• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sous Dieudonné, la liberté ?

Sous Dieudonné, la liberté ?

Patrick Cohen n'aurait jamais invité sur France Inter Dieudonné, contre la démarche prônée par Frédéric Taddéï pour son émission de débat, parce que l'humoriste est raciste et antisémite. Dieudonné a tenu et répété des propos antisémites à l'encontre de Patrick Cohen parce que ce dernier l'avait, selon lui, ostracisé.

On s'arrête quand ?

Bien au-delà du processus infernal que l'interdiction a mis en branle pour, à terme, une confusion et un désordre dont on n'avait pas besoin, quelle que soit l'issue des autres décisions administratives et des recours, la problématique posée par les représentations et la parole de Dieudonné nous confronte à un certain nombre d'interrogations et de difficultés qu'il n'est pas malséant, je l'espère, de formuler.

Je prends cette précaution parce que la liberté d'expression, pour être un thème et un principe qui me passionnent et sur lesquels donc je reviens inlassablement, est loin de favoriser des échanges consensuels, par exemple l'argumentation de gauche convenue d'un Laurent Joffrin et plus fine d'un Gérard Courtois, tous deux pour l'interdiction, en contradiction avec celle d'une rectitude indivisible et à mon sens bienvenue d'un Edwy Plenel.

Par exemple aussi, la honteuse couverture du Nouvel Observateur osant, sous ce titre choc : La haine, placer Eric Zemmour aux côtés de Dieudonné et Alain Soral. Comme s'ils avaient quoi que ce soit à voir entre eux sauf à faire passer l'intelligence critique de l'un pour les éructations racistes et antisémites intermittentes des autres.

Ce qui rend l'analyse aujourd'hui plus nourrie qu'hier tient au fait que nous disposons, pour appréhender les motivations et les convictions du public de Dieudonné, de deux remarquables articles où pour une fois les journalistes - deux à Libération, une au Monde - n'ont pas cherché à nous imposer leurs préjugés en les déguisant en enquête.

Ces spectateurs dans des salles pleines à des tarifs élevés - "jeunes, souvent de gauche, se défendant de tout antisémitisme et revendiquant de pouvoir rire de tout" - proposent, pour justifier leur engouement et expliquer, pour beaucoup, leur inconditionnalité, un certain nombre de pistes qui ne sont pas toutes dérisoires ou sans intérêt. En dehors de l'inévitable mauvaise foi qui doit conduire certains à dissimuler qu'obscurément, derrière la dénonciation du sionisme, ils sont heureux de voir "casser" du juif, les motivations avouées n'ont rien de déshonorant à partir du moment où d'une part les fans de Dieudonné ont une conception très élargie, voire absolue de la liberté d'expression et où d'autre part ils ne récusent pas obligatoirement l'action de la justice si celle-ci se doit d'intervenir.

Cet inventaire est riche d'enseignement qui met en exergue très banalement le fait que Dieudonné les fait rire - et pas seulement pour ses saillies de nature politique et confessionnelle - et qu'ils le considèrent comme le plus grand humoriste. A regarder et écouter un sketch comme par exemple "Le cancer", sans l'ombre d'une allusion douteuse, cette appréciation n'est pas infondée.

A bien les entendre, il y a aussi une forme de lassitude, de saturation. "La Shoah, on en a mangé jusqu'à la terminale. Le génocide rwandais, je n'en ai pas entendu parler". D'une certaine manière, l'évocation sarcastique, voire cynique de sujets qui sont protégés la plupart du temps par une bienséance totale - et donc la Shoah, pour un Dieudonné, représente évidemment le comble de la transgression - répond au désir de faire disparaître par la moquerie et la dérision une tragédie que depuis tant d'années on rappelle sur tous les registres et dans tous les supports avec une tonalité dont la plénitude tragique, depuis 70 ans, nous est sans trêve rappelée. Comme si nous pouvions l'ignorer alors qu'au contraire le ressassement peut aboutir à la désinvolture forcée de l'occultation ou de l'indifférence.

Autre chemin capital que les admirateurs de Dieudonné parcourent volontiers et qui est celui "de la hiérarchisation de la souffrance des peuples et l'échelle mémorielle, et c'est sur ça qu'il dégueule". Pourquoi si peu d'indignation pour les caricatures de Mahomet - j'ai moi-même soutenu Charlie Hebdo - et tant pour des propos sur la Shoah immédiatement taxés de scandaleux et d'indignes ?

Ce sentiment pour telle ou telle communauté de se sentir moins à l'abri est révélateur d'un double danger : en même temps que pour d'aucuns on en parle trop, on ne parle pas assez des autres ! Surabondance et inégalité mémorielles faciles à comprendre sinon à justifier.

La Shoah, génocide exceptionnel, unique, est là, en permanence, si longtemps après pourtant, comme l'affreuse incarnation de ce qui a été et comme l'angoisse jamais apaisée de ce qui pourrait être à nouveau. C'est ce que croit en tout cas une part importante de la communauté juive. A chaque fois donc qu'un propos critique est tenu qui dépasse la dénonciation de l'Etat religieux d'Israël ou qu'un humoriste s'autorise à aborder les souffrances et les morts de l'Holocauste, resurgit le spectre lancinant d'un avenir qui serait forcément conforme à ce passé si éloigné. Ce qui signifie que, au sujet de la communauté juive et pour ceux qui s'y risqueraient, entre le silence et l'infraction, il y a très peu d'espace pour la parole ou l'écrit, même les plus honorables. L'alternative se trouve être, le plus souvent, entre la prudence ou la provocation.

Il me semble cependant qu'il y a des attitudes possibles, qui ne seraient pas indécentes et qui ne nieraient pas le caractère monstrueusement unique de l'Holocauste - extermination industrielle de Juifs à cause de leur qualité d'humains - mais en acceptant que dans l'immense vivier du monde depuis des siècles, il y ait des épreuves et des monstruosités sur lesquelles on ait aussi le droit de compatir sans être blâmés.

Il y a enfin de la banalité chez Dieudonné dans le sens où il pousse au paroxysme les échappées délétères d'une société verrouillée - il y a probablement alors, chez quelques-uns de ses auditeurs, l'impression qu'ils sont eux-mêmes des aventuriers de l'audace et des "petits entrepreneurs" non pas de la haine mais de l'interdit et donc de l'inédit. Je suis sûr qu'on va aussi voir Dieudonné, profondément, pour soi.

Il représente le faîte d'un univers de comédie et de dérision cultivé par un certain nombre d'humoristes qui ne traitent, eux, que de sujets sans danger. La différence entre eux et lui, ce n'est pas la grossièreté et la vulgarité - qu'on écoute un Bigard ou un Baffie - mais l'envie d'appréhender, avec Dieudonné, justement autre chose. "Il ne fait pas des sketchs sur ce que tu as mangé, il le fait sur les communautés, sur les banlieues, et il incarne toujours des gros cons, des abrutis. C'est une manière de rire des crétins, il grossit le trait là où ça fait mal". Qu'on le déplore ou non, l'aura ravageuse de Dieudonné est la conséquence inéluctable de la médiocrité du rire artistique et médiatique français.

Le tribunal administratif de Nantes a suspendu l'arrêté d'interdiction en adoptant une argumentation de bon sens juridiquement adaptée mais le Conseil d'Etat saisi d'urgence pour appel par le ministre de l'Intérieur l'a maintenu selon des modalités expéditives ne permettant même pas à l'avocat de Dieudonné d'être présent à Paris. L'axe central du raisonnement suivi par le juge des référés Bernard Stirn, en rupture par rapport à la jurisprudence classique, est extrêmement préoccupant pour les libertés publiques et les spectacles de toutes sortes puisque s'attachant au contenu présumé de la représentation, il valide ainsi, pour ce qu'il qualifie ici ou là d'atteintes à la dignité humaine, l'interdiction administrative en s'opposant frontalement à l'état de droit qui relève, qualifie et poursuit après. Régression "lourde de conséquences pour la liberté d'expression" selon la LDH. Soumission.

C'est un pouvoir de gauche qui, par son hystérie, a réussi à imposer ce triste revirement qui fait que demain, des pièces ou des spectacles contestés mais défendus au nom de la liberté d'expression pourront être interdits de la même manière pour peu qu'un gouvernement continue à se préoccuper de ce qui est récréatif ou non, public averti ou non, décence ou indignité, humour véritable ou haine à supprimer.

On ne m'enlèvera pas de l'idée que le pouvoir ne pouvait pas se permettre un Waterloo le 9 janvier, mais qu'il ne se réjouisse pas trop vite : son Austerlitz a un goût de défaite et de reniement (20 minutes). La République aurait gagné. Qui oserait dire qu'elle a été présente, telle une exigence, tous ces jours derniers ?

Je me trompe ou le président avait dit durant sa campagne qu'il voulait rassembler les Français ?

Seul bienfait : sous Dieudonné, la liberté et ses questions.

 

Crédit photo : Alexandre Hervaud http://www.flickr.com/photos/hervaud/


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (114 votes)




Réagissez à l'article

242 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 10 janvier 2014 16:09

    Vous dites « C’est un pouvoir de gauche qui, par son hystérie, a réussi à imposer ce triste revirement »

    Et savez vous que même la vraie gauche de Mélenchon, pourtant pas avare de parler cru et dru d’après lui, ne sauve pas l’honneur puisqu’a la suite de l’arrêt du tribunal administratif de Nantes autorisant le spectacle de Dieudonné, ce même Mélenchon a fait part de sa « déception républicaine » (! !) et apportait don son soutien à Valls dans son action contre l’humoriste.

    la gauche dans son ensemble est mal barrée. La démocratie française est le deuxième « cadavre à la renverse » de l’ex Premier secrétaire du PS, actuel président Normal de la république en pleine déconfiture.


    • Carl 10 janvier 2014 16:17

      Concernant Mélechon, qui d’honnête s’en étonnera ? 


    • Jeff Parrot Jeff Parrot 10 janvier 2014 16:32

      oui la gauche est mal barrée, pourrie également par les néo-conservateurs et autres sionistes, sa seule ambition semble être de créer un sarko de gauche en la personne de Valls.


    • frugeky 10 janvier 2014 16:51

       oui Bernard, me suis fourvoyé sur Mélenchon...c’est certainement pas la dernière fois que je me trompe mais je ne me vois toujours pas aller voter pour le FN qui ne vaut pas plus, pour moi, que les autres partis. J’irai voter mais je sais pour l’instant juste pour qui je ne voterai pas


    • SamAgora95 SamAgora95 10 janvier 2014 16:54

      C’est là qu’on peu voir les limites de Mélenchon ! C’est aussi là que ma décision de voter FN c’est définitivement fixée, qu’on rigole un peu ! 


      Vous vous sentez frustré par ce pouvoir et ses mensonges et ses atteinte à la liberté d’expression ? Vous ne savez pas comment leurs dire ? VOTEZ FN c’est plus rigolo et moins con et raciste qu’un VALLS !


    • bernard29 bernard29 10 janvier 2014 16:57

      à frugely ; comme moi !! c’est pareil. c’est angoissant.


    • bernard29 bernard29 10 janvier 2014 17:11

      Et on n’a pas tout vu de la part du parti de Gauche ; lisez la chronique d’Alexis Corbière. sur son blog et ou Médiapart.

      Heureusement je viens de lire l’article en modération d’Ariane sur agoravox , mais je crois qu’elle n’est plus au parti de gauche.


    • izarn izarn 10 janvier 2014 19:34

      Mélenchon c’est le type qui adorait Chavez et detestait Kadhafi au point d’etre heureux qu’il soit mort assassiné.
      Sauf que Chavez avait invité Kadhafi a se refugier au Vénezuela.
      Imaginez la tronche de Mélenchon si Chavez lui avait présenté Kadhafi !
      Hahahahahha !
      C’est de l’imagination à la Dieudo nauséabonde selon certains politicards et autre merdias ?
      Mais ces gens sont surtout totalement incultes et trés betes ; De leur pseudo France à bouffer du foin qu’ils imaginent, personne n’en veut.
      Qui connait le pharaon Amenemhat III Moyen Empire, XIIieme dynastie (2000 av JC) ?

      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/Hawara-labyrinthe-photo3.jpg

      Regardez bien, le pharaon et la reine font exactement une quenelle épaulée !
      En direct de Hollande et de Valls....4000 ans aprés.
      Alors Amenemhat III fait un salut nazi inversé ?

      Hahahahahahhha ! (Rire dieudonesque)


    • Croa Croa 10 janvier 2014 20:12

      Mélanchon est un type qui a déjà pas mal changé (rare chez les politiques) et qui peut encore évoluer. Pareil pour le front de gauche... Attendez les prochaines échéances avant de jeter ! 


    • pens4sy pensesy 10 janvier 2014 23:03

      Mélenchon comme Martine Billard se sont prononcés en faveur de Valls et de l’interdiction du spectacle de Dieudonne.
      Soit.
      Les erreurs d’appréciation existent, mais là, je commence à croire qu’ils sont vraiment à la remorque des PS et des sionistes.
      Dommage, dommage.


    • Arnaud69 Arnaud69 10 janvier 2014 23:12

      La franc maçonnerie est une grande famille sans frontières politiques VIDÉO .

      Mélenchon est Franç-Maçon de père en fils sur trois générations,, c’est très éloigné de l’image du petit « fils du peuple » (sic)

      Mélenchon a également stigmatisé les « bonnets rouges » pour « suivre » ses amis du PS dont il est issu.

      Mélenchon ne connaitrai pas le diner du siècle, c’est une faute là où en 2014 tous les citoyens lambda ayant un PC et s’intéressant à la politique le connaissent .

      Mieux encore : « MELENCHON LE SALAUD » selon ses propres critères :

      Melenchon exige des Français une repentance collective éternelle pour ce que leurs ancêtres ont fait en 1848 mais pour lui même il estime qu’inciter les autres à la repentance c’est être un salaud : 

       

      « C’est toujours les mêmes mécanismes, vous regrette hein. humiliez-vous, prosternez-vous, baissez la tête, baissez les yeux, c’est ce que nous ont toujours dit les puissants.
      Et eux
      (qui se prosternent) ce sont leurs laquais.
      Comme disait Voltaire : Le laquais en imitant les vices de ses maîtres il a l’impression de s’approprier leur puissance.
      Et eux c’est ça, c’est simplement ça qu’ils savent faire ! »

       

      Donc Mélenchon est selon ses propres critéres un salaud qui veut que les laquais que nous sommes nous prosternions pour les fautes de nos ancêtres datant de 1848 !

       la preuve en vidéo !

      CQFD

       

      Attendez encore un petit peu, vous allez en apprendre de belles sur Mélenchon ..


    • Extra Omnes Extra Omnes 11 janvier 2014 00:17

      Ooops ! En effet c’est consternant cette attitude de Melenchon qui soutient l’interdiction d’un spectacle.
      Quelle déception !
      Besancenot lui, au moins, ne crie pas avec la meute des liberticides.

      http://fr.news.yahoo.com/dieudonn%C3%A9-interdire-plut%C3%B4t-licenciements-dit-besancenot-080141132.html


    • franck milo franck milo 11 janvier 2014 00:35

      JL Melenchon n’est pas le seul a critiquer Dieudo, Martine Billard idem, Alexis Corbière...
      sur leurs blogs ça casse et critique à tout va...
      à croire qu’ils n’ont pas regardés de vidéo de Dieudo
      ils vont le payer chers aux élections s’ils ne rectifient pas le tir.

      « Il y a pire que de ne pas savoir : c’est de penser savoir. »


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2014 02:23

      Et oui moi aussi je suis déçu par le Merluchon.....pas très frais ces temps ci.
      Sa position sur Dieudonné ne favorise pas la liberté d’expression mais la muselière étatique.
      Si la liberté d’expression n’est pas une priorité pour ce Môssieur , il est alors évidemment aussi sournois que ces potes du PS.


    • MmeRosa 11 janvier 2014 04:44

      Je me suis trompée sur mélenchon aussi, ou bien je voulais y croire, parce qu’aujourd’hui politiquement il n’y a plus de femme ou d’homme droit, de patriote (pas de nationaliste), soumis du PS(ioniste) à l’ump en passant par l’UDI, le FDG, le PC, le FN, tous inféodés et prenant leurs ordres chez netanyaou, avec cumul de mandats à la knesset, et aucun farouche petit village « gaulois » qui résiste en vue. C’est vrai qu’aujourd’hui c’est le vide, et comme la nature a horreur du vide j’espère que ce ne sera pas comblé par la haine, le désir de guerre, le sang qui coule, les têtes au bout d’une fourche et que le ZEN viendra de nouveau poser sa main apaisante sur mon front (républicain) bouillant.


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 11 janvier 2014 09:59

      Des liens ! Vous ne pouvez pas être pour le liberté d’expression sans prouver vos écrits :

      Réaction d’Alexis Corbière

      Réaction de Martine Billard

      Réaction de Gabriel Amard

      Vous avez un lien concernant Mélenchon ? car je n’en ai pas trouvé.

      Au trois premiers :
      Sur quoi vous basez-vous pour dire que Dieudonné tient un discours de haine ? 
      Avez-vous vu ses spectacles ?

      N’avez-vous pas constater que, malgré la quantité de sketch de Dieudonné disponibles sur le net, aucun journaliste ne montre une vidéo réellement attaquable ?

      Avez-vous dejà oubliés les techniques utilisées pour diaboliser JL Mélenchon et travestir ses propos gênant l’oligarchie au pouvoir ?

      Avez-vous oublié que Jean-Luc Mélenchon avait lui-même été taxé d’anti-sémitisme lorsqu’il avait évoqué des liens entre Mr Moscovici et la finance internationale ?

      Mon avis :
      cette affaire fait sortir des unes les chose qui fâchent : augmentation de la TVA, négociation du traité transatlantique, résultats économiques du pouvoir en place indéfendables.
      Ils ont trouvé un bouc-émissaire et le parti de gauche tombe dans le panneau !
      Aux européénnes , j’irai me promener !


    • marc 11 janvier 2014 10:11

      Le PCF a réagi correctement à cette histoire en soutenant la position de la LDH. Ne mettez paz tout le monde dans le même sac, SVP. Très déçu par JLM en ce moment. 


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 janvier 2014 12:09

      Bonne remarque, l’annonceur de printemps. Et j’ai donc cliqué sur les trois liens. Et j’ai lu deux textes très responsables, celui de Martine Billard étant particulièrement intéressant.

      Même Alexis Corbière est, cette fois-ci, assez modeste et raisonnable.

      Mais il ne peut pas s’empêcher de conclure en mettant sur le même plan les meetings « humoristiques » appelant à la haine des juifs et « les Assises sur l’islamisation » (qu’il voulait faire interdire) et qui faisaient le point, justement, sur la haine et la violence importées ou/et amplifiées en France et en Europe par l’islamisation.

      Le principal problème de l’actuel Front « de Gauche » est bien résumé dans cette sinistre ambiguïté en fin de compte cultivée, une fois de plus, par Alexis Corbière.

      C’est du même type que la sinistre ambiguïté cultivée par le Nouvel Obs sur sa couverture titrant « La Haine », et illustrant ce titre par la juxtaposition de Soral, Dieudonné... et Zemmour qui s’oppose à la violence et la haine entretenues par l’antisémitisme des deux premiers.


    • franck milo franck milo 11 janvier 2014 18:05

      le PCF (tous les « membres ») a laissé Pierre Laurent (qui en est quand même le président)
      copuler avec le « PQ » (« PQ » remplacant le PS de Post-Scriptum...à la fin des courriers)

      généralement pour souligner le fait d’être désolé...

      Mais bon, il y a une réception à la mairie...en plus je sors du conseil d’état...pour un négro
      donc..bref...
      Je pense que pour prétendre être Communiste il va falloir...
      montrer sa déclaration d’impôts...
      sinon..ppfffFF dégage.. (as-tu les oreilles décollées comme Valls ?)


    • Joel Spiggott Joel Spiggott 11 janvier 2014 18:08

      En effet Bernard, je partage également votre déception concernant Mélenchon, que j’avais pourtant soutenu en assistant à ses meetings à Lille et Hénin-Beaumont et évidemment en votant pour lui en 2012. Et puis, une première faille était apparue avec l’affaire René Balme suivie très rapidement d’une deuxième concernant son positionnement sur la Libye, l’Iran, la Syrie, etc... Je m’en étais ému en écrivant mes désaccords à plusieurs reprises sur son blog, mais les messages y ont été systématiquement censurés. Etait-ce dû seulement au modérateur un tantinet psycho-rigide ou alors Mélenchon avait-il donné ses consignes pour tenter d’étouffer les critiques ? Mes doutes ont disparu depuis les dernières déclarations de Mélenchon & Corbières sur Dieudonné. C’est décidé, je ne voterai plus pour le Parti de Gauche. Et vu les réactions de mes collègues de travail qui avaient également voté pour lui en 2012, je ne serai pas le seul.


    • Algunet 11 janvier 2014 21:23

      Donc tu ne vas pas voter !!!


    • bernard29 bernard29 12 janvier 2014 20:17

      vous m’avez parlé du lien sur Mélenchon. C’était un tweet . et de toutes façons il a fait un article sur son blog dans lequel il le reconnaît . Alors moi, je ne vais pas le chercher ce lien. Je l’ai vu passer et reproduit dans les articles le lendemain de son tweet . Vous pouvez le rechercher vous même..


    • njama njama 10 janvier 2014 16:20


      La question cruciale concernant cette décision de justice expéditive est Bernard Stirn avait -t-il déjà vu « le Mur » au théâtre de la main d’or ?
      Peut-être connaissait-il déjà bien ce spectacle joué depuis juin 2013

      Si non, ne pouvait-il pas assister lui-même au spectacle à Nantes, au moins pour s’en faire une idée avant de statuer


      • files_walQer files_walker 10 janvier 2014 16:38

        @njama

        C’est la logique même lorsqu’on est juge et que l’on souhaite rendre un jugement le plus juste possible.


      • alberto alberto 10 janvier 2014 20:13

        Bernard Stirn : qui c’est ?


      • Croa Croa 10 janvier 2014 20:20

        Ce type a fait l’ENA, il est donc de la bande des pourris.


      • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 2014 16:23

        Bah maintenant c’est les frasques sexuelle du président qui vont faire le bonheur et la une des médias....Pleins de nanas vont avouer qu’elles ont étés la maîtresse d’Hollande ce qui va donner un spectacle à remplir de nombreuses salles....


        • Bluezy Bluezy 10 janvier 2014 16:34

          Hollande conseillé par DSK ? smiley


        • bo bo 11 janvier 2014 12:50

          A Bluezy

          Manifestement il n’en a pas besoin........


        • Bluezy Bluezy 10 janvier 2014 16:31

          100% d’accord : même si les propos de Dieudonné sont discutables, et bien discutons !! cette parodie de justice, cette bouffonnerie abjecte est le signe révélé par l’outrance de Dieudo que notre ripoublique n’est plus qu’une caricature de démocratie ... les masques tombent n’en déplaise aux trolls (Massada si tu me lis smiley ), comment se réjouir d’une victoire aussi peu démocratique où l’adversaire est juge et parti, où on bâillonne quelqu’un sans le moindre droit de réponse, où on bafoue la légalité au nom de la dignité humaine (? ??), où ceux qui sont censés être garant des « valeurs de la république » mentent et déforment la réalité pour atteindre leurs buts de façon si indigne ?
          Je ne sais comment réagir individuellement, mais je crois sincèrement qu’il faut que NOUS réagissions !! on ne peux pas les laisser faire sinon c’est la porte ouverte à toute les fermetures ! Il faut organiser quelque chose d’énorme, d’imparable, si possible pacifique et intelligent ...
          Des idées ?


          • 1984 10 janvier 2014 18:11

            La réaction doit passer par l’information et pas seulement par le web qu’il nous interdiront bientôt mais par l’affichage et les boite au lettres. Ils faut que tout les individus lambda qui ne se promène pas sur les sites « conspirationnistes » sachent de ce qui se passe réelement dans ce pays !
            A vos imprimantes et photocopieuses !


          • ralph 10 janvier 2014 18:57

            Des Idées ?
            Est-ce que s’entraider entre les gens, en s’affranchissant du sistème le plus possible, pourrait être
            une bonne chose. ? Il le font déjà en Grèce...
            Aussi discuter beaucoup, avec ses amis, ses connaissances : les solutions viendront peut-être
            d’une recherche faite à plusieurs. (et puis c’est plus sympa che de chercher des idées dans son coin).
            La Nécessité est la Mère de la Création, disait déjà Socrate : alors, comme c’est absolument nécessaire
            de se débarraser de ces bandits, il y aura bien une solution


          • Grandloup74 10 janvier 2014 22:41

            Dieudoné ne tient pas des propos discutables, ou du moins pas plus discutables de ceux de la majorité des gens qui nous bassinent en permanence à la TV ou à la radio. Il dénonce un état de fait et le fait avec un humour certes caustiques mais qui est à la hauteur des inepties que l’on nous impose à longueur de temps.
             Pour le reste, vous avez raison il faut réagir. Mais comment ?
             Au risque de vous faire hurler, je crois que la gauche en général ( la vraie et la fausse, genre PS) soutiennent le système et sont infiltrés par les lobbys affairistes. La France a perdu sa souveraineté il est temps qu’elle la retrouve. Hélas, je ne vois que le FN assez déterminé pour rendre son indépendance à notre pays. De toutes façons nous sommes déjà sous une forme de dictature, Valls vient de le démontrer. Alors, dictature pour dictature, autant opter pour celle qui nous affranchira du dictat étranger. Notre indépebdance retrouvée il sera temps de changer d’orientation politique le cas échéant.


          • volpa volpa 10 janvier 2014 16:34

            Belle remarque de Carl sur Merluchon.

            Le genre Mermet révolutionnaire en peau de lapin.

            Quand à vous Philippe BILGER, si vous insistez ils vont vous ressortir des histoires de famille.

            Nous les connaissons les tenants du pouvoir.


            • boris boris 10 janvier 2014 16:37

              Sion l’a sens tu qui se glisse dans ton fion, la quenelle...La quenelle.


              • fanto 10 janvier 2014 16:41

                Pour ma part, je trouve le cas Dieudonnée très complexe.

                Pour résumer ma pensée de tout ça :

                -  Il croit dure comme fer ne pas être antisémite. Ce qui explique pourquoi il continue son « combat » avec autant d’acharnement. Ça n’implique pas qu’il est ou n’est pas antisémique, mais juste que s’il l’est, il n’a pas conscience de l’être, ou ne veut pas l’admettre.

                -  Il a une vision du monde, à travers laquelle il analyse la société, au travers de spectale et de déclarations dans les médias. Il est antisioniste. Assumé. Ses positions font écho à un discours grandissant sur internet qui parle du sionisme comme une organisation cohérente, qui a des agents dans différents pays, dans différentes sphères du pouvoir, agents qui, par leur position vont agir pour servir les intérêts du sionisme, c’est à dire la protection de l’Etat d’Israël. Cette protection d’Israël passerait par exemple par l’instrumentatlisation de la mémoire de la Shoah notamment, pour sureprésenter le sentiment d’antisémitisme, afin de légitimer l’impératif de l’existence d’Israël et du sionisme, qui apparaissent alors comme des zones de repli. (d’où le fait qu’il estime qu’il y a une surenchère autour de la mémoire de la Shoas … d’où le Shoananas).

                -  Cette vision, que l’on pourrait qualifier de « complotiste », dans le sens où elle sous entend l’entente entre tous les sionistes, et l’adoption par tous les sionistes d’un plan caché … cette vision n’est pas vrai ou fausse par nature, c’est une croyance.

                -  Ensuite, comme toute croyance, on essaye d’en trouver les signes dans la réalité. Et c’est là, où il glisse, à mon sens dans la paranoïa et la caricature dangereuse. C’est au travers de du prisme de cette croyance qu’il va interpréter le monde qu’il l’entoure. Il va finalement voir le sionisme partout, et ses agents partout (Bruel, Arthur, Cohen …). Bref, il devient paranoïaque, et rentre dans la diffamation.

                -  J’ai personnellement du mal avec cette manière de faire, cette méthodologie, parce qu’elle est contraire à la logique scientifique. On ne cherche pas à montrer que l’hypothèse qu’on fait (très grossièrement « les sionistes dominent le monde, ils sont infiltrés partout ») est fausse, mais on en cherche les signes. Et les signes, quand on en cherche, on en trouve. Comme quand on veut croire que Dieux existe, on trouve des signes du divin. Quand on veut croire que l’astrologie est valide, on trouve des signes qui l’atteste.

                -  Autrement dit, cette méthode est biaisée à la base et ne convaint que les gens convaincus à la base ou crédule.

                -  Et là où je veux en venir, c’est que la méthode qu’utilise la presse et le politique pour combattre les idées de dieudonnée est la pire qu’il soit, puisqu’ils donnent des éléments pour dire « vous voyez, j’ai raison, Valls prête allégence aux sioniste et cherche à m’abattre » ou encore « vous ne trouver pas ça bizarre que tous les médias s’en prennent à moi … » …

                -  Soit les médias et le politique n’ont pas compris Dieudonnée, dans le sens où ils pensent qu’il est un « vrai » antisémite (qui se saurait antisémite), soit ils pensent réellement que faire dans l’amalgame antisioniste/antisémite est la meilleur des stratégies … mais c’est à mon avis la pire : Les seules personnes qu’ils vont convaincre sont les personnes déjà convaincues à la base. Les pro-dieudo vont juste être plus convaincus.

                -  La stratégie à apporter, c’est l’honnêteté intellectuelle : écouter ce que dit Dieudonnée (pas que ce soit intéressant en soi, mais le fait qu’il ait acquis une aura de cette ampleur me porte à penser qu’il est important d’écouter ce qu’il dit), et montrer en quoi c’est faux. Lui montrer pourquoi il peut être interprété en antisémite quand lui même croit être dans l’antisionisme. Pas juste dire « bouh il est méchant, il est antisémite ».

                -  Là je m’adresse plus à lui, Dieudonnée : tu as une résponsabilité. Tu n’es pas qu’un comique, tu as acquis un aura qui implique de faire attention aux conséquence de ses paroles. Tu souhaites dénoncer le communautarisme à la base, ok. Mais ton ambiguité de fait (voulu ou non, il y a une ambiguité de fait, puisque la société, au mieux se pose la question, au pire te caractérise d’antisémite) est en train d’être récupéré par des fachos (des vrais, sans équivoque).

                 

                Bref pour résumer : je ne le pense pas antisémite (dans le sens où il n’a rien contre le juif non sioniste). Mais je pense qu’il s’enferme dans une vision du monde simpliste, qui pour continuer d’exister doit à terme devenir l’antisémitisme, puisque c’est une vision du monde à tendance paranoïaque, et le risque à terme est le soupçon systématique.

                 



                • C’est tout ce que tu as à me répondre ?Je l’ai vu ce doc ... il m’a convaincu qu’à moitié.
                  Mais bon admettons, ce qu’il dit est purement vrai.
                  Quelles conclusions en tirer ? Qu’est ce qu tu préconises de faire ?


                • Le printemps arrive Le printemps arrive 11 janvier 2014 19:35

                   @Fanto : et si une réponse se trouvait dans la physique quantique ?
                  Les explications contenues dans les livres de Deepak Chopra m’ont été d’une grande aide.


                • bernard29 bernard29 10 janvier 2014 16:55

                  Monsieur Bilger !

                  si on laisse faire , Valls et ce gouvernement vont finir par imposer un ministère du Vive et de la Vertu.

                  Et maintenant (voir le journal « le post ») ils deviennent fous . c’est pire que le scandale de la NSA ou du contrôle des citoyens en Chine.

                   ; Le gouvernement veut aussi bloquer Dieudonné sur internet 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès