de tele et à ses préjugés a une vision entièrement préfabriquée de la réelle condition des peuples et des victimes sur cette planète (Qui connaît la condition des catégories de la population chinoises ?).

                    On aura de moins en moins d’excuses à dire, je n’en ai jamais entendu parler, même s’il va être de plus en plus difficile de s’extraire de la doxa.


                    • Le blog du monde qui avance (---.---.33.53) 26 avril 2006 12:39

                      Aucune justification ne peut excuser ce crime, aucun pr ?xte ne peut servir cette barbarie. Six petites filles sont mortes pour avoir contrari ?e r ?me communiste laotien par leur appartenance au peuple Hmong. Hitler vous horrifie, Staline vous...


                      • Maryse (---.---.121.251) 18 août 2006 00:06

                        Bonjour, je viens de tomber par hasard sur ce site, et je tiens à remercier toutes les personnes qui soutiennent le peuple Hmong au Laos. Je suis heureuse de voir qu’il y a des gens qui pensent encore à eux. Etant moi-même Hmong, je suis très étonnée qu’on ait pas plus de communication sur les faits là-bas. Seulement 2 ou 3 articles et 1 reportage à « Envoyé spécial », pas de quoi sensibiliser le public.

                        J’ai récemment vu aux Etats-Unis un reportage tourné pas des Américains. Dommage que nous ne l’ayons pas en Français car il est très explicatif, par contre, on n’a qu’une suele envie après l’avoir regardé c’est d’aller sauver tous ces enfants. Le reportage raconte l’histoire de ces rebelles depuis la prise de pouvoir des communistes. Depuis, certains ont fuit le pays pour rejoindre des pays comme les Etats-Unis ou la France et d’autres (celles qui ne veulent pas quitter leur terre natale) se cachent dans la jungle de peur de se faire éliminer. Elles sont traquées, ne dorment plus, n’ont plus de quoi manger et plus de moyen de se soigner. Les enfants meurent de faim ou de maladie. Des jeunes filles se font violées et ensuite tuées. Nulle personne n’est insensible à de tels actes de barbarie.

                        Je pense que ce peuple au même titre que de nombreux autres a le droit de vivre en paix. Que peuvent faire quelques dizaines de personnes ( sans compter femmes, enfants et personnes agées) contre toute une armée ?

                        Je sais également que de nombreuses situations similaires existent dans d’autres pays. Mais, pour moi c’est une histoire d’origine, de tradition, et surtout de peuple massacrés qui me touche beaucoup...


                        • BeeX 6 juin 2009 02:13

                          TSs Normal qu’on en entende jamais parlé, vous croyez peut-être que le gouvernement du Laos vas l’admettre ??? Ce sont des acteurs australiens et puis quoi encore ??? Aujourd’hui tout ce que veulent, les hmongs qui sont encore là bas, c’est de pouvoir vivre normalement et en paix, mais nous (nous parceque je suis hmong aussi) n’avons pas de pétrole alors je suppose que les gouvernements occidentaux n’en ont rien à faire.
                          Peut-être aussi que nous les hmong de France nous ne sommes pas assez nombreux et du même coup nous ne représentons pas une grosse part des electeurs alors on ne nous entend pas. C’est malheureux mais c’est aussi simple que ça, nous ne sommes rien aux yeux des politiques et ne me dites pas le contraire, qu’ils sont à notre écoute. Nous n’avons aucun intérêt pour eux alors, ils font des promesses qu’ils oublient aussitôt qu’ils sont élus.
                          Ecrire à l’ambassade du LAos ??? Ils vous diront ce qui les arrange, c’est à dire qu’il n’y a rien et que tout cela est inventé. Si ils n’avaient rien à cacher pourquoi est-ce qu’il y a des zones interdites aux journalistes ???
                          Comme d’habitude ils diront plus tard qu’ils ne savaient pas, et qu’ils n’ont jamais su et que ce n’était pas des preuves, tout ces corps de femmes et d’enfants assasinés.
                          Que certains se demandent encore si c’est vraie ça me tue.
                          Et dire que tout ça c’est parceque à l’époque ils ont aider la France et les USA ces pays ou sont-ils ? Ils donnent des millions d’euro je me demande bien pour quoi ?
                          Si vous leur donnés de l’argent je pense que la France a quand même un droit de regard sur leur conduite.
                          La France pays de la liberté, de l’égalité et de la fraternité mais qui aide un gouvernement qui tuent des enfants parcequ’ils sont d’un certaines origines. Il y a un problème non ?
                          Je vais arreter la car quand j’y pense il n’y a que de la colère et du dégout.
                          J’ai signé la pétition mais ou en est-elle aujourd’hui ?


                          • Lotus caché 22 avril 2011 14:39

                            Le génocide continue :*

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès