• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Soutien total à Peña-Ruiz

Soutien total à Peña-Ruiz

Invité à Toulouse par la "France Insoumise", à donner une conférence sur les "trois boussoles de la laïcité" aux Amfis de la fin août, Henri Peña-Ruiz a été injustement attaqué par une minorité de militants présents, en tronquant et en isolant un bout de phrase sorti de son contexte.

En effet, Henri Peña-Ruiz pour bien faire comprendre ce qu’était la liberté de conscience, a indiqué qu’il était tout à fait permis d’être « islamophobe » « cathéphobe » ou « athéphobe ». Ainsi, il indiquait qu’aucune religion, aucune pensée philosophique ou politique, n’était au-dessus de la critique. On a le droit, en « pays laïque » de pratiquer la religion de son choix ou de ne pas pratiquer. Tel est le théorème de base. En France, le droit de blasphémer n’est pas puni. Ailleurs, il peut valoir la peine de mort.

En France, le monde ne se partage pas entre islamophiles et islamophobes. La vie en société ne saurait se résoudre à l’établissement d’une jurisprudence de pratiques et de relations intercommunautaires. Cette option, c’est la pratique anglo-saxonne, libérale, précisément celle que Macron cherche à installer en France. Elle remet en cause les fondements de la République ! C’est cela qui est en jeu ! Et tous ceux qui connaissent bien Henri Peña-Ruiz, savent que c’est ce combat là qu’il mène.

La République Française veut des hommes et des femmes libres de leurs choix, aptes à l’esprit critique et à des choix de raison. La République ne peut être sous l’influence de groupes de pression, qu’ils soient religieux, financiers ou autres !

La République laïque accueille tous les hommes, quelles que soient leurs options spirituelles, à condition qu’ils acceptent volontairement la loi commune qui fonde son existence et qui est facteur de concorde, c’est-à-dire la laïcité. C’est cela qu’ont remis en cause ceux qui ont apostrophé si durement et indument, Henri Peña-Ruiz.

Que dit l’article 10 de la loi de 1905  ? « Nul ne peut être inquiété pour des opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public ».

Concrètement, cela veut dire que toute religion est renvoyée à un statut de conviction personnelle, d’opinion, donc discutable dans le cadre de la liberté d’expression et la liberté de conscience. C’est le socle de la loi de 1905, qui sépare l’Etat républicain des religions.

Le CNAFAL constate, à regret, que l’affaissement de l’école républicaine et laïque voulue par les libéraux, conduit à des confusions qui peuvent, à la longue, se révéler destructrices !

Les trois boussoles de la laïcité

Jean-Marie Bonnemayre,
Président du CNAFAL,
 

Jean-François Chalot,
Secrétaire général,
 

 

Le CNAFAL


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 4 septembre 16:47

    vu le nombre de SDF dans la ville, il y a effectivement plus urgent.


    • kimonovert 4 septembre 17:17

      Ne pas faire fi des AMFIS ! Quel jeu de maux pourri...la com a Chiquirou ?


      • bonnot 4 septembre 17:50

        C’est une reprise d’un dessin présentant la conférence, remarque désobligeante


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 septembre 18:41

          La faute à Macron...là faut pas deconner . Qui fout la merde sur les questions de laïcité depuis des décennies sinon l’extrême gauche « intellectuelle » et universitaire ?


          • Vredes Vredes 5 septembre 16:54

            @Aita Pea Pea Superbement dit. Le clientélisme et le communautarisme sont les 2 supports des néo bolchevistes de la France Insoumise, ça me rappelle Naulleau qui disait à Quattenens qu’il n’était pas républicain, ce qui est vrai et l’extrême gauche n’a jamais été républicaine.


          • CN46400 CN46400 4 septembre 19:24

            Article court, peut-être trop, parce que je n’ai pas compris ce que ces quelques FIs reprochent à Pena-Ruiz....


            • maQiavel maQiavel 4 septembre 22:28

              @CN46400
              Ce qu’on lui reproche, c’est d’avoir dit qu’on a le droit d’être « islamophobe ». Or pour ces quelques insoumis, ce terme ne renvoie pas à la critique de la religion musulmane mais à la haine des musulmans parce qu’ils sont musulmans. 

              Dans tous les cas, Pena-Ruiz a raison sur le fond mais il n’aurait jamais du utiliser ce terme. 


            • maQiavel maQiavel 4 septembre 22:43

              Je suis désolé mais non, le terme islamophobie n’a pas de contenu objectif et en tant que philosophe il s’est gourré en l’utilisant. Par ailleurs, si on va lire dans le dictionnaire, on se rend compte que ce terme est aussi assimilé au racisme et à la discrimination. Il y’a un véritable flou autour de cette notion. 


            • maQiavel maQiavel 4 septembre 23:38

              @Earth

              Si vous voulez remonter aux origines, savez-vous que ce mot « islamophobie » a été inventé en France dans les années 20 ( et non par les mollahs iraniens à la fin des années 70 comme on l’entend souvent ), qu’une acception de ce mot était synonyme d’arabophobie et qu’il était utilisé pour dénoncer certains acteurs politiques et colons d’Algérie ? La confusion autour de ce mot ne date pas d’aujourd’hui …


            • CN46400 CN46400 5 septembre 08:11

              @maQiavel
              Merci pour la précision, il n’a donc pas dit : « arabophobe », mais comme très souvent l’expression : « islamophobe » recouvre la même réalité, alors....


            • Albar Albar 5 septembre 12:08

              @maQiavel
              L’islamophobie est dans l’air du temps, une manipulation des gouvernants pour détourner le peuple de l’essentiel.
               Selon l’auteur ’’ ... la loi commune qui fonde son existence et qui est facteur de concorde, c’est-à-dire la laïcité ’’, soit, mais si Peña-Ruiz se montre judéophobe, on saura ce qu’il adviendra de lui, juste pour l’exemple de la soi-disant liberté d’expression, le ’’bouffon’’ Dieudonné est passé par là.
              .
              A bon entendeur


            • Albar Albar 5 septembre 12:17

              @Albar
              NB : Je ne soutien pas les pantins.


            • maQiavel maQiavel 5 septembre 12:52

              @Albar
              Il y’a tout de même des gens en France qui ont été tué au nom de l’islam, sans même parler des réseaux islamistes et leur grignotage communautariste de l’espace public, il est normal que le sujet de l’islam suscite des réactions parfois épidermiques au regard du contexte, même s’il y’a une manipulation des médias et des gouvernants pour faire diversion, il n’y a pas que ça non plus. 


            • Aristide Aristide 5 septembre 13:17

              @CN46400

              « islamophobe » recouvre la même réalité, alors....

              Voilà donc que ce mot n’aurait donc pas changé de sens, évolué depuis les années 1920 ? Allons, l’islamophobie est simplement la detestation et la crainte sur l’islam dans sa lecture intégriste. Et nullement la detestation et la crainte des centaines de millions de musulmans qui pratiquent leur religion dans le respect des règles des pays où ils vivent. Mais c’est facile de condamner, condamner ? C’est une spécialité assez connu dans cette vieille vraie gauche marxiste ... Les manipulateurs de type stalinien savent transformer le sens pour le rendre synonyme de racisme ...Ils sont assez friands de ce genre de glissement sémantique ...


            • Aristide Aristide 5 septembre 13:28

              @maQiavel

              ce terme est aussi assimilé au racisme et à la discrimination.

              C’est une victoire du CCIF qui a su faire passer dans le « langage usuel » un concept que le mot ne porte pas. Comment donc nommer la détestaton et la crainte de concepts religieux que l’on condamne autrement que par le suffixe de « phobie » ? Ne peut-on utiliser un mot que dans un seul sens ?

              PS : Le langage est toujours manipulé, une exemple quand le patronat ancien a su faire disparaître du langage commun la notion de cotisations patronales devenues des charges patronales. Le père Gattaz s’en félicitait ... 


            • maQiavel maQiavel 5 septembre 14:13

              @Aristide
              Ce terme était ambigu dès ses origine en fait, même s’il est vrai que le CCIF a su insister pour lui donner un contenu spécifiquement assimilable au racisme et à la discrimination. On peut utiliser un mot dans plusieurs sens mais ça devient source de confusion. 
              Pourquoi ne pas faire pour les religions comme on le fait pour les idéologies en général ? La détestation du communisme, du fascisme, du spécisme, du libéralisme est qualifiée respectivement d’anticommunisme, d’antifascisme, d’anti-spécisme et d’anti-libéralisme. Pourquoi ne pas en faire autant pour les idéologies religieuses ? Ainsi, la détestation du christianisme, du judaïsme, du bouddhisme ou de l’islam serait qualifié d’antichristianisme, d’antijudaïsme, d’antibouddhisme ou d’anti-islam.


            • Jonas 6 septembre 12:48

              @maQiavel
              Islamophobie se décompose en deux, mots : Islam religion et phobie peur. Donc , c’est la peur de la religion ,c-à-d de l’islam.

              Religion qui montre ses horreurs partout où elle est présente. Prenez une mappemonde , et parcourait avec un crayon de couleur les 57 pays musulmans et citez-moi - un seul pays où le slogan creux « religion de paix et d’amour » est appliqué ?  Oui , l’islam fait peur , non par ses découvertes , ses inventions et sa modernité , mais hélas par sa violence et cela est normal. 

               Beaucoup de gens ont peur de la thanaphobie-nécrophobie-vermiphobie-pogonophobie poinéphobie -mastigophobie etc , je vous laisse chercher la définition dans un bon dictionnaire. 


            • Jonas 6 septembre 12:50

              @maQiavel
              Citez le dictionnaire , qui assimile islamophobie au racisme et à la discrimination ? 


            • Désintox Désintox 6 septembre 15:08

              @maQiavel
              L’islamophobie est l’équivalent de l’antisémitisme, appliqué aux musulmans. Mais il est vrai que les deux termes sont étymologiquement incorrects par rapport aux notions qu’ils recouvrent.

              Combattre l’antisémitisme ne veut pas dire qu’on accepte d’être gouverné au nom de l’ancien testament.

              Combattre l’islamophobie n’est pas une allégeance au Coran.


            • Jonas 7 septembre 09:35

              @Désintox
              Non, l’islamophobie n’est pas équivalent a l’antisémitisme. L’antisémitisme s’est de s’attaquer aux juifs pour ce qu’ils sont, même ceux qui sont loin de leur religion ou qui s’en f... de leur religion. 

              En adoptant le concept d’« islamophobie ( piqué à l’imam Khomeyni ) l’islam cherche à intimidé et à dissuader les Français de regarder la réalité de cette religion.Il faut juger l’islam, non pas par rapport au discours trompeur des musulmans de France, qui ne représentent que 0,00001% des musulmans du monde évalués à 1 500 millions d’individus, mais par rapport a ce qui se passe dans les 57 pays musulmans. Leurs pratiquent religieuses , leurs rapports avec les minorités ethniques et religieuses , leurs rapports hommes/femmes ,La Liberté de la presse , la liberté de conscience , la liberté politique. Les droits de l’homme qu’ils revendiquent en Occident , alors qu’ils ne font jamais référence à leurs propres droits de l’homme de l’islam, basés sur la religion et signés par tous les pays musulmans au Caire( Egypte) en 1994. Augmenté dans les années 2 000. 

              L’islam est un tout » Din wa Dawla " religion et Etat. C’est pour cela que la démocratie aura du mal à s’établir dans ces pays. Et les musulmans qui vivent en Occident ne viennent pas de la planète Mars. D’ou les difficultés d’adaptation, ils viennent avec leurs valises , pleines de préjugés et préceptes religieux. 

              Dans une démocratie même imparfaite , comme celle de l’Occident , il y a une séparation des trois pouvoirs , Exécutif-Législatif et juridique . Rien de cela dans un pays musulman. Par ailleurs la laïcité, ( ’almanyah) mot récent en arabe est considéré dans ces pays comme athéisme et toute personne qui se dit athée risque soit la mort soit la prison.

              Citez-moi un seul musulman , pas deux , qui ose dire a la TV ou a la radio qu’il est athée et qu’il se fiche de la religion ? 


            • Giordano Bruno 4 septembre 21:47

              Quelle était donc cette mystérieuse attaque injuste ?


              • mmbbb 4 septembre 22:07

                « ne pas être  islamophobe » je suis d accord Chalot , il est inadmissible d avoir ce sentiment de rejet puisqu une partie de cette population fait tant d efforts pour etre aime .


                • maQiavel maQiavel 4 septembre 22:40

                  La véritable faute d’ Henri Peña-Ruiz ( que j’apprécie notamment pour ses travaux sur Marx ) est d’avoir utilisé le terme « islamophobe ». C’est un terme médiatique qui désigne tout et son contraire, un concept fourre-tout qui consiste à amalgamer ceux qui s’opposent à l’islamisme, ceux qui s’opposent à l’islam et les racistes. Lorsqu’il dit qu’on a le droit d’être « islamophobe », il voulait évidement dire qu’on a le droit de rejeter l’islam mais son propos pouvait être interprété comme la revendication au droit d’être raciste étant donné le flou sémantique du concept. C’est exactement l’erreur d’Etienne Chouard lorsqu’il a dit qu’on devrait avoir le droit d’être antisémite devant Elisabeth Levy. Lui voulait dire qu’on a le droit de rejeter la religion juive mais son propos pouvait être compris comme le droit d’être raciste envers les juifs.

                  Il faut éviter d’utiliser les concepts flous sans contours clairement délimités, surtout lorsqu’on est un intellectuel du calibre d’ Henri Peña-Ruiz, concept qu’il reconnait lui-même comme impropre.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 septembre 22:48

                    @maQiavel A partir du moment où tout le système médiatique reprend le therme ...difficile d’en réchapper.


                  • maQiavel maQiavel 4 septembre 23:03

                    @Aita Pea Pea
                    Sommes nous obligé d’utiliser le vocabulaire frelaté des grands médias ? Ils ne sont plus seulement prescripteur de conscience mais aussi de mots ? 

                    En tous cas, pas pour moi. 


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 septembre 23:10

                    @maQiavel

                    Bonsoir. En accord.


                  • bernard29 bernard29 5 septembre 09:58

                    @maQiavel
                    d’accord avec vous , on pouvait attendre de Peña-Ruiz, un peu plus de perspicacité dans l’emploi de ce vocable. 


                  • Aristide Aristide 5 septembre 13:31

                    @maQiavel

                    Sommes nous obligé d’utiliser le vocabulaire frelaté des grands médias ? 

                    Vous avez une proposition en place d’islamophobie ?


                  • maQiavel maQiavel 5 septembre 14:16

                    @Aristide

                    Le rejet de l’islam en tant que tel pourrait être qualifié d’anti-islam et le rejet de l’islamisme d’anti-islamisme.


                  • LFI est infiltrée par des islamo-gauchistes proches des frères musulmans. J’ai rencontré Pena-Ruiz lors d’une animation pédagogique de Profs des écoles, il y a quinze ans, à Pantin (93), il tenait un discours repris par Onfray aujourd’hui, et rien d’autre. A présent, les vrais défenseurs de la laicité sont à Debout la France et au RN ; la gauche ouvrière et laique, c’est fini !


                    • maQiavel maQiavel 4 septembre 23:43

                      @France Républicaine et Souverainiste

                      « Islamo-gauchiste » est un autre mot sans signification précise qui est utilisé pour amalgamer tous ceux qui ne sont pas sur une ligne anti-islam radicale aux islamistes.

                      « Islamo-gauchisme » et « islamophobie » sont deux concepts miroir utilisé par les uns et les autres pour anathématiser les opposants.


                    • maQiavel maQiavel 5 septembre 00:02

                      @Earth

                      Minable inversion ? Détresse ? Perdu la partie ? De quoi parlez-vous ?


                    • Djam Djam 5 septembre 11:07

                      @ Chalot

                      On le droit en effet d’être islamophobe, cathophobe ou tout autre « phobies » habilement jetées en pâture aux masses... Peut-on aussi être judéophobe ? LGBTophobe ?...

                      Quant à cette république que vous semblez chérir sans limite, faut-il vous rappeler qu’elle fut imposée par le sang, la terreur et une violence inouïe ?

                      Et cette laïcité tant revendiquée, n’est-elle pas devenue un laïcisme caricatural imitant, en feignant de ne pas le savoir, une nouvelle forme de religion intouchable ?


                      • CN46400 CN46400 5 septembre 12:38

                        @Djam
                        « Peut-on aussi être judéophobe ? LGBTophobe ?...
                         »
                        Non puisque la « judéoïtè » ou l’homosexualité ne sont pas un choix des individus mais un acquis génétique... comme arabe, inuite, indien, noir, blanc, etc....Par contre on devient musulman, catholique, athée etc... et ce choix vous expose au jugement, plus ou moins discutable, des autres... Pena Ruiz a donc, malgré les apparences couramment admises, raison !


                      • maQiavel maQiavel 5 septembre 12:59

                        @CN46400
                        Seulement, une acception du terme« judéophobie » a pour contenu le rejet de la religion juive,. 
                        Il y’a là aussi un amalgame avec le racisme envers les juifs, c’est un aussi mauvais terme qu’islamophobie. 


                      • CN46400 CN46400 5 septembre 13:51

                        @maQiavel
                        Une autre terminologie devrait être employée. Les juifs sont des sémites de religion juive, et les islamiques sont des sémites de religion musulmane. L’antisémitisme est répréhensible, mais pas les critiques des religions juives ou musulmanes. On mesure là, la pertinence de l’intervention de Pena-Ruiz qui est donc loin d’être anodine...


                      • maQiavel maQiavel 5 septembre 14:23

                        @CN46400
                        Oui sur le fond son intervention est pertinente mais les mots qu’il a utilisé prêtent à confusion. Il reconnait lui même que le terme « phobie » n’est pas approprié. 


                      • JP94 5 septembre 16:56

                        @Djam
                        Vous avez un abonnement à Gringoire ? Il me semblait qu’il avait cessé de paraître en 1944. Peut-être l’Action française ? 
                        La République une « violence sans nom »...

                        La Laïcité, une religion ??
                        Vous faites l’amalgame entre les falsifications des pseudo-laïcs comme Vals, Macron, Sarkosy et les vrais ( qui d’ailleurs peuvent être aussi bien athées que croyants).

                        Je vous conseille d’apprendre l’Histoire de la Révolution au lieu de vous ranger dans le troupeau bêlant mené par les Furet et consorts.

                        Oui, la République est sacrée, et elle est un enjeu. Mais votre idéologie conservatrice vous rapproche de ceux qui détruisent aujourd’hui la république et dont ils usurpent le nom. 


                      • ddacoudre ddacoudre 5 septembre 11:48

                        Bonjour Dans ces qualification il y des confusions surprenantes La xénophobie est la est la peur de l’étranger. Et la phobie est une peur irraisonné, un trouble psychique. La xénophobie est donc la peur irraisonné de l’étranger. En l’espèce ceux qui sont Islamophobe ou autres phobies ont des troubles psychiques qui ne relèvent pas de la critique politique. Je ne vois là ni de raisons de interdite ou d’en faire un critique politique. Ceux qui sont islamophobes sont des gens pathologiquement malade qu’on se le dise et ça se soigne. Qu’on se le dise. Pourtant, nous savons que le racisme est interdit, il existe bel et bien, contre toutes réalités scientifiques, sur de seules données d’observation culturelles que l’on étaye. C’est gens là pour contourner l’interdit se cachent derrière la notion l’islamophobie. Je pense qu’il et qu’ils auraient plus avisé de se fonder sur la notion pathologique que sur celle politique. La haine, et la colère sont des émotions normales, aversion irraisonné une pathologie Être anti islam ou anti sémites ou anti Capitalistes sont des positions politiques. Etre Islamophobe capitalophobe, semitophobe, agoraphobe et tous ses frères phoniques sont des « maladies »

                        Cordialement ddacoudre OverBlog


                        • paulau 5 septembre 12:01

                          L ’article mériterait d ’ être plus analytique. Quand on connaît l ’ affaire il est intéressant mais il faut écrire pour le lecteur qui ne sait rien.

                          Un nouvel article des mêmes auteurs , mais plus complet, serait le bienvenu cat l ’affaire soulevée est d ’importance.

                          C ’est la première fois que je trouve un article de Chalot pertinent ; ça mérite bien un nouveau petit effort de sa part.


                          • Léon 5 septembre 12:29

                            On a déjà eu ce procès de mauvaise foi de la part d’une partie de LFI et des editocrates à propos de l’imprécision de Chouard sur les camps.


                            • jymb 5 septembre 13:33

                              Les faits sont têtus 

                              Dans la vrai vie, on peut se moquer des prêtres, invariablement décrits comme pédophiles, faire des pubs avec des moines rondouillards et bafreurs, faire des Gay Prides déguisés en « bonnes soeurs » , faire des micro trottoirs dans des manifs x ou y pour se gausser de cathos honteusement propres sur eux 

                              Osez ridiculiser un rabbin ou un musulman en patenôtre...je n’ose pas imaginer l’écrasement judiciaire qui vous attend assorti d’un déluge d’opprobre hypocrite. Et certains l’ont parfaitement compris qui manipulent avec virtuosité leur indignation ultra sélective 


                              • Albert123 5 septembre 15:39

                                « La République Française veut des hommes et des femmes libres de leurs choix, aptes à l’esprit critique et à des choix de raison. »


                                c’est juste faux, la république n’a cessée de briser le peuple de France depuis qu’elle est en place, instaurer un régime de censures diverses et variés et d’asseoir son autorité en dépit de la souveraineté qu’elle prétend accorder au peuple.

                                quand à LFI, ce sont ceux qui en font partis qui en parlent le mieux :

                                 « Que la France et tous les Français aillent niquer leurs mères » 

                                Manon Monmirel en 2019 et accessoirement suppléante du député LFI COQUEREL lors des dernières élections européennes.


                                Pour les hypocrites qui ne sont pas foutus d’enchaîner le terme « judéophobe » après avoir enfiler comme des perles les termes « islamophobe », « cathéphobe » et « athéphobe », ils ne méritent aucun soutien non plus.


                                les faux cul de gauche qui monopolisent l’espace pour que surtout rien ne bouge on s’en passe.
                                 




                                • OMAR 5 septembre 20:36

                                  Omar9

                                  .

                                  @CHALOT :"Henri Peña-Ruiz pour bien faire comprendre ce qu’était la liberté de conscience, a indiqué qu’il était tout à fait permis d’être « islamophobe » « cathéphobe » ou « athéphobe ».

                                  .

                                  Il aurait dû ajouter « judéophobe » et ainsi éviter toutes les « confusions qui peuvent, à la longue, se révéler destructrices ! » (sic)

                                  .

                                  Mais H. Peña-Ruiz

                                  a dû surement appliquer la loi « Gaysot » dans toute sa laideur.

                                  .

                                  C’est pour cela que je lui pardonne et le soutiens..


                                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 6 septembre 02:32

                                    J’aime l’humanité, je voudrais le bonheur pour tous les humains de tous les continents, de toutes les origines.

                                    Je crains les religions, le christianisme dont la catholique, sa justice si cruelle jadis et si douce pour les pédophiles maintenant.

                                    Je crains l’Islam et sa charia. Je crains la religion juive, sa torah et son Talmud.

                                    Pour tout arranger, je suis Insoumise et j’apprécie Henri Péna-Ruiz

                                    Où est le blasphème là-dedans ?


                                    • Le421 Le421 6 septembre 08:37

                                      Il faudrait inventer le concept de « religionophobe », ça m’irait bien...

                                      Je considère en effet que toutes confondues, les religions ont été la cause des plus grands massacres passés et probablement à venir.

                                      Je ne vois pas mieux un catho haïssant un musulman que l’inverse.

                                      Pour moi, ce sont des preuves d’antiquité mentale...

                                      Désolé pour les croyants, mais c’est mon point de vue.

                                      Et j’ai un paquet d’exemples passés et présents à votre disposition !!


                                      • Jonas 6 septembre 12:32

                                        Je soutien doublement Pena-Ruiz pour son courage. En premier lieu pour avoir déclaré que l’on a le droit d’être islamophobe et deuxièmement de le faire devant la formation de la France insoumise dont le tiers des députés sont du 9/3.

                                        La France est un pays laïc qui reconnaît toutes les religions , mais les tient à distance. Les musulmans vivant en France , pays mécréant sont plus heureux que dans les pays musulmans. 

                                        Cette formation politique , parle de l’islamophobie en France mais ferme les yeux sur les persécutions des musulmans Ouïgours en Chine et les musulmans asiatiques , les Rohingyas chassés de Birmanie , comme ce qui se passe en Tchétchie, Daguestan et Ingouchie. On ne peut pas être des soutiens de XI Jinping et Poutine tout en les critiquant. 

                                        Je rappelle que c’est l’imam Khomeyni qui a fait resurgir ce concept, pour éliminer toute l’opposition iranienne qui l’avait aidé a prendre le pouvoir, dont le malheureux Parti communiste mal inspiré, le Toudeh. 

                                        En France c’est l’ancien président du MRAP, Mouloud Aiounit , qui s’est emparé de ce slogan , pour le mettre sur le même plan que l’antisémitisme, ce qui n’a strictement a voir. 

                                        Or l’islamophobie est utilisée par les adeptes de cette religion pour empêcher les gens de voir la réalité de la violence de celle-ci , aussi bien dans les pays où elle est majoritaire comme dont les pays où elle s’est installée récemment. 

                                        La « Phobie » c’est la peur, et plus de deux cents cas de qui font peur existent, je citerai quelques uns : Toxiphobi ( peur du poison).Sciophobie ( peur des ombres) .Kinétophobie ( peur du mouvement )Traumatophobie ( peur des blessures).Acrophobie ( peur de se qui est élevé).Altomophobie( peur de l’altitude) Monophobie ( Peur d’une seule chose) etc. 

                                        La question est , comment ne pas avoir peur de l’islam , vu , le spectacle horrible que cette religion donne chaque jour d’elle-même.

                                        Je ne rappellerai pas les nombreux attentats commis par les adeptes de cette religion en occident, Belgique-France-Espagne-Angleterre-Pays-Bas -Suède-Allemagne-Etats-Unis— Canada -Australie etc. Ni les guerres intestines et coups d’états nombreux depuis les indépendances. Quelques chiffres : guerre civile Algérienne , + de 200 000 morts. Guerre civile au Liban, 150 000 morts .Guerre au Soudan avant la partition , 2 millions de morts. Massacre au Darfour , par l’ancien président Omar El-Béchir , 300 000 morts. Guerre Iran/ Irak, 1 million de morts etc , même l’Indonésie ( pays le plus peuplé de l’islam) n’a pas échappé au massacre en 1965 , par Suharto entre 800 000 et 900 000 morts. Evidement , la Syrie, l’Irak, le Yemen, Libye , Bahrein etc . Je laisse de côté la Turquie, le Pakistan , l’Afghanistan , l’Iran etc qui montrent le vrai visage de l’islam. 

                                        Les pays les plus«  islamophobes » au sens que lui donnent les musulmans , pour empêcher trottes critiques , sont les pays musulmans eux-mêmes. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès