• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Sous les voiles de la discorde. En avoir ou pas ?

Sous les voiles de la discorde. En avoir ou pas ?

On met les voiles… « Et zou maï ! » Comme on dit chez nous. « Et encore une fois… » Voilà les médias kranioylikoneurs (qui nous bouffent le crâne) qui nous bassinent avec cette histoire d’altercation au sujet d’une femme voilée. Une femme accompagnatrice d’une sortie d’élèves d’une école publique, laïque. Au fait pourquoi n’y a-t-il pas d’accompagnateurs de sorties scolaires ? Mais c’est un autre problème.

Voiles islamiques

Ne revenons pas sur la futilité des faits mais sur le tohu-bohu victimaire organisé par le ban et l’arrière ban de toute la nébuleuse islamogauchiste. Une tribune du journal Le Monde titrait sans rire (il n’y a jamais beaucoup d’humour au Monde) : « Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ? » Il y a lurette (belle ?) que je ne lis plus ce canard qui fut autrefois de référence, mais il se trouve que je suis abonné depuis longtemps à Médiapart (on n’est pas parfait…) et que j’ai trouvé cette tribune suivie d’une pétition. Je l’ai lu en travers et j’ai d’abord cru qu’on travaillait dans le second degré : « Ils sont d’une violence et d’une haine inouïes pour ces instituteurs, soucieux, dans un souci de transmission du savoir, de donner à voir à leurs élèves l’illustration de l’exercice du débat démocratique. Quel fiasco… » et blablabla. Un texte se vautrant tellement dans le larmoyant, jouant tellement sur l’habituel registre victimaire qu’il en devient ridicule.

Il se trouve que parmi les premiers signataires de cette « pétition », parmi l’habituelle cohorte de bobos nantis et de pleureuses professionnelles, on trouve la ci-devant Rokhaya Diallo, la dame qui, après le premier attentat contre Charlie Hebdo (destruction des locaux par un incendie criminel) signait une pétition pour expliquer, quatre ans avant leur assassinat, qu’il n’y avait pas lieu de s’apitoyer sur Charb, Cabu et les autres… Cette charmante personne qui défend le voile islamique, qui préconise des réunions « interdites aux Blancs » et qui fraye avec les « indigènes de la république », cette officine qui distille un discours basé sur la rancœur et la haine.

Rédhibitoire.

Ces gens qui veulent influencer la politique de la France à coups de tribunes victimaires, en confondant volontairement une « haine du musulman » fantasmée avec la lutte nécessaire contre cet ennemi bien réel qu’est l’islam politique sont des collabos qui prétendent nous inciter à renoncer aux valeurs républicaines au profit d’une bigoterie religieuse et du communautarisme agressif.

Ces gens qui nous expliquent, du haut de leur morgue, que l’ennemi ce n’est pas l’islamisme mais l’islamophobie, qui nous serinent que les assassins ne sont pas les bourreaux mais des victimes de la « société qui les rejette ».

Ils devraient demander aux Algériens ce que c’est que l’islam politique. À ceux qui l’ont subi, qui l’ont vécu, qui en ont éprouvé la barbarie, l’intolérance meurtrière.

Le président de la République semble avoir enfin compris le danger de cet islam politique. Il nous exhorte à la « vigilance » contre la radicalisation mais il faudrait d’abord qu’il donne l’exemple. En coupant toutes relations politiques, commerciales, militaires avec ceux qui sont les instigateurs et les financiers, partout dans le monde, de cet islam politique conquérant, fanatique et dangereux : les monarchies pétrolières du golfe, et en premier lieu l’Arabie saoudite et le Qatar. Et commencer par confisquer tous les biens que ces ennemis ont acquis sur notre territoire et expulser tous les agitateurs qu’ils nous envoient sous couvert d' « ONG musulmanes », d’associations pseudo-culturelles mais en fait cultuelles et d’imams qui sont autant de propagandistes ennemis qui agissent de façon nuisible dans nos banlieues.

L’islam politique comprend plusieurs chapelles – si l’on peut dire ! - englobant les frères musulmans, les salafistes, les djihadistes, les wahhabites, etc. Ils se concurrencent dans leur haine de tout ce qui n’est pas eux et avant tout de notre mode de vie occidental mais se retrouvent sur l’essentiel pour eux : leur fantasme de l’islamisation du monde, à commencer par l’Europe déjà fortement occupée et recevant un flot continu de « réfugiés » musulmans à travers des réseaux organisés bénéficiant de complaisances voire de complicités locales parmi les politiques, les « intellos », et toute la bobosphère islamogauchiste.

À travers le principe de la taqiyya (dissimulation), tous ces groupes cachent leurs réelles intentions. « Caresse la main que tu ne peux pas mordre… jusqu’à ce que tu sois en mesure de la bouffer ! »

Leur stratégie : pousser toujours plus de coins dans notre société. Ainsi le voile n’est pas un simple vêtement, c’est une arme de revendication identitaire, un étendard de l’islam fondamentaliste. Derrière les bobards de la défense de la « pudeur » de la femme acceptant volontairement de se soustraire ainsi à la concupiscence des hommes, c’est l’affirmation de l’infériorité de la femme, de sa soumission au mâle, de son asservissement à la religion. Tout recul de notre part est une victoire pour eux appelant d’autres provocations.

Banaliser ce voile symbole, sous quelque forme que ce soit, c’est faciliter le travail de sape de l’islam politique. Dès lors toute critique de cet emblème est utilisée par les islamistes et leurs relais islamogauchistes comme de « l’islamophobie ». Ils construisent ainsi une légende d’une France « qui hait les musulmans » puisqu’elle rejette les femmes voilées ! Ben voyons… C’est surtout une victimisation destinée à nous intimider afin de freiner toute marche vers la réelle égalité femmes hommes.

Cette ridicule question du voile islamique pourrait être résolue par un article simple s’appuyant uniquement sur le respect de la Déclaration des Droits de l’Homme et disant « Le port du voile islamique, attentatoire à la liberté et à la dignité de la femme, est prohibé sur le territoire de la République française ».

Les mânes d’Ataturk et de Bourguiba, entre autres libérateurs de la femme, en tressailliraient d’aise…

Et qu’on ne parle pas de « stigmatisation », le port de ce linceul est une provocation et les femmes qui le portent sont soit des provocatrices manipulées, soit des victimes d’un milieu culturel et cultuel coercitif.

Mais pour prendre cette décision, encore faudrait-il avoir un gouvernement « qui en ait ».

Le problème n’est pas la place de l’islam dans la société française – il y existe depuis longtemps et il y a toute sa place lorsqu’il respecte la laïcité – mais bien de la place que ne doit surtout pas y prendre l’islam fondamentaliste, quelle que soit la bannière derrière laquelle il se groupe.

Parce que toute religion au pouvoir débouche toujours sur une société totalitaire et sanguinaire.

Illustration X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Andy Capp Columbo 18 octobre 09:22

    C’est déjà du réchauffé !

    La DLC de l’« actualité » des tripes est encore plus courte que celle des yaourts.

    C’est vite rassis, rance ou moisi. Là ça pue !


    • Attila Attila 18 octobre 09:30

      « Parce que toute religion au pouvoir débouche toujours sur une société totalitaire et sanguinaire. »

      L’écologie au pouvoir, par exemple.

      .


      • velosolex velosolex 18 octobre 18:34

        @Attila
        L’écologie au pouvoir...Vous avez le sens de l’humour.
        Ou vous êtes un gros ballot…..

        L’écologie maillot jaune….Derrière, les banquiers se sont un moment accrochés, mais ils ont été largués à la pédale. Sont trop forts ces écolos.
        Même les Gafa ont rendu leurs tripes. 
        Et les multinationales, dont Bayer, n’en parlons pas, ils sont lanternes rouges ?..
        Faudrait faire un loto pour les subventionner ; Leur dire au moins qu’on les aime. 


      • Attila Attila 18 octobre 19:10

        @velosolex
        "La nature joue un rôle central dans l’idéologie nationale-socialiste et a grandement contribué à sa popularité. Les préoccupations écologiques semblent parfaitement cohérentes avec l’ensemble de la doctrine nazie "
        Gros ballot

        .


      • velosolex velosolex 18 octobre 20:28

        @Attila
        Et vous vous croyez malin avec ça..
        Je serais assez curieux de savoir de quel journal révisionniste vous tirez cette ânerie….
        .Le mouvement « Die Brücke », qui faisait l’apologie des artistes vivant dans la nature, dans une vision pathétique de l’existence, a été écrasé par les nazis, leurs œuvres brulées, car jugées dégénérées.
        Les nazis voulaient dominer la nature, la mater, comme ces cordées d’alpinistes voulant être les premiers à planter le drapeau.
        Les prendre pour des écolos ou des bisounours ferait rire si cela n’était pas une insulte aux victimes de la politique de la terre et de l’homme brûlés 
        L’écologie emmerde le libéralisme, c’est sûr, et il faut des gros couillons pour tenter de manipuler les foules. Malgré tout, la lame de fond prend de l’ampleur. N’importe quel quidam sait maintenant le danger des pesticides, et que la terre brûle sous les pieds. Excepté ceux comme vous qui sont déjà morts


      • Attila Attila 18 octobre 20:40

        @velosolex
        « Je serais assez curieux de savoir de quel journal révisionniste vous tirez cette ânerie… »
        J’ai donné le lien, gros ballot. La compatibilité entre l’écologie et le nazisme et d’autres idéologies d’extrême droite a fait l’objet de recherches dont les conclusions concordent :
        Thèse de doctorat d’histoire de Mme Georgette Mouton, « Jeunesse et genèse du nazisme ».
        « Le nouvel ordre écologique » de Luc Ferry.
        .
        Alors, votre accusation de journal révisionniste n’est qu’une malhonnêteté intellectuelle, un sophisme de la catégorie « attaque ad personam ». Quand on en est réduit à répondre par ce genre de procédé pourri c’est qu’on n’a rien à dire sur le fond : on attaque les personnes quand on n’a plus d’argument valable.
        .


      • velosolex velosolex 18 octobre 21:29

        @Attila
        « La révolution en charantaises »...C’est ça votre source...C’est pas vraiment le gratin intello, cette histoire.
        Avec une couche de Luc Ferry, le penseur de Fillon, et autres moutons …
        La tentative de transformer ceux qui dérangent en réactionnaires, et les pantouflards en gardiens de l’ordre morale peut convaincre les ballots, et les révolutionnaires en charentaises


      • Attila Attila 18 octobre 21:30

        @Attila
        Je précise que ce n’est pas parce qu’il existe des similitudes entre le nazisme et l’écologie que l’écologie est identique eu nazisme : le mythe du surhomme, par exemple, n’existe pas dans l’écologie. L’écologie est une doctrine cohérente alors que le nazisme est un invraisemblable assemblage d’éléments disparates qui vont des légendes de l’Inde jusqu’au mythes nordiques.
        Mais l’écologie est compatible avec le nazisme.

        .


      • Attila Attila 18 octobre 21:34

        @velosolex
        « C’est pas vraiment le gratin intello »
        « Luc Ferry, le penseur de Fillon, »
        Encore une attaque contre les personnes : vous nous démontrez encore une fois que vous êtes incapable de défendre votre point de vue sans faire appel à des procédés pourris.
        C’est donc que votre point de vue ne vaut rien.

        .


      • Attila Attila 18 octobre 23:27

        @Attila
        Mme Georgette Mouton avait 20 ans en 1940, elle a connu l’occupation nazie. A la fin de sa vie elle a soutenu une thèse d’histoire sur le rôle de la jeunesse dans le nazisme. C’est au cours de ses recherche qu’elle s’est aperçu de similitudes entre certains aspects de la doctrine nazie et l’écologie. Elle raconte que dans les années 1970-80, lorsque les mouvements écologistes ont démarré, des militants tenaient des meetings. A Strasbourg, des témoins ont vu des orateurs écologistes se faire publiquement traiter de nazis par de vieux alsaciens qui avaient subi l’occupation et la propagande nazie : dans le discours des orateurs écologistes, ces vieux alsaciens reconnaissaient les mêmes mots et jusqu’à des phrases entières identiques à la propagande nazie.
        .
        Dans les années 1990, Luc Ferry était prof de philosophie à l’université de Caen et il écrivait des livres. A la suite d’un article faisant état de similitudes entre l’écologie et l’extrême droite, il a fait une recherche pour en avoir le cœur net.
        Il a étudié la littérature dominante de l’écologie, aussi bien aux États-Unis qu’en Allemagne. Puis il est allé consulter les archives allemande de la période du nazisme. Il a étudié les textes des lois prises par les nazis lorsqu’ils étaient au pouvoir, les discours des dignitaires nazis ainsi que les textes des idéologues nazis.
        Puis il a comparé les littératures nazies et écologistes. Conclusion de Luc Ferry : les propositions des nazis en matière de protection de la nature, nos modernes écologistes les auraient signées des deux mains. Il y a similitude entre le nazisme et l’écologie pour tout ce qui concerne l’idéologie de la Nature.

        .


      • velosolex velosolex 19 octobre 09:37

        @Attila
        L’écologie a tellement pris le pouvoir qu’elle n’a plus rien dans sa boutique à défendre : Plus de bestioles laminées par les pesticides, plus de pollinisateurs. Et vous parlez de terrorisme des sympathisants. Le réchauffement ( qui n’existe pas qui ne peut exister sans doute, aura beau vous brûler les fesses, et la montée des eaux monter par dessus vos bottes vous nierez jusqu’à la mort….. Mais mon pauvre ami, les écolos pour le moment ont moins de pouvoir que les palestiniens. Le problème, c’est qu’on habite tous le même état, et que les mensonges n’influent en rien la terre, qui prend en compte l’addition de nos mensonges. 


      • Attila Attila 19 octobre 11:12

        @velosolex
        Repentez-vous ! Repentez-vous ! La fin du monde arrive !

        .


      • velosolex velosolex 19 octobre 11:19

        @Attila
        Hugo Boss est lui aussi compatible avec le nazisme, tout comme Heidegger, puisque vous semblez aimé la philosophie.
        Et de haut vol encore.

        Ces deux personnalités auraient elles été écolo-compatibles ?
        Ca expliquerait tout bon, dieu !

        Et voilà pourquoi votre grand mère ne faisait pas le tri sélectif !


      • Attila Attila 19 octobre 12:09

        @velosolex
        Grâce à votre bienheureuse intervention, vous m’avez donné l’occasion de rappeler et d’informer les nouveaux lecteurs sur ces aspects de l’écologie que nous cachent les merdias.
        Merci, gros ballot !

        .


      • velosolex velosolex 19 octobre 18:49

        @Attila
        Est ce le Roundup que vous semez derrière vous, pour que l’herbe ne repousse pas ?....Bon il était question ici du voile, d’une forme de totalitarisme tapis derrière, et v’là que vous ramenez votre obsession de grand fou paranoïaque.
        Les gus qui protestent contre l’empoisonnement de la planète, et de l’état des lieux consternants de visu, à l’état immédiat, seraient des dangereux réactionnaires. 

        Faut il en rire ou en pleurer ?. 
        Inutile de commenter davantage.
        Inutile de mettre la philo de second étage en pataugas, à contribution.
        Vous en dites plus sur vous, que sur l’état de la planète. 


      • Attila Attila 19 octobre 22:46

        @velosolex
        « Est ce le Roundup que vous semez derrière vous, pour que l’herbe ne repousse pas ? »
        Vous faites bien de mettre sur le tapis la question du glyphosate : c’est un cas d’école.
        Vous et vos coreligionnaires avez poussé des cris d’orfraie à propos du glyphosate : c’est un poison, c’est cancérigène, c’est la fin du monde !
        Pour un adulte normal, ce genre d’accusation ne peut être tranché que par les études scientifiques validées, c’est à dire qui ont subi une analyse critique de la part de leurs pairs et qui font consensus en ce qui concerne la méthode.
        Pour l’accusation d’être un poison, il existe une procédure scientifique normalisée reconnue dans le monde entier, basée sur la mortalité de rats de laboratoire auxquels on fait absorber des doses croissantes de produit à tester. Cette procédure s’appelle la dose létale médiane, en abrégé DL50.
        Comme la procédure est exactement la même pour tous les produits, les résultats peuvent être comparés. Il suffit d’une faible dose pour tuer les rats dans le cas d’un poison : des milligrammes ou des microgrammes. La DL50 du glyphosate est de 4,9 grammes et celle du sel de cuisine, le chlorure de sodium, 3,3 grammes. Il faut donc moins de sel que de glyphosate pour tuer les rats : le glyphosate est moins toxique que le sel de cuisine.
        .
        Pour savoir si une substance est cancérigène, la procédure scientifique reconnue consiste à suivre médicalement un groupe de personnes en contact régulier avec la substance à étudier pendant plusieurs années et à comparer le nombre de cancers apparus pendant l’étude avec un autre groupe aux conditions de vie identique mais qui n’est pas en contact avec la substance. Cette procédure porte le nom d’étude de cohorte.
        Généralement, les études de cohorte suivent médicalement environ un millier de personnes pendant 10 ans.
        Récemment, viennent d’être publiés les résultats d’une étude de cohorte sur le glyphosate, ou plutôt sur les herbicides à base de glyphosate. Cette étude a suivi médicalement 54000 agriculteurs pendant vingt ans : c’est énorme. De l’avis des spécialistes, une telle étude ne peut pas rater une augmentation éventuelle des cas de cancer chez les personnes exposées.
        Résultat : il n’y a pas plus de cas de cancer chez les agriculteurs exposés au glyphosate que chez les agriculteurs qui ne sont pas exposés.
        Le glyphosate n’est pas cancérigène.
        .
        Ni toxique ni cancérigène, normalement l’hystérie contre le glyphosate aurait dû cesser. Au lieu de cela sont portées sur le glyphosate de nouvelles accusations tout aussi mal étayées que les précédentes.
        Bon, le glyphosate présente quelques inconvénients, il est irritant pour les muqueuses, si on dépasse certaines quantité à l’hectare et par an cela peut créer des résistances, mais rien qui ne soit contrôlable par des règlements et des précautions d’emploi.
        La persistance de l’hystérie contre le glyphosate démontre que nous ne sommes plus dans une démarche rationnelle :
        le glyphosate, c’est le Diââââble !!!!
        .
        Le grand sociologue Émile Durkheim nous a donné des outils d’analyse sur les phénomènes religieux. Il a montré que les religions étaient fondées sur la réunion de certains critères. On trouve la réunion des critères d’Émile Durkheim dans l’écologie : c’est une religion.
        Le culte de la Nature, comme les nazis.
        .
        Émile Durkheim, « Les formes élémentaires de la vie religieuse ». Éditeur : PUF.
        .
        Glyphosate : le nouvel amiante ?
        .


      • velosolex velosolex 19 octobre 23:27

        @Attila 

        J’ai tout compris.

        Vous êtes pour le lobbys des bidons de Roundup voilés, limite niquab ....


      • Attila Attila 20 octobre 11:34

        @velosolex
        Islamistes et écologistes se rejoignent sur un point : le fanatisme !

        .


      • velosolex velosolex 20 octobre 12:56

        @Attila
        Tiens, vous avez encore oublié le libéralisme. 
        Le gros sac poubelle noir !

        Comment voulez vous vous en sortir au niveau du tri sélectif ?

        Merci pour la planète. 


      • kimonovert 18 octobre 09:41

        Bien les p’tits dessins et on applique la Loi qui existe !


        • Pere Plexe Pere Plexe 18 octobre 20:15

          @kimonovert
          Oui .
          La loi est claire, contrairement à ce que prétendent certains.
          Rien n’empêche un(e) accompagnant(e) scolaire d’avoir une croix, une kippa, un maillot du PSG ou de porter le voile.


        • jmdest62 jmdest62 19 octobre 08:09

          @Pere Plexe
          .là vous exagérez 

           smiley

          Le maillot du PSG ...si ça c’est pas ostentatoire !!!!
          @+


        • jacques 19 octobre 18:37

          @Pere Plexe
          oui, alors il faut changer la loi


        • Cadoudal Cadoudal 19 octobre 18:42

          @jacques
          Il faut changer les juges....

          Le 21 mars dernier, Aicha Hnine, 25 ans, refuse de retirer son niqab, comme l’exige la loi républicaine en France. « Vous êtes des chiens. Je vous emmerde. Allez niquer vos morts ! » hurle-t-elle au visage des policiers. Les agents réitèrent leur demande. En vain. « Je ne l’enlèverai pas. Je fais ce que je veux. » L’un d’eux se fait menacer en ces termes : « Je t’ai repéré. Je vais t’envoyer quelqu’un. Je connais du monde. Il va te défigurer ! »

          Pour couronner le tout, elle ira jusqu’à mordre une policière chargée des geôles.

          « Je ne suis pas chez moi. Je suis dans un pays français », lancera-t-elle fort maladroitement au terme des débats. Elle a finalement écopé hier de trois mois de prison avec sursis.

          https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/5680498/prison-avec-sursis-pour-la-femme-voilee.html


        • un des P'tite Goutte un des P’tite Goutte 19 octobre 19:34

          @jmdest62
          Perso., là, oui, chcking !


        • Albert123 18 octobre 10:37

          « Parce que toute religion au pouvoir débouche toujours sur une société totalitaire et sanguinaire. »


          conclusion simpliste et réductrice à moins de considérer le gauchisme comme une religion ce qu’il se défend d’être lui même,

          on lui doit néanmoins, en conséquence de sa détestation du catholicisme et de son amour pour un « homme nouveau » débarrassé de la tutelle d’un Dieu, le régime de Franco, le fascisme italien, le nazisme et le stalinisme.

          cette même dérive totalitaire (également hystérique et qui on n’en doute pas pourrait devenir sanguinaire bientôt) on la retrouve aujourd’hui dans le féminisme, l’écologisme, l’anti racisme communautaire et le lgbtisme (tous issus du gauchisme par ailleurs).

          aussi il eu été plus juste de parler d’idéologie plutôt que de religion


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 octobre 12:47



            Pt’ain la gravité de cette affaire,( voile Conseil Régional Bourgogne ) paraît que question temps d’antenne, que cette dernière arrive maintenant à dépasser celui du drame de la RG- P.P. !


            https://www.bvoltaire.fr/gilles-william-goldnadel-cette-plainte-de-la-mere-voilee-est-orchestree-par-le-ccif-cest-une-victimisation-outranciere/?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=e6de206f57-MAILCHIMP_NL&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-e6de206f57-31004081&mc_cid=e6de206f57&mc_eid=712deda8a4


            La façon qu’ont nos bobos gauchos de faire monter la mayonnaise sur des faits insignifiants ( par rapport à la dramatique situation où la France se trouve actuellement ) en dit long sur leurs degrés d’intelligences pour percevoir la vie dans notre république !


            Ben oui, dans notre pays, il n’y a pas de situations plus dramatiques que cette stupide affaire de voile : Tout le monde se loge, bien ,se nourrit bien, se loge bien se chauffe bien, se soigne bien, et tous vivent en sécurité !


            @+ P@py


            • The Pilgrim The Pilgrim 18 octobre 14:06

              @Gilbert Spagnolo dit P@py

              « Ben oui…vivent en sécurité ! »

              La plupart en est advenue au saucisson-pinard — Avec une charcuterie pourrie au conservateur issu des normes de sécurité sanitaire américaine — se préparant ainsi un beau cancer, reconnu fléau national sous NIXON.




            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 octobre 14:18

              @Gilbert Spagnolo dit P@py

              et pendant ce temps là, nos bobo gauchos, ont toujours sur leurs nez leurs grosses lunettes avec leurs « verres » en bois !,..et ont également oubliés d’ôter les deux boules anti-bruit de leurs oreilles, donc ne peuvent pas en « cozer », puisqu’ils n’ont rien vus, ni rien entendus !



              http://www.leparisien.fr/essonne-91/etampes-deux-policiers-blesses-apres-une-attaque-au-mortier-16-10-2019-8173998.php ( plus un pompier )


              @+ P@py


            • velosolex velosolex 18 octobre 17:59

              Le bobo de gauche vire chez vous à l’obsession, et semble vous déranger encore plus que la femme voilée. 
              Il me semble que ce dahut cache ce que vous ne voulez pas désigner, c’est à dire le gilet jaune, personnage qu’il est plus difficile de se moquer.

              Donc ceci est un article sur le voile. Je dis ça en rapport au problème de parallélisme dont vous semblez affecté. 

              La violence faite aux policiers ,autre sujet lambda, est bien sûr insupportable. De même que celle des policiers envers des manifestants lambda, maintenant décomplexé...En aimerait qu’elle soit dénoncé envers les gilets jaunes, les cas d’éborgnement étant devenu si courant que même Poutine peut se permettre de créer un malaise en évoquant cette violence. Indéfendable, comme le montre cet article du « Monde », et dont on se demande si la police des police l’a visionné. Peut être ont ils eux aussi des lunettes « spéciales », en bois. https://bit.ly/2oJVJr6 ;Le 12 janvier, à Bordeaux, après une charge de la police, le manifestant « gilet jaune » Olivier Beziade est gravement blessé à la tête. Plongé dans le coma artificiel par les pompiers, puis immobilisé par 90 jours d’ITT, il souffre toujours d’hémiplégie.



            • Aimable 18 octobre 17:49

              En tous cas , une chose est sur , c’est que le comportement de cette personne en dit long sur sa volonté de s’intégrer a la culture de son pays d’acceuil , quelque soit la génération dont elle est issue .


              • velosolex velosolex 18 octobre 18:11

                Assez intéressant ces deux « témoignages » de femmes voilées, qui pratiquent le prosélytisme, et l’indignation à géométrie variable, sur fond de « liberté pour toutes », et dénonçant racisme et discrimination, un des mots les plus utilisés à l’heure actuelle, inconnu avant l’an 2000..

                C’était hier sur France culture, lors de l’émission « les pieds sur terre », une très bonne émission qui ne vous dit pas ce que vous devez penser, mais vous livre le matériel brut...

                J’observe qu’en banlieue, et dans certaines villes, ces femmes sont très agissantes, et présentes dans les conseils de parents d’élèves, dans les sorties scolaires, clivant, semant le trouble, mettant les profs en diffculté, et souvent leurs propres enfants.

                Est ce un hasard ?. Cela me rappelle comment les paysans, sont ultra majoritaires dans les conseils municipaux, au vue de leur pourcentage dans la société civile. Leur but : Etre dans les organes de décision, et bloquer ou encourager certaines décisions. Ce que disent les mères voilées des sorties scolaires  https://bit.ly/2MrJaJX


                • velosolex velosolex 18 octobre 18:52

                  Bon article, mettant bien en rapport les contradictions non assumées de certains, pressés de ne « pas discriminer », et donc incapable d’assumer la loi, qu’ils ont l’obligation normalement de faire régner. 

                  « Ceci n’est pas une pipe », nous disait Magritte. Le surréalisme avait une longueur d’avance sur notre société actuelle. J’allais dire moderne….Car « ceci n’est pas un voile » !, une simple écharpe comme voudrait nous faire croire certains. Il semble en tout cas qu’elle fait office de bandeau sur les yeux pour ceux qui regarde la femme voilée, avec les yeux de Chimène, et ne voit pas ce qui est derrière. 

                  Et il est curieux de voir des femmes participer à des sophisme inouïs, et dire que la liberté de la femme musulmane doit être entière, eux qui par ailleurs dénoncent le patriarcat de la société française, dans parfois des nuances infinies, ayant trait au sexe des mots. 

                  On aurait presque envie d’en rire, tant la caricature ne pourrait faire pire. Il faudrait un Montesquieu pour écrire de nouvelle lettres persanes, avec pour sujet une femme voilée demandant à certains, tétanisés à l’idée d’avoir à répondre. « Mais comment peut on ne pas être voilées ! »

                  J’ai idée que le meilleur traitement envers cette ânerie serait le rire. C’est l’arme absolu contre les gros cons, les fachos de toutes espèces...C’est pour cela qu’ils se sont attaqués à Charlie. Rappelez vous l’étrange malaise quand il y a eu bien peu de dénonciations de certains envers cet attentat….


                  • San Jose 18 octobre 21:26

                    Que de haine ! Mais qui aime-t-il ? Même pas Astrid, qui n’est pourtant pas un prénom musulman. 


                    • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 04:42

                      j’avoue être perplexe sur le sujet ...

                      concernant le niqab et la burka, évidemment pas ... mais concernant le hijab ...

                      interdire aux femmes de s’habiller avec un hijab pour les obliger à être libres est un concept qui m’échappe ...

                      de plus il me semble que ce serait donner un argument aux « barbus extrémistes » qui ne doivent attendre que ça pour dénoncer une atteinte à leur religion ...

                      vivant dans ma campagne je ne vois pas beaucoup de hijabs, c’est sûr, mais il m’arrive d’en voir quand je vais « en ville » et j’avoue que ça ne me choque pas plus que ça ... les jeans déchirés portés par des femmes de plus de 20 ans, les dreadlocks ou les ferrailles plein la figure me choquent presque plus ... je ne parle même pas d’un mec que je connais qui porte bien en évidence un badge du FN sur ses vêtements ... je suis pas plus choqué par le port de la kippa ou par ces femmes encore nombreuses qui vont à la messe avec un foulard sur la tête ...

                      mais je ne suis pas pas naïf pour autant et je me doute qu’une partie importante des femmes qui portent le hijab le font sous la pression de leur entourage familial et/ou religieux et qu’une partie non négligeable le font par prosélytisme ...

                      mais je me demande si c’est en les stigmatisant qu’on va régler le problème ...


                      • Aristide Aristide 19 octobre 07:11

                        @nono le simplet

                        « stigmatisant »

                        C’est bizarre comme ce mot de stigmatisation est devenu une sorte de barrière interdisant toute discussion, toute interrogation, ... 

                        Il me semble que le port du voile est un sujet très anecdotique rapporté à la communautarisation évidente de notre société. Est-ce vraiment nécessaire de s’interdire toute discussion même à partie d’un épiphénomène qui, même s’il est peu porteur de sens par sa marginalité, est tout de même à prendre en compte pour essayer de comprendre le changement fondamental de notre société.

                        A l’image des USA et d’autres pays occidentaux qui n’appliquent pas l’intégration comme dispositif indépassable pour l’accueil des immigrés. Sommes nous dans cette étape charnière qui va nous obliger à abandonner ce modèle très particulier de l’intégration ? Est-ce que le communautarisme est la seule voie d’apaisement des tensions ?

                        Pour ma part, je n’ai aucune réponse, mais ce dont je suis sur c’est que nous ne pourrons faire l’économie d’un tel débat et nous serons obligé d’adapter notre société, choisir entre une nouvelle vision de l’intégration et laisser une place aux spécificités du communautarisme ?
                         
                        PS :  je suis pas plus choqué par le port de la kippa ou par ces femmes encore nombreuses qui vont à la messe avec un foulard sur la tête ...

                        A la différence que ces pratiques sont extrêmement marginales et que pour leur quasi totalité sont réservées aux entrées et sorties des lieux de culte.


                      • velosolex velosolex 19 octobre 07:47

                        @Aristide
                        Le débat est difficile du fait que cette question est déjà exploitée par le FN, ce qui tétanise certains. Hors en faisant cela on ne fait que dépendre de son opinion de ceux qu’on rejette. Et si le FN est demain contre le nucléaire, je ne vais pas pour autant maligner sur le discours de l’’EDF. Sortez le gros armada « racisme », « discrimination », « stigmatisation, », et on est dans le martyr. En gros vous êtes un reac si vous osez être ferme sur cette question. Etre ferme d’ailleurs est très relatif, et ne vaut que dans l’intention, dans une réalité du territoire qui échappe maintenant de plus en plus à la loi commune. Le voile ne serait pas un problème s’il était marginal, un exotisme même si le politique et les mollahs n’étaient pas derrière. Il y a bien un prosélytisme derrière ce fait, car même en Asie, le port du voile était anecdotique il y a un demi siècle, la marque du sous développement, en opposition avec des femmes qui avaient réussi à s’émanciper, et à accéder à l’université...Si au début la France était seule à tenter d’interdire, des pays européens maintenant ont perdu leur naïveté, et légifèrent dans le même sens. Perso, je suis pour l’immigration, relative bien sûr, et surtout pour la variété des entrants, afin de ne pas installer le communautarisme, dans une époque de très grande régression culturelle chez certains musulmans, sur fond de fatwa et d’exclusion. . 


                      • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 19 octobre 10:14

                        @nono le simplet

                        La tolérance, vis-à-vis de cette pratique du voile, quel qu’il soit, est coupable. Le voile n’est pas qu’un tissu, court ou long, peu importe que la secte des islamistes appelle ça burqa, peu importe que la secte juive des Haredim appelle ça frumka, l’important, c’est de le combattre en engageant un bras de fer politique contre les femmes qui le portent, mais aussi contre les hommes qui en font l’apologie. Quant aux féministes qui voudraient le normaliser, il faut les contredire encore et toujours. Un voile, même façonné par Hermès, est un symbole d’infériorité.

                        Les médias ne cessent de faire passer les islamistes pour des opprimés. Les islamistes choisissent eux-mêmes de pratiquer leur religion d’une manière inédite en France, d’une manière qu’il faut cesser de qualifier d’orthodoxe, et qu’il faut appeler par son nom : radicale. Les musulmans ne sont pas stigmatisés. La pratique rigoriste et sectaire d’une minorité d’entre eux est pointée du doigt, et légitimement. On ne doit pas confondre un culte et sa dérive sectaire, pas plus qu’on ne peut confondre des pratiquants avec des militants politiques. Et jusqu’à présent, dans notre régime républicain stipendié comme liberticide, c’est l’islamisme qui a tué, écrasé, mitraillé et égorgé. Pas l’islamophobie.




                      • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 11:20

                        @VICTOR Ayoli
                        c’est l’islamisme qui a tué, écrasé, mitraillé et égorgé. Pas l’islamophobie.

                        numériquement c’est incontestable mais ce n’est pas totalement vrai ...
                        et il faut aussi constater que ce sont des musulmans qui sont le plus tués par les islamistes ...
                        sinon je ne confonds pas les islamistes et les musulmans mais je reste circonspect, pour le moins, sur la méthode


                      • San Jose 19 octobre 11:45

                        @nono le simplet
                        .
                        Citation  : il faut aussi constater que ce sont des musulmans qui sont le plus tés par les islamistes ...
                        .
                        Vous voilà prêt à recevoir un portefeuille : vous avez déjà le discours qui va bien. 
                        .
                        Heu... Cette constatation nous avance à quoi ? Elle console les infidèles ? 


                      • exol 19 octobre 12:04

                        @nono le simplet
                        Tu es un faux cul de première , les signes ostentatoires de l’Islam ne te choquent pas , mais le badge du FN oui , ce qui démontre ton grand sens de la démocratie. De plus ton avis sur le sujet est malhonnête quand on sait que ces femmes sont obligées par leur maris de porter cet accoutrement . Où sont tes grandes idées des droits de la femme et de son émancipation. Ta réaction est purement politique pour aller dans le courant de pensée de la LFI qui joue sur tous les tableaux pour faire de l’électoralisme , en cela tu n’es pas plus respectable que les gens du RN.


                      • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 14:30

                        @exol
                        bébert
                        le racisme t’aveugle ! faut dire que tu n’étais pas déjà bien voyant ...


                      • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 14:32

                        @San Jose
                        Vous voilà prêt à recevoir un portefeuille


                        un « marocain » (phonétique) serait plus adapté


                      • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 14:36

                        @San Jose
                        Citation : il faut aussi constater que ce sont des musulmans qui sont le plus tés par les islamistes ...
                        je me pose une question ... 

                        tu ne sais pas faire un copié-collé des écrits des autres ? tu recopies ? lol !


                      • San Jose 19 octobre 17:54

                        @nono le simplet
                        .
                        Ce n’est pas grave. Le principal est que j’aie moins de chances d’être tué par un attentat islamique que si j’étais musulman, puisque voilà les énormités que le politiquement correct vous fait sortir. 
                        En outre c’est peut-être vrai au niveau du monde entier, mais en France c’est faux. 


                      • exol 19 octobre 17:58

                        @nono le simplet
                        C’est bien ce que je dis , réponse de faux cul , et rassures toi je met des lunettes pour décortiquer tes inepties. Et va falloir trouver un autre mot que racisme , respecter la laïcité et être contre une religion mortifère n’est pas raciste.


                      • Cadoudal Cadoudal 19 octobre 18:04

                        @exol
                        De la part d’Ouest France, ce commentaire "un jeune qui ne parlait pas très bien français" ne va pas rester en ligne longtemps. A moins que ce ne soit le début de la fin de la censure ?

                        https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-17-ans-agresse-pour-avoir-refuse-de-la-drogue-6571486?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0tkv4mZKFoRZGRbohBBUWsT3swqllwbXSw1RjLWYkTq2trkOBbGEBhi-s#Echobox=1571456789

                        Au moins malgré ces 17 ans il est lucide le petit neveu à Fergus, même si il à fini par céder aux injonctions de tonton Pemile...lol...

                        Au début, le jeune homme ne voulait pas porter plainte au commissariat.  Je pensais que ça ne servait à rien et que de toute façon la police ne s’intéressait pas à de simples coups.  Il en a discuté avec des amis. Il va finalement se rendre au commissariat.  Si ça peut les empêcher de recommencer. 


                      • velosolex velosolex 19 octobre 07:56

                        « Dans les ruelles du bazar, ces mêmes jeunes femmes qui offraient à notre vue leur charmant visage plein de vivacité et de joie de vivre, n’étaient plus que des créatures fantomatiques, à moitié aveugles, en proie à une peur et à une ignorance permanente. Dans ce pays si singulier et si beau, pris entre l’union soviétique et les indes, le processus de modernisation sera t’il tragique ? Ou bien aura t’on amassé force et expérience, pour le faire profiter des conquêtes occidentales en lui évitant leurs inconvénients. »

                        Ces lignes prémonitoires datent de 1934. Elles sont celles d’une jeune femme de 26 ans, Annemarie Schwarzenbach, archéologue, journaliste, romancière, écrivain, photographe ; femme libre et engagée. Avec Ella Maillard elle traverse l’asie en voiture, et donc cet Afghanistan qui n’a pas bougé depuis des millénaires, et qui deviendra la tête de pont de l’intégrisme musulman, dont est issu la résurgence du voile



                        • San Jose 19 octobre 11:41

                          Ma mère qui allait à l’église voilée jusque vers ses quarante ans (elle en aurait aujourd’hui 95) avant de se mettre, même à l’office, au diapason de 68, expliquait à ma jeune soeur que le fichu se justifiait par la nécessité de prévenir la distraction masculine préjudiciable à la prière des messieurs. 

                          .

                          Adolescent, je crevais de rire d’entendre cela. Ma brave maman confondait à l’évidence les chevelures de 1900 longues et épaisses enroulées en anglaises, avec le petit casque permanenté standard de bouclettes en moquette courte des femmes modernes du temps, un vrai tue-l’amour. Je n’ai pas à vrai dire observé de progrès moyen depuis. 

                          .

                          Cela n’était pas tout. Un voile en toile de sac à charbon remplit bien son rôle de coupe-désir. A l’inverse un joli fichu de soie à motifs colorés joint à des talons hauts confère, de dos en particulier, une grâce, une élégance et un sex-appeal très nets exactement contraires au voile islamique. Et c’est avec cela, avec cette pièce de lingerie sur la tête que les femmes par pudeur se rendaient à la messe. 

                          .

                          Victor implacable condamne jusqu’au fichu de grande marque, et c’est bien normal, zut alors, on est écolo ou on ne l’est pas. La bergère aux dessous de bras buissonneux dont le parfum naturel gratuit rappelait la mer même à la montagne, y passait comme les donzelles de la ville, n’est-ce pas. 


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 octobre 15:03

                            En 1956, en Tunisie , Bourguiba enlevait le voile des femmes:vidéo  :Ici ,et article :Ici, et autres résultats Google :Ici, .. et plus d’un demi-siècle plus tard ( en 2019 ), en France des « lécheurs de babouches » mû par « l’esprit Munichois » approuvent les dictas que veulent imposer en France les islamistes !!!


                            Comme dit l’autre cherchez l’erreur !


                            @+ P@py


                            • nono le simplet nono le simplet 19 octobre 16:25

                              petit commentaire final, enfin peut être ...

                              j’apprécie ce genre d’article ou de commentaire où je suis confronté à des opinions divergentes des miennes écrites par des personnes que j’apprécie globalement comme Victor ou Velosolex ... ça m’interpelle et c’est quand mieux que d’être interpellé par la police ...


                              • exol 19 octobre 18:00

                                @nono le simplet
                                Est ce que les opinions d’une brouette ont de l’importance ???


                              • L'Astronome L’Astronome 19 octobre 23:44

                                 

                                Malheureux ! Vous vilipendez une religion qui hisse l’âme jusqu’au ciel. Honte à vous !

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès