• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sont-elles irréalistes les revendications des « GJ canal historique » (...)

Sont-elles irréalistes les revendications des « GJ canal historique » ?

Plus de quatre mois que l’on « révolutionne » hebdomadairement, que l’on casse, que l’on brûle, que caillasse du flic. C’est devenu une tradition bien de chez nous, comme le tiercé. J’entends en écrivant tonton Castaner pédaler dans la choucroute et tati Léa avec son compère Demorange lui envoyer quelques banderilles bien polies. Bof.

Les Gilets jaunes étaient au départ l’expression des oubliés de la société, des chômeurs, des retraités tirant le diable par la queue, des petits artisans et commerçants s’efforçant d’exister au milieu des grosses machines à distribuer des bas produits, des mamans sans compagnons acceptant n’importe quel boulot pour nourrir leurs enfants, etc. Ils occupaient les ronds-points dans une joyeuse odeur de merguez et dans la chaleur humaine d’une fraternité retrouvée.

Ça leur a rapporté quoi ? Quelques broutilles mais aucune remise en cause du démantèlement systématique de ce qui fait le ciment sociétal de la France depuis le Conseil National de la Résistance : attaques tous azimuts contre la Sécu, contre les services publics, contre la redistribution. Ceci assortit de cadeaux sans vergognes aux plus riches. C’est ça l’idéologie de Macron, représentant du patronat et des privilégiés. Alors, dans les cortèges se sont glissés des groupes ultras, de droite et de gauche. Des groupuscules n’ayant plus rien à voir avec les « GJ canal historique ». Ceux-là sont là pour casser tout ce qui représente le pouvoir, le capitalisme, l’inégalité et l’injustice. Alors ils cassent les banques, ils pillent les boutiques de luxe, ils crament le Fouquet’s, l’un des symboles du bling-bling exécré. On a changé de revendications.

Alors si on regardait d’un peu plus près ce qu’ils voulaient au départ les Gilets Jaunes ? Fin novembre, un collectif de ces GJ avait envoyé à tous les députés la liste de revendication que voici :

"Députés de France, nous vous faisons part des Directives du peuple pour que vous les transposiez en LOI.

Zéro SDF  : URGENT.

Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).

SMIC à 1 300 euros net.

Favoriser les petits commerces des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce). + de parkings gratuits dans les centres-villes.

Grand Plan d’Isolation des logements (faire de l’écologie en faisant faire des économies aux ménages).

Que les GROS (Macdo, Google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE, PME) payent petit.

Même système de Sécurité sociale pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.

Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à points).

Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.

Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket-restaurant et au chèque-vacances.

Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.

Protéger l’industrie française  : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois

Fin du travail détaché. Il est anormal q’'une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des mêmes droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur q’'un employeur français.

Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI

Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement’'une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique).

Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de la fraude fiscale.

Que les causes des migrations forcées soient traitées

Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.

Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.

Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).

Salaire maximum fixé à 15 000 euros.

Que des emplois soient créés pour les chômeurs

Augmentation des allocations pour handicapés

Limitation des loyers. Des logements à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires)

Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrages, aéroport….)

Moyens conséquents accordés à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées

L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.

Le prix du gaz et de l’électricité a tant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publics et que les pris baissent de manière conséquente.

Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

Apportons du bien être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. « L’or gris », c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.

Maximum 25 élèves par classe de la Maternelle à la Terminale.

Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.

Le référendum d’initiative populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.

Retour à un mandat de 7 ans pour le président de la République. (Lélection des députés deux ans après l’élection du président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participerait donc à faire entendre la voix du peuple.

Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillé dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple), droit à la retraite à 55 ans.

Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.

Pas de prélèvement à la source.

Fin des indemnités présidentielles à vie.

Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.

Taxe sur le fuel maritime et le kérosène des avions.

Cette liste est non exhaustive mais par la suite, la volonté du peuple sera entendue et appliquée au moyen de la création du système de Référendum Populaire qui devra rapidement être mis en place.

Députés, faites entendre notre voix à lAssemblée. Obéissez à la volonté du peuple. Faites appliquer ces Directives.

Les Gilets Jaunes."

Il y a là beaucoup de bon sens, un appel à la justice, un besoin vital d’égalité, beaucoup de générosité, pas mal de naïveté aussi. Ces revendications sont justifiées et reçoivent toujours l’assentiment d’une bonne part des Français.

Eh ! Ci-devant président Macron, ne serait-il pas temps de regarder de plus près ces revendications légitimes et somme toute raisonnables ? Et de changer de logiciel avant que les tenants de la violence ne prennent définitivement la main ? Quitte à déplaire à la caste qui t’a fait roi ?

Sinon, les rois, en France le Peuple a la fâcheuse habitude de les étêter…

Photo X - Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Attila Attila 19 mars 18:26

    Le pouvoir de changer la moquette, c’est tout ce dont dispose Macron.

    Pour le reste, il faut s’en prendre aux uniques détenteurs du Pouvoir : L’Union Européenne.

    Grandes Orientations de Politique Économique

    .


    • Paul Leleu 19 mars 21:20

      @Attila

      les « uniques détenteurs du Pouvoir » sont les détenteurs du Capital... la commission n’est que leur larbin...

      c’est curieux cette tendance de l’UPR à traiter Macron de lampiste de la commision, mais à ne pas comprendre que la commission est le lampiste du Capital...

      Bernard Arnaud est le 4ème fortune mondiale... la France possède un grand nombre de milliardaires... les banques françaises tripatouillent dans la spéculation... les armes françaises servent à « tenir » le monde...

      l’Europe et ses directives ne sont ps produites par des bureaucrates autonomes : ils sont l’expression de la volonté de la haute-bourgeoisie française et européenne...

      l’Europe a été co-construite et architecturée par les oligarques français. Il faut prendre le problème à la racine...


    • Attila Attila 19 mars 21:59

      @Paul Leleu
      "c’est curieux cette tendance de l’UPR à traiter Macron de lampiste de la commision, mais à ne pas comprendre que la commission est le lampiste du Capital... "
      C’est curieux cette tendance à imaginer que les autres ne savent pas : ben si, nous sommes nombreux à savoir que l’UE n’est qu’un instrument au service des puissances de l’Argent, une organisation supranationale qui impose une politique néolibérale à tous les pays membres.
      Même si nous ne sommes pas tous membres de l’UPR.
      C’est curieux cette tendance à croire qu’on sait tout mieux que tout le monde.

      .


    • Attila Attila 20 mars 17:19

      @Attila
      La situation est pourtant claire : les traités de l’UE sont verrouillés, ils imposent le néolibéralisme à tous les pays membres. Si on veut une autre politique il n’y a pas d’autre moyen que de sortir de L’UE.
      Bien sûr, sortir de l’UE n’est pas suffisant : on peut très bien sortir de l’UE sans changer de politique si on remet au pouvoir les mêmes corrompus traîtres à leur pays. C’est un peu ce qui c’est produit lors du référendum de 2005 : les électeurs ont rejeté le Traité de l’UE mais ont élu ou laissé élire le traître Sarkozy qui a signé le Traité de Lisbonne dans le dos du peuple français.
      Sortir de l’UE est un préalable à tout changement de politique.

      .


    • V_Parlier V_Parlier 20 mars 23:56

      @Attila
      La plupart des électeurs ayant encore l’UE et le libre échange mondial gravés dans leur esprit comme un dogme infaillible, c’est peine perdue. En effet, je vous rejoins, 50% du « programme GJ » est d’entrée à éliminer si on ne remet pas en cause (avec les sacrifices qui vont avec) ces dogmes. Ecrire « interdire les délocalisations » c’est comme dire « que tout le monde ait un travail et vive bien ». Ca reste un voeux pieux, rien de plus. Sans pouvoir appliquer de protectionnisme(*), une interdiction de délocalisation débouchera simplement sur une vengeance massive des délocalisateurs se soldant par le départ total de leurs entreprises et le licenciement de dizaines de milliers de personnes. Sans qu’il n’y ait aucune possibilité de représailles ni même d’empêchement de la réimportation des produits (tout protectionnisme est interdit). De plus il y a toujours moyen de faire passer une délocalisation pour autre chose : On profite d’un creux d’activité pour virer des gens, et dès la reprise on embauche ailleurs pour « aider » ceux qui sont en sous-effectif en France. J’appelle ça la « pompe à délocalisation ». C’est imparable. Le seul moyen de l’empêcher c’est le protectionnisme intelligent(*), le reste est illusion.

      (*) Exemples : TVA variable selon lieu de production, quelle que soit la nationalité de l’entreprise, française ou autre. Taxes douanières ajustées progressivement en fonction des types de biens importés, négociations entre pays sans se soumettre à un régulateur supranational tout puissant. Tout ça est aujourd’hui interdit.


    • Attila Attila 21 mars 07:52

      @V_Parlier
      Oui, bien sûr, tout un ensemble de mesures bénéfiques pour notre économie et notre niveau de vie sont interdites par les traités. J’y rajoute le cours de l’Euro beaucoup trop fort et qui pénalise notre balance commerciale car les produits français coûtent 20% plus cher que les produits allemands, l’interdiction du contrôle des capitaux qui nous empêche de conserver des entreprises stratégiques comme Alstom : les turbines de nous sous-marins nucléaires sont désormais sous contrôle américain. Que se passerait-il en cas de divergence politique grave ?

      .


    • Jeekes Jeekes 19 mars 18:26

      ’’Plus de quatre mois que l’on « révolutionne » hebdomadairement, que l’on casse, que l’on brûle, que caillasse du flic.’’

       

      J’me suis arrêté là.

      Devant La saloperie du siècle !

       

      Fallait oser la faire. BFM-Chiotte et consorts ne suffisant pas, apparemment.

       

      Un mec intelligent, impartial, (et un tant soit peu) informé, aurait écrit ’’plus de quatre mois que les larbins du pouvoir défoncent la gueule des manifestants, que ces ordures aux ordres laissent impunément brûler et démolir sans réagir, ni tenter d’arrêter des éléments clairement identifiés. Voire qu’ils y participent sous déguisements’’.

       

      Le reste du n’artik tente, pitoyablement, de lister des revendications qu’on connait tous sur le bout des ongles. Pourquoi faire ?

      Pour faire passer la pilule ?

      Faudrait faire un peu attention à ses propos, et ne pas raconter des conneries, juste pour essayer d’avoir l’air intelligent.

       

      Et là aïl-au-lit, il vient de faire très fort.

      Putain, on dirait du fergu-gusse !!!

       

      J’vais vomir....

       



      • Paul Leleu 19 mars 21:22

        @Jeekes

        « les larbins du pouvoir défoncent la gueule des manifestants »...

        les larbins en questions, les flics, votent à 70% pour Marine Le Pen... ça va faire une drôle de mélange dans l’électorat FN aux prochaines élections.


      • lala rhetorique lala rhetorique 20 mars 11:20

        @Paul Leleu
        Les fics recrutés depuis plus de dix sont musulmans, et à mon avis, ça m’étonnerait qu’ils votent pour LE PEN


      • tiers_inclus 19 mars 18:43

        Si le « grand débat » avait appréhendé ces questions il aurait été audible. En tout cas bravo pour la synthèse à l’heure où la démagogie de l’exécutif va s’engouffrer dans les récents évènements. Certaines de ces propositions impliquent un retour à la souveraineté, seule lacune au tableau. Enfin l’esquive minable des politiques au pouvoir, implique désormais une réflexion sur la constitution, notamment sur des mesures référendaires de destitution,les élus récents, devrais je dire les pions, ne devant plus disposer de pouvoirs de haute trahison.


        • tashrin 20 mars 15:54

          @tiers_inclus
          Le « grand débat » n’avait pas cette vocation... Il s’agissait juste d’une pirouette destinée à faire s’enliser le mouvement de protestation dans la durée (en provoquant si possible quelques oppositions internes sur des thématiques clivantes)
          D’ailleurs le plus drole (sarcasme), c’est qu’un « grand débat » venait justement d’etre organisé et réalisé par les collectivités locales quelques mois à peine auparavant. La synthèse qui a été remontée à l’exécutif contenait à peu de choses pres la même chose... et a fini au fond d’un tiroir


        • tiers_inclus 20 mars 17:19

          @tashrin

          Pas de doute là dessus, c’est depuis l’origine un leurre qui n’aura convaincu que les naïfs et ceux qui n’ont pas voulu perdre foi en leur gourou, tout en donnant une tribune façon pravda à minus 1er.


        • Attilax Attilax 19 mars 22:59

          On est passé de « halte aux taxes carburants » à « la Police avec nous », puis de « Macron démission » à « Un RIC sinon rien », puis de « Castaner nique ta mère » à « Tout le monde déteste la police », pour finir ce samedi sur « Révolution ».

          C’est marrant : c’était pas le titre du livre de l’autre con pour la présidentielle ?


          • lee oswald lee oswald 19 mars 23:29

            Bonjour , les ultras pour les GJ c’est un peu le monsieur plus de chez Balsen , quand ils se mettent en colère , on a tendance à prendre en compte les revendications !


            • Pierre 19 mars 23:40

              Et tout le monde millionnaire à la fin de ce quinquennat, sans rire !


              • Aristide Aristide 22 mars 08:53

                @Pierre

                Non, pas les salariés, eux on limitent à 15.000€, des fois qu’il seraient en concurrence avec la rente. Le mot dividende est absent de ce bréviaire assez populiste que Melenchon ne désavouerait pas.


              • Matlemat Matlemat 20 mars 11:02

                 Notre freluquet président est « vénère » d’avoir dû écourter ses vacances à la neige...Samedi prochain attention les yeux, les LBD vont être de sortie.


                • lala rhetorique lala rhetorique 20 mars 11:18

                  Ce que veulent les gilets jaunes, donc pas la peine de lister, c’est que le peuple reprenne le pouvoir et vérifie en détail TOUT !


                  • révolQé révolQé 20 mars 12:00

                    "ils crament le Fouquet’s, l’un des symboles du bling-bling exécré.

                    ..."


                    FAUX... !!! C’est un fumigène des flics qui a incendié le auvent .

                    https://www.youtube.com/watch?v=XIIV7d5xWro


                    • zzz999 20 mars 13:27

                      Même si par extraordinaire on arrivait à sortir de la dictature européenne et on virait Macron (autant dire déjà là qu’il y a plus de chances de gagner 6 numéros au loto) le RIC par exemple ne passera jamais !


                      • Attila Attila 20 mars 13:39

                        @zzz999
                        Ben, si.
                        A condition d’arriver au Pouvoir. Le clés du Pouvoir ne sont remises qu’au représentant ayant obtenu la majorité des votes exprimés lors des élections.
                        C’est donc à la majorité des électeurs de se bouger les méninges et le cul pour venir voter pour un candidat dont le programme prévoit le RIC. Il y en avait aux élections de 2017, pourquoi ceux qui veulent le RIC maintenant ne sont-ils pas venu voter pour à l’époque ?

                        .


                      • tashrin 20 mars 15:47

                        Il y a là beaucoup de bon sens, un appel à la justice, un besoin vital d’égalité, beaucoup de générosité, pas mal de naïveté aussi


                        De la naïveté surtout

                        ils s’attendaient réellement à ce que leur Lettre au Pere Noel soit exaucée ?

                        Je ne suis pas nécessairement contre ces propositions, certaines mêmes ont mon soutien le plus strict, m’enfin ca reste une enfilade de voeux pieux, mélangeant public et privé, démontrant une forte méconnaissance des problematiques soulevées (qui peut imaginer que les élus se contenteront d’un salaire median avec une carte de bus ?), et surtout, surtout : ce ne sont que des dépenses nouvelles, des recettes en moins, et des revendications de baisse d’impots...

                        Les 80 milliards de fraude ? Hmmm ok... Mais d’une part ce chiffre est sorti d’un chapeau, puisque par definition c’est de la fraude et qu’on en sait rien, et d’autre part les récupérer nécessitera ... des moyens supplémentaires !

                        En publiant une liste farfelue et non crédible, en refusant de faire porter leurs revendications sur quelque chose de lisible et réaliste ils se sont mis tous seuls dans la situation actuelle. Personne ne peut répondre à leurs demandes...


                        • Matlemat Matlemat 20 mars 16:53

                          @tashrin
                          Il faut reconnaître que c’est vrai, si le GJ pouvaient obtenir un dixième de leurs revendications ça serait déjà une grande victoire.


                        • tashrin 20 mars 17:02

                          @Matlemat
                          ... ou pas
                          D’apres vous, qui va la payer la victoire ?
                          Le seul truc qu’ils ont obtenu, c’est une augmentation de la remuneration des smicards... Mais pas payée par l’employeur, non... Payée par ceux qui la demandaient !


                        • tiers_inclus 20 mars 17:59

                          @tashrin

                          Macron n’est certainement pas le père Noël (au plus un livreur) et personne n’en doutait. Il n’y a aucune naïveté à exprimer des doléances et des attentes même si elles sont diamétralement opposées à la feuille de route du pouvoir (par procuration). C’est d’ailleurs pour cela qu’elles ont été accompagnées d’un mouvement qui de surcroît a été plébiscité par les Français. La plupart voire tous les mouvements populaires naissent d’une longue série de petites mesures subies, le politique appliquant la méthode des petits pas, minus 1er ayant développé quelques enjambées.
                          Lorsque le vase déborde, il n’y arien d’étonnant à ce qu’une grande remise en question soit produite. C’est typique car le peuple fait preuve d’endurance ... jusqu’à la limite de rupture. Rupture que le pouvoir a feint de ne pas entrevoir d’où ce débat grotesque et opportuniste. Mais la situation de rupture est présente, et on ne soigne pas un malade sévère avec des pansements.
                          Ce n’est donc pas la fin de l’histoire.

                          Pour votre gouverne il est aisé d’évaluer les pertes fiscales sur la base des activités des entreprises, qui sont soit connues soit estimables. 


                        • jeanpiètre jeanpiètre 20 mars 18:34

                          @tiers_inclus
                          Donc la république n’est qu’une entreprise qui vends ses départements au détail pour faire une plus value spéculative pour les administrateurs, laissant le coup de la casse aux salariés qui sont encore en sursis.
                          je comprend que nombreux réclament de la démocratie


                        • Matlemat Matlemat 20 mars 19:37

                          @tashrin
                           Bien sûr, les GJ ont obtenu l’annulation de la taxe sur les carburants, cadeau mit immédiatement dans la dette, Macron était un banquier, c’était sûr que la dette allait filer.

                           Avec les Macron et sa clique pas de changement en vue et pas de changement politique non plus en vue les « populistes » sont divisés entre FI et RN,Mélenchon n’est pas Di Maio, Le Pen n’est pas Salvini, pas de concurrent au centre qui n’aurait pas les signatures de toute façon.


                        • tashrin 21 mars 10:36

                          @tiers_inclus
                          Pour votre gouverne il est aisé d’évaluer les pertes fiscales sur la base des activités des entreprises, qui sont soit connues soit estimables. 

                          Lol, non... C’est tout sauf aisé, ne serait ce que parce que certains montages sont totalement legaux et se contentent d’exploiter une faille de la reglementation
                          C’est une estimation au doigt mouillé, en tous cas certainement pas d’un niveau de fiabilité suffisant pour étayer un budget.
                          Je suis assez d’accord avec vous sur le diagnostic, mais ma reference au pere noel est simplement liée au fait que leurs « revendications » ne sont que des incantations dénuées de sens pour certaines, utopiques pour d’autres, et completement irréalistes pour la plupart. Et que surtout, ca consiste à demander plus tout en payant moins. Donc comme c’est pas réaliste c’est pas crédible, et ne pourra faire l’objet d’une négociation formalisée. Donc ca n’aboutira sur rien hormis des dégats à rembourser, des pertes d’exploitation et d’emplois, et probablement une dérive autoritaire à la clé. Et faudrait se rejouir ?


                        • Aristide Aristide 22 mars 08:50

                          @tashrin

                          et surtout, surtout : ce ne sont que des dépenses nouvelles, des recettes en moins, et des revendications de baisse d’impots...

                          Là, vous chipotez, c’est un détail dans ce monde des GJs. Vous savait bien que dans le monde des GJ, il y a les méchants et les gentils, les riches et les pauvres, les profiteurs et les victimes, ... 

                          Que voulez vous tirer d’une liste aussi incongrue que celle de l’Avenir en commun.


                        • Le421 Le421 21 mars 08:16

                          Salaire maximum fixé à 15 000 euros.

                          Ben, heu, c’est pas déjà fait ?
                          Avec un SMIC à 30€ de l’heure ??

                          Enfin, je sais plus moi, c’est pas ce qu’a dit MLP dans l’Émission Politique de Léa Salami ??  smiley


                          • julius 1ER 21 mars 15:35

                            @Victor, 

                            Le problème finalement au vu et au su de ce qui se passe jusqu’à présent n’est pas tant la satisfaction des revendications des Gj’s qui finalement ne seraient pas si difficile que cela à satisfaire mais bien la poursuite d’une politique de l’offre Ultra-libérale jusqu’à aller s’exploser dans le mur de la prochaine crise .... 

                            c’est bien là le problème que tout change ..pour que rien ne change !!!

                            mais aussi il est terrible de se dire que dans ce pays il n’y pas de dialogue, ni en amont, ni en aval ... on fonctionne sur les mêmes schémas usés sans une once d’intelligence collective, cela en dit long sur l’état de la Démocratie (ou plutôt son absence ) mais que peut-on attendre de plus en ce moment tant les positions semblent vouloir nous amener vers une issue ultra-sécuritaire cad vers un basculement dans une gouvernance autoritaro-fascisante !!!! 


                            • Aristide Aristide 22 mars 08:45

                              Salaire maximum fixé à 15 000 euros

                              Voilà donc une mesure phare de LFI amplifiée par le neuneus. Limiter les revenus du travail, c’est interdire toute promotion sociale par ce moyen. Et les revenus des rentes immobilières et mobilières, les dividendes, interets ... ne sont pas plafonnés eux. La réalisation du rêve communiste d’un peuple parqué dans un mode de vie loin de ceux qui ont le pouvoir politique ou économique.

                              Devant tant de populisme idiot il ne reste qu’à pleurer ... Heureusement ces gugusses ne seront pas entendus ...

                              Autre bétise  :Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à points).

                              Absence complète sur notre système de répartition et non de capitalisation, la retraite à point est une manière très proche de ce qui existe avec des calculs sur la base de salaires réévalués avec des coefficients. C’est plus equitable car le point de retraite est celculé pour tous sur la même base en place d’etre calculé quarante ans après.

                              Encore du n’importe quoi ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès