• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > STX France est officiellement italien

STX France est officiellement italien

STX FRANCE est italien

 

Toutes les personnes ayant suivi les faits attendaient avec une certaine curiosité la date buttoir du 27 septembre pour connaître l'issue du dossier STX. Lors du 34ème sommet franco-italien organisé aujourd'hui à Lyon, nous avons appris la teneur de la finalité de l'accord trouvé entre STX France et Fincantieri. Les forces de l'ordre avaient commencé les préparatifs afin que l'arrivée du Président Macron se déroule dans les meilleures conditions en évacuant certaines individus visiblement indésirables. En effet, « les prostituées africaines situées le long du terrain réservé aux forains et au cirque ont été interpellées ce mardi matin » ainsi que « des migrants, présents depuis des mois à proximité du musée des Confluences », ont été déplacé en prévision de la rencontre entre le Président Macron et Paolo Gentiloni, le président du conseil des ministre de la République italienne. Deux sujets importants seront évoqués comme ceux de la ligne de train reliant Lyon à Turin et la composition de l'actionnariat de STX France.

 

Vous trouverez un rappel des faits sur ce lien pour ceux qui auraient manqué l'essentiel des tractations entre STX France et Fincantieri. Cet article a été documenté par des communiqués de presse provenant de Fincantieri et STX France ainsi que du Gouvernement français, il ne s'agissait donc aucunement de spéculations. 

 

Tout d'abord un petit tour d'horizon de la rumeur à l'approche de la fin des négociations avec les dernières informations circulant dans les médias, et qui soulignent que la France n'est plus contre l'idée de laisser Fincantieri avec 51% des parts au sein de STX France. Une situation déjà tolérée par la France alors que les chantiers de l'atlantique étaient sous pavillon coréen mais que refuse aujourd'hui la France avec les italiens. Le 7 mai, à l'arrivée d'Emmanuel Macron au poste de Président de la République, un accord de principe avait été trouvé au mois d'avril entre STX France et Fincantieri, puis signé le 19 mai. Mais lors du déplacement du Président Macron à Saint-Nazaire, le 31 mai, il a étonné tous les observateurs en déclarant que la France souhaitait renégocier l'accord initial. Pire encore, le 27 juillet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire annonçait la nationalisation des chantiers de l'atlantique tant que l'accord entre la France et l'Italie ne serait pas renégocié afin d'atteindre la parité 50-50.

 

Finalement, la solution prévue accorde 51% à Fincantieri sous la forme suivante : 50% des parts plus 1% du capital prêté par l’État français pendant douze ans. Une porte de sortie a été prévue avec une prise de contrôle totale des chantiers de l'atlantique par l’État français si Fincantieri ne respecte pas ses engagements. Les prises de position du Président Macron n'auront donc été que rodomontades et pantalonnades.

 

Les rebondissements entre STX France et Fincantieri, et la fermeté italienne dans ce dossier, ne sont peut-être qu'une réponse au conflit opposant VIVENDI et Telecom Italia, qui se trouve actuellement en grande difficulté financière.

 

L'industrie française a-t-elle encore un avenir après les ventes à l'étranger de Alstom, Alcatel-Lucent, SFR, Numergy, Lafarge, Technip, Arc International, ClubMed ou encore Nexter ? Avec toujours la même rhétorique évoquant le fameux mythe de l’Airbus afin de construire « un Airbus des rails, un Airbus des blindés, un Airbus des télécommunications, un Airbus des matériaux de construction, un Airbus de l'énergie ».

 

 

Sources :

 

BFMTV : « Le plan de la France pour créer un "Airbus de l'industrie navale" », Matthieu Pechberty, 21 septembre 2017.

Europe1 : « STX : Paris serait prêt à donner la majorité à Fincantieri, selon le quotidien "La Repubblica"  », 22 septembre 2017.

Valeurs Actuelles : « Des migrants expulsés avant la visite de Macron à Lyon », 26 septembre 2017.

Libération : « Le groupe italien Fincantieri va obtenir de fait la majorité des chantiers navals STX France », AFP, 27 septembre 2017.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • mbdx33 mbdx33 28 septembre 14:46

    Nous avons un état faible et plein de dettes et cela fait des années que nous vendons, cédons , bradons à tour de bras nos industries.
    Certes il y a toujours des déclarations publiques : « La France sera ferme, .. L’Etat ne cède pas, ... etc. » tout ceci est du vent. l’affaire Alstom dure depuis des années et le volet STX est le dernier volet du dépeçage de ce fleuron de l’industrie française fondée en 1932.
    Le président actuel confirme ce qu’il a fait en 2014, et ce que ces prédécesseurs ( ministres ou présidents) ont fait depuis des décennies, cad : Pas de vision industrielle au plus haut sommet de l’état, pas de préservation des industries et donc des emplois directs et indirects, toutes leurs déclarations sont du vent ! de la com. Macron avec les ordonnances sur le code du travail, il fait la part belle aux employeurs, sur la fiscalité ce sont les nantis qui sont gagnants et sur le fond il fait la même chose que les autres il libéralise, et après ?


    • Marta28 28 septembre 18:23

      Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe http://wantsdate.com


      • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 00:07
        @Marta28

        vos publicités à caractère X X X ... bot ... j’ose espérer, j’ai beau signaler ça reste, c’est ennuyeux.

      • Jean Keim Jean Keim 30 septembre 08:10

        Tout le monde commet la même erreur en pensant que telle ou telle entreprise est française, ou allemande, italienne, britannique ou encore étasunienne, ..., tout n’est que façades, toutes les entreprises, en fait pratiquement tout ce qui de près ou de loin a un rapport avec l’argent, est dans le giron d’une banque, voire de plusieurs, et comme toutes les banques appartiennent à une poignée d’individus qu’on appelle faute de mieux la FINANCE, alors les entreprises n’ont qu’un lointain rapport avec le pays qui les héberge.

        Nous pourrions en rire mais dans les mouvements économiques que les médias dévoilent – juste ce que nous avons besoin de savoir et rien d’autre – ceux qui payent les pots cassés sont les salariés qui comptent moins qu’une délocalisation ou qu’une machine outil.
        Nous pouvons néanmoins penser que notre pays est particulièrement touché, cela donne un aperçu de la crainte que nos compatriotes inspirent aux puissants et pourtant nous donnons l’impression d’être une bande de moutons, qui plus est, endormi.


        • Ar zen Ar zen 30 septembre 08:39

          @Jean Keim

          Ce qui est important ce n’est pas la « nationalité » du propriétaire mais bien évidemment le lieu où le travail se fait, travail manuel ou intellectuel d’ailleurs. 

          Mais avec la vente des fleurons de l’industrie française à des étrangers, ce sont bien les emplois qui partent également à l’étranger. Les traités européens ont ouvert en grand l’industrie française et, en général, le « marché » français à la concurrence mondiale. Plus d’Etat, plus de régulation. Les vampires attaquent. C’est vraiment la vente au plus offrant, au mieux disant pourvu que l’Etat actuel en retire quelques subsides afin de rembourser ses dettes aux banques et aux fonds de pension. Il n’y a rien de plus important. C’est d’ailleurs ce que me disait le baron de Rothschild l’autre jour entre deux coupes de champagne. 



          La France prend le chemin de la Grèce. Tout ce qui rapporte de l’argent doit être vendu. Macron sera le fossoyeur de la France. Il a été mis en place pour cette raison. l’Union européenne sera le linceul de notre pays. 

          Il va rester en France le tourisme. A relire « la carte et le territoire » Michel Houellebecq. 

        • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 08:52
          @Jean Keim

          bonjour jean,


          « Tout le monde commet la même erreur en pensant que telle ou telle entreprise est française ou etc... »


          Pardonnez-nous, nous ne sommes pas tous des Jean Keim smiley

          ...encore des propos vulgarisateurs, encore cette posture de « je crois savoir mais je ne démontre rien » si ce n’est ma suffisance, c’est dommage... bref

          En droit on distingue la personne physique de la personne morale, les deux ont une nationalité oh mazette... sinon comment la loi peut-elle régir des fantômes, des entités qui sont au dessus du système ou qui n’existe pas puisqu’aucune nationalité ?

          Le droit du travail n’est pas le même en France qu’ailleurs ceci implique une concurrence déloyale en terme de main d’œuvre.
          Le droit fiscal également tout comme le droit civil et pénal...

          J’imagine que vous savez tout cela mais ce n’est pas du tout ce que vous avez écrit bien au contraire.

          Sinon oui la finance gouverne le monde mais enfin vu votre post et vos remarques, les « entreprises n’ont qu’un lointain rapport avec les pays qui les héberge » allez dire ça à ceux qui pratiquent les fuites de capitaux, ils vous diront pourquoi...

        • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 08:57
          @Ar zen
          bonjour ar zen,

          d’accord avec vous, j’avais d’ailleurs intitulé un article : MiM l’état FOSSOYEUR, oui c’est tout à fait ça.

          d’un côté ce qui rapporte l’état profite et de l’autre ce qui ne rapporte pas ou plus l’état s’en désintéresse.

          sinon niveau nationalité nous sommes d’accord ! 

          FD

        • Jean Keim Jean Keim 30 septembre 11:34

          @FreeDemocracy
          Quel est la nationalité de la Finance ? Elle est rattachée à des places financières qui lui sont favorables mais en changera si cela est bon pour sa politique, la Chine ou l’Inde pourrait dans un futur proche avoir leur préférence.


          Avec quelles données faisons-nous une analyse sur disons... l’économie si ce n’est avec les données que cette même économie met à notre disposition.

          Vous semblez vexé parce que vous pensez que je critique votre article, je ne critique rien du tout, j’apporte un autre point de vue, le point de vue de quelqu’un qui n’a pas de grandes connaissances en économie mais qui observe ce qui se passe autour de lui, qui par exemple questionne le directeur de son agence bancaire, et qui constate que les grandes entreprises se placent au-dessus des états, et par conséquent échappent aux lois de ces mêmes états, ces entreprises n’ont pas de nationalité, leur siège social est là où cela les arrange, elles font du profit en prédateur pour leurs véritables propriétaires, au mépris des êtres humains et de leur cadre de vie.

          Qui façonne les lois ? Pourquoi dans les cabinets ministériels et maintenant dans l’administration européenne trouve-t-on des délégués des grandes entreprises avec des serviettes remplies de directives déjà rédigées, elles sont où vos personnes morales assujetties à la loi ? De quelles lois est-il question, à quel droit faites-vous référence ?

          Tout cela vous le savez, enfin j’espère.


        • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 15:21
          @Jean Keim
          bonjour jean keim,

          je vous ai déjà répondu, même réponse, rien à ajouter.

          au niveau national vous avez l’AMF qui est une institution de contrôle veillant à la survavibilité du marché à sa cohérence c’est à dire éviter des situations monopolistiques.

          au niveau européen vous avez la même chose...

          de plus un pays peut empêcher une transaction

          un décret également, le décret Montebourg limitait les investissements étrangers dans certains secteurs de l’économie, c’était l’arme anti General electric pour Alstom sauf que Montebourg a sauté et macron n’a pas utilisé ce décret.

          donc oui la loi a ce pouvoir et cette loi a une nationalité... elle est française

          vous faites preuve d’un certain dédain dans votre premier commentaire comme si vous déteniez une quelconque vérité mais ce que vous avez dit était faux donc pourquoi l’asséner ? pourquoi employer un ton empli de telles certitudes ? les gens lisent ça les influencent...

          FD

        • Jean Keim Jean Keim 30 septembre 18:57

          @FreeDemocracy


          Le site A .V. est un lieu d’expression avec des règles mais libre, je m’exprime souvent en dehors des sentiers battus par le consensus, par la doxa.

          Je ne dis pas que la loi n’existe pas, je dis que la loi est écrite par ceux la même qui détiennent le pouvoir, maintenant de quel pouvoir s’agit-il ?

          D’ailleurs je ne comprends pas votre réaction puisque votre article finalement critique le président Macron et elle reconnait que la loi n’est pas toujours respectée. 

          Je pense qu’il y a un malentendu, relisez-vous et relisez mes commentaires. 

          La primauté de la Finance et de ses multinationales sur les états est donc pour vous une invention, voilà qui est étonnant.


        • FreeDemocracy FreeDemocracy 3 octobre 03:02
          @Jean Keim
          bonsoir,

          nul besoin de relire ce que j’ai moi-même écrit, je trouve ça assez culotté, ma foi soyons culotté peu importe, exposez votre point de vue clairement dès le départ ça serait parfait car c’est mon article mais maintenant faut que je me relise. bon ok. pourquoi seulement maintenant ma relecture ? j’ai « désappris » mon article entre temps ? ou j’ai « décompris » ?

          j’ai toujours du mal à discuter avec des interlocuteurs dont le discours est modifié/altéré, je me demande toujours s’ils le font exprès ou si c’est une pure coïncidence, et surtout qu’est ce que ça leur apporte ? au final qu’est ce que vous pensez on ne sait pas.. ?

          c’est bien vous qui avez commencé la conversation d’une bien étrange manière par « tout le monde pense que ceci alors que c’est faux moi je vais vous dire c’est comment, entreprise = aucune nationalité » puis ensuite on se retranche derrière son droit à s’exprimer pour faire passer l’autre pour un censeur, allons bon bien peu original tout ça.

          je vous ai répondu et démontré le contraire, visiblement ça ne convient pas, vous défendez votre honneur ici tous ou quoi ? votre réputation, vous avez tort point à la ligne donc à commencer par là et ensuite on verra.

          décret Montebourg !
          la fiscalité si elle n’a pas de nationalité j’aimerai savoir pourquoi les firmes ont tendance à choisir les paradis fiscaux si ce n’est pas en rapport avec le droit fiscal ! et le droit il est fonction d’un territoire et donc d’une nationalité... 

          je peux vous citer l’exemple de la Standard Oil qui a été démantelé par une loi AMERICAINE... pas une loi de la finance, encore que vous allez me dire la finance fait les lois. Manque de peau Rockefeller a pas pondu une loi contre lui - même. AHAH bien dommage hein.

          bref voilà à faire des généralités comme « la finance dirige le monde » on va pas casser une patte à un canard avec ça...


          si vous m’avez vraiment lu alors relisez une seconde fois avec le lien qui redirige vers un autre article (documenté pas inventé dans ma tête...) sinon ailleurs vous pourrez trouvé des élucubrations, pas ici, merci.


          avez vous une réponse à ce sujet jean keim ?

          F.D

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires