• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sixième journée nationale de mobilisation ! En attendant les suivantes (...)

Sixième journée nationale de mobilisation ! En attendant les suivantes !

Au delà de la classique guerre des chiffres entre les organisateurs, le groupe « occurrence » et le gouvernement, tout le monde a reconnu que le nombre de participants aux manifestations du vendredi 24 janvier était plus important que lors de la journée nationale précédente. Sur un fond de soutien constant, avec des variables, de la population malgré les difficultés occasionnées par les grèves et le battage médiatique et gouvernemental pour opposer les uns aux autres.

Sixième journée nationale de mobilisation ! En attendant les suivantes !

Sixième journée nationale de mobilisation ! En attendant les suivantes !

Est-ce un signe de reprise de la mobilisation ? Ou simple sursaut à l’occasion de la présentation des projets de loi en Conseil des ministres ?

Quoi qu'il en soit, présentation des lois en Conseil des ministres et manifestations témoignent que l'affrontement continue.

Une nouvelle manifestation, toujours aussi animée, qui ne lâche rien. Avec un important groupe de tête, mêlant gilets jaunes, syndiqués et inorganisés.
Derrière eux, une participation importante de groupes venus ajouter leurs propres difficultés à la revendication commune contre la contre-réforme des retraites : avocats, enseignants, jeunes, présence significative d’ATTAC, suivis par les syndicats en queue de manifestation, notamment de la CGT, plus importante.

La Constitution donne à Emmanuel Macron et Édouard Philippe et à leur majorité parlementaire la possibilité juridique de passer outre aux oppositions politiques, syndicales et populaires.
Mais ils viennent de connaître un nouveau et cuisant désaveu, à la fois politique et technique, avec l’avis du Conseil d’État qui confirme, fort heureusement, que cette contre-réforme était aussi techniquement mal préparée, et loin d’être universelle, juste, équilibrée, simple… Toutes qualifications qui étaient déjà mises en doute, y compris au sein de la majorité et des soutiens médiatiques habituels du gouvernement.

Que vont faire Emmanuel Macron et son gouvernement ?
Vont-ils essayer, malgré tout, de passer en force ? Il ne fait pas de doute que ce ne sera pas aussi facile qu’ils l’espéraient.

Vont-ils faire des concessions et essayer d’obtenir un soutien déterminé des syndicats réformistes en abandonnant, définitivement, le pivot douloureux ? C’est à dire désavouer Édouard Philippe et se replier sur la réforme Macron ? Conserver ainsi l’essentiel : le passage à la retraite à points, la remise en question du statut à la RATP et à la SNCF dans la perspective de l’ouverture au privé. Tout en maintenant régimes spécifiques pour les emplois régaliens ?
Édouard Philippe sera-t-il remercié ou maintenu en place pour assumer une continuité politique forte avec Castaner qui défait des pieds et des mains...

La solution tiendra compte des spéculations sur l'échéance électorale présidentielle : d'ores et déjà les municipales sont abandonnées aux manipulations statistiques d'une part et à une sous-estimation volontaire pour pouvoir dire dans deux mois qu'elles sont moins désastreuses que prévues.

Tout cela dépend aussi beaucoup des mobilisations des semaines qui viennent. La population passera-t-elle du soutien sondagier au soutien réellement politique ? Les travailleurs non syndiqués ou syndiqués, quelle que soit leur organisation, donneront-ils le coup de pouce décisif ?

NB : Des images de différentes manifestations en France par Là-bas si j'y suis (accès gratuit)

Voici quelques images de la manifestation du vendredi 24 à Paris .

Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !
Sixième journée nationale de mobilisation !  En attendant les suivantes !

Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • nemo3637 nemo3637 27 janvier 12:13

    Excellent article de Paul Oriol qui nous résume la problématique que doit affronter le gouvernement Macron.

    Difficile de prévoir ses réactions car il agit par « coups », dans l’impréparation.

    L’unanimité contre lui se constitue peu à peu.

    Sa stratégie des « coups » peut marcher une fois et encore ! mais pas deux.

    Rappelez-vous un certain dictateur allemand qui, suite au succès de la « blitzkrieg », se prenait pour un génie militaire...

    Macron se croit malin mais, autoritaire et brouillon, il gouverne seul, mal entouré. Plus il s’acharne à défendre son « projet de retraite », plus le peuple semble s’y opposer et plus la défaite sera donc cuisante.


    • Le421 Le421 27 janvier 20:49

      @nemo3637
      En ce moment, c’est le Corona Virus que n’aurait pas renié feu Jacques Chirac, Auschwitz et l’antisémitisme...
      Les grèves, les manifs, fini, apu, kaputt !!
      Nos bons journaleux, si ils veulent garder leur place, c’est le blackout obligatoire.
      Grève dans les tribunaux, les écoles, les hôpitaux, les ports ?
      OSEF !!
      Le coronavirus, on vous dit !!
      En plus, cette merde chinoise ne vaut rien, même pas cent morts !!  smiley


    • Traroth Traroth 27 janvier 13:09

      A l’assemblée nationale, on parle désormais du plan retraites comme de « La réforme du quinquennat ».


      • rogal 27 janvier 13:54

        Du coup on ne parle plus beaucoup du RIC.


        • Traroth Traroth 3 février 15:46

          @rogal
          Et c’est bien dommage !


        • Spartacus Spartacus 27 janvier 17:42

          Les photos parlent d’elles même.

          C’est sans équivoque ! 

          98% des employés du secteur public, qui sont payés au statut et pas aux résultats.

          Une minorité qui veut imposer à la majorité diffuse ses privilèges de droits spéciaux aux autres....

          Facile a mobiliser, des professionnels de la grève, la SNCF avec 10 000 permanents planqués qui n’ont rien a faire d’autre, et quasi la même quantité dans les autres services publics....

          On peut voir aussi la masse d’ex-syndiqués asile de vieux croûtons Marxistes qui se font chier à la retraite parce que partis trop tôt qui font un tiers des cortèges.....

          C’est la sortie des petits vieux des ex-SNCF, ils payent pas le train et ça fait leur sortie du jour pour allez faire un tour à la capitale et prendre un pot....

          Bref la farandole des privilégiés rentiers de la gamelle de l’état qui se jouent les « révolutionnaires » et le grand soir, mais rentiers qui n’ont a d’autre a branler.

          Triste France....


          • Le421 Le421 27 janvier 20:51

            @Spartacus
            T’ira faire grève quand tu bosses dans une PME, avec le taux de chômage actuel...
            Ça veut pas dire qu’on s’en fout.
            Mais le frigo et les gamins qui réclament, c’est primordial...
            En 41, les résistants se comptaient sur les doigts de la main.


          • Paul ORIOL 27 janvier 23:21

            @Spartacus
            Les fainéants de la SNCF doivent faire quelque chose : quand ils sont en grève, les trains s’arrêtent !
            A noter que certains, parmi eux, font grève mais sont peu ou pas intéressés directement par la réforme qui touchera surtout ceux qui ont été embauchés récemment ou seront embauchés.
            Les retraités qui manifestent ne le font pas pour eux mêmes, la réforme ne les touchera pas !
            Je fais partie de ces vieux crouton non retraité de la SNCF qui manifestent.


          • Spartacus Spartacus 28 janvier 14:40

            Rappelle moi, tu est un ancien militaire, privilégié de la retraite prise trop tot et qui en plus de sa retraite cumule des revenus du secteur privé....

            Placé pour donner des leçons d’étique..  smiley

            Le frigo des gamins, c’est toi le réduit car ta retraite calculée indécente est bien prise à, quelqu’un, et c’est la masse diffuse qui la paye.

            T’as pas honte de te comparer a des résistants alors que tu fait partie de la tyrannie des minorités agressives qui impose ses privilèges à payer aux minorités diffuses.

            T’es l’assassin qui fait partie du peloton d’exécution et vous vous comptez sur les doigts de la main. Faudrait pas que le privilégié se trompe sur ce qu’il est.


          • Spartacus Spartacus 28 janvier 14:44

            @Paul ORIOL

            « Je fais partie de ces vieux crouton non retraité de la SNCF qui manifestent. »
            Pöurquoi ne précise tu pas que t’es un privilégié des régimes spéciaux, ce concept des inégalités les prires, celles des inégalités en droit ?
            La pleine conscience de l’indécence à se plaindre ?


          • foufouille foufouille 28 janvier 15:14

            @Spartacus

            pitain la couche de connerie.

            péripate le débile se voit manier une 12.7 en dehors d’un film à 65 ans ?


          • Paul ORIOL 28 janvier 23:05

            @Spartacus

            Je ne fais parti d’aucun régime spécial. Je ne me plains de rien personnellement.
            Je suis un privilégié ce qui me permet de manifester et d’aider ceux qui se battent. Comme j’ai toujours essayé de le faire.


          • nemo3637 nemo3637 29 janvier 19:37

            @Spartacus
            Le temps ne fait rien à l’affaire ; quand on est con, on est con...
            De la merde à la place du cerveau...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès