• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Soigner les euroïnomanes

Soigner les euroïnomanes

De plus en plus, à travers le monde, on constate que l’ensemble du modèle occidental néolibéral, qui est en réalité un modèle oligarchique, est en crise. Il apparaît aussi que c’est le système lui-même qui crée les conditions de son propre effondrement, comme dans le cas de l’Italie, où l’absence totale de solidarité sur la question des réfugiés par une Union européenne bureaucratique sans cœur et sans âme a nourri les ressentiments de la population, conduisant au vote de rejet de cette Europe le 4 mars.

Et, dans les péripéties de la semaine dernière, on a également vu comment l’arrogance des élites européennes – que les Italiens surnomment désormais « les euroïnomanes » – et des marchés financiers, qui ont affiché sans scrupules leur certitude de pouvoir retourner comme une crêpe le vote des Italiens, leur est revenu comme un boomerang, aboutissant même à la délicieuse ironie de la nomination de Paolo Savona au poste de ministre des Affaires européennes (lire « Italie : si le peuple italien a mal voté, changeons le peuple ! »)

 

À travers la faillite morale de ce système, c’est la faillite au sens littéral qui se manifeste, et que l’on retrouve invariablement, de façon sous-jacente, dans les évolutions politiques locales, qu’il s’agisse de l’Italie, de l’Espagne, de la Grèce ou de l’Argentine.

Le rétropédalage du président italien Mattarella a d’ailleurs en grande partie été motivé par la chute des bourses qui a suivi son veto contre la nomination de Paolo Savona au ministère des Finances. Les marchés financiers ont en effet paniqué à l’idée qu’un nouveau vote en Italie ne se transforme en référendum contre l’UE et l’euro. Au cours de la semaine dernière, les pertes boursières des banques européennes ont été colossales : -15,4 % pour Unicredit, -12,5 % pour Commerzbank, -11,3 % pour Santander, -9,3 % pour Deutsche Bank et pour Crédit Agricole, -8,5 % pour BNP Paribas et -6,2 % pour Société Générale.

 

C’est le système qu’il faut changer !

Le système financier international est comme un vaste champ de mines, le marché européen étant l’un des lieux à haut risque.

 

Le véritable visage du « libéralisme » apparaît de plus en plus à la lumière : celui d’une « occupation » financière des pays – comme l’avait dénoncé Jacques Cheminade pendant la campagne présidentielle de 2017 – par des forces logées à la City de Londres et à Wall Street, et opérant au travers des réseaux financiers ultra-opaques et criminels.

Avec l’imminence d’une nouvelle grande crise financière, l’occasion se présente pour apporter aux Français – qui errent dans la vallée des égarés et des désillusionnés de la politique – la véritable alternative qu’aucune force d’opposition, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, n’a pour l’instant été capable de leur apporter : mise en faillite contrôlée des méga-banques, séparation stricte entre les banques de dépôt et les banques d’affaires (Glass-Steagall), et banque nationale pour émettre du crédit public orienté vers l’économie réelle. S&P est mobilisé pour cela. Rejoignez-nous !

 

Source : Solidarité & Progrès


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Blé 5 juin 13:22

    Non , ce n’est pas le modèle oligarchique qui est en crise, ce sont les citoyens européens qui commencent à se poser des questions qu’ils ne se posaient pas et face à cela, les chefs d’état européens n’ont comme réponse « Mondialisation », cette espèce d’animal qui ne vient de nul part (le temps des infos dans les J T et les radio est pris par la météo, les résultats sportifs et quelques sujet de faits divers) pour le reste, nous avons droit à quelques secondes en économie, autant pour la politique, etc...

    Tout est en place pour que ce système oligarchique (sans parler de la corruption) reste en place longtemps. Les peuples n’ont pratiquement aucun moyens de se défendre (pas de contre pouvoir dans la 5ème république). La seule chose à faire pour se faire entendre, se sont des mouvements pacifistes mais de grandes ampleurs et grève générale.

    En ce moment il y a des grèves mais difficile de savoir où, les grandes surfaces ont du mal à s’approvisionner (affiche dans le magasin que je fréquente) mais personne a voulu me dire à quel niveau de la distribution (transports, etc...) il y avait des arrêts de travail. Je n’en ai absolument pas entendu parler dans les média.


    • Hecetuye howahkan 5 juin 13:47

      @Blé


      Salut , ce n’est pas faux de mon point de vue,

      Cela dit et étant posé les peuples ont LE moyen RADICAL de changer cela et de suite, par un changement radical de la façon dont nous relationnons entre nous .. mais ils ne le veulent pas du tout encore pour le moment , y aura t’il jamais un moment ? là je ne sais pas, nous sommes peut être déjà allé trop loin dans la démence globale...et nos cerveaux ont peut être été endommagé irréparablement , mais je ne sais pas

      car ce qui nous guide est le couple maudit désir-peur et ce qu’il y a derrière..car ce sont les peuples , la masse qui a créé ce monstre en allant boire à la fontaine du « Tout pour ma gueule » , et les élites en argent ne sont que ceux du peuple, de la masse qui ont gagné au jeu joué par tout qui est le jeu du vol et de l’élimination ces élites sont violent, menteur, tricheur, sans compassion, déments etc.. , jeu de l’élimination donc ,appelée pour faire bien compétition...

      un tournant radical fut amorcé dans la vie des humains , il y a peut être 13 000 ans ??? mais coté timing, je ne sais pas cela avec certitudes du tout, l’allégorie hermétique de Adam et Eve en parle alors de quand date t’elle réellement ,où a t’ elle été piqué ?? cela parle clairement de quand la pensée humaine , appelé la connaissance , l’arbre de la connaissance, a pris le pas sur nos autres capacités...ou dit autrement quand l’intellect a pris le pas sur le reste ou dit autrement encor : quand notre outil pour la vie pratique ensemble s’est pris pour un dieu ..un fou !!

      ..nous régressons mentalement très dangereusement ..les machines donnant l’illusion de l’exact contraire


      sur quoi les peuples sont ils réunis ? rien et comme dirait Coluche ils sont divisé surtout, ils sont surtout divisés..

      sur quoi les élites sont ils eux réunis ? l’argent et le pouvoir..eux coopèrent..on leur donne nos vies en leur donnant notre voix..cela s’appelle abandonner sa vie

      ils montrent sans la vouloir bien sur le chemin à la masse..qui bien sur ne regarde pas, c’est ce qui arrive quand une vie est basé sur la peur et la souffrance, on ne sait plus rien du tout , on est juste dans une réaction de fuite dans l’immédiat...


      bien sur tout cela sera nié gentiment, genre « t’a fumé quoi,, elle est bonne »ou avec force et violence..

      pourquoi ? ......

      j’arrête là ce qui est bien avec ce qui est juste et vrai est que c’est là pour tous..mais avant tout aide toi et le « ciel » t’aidera...

      je te salue.. smiley

    • izarn izarn 5 juin 20:18

      Mettre les anglais dans l’UE...Les anglais ne sont pas des européens ; ils ne l’ont jamais été.
      Un russe est dix fois plus européen qu’un anglais....
      Donc l’européisme ne les concerne pas. Le Brexit ? Normal...
      L’européisme c’est un truc inventé par le gangster Monnet aidé par Roosevelt.
      Roosevelt l’idole de Cheminade.
      Cherchez l’erreur...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès