• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Stratégie du Chaos : Blockbuster en préparation !

Stratégie du Chaos : Blockbuster en préparation !

Le puzzle de Riyad d'il y a quelques mois avec nos amis saoudiens et le bon Donald venu livrer un record de contrats d’armements, tous penchés autour du globe avec l’air de comploteurs, se met gentiment en place peu à peu. Dans le combat à mort contre son frère coranique ennemi (Islam Petro-Dollar versus Islam Canal Pseudo Hysterique), nos gentils monarques à la coiffe Bonne Maman savent tirer avec leurs alliés les ficelles, le tout est de savoir patiemment créer de toute pièce le Victor-Emmanuel qui déclenchera le tocsin. Sachant que rien ne vaut, histoire d’avoir les opinions avec soi, la guerre par procuration via quelques petites opérations locales ou le vrai se fait passer pour le faux, ou un allié du Grand Satan (au hasard le Hezbollah libanais) peut servir de prétexte sous un motif inventé de toutes pièces. De même une bombe tombée sur le sol israélien (jusqu’à une bombe balancée par un mossadien grimé en hezbolleux) peut revêtir quelque intérêt à nos belligérants alliés de l’Empire. Et un tapis de matraquage médiatique sur fond de diabolisation de Téhéran et de sur-sanctification de la sécurité d’Israël …

La dernière provocation du yankee à moumoute – déménager l’ambassade américaine à Jérusalem – s'inscrit dans cette tactique (difficile de parler de stratégie tant les éructations et faits et gestes US font penser à une danse de Saint Guy aux allures diplomatiques et évoquent davantage la chasse aux Pokémon que le jeu de Go) de provocation permanente destinée à noircir du papier. Face à ces incessantes manœuvres adolescentes, on note dans le camp d’en face (Iran, Russie, Chine) une forme de lassitude, un à un les faits sont relevés puis dénoncés mais jusque-là ne donnent point lieu à des surenchères, simplement des déclarations plutôt cash et mesurées. C’est que ce second bloc mesure le danger de l’embrasement de la région, et quoi qu’on pense de la politique iranienne ce n’est pas eux qui ont encerclé le territoire US et encore moins l’Arabie Saoudite ou Israël de stations d’épuration de l’OTAN.

La marionnette libanaise semble prête, merci monsieur le démissionnaire en CDD Hariri, authentique vassal saoudien de retour sur son sol après un petit passage de génuflexions chez Macron, à être utilisée en prime time. A la guerre par procuration si chère aux grands perdants de la Guerre du Vietnam s'est rajoutée (et non substituée) une guerre sur pays indirectement concerné : autant attaquer (ou faire semblant de se défendre) un allié de l’ennemi qui fait peur plutôt que ce dernier, car assiéger ou bombarder Téhéran signifie prendre un risque énorme de voir Moscou s'en mêler – ce qui au sortir de l’échec désastreux de l’Empire en Syrie ne saurait être toléré. Toute guerre se doit de s’inscrire avant tout dans les têtes, règle numéro un de tout conflit.

Au petit jeu de la guerre des images, l’opération séduction de MBS, cet équivalent golfeur du Jupiter élyséen, a, face à des plumitifs en pamoison prêts à vendre leurs droits de l’homme pour un plat de fèves, parfaitement fonctionné. Une ou deux mesures pro nénettes (les saoudiennes peuvent dorénavant conduire : youpi ! – elles peuvent toujours cela dit être lapidées pour adultère …) et une razzia sur quelques maffieux consanguins (pratique juste avant un conflit pour mettre la main sur leurs fortunes sans avoir à demander, et donc se constituer à peu de frais un véritable trésor de guerre !) et toutes nos rédactions, Libé, Le Monde, j’imagine Pascale Clark et Clémentine Autain, sortent la machine à encensoir.

On passera sur quelques menus détails, les révélations d’une épouse de Saoud sur les dessous des grandes parties de jambes en l’air, viols sur mineures, assassinats et pipelines de cocaïne, coutume locale de nos monarques clients fidèles par harem interposé de l’Avenue Montaigne… Le Trudeau de Riyad n'y a j'imagine jamais o grand jamais posé une babouche – d'ailleurs, en a t-il jamais entendu parler ? On passera également (point de détail de l’histoire de cette belle monarchie) sur la réalité actuelle de l’esclavage économique, les passeports confisqués, la maltraitance j’en passe et des meilleurs de ces flottes de pouilleux venus s’entasser dans des bidonvilles pour mieux faire surgir des tours phalliques du désert des Tartares.

Dans cet immense jeu de dupes ou les uns se penchent avec gourmandise sur un globe au cœur d’une réunion qui flaire bon l’occulte à visage découvert et les autres, traités dans toutes les officines occidentales de Grand Satan parviennent vaille que vaille à suivre une ligne défensive en assurant leurs arrières de mille façons, on tachera de nous faire une nouvelle fois gober le conte de fées du Combat du Bien contre le Mal à grand renfort de propagande.

La distribution des rôles entre Trump, incarnation parfaite de la stratégie du fou de Lao Tzeu et Machiavel, un pas en avant et deux en arrière, et Macron, seconde marionnette équilibrant en trompe l’œil la précédente en jouant la pondération, flaire bon la tactique des Deux Tours. Aussi prévisibles dans leur imprévisibilité, ces deux-là sont mis en avant comme une pièce de monnaie pouvant un jour tomber sur pile, le suivant sur face. Le jeu de dupes, par en dessous, actionne d’autres pions o combien plus malicieux, ces deux-là ne sont posés sur le castelet que pour retenir l’attention et cacher les à-côtés des services de renseignements.

Avancer donc un pion sur un théâtre annexe pour ensuite observer les mouvements de l’ennemi : avancera-t-il ses armées, lancera-t-il un missile test ? Le but peut être de créer l’illusion d’une attaque de l’assaillé sur l’assaillant, et donc de récupérer devant notre assemblée de l’Onu une nouvelle fiole, une nouvelle photo truquée (ou mal attribuée à dessein – Nikki saura faire !) d’enfants gazés, une nouvelle couveuse : bref, un motif imparable qui comme dans un soap opéra marque l’opinion aux tripes dès le réveil.

Des millions sont à palper dans le conflit à venir, autant soigner le prologue et se dire que près de 15 ans après le déclenchement de la destruction de l’Irak, tout est prêt, sur fond de reprise des exactions de Daesch sur le sol européen, pour lancer une superproduction pleine de bruits, de bons sentiments et de fureur.

Avec comme de bien entendu tous nos médias embarqués dans une épopée va-t-en-guerre aussi subtile qu’un blockbuster de Michael Bay.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 6 décembre 18:09

    « ...la stratégie du fou de Lao Tzeu... »

    Sun Tzu, pas Lao Tseu.


    • robert robert 6 décembre 18:29

      Les Iraniens peuvent dormir tranquille ; ni les chinois ni les russes ne tolèrerons une attaque sur l’Iran ; et je me suis souvent demandé pourquoi toutes les menaces envers ce pays ne sont pas exécutées ? l’Iran a-t-il la bombe ? qui peu le savoir avec ces joueurs d’échec !!


      • Gatling Gatling 6 décembre 20:39

        Trump reconnaît Jérusalem comme la capitale d’Israël :

        https://www.youtube.com/watch?v=Ep_35FTnYVA


        • troletbuse troletbuse 6 décembre 21:37

          @Gatling
          Je suppose que l’entrée était payante  smiley


        • vesjem vesjem 7 décembre 12:16

          @Gatling
          Ton lien ; tu vois bien qu’on n’enferme pas tous les débiles ;
          Chez moi, c’est une province de danses et de musiques mêlées, festives , enjôleuses, aux rythmes très élaborés et complexes ; les 2 sexes y ont accès
          Les oiseaux lugubres que tu nous montres foutraient la trouille au diable lui-même 


        • pipiou 6 décembre 21:39

          Grand Satan, stratégie du fou, maffieux consanguins ... sacré tambouille


          • Germain de Colandon 7 décembre 14:52


             « attaque de l’assaillé sur l’assaillant », ne serait-ce pas plutôt « assailli » ?

            @Gatlib : Vu la vidéo. Il faut reconnaître que danser avec un nid de cigogne sur la tête n’est pas donné à tout le monde.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires