• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Survivre au surendettement en 10 étapes

Survivre au surendettement en 10 étapes

JPEG

 Vous êtes enterrés sous vos dettes ? Voici 10 étapes pour vous en sortir.

 Le journal de Montréal propose 10 étapes pour sortir du surendettement.

Ces conseils sont judicieux et peuvent être repris pour les français.

http://www.journaldemontreal.com/2016/09/01/survivre-au-surendettement-en-10-etapes

L’introduction que je ne reproduis pas mais que vous pouvez trouver en cliquant sur le lien, parle d’une « recette » : le mot est fort, il n’y a pas de recette mais des pistes d’organisation et de transformation.

J’ai retiré tout ce qui correspond à la situation spécifique canadienne mais vous pouvez vous reporter au texte initial

 

1 Respirez. Paniquer ne sert à rien. Prenez la seule résolution logique : « Je vais m’en sortir ».

2 Partagez. S’il n’est pas pleinement au courant de votre situation, mettez votre conjoint dans le coup... pour éviter une séparation et avoir du réconfort.

3 Diagnostiquez. Étalez TOUTES vos factures et vos dettes sur votre table de cuisine, avec montants et échéances.

4 Planifiez. Établissez un budget mensuel (avec Excel si possible) avec tous vos revenus (salaire, allocations familiales, TPS, crédits d’impôt) et toutes vos dépenses. Regroupez-les en trois catégories : fixes (loyer, hypothèque, câble, électricité, pension alimentaire, impôt...) ; variables (épicerie, pharmacie, essence, etc.) ; annuelles (, rentrée scolaire, vacances).

Priorisez. Classez vos dettes. Les pires : les cartes de crédit à taux d’intérêt élevé. Si vous avez plusieurs cartes, ramenez-en une rapidement à zéro et annulez-la. Éliminez toutes vos cartes sauf une.

6 Analysez. Scrutez chaque dépense en lui allouant une cote : essentiel, utile, superflu. Téléphone fixe ou portable ? 140 canaux sur le câble ? Revoir les couvertures d’assurance ? Vélo, transports en commun ou automobile ? Resto ou lunch maison ? Vin à chaque repas ? Vêtements neufs ? Cinéma les jours de rabais seulement ? Livres neufs ou bibliothèque ?

7 Réaménagez. Refaites votre budget. Augmentez vos revenus : deuxième emploi à temps partiel, location d’une chambre de votre maison ou appartement, vente d’actifs et de cossins (placements hors REER, 2e automobile, meubles, bibelots, livres, disques, DVD, tout ce qui n’a pas servi depuis un an). Diminuez vos dépenses : coupez le superflu, réduisez impitoyablement le reste...

8 Consolidez. Par miracle, si votre dossier de crédit est encore bon et votre revenu assez élevé, négociez une consolidation de dettes avec votre institution financière.

9 Négociez. Appelez tous vos créanciers et négociez des ententes..

10 Évaluez. Cherchez de l’aide pour évaluer vos ultimes options »

 

Une association ou un collectif comme « info-dettes » qui existe en Seine et Marne peut vous apporter une aide ou des conseils si les familles pensent que leur situation est compromise.

Aucune contribution ne vous sera demandée car les personnes qui assurent ce soutien sont totalement bénévoles, c’est-à-dire qu’ils ne reçoivent aucune indemnité directe ou indirecte.

Le cas échéant un dossier de surendettement pourra être déposé à la Banque de France afin que la commission propose au juge un échelonnement adapté aux situations particulières, voire des effacements de dettes.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • baron 5 septembre 2016 12:33

    « Expliquez nous de quoi vous avez besoin on vous dira comment vous en passer ». 

    Les personnes surendettés n’ont le plus souvent pas eut le choix, pour éviter la rue et se nourrir ou on vu leur situation changer.
    Dans ce cas, la solution devrait être simple, les financiers perdent tout, pour infos, une partie des intérêts que nous payons sont justement destinés à couvrir les défaillances. 
    La procédure actuelle de désendettement est tellement préjudiciable aux victimes que beaucoup n’y recours pas, et pas besoin d’aller chercher bien loin pour savoir comment elles font pour rembourser avec des ressources légales insuffisantes.

    • La mouche du coche La mouche du coche 5 septembre 2016 18:54

      N’importe quoi. smiley Personne n’est surendetté. Nous sommes tous pétés de thune. Il suffit d’aller dans nimporte quel supermarché et de voir le nombre de gens qui achète de l’eau en bouteille - qui coute une fortune - du café en dosette - qui coute une fortune - des télés immenses écran plat - qui coutent une fortune.

      Le jour où nous serons vraiment en manque d’argent, je vous préviendrais, mais pour l’instant nous sommes TOUS PÉTÉS DE THUNES.

    • San-antonio San-antonio 5 septembre 2016 13:51

      Vous avez oublie la solution ultime pour survivre au surendettement : ne pas faire de dettes.


      Je vais evidemment recevoir une volee de bois vert, connaissant la compassion gauloise pour l’assistanat, mais les dettes d’un menage viennent bien plus souvent d’une incapacité a gérer l’argent associée a une habitude de dépenser plus que l’on ne gagne que de réels problemes pour acquerir le strict minimum. 

      Eveidemment, mon commentaire n’est en rien pertinent pour les personnes seules agees et/ou handicapees, dont la faiblesse des pensions devraient pousser le peuple a l’emeute, mais ceci est une autre histoire...

      • chantecler chantecler 5 septembre 2016 14:02

        @San-antonio
        Rigolo !


      • Pale Rider Pale Rider 5 septembre 2016 15:32

        J’ai eu une longue période où, avec une famille de 2 enfants à charge et sur un seul salaire, j’étais archi fauché. Ma technique : aucun crédit à part la maison (achetée pas cher). Beaucoup de bricolage : tout l’entretien des voitures (très vieilles) par moi-même, pièces détachées, pneus inclus, achetés à la casse, etc. ; domicile entretenu par moi-même ; chauffage essentiellement au bois, en partie récupéré, etc. La récup : c’est essentiel.
        Il y a des moments où ce n’est pas moins de cinéma, moins de restau, etc., mais : pas de cinéma, pas de restau ; que le nécessaire. Et on n’en meurt pas. Quant aux livres, il y a assez de bibliothèques gratuites, ou de librairies d’occasion où on trouve tout ce qu’on veut presque gratos (parfois carrément gratos).
        Attention également au budget clopes et bibine, qui est énorme chez pas mal de gens, même si ce n’est pas correct de le dire. On n’est pas obligé d’avoir la dernière TV ou le dernier portable à la mode (je n’ai d’ailleurs toujours pas de portable, ni en téléphone, ni en ordinateur).
        Le surendettement est d’abord une question de mentalité avant d’être une question de manque criant de ressources. A une époque, j’aurais été considéré comme indigent. Mais, ayant de quoi nourrir, vêtir, loger mes proches et me déplacer avec eux, je n’ai jamais considéré que j’étais dans le dénuement.
        Etant nettement plus à l’aise aujourd’hui, j’ai conservé des habitudes frugales. Nous avons 3 voitures de 25, 20 et 16 ans, toutes en parfait état de marche, et qui ne nous coûtent à peu près rien. Nous avons 2 maisons, entièrement payées. Ça nous donne de la marge pour quelques petits extras, mais que l’on considérerait souvent comme très modestes.
        Si ces quelques tuyaux peuvent aider...


        • Rincevent Rincevent 5 septembre 2016 16:36

          Ce qui est préoccupant (et révélateur) à propos de ces funestes cartes de crédit, c’est le glissement dans leur utilisation. A l’origine, elles étaient utilisées pour des achats d’équipement. Aujourd’hui, de plus en plus de « sans dents » s’en servent pour arriver à la fin du mois, faute d’alternative. Avec un taux d’intérêt proche de l’usure, ces organismes financiers enfoncent un peu plus ces gens en gagnant de l’argent sur le dos de la misère. Selon l’adage bien connu, c’est sur les pauvres qu’on fait de l’argent. Certes, il n’ont presque rien, mais ils sont tellement nombreux…

          J’ai la chance de ne pas faire partie de cette catégorie et donc, pour ma banque, je suis un mauvais client : elle ne peut pas me facturer grand-chose. Plus de crédits en cours, sourd à ses propositions de placements mirifiques, insensible aux modes techno (mon ordi a de la bouteille, le portable a encore des touches et la voiture date de 1999…), plutôt décroissant dans la consommation quotidienne, bref un mauvais élève du système.


          • Osis Osis 5 septembre 2016 17:44

             
             
            Pas de crédit, c’est mon crédo.
            J’achète en fonction de mes revenus.

            La plupart des achats à crédit, hors lave-linge, voiture et maison sont des achats d’impulsions non maitrisés quand ce n’est pas tout simplement de la frime.
             
            On peut téléphoner sans avoir un iPhone ou boire un café sans une cafetière Nespresso à plus de 70 euros le kilo de café...

            Il ne faut jamais oublier que la réclame, c’est l’industrie du mensonge et que le marketing c’est l’art de vendre des choses inutiles à des gens qui n’en ont pas besoin... avec l’argent qu’ils n’ont pas encore.


            • baron 5 septembre 2016 18:50

              @Osis
              peut que que tout le monde n’a pas les moqyens d’être dans votre crédo ?

               pour pouvoir acheter sans faire de crédit il faut pouvoir payer cash, hors ceux qui sont à découvert le 10 du mois n’ont pas d’autre solution que d’étaler les dépenses à défaut de pouvoir mettre de côté, c’est une spirale qui débute souvent par un coup dur qui tombe sur la tête des petits revenus ou même maintenant sur celle des familles moyennes.
              Un peu facile de donner des leçons, comme l’autre qui affirme faire atout lui même, il paye comment ces outils ? ou son poelle à bois, sa tronçonneuse, son Merlin, sa hache, son échelle etc .... soit il profite des autres soit, il vole, ou il ment sur ses sois disant petits moyens.

            • foufouille foufouille 5 septembre 2016 20:43

              @baron
              c’est faisable même au RSA, mais il faut tout le temps se serrer la ceinture, avoir froid, acheter uniquement d’occase ou en dlc courte, etc.
              la grosse galère, quoi.


            • Osis Osis 6 septembre 2016 06:28

               

               "peut que que tout le monde n’a pas les moqyens d’être dans votre crédo ?

               pour pouvoir acheter sans faire de crédit il faut pouvoir payer cash, hors ceux qui sont à découvert le 10 du mois n’ont pas d’autre solution que d’étaler les dépenses à défaut de pouvoir mettre de côté, c’est une spirale qui débute souvent par un coup dur qui tombe sur la tête des petits revenus ou même maintenant sur celle des familles moyennes.
              Un peu facile de donner des leçons, comme l’autre qui affirme faire atout lui même, il paye comment ces outils ? ou son poelle à bois, sa tronçonneuse, son Merlin, sa hache, son échelle etc .... soit il profite des autres soit, il vole, ou il ment sur ses sois disant petits moyens."

              À quoi bon vous répondre, puisque vous n’avez que des certitudes ?

              Mais juste pour info, le premier effort que vous pourriez faire, c’est de vous relire, vous seriez plus crédible, et cela ne vous couterait rien, il y a un correcteur gratuit sur tous les navigateurs.
              C’est juste affaire de volonté, comme beaucoup d’autres choses.
               

               


            • sarcastelle 6 septembre 2016 09:10

              @baron
              .

              l’autre qui affirme faire tout lui-même, il paie comment ses outils ? 
              .
              J’adore ! smiley

            • Pale Rider Pale Rider 6 septembre 2016 09:18

              @baron
              Mes outils, pour certains, ont 50 à 60 ans. Et même quand j’en avais peu, je me débrouillais. La tronçonneuse, on me l’avait donnée. Pour info, je l’ai réformée il y a deux ans avant de vérifier sur Internet que c’était un modèle qui avait... 48 ans. Il a fallu pas mal de réparations entre-temps, on s’en doute. L’insert : moins cher qu’une chaudière à fuel ou à gaz. L’échelle : celle de mon père ; j’en ai acheté une autre bien plus tard. Idem pour le reste.
              Bonne occasion pour moi de souligner une chose : les gens veulent tout tout de suite. Combien de couples ai-je vus acheter une maison et faire faire immédiatement TOUS les travaux d’aménagement ! Moi, j’ai mis 15 ans à retaper ma baraque, sou par sou, en faisant tout moi-même. Seulement, contrairement aux ménages dont je viens de parler et qui ont été obligés, comme je l’avais prédit, d’abandonner leur belle maison pour laquelle ils n’avaient pas été raisonnables, moi, j’ai gardé la mienne malgré un divorce. Les alea de la vie, je connais (certes pas tous). Ma femme, à l’époque, me réclamait une bagnole neuve. J’ai carrément refusé vu qu’on finissait les mois à 0. On avait une 504 increvable, et une vieille Opel Kadett qui grinçait, mais qui était capable de faire 500 bornes sans problèmes. Si je m’étais surendetté pour Madame, ça n’aurait pas évité la rupture, et ça m’aurait coulé. Donc, franchement, je ne regrette pas d’avoir géré au plus juste. Ensuite, ça permet de rebondir.
              Je ne dis pas que ma recette peut marcher infailliblement pour tout le monde. Mais je pense qu’au moins la moitié des surendettés pourraient ne pas l’être. smiley


            • baron 6 septembre 2016 18:16

              @Pale Rider
              En fait j’adhère complètement, je souligne simplement les difficultés, le nerf de la guerre c’est effectivement la solidarité et l’entraide, pur produit de notre culture gréco catholique, dévoyés depuis quelques temps, par des judéos chrétiens, la notion de réseau est essentielle, et tout le monde de ne sait pas(plus) faire , l’entraide, l’esprit collectif sans faire de discrimination dérange certains, parce que de facto cela les exc !us....



            • Henry Canant Henry Canant 5 septembre 2016 19:15

              Pour ne pas etouffer, faut respirer
              Pour vaincre la soif, il faut boire
              Si vous êtes constipés, manger des pruneaux.

              Merci Chalot de tes conseils avisés

              Je vous en donne un meilleur, convertissez-vous à l’islam, bâcher toutes les femelles de votre famille et la dette sera effacée grâce aux assoces subventionnées.

              • Osis Osis 6 septembre 2016 06:32

                @Henry Canant
                 

                 


              • flourens flourens 5 septembre 2016 20:42

                il faut surtout faire comme le disait le regretté Coluche, allez voir des technocrates et leur expliquer ce dont vous avez besoin, ils vous apprendrons à vous en passer


                • mmbbb 5 septembre 2016 22:04

                  si vous êtes sur endette en France c’est la banque de France qui gere votre dossier point barre Vous êtes sous tutelle en quelque sorte


                  • jacques jacques 5 septembre 2016 23:31

                    Je suis surpris que Chalot ne préconisent pas la revendication sociale .Si les gens dans la merde se révoltaient un peu plus . Drahi n’expliquerait pas que le smic est trop élevé.


                    • sarcastelle 6 septembre 2016 00:45

                      Je suis époustouflée par la pertinence des dix conseils de M. Chalot. Ne dépensez pas en choses plus chères et moins utiles ! Travaillez davantage ! Surveillez vos sorties d’argent ! Ne prenez pas de crédit à un taux élevé ! 

                      .
                      Ca alors ! Heureusement qu’on nous explique tout ça...
                      .
                      Il y a des endettés parce que quoique n’ayant pas de crédits ils ne peuvent payer leurs frais incompressibles comme le loyer. Eux, méritent d’être pris au sérieux. 

                      • Osis Osis 6 septembre 2016 06:32

                        @Henry Canant
                         

                         


                      • stop-au-surendettement-prévention-du-suicide (---.---.30.178) 6 septembre 2016 11:25

                        Site pour la prévention au suicide du au surendettement.

                        Merci de le faire connaître, afin que cela n’arrive plus.

                        http://stopausurendettement.free.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès