• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Soutien inconditionnel à Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise

Soutien inconditionnel à Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise

JPEG
Toutes les organisations du mouvement ouvrier doivent apporter un soutien inconditionnel à Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise face à l’attaque policière qu’ils ont subie le mardi 16 octobre 2018.
 
Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumises ont dû faire face à une mobilisation sans précédent des forces de police contre une organisation politique. Plus d’une dizaine de perquisitions ont été déclenchées ce mardi 16 octobre 2018 aux sièges de la FI et du PG et dans les domiciles privés de militants. C’est sans doute près d’une centaine de policiers en tout qui sont intervenus certains étant armés et revêtus de gilets pare-balles. Un tel déploiement policier est même rare dans la lutte contre le banditisme.
 
Quel pouvait donc bien être le motif d’un tel déploiement de forces ? Les policiers intervenaient dans le cadre d’une enquête préliminaire lancée sur des soupçons dont les fondements semblent bien fragiles. Il s’agirait d’une part d’une enquête sur les comptes de campagne de l’élection présidentielle et d’autre part d’une enquête sur les assistants parlementaires de Jean-Luc Mélenchon quand il était député européen.
 
En ce qui concerne les comptes de la campagne présidentielle, la société de communication de Jean-Luc Mélenchon serait accusée d’avoir surfacturé certaines prestations. Des chiffres ont été avancés dans la presse. Or, il apparaît que les journalistes qui formulent ces accusations n’ont même pas fait de comparaison avec les factures portant sur des prestations similaires faites par d’autres agences de communication pour d’autres candidats. Que vaudrait donc une évaluation qui ne serait pas comparative ? Ceux qui osent présenter cela sont-ils stupides, incompétents ou de mauvaise foi ? Cela n’est pas sérieux. Signalons de plus que les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon ont été validés par la commission des comptes de campagne (CNCCFP) avant que celle-ci saisisse le parquet. Elle voudrait faire des vérifications suite à la démission d’un des rapporteurs, Jean-Guy de Chalvron, qui aurait voulu ainsi protester contre la décision de les valider.
 
En ce qui concerne les assistants parlementaires, l’accusation est partie de Mme Sophie Montel, élue du Front National. Interrogée en juillet 2017 alors que le FN était accusé pour des soupçons d’emplois fictifs au sein du Parlement Européen, elle avait trouvé judicieux, comme technique de défense, de lancer des accusations à tout va contre une vingtaine d’eurodéputés de tous bords. C’est seulement pour donner suite à ces accusations, qui semblent très fantaisistes, que le parquet a décidé de lancer une enquête préliminaire contre Jean-Luc Mélenchon.
 
Rien de tout cela ne justifie une action aussi importante : une centaine de personnes mobilisées, et des heures de perquisitions coordonnées. Cette mise en scène pourrait paraître ridicule mais l’agressivité que constitue à elle seule le fait de perquisitionner ne prête pas à rire. Chacun doit en mesurer la gravité. Les perquisitions dérogent au principe du droit à la vie privée. Elles donnent le pouvoir aux forces de polices d'investiguer dans tout ce que la personne a de plus intime interdisant, de fait, de faire valoir un quelconque droit à la confidentialité. C'est une procédure agressive et violente qui ne doit surtout pas être banalisée. Les perquisitions dans les permanences des partis leur donnent accès à tous les fichiers de contacts et d’adhérents et à tous documents qui pourraient être considérés comme confidentiels.
 
Il n’y avait manifestement pas urgence, aucun danger majeur qui puisse justifier cette procédure avec une telle mise en scène.
 
Cela est d’autant plus inadmissible que la méthode est radicalement différente de celle utilisée à l’encontre d’Alexandre Benalla qui fut un proche d'Emmanuel Macron. L'affaire est encore présente dans tous les esprits ce 16 octobre. Les faits sont avérés et connus. Coupable de violences envers des manifestants lors d'une journée de mobilisation sociale, avec utilisation frauduleuse d’un brassard de policier, son appartement n'a pas été perquisitionné dans les mêmes conditions. Il a refusé de donner les clefs en expliquant que c’était son épouse, en déplacement à l’étranger, qui en était propriétaire. La police s'est simplement pliée à ses désirs. Elle n'entrera dans son appartement que le lendemain matin. Mais, alors que l'intervention portait sur la présence d'armes à son domicile, il a expliqué que ces dernières avaient été emmenées par une autre personne. Cette affaire du coffre disparu a amusé la presse mais la police ne semble pas avoir déployé beaucoup de zèle pour retrouver le coffre en question.
 
La méthode est aussi radicalement différente de celle utilisée à propos des frais de campagne d’Emmanuel Macron qui sont pourtant beaucoup plus élevés que ceux de Jean-Luc Mélenchon. Si la police cherche vraiment des factures surévaluées, il serait sans doute judicieux de les chercher prioritairement chez ceux qui ont fait les plus grosses dépenses. D’ailleurs, d’après le magazine “Marianne”, le parquet de Paris a bien été saisi d’un signalement de quatre donateurs de la campagne d’Emmanuel Macron ayant versé deux fois le plafond autorisé de 4 600 € par personne. Mais, dans ce cas nulle enquête préliminaire avec perquisitions n’a semblé nécessaire.
 
Dans ces conditions, l’ampleur de cette mobilisation policière au regard de la légèreté des motifs invoqués doit amener à poser quelques questions :
  • La date de la perquisition n’était-elle pas étrangement concomitante avec la présentation du remaniement ministériel ?
  • Un tel déploiement de force n’avait-il pas pour but de manifester l’autorité du pouvoir politique plus que judiciaire ?
  • Le pouvoir cherchait-il à terroriser Jean-Luc Mélenchon et son mouvement politique ?
Sans vouloir apporter de réponse à ces questions, il semble évident qu’il s’agissait d’une opération politique qui remet en question l’indépendance de la justice. La décision d’un tel déploiement de forces de police n’a pu être prise qu’au plus haut niveau. Cette action constitue une nouvelle atteinte aux libertés démocratiques et marque un nouveau pas dans la pratique du pouvoir arbitraire.
 
Elle nécessite donc une solidarité entière de tout le mouvement ouvrier. Il faut se féliciter qu’un grand nombre de prises de position aillent dans ce sens.
  • Déclarations de la part notamment du PS par la voix de son secrétaire national ;
  • Déclaration de Benoît Hamon ;
  • Déclarations de la part aussi du NPA avec Olivier Besancenot et Philippe Poutou ;
  • Déclaration du POI, la rédaction d’Informations Ouvrières ayant publié un long communiqué à ce sujet.
Des déclarations de soutien viennent aussi du monde entier notamment de Pablo Iglesias, leader du mouvement Podemos en Espagne, de Cristina Fernández de Kirchner, présidente de l’Argentine entre 2007 et 2015 et de Rafael Correa, président équatorien de 2007 à 2017.
 
Il faut malheureusement constater que ce soutien n’est pas unanime. Beaucoup mettent en avant les désaccords plus ou moins marqués pour refuser d’afficher leur solidarité. Il faut donc rappeler ce que doit être un soutien inconditionnel. Il ne s’agit nullement de soutenir l’orientation politique de la FI ni même la personnalité de son leader Jean-Luc Mélenchon. Il s’agit d’afficher notre solidarité face aux mesures arbitraires qu’ils ont subi.
 
Il faut aussi rappeler les circonstances historiques dramatiques qui ont amené à faire du soutien inconditionnel face à la répression, une position de principe du mouvement ouvrier à laquelle il ne faut plus déroger.
 
Ce fut une erreur dramatique de ne pas avoir appliqué ce principe en Allemagne au début des années trente car cela explique en grande partie la montée du nazisme.
 
A cette époque, le PCA (Parti Communiste Allemand) avait en effet une attitude ultra-sectaire à l’égard du SPD (les socialistes). Ils avaient pour cela d’apparentes bonnes raisons puisque le SPD était directement responsable de l'assassinat des grands leaders du mouvement ouvrier qui s’étaient opposés à la 1ère guerre mondiale : Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg.
 
On peut dire qu’ils avaient plus de raisons de rejeter le SPD que quiconque en a aujourd'hui pour rejeter Jean-Luc Mélenchon. Et pourtant, ce fut une grave erreur. Le PCA traitait les socialistes du SPD de sociaux-fascistes au moment même où le parti nazi se développait. Les nazis pouvaient faire de l’humour cynique du style : « Ces crétins de savent pas ce qu’est le fascisme. Ils vont le découvrir quand nous serons au pouvoir. Nous les enverrons tous dans des camps de concentration ».
 
Voici une citation exacte de ce qu’ils écrivaient dans leur journal le Nationalsozialist :
 
« Mais ce qui est plus comique et grotesque que toutes les injures est [ ...] l'hommage tout à fait injustifié fait aux sociaux-démocrates désignés comme des fascistes. Présenter la masse petite bourgeoise de la Ilème Internationale, la bande juive, les ennemis mortels du fascisme italien, comme fascistes, il faut pour cela une gymnastique cérébrale peu ordinaire... Mais patience ! Communistes et socialistes, autrement dit marxistes, auront bientôt l'occasion d'apprendre ce que signifie le fascisme. »
 
PCA et SPD étaient incapables de s’unir pour faire face à la montée du nazisme. Ils avaient d’ailleurs chacun leur organisation de combat : le « front de fer » pour le SPD et le « front rouge » pour le PCA.
 
Thaelmann, l’un des leaders du PCA tonnait : « La création du prétendu "Front de fer" social-démocrate [...] est la tentative d'une plus grande activité fasciste. ». Il assimilait donc l’activité du « front de fer » (des socialistes) à une activité fasciste. Il écrivait : « Sans la victoire de notre lutte contre la social-démocratie, nous ne pourrons vaincre le fascisme. ». Il donnait la priorité au combat contre le SPD plutôt qu’à la lutte contre les nazis. Il faisait de la lutte contre le SPD un préalable indispensable.
 
Le bilan de ces erreurs a été tiré. Il faut l’unité pour faire face à l’ennemi quelles que soient les divergences. Quand l’ennemi progresse d’un pas en visant l’une des organisations, il faut passer outre les divergences pour lui barrer tous ensemble le chemin.
 
Il y a bien évidemment d’autres cas où le soutien inconditionnel de tout le mouvement ouvrier et de tous les démocrates devrait s’appliquer, en particulier quand une organisation est à l’évidence victime d’un blacklistage de la presse dominante. Dans ce cas, il devrait y avoir un large front de protestation. Mais l’un des principes du soutien inconditionnel est précisément que ceux qui apportent leur soutien face à un acte arbitraire n’exigent aucune condition de la part des victimes. Il ne faut rien exiger en retour. Il ne s’agit pas de jouer au donnant-donnant. Il faut donner l’exemple et espérer que celui-ci sera suivi.

Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • Clark Kent p’tite Annick 29 octobre 2018 11:25

    « inconditionnel » signifie également : qui suit en toute circonstance et sans discussion les décisions (d’un homme, d’un parti).


    combattre les méthodes totalitaires du pouvoir en place qui utilise les mesures d’exception fournies par un « état d’urgence » qui s’éternise sans raisons est une chose, 
    mais soutenir « inconditionnellement » Mélenchon et la FI en est une autre, et ce renversement est dangereux

    je participerai à l’un, mais pas à l’autre !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 octobre 2018 11:47

      @p’tite Annick


      De même.

    • rogal 29 octobre 2018 12:23

      @p’tite Annick
      Si j’ai bien compris, l’article traite d’un soutien inconditionnel face à à l’action politico-policière rappelée, pas d’un soutien inconditionnel à la politique prônée par Mélenchon.


    • Clark Kent p’tite Annick 29 octobre 2018 12:56

      @rogal

      ce qui va sans dire va mieux en le disant

    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 13:56

      @p’tite Annick
      Le soutien inconditionnel apporté à des victimes d’un acte arbitraire quel qu’il soit est une prise de position assez traditionnelle dans le mouvement ouvrier. Elle signifie avant tout qu’on ne demande pas à la victime que l’on entend soutenir dans l’épreuve qu’elle subit d’être en accord avec nous sur quoi que ce soit. Ce soutien implique une sorte de réciprocité. Il ne signifie nullement que nous approuvons l’orientation politique, le comportement, le caractère... de la personne ou de l’organisation que l’on soutient.
      Il m’est ainsi arrivé de soutenir des personnes que je trouve très antipathique comme Daniel Cohn Bendit quand le gouvernement français voulait lui interdire de rentrer en France. J’entendais ainsi manifester que cette décision était arbitraire.


    • Clark Kent p’tite Annick 29 octobre 2018 14:20

      @Jean Dugenêt

      Lle langage n’est pas univoque, comme vous devez le savoir et, si le signe est arbitraire a priori, il est connoté a posteriori.

      La rhétorique des discours politiques et des éditoriaux des journaux d’opinions utilisent la plupart du temps le terme « inconditionnel » dans un contexte qui n’est pas celui que vous voudriez imposer comme seul et unique définition.

      Les députés « inconditionnels » qui votent des lois scélérates contraires aux intérêts des électeurs qu’ils se sont engagés à représenter le font non pas par compassion pour le législateur ni parce qu’ils sont désintéressés, mais parce que leur soumission à la gamelle les a transformés en chiens de garde.

      Consultez n’importe quel dictionnaire, et vous constaterez que les mots répondent à plusieurs définitions.

      Le nier est une forme de manipulation.

      La rhétorique n’est pas réservée aux sophistes que vous semblez apprécier.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 20:40

      @rogal
      Merci.
      C’est absolument ça.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 20:45

      @p’tite Annick
      Il est vrai que je me soucie peu dans l’emploi du terme de ce qu’en disent les dictionnaires. Je m’inspire plus de l’emploi en contexte dans la tradition du mouvement du mouvement ouvrier.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 20:50

      @p’tite Annick
      Ci-dessous un lien qui donne des exemples multiples de l’emploi en contexte de l’expression « soutien inconditionnel »

      https://www.linguee.fr/francais-anglais/traduction/pour+leur+soutien+inconditionnel.html


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 20:56

      @Christ Roi
      L’expression « americano-trotskiste à l’avantage d’être originale. Il me semble qu’il y a une petite contradiction entre travailler »au profit des américains« et être trotskiste. Je pensais que trotsky, leader de la révolution russe, était un adversaire du capitalisme. Mais bon... Il est peut être normal que j’aie du mal à comprendre ceux qui apprécient que les flics tentent d’arrêter des politiciens. Le sens de mon article serait plutôt : »non à la répression".


    • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 08:36

      @Christ Roi
      Et certains intervenants sur Agoravox inventent des mots savants pour étaler une science qu’ils sont bien loin d’avoir...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 08:20

      @Christ Roi
      J’ai étudié et je n’ai rien vu.


    • chapoutier 29 octobre 2018 11:44
      avez vous compris toute la dimension de ce qui vient de se dérouler ?
      tous regardent le comportement de la victime, but visé par tous les médias, et on oubli le crime à l’origine de cette réaction.
      Macron joue à etre le Tremer français , qui sera le Bolsonaro français !
      Alors oui, soutient inconditionnel à Jean Luc Melenchon et à la France Insoumise

      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 20:57

        @chapoutier
        Merci


      • foufouille foufouille 30 octobre 2018 13:55

        @Le421
        cartapus est au RSA, son ancien pseudo était le péripate.
         smiley


      • Emohtaryp Emohtaryp 29 octobre 2018 12:58

        Bonjour l’auteur,
        Pour être « insoumis » véritablement à l’époque actuelle en France, il est OBLIGATOIRE de clamer haut et fort une sortie de l’ue/euro et otan, c’est un préalable incontournable et somme toute logique !
        On ne peut pas rester embrigadé dans une geôle néolibérale irréformable avec des carcans infâmes, se prétendre insoumis et ne pas vouloir s’en évader..... c’est totalement INCOHÉRENT !!
        À partir de là, on mesure véritablement la crédibilité d’un leader, qu’il s’appelle Mélenchon, Lepen, Dupont ou autre....
        C’est mathématiquement implacable !!!!!

        • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 08:45

          @Emohtaryp

          Je reconnais que LFI est une formation politique qui plébiscite l’OTAN et l’UE.

          Tant qu’à dire des conneries, il faut le faire bien comme il faut !!  smiley


        • Montdragon Montdragon 29 octobre 2018 13:15
          Un type qui se rebelle devant un local d’asso est un citoyen, pas un élu.
          Il est élu dans la rue, quand il siège, mais lorsque un pouvoir indépendant veut fouiller dans son local de parti régi par la loi de 1901, il ferme sa gueule.

          Je vous attends avec la justice indépendante, les trotsko.

          • papat 29 octobre 2018 13:23

            @Montdragon

            si des hommes armés me sortent du lit à 7 heures, fouillent mon appartement, je suis en colère. Il faut avoir le sang-froid d’un serpent ou d’un énarque pour rester calme. Si j’apprends qu’on fouille aussi mon entreprise et si on m’empêche d’y entrer, j’essaie de forcer le passage en parlant cru et dru.

            En politique, il n’est pas une conquête sociale qui n’ait été acquise sans la colère d’un peuple. Tel qui a fait tomber la Bastille, affronté les 200 familles, foncé derrière une armée nazie en déroute n’a pu le faire sans colère.

            Quiconque a négocié avec son maître en baissant les yeux et en tournant son béret dans ses mains est inapte à conduire un changement.


          • Lugsama Lugsama 29 octobre 2018 17:00

            @papat

            Et vous finissez en GAV comme tout le monde (Sauf Mélenchon visiblement)


          • Montdragon Montdragon 29 octobre 2018 20:34

            @papat

            Impressionnant mélange de nervosité sociale et de rabâchage de 1ère littéraire..courage !


          • Sparker Sparker 29 octobre 2018 23:20

            @Lugsama
             Ils auraient peut-être pu mais ce n’était pas le but de la manoeuvre...


          • aimable 29 octobre 2018 13:46
            vous comprendrez que je sois en accord qu’avec la partie de votre com qui commence par .En politique .
            la 1ere partie , je pars du principe que lorsque l’on a rien a cacher il faut laisser faire , comme cela il ne pourra subsister aucune suspicion .
            vous savez des couleuvres surtout en politique, nous en avalons, alors une de plus une de moins , il y a longtemps que mon amour propre ne se situe plus dans ces situations .

            • aimable 29 octobre 2018 13:47

              @aimable
              mon com est pour PAPAT


            • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 08:55

              @aimable

              je pars du principe que lorsque l’on a rien a cacher il faut laisser faire

              Je pars du principe que tout le monde doit respecter la loi, et surtout les « forces de l’ordre », chargée de « montrer l’exemple ».
              Or, assister à une perquisition, hors du cadre terroriste, est un droit.
              On vous colle une prune parce que vous roulez à 70 dans une zone limitée à 80 et vous dites merci.
              Ben voyons.
              Encore que je me doute que certaines serpillières le feraient...
              En se disant que de toute façon, y’a rien à faire !!


            • kalachnikov kalachnikov 29 octobre 2018 22:14

              @ Jean Dugenêt

              La relation intime entre Mélenchon et Chikirou est connue depuis février 2017. Cf l’article de Paris Match que j’ai mis en lien. Les tourtereaux n’y ont rien trouvé à redire ; Plenel n’a rien révélé de plus qu’une personne informée ne sache déjà ; les outrances pagnolesques de Mélenchon sont dignes de l’actors studio.

              Là-dessus, je vais reprendre du quinoa.


            • babadjinew babadjinew 29 octobre 2018 15:45
              Votre article fait tout a fait sens. Les moyens sont éffectivement disproportionnés surtout aux vue des sommes incriminées ! Donc c’est belle et bien un COUP orchestré pour déstabiliser. En français clair cela ce traduit par : UN PIEGE BASIQUE !!!!

              Malheureusement, sur ce coup la Méluche c’est comporté comme un véritable dinausore ! Certes il a du faire mouche sur les 5% de vaillants « soldats » prêt de suite à en découdre, mais il aura fait PEUR à des millions de quidams qui rêvent encore de changements serein....

              Bref la Méluche est tombé dans ce piège basique, et, c’est pas génial du tout pour la FI !

              Quand a l’union inconditionnelle des gauches ne rêvons pas, elles sont en concurences les unes avec les autres, et, c’est bien pour cela que nous avons un micron qui ce fout ouvertement de notre guelle du matin au soir !!!!

              Perso je remettrai un bultetin dans une urne le jour ou les gauches seront unis et qu’elles proposeront un RDB. C’est à dire JAMAIS !!!!

              Wake Up !!



              • Clark Kent p’tite Annick 29 octobre 2018 15:51

                @babadjinew

                « Votre article fait tout a fait sens.  »

                c’est un vrai sujet qui pose question en fait, j’veux dire 


              • machin 29 octobre 2018 16:28

                @p’tite Annick

                Et là on est sur une réaction qui pose problème, n’est-ce pas ?


              • Clark Kent p’tite Annick 29 octobre 2018 16:53

                @machin

                J’ai envie de dire : c’est que du bonheur ! 

                Du coup, pas de soucis !

                Tu vois ce que veux dire ? 

                Point barre 


              • alinea alinea 29 octobre 2018 17:11

                @babadjinew
                Tu as tort !
                un jour, un con de psy m’a dit : c’est plus facile se s’en remettre à dieu qu’à ses créatures.
                J’ai compris.
                j’espère que toi tu comprendras ; que la colère est humaine, et qu’un politique est humain ; si tu attends, espères autre chose... réfléchis.


              • babadjinew babadjinew 29 octobre 2018 17:51

                @alinea

                Un politique est un joueur d echec à mes yeux ! Il est censé anticiper, avoir 3 coups d avances, ETRE ce qu il prétend incarner

                Sur ce piège BASIQUE la Méluche c’est complétement laissé manipuler par le pion des banksters !

                Cela en rien ne me rejouit ! Cependant pour avancer mieux vaut rester objectif plutôt que de continuer à ce débatre dans le filet !

                Ici en lieu et place d’une reaction somme toute bien humaine, c’est par un temps de silence et de refflexion qu’il aurait fallu répondre. Ensuite, une réponse concerté et stratégique aurait pu être livrée. La FI aurait gardé la main face aux bankster, alors que maintenant elle doit ce demener pour la reprendre ! Pas cool du tout à l’aube des europennes !!!!

                Le micron veut le même scénario que pour la présidentiel (un duel lrem vs rn) et je crains fort que la Méluche vient de le lui offrir sur un plateau.....

                  


              • alinea alinea 29 octobre 2018 18:56

                @babadjinew
                On va réfléchir sincèrement aux suites de cette affaire si Mélenchon avait eu, comment dire, la « dignité nobiliaire » de Fillon, ou la défilade qui-plaît-tant de Le Pen.
                je crois que sa colère qui a été le prétexte du sujet de tous les médias, se révélera comme un trait de génie, involontaire j’en suis sûre, pour poser les suites nécessaires.
                Du reste ce n’est pas une colère, et étant sujette de ce genre de manifestation, j’admets n’être pas idéale pour juger d’un point de vue bien pensant, mais l’avenir nous éclairera ;et je suppose que celui-ci reléguera les condamneurs dans une pensée qui ne vous va pas du tout !


              • pemile pemile 29 octobre 2018 19:04

                @alinea « je crois que sa colère qui a été le prétexte du sujet de tous les médias, se révélera comme un trait de génie »

                Un trait de génie qui fait un bruit de casserole ? smiley


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 21:32

                @babadjinew
                Je ne sais pas d’où vient, sur ce forum, l’habitude de déformer les noms mais je n’y souscris aucunement. Il est donc question de Jean-Luc Mélenchon qui a réagit à sa manière.
                J’aurais probablement réagit différemment mais je n’ai pas de reproches particuliers à lui faire à ce sujet.
                Tout le monde a compris que la presse dominante qui est aux bottes du pouvoir a davantage critiqué la réaction de Jean-Luc Mélenchon que l’attaque elle-même. Ceux qui dirigent cette presse (quelques milliardaires) ont comme un peu tout le monde tendance à afficher leurs désirs comme s’il s’agissait de réalité. Il claironne en exhibant au besoin des sondages faits par leurs instituts de sondage que le public et les militants de la FI désapprouvent Jean-Luc Mélenchon. Je n’en crois pas un mot. J’ajouterais même, en tant qu’adversaire politique de Jean-Luc Mélenchon, que toute cette affaire lui est politiquement profitable en ce sens qu’elle a resserré les liens des militants de la FI autour de lui par solidarité à un moment où il y avait beaucoup de discussions et de contestations internes à la FI. Toutes les critiques sembles s’être tues et je le regrette.


              • kalachnikov kalachnikov 29 octobre 2018 21:39

                @ Jean Dugenêt

                Il n’y a pas d’attaque, la réaction est un pur procédé de théâtre.

                Story telling sur le mode ’il y a une opposition dans ce pays, la preuve’.


              • Sparker Sparker 29 octobre 2018 23:24

                @kalachnikov

                Je vous ai connu plus fin, par ce que là....


              • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 07:49

                @p’tite Annick

                Mais, en même temps.....


              • babadjinew babadjinew 30 octobre 2018 09:22

                @Jean Dugenêt @alinea

                Le propos n’est pas de defendre ou casser la Méluche (sorry mais la liberté passe aussi par le droit de rebaptiser à sa guise un personage publique) mais simplement de reconaitre une erreur histoire de pouvoir continuer le marathon. La LUTTE contre le systeme mortifère des banksters étant un marathon et non un sprint.

                Dans une idiocratie telle la notre, encore qu’elle est aujourd’hui globalisé, ne sous estimons pas la puissance des médias ! Le micron l’inconnu de service d’il y à 4 ans l’a trés bien compris et utilisé ! Trois phrases bien ciblés répété en continu, quelques mise en scéne théatrales, des ondes toutes à lui, et le voila pion à la tête de l’hexagone pour 5 années !!!!! Directement piloté par l’oligarchie, en 18 mois ILS nous ont déjà complétement lésivé, soumis, sans que pour autant la moindre once de réactions visible n’apparaise ! L’idiocratie dans sa grande splendeure !

                Alors maintenant que l’erreur est comise que fait on pour reprendre la main ? Car le rêvons pas, le batton pour ce faire battre ayant été donné les banksters vont l’utiliser jusqu’a son usure total, et MALEUREUSEMENT dans l’idiocratie ambiante cela fonctionnera !

                Alors tenter l’union des gauche pourquoi pas, encore faudrait il proposer quelques chose de badant (en d’autre terme rassurant, constructif, réaliste) et pas simplement CONTRE qui est le fond de commerce des bruns qui partout avancent ce, pour le plus grand plaisir des banksters !

                L’élection du micron nous ayant apprit que sans projet avec un bon vendeur on gagne, va peut être falloir que la FI trouve un bon vendeur pour mettre en avant son projet. La Méluche ayant perdu cette capacité en tombant dans ce piège basique. QUI ???

                L’idiocratie est ce qu’elle est, c’est triste, mais ne pas l’intégrer à la stratégie du marathon ne laisse aucune chance pour vaincre les TENEBRES des banksters !

                Wake Up !! 



              • alinea alinea 30 octobre 2018 22:24

                @pemile
                On verra pemile, il se peut que les gens soient si cons qu’ils pensent comme on leur dit de penser...mais c’est pas sûr !


              • babadjinew babadjinew 31 octobre 2018 08:41

                @alinea Puissiez vous avoir raison !

                En attendant le micron tire à boulet rouge sur toutes les incohérences de la LFI et cela laissera forcément des traces ! Pas glorieuse cette histoire de niche de rénonovations d’habitats.

                J’en démordrai jamais, la nature humaine étant ce qu’elle est le plus fort (en l’occurence aujourd’hui le mieux informé) écrassera TOUJOURS pour faible que lui pour son propre confort ! UN REVENU DE BASE EST DONC INDISPENSABLE pour protéger les moins armés des prédateurs !!!

                Wake Up !!!


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 09:32

                @babadjinew
                Je pense que l’union des organisations ouvrières (je préfère ce vocabulaire à celui de gauche ou droite) est un objectif. Il ne faut pas se contenter d’attendre qu’il se réalise. Je propose l’unité PCF/PS/FI bien que je sois un militant de l’UPR. J’explique tout ça en conclusion de mon livre. Lien ci-dessous.
                https://www.facebook.com/avantgardedansUPR/?modal=admin_todo_tour


              • Beretman 29 octobre 2018 16:25

                Entièrement d’accord avec l’esprit de cet article !

                Cette utilisation de la force policière dans un tel contexte est inacceptable


                • alinea alinea 29 octobre 2018 17:07

                  Cet article est tout à votre honneur jean Dugenêt, et vous savez pourtant à quel point j’ai réagi contre vos dires.

                  Voir les choses, en prendre acte, c’est politique.Et quand on est politique, en politique, on est respectable, quel que soit son bord ; aussi à partir de ce moment, les débats, les échanges, sont possibles.

                  Merci ; votre honnêteté, sans déconner, devrait être complétement banale, non ? mais comme ce n’est pas le cas ; merci.


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 22:08

                    @alinea
                    Je suis seulement d’accord avec vous sur une question qui est essentielle.
                    Merci à vous.


                  • gerard JOURDAIN 29 octobre 2018 17:08

                    Je me recentre sur le sujet qui serait : JLM serait une victime de la justice et de la police.

                    Problème :

                    Pourquoi était-il d’accord avec ses organes de justice pour Fillon et maintenant en désaccord pour lui ?

                    Sur le fond, la justice jugera.

                    Il a pu, lui au moins se présenter à la présidentiel.

                    Je comprend celles et ceux qui votant pour lui et le défendent. c’est d’ailleurs tous partis confondus, ce que les français font dans leur décision de candidats.« choix et vote à l’embrouille verbale ... »

                    Ce monsieur n’échappe pas à cette règle.


                    • alinea alinea 29 octobre 2018 18:59

                      @gerard JOURDAIN
                      Fillon avait bel et bien employé sa femme et ses enfants à rien foutre. Cela, bien entendu n’excuse pas la curée qui avait pour mission de l’éliminer, mais cela fait tout de même une différence notable.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 07:55

                      @alinea
                      Parce que au moment où vous écrivez, alinéa, vous avez des preuves de l’innocence de JLM ? 

                      Vous avez des preuves ou alors faites vous parler votre « intime conviction » ? Vous en savez plus que tout ce qui a pu être écrit dans tous les médias ? Faîtes nous un article pour nous dire « pourquoi » JLM est innocent et chaque lecteur pourra juger sur pièce. Vous aurez bien compris que je ne parle pas de la « méthode » mais du fond du dossier ou des 2 dossiers. Le premier : problème des assistants parlementaires européens. Le second : financement campagne médiatique JLM. 


                    • nono le simplet 30 octobre 2018 08:11

                      @Legestr glaz

                      Parce que au moment où vous écrivez, alinéa, vous avez des preuves de l’innocence de JLM ? 

                      pas facile de prouver son innocence quand on est accusé de rien par la justice ...

                      sans mise en examen, où on est d’ailleurs malhonnêtement « présumé innocent » alors qu’une mise en examen provient d’une forte conviction de culpabilité, sans mise en examen, donc, on n’a pas à prouver son innocence, c’est seulement un procureur qui cherche des éléments pour établir une possible culpabilité ...



                    • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:01

                      @nono le simplet
                      Le but de la manip est bien de semer le doute.
                      Il faut être con ou azimuté pour ne pas le comprendre...


                    • nono le simplet 30 octobre 2018 09:06

                      @Le421
                      Il faut être con ou azimuté pour ne pas le comprendre...

                      les choses ne sont pas toujours très simples à analyser en politique ... mais là, en effet, c’est d’une limpidité absolue smiley


                    • Aristide Aristide 30 octobre 2018 10:00

                      @nono le simplet

                      sans mise en examen, où on est d’ailleurs malhonnêtement « présumé innocent » alors qu’une mise en examen provient d’une forte conviction de culpabilité, sans mise en examen, donc, on n’a pas à prouver son innocence

                      Vous devriez tout de même éviter d’écrire de telle contre vérité. En droit, on n’a JAMAIS à prouver son innocence, c’est à la justice de démontrer la culpabilité quelque soit le niveau de procédure.

                      La justice doit donc établir des faits, fournir des preuves, instruire le dossier, entendre les témoins, ... la personne accusée n’a jamais à prouver son innocence. 


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 15:40

                      [email protected] le simplet

                      Détrompez-vous ou prenez vos renseignents ! Il y a des questions qui se posent quand même. Que connaissez-vous du marché passé entre « médiascop » et la FI ? Y a t-il eu « appel d’offres » ? Vous êtes vous intéressé de près à cette société « médiascop » ? Pourquoi Alexis Corbières, en disponibilité de son administration, était-il rémunéré à part égale par la FI et par médiascop ? Il subsiste de nombreuses autres questions qui sont sans réponse et qui intriguent. 

                      Avez-vous pris le parti de fermer les yeux sur les éventuelles dérives de la FI, éventuelles ai-je bien écrit, jiusqu’à ce que preuve soit apportée ?


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 20:37

                      @nono le simplet
                      Et si l’enquête, sous le contrôle du Procureur, amène la découverte d’éléments à charge contre Mélenchon, ou quiconque de la FI, ou pas, il y aura « ouverture d’information » et les mis en cause seront toujours présumés innocents jusqu’au Procès et son prononcé. Et les appels seront toujours possibles et les mis en cause seront toujours présumés innocents. Ils ne seront coupables qu’après que toutes les voies de recours aient été purgées. 

                      Vous mélangez un peu tout. La procédure pénale ce n’est pas approximatif. 


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 22:13

                      @Cadoudal

                      Il faudrait se pencher sur cette affaire pour le comprendre, au plan procédural j’entends. Parce que, figurez vous que les reconduites à la frontière répondent à des critères très précis. 

                      Il ne suffit pas d’être étranger et démuni de document de voyage pour être reconduit à la frontière. Sans passeport et sans laissez passer des autorités consulaires, vous ne pourrez jamais être reconduit. 


                    • alinea alinea 30 octobre 2018 22:16

                      @Legestr glaz
                      Les faits sont donnés mais ni dans Libé ni dans médiapart !!
                      C’est difficile, hein, de changer de chaîne, et de s’apercevoir dans quel monde on vit !
                      « Ça n’arrive qu’aux autres », vous connaissez le film ?
                      Ben , non, ça nous arrive aussi, mais avec ce petit plus dû à la modernité : la bassesse de la calomnie. Ça plait tant au peuple !
                      Si vous voulez aider au ralentissement de la décadence, contentez-vous de politique, de défense ou d’attaques politiques.
                      Les preuves de l’innocence de JLM et de Chikirou et des autres, elles sont dans mon intime conviction, mais cette conviction s’étoffe d’années d’observation et de rencontres et aussi de cette connaissance que la jouissance du faire pour plus grand que soi est beaucoup plus profonde que le faire pour soi.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 23:13

                      @alinea

                      Votre « intime conviction », c’est bien ce que je disais. Et, peut être, j’écris peut être, votre idéologie ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que votre idéologie politique joue un rôle dans votre « intime conviction » ? 


                    • Legestr glaz Legestr glaz 30 octobre 2018 23:24

                      @Cadoudal

                      Vous ne pouvez pas faire la loi dans les autres pays ! Si le pays « d’origine » de ce criminel « refuse » de le reconnaître comme étant de cette contrée, et bien, la France se le garde ! C’est pas compliqué. Et les sanctions pour ce type ne peuvent être que françaises. Il purge la peine pour laquelle il est condamné et il fait comme des centaines de milliers de personnes « inexpulsables » parce que leur pays d’origine refusent de les reprendre en faisant semblant qu’ils ne viennent pas de chez eux.

                      Qu’est-ce que vous proposez ? 


                    • alinea alinea 30 octobre 2018 23:27

                      @Legestr glaz
                      Je n’ai aucune idéologie ; mais je sais ressentir les gens et cela ne m’a jamais trompée jusqu’à ce jour !
                      Il n’y a aucune raison d’être malhonnête, sauf celles qu’on vous vend pour faire passer pour normales les malversations de vos dirigeants.
                      Vous le comprenez ça ?


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 octobre 2018 23:32

                      @alinea Non ...et oui ... Et pis ...


                    • Legestr glaz Legestr glaz 31 octobre 2018 07:40

                      @alinea

                      Oui je le comprends très bien. En revanche, vous, ne pouvez admettre qu’il y aurait des possibilités que des malversations aient eu lieu au sein de la FI. Ceci, pour vous, est un hypothèse à écarter. J’appelle ça de « l’idéologie » parce que vous n’arrivez même plus à faire jouer votre sens critique. 
                      Il existe des « présomptions » qui, certes ne font pas un coupable, mais qui méritent des investigations. Même ceci vous le refusez au prétexte de votre « intime conviction ». 
                      https://blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/241018/les-trois-mensonges-de-sophia-chikirou


                    • nono le simplet 31 octobre 2018 08:15

                      @Legestr glaz
                      le procureur fait son boulot d’investigation ... enfin j’imagine ... et en tirera les conclusions qu’il estime « raisonnables » ... alors soit l’affaire sera confée à un juge d’instruction avec, donc, une mise en examen soit ... rien ...
                      si les faits sont « accablants » la mise en examen devrait être aussi rapide que pour F.Fillon, soit un mois maximum ... sinon les soupçons de manipulation politique deviendront « vraisemblables » pour le moins ...
                      je viens aussi de lire qu’Alexis Corbières avait été cambriolé ... j’imagine que c’est un faux cambriolage monté de toute pièce ... ( je n’en crois pas un mot et je l’écris, il y a tant de gens « 1er degré » ici)
                      qu’on se pose des questions sur la « culpabilité » est légitime mais qu’on refuse de s’en poser sur un « bashing politique » est contradictoire avec une prétention d’objectivité ...
                      wait and see ...


                    • alinea alinea 31 octobre 2018 16:14

                      @nono le simplet
                      oui nono, mais ce n’est pas contradictoire ! il y a tant de gens qui font confiance en leurs supérieurs hiérarchiques ( cherchez papa/maman) qu’ils sont sûrs que ceux-ci agissent toujours bien, ou du moins avec raison ! donc chercher des poux dans la tête des autres est exactement en corrélation avec n’en point chercher dans la tête du pouvoir !
                      Après on dit que c’est moi qui ai une idéologie, bon, on ne dit pas laquelle... même à lire en détail mon bon millier de pages, je crois que personne ne pourrait la définir !!


                    • nono le simplet 31 octobre 2018 16:29

                      @alinea
                      Après on dit que c’est moi qui ai une idéologie, bon, on ne dit pas laquelle...
                      ne te casse pas trop la tête avec certains ... je dirais même avec la plupart ...
                      essaie d’en faire un jeu même si ce n’est pas toujours facile ... mais quand on y arrive on se marre bien ... bon je suis plus zen que toi, j’ai un avantage ... smiley
                      signé : un soit disant bourgeois, référence à mes derniers échanges sur un autre article où j’ai sacrement rigolé ...


                    • pemile pemile 31 octobre 2018 16:43

                      @nono le simplet « signé : un soit disant bourgeois, référence à mes derniers échanges sur un autre article où j’ai sacrement rigolé . »

                      T’es propriétaire de ta brouette, c’est ton logement principal sur avox, cqfd smiley


                    • nono le simplet 31 octobre 2018 16:51

                      @pemile
                      et si tu possèdes un marteau et une faucille t’es communiste !
                      un compte en banque, capitaliste !

                      il est marrant le beau frère du mari de la sœur de Foufouille smiley


                    • foufouille foufouille 31 octobre 2018 17:06

                      @nono le simplet
                      et si tu as les deux, tu es quoi ?
                       smiley
                      j’ai deux faucilles et plusieurs marteaux donc je suis un méchant directeur de camp de rééducation communiste.
                       smiley


                    • nono le simplet 31 octobre 2018 17:19

                      @foufouille
                      j’ai deux faucilles et plusieurs marteaux
                      les faucilles je savais pas ... je ne pouvais pas savoir puisque tu vis en appart ...
                      les marteaux, je me doutais ...


                    • alinea alinea 31 octobre 2018 17:23

                      @nono le simplet
                      sûr que ta brouette te trahit, c’est d’un snob !
                      écoute donc ça :
                      https://www.youtube.com/watch?v=wiIchz1CFWU&list=RDJYREXxIbKI0&index=3

                      ça s’appelle la sourde, alors tu penses comme c’est super ! j’ai toujours des réserves dans ma souris, au cas où !


                    • nono le simplet 31 octobre 2018 18:18

                      @alinea
                      ça s’appelle la sourde, alors tu penses comme c’est super
                      merci c’était reposant et entraînant ... de prêter une oreille à la sourde ...


                    • Legestr glaz Legestr glaz 2 novembre 2018 06:42

                      @Cadoudal
                      Je crois que sur ce coup là vous êtes aveugle et que vous ne voyez rien du tout.

                      Je dis qu’il faut réfléchir à d’autres lois pour traiter le problème de l’immigration. Les « simplistes » qui parlent de « renvoyer dans leur pays » les personnes démunies de documents de voyage sont totalement à côté de la plaque pour les raisons que j’ai indiqué. Je le répète, pour vous et pour tant d’autres : vous ne pouvez pas reconduire quelqu’un dans un pays dans lequel il n’est pas reconnu. Est-ce que vous comprenez une phrase aussi banale que celle-ci ?

                      Et croyez bien que « l’humanisme » n’a rien à voir dans cette affaire.. Ce n’est pas l’article que vous mettez à ma disposition qui va m’éclairer. L’immigration, je connais bien mieux que beaucoup de personnes. Vous n’avez visiblement pas réfléchi au sujet. Je connais les solutions à apporter, vous, jamais vous n’en parlez de ces solutions. Vous voyez, vous avez un grand chemin à parcourir pour comprendre comment traiter l’immigration au delà de la ridicule phrase simpliste et niaise de les reconduire dans leur pays.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 08:51

                      @Legestr glaz
                      Ils ont cependant la possibilité d’envoyer dans un pays au prétexte que ce serait le leur, des enfants qui n’ont jamais mis les pieds dans le pays en question.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 2 novembre 2018 09:17

                      @Jean Dugenêt

                      Il y a nécessairement un préalable à un renvoi d’un étranger, même s’il est mineur. Il faut obligatoirement que le pays qui l’accueille le reconnaisse comme étant de ce pays. Cela ne peut pas être autrement. 


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 09:23

                      @Legestr glaz
                      C’est exact. Tout ce que vous dîtes sur les conditions légales des reconduites est exact. Je veux seulement souligner que dans le cas des enfants il y a une contradiction à parler de « leur pays » quand ils n’ont jamais mis les pieds dans le pays en question. Bien évidemment, ils ne sont renvoyés que parce que les parents sont renvoyés dans un pays où ils sont effectivement reconnus comme citoyens.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 2 novembre 2018 10:51

                      @Jean Dugenêt

                      Les enfants accompagnent toujours leurs parents. Ce ne serait pas une bonne chose que de séparer les enfants de leurs parents. 


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 15:02

                      @Legestr glaz
                      Cet article de Brigitte Pascal est tout ce qu’il y a de plus malhonnête avec des affirmations du style : si quelqu’un dit quelque chose qui me dérange alors c’est la preuve que c’est un menteur. Dans le titre, il est ainsi question de trois mensonges mais en lisant nous n’en voyons aucun.

                      Je prends en exemple le dernier cas (le troisième « mensonge » !!!!) :
                      "Enfin, pour se défausser de toute responsabilité, Chikirou a montré les factures com’ des campagnes de Macron et de Hamon. C’est un peu comme si un contribuable, n’ayant pas payé ses impôts, disait au fisc que son voisin de palier non plus n’a pas réglé l’IRPP : c’est très naïf comme démarche. Et ne convaincra nullement un juge d’instruction.« 

                      Oui elle a montré les factures com de Macron et d’Hamon. Ces factures prouvent que les deux candidats ont payé plus cher les prestations que Mme Chikirou était suspectée d’avoir surfacturé. Depuis plus personne ne parle des surfacturations qu’elle aurait faite. Cette Brigitte Pascal ose qualifier cette démonstration de »mensonge« ...

                      Cette Brigitte Pascal est-elle conne, incompétente ou malhonnête ? Il faut peut-être remplacer le »ou« par un »et".


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 19:00

                      @Legestr glaz
                      Certes, il vaut mieux qu’ils restent avec leurs parents mais n’est-il pas aberrant de dire qu’il faut les renvoyer chez eux alors que leur pays, si on leur demande leur avis, est manifestement la France.


                    • Legestr glaz Legestr glaz 2 novembre 2018 22:58

                      @Jean Dugenêt

                      Il me semble ne pas me tromper en écrivant que les enfants qui n’auraient pas connu le pays d’origine de leurs parents ne pourraient être que des enfants en bas âge ou très jeunes, c’est à dire nés en France alors que leurs parents, démunis de documents de voyage, résidaient dans notre pays soit au titre d’une demande d’asile politique soit à celui d’une demande d’asile économique. Difficile de demander l’avis de ces enfants dans la plus grande majorité des cas. En effet, comment se pourrait-il que des adolescents ne puissent pas connaître le pays de leurs parents tandis que ceux-ci seraient clandestins en France ? Ces cas peuvent exister mais ils se comptent sur les doigts d’une seule main. 


                    • Spartacus Lequidam Spartacus 29 octobre 2018 17:27

                      Faire ça juste après la leçon des gauchistes Brésiliens qui ont soutenu jusqu’au bout le voleur de Lula et se sont pris une gamelle comme une gamelle....

                      Soutenir un phsychopate Melenchon qui ne sait pas se contenir jusqu’au bout devrait devant des électeurs donner le même sentiment de rejet.

                      Incorrigibles gauchiste, même en connaissant le goulag ils pleuraient Staline, même en connaissant les conséquences de la réforme agraire ils soutenaient Pol Pot. Les pires autocrates, même devant les horreurs ils soutenaient...

                      Le Venzuéla idevant la misère endémique ils soutiennent encore...

                      Bref le déni de réalité est une sorte de marque de fabrique du gauchiste...

                      C’est toujours la faute des autres.


                      • blablablietblabla blablablietblabla 29 octobre 2018 18:07

                        @Spartacus
                        Staline bla bla , Venezuela bla bla bla, communiste bla bla ,gauchiste bla bla bla. spartacus le capitalisme arrive à sa fin, je lui donne 3ans même pas. La question qui se pose va t il disparaitre sans faire de vague comme le communisme d’urss ? là est la question .


                      • Spartacus Lequidam Spartacus 29 octobre 2018 21:49

                        @blablablietblabla
                        C’est ce qui te fait te lever chaque matin le capitalisme ! 

                         smiley

                        Çà fait depuis Marx que le capitalisme est considéré comme en fin vie.
                        Même les chinois ont mis des zones de libre échange et ont adopté le capitalisme....

                        Le capitalisme, c’est ce qui motive a donner le meilleur de soi même pour des gens qu’on ne connait pas.

                        Et il est pas mort demain. 


                      • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:05

                        @Spartacus
                        Le capitalisme ne survivra que grâce à la prochaine guerre. Il est en train de mettre tous le éléments en place pour ce faire.
                        Ça fera plein de boulot et plein de profits pour tout reconstruire !!

                        Vous en doutez ?
                        C’est con parce que ce seront vos gosses qui vont morfler.
                        Enfin, si vous en avez... C’est la mode de laisser les autres en faire.
                        Regardez notre Président.
                        Un pionnier de la GPA !!  smiley


                      • Aristide Aristide 30 octobre 2018 10:03

                        @Le421

                        C’est bizarre cette obsession sur la vie privée supposée de notre président, ... Vous ne manquez aucune occasion pour insinuer, propager, ... enfin la belle méthode des grenouilles de bénitiers. 

                        Qu’est ce que vient faire la GPA dans cette affaire ?


                      • Esprit Critique 29 octobre 2018 18:41

                        Le programme et les projets défendus par Mélenchon sont débiles.

                        Ce qui lui arrive est bien fait pour sa tronche, il n’a pas eu les couilles de dénoncer les magouilles judicaires contre Sarko dans l’affaire Bettencourt, contre Fillon durant la présidentielle etc ...

                        Ceci étant je soutient Mélenchon dans sa lutte contre les juges Macronistes et autres mur des cons qui veulent couler tous les adversaires de Jupiter.


                        • moebius 29 octobre 2018 21:00

                          @Esprit Critique
                           Donc esprit critique LR tentance Wauquiez  ?


                        • moebius 29 octobre 2018 20:54

                          Cet article s’adresse avant tout aux insoumis et certainement pas au ouvriers. Il s’adresse a ceux qui veulent encore croire a l’existence dans une France desindustrialisé d’un mouvement ouvrier. Cette croyance est sensee legitimer quelques bobo nostagiques ou issu de ce milieux mais qui n’ont jamais fichu un orteil dans une usine ? leur cul posé dans un senat ou un parlement quelconque à a faire le ventriloque d’une classe disparu pour avoir du galon en tentant de culpabiliser ceux qui ont reussit a s’en sortir 


                          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 octobre 2018 07:16

                            @moebius
                            Ce que je désigne par l’expression « mouvement ouvrier » n’est pas la même chose que « classe ouvrière » et je n’ai pas dit qu’il y a essentiellement des ouvriers dans le « mouvement ouvrier ». Karl Marx, Engels, Lénine, Trotski... n’ont jamais été des ouvriers.


                          • kalachnikov kalachnikov 29 octobre 2018 20:56

                            Cependant, en février 2017. Bien compulser, s’il vous plait, et bien déduire.


                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 octobre 2018 07:05

                              @kalachnikov
                              Que s’est-il passé en février 2017
                              Si vous voulez parler de l’affaire Pénélope Fillon il faut le dire explicitement et j’en parlerai.


                            • moebius 29 octobre 2018 21:07

                              Monsieur Jean de la Bruyére s’adresse ici à

                              la classe ouvriére 


                              • BA 29 octobre 2018 22:03

                                Sophia Chikirou avait une triple casquette :
                                1- elle était la maîtresse de Jean-Luc Mélenchon
                                2- elle était directrice de la communication
                                3- elle était prestataire de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

                                C’est cette triple casquette de Sophia Chikirou qui est le problème.

                                L’argent des cotisations des adhérents de La France Insoumise servait à enrichir Sophia Chikirou, la maîtresse de Jean-Luc Mélenchon.

                                Le parti La France Insoumise a versé 1,2 million d’euros à l’entreprise MEDIASCOP, qui appartient à Sophia Chikirou ! 1,2 million d’euros ! Merci pour elle, les cocus !

                                Campagne de Jean-Luc Mélenchon : certains documents contredisent les propos de Sophia Chikirou.

                                Après les propos de l’ex-directrice de communication du candidat de La France insoumise mardi sur BFMTV, la cellule investigation de franceinfo souligne pourquoi certains arguments de Sophia Chikirou sont contestables.

                                "Ni surfacturation, ni enrichissement personnel, ni détournement de fonds publics", a-t-elle affirmé. Sur le fond, certains des arguments qu’elle a avancés sont pourtant contredits par l’enquête de franceinfo et des documents que la cellule investigation révèle.

                                1- Ce qu’a dit Sophia Chikirou  : "Moi je n’étais pas donneur d’ordre. J’étais prestataire. Les donneurs d’ordre sont Manuel Bompard, le directeur de campagne, et la mandataire financier."

                                Sophia Chikirou conteste donc qu’elle ait eu une double casquette sur la campagne de Jean-Luc Mélenchon : à la fois donneuse d’ordre en tant que directrice de la communication et fournisseur, via sa société qui a facturé pour près de 1,2 millions d’euros de prestations. Cette singularité, qu’on ne retrouve chez aucun des concurrents de Jean-Luc Mélenchon, avait contribué à fonder le signalement qu’a effectué la commission des comptes de campagne auprès du procureur de la République de Paris. Bien que cette situation n’ait rien d’illégal en soi, Sophia Chikirou a tenté de minimiser son rôle au sein de l’équipe de campagne le réduisant à celui de simple « prestataire ». Pourtant, un document fourni par l’équipe de Jean-Luc Mélenchon à la commission semble infirmer ses déclarations. Cet organigramme de campagne recense tous les postes de l’équipe du candidat. Sophia Chikirou y est bien présentée comme directrice de la communication.

                                Un autre point semble fragiliser la position de la communicante. Elle affirme que les vrais donneurs d’ordre étaient le directeur de campagne, Manuel Bompard, et la mandataire financière, Marie-Pierre Oprandi. Eux seuls, selon sa présentation, avaient la faculté de passer commande au nom du candidat. Ce devrait donc être le cas des spots de campagne diffusés sur le réseau France Télévisions et réalisés par la société Story Circus pour un montant de 100 000 euros. Pourtant, c’est bien Mediascop qui semble avoir commandé ces spots puisqu’ils apparaissent sur la facture de la société de Sophia Chikirou qui les refacture à l’association de campagne de Jean Luc-Mélenchon. Si ces spots ont effectivement été commandés par Manuel Bompard ou la mandataire Marie-Pierre Oprandi, pourquoi ne sont-ils pas directement facturés à l’association de financement ?
                                Par ailleurs, franceinfo n’a trouvé trace d’aucun devis, contrat cadre, ou suivi de commande concernant Mediascop dans les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon.

                                2- Ce qu’a dit Sophia Chikirou : "On a 39 discours dont on extrait les audios […] vous créez le réseau social, vous l’organisez, vous éditorialisez, vous publiez, ce ne sont pas des manipulations rapides. […] ça doit prendre au bas mot 4-5 jours de travail."

                                Sophia Chikirou fait là référence à une prestation que franceinfo a relevée et qualifiée de « chère » sur une des deux factures de Mediascop : l’extraction et la publication des discours audio de Jean-Luc Mélenchon sur le réseau social Soundcloud. Chaque discours mis en ligne était facturé 250 euros hors taxe. La cellule investigation de franceinfo affirme que cette manipulation prend environ 10 minutes à être effectuée.
                                Tout d’abord il s’agit de 19 discours et non de 39. Pour justifier son tarif, Sophia Chikirou ajoute donc à la prestation indiquée sur la facture le temps de création d’un compte Soundcloud (qui s’apparente à un compte Facebook) et le fait d’ajouter un titre et un commentaire au fichier sonore que l’on publie. En estimant à une heure le temps de création du compte, qui s’apparente à un compte Facebook, avec une photo, et à cinq minutes le temps pour ajouter un titre, ajoutons une heure pour la gestion du compte, nous arriverions donc à environ 6,5 heures de travail facturées 4750 euros hors taxe.
                                Par ailleurs, la gestion du compte Soundcloud est déjà indiquée plus haut sur la facture, au milieu des tâches facturées dans le cadre du travail des community managers.

                                3- Ce qu’a dit Sophia Chikirou : "Je n’ai jamais eu un salaire plus de trois fois plus élevé que le salaire le plus bas dans mon entreprise. C’est un principe. J’ai créé Mediascop en 2011, c’était une SCOP. Le salaire le plus bas, c’est 1 300-1 400 euros, moi je suis à fois trois."

                                Si on comprend bien Sophia Chikirou, le salaire de dirigeante que lui verserait sa société serait de l’ordre de 4000 euros nets mensuels. Mais la présidente de Mediascop ne dit rien de ses revenus supplémentaires en tant qu’actionnaire unique de la société. Tout d’abord, constatons qu’en mars 2017, Mediascop a abandonné le statut de SCOP (société coopérative) pour celui de SASU (société par actions simplifiée à associé unique). Cette transition lui permet de pouvoir se rémunérer également en dividendes. Ce qu’elle va faire dès le 30 juin 2017 au moment où elle clôture ses comptes de l’année 2016.

                                Que constate-t-on ? Mediascop réalise 162 900 euros de chiffre d’affaires en 2016. Ce chiffre correspond aux premiers versements de l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la période de septembre à décembre 2016. La société n’avait quasiment pas d’activité les mois précédents la campagne et avait fait zéro euro de chiffres d’affaires en 2015. Grâce à ces premiers versements, Sophia Chikirou va se payer un salaire de 6 750 euros pour l’ensemble de l’année 2016. Et dans le même temps, elle décide de se verser 64 000 euros de dividendes grâce au bénéfice réalisé sur les quatre premiers mois de la campagne.

                                Le choix qui consiste, pour un chef d’entreprise, à se verser une faible rémunération et un fort dividende permet d’échapper aux cotisations sociales sur les salaires. L’actionnaire ne paie que la CSG/CRDS (15,5%) puis ses impôts comme sur tout revenu. En clair, sur les quatre premiers mois de la campagne où sa société intervient, Sophia Chikirou touche au plus 1 700 euros par mois de salaire et environ 54 000 euros de dividendes une fois la CSG payée.
                                Reste cette question : combien a-t-elle touché salaires et dividendes inclus en 2017, alors que sa société va encaisser près de 800 000 euros hors taxes de la part de l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon ? Mediascop n’a pas publié ses comptes pour cette année-là, grâce à une disposition légale propre au statut des SASU.

                                https://www.francetvinfo.fr/politique/melenchon/campagne-de-jean-luc-melenchon-apres-les-dementis-de-sophia-chikirou-la-cellule-investigation-de-franceinfo-maintient-ses-revelations_3001119.html


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 octobre 2018 22:30

                                  @BA
                                  Je ne répondrais pas à tout ce que vous dîtes. J’essaie, quant aux accusations portées contre Jean-Luc Mélenchon seulement de comprendre comme tout un chacun peut avoir envie de le faire. Ce qui est sans rapport direct avec la position de soutien inconditionnel que je défends.
                                  Je ne comprends pas, qu’une fois de plus, vous semblez, vous aussi, vous inscrire ici dans le cadre d’une mauvaise investigation accusatrice d’un journaliste aux ordres. Celui-ci s’est emparé de quelques factures de la société de com et s’est mis en devoir avec des calculs laborieux d’expliquer qu’il y avait une surfacturation. Avez vous déjà vu une estimation se faire sans comparaison. Oui, peut être, chez les critiques littéraires ou cinématographique, il arrive que quelqu’un prenne une oeuvre et s’emploie à la démolir. Mais il ne s’agit pas alors d’une évaluation. Toute évaluation ne peut être que comparative. Si vous dîtes qu’une prestation est surfacturée alors il faut exhiber une facture à moindre coût pour la même prestation. J’ai comme vous écouté Mme Chikirou. Son argument qui réduit à néant tous les autres est d’avoir exhibé deux factures, l’une pour la campagne d’Hamon et l’autre pour la campagne de Macron, avec des tarifs nettement supérieurs aux siens. Il n’y a plus rien d’autre à dire. Ceux qui dans ces conditions continuent à parler de surfacturation sont des imbéciles, des incompétents ou des personnes de mauvaise foi.
                                  Par ailleurs :
                                  Qui a constaté que Mme Chikirou est la maitresse de Jean-Luc Mélenchon et, si c’est le cas, qu’est ce que cela vient faire dans ce débat ? En quoi peut on dire que c’est une de ses casquettes. Se serait-elle prévalu d’être la maitresse de Jean-Luc Mélenchon dans cette affaire ? Je maintiens que, de mon point de vue, il faut laisser cette question à la presse de caniveau.


                                • kalachnikov kalachnikov 29 octobre 2018 22:48

                                  @ Jean Dugenêt

                                  Je me répète Dugenêt : qui en a fait des caisses au sujet de ce qui n’est qu’un secret de Polichinelle ? Qui s’est roulé avec une joie extatique dans le caniveau ? Qui a inventé de toutes pièces le caniveau qui n’en est pas un ? Qui a délimité ici le cercle moral où gambadent gaiement les cervelles sidérées ?

                                  Au passage, je note que certains zélotes qui traînent ici et injurient volontiers Mme Macron rapport au fait qu’elle soit plus âgée que son époux ne trouvent rien à redire sur le fait que leur idole frelatée se tape une jeunette. Leur côté insoumis au patriarcat sans doute. Un mot la Walter ?


                                • Sparker Sparker 29 octobre 2018 23:28

                                  @kalachnikov

                                  Vous faites fort pour creuser plus bas que le caniveau mais visiblement vous obtenez des résultats, bravo pour votre clairvoyance... si vous persévérez n’oubliez pas de nous en faire part, merci d’avance.


                                • kalachnikov kalachnikov 29 octobre 2018 23:38

                                  @ Sparker

                                  Je cite paris match, février 2017, lien donné par moi dans cette page, gras de ma main :

                                  La compagne de Jean-Luc Mélenchon tient elle aussi à son effacement. Furieuse que son nom soit apparu, dès 2012, elle accorde depuis des interviews au compte-gouttes tout en tentant de désamorcer la curiosité croissante des Français de plus en plus curieux de la vie privée de leurs dirigeants.

                                  Diplômée de Sciences po Grenoble, elle espère se préserver des «  embrouillaminis » politiques. Tout en dirigeant d’une main de fer la communication de Mélenchon.’

                                  Quelque chose à dire ?


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 octobre 2018 07:10

                                  @kalachnikov
                                  Ne faites pas d’amalgame. Je n’ai jamais évoqué les relations intimes (sexuelles, sentimentale... ) d’aucun leader politique. Je maintiens qu’il faut laisser cela à la presse de caniveau.
                                  Qui est « Walter » ?


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 octobre 2018 07:21

                                  @kalachnikov
                                  Pour ma part, je n’ai rien de plus à dire à cela que je n’ai déjà dit. J’inclus Paris-Match dans la presse de caniveau. Nous ne savons pas et ne cherchons pas à savoir d’où il sortent que Mme Chikirou est la compagne de JL Mélenchon. Cela n’est pas prouvé et cela ne nous regarde pas. Laissons la merde s’écouler dans le caniveau.


                                • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:10

                                  @BA

                                  1- elle était la maîtresse de Jean-Luc Mélenchon
                                  2- elle était directrice de la communication
                                  3- elle était prestataire de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

                                  Et alors ??
                                  C’est interdit ?

                                  Et elle était donneuse d’ordres ou c’était Manuel Bompard et Jean-Luc Mélenchon ?
                                  Soyons clair.

                                  Imaginez qu’au lieu de Sophia ce soit un gracile éphèbe bien bronzé comme certains les adorent... Là, vous vous seriez éclaté !!
                                  Et Sophia Chikirou, pardonnez-moi l’expression, mais « on en a baisé des plus vilaines »...
                                  Une pointe de jalousie, peut-être.


                                • Francis, agnotologue JL 30 octobre 2018 09:13

                                  @Le421
                                   
                                  pas mieux.


                                • kalachnikov kalachnikov 30 octobre 2018 11:59

                                  @ Jean Dugenêt

                                  Vous êtes mal entendant ? Mal comprenant ? Comme je vous l’ai dit, il s’agit d’un secret de polichinelle. Perso, je le savais car, quoique lisant peu la presse, quand je lis je suis attentif ; je connais le parcours de mme Chikirou, une personne de qualité, et donc, lisant Paris Match, je savais très bien de qui l’on parlait, m^me si elle n’est pas nommément citée. Au staff, de la Fi, où il n’y a évidemment pas de bénévoles et pas d’idéalistes et où vous ne serez jamais invité pour les petits fours et le champagne, tout le monde le sait. ’Tu veux parler à Jean-Luc, faut demander la permission à Sophia’. D’ailleurs, l’âme véritable de la Fi, c’est cette personne ; c’est elle qui a le génie, l’intuition. Mélenchon n’a jamais été qu’un second couteau dans toute sa carrière et il ne décolle que depuis que la demoiselle joue au ventriloque. Bon, je veux bien reconnaître un talent à Mélenchon : c’est un formidable acteur et c’est bien pour lui d’avoir rencontré un metteur en scène d’exception.Quelqu’un qui communique, qui raconte.

                                  En plus de ça, vous êtes mal informé. Des medias ont déjà parlé de cette relation, y compris avec photos. Le couple Mélenchon-Chikirou a systématiquement menacé ces medias, par avocats interposés, invoquant le respect de la vie privée. Excepté pour paris Match parce que mlle Chikirou n’est pas nommément citée et parce que cela entre dans la communication de la campagne présidentielle ; ça se passe au moment où votre pseudo champion de l’éthique allergique au people s’en va parler quinoa chez mlle Karine Lemarchand.

                                  Cela étant, la vie sexuelle et sentimentale des protagonistes m’importe peu. ce qui m’intéresse, c’est la notion de secret.

                                  Le tout Paris des décideurs connait cette liaison, le peuple l’ignore ou tout au moins est passé à côté. S’il y a un grief à retenir contre Plenel, c’est celui d’édifier le peuple.
                                  Deux scenarii au moins sont pensables. D’une part, puisqu’il n’y a pas de secret, Plenel et Mélenchon sont de mèche. Ils ont un interêt commun, qui est l’interêt de classe, contre le peuple. Plenel fait une pseudo révélation, son partenaire de jeu lui donne la réplique, le peuple est pris à témoin. (je reviendrai peut-être donner la motivation dans ce cas de figure, sachant qu’en fait, dans ce cas, au-delà de ces deux comédiens, c’est la classe des exploiteurs qui abuse du peuple et de sa candeur).

                                  En second lieu, une trahison effective de Plenel, sachant que cette annonciation faite au peuple va laminer le mouvement Fi. D’autant plus quand la cuisine interne du parti, qui n’a rien à voir avec la Vieme République mais ressemble furieusement à ’l’argent’ de Zola, va être révélée.

                                  A titre personnel, je pense que toute vérité doit être notoire, quelles qu’en soient les conséquences. Et démocrate sans être populiste, je ne pense pas que le peuple doit être tenu à l’écart de la vérité car il s’agit là d’un réflexe typique de domination.


                                • Sparker Sparker 30 octobre 2018 21:51

                                  @kalachnikov

                                  Oui oui, Mahaaaame Maaacron et son népoux
                                  Et le vieux libidineux et sa beurette...

                                  Creusez creusez mon ami, ce sera bientôt la liberté...


                                • Sparker Sparker 29 octobre 2018 23:30

                                  Merci pour le soutien, pour les trolls, bon ben c’est comme d’hab ça vole pas haut, ça laisse tout faire et ça se crois malin, rien de nouveau (malheureusement).


                                  • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:12

                                    @Cadoudal

                                    Ce qu’on apprécie chez les droitistes et leurs alliés, c’est le réflexe atavique qui les poussent à prendre leurs adversaires pour des neuneus incultes...

                                    C’est marrant, ça marche dans tous les sens les phrases creuses et vides de sens...


                                  • Sparker Sparker 30 octobre 2018 21:53

                                    @Cadoudal

                                    Bah pas besoin de les prendre pour... vu qu’ils nous prouvent tout le temps qu’ils sont...
                                    Quand on aime Zemmour on plus rien à prouver.


                                  • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 2018 08:08

                                    Mélenchon grande gueule est bien armé pour se défendre face a la morsure de la justice de Macron , ha j’oubliais que quand il a croisé par inadvertance le monarque il a fait « camembert » pchitttt la baudruche ....


                                    • capobianco 30 octobre 2018 08:43

                                      @zygzornifle
                                      «  ha j’oubliais que quand il a croisé par inadvertance le monarque il a fait « camembert » pchitttt la baudruche .... »

                                      Ah ! vous aussi utilisez les méthodes de « France infos » ? 


                                    • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 2018 08:46

                                      @capobianco

                                      Je l’ai vu a la télé au JT, pourquoi ça aurait du être censuré ? ....


                                    • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:14

                                      @zygzornifle
                                      C’est rigolo, la réflexion « Ah tiens, y’a pas Madame Merkel ? » a été passée sous silence...
                                      Phrase lue hier ou avant-hier.
                                      Prendre ses infos à la télé c’est comme faire une cure de thalasso à Fukushima !!


                                    • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:16

                                      @Le421
                                      Et on nous a déjà fait le coup avec Serge Dassault.
                                      Qui était devenu le « grand copain » de Mélenchon.

                                      Plus c’est gros, plus ça passe.
                                      Et les spectateurs...
                                      Bêêêê !! Bêêêêê !!


                                    • BA 30 octobre 2018 09:15

                                      Soupçons d’emplois fictifs et comptes de campagne : les deux affaires qui visent Mélenchon.


                                      La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon se trouve au cœur de deux enquêtes que les perquisitions du 16 octobre ont remises en lumière.


                                      Enquête n° 1 : les soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen.


                                      [ ... ]


                                      Enquête n° 2 : les irrégularités des comptes de campagne de La France insoumise.


                                      La seconde enquête concerne les comptes de la campagne de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017. Après l’examen des documents comptables communiqués par La France insoumise, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a, comme le prévoit la loi, publié lesdits comptes et les a validés le 13 février, ouvrant le droit à un remboursement par l’Etat.


                                      Mais, dans le même temps, la CNCCFP a noté plusieurs irrégularités et a dû retrancher 434 000 euros de dépenses qu’elle a considérées comme non liées à « la sollicitation des suffrages des électeurs ». Un élément qu’on retrouve dans beaucoup de comptes de campagne. Mais la commission a estimé cette fois que ces irrégularités constituaient des infractions pénales. Le président a donc transmis, le 16 mars, comme la loi le lui oblige, le dossier à la justice.


                                      Le parquet de Paris a pris la suite et ouvert une enquête préliminaire en avril pour « escroquerie et tentative d’escroquerie », « abus de confiance », « infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales » et « travail dissimulé aggravé ». Le procureur de Paris, François Molins, a saisi l’OCLCIFF afin d’enquêter sur une « éventuelle violation des prescriptions du code électoral relatives au financement des campagnes électorales ».


                                      Plusieurs éléments posent des questions dans les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, provenant de deux structures extérieures à la campagne : la société Mediascop, qui s’occupait des opérations de communication et qui a facturé 1,161 million d’euros de prestation à l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon, et l’association l’Ere du peuple, qui a facturé 440 027 euros de prestations diverses (conception de site, régie de meetings, communication, gestion des événements) :


                                      • onze prestations de Mediascop ont été jugées surfacturées par la CNCCFP pour un surcoût de 35 000 euros, retoqué par la commission ;


                                      • presque la moitié des factures de l’Ere du peuple a été jugée non remboursable par la commission (190 000 euros sur 440 000 euros dépensés).


                                      L’enquête préliminaire a donc pour objectif de déterminer si La France insoumise et les responsables de sa campagne électorale ont tenté de se faire rembourser par l’Etat des sommes qui, soit n’ont pas de lien avec la sollicitation des électeurs, soit ont été artificiellement gonflées dans un but d’enrichissement.


                                      Un soupçon renforcé par la double casquette de Sophia Chikirou, l’une des personnes au centre des questions des enquêteurs. Sophia Chikirou, qui a rejoint Jean-Luc Mélenchon en 2008, a été lors de la campagne à la fois la directrice de la communication du candidat insoumis… et l’unique actionnaire et présidente de Mediascop, la société qu’elle a cofondée en 2012 et qui a été la principale prestataire de la communication de la campagne. Sophia Chikirou, en tant que directrice de la communication, pilotait donc des opérations qu’elle facturait principalement à Mediascop, sa propre société.


                                      Un conflit d’intérêts manifeste qui est accrédité par le témoignage d’un ancien employé de la société interrogé par Radio France :


                                      « A la fin de la campagne, Sophia est venue nous voir. Elle nous a demandé de faire la liste de toutes nos réalisations, jusqu’au moindre visuel, il fallait absolument tout lui lister. Ensuite, elle a appliqué des tarifs pour chaque opération que nous donnions. »


                                      En parallèle de ces possibles surfacturations, la société de Mme Chikirou a attiré l’attention des enquêteurs par sa rentabilité bien au-dessus des chiffres habituels pour ce genre de prestataire. Inactive depuis 2013, Mediascop retrouve son activité au moment où sa présidente intègre la campagne de Jean-Luc Mélenchon, en septembre 2016. Durant quatre mois, Mediascop réalise un chiffre d’affaires de 162 900 euros pour un bénéfice net après impôt de 76 000 euros, soit une marge nette exceptionnelle de 47 %.


                                      Si Mediascop a réussi à dégager de telles marges, c’est parce que la société a de très faibles charges : elle n’a pas de locaux (tous ses employés travaillent au QG de la campagne) et refacture toutes ses charges de fonctionnement à l’association de financement de la campagne, une pratique inhabituelle qui a permis à la société d’engranger de gros bénéfices, et à sa présidente de se verser 64 000 euros de dividendes et 6 750 euros de rémunération de dirigeante pour les quatre derniers mois de l’année 2016.


                                      Ce sont les derniers chiffres disponibles de la comptabilité de l’entreprise, Mme Chikirou ayant changé le 31 mars 2017 le statut légal en société par actions simplifiées, ce qui ne la contraint plus à publier ses comptes annuels. Mais les nombreuses factures communiquées à la CNCCFP permettent d’estimer à environ 15 000 euros mensuels, en moyenne, la rémunération du travail de Sophia Chikirou pendant les huit mois de la campagne, là où les employés de Mediascop émargeaient pour beaucoup entre 1 500 et 2 000 euros par mois. D’autres membres de la campagne, en découvrant les factures, ont affirmé à Radio France avoir travaillé bénévolement à des tâches qui ont été facturées par Mediascop.


                                      Des informations qui pourraient prendre une dimension nouvelle depuis que Mediapart a révélé le 19 octobre que Sophia Chikirou entretient de longue date une relation « extra-professionnelle » avec Jean-Luc Mélenchon. De fait, note Mediapart, les sommes perçues par Mme Chikirou l’auraient été « à l’occasion d’une campagne présidentielle dirigée par un homme politique avec lequel elle partage une relation intime régulière ».


                                      Quant à l’association l’Ere du peuple, la CNCCFP a noté que la rémunération des salariés comportait une majoration variable selon qui était mobilisé, sans que la commission trouve de justification à ces majorations inégalitaires dont elle estime le surcoût à 152 000 euros. L’association ayant eu un rôle réellement structurant dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, la logique aurait commandé que l’Ere du peuple ait le statut de parti politique, comme l’observe Mediapart, avec toutes les obligations de transparence financière qui vont avec.


                                      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/23/soupcons-d-emplois-fictifs-et-comptes-de-campagne-les-deux-affaires-qui-visent-melenchon_5373413_4355770.html


                                      • Le421... Refuznik !! Le421 30 octobre 2018 09:22

                                        @BA

                                        On soupçonne l’éventualité de possibles emplois fictifs suite à une dénonciation de Sophie Montel, députée frontiste, laquelle s’est rétracté par la suite en invoquant une plaisanterie...
                                        On attends les millions d’euros bloqués à LFI...  smiley

                                        Souvenirs...

                                        https://www.youtube.com/watch?v=gus0b8Z-Ez8


                                      • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 30 octobre 2018 10:24

                                        @Le421
                                        Sophie Montel, c’est la casserole du F.N ....

                                        Elle a en permanence le feu au c.....

                                         smiley


                                      • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 30 octobre 2018 10:28

                                        Au fait j’avais lu quelque part que Macron avait fait disparaître quelques millions d’Euros .....

                                        La Cellule Investigation des journalistes de l’état Franc-Maçon devrait enquêter sur cette disparition....



                                        • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 30 octobre 2018 13:08

                                          @covadonga*722
                                          Bonjour à vous...

                                          Non aucune allusion, sauf à l’article que j’ai lu.
                                          S’il y a quelque chose qui cloche avec Mélenchon et qui me conforte dans une manigance, c’est son éviction du G O F .
                                          Cela prouve ce que je pense depuis très longtemps que l’état français est pourri de l’intérieur.....


                                        • claire1549 claire1549 30 octobre 2018 13:54

                                          Pauvre Mélenchon,il ne peut même pas compter sur ses frères du Grand Orient pour le soutenir !

                                          https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/10/30/grand-orient-de-france-des-francs-macons-reclament-la-suspension-temporaire-de-melenchon_5376511_823448.html

                                          La vie est vraiment trop dure pour les apparatchiks en fin de parcours qui ont bien profité de tous les avantages et privilèges de leur très longue carrière dans les ministères et sur les bancs de l’Assemblée nationale et du parlement européen !


                                          • kalachnikov kalachnikov 31 octobre 2018 01:23

                                            @ Jean Dugenêt

                                            Concernant les ’fondements bien fragiles’, pour vous instruire : 1,5 millions d’euros contestables, infractions civile, fiscale et pénale.

                                            Contrairement à ce que vous voulez faire croire, la chose ne s’est pas faite dans l’urgence, etc. Le signalement a eu lieu en février, les perquisitions en octobre. L’objet des perquisitions n’est pas de trouver des choses au hasard mais de saisir des pièces. 

                                            Il y a eu deux signalements, l’un de la commission des comptes et un autre de tracfin. L’apparition de tracfin est très intéressante.

                                            Qu’en penez-vous, mr dugenêt ? Savez-vous comment fonctionne tracfin, tout ce qui se passe avant qu’en dernière option cet organisme soit alerté ?


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 31 octobre 2018 08:45

                                              @kalachnikov
                                              "Contrairement à ce que vous voulez faire croire, la chose ne s’est pas faite dans l’urgence, etc. Le signalement a eu lieu en février« 
                                              Vous sortez ça d’où ? Quand et comment ai-je essayé de faire croire que »la chose s’est faite dans l’urgence" ?
                                              Si les accusations contre JL Mélenchon ont autant de fondement que celles que vous formulez contre moi alors ... C’est vous qui faites la démonstration.


                                            • kalachnikov kalachnikov 31 octobre 2018 09:00

                                              @ Jean Dugenêt

                                              Cette phrase est dans votre papier, non ? ’Il n’y avait manifestement pas urgence, aucun danger majeur qui puisse justifier cette procédure avec une telle mise en scène.’


                                              Votre propos selon lequel cette opération de police judiciaire a été calée sur le remaniement ministériel relève également de la mauvaise foi.

                                              Mais bref savez-vous comment marche tracfin sur le plan procédural ?


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 31 octobre 2018 10:01

                                              @kalachnikov

                                              Puisqu’il faut tout détailler reprenons au départ.

                                              Jean-Guy de Chalvron, un rapporteur de la commission de contrôle est en conflit avec d’autres responsables de cette commission. Il dit (vidéo sur le lien que vous donnez) : « J’avais un certain nombre de griefs (lesquels ?) à faire contre cette commission parce que je trouve que la commission est complètement irresponsable ? Pourquoi n’a-t-elle pas relevé les anomalies que j’avais moi-même relevées. On n’en serait pas là. Hein ! ».

                                              Qui est irresponsable : Guy de Chalvron ou ses collègues ?

                                              Il s’enferme donc dans sa volonté de pourfendre ses collègues et les « anomalies » qu’il a relevées dans le dossier de Mélenchon – anomalies dont la commission ne voulait pas tenir compte – se transforment finalement en plainte. Question intéressante : Pourquoi la commission n’a pas, dans un premier temps, retenue les « anomalies » relevées par Jean-Guy de Chalvron ?

                                              Etaient-elles fondées sur une véritable évaluation qui ne peut être que comparative ? Je ne le sais pas mais, dans tout ce qui a été rapporté dans la presse cela n’apparaît jamais. Ce sont donc des évaluations fantaisistes.

                                              Il dit lui-même que la grave anomalie qu’il a décelée consistait : « à charger en salaires la dite-association plus une autre association qui s’appelle Médiascope, de façon à surfacturer les prestations réalisées et vraisemblablement aider à la constitution d’un réservoir. »

                                              Remarquons d’ailleurs que l’expression « de façon à » nullement argumentée n’est qu’un procès d’intention et on attend les preuves d’une surfacturation. Mais, peut-être que c’est dans l’espoir d’obtenir ces preuves que les perquisitions ont été faites. On en revient au début. Suffit-il qu’un hurluberlu de ce genre imagine une fraude pour qu’un tel dispositif soit enclenché ?

                                              Le Jean-Guy de Chalvron se trouve du coup être l’objet d’une plainte pour diffamation. Voilà où cela le mène de vouloir emmerder ses collègues. Pour ce noble objectif, il aurait été bien avisé de trouver d’autres moyens.


                                            • kalachnikov kalachnikov 31 octobre 2018 22:07

                                              @ Jean Dugenêt

                                              Pour que le réservoir se remplisse, il faut l’alimenter en essence. Il se trouve justement qu’il y a eu un signalement tracfin. Etonnant, non ? Ce signalement tracfin peut également expliquer la procédure particulière réservée à qui, d’ailleurs ? La Fi, la personne Mélenchon ?


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er novembre 2018 13:49

                                              @kalachnikov
                                              Au lieu de lire vous interprétez. A propos de la question de la concomitance je pose une question à laquelle je ne réponds pas. La question de l’urgence dans le contexte de la phrase signifie seulement qu’ils pouvaient attendre, que rien ne justifiait cette intervention même si c’est une procédure de tracfin qui, à ma connaissance, n’a jamais demandé auparavant de perquisitions dans des domiciles privés.


                                            • kalachnikov kalachnikov 1er novembre 2018 14:44

                                              @ Jean Dugenêt

                                              S’il y a soupçon d’enrichissement personnel, il est logique qu’il y ait perquisitions dans des domiciles privés.

                                              Je me demande si vous pesez bien vos propos, ils m’apparaissent plutôt fantasques. Donc, il faudrait demander au délinquant éventuel quand cela lui sied de rendre des comptes. Ne croyez-vous pas que si l’on ne craint rien, on reste paisible ? Je vous laisse considérer les avantages dans un tel cas de figure et dans un tel contexte si l’on est injustement mis à la question.

                                              Tracfin n’a pas le pouvoir de demander des perquisitions, me semble-t’il. Après avoir été averti par un organisme bancaire, par exemple, de mouvements de capitaux inhabituels et suspects sur des comptes -, il procède à des vérifications et le cas échéant procède à un signalement. C’est la Justice ensuite, qui, en vertu de ce signalement, lance des procédures en vue de vérifier et monter le cas échéant une procédure judiciaire.


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er novembre 2018 18:19

                                              @kalachnikov
                                              Dans le cas présent aucune procédure judiciaire n’a été demandée puisqu’il s’agit d’une enquête préliminaire. Dans le cas d’une enquête préliminaire, pour les faits qui sont soupçonnés, il me semble bien qu’il n’y a jamais eu auparavant de perquisitions dans un domicile privé. Il me semble bien que vous inventez une règle en disant qu’il est logique de perquisitionné un domicile si un enrichissement personnel est suspecté. Dans toutes les affaires concernant les partis politiques (Urban, Sarkosy...) il n’y a jamais eu, au stade l’enquête préliminaire, de perquisitions dans un domicile prive. Il n’y a jamais eu non plus un tel déploiement de force avec autant de perquisitions simultanées.
                                              C’est cette disproportion entre les moyens mis en œuvre est la fragilité de simples soupçons qui constitue une dégradation de la liberté et un pas de plus dans l’autoritarisme et l’arbitraire. C’est ce qui m’amène à soutenir inconditionnellement Jean-Luc Mélenchon. C’est la forme que prend dans ces circonstances le combat pour la liberté.
                                              Ceci dit, je ne me prononce pas sur l’éventuelle culpabilité de Jean-Luc Mélenchon. Je me doute bien que pour ne pas paraître ridicule, le pouvoir politique et le parquet vont faire tout leur possible pour trouver quelque chose à redire. Je sais par ailleurs ce que vaut la mentalité de Jean-Luc Mélenchon (voir mon article : « Jean-Luc Mélenchon : les paroles et les actes »). Il n’hésite pas parfois à prendre un peu plus que ce qui lui est dû au détriment de la collectivité. Mais ce n’est pas ce qui est concerné dans les circonstances présentes. Quel que soit la suite qui sera donnée, il convient de réagir pour ne pas laisser faire une telle dégradation des libertés. Je ne reprends pas ici ce que j’ai dit dans l’article sur la montée du fascisme en Allemagne dans les années trente mais c’est de cela qu’il s’agit ici.


                                            • kalachnikov kalachnikov 1er novembre 2018 21:53

                                              @ Jean Dugenêt

                                              Je n’invente pas de règle. Mélenchon n’a aucune responsabilité juridique dans La France Insoumise ; il n’avait aucune légitimité à se trouver sur les lieux et très franchement l’Etat (via ses représentants) a été très gentil de supporter son esclandre télégénique. N’importe qui d’autre aurait pris comme de juste la branlée au tonfa, ou au moins fini en garde à vue. C’est donc à titre privé que son domicile a été perquisitionné, ce qui une fois encore laisse penser à un enrichissement personnel.


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 08:48

                                              @kalachnikov
                                              C’est toute l’affirmation de la dernière phrase qui crée volontairement de la part du pouvoir la confusion : la police fait des perquisitions cela prouve qu’il est coupable de quelque chose.
                                              Rien de ce qui est fait dans une enquête préliminaire ne laisse penser qu’il y a une culpabilité. Il n’est même pas mis en examen ce qui ne ferait pas de lui un coupable. Le pouvoir n’a toujours rien à proposer à des juges pour lancer cette procédure et c’est Jean-Luc Mélenchon lui-même qui est obligé de le demander afin de pouvoir faire valoir ses droits à la défense. Notons au passage cette contradiction du droit : un accusé a plus de droit que le citoyen quelconque notamment dans le cas d’auditions ou de perquisitions (présence d’un avocat...).
                                              Je trouve très bien que JL Mélenchon est usé de son statut de présidentiable pour réagir comme il a fait ce qu’effectivement le citoyen lambda n’aurait pas pu faire.
                                              Compte tenu de la façon dont se sont déroulées les élections présidentielles, il a autant de légitimité que Macron et sa réaction montre que s’il était président cette dérive envers les opposants n’aurait pas lieu. (cela ne l’empêcherait pas de trahir mais c’est une autre affaire).
                                              Je ne vois pas ce que vous voulez montrer en affirmant qu’il n’avait aucune légitimité à se trouver sur les lieux ce qui par ailleurs me parait contestable. Si le leader d’un parti politique n’a pas de légitimité à se trouver dans le local de son parti on se demande qui aurait cette légitimité. Par ailleurs, lors d’une enquête préliminaire le parquet fait à peu près ce qu’il veut. Il peut même lancer des actions qu’il n’avait jamais faites auparavant. Ce fut le cas ici. Je crois qu’il va falloir que le peuple s’en mêle pour fixer des limites.
                                              Le pouvoir a réussi à laisser entendre que Jean-Luc Mélenchon était coupable de quelque chose. La technique qui consiste à faire de la fumée pour affirmer ensuite qu’il n’y a pas de fumée sans feu est malheureusement efficace. Cependant le pouvoir s’est aussi décrédibilisé. On remarque que déjà plus personne n’ose parler de surfacturation.


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 2 novembre 2018 09:02

                                              @kalachnikov
                                              En ce qui concerne tracfin, il faut rappeler que cet organisme a pour but de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.
                                              Le signalement fait par trafin est, dans le cas présent, un artifice pour permettre à l’état au nom de ces soi-disant soupçons de ne pas verser l’intégralité du remboursement auquel Jean-Luc Mélenchon a droit.
                                              Ce signalement me semble abusif car à l’évidence Jean-Luc Mélenchon n’est aucunement lié au banditisme ou au terrorisme. Le recours à trafin, dans ce cas, est un pur artifice moralement condamnable. Il faut souhaiter qu’il soit aussi juridiquement condamnable.


                                            • kalachnikov kalachnikov 2 novembre 2018 22:04

                                              @ Jean Dugenêt

                                              C’est tracfin qui a démonté le mécanisme du micro parti de mme Lepen Jeanne, mécanisme mis en place pour maximiser les remboursements de frais de campagne.
                                              Vous avez raison contre vous. Tracfin ne s’intéresse pas aux petits larcins et le fait qu’il soit cité et ait procédé à un signalement est en soi révélateur. Et c’est justement cela qui selon moi explique la procédure (délits possiblement punis de plus de 5 ans de prison) et certains détails (la perquisition des domiciles).

                                              Du reste, manifestement, vous ne connaissez pas le fonctionnement de tracfin. Personne ne les envoie enquêter ; simplement certains secteurs comme l’immobilier ou la banque sont tenus par la loi de signaler des anomalies (il y a des procédures analytiques). Et parvenu là, tracfin effectue une enquête purement administrative et le cas échéant signale. Et c’est le parquet qui décide de poursuivre ou non.

                                              Ce signalement de tracfin explique peut-être la volte-face de l’organisme de vérification des comptes de campagne, histoire de faire belle figure.

                                              Vous me faites quand même marrer à vous réclamer de l’Etat de droit quand vous osez dénier l’élection du Président et supportez qu’un individu lambda mette le bronx dans une perquisition qui juridiquement (Etat de droit on a dit) ne le concerne pas. C’est l’Etat de droit mode insoumis, quand ça m’arrange.


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2018 22:12

                                              @kalachnikov

                                              Bof ...la Calédonie va rester française...salut les loups...


                                            • kalachnikov kalachnikov 2 novembre 2018 22:21

                                              @ Aita Pea Pea

                                              Les deux seules fois où j’ai voté, camarade : le referendum sur l’autodétermination pour la Nouvelle-Calédonie en 88 et récemment pour le frexit inconditionnel.


                                            • CYRUS L’ amoureux 2 novembre 2018 22:29

                                              @Aita Pea Pea
                                              Bonsoir ,
                                              J’ ais comme un doute sur l’ issue du scrutin ...
                                              Bien sur , l’ économie joue pour le maintient ,
                                              Mais les peuples ont parfois envie de liberté.

                                              Je crois encore moins a l’ indépendance totale , car les « voisins » anglais sont gourmand :)

                                              Bonne soirée


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2018 22:42

                                              @L’ amoureux nous verrons. Ce qui il y a de bien est le niveau du FLNKS ... Des gars intelligents que j’avais cotoyes en poly . .


                                            • CYRUS L’ amoureux 2 novembre 2018 23:14

                                              @Aita Pea Pea

                                              Oui ça va être un « test » , Je suis pour que les Kanak et les autres habitants se prononcent ... socialiste ou pas smiley
                                              L’ idéal pour nous métropolitain , serait de les persuader de rester dans une fédération française a PART ÉGALE ... Mais le code de l’ indigenat a fait bien trop de mal .

                                              Les des sont jété , j’ accepte d ’avance le verdict des urnes

                                                


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2018 23:16

                                              @L’ amoureux

                                              Les anglois envieux ça c’est sûr. Pour le scrutin on verra .


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2018 23:26

                                              @L’ amoureux

                                              Bauf ...branles toi bien avec ton code de l’indigenat ..



                                            • CYRUS L’ amoureux 2 novembre 2018 23:41

                                              @Aita Pea Pea

                                              Je ne suis pas sur que tu m’ ais bien lu , 
                                              je suis contre le code de l’indigenat , mais je ne me flagelle pas non plus avec ...

                                              Enfin je vais pas t’ en faire un fromage non plus .
                                              La branlette c’ est plus drôle a deux 

                                              Bonne soirée , résultat lundi/mardi ? 


                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2018 23:45

                                              @L’ amoureux

                                              Lundi.


                                            • CYRUS L’ amoureux 3 novembre 2018 00:06

                                              @Aita Pea Pea
                                              Merci bonne soirée


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 novembre 2018 09:37

                                              @kalachnikov
                                              Vous en êtes toujours au même raisonnement. Le fameux « il n’y a pas de fumée sans feu ». Il s’agit donc pour le pouvoir de faire le plus possible de fumée. Il en restera toujours dans le public la certitude que JL Mélenchon est bien coupable de quelque chose.

                                              C’est maintenant à propos de tracfin que vous tenez le raisonnement. Vous écrivez :
                                              « Tracfin ne s’intéresse pas aux petits larcins et le fait qu’il soit cité et ait procédé à un signalement est en soi révélateur. ».

                                              Le fait que tracfin soit intervenu n’est révélateur que d’une chose : le pouvoir à mis en œuvre la seule procédure qui lui permettait de ne pas rembourser intégralement JL Mélenchon de ses frais de campagne. Tracfin certes ne s’intéresse pas aux petits larcins puisqu’il ne s’intéresse en principe qu’au blanchiment du fric du banditisme et au financement du terrorisme. C’est donc un pas de plus vers l’arbitraire d’utiliser cette procédure contre un homme politique.

                                              Je ne suis pas au courant que tracfin soit intervenu dans l’affaire de Marine Le Pen. Est-ce tracfin qui a fait le signalement ? Dans ce cas il aurait agi hors de son champ normal de compétence. A-t-il été sollicité comme expert du contrôle de mouvements de capitaux après un signalement ? Cela serait différent.

                                              Vous ajoutez :
                                              "Et c’est justement cela qui selon moi explique la procédure (délits possiblement punis de plus de 5 ans de prison) et certains détails (la perquisition des domiciles)« .
                                              Vous avez raison de dire »selon moi" car il n’y a que vous pour imaginer cette explication.

                                              Vous vous lancez ensuite dans des explications sur les procédures de tracfin. C’est inutile. Personne n’a signalé de mouvements de capitaux suspects à tracfin. Sur la base des élucubrations de Jean-Guy de Chalvron le pouvoir a demandé de ne pas rembourser l’intégralité des frais de campagne et il a justifié cela par « l’intervention » de tracfin puisque c’est la seule procédure légale.

                                              Voua ajoutez :
                                              "Ce signalement de tracfin explique peut-être la volte-face de l’organisme de vérification des comptes de campagne, histoire de faire belle figure.« .
                                              Là encore vous avez raison de dire »explique peut-être« car cette explication n’entre que dans le roman que vous imaginez. Le revirement de la commission ne tient qu’aux disputes internes à cette commission. Personne d’autre que vous n’a émis d’autres explications.

                                              Vous ajoutez encore :
                                               »vous osez dénier l’élection du Président« .
                                              Je n’ai jamais dénié que Macron ait été élu mais j’ai expliqué dans quelles conditions il l’a été. Voir (lien ci-dessous) mon article : »D’où vient Emmanuel Macron et où va-t-il"
                                              https://www.facebook.com/notes/jeandugenet/do%C3%B9-vient-emmanuel-macron-et-o%C3%B9-va-t-il-/175050893018531/

                                              Encore une lecture qui pourrait vous « faire marrer ». Votre roman ne m’a pas fait franchement me marrer mais je ne l’ai guère trouvé passionnant.


                                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 3 novembre 2018 09:40

                                              @L’ amoureux
                                              Si j’ai bien compris vous vous retrouvez lundi pour une branlette à deux.
                                              Bonne jouissance !


                                            • BA 31 octobre 2018 17:30

                                              La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon se trouve au cœur de deux enquêtes que les perquisitions du 16 octobre ont remises en lumière.


                                              Enquête n° 1 : les soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen.


                                              [ ... ]


                                              Enquête n° 2 : les irrégularités des comptes de campagne de La France insoumise.


                                              La seconde enquête concerne les comptes de la campagne de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017. Après l’examen des documents comptables communiqués par La France insoumise, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a, comme le prévoit la loi, publié lesdits comptes et les a validés le 13 février, ouvrant le droit à un remboursement par l’Etat.


                                              Mais, dans le même temps, la CNCCFP a noté plusieurs irrégularités et a dû retrancher 434 000 euros de dépenses qu’elle a considérées comme non liées à « la sollicitation des suffrages des électeurs ». Un élément qu’on retrouve dans beaucoup de comptes de campagne. Mais la commission a estimé cette fois que ces irrégularités constituaient des infractions pénales. Le président a donc transmis, le 16 mars, comme la loi le lui oblige, le dossier à la justice.


                                              Le parquet de Paris a pris la suite et ouvert une enquête préliminaire en avril pour « escroquerie et tentative d’escroquerie », « abus de confiance », « infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales » et « travail dissimulé aggravé ». Le procureur de Paris, François Molins, a saisi l’OCLCIFF afin d’enquêter sur une « éventuelle violation des prescriptions du code électoral relatives au financement des campagnes électorales ».


                                              Plusieurs éléments posent des questions dans les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, provenant de deux structures extérieures à la campagne : la société Mediascop, qui s’occupait des opérations de communication et qui a facturé 1,161 million d’euros de prestation à l’association de campagne de Jean-Luc Mélenchon, et l’association l’Ere du peuple, qui a facturé 440 027 euros de prestations diverses (conception de site, régie de meetings, communication, gestion des événements) :


                                              • onze prestations de Mediascop ont été jugées surfacturées par la CNCCFP pour un surcoût de 35 000 euros, retoqué par la commission ;


                                              • presque la moitié des factures de l’Ere du peuple a été jugée non remboursable par la commission (190 000 euros sur 440 000 euros dépensés).


                                              L’enquête préliminaire a donc pour objectif de déterminer si La France insoumise et les responsables de sa campagne électorale ont tenté de se faire rembourser par l’Etat des sommes qui, soit n’ont pas de lien avec la sollicitation des électeurs, soit ont été artificiellement gonflées dans un but d’enrichissement.


                                              Un soupçon renforcé par la double casquette de Sophia Chikirou, l’une des personnes au centre des questions des enquêteurs. Sophia Chikirou, qui a rejoint Jean-Luc Mélenchon en 2008, a été lors de la campagne à la fois la directrice de la communication du candidat insoumis… et l’unique actionnaire et présidente de Mediascop, la société qu’elle a cofondée en 2012 et qui a été la principale prestataire de la communication de la campagne. Sophia Chikirou, en tant que directrice de la communication, pilotait donc des opérations qu’elle facturait principalement à Mediascop, sa propre société.


                                              Un conflit d’intérêts manifeste qui est accrédité par le témoignage d’un ancien employé de la société interrogé par Radio France :


                                              « A la fin de la campagne, Sophia est venue nous voir. Elle nous a demandé de faire la liste de toutes nos réalisations, jusqu’au moindre visuel, il fallait absolument tout lui lister. Ensuite, elle a appliqué des tarifs pour chaque opération que nous donnions. »


                                              En parallèle de ces possibles surfacturations, la société de Mme Chikirou a attiré l’attention des enquêteurs par sa rentabilité bien au-dessus des chiffres habituels pour ce genre de prestataire. Inactive depuis 2013, Mediascop retrouve son activité au moment où sa présidente intègre la campagne de Jean-Luc Mélenchon, en septembre 2016. Durant quatre mois, Mediascop réalise un chiffre d’affaires de 162 900 euros pour un bénéfice net après impôt de 76 000 euros, soit une marge nette exceptionnelle de 47 %.


                                              Si Mediascop a réussi à dégager de telles marges, c’est parce que la société a de très faibles charges : elle n’a pas de locaux (tous ses employés travaillent au QG de la campagne) et refacture toutes ses charges de fonctionnement à l’association de financement de la campagne, une pratique inhabituelle qui a permis à la société d’engranger de gros bénéfices, et à sa présidente de se verser 64 000 euros de dividendes et 6 750 euros de rémunération de dirigeante pour les quatre derniers mois de l’année 2016.


                                              Ce sont les derniers chiffres disponibles de la comptabilité de l’entreprise, Mme Chikirou ayant changé le 31 mars 2017 le statut légal en société par actions simplifiées, ce qui ne la contraint plus à publier ses comptes annuels. Mais les nombreuses factures communiquées à la CNCCFP permettent d’estimer à environ 15 000 euros mensuels, en moyenne, la rémunération du travail de Sophia Chikirou pendant les huit mois de la campagne, là où les employés de Mediascop émargeaient pour beaucoup entre 1 500 et 2 000 euros par mois. D’autres membres de la campagne, en découvrant les factures, ont affirmé à Radio France avoir travaillé bénévolement à des tâches qui ont été facturées par Mediascop.


                                              Des informations qui pourraient prendre une dimension nouvelle depuis que Mediapart a révélé le 19 octobre que Sophia Chikirou entretient de longue date une relation « extra-professionnelle » avec Jean-Luc Mélenchon. De fait, note Mediapart, les sommes perçues par Mme Chikirou l’auraient été « à l’occasion d’une campagne présidentielle dirigée par un homme politique avec lequel elle partage une relation intime régulière ».


                                              Quant à l’association l’Ere du peuple, la CNCCFP a noté que la rémunération des salariés comportait une majoration variable selon qui était mobilisé, sans que la commission trouve de justification à ces majorations inégalitaires dont elle estime le surcoût à 152 000 euros. L’association ayant eu un rôle réellement structurant dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon, la logique aurait commandé que l’Ere du peuple ait le statut de parti politique, comme l’observe Mediapart, avec toutes les obligations de transparence financière qui vont avec.


                                              https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/23/soupcons-d-emplois-fictifs-et-comptes-de-campagne-les-deux-affaires-qui-visent-melenchon_5373413_4355770.html


                                              • Attilax Attilax 31 octobre 2018 21:29

                                                « Inconditionnel » ? C’est à dire sans aucune condition ???

                                                Waow, c’est grave.

                                                Si vous apprenez dans deux mois qu’il a tué quelqu’un ou fait du trafic d’organes, je pense que votre « inconditionnellement » en prendra un sacré coup dans la gueule, vous pensez pas ?

                                                Toute prise de position est sujette à conditions et susceptible de fluctuer si ces conditions changent. On se marie « pour la vie » mais on divorce, je sais pas si vous avez remarqué.

                                                Pour bien mesurer les choses, il faut toujours un référentiel.

                                                Vous savez tout ? Moi pas. Je ne soutiens inconditionnellement personne, pas même moi-même.

                                                C’est suicidaire de mettre ça en titre, « soutien total » aurait été suffisant, là c’est impossible d’adhérer à un tel axiome ! Dommage, le fond de l’article, sur l’instrumentalisation des moyens de l’État est plutôt juste, même si c’est pas nouveau...


                                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er novembre 2018 13:53

                                                  @Attilax
                                                  J’ai déjà fait le point avec p’tite Annick sur cette question de vocabulaire dans les premiers commentaires. J’ai notamment donné de un lien sur de multiples exemples de l’utilisation de cette expression en contexte.
                                                  https://www.linguee.fr/francais-anglais/traduction/pour+leur+soutien+inconditionnel.html


                                                • illiadegun illiadegun 4 novembre 2018 11:49

                                                  Si j’ai bien compris,le problème de fond de l’article porte sur le fait que la justice -censée être indépendante se politise ouvertement ,que le parquet prend le pas sur le juge d’’instruction et 90% des commentaires s’écharpent sur ce qui est secondaire dans cette folle histoire : Mélenchon et la FI .... Voilà où nous en sommes.


                                                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 4 novembre 2018 19:20

                                                    @illiadegun
                                                    Vous avez complètement raison.
                                                    Cependant, il y a fort à parier que ceux qui veulent faire ainsi dévier la discussion sont des défenseurs de la politique agressive contre toutes les forces ouvrières et démocratiques. Si nous laissons faire, nous nous orienterions vers un système à la brésilienne. Bientôt, sous un prétexte quelconque, le pouvoir jettera en prison le leader du mouvement ouvrier le plus populaire.


                                                  • ETIENNE 4 novembre 2018 22:28

                                                    @ l’auteur.

                                                    Je n’aime pas l’idée de soutien inconditionnel. Surtout quand le soutien est accordé à un homme politique. Même ma mère, je ne la soutiens pas inconditionnellement, alors un politicard...


                                                    • Sparker Sparker 4 novembre 2018 23:37

                                                      @ETIENNE
                                                      C’est pas un soutien à vie d’une personne, c’est un soutien temporaire face à une situation à un moment donné, nuances.


                                                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 5 novembre 2018 11:00

                                                      @ETIENNE
                                                      Le soutien inconditionnel implique qu’en ne demandant aucune condition à celui que l’on soutient il n’est pas tenu de nous plaire en aucune façon. On peut même le détester profondément. Si on le soutient ce n’est pas pour lui faire plaisir c’est parce qu’on estime qu’il faut refuser l’action qu’il a subie car on juge qu’elle est condamnable en elle-même. Suivant le cas on peut estimer que cette action est immorale, injuste... Le plus souvent c’est parce que on estime que c’est une dégradation des droits, de la liberté, de la démocratie. C’est donc pour défendre l’état de droit, la liberté, la démocratie qu’on estime qu’il faut protester contre cette action. C’est cela le sens du soutien inconditionnel.


                                                    • ETIENNE 5 novembre 2018 11:13

                                                      @Sparker
                                                      Il n’est donc pas inconditionnel

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité