• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Stigmatisation des chômeurs : Macron pire que Sarkozy

Stigmatisation des chômeurs : Macron pire que Sarkozy

Macron s’attaque durement aux chômeurs, avant de s’en prendre aux retraités. Sa guerre antisociale s’inscrit dans la continuité du sarkozysme. Les chômeurs devront accepter n’importe quel boulot, au risque de se retrouver sans un sou ! Dommage que le revenu minimum d’existence n’ait pu être mis en place…

Le souriant, sémillant jeune et beau président de la République française, que désormais la Voie Lactée elle-même nous envie, vient de tomber le masque, à propos des chômeurs, relégués au rang de parias de la société. Macron, comme l’était Sarkozy, est bien le président d’une casque de riches, dont il faut, coûte que coûte, protéger l’image (eux ils bossent) et surtout les intérêts.

Pour ce faire, comme son fâcheux prédécesseur, rien de plus efficace que de culpabiliser à mort les « fainéants » qui ne « veulent » pas trouver de travail, çà les marginalise aux yeux des autres, les « bons » Français qui bossent, eux ! Bientôt viendra le tour des retraités, déjà maltraités fiscalement pour 80 % d’entre eux, avec la hausse de 1,7 % de la CSG, pour ceux des « privilégiés », dont la pension atteint et/ou dépasse 1200 € par mois.

Comme la droite sarkozyste haineuse, renforcement du flicage

Macron applique contre les plus fragiles les mêmes recettes coercitives que Sarkozy. Lui, le fils de bourgeois provinciaux -des parents médecins - qui n’a probablement jamais connu les privations et la galère, joue les gros bras contre des gens qui sont dans l’impossibilité de se défendre. Nous voilà revenus aux années noires du sarkozyme, où la parole était monopolisée, à l’assemblée nationale par des parlementaires haineux, comme ce peu reluisant député de la Creuse, Jean Auclair, en 2005, qui ne cessa de taper publiquement sur les chômeurs, en les traitant de fainéants.

Attaques odieuses souvent répétées, à l’exemple de Gérard Longuet, en 2015, pour qui « les chômeurs français ont des poils dans la main ». Des attaques émanant principalement de cette droite sarkozyste et filloniste, qui a manifestement comme seul argument une hargne chevillée au corps contre ceux qui ne s’en sortent pas, dans cette société dominée par la loi de la jungle ! Les contrôles vont donc être renforcés. Macron assume le durcissement du flicage, alors que la "fraude" n'implique qu'une infime minorité de gens ! 

Tout faire pour précariser les gens

Les mesures révélées par le « Canard enchaîné », dans sa dernière livraison, sont les plus répressives et les plus régressives jamais prises sous la 5ème République. Les demandeurs d’emploi qui refuseront deux emplois censés « convenables » sans autres considérations, telle que la distance du lieu de travail, par rapport au domicile, la baisse du salaire, par rapport au précédent, etc., verront leurs allocations réduites de moitié, pendant deux mois, puis carrément supprimées.

Nous y sommes ! Le modèle ultra-libéral, à la mode allemande, qui légalise, généralise et pérennise la précarité, va être mis en place par Macron. Il sera avalisé, sans sourciller, par les députés godillots sans conscience de LREM. En dépit des affirmations rassurantes du frétillant président, pendant son séjour dans les Pyrénées, les demandeurs d’emplois, déjà confrontés, depuis l’ère sarkozienne, aux petits capos de Pôle Emploi, formés pour radier à la hache, plutôt qu’à aider concrètement, ont de quoi se faire du souci. (1)

Contraindre des gens à chercher des emplois que les entreprises leur refusent

Les jeunes, bien sûr. Les plus âgé(e)s, en particulier, sachant qu’à partir de 45/50 ans, malgré leur expérience, ils n’intéressent plus les entreprises. Mais peu importe, Macron va les contraindre à chercher des emplois que le marché leur refuse ! Ubuesque !

Le revenu minimum d’existence, défendu par Benoît Hamon, était et demeure le moyen le plus efficace de permettre à chacun de (sur)vivre dignement. Dommage que le candidat socialiste frondeur n’ait pas rallié Mélenchon à la présentielle de 2017. Si cela avait été, cette mesure humaniste aurait pu être envisagée. Elle aurait épargné, pour la énième fois en deux décennies, l’ignoble opprobre que la Macronie veut jeter sur nos concitoyens les plus en difficulté.

 

Verdi

Jeudi 28 décembre 2017

 

(1) Vrais chiffres chômage novembre 2017, 18600 chômeurs de moins et 319100 radiés ce mois-ci

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 décembre 2017 15:24

    bof, sarko a essayé. donc à moins de fabriquer des millions d’emplois magiquement.


    • Eric F Eric F 29 décembre 2017 15:53

      @foufouille
      eh oui, TOUT EST Là , ce n’est pas en harcelant les chômeurs que cela créera 3 millions d’emplois. Les chômeurs feront davantage de lettres de candidatures même là où ils savent n’avoir aucune chance d’être retenus, cela submergera juste les services RH des entreprises et les services de contrôle de Pôle Emploi... Certains sortiront des stats quelques jours pour un CDD de ramasseur de muguet.


    • 59jeannot 30 décembre 2017 08:06

      @Eric F
      la multiplication des demandes d’emploi fera le bonheur de la poste, et des corbeilles à papier des patrons qui ne prendront même pas la peine de répondre.



    • Eric F Eric F 30 décembre 2017 18:53

      @59jeannot
      Il y a une réponse-type envoyée systématiquement : « nous examinerons soigneusement votre candidature [tu parles !],sans réponse de notre part sous un mois, considérez que votre candidature n’est pas retenue »


    • baldis30 31 décembre 2017 21:54

      @Eric F
      bonsoir,

       J’approuve totalement ce que vous écrivez et en particulier un terme dont on ne s’aperçoit pas de l’importance qu’il a pris dans TOUTE la vie ordinaire des citoyens ... il s’agit du mor « harcèlement » !

       Car il n’y a pas que ce domaine hélas, ni aussi le domaine sexuel , où l’on peut constater que notre époque est celle du « Harcèlement » .... Par la poste, par internet, dans les lieux publics, par la pub, la radio, la télé , les médias ... je me demande où N’EST PAS le harcèlement  !


    • Pere Plexe Pere Plexe 28 décembre 2017 15:55

      Mais pourquoi donc ceux qui nous promettent le plein emploi, au prix de la précarisation généralisée, se préoccupent ils autant de fliquer les chômeurs ?


      Au moins pourraient ils faire semblant de croire aux sornettes qu’ils nous servent ! 

      On sait que seul 5% des chômeurs indemnisés ne respectent pas leurs obligations...
      Dit autrement 95% des chômeurs indemnisés les respectent totalement. 
      Et que le coût de cette fraude est environ 100 fois inférieure à celui de la fraude fiscale.



      Quand fliquera t on les VRAIS fraudeurs qui ruinent le pays ?

      • sirocco sirocco 29 décembre 2017 00:41

        @Pere Plexe

        « Quand fliquera t on les VRAIS fraudeurs qui ruinent le pays ? »

         
        Ne rêvez pas : les loups ne se mangent pas entre eux.


      • Croa Croa 29 décembre 2017 10:13

        À Pere Plexe
        « Au moins pourraient ils faire semblant de croire aux sornettes qu’ils nous servent ! »
        .
        C’est de la com (de la technique de communication.) Le truc c’est de procéder par la suggestion. Ça fait beaucoup moins propagande alors que c’est la meilleure propagande qui soit. Ainsi pénaliser ceux qui renoncent d’avance s’adressent surtout à eux-même : Ils vont culpabiliser bien sûr !


      • cevennevive cevennevive 28 décembre 2017 16:10

        Bonjour Verdi,


        Une petite histoire de voisinage : une jeune femme, aide ménagère, ne trouvait que quelques heures par semaine à l’association. On l’envoyait en campagne (souvent 10 ou 15 km) pour une heure ou deux de ménage chez de vieilles personnes. Elle n’avait pas droit au chômage puisqu’elle travaillait (!)

        Puis, comme elle était très sérieuse et qu’elle s’occupait parfaitement des personnes âgées, avec même beaucoup de tendresse et d’attentions, l’entourage l’a de plus en plus sollicitée pour venir s’occuper des vieux parents.

        Ces demandeurs et demandeuses ne désiraient pas s’adresser à l’association des aides ménagères car, d’une part, c’est très cher, et d’autre part une heure ou deux par semaine, c’est trop juste. On leur répondait que l’on n’avait pas assez de personnel, etc.

        Hé bien, la jeune femme a décidé de travailler en dehors de l’association et en dehors de toute structure. Elle a maintenant tellement d’heures à faire qu’elle est obligée d’en refuser.

        Je précise tout de même que cette jeune femme ne s’est pas inscrite au chômage... (à quoi bon ?) pour une couverture sociale, elle a ses quelques misérables heures à l’association qu’elle a gardées.

        Voilà l’état où nous en sommes.

        Mon discours est long, mais on ne parle jamais de ces situations très courantes dans les campagnes.

        Stigmatisons, stigmatisons...

        Bien à vous.


        • Verdi Verdi 28 décembre 2017 16:58

          @cevennevive

          Bonjour cevennevive,


          Edifiant ! Vous avez raison, on rencontre souvent ces situations dans les campagnes où il ne reste souvent que le système D, tant le manque de moyens est criant. Sans oublier le regard des autres qui ajoute au malaise des privés d’emploi. 
          Autre aspect stigmatisant : dans les petites communes, le maire et les membres de la municipalité sont au courant de la situation précaire de certains de leurs administrés. Bonjour la confidentialité.
          Le comportement de certains « petits » maires, à l’intellect limité, comme on en trouve encore trop fréquemment dans certaines contrées délaissées, contribue à entretenir, injustement, le discrédit sur ceux que la société laisse au bord de la route. 

          Cordialement

        • Le421 Le421 28 décembre 2017 18:03

          @Verdi
          Juste un retour dans les années 50...


        • Croa Croa 29 décembre 2017 10:25

          À cevennevive,
          Oui, c’est pas con. Elle travaille essentiellement au noir tout en gardant quelques heures normales pour être socialement couverte. Il ne faudrait cependant pas qu’elle ait un accident chez un de ses clients directs !
          Ça fait partie de la débrouillardise. Il en faudra de plus en plus puisque de plus en plus de gens ne seront plus couverts par le chômage. Sans ça reste la rue mais ne nous leurrons pas : Il y aura toujours des gens à la rue et de plus en plus aussi smiley


        • cevennevive cevennevive 29 décembre 2017 11:03

          @Croa, bonjour,


          Elle a la réponse toute prête : elle dit simplement qu’elle fait du bénévolat... C’est à la mode en ce moment.

          Moi, j’en fait bien auprès de mes voisins (sans être payée bien entendu). Je dois partir tout à l’heure pour amener une dame qui ne conduit pas chez son médecin à Alès, et qui n’a pas droit, malgré son handicap, à une ambulance...

          Que deviendraient les très vieux, les solitaires et handicapés si nous ne les aidions pas ?



        • Stiouf 29 décembre 2017 13:21

          Gouvernement anxiogène.


        • JBL1960 JBL1960 29 décembre 2017 18:55

          @Verdi Très juste, et pire saviez-vous que dans les petites villes et villages lorsque les contrats aidés ont été créés (je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre) et bien ces C.E.S. étaient réservés au femme des notables de la ville, qui s’en servaient comme argent de poche.
          Pour les gueux et les gueuses il fallait faire un argumentaire écrit pour justifier pourquoi on voulait accéder à un C.E.S. qui n’était payé que 380 € hein, vous pensez si on pouvait faire bombance.
          Par ailleurs quand on sait qu’1 chômeur sur 2 n’est pas indemnisé, comme nous le rappelle Patdu49 ici-même chaque mois, entre autre.
          Rajoutez un zest de maladie (une petite tumeur cancéreuse) et un Maire médecin et vous avez le tableau, que j’ai décrit dans ce billet Ah ça c’est Klur et en appui d’un certain François Ruffin et la bande annonce de son Merci Patron, qui est aussi « Merci Macron » avec Eddy Pero...
          C’est pourquoi on savait qu’avec la bande de « ons » on l’avait dans l’oignon car on est sans dents mais pas sans cerveau et on a compris que la solution n’était pas dans l’élection !
          Tenez, voici l’illustration que j’ai choisie de mon billet d’hier sur Patdu49. C’est un dessin de Lasserpe et ça taille dans le vif !


        • Verdi Verdi 29 décembre 2017 19:42

          @JBL1960

          Je partage tout à fait vos propos, quant au dessin de Lasserpe, c’est parfaitement vu ! 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 décembre 2017 19:54

          @Verdi
          Vous jouez les naïfs... ! Depuis 2014, l’ UPR publie les GOPé de la Commission européenne sur les réformes que doivent faire les Gouvernements français.


        • Yanleroc Yanleroc 29 décembre 2017 20:11

          @Verdi, n’ empêche, 10 h/semaine pour 70% du SMIC , ramené à un mois, ça fait 800 € pour 40h/mois environ. 

          Bien qu’ il ne s’ agisse pas d’ un « vrai boulot », même à 100 bornes et même à payer le transport, je suis sûr qu’ il y aurait preneur, car ça fait approximativement 20 € /h. (Ce n’ est pas une raison, je sais !)

        • baldis30 31 décembre 2017 21:58

          @Stiouf
          bonsoir,

          « Gouvernement anxiogène »

          Oui, oui et oui  !

          ou sous une autre forme que j’ai utilisé ci-dessus dans une autre contribution « Epoque du harcèlement »


        •  C BARRATIER C BARRATIER 28 décembre 2017 16:32

          Ceux qui cherchent, qui n’attendant pas que le boulot vienne sous leur fenêtre, qui sont prêts à déménager pour travailler, ceux qui a suivent avec sérieux une formation qualifiante pour rattraper leur paresse scolaire, ont pas de souci à se faire.

          Les très riches ne paient guère pour les chômeurs, ne cotisent pas, ont leurs revenus à l’étranger. Ils se fichent du financement du chômage payé par ceux qui sont bien moins riches.

          Ces derniers seront les seuls gagnants de la mise ou remise au boulot de chômeurs actuels. Et les chômeurs eux mêmes qui réapprendront à se lever tôt et retrouveront le compagnonnage du travail....enfin les commerces qui auront des clients plus solvables.


          • Fergus Fergus 28 décembre 2017 16:49

            Bonjour, C BARRATIER

            Je pense que vous connaissez assez mal le sujet.

            1) Pour être prêt à déménager, encore faut-il ne pas mettre en péril la situation de son (ou de sa) conjoint(e). Cela dit sans compter les problèmes qu’un déménagement peut occasionner aux enfants étudiants, ou aux parents âgés qui vivent dans le voisinage et sont aidés par le chômeur contraint de déménager, etc.

            2) « ceux qui suivent avec sérieux une formation qualifiante pour rattraper leur paresse scolaire, ont pas de souci à se faire » Facile à dire ! Il se trouve que j’ai été durant quelques années responsable de formation et que j’ai eu à m’occuper de personnes peu ou pas qualifiées dont la situation bloquée trouvait ses sources dans l’échec scolaire. Or, je peux vous dire qu’il est très difficile de remettre en situation d’apprentissage des personnes qui précisément n’ont jamais cru en elles à l’école. C’est même parfois un sacré challenge, et les échecs sont nombreux, malgré la volonté qu’ont ces personnes de s’en sortir.

            3) « les chômeurs eux mêmes qui réapprendront à se lever tôt » Choquant procès d’intention : vous amalgamez tous ceux qui mouillent leur chemise pour trouver un job, parfois en prospectant par eux-mêmes les entreprises, avec ceux - minoritaires - qui se contentent d’attendre les offres.


          • Pere Plexe Pere Plexe 28 décembre 2017 16:52

            @C BARRATIER
            qui sont prêts à déménager pour travailler.


            La belle ineptie, antienne du patronat...
            En quoi envoyer ceux de Lille à Clermont Ferrand et ceux de Lyon à Brest améliorerait la situation ? En quoi serait ce une solution quand l’écrasante majorité du travail proposé est de courte durée ?
            Des régions seraient elles en pénurie de chômeurs ?

            ceux qui a suivent avec sérieux une formation qualifiante pour rattraper leur paresse scolaire

            Les chômeurs sont tous des gros cons fainéant qui ont connu l’échec scolaire ?
            Et qui persistent , ces fumiers, à ne pas se former.
            c’est bien ça l’idée ?

          • foufouille foufouille 28 décembre 2017 16:57

            @C BARRATIER

            post de pauvre type de droite et à la retraite. le déménagement est certainement gratuit ? il faut les délocaliser ? les bac+5 sans emploi sont nombreux.


          • ZenZoe ZenZoe 28 décembre 2017 17:43

            @C BARRATIER
            Ceux qui cherchent, qui n’attendant pas que le boulot vienne sous leur fenêtre, qui sont prêts à déménager pour travailler

            C’est ballot comme commentaire ça !
            Et avec quel argent on déménage quand on est chômeur ? Et quand on sait que dans 95% des cas, ce qu’un chômeur retrouve c’est un CDD court et rien d’autre ? Comment louer un appart sans 3 fiches de salaires et un CDI ? Ou encore comment vendre sa maison invendable (car dans une zone sinistrée) pour en racheter une plus chère ailleurs où il y a du boulot ? Et le conjoint, il quitte son boulot aussi (sinon, il faut entretenir 2 logements) ?

            Réfléchissez deux secondes avant de sortir vos conneries (désolée pour le mot un peu fort, mais je n’en vois pas d’autre).


          • Le421 Le421 28 décembre 2017 18:06

            @C BARRATIER
            Que n’êtes-vous Ministre du Travail !!
            Macron a commis une grave erreur en ne nommant pas des gens comme vous qui ont des « emplois à la pelle » dans tous les secteurs d’activités.
            Ouais.
            Une grave erreur.
            Et pour l’équipe de France de foot, vous n’avez pas une liste ?
            Deschamps est à l’écoute...


          • Le421 Le421 28 décembre 2017 18:07

            @C BARRATIER
            Ils vous ont viré sur Figarovox ??  smiley


          • philippe baron-abrioux 28 décembre 2017 18:08

            @Fergus

             Bonjour ,

             merci pour votre réponse à Mr Barratier ; il se trouve que nous avons, vous et moi, exercé dans des domaines similaires et que nous savons peut être un peu de quoi nous parlons .

             je ne pense pas que ce soit son cas ou alors , s’il a réellement un jour travaillé en formation de remise à niveau avec des illettrés ou des personnes en grandes difficultés d’acquisition des savoirs fondamentaux , il en a largement oublié ce que cela implique de remise en confiance d’abord puis pour valider un parcours auquel ils ont les plus grandes réticences à croire tant ils ont été stigmatisés dès le début par les différentes personnes qu’ils ont connues .

             c’est un peu la méthode YAKA FAUKON appliquée à des publics extrêmement fragiles , sans aucun respect si on comprend les caricatures qui en sont faites (paresse , réapprendre à se lever tôt , etc...) .

             pas un mot sur ce que peut être un déménagement pour la famille , les enfants , et les conditions de réinstallation dans un cadre totalement nouveau ; professeur de camping peut être ce monsieur ou ancien chef scout ?

             merci de lui avoir répondu en ces termes .

             bonne fin de journée !

             P.B.A .


          • Fergus Fergus 28 décembre 2017 18:44

            Bonsoir, philippe baron-abrioux

            Merci à vous d’avoir complété mon commentaire par vos propres observations, manifestement puisées dans une expérience que ne possède pas C. Barratier.


          • mimi45140 28 décembre 2017 21:38

            @C BARRATIER
            Je vous plains,restez dans votre monde.


          • bonalors bonalors 29 décembre 2017 08:11

            @C BARRATIER
            Bonjour
            On aimerait que vous ayez raison malheureusement ce n’est plus le cas du tout, vous raisonnez comme vos parents a l’époque de vos parents, éventuellement le monde a change.


          • Le421 Le421 29 décembre 2017 08:25

            @philippe baron-abrioux
             je ne pense pas que ce soit son cas ou alors , s’il a réellement un jour travaillé en formation de remise à niveau avec des illettrés ou des personnes en grandes difficultés

            Pour certains, ces personnes ne seraient pas un problème.
            Il suffirait de relancer la production de ZyklonB.
            Monsanto doit avoir, avec Bayer, la formule en stock !!


          • Ar zen Ar zen 29 décembre 2017 10:41

            @C BARRATIER

            Tournez le problème dans tous les sens si vous voulez, avec vos solutions, mais dîtes moi comment vous faîtes travailler un peu plus de 6 millions de chômeurs lorsqu’il existe 300.000 emplois disponibles ? Ils en restent encore 5,7 millions après le déménagement de ces 300 mille !

            Faut-il « déménager » en Roumanie ou en Slovaquie ? 

            La libre circulation des capitaux, le non contrôle du mouvement des capitaux, sont à l’origine des délocalisations massives. Vive l’Union européenne et ses 4 « libertés » de circulation ! La France se transforme en désert industriel !

            Mais tout va bien, dormez braves gens, l’Union européenne c’est le plein emploi et la croissance ! D’ailleurs, il devient inutile de travailler pour se nourrir. En avalant de telle couleuvre on ne doit plus avoir beaucoup d’appétit !

          • Croa Croa 29 décembre 2017 10:43

            À C BARRATIER,
            Arrêtes d’écrire des conneries. Si les patrons manquaient de main d’œuvre la formation se ferait essentiellement sur le tas ! C’était comme ça pendant les 30 glorieuses, ceux qui embauchaient avec diplôme en poche étaient mieux payés, c’est tout.
            Cette affaire de formations inadaptés largement médiatisé ne sert qu’à trois choses : 1- À parquer une partie des privés d’emploi (ça améliore les statistiques.) 2- À détourner une partie des fonds sociaux vers des officines de formation souvent bidons. Et 3, essentiellement,  : À suggérer au public que le chômage est dû aux chômeurs eux-même puisqu’ils n’auraient pas fait l’effort d’apprendre un métier (ou le bon métier.)


          • Zord Zord 29 décembre 2017 11:32

            @C BARRATIER

            « Ceux qui cherchent, qui n’attendant pas que le boulot vienne sous leur fenêtre, qui sont prêts à déménager pour travailler »

            Déjà avant de demander une certaine mobilité professionnelle, il faudrait se pencher sur les frais de notaire.
            Bizarrement ça on en entends plus parler. (promesse de campagne pourtant)


          • Spartacus Spartacus 29 décembre 2017 12:48

            @C BARRATIER


            « Les très riches ne paient guère pour les chômeurs, ne cotisent pas, »
            De la part d’un statutaire exonéré toute sa vie de cotisation UNEDIC, et favorisé de régimes sociaux spéciaux cette réflexion montre a quel point les gauchistes sont des indécents.

            Les « riches » créent des emplois, créent la richesse qui paye ta gamelle à charge...
            Toi qui n’a jamais rien créé. Jamais rien recherche autre chose qu’un petit confort personnel dans un statut en servitude....

            Triste France de fonctionnaires décalés doctrinaires racistes anti-riches méprisable


          • Fergus Fergus 29 décembre 2017 15:13

            Bonjour, Spartacus

            « Les « riches » créent des emplois, créent la richesse »

            Vous avez raison sur le premier point. Mais tout faux sur le second : ce sont les ouvriers et les employés qui créent la richesse ! 


          • Eric F Eric F 29 décembre 2017 15:58

            @Fergus
            Formation qualifiante avec des débouchés réels ? Il y a 10 fois moins d’emplois non pourvus que de demandeurs d’emplois, il restera 9 à caser....


          • Fergus Fergus 29 décembre 2017 16:43

            Bonjour, Eric F

            D’où la nécessité d’en venir enfin au Revenu Universel sous peine de recréer un lumpenproletariat de plus en plus ancré dans la détresse socioéconomique et possiblement vecteur de révoltes désespérées aux conséquences imprévisibles.

            La mise en place du RU se fera par la force des choses dès que les blocages idéologiques - de gauche comme de droite - auront été surmontés.


          • jeandumoullin 29 décembre 2017 19:02

            @Fergus



            Bonjour Monsieur Fergus 

             ce sont les ouvriers et les employés qui créent la richesse ! 

            Il ne devrait y avoir aucun chômage  .... si les ouvriers savent créer la richesse , le tour est joué .

            Un ouvrier au chômage sachant créer de la richesse   est un pléonasme .


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 décembre 2017 19:58

            @C BARRATIER
            Et en supposant que les chômeurs aient toutes les qualités requises, cela va créer 11 millions d’emplois ?

            Selon Pôle emploi, en décembre il y a 300 000 postes non pourvus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires