• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Syrie. Et Bachar el Assad, il en pense quoi, lui ?

Syrie. Et Bachar el Assad, il en pense quoi, lui ?

Et si on s'intéressait à ce que pense celui qu'on accuse en Occident de tous les maux ? À celui qui a valu à des parlementaires français de se faire traiter plus bas que terre pour l'avoir rencontré ? À celui que Fabius voudrait tuer ? À celui que Poutine va remettre dans le jeu dans quelques jours. Et que penser de l'indigence de la diplomatie française qui se crispe sur le rejet de Bachar el Assad et se ment et nous ment avec le mythe de « forces démocratiques syriennes » inexistantes ?

Voici quelques extraits d'un entretien très complet que le « monstre de Damas » a accordé à des journalistes. À vous de juger.

 

Sur les réfugiés fuyant la Syrie :

(…/...) Chaque personne qui quitte la Syrie représente certainement une perte pour la Syrie, quelles que soient ses opinions ou ses capacités. Cela ne concerne pas, bien sûr, les terroristes. Ainsi cette émigration est pour nous une grande perte. Vous m’avez posé une question sur les élections. Les élections présidentielles ont eu lieu l’année dernière, alors qu’il y avait déjà de nombreux réfugiés dans différents pays, surtout au Liban. D’après la propagande occidentale, tous ces réfugiés ont fui le gouvernement syrien qui les aurait chassés et tués et ils ont été considérés comme des opposants. Quelle n’a pas été la surprise des occidentaux quand la majorité de ces réfugiés se sont rendus dans les bureaux de vote pour donner leur voix au président, celui qui soi-disant les tuerait. Ce fut un coup dur pour les instigateurs de cette propagande. Nous avions mis en place une organisation spéciale pour ce vote. Il devait y avoir des bureaux de vote dans chacune de nos ambassades et le gouvernement syrien contrôlait ce processus. Mais cela dépend des relations entre les États. Plusieurs pays ont rompu les relations diplomatiques avec la Syrie et fermé les ambassades syriennes. Par conséquent, les citoyens syriens n’ont pas pu voter dans ces pays. Ainsi, ils ont dû aller là où des bureaux de vote avaient été installés. C’est ce qui s’est passé l’année dernière.

Quant à l’Europe, il est sûr qu’elle est responsable. Aujourd’hui elle essaye de présenter la situation comme si sa faute se limitait au fait à qu’elle n’a pas donné assez d’argent ou su organiser l’immigration légale en Europe, à cause de quoi, plusieurs réfugiés venus via la mer Méditerranée ont péri noyés lors de leur voyage. Nous déplorons chaque victime innocente. Mais est-ce que la vie d’un réfugié noyé en mer est plus précieuse que celle d’une personne décédée en Syrie ? Pourquoi aurait-elle plus de valeur que celle d’un innocent décapité par les terroristes ? Comment peut-on s’affliger de la mort d’un enfant en mer et ignorer les milliers d’enfants, de vieillards, de femmes et d’hommes qui sont devenus les victimes des terroristes ? Ce principe européen du « deux poids, deux mesures » n’est plus acceptable. Cela ne fait aucun sens. Comment peut-on peut être attristé par la mort de certains et être indifférent au sort d’autres victimes ?

Ainsi, l’Europe a sa part de responsabilité pour avoir soutenu le terrorisme, sa meilleure couverture, ce qu’elle continue de faire. Elle qualifie les terroristes de « modérés » et les divise en groupes alors qu’ils sont tous des extrémistes.

À propos de la crise des réfugiés, je voudrais dire quelques mots concernant les accusations de la propagande occidentale, qui essaye de montrer que ces réfugiés échappent au gouvernement syrien que les occidentaux traitent de « régime » bien évidemment. Dans les faits, l’Occident pleure d’un œil sur le sort de ces réfugiés et les vise avec une mitrailleuse d’un autre œil, car ces gens ont quitté la Syrie à cause du terrorisme, surtout à cause des terroristes et des meurtres, mais aussi à cause des conséquences du terrorisme.

Quand vous faites face au terrorisme, vous voyez vos infrastructures être détruites, et vous ne parvenez plus à subvenir à vos besoins. Du coup beaucoup de gens partent, à cause du terrorisme, et parce qu’ils veulent gagner leur vie quelque part dans ce monde. Alors, l’Occident s’apitoie sur eux, ce même Occident qui soutient les terroristes depuis le début de la crise, quand il a dit que c’était un soulèvement pacifique, quand il a dit après que c’était une opposition modérée.

Le souci n’est donc pas dans le fait que l’Europe ne les a pas acceptés ou gardés, le souci c’est qu’elle ne veut pas s’occuper des causes du problème.

Si on demande aujourd’hui à n’importe quel syrien ce qu’il souhaite le plus au monde, la première chose qu’il évoquera sera la sécurité pour lui et sa famille. Si leur destin vous préoccupe, arrêtez de soutenir les terroristes.

 

Sur l'Iran :

(…/...) Les rapports entre la Syrie et l’Iran sont anciens. Ils ont plus de 35 ans. Il s’agit d’une alliance basée sur un haut degré de confiance. C’ est pourquoi nous croyons que le rôle de l’Iran est important. L’Iran supporte la Syrie et le peuple syrien. Il est solidaire sur le plan politique, économique et militaire avec l’Etat syrien. Quand nous disons militaire, cela ne signifie pas, comme certains le prétendent dans les médias occidentaux, que l’Iran a envoyé une armée ou des forces armées en Syrie. Ce n’est pas vrai. Il nous envoient de l’équipement militaire, et bien sûr, il y a des échanges entre les experts militaires de Syrie et d’Iran. Cela a toujours été le cas, et c’est normal que cette coopération entre deux pays en situation de guerre se renforce. Oui, le soutien constant de l’Iran était essentiel dans cette guerre difficile et féroce.

 

Sur l'Egypte :

(…/...) Le terrorisme s’est propagé en Libye, en Égypte, au Yémen, en Syrie et en Irak, ainsi que dans d’autres pays arabes et dans certains pays musulmans aussi, tels que l’Afghanistan, le Pakistan, etc.

C’est pourquoi je peux dire que nous partageons une vision commune avec les Égyptiens, mais nos relations n’existent à présent qu’au niveau de la sécurité. Il n’y a par exemple aucun contact entre le ministère des Affaires étrangères égyptien et syrien pour le moment. Le partenariat existe uniquement au niveau des services de sécurité.

 

Sur al nosra, « carte » des occidentaux :

(…/...) En ce qui concerne la coopération occidentale avec le Front al-Nosra, cette réalité existe, nous savons que la Turquie supporte al-Nosra et Daesh en leur fournissant des armes, de l’argent et des volontaires. Et nous savons tous que la Turquie entretient des relations étroites avec l’Occident. Erdogan et Davutoglu ne peuvent pas faire un pas sans en référer en premier avec les États-Unis et d’autres pays occidentaux. Al-Nosra et Daesh opèrent avec une telle force dans la région, sous la couverture de l’Occident, parce que les pays occidentaux ont toujours considéré le terrorisme comme une carte, qu’on peut mettre dans sa poche et utiliser de temps en temps. Actuellement, ils veulent utiliser al-Nosra contre Daesh, peut-être parce que, d’une façon ou d’une autre, Daesh a échappé à tout contrôle. Mais cela ne signifie pas qu’ils veulent éliminer Daesh. Si vraiment ils voulaient le faire, ils en auraient été capables. Pour nous, Daesh, al-Norsa et toutes ces organisations de même nature, qui portent des armes et tuent des civils, sont des organisations extrémistes.

 

Sur des alliés potentiels :

(…/...) (Nous pouvons collaborer) certainement avec des pays amis, en particulier avec la Russie et l’Iran. Nous collaborons aussi avec l’Irak du fait qu’il affronte le même type de terrorisme. Quant aux autres pays, nous ne nous opposons à aucun d’entre eux, à condition qu’ils montrent la volonté de lutter contre le terrorisme, et non pas ce qu’ils font dans ce qu’on appelle «  la coalition internationale  » dirigé par les États-Unis. En fait, depuis que cette coalition a commencé à fonctionner, Daesh est en pleine expansion. En d’autres termes, la coalition a échoué et elle n’a pas de véritable impact sur le terrain. En même temps, des pays comme la Turquie, le Qatar, l’Arabie Saoudite, et les pays occidentaux, comme la France, les États-Unis, et d’autres, qui couvrent le terrorisme, ne peuvent pas y résister. On ne peut pas être pour, et en même temps contre le terrorisme. Mais si ces pays décident de modifier leurs politiques et réalisent que le terrorisme est comme le scorpion, qui vous pique si vous le mettez dans la poche. Si cela arrive, nous n’objectons pas de collaborer avec tous ces pays, à condition que ce soit un engagement franc, et pas une farce de coalition contre le terrorisme.

 

Sur l'armée gouvernementale :

(…/...) La guerre permet de développer l’expertise de n’importe quelle force armée, du point de vue pratique et militaire. Ainsi, il y a toujours des aspects positifs et négatifs. On ne peut pas juger si l’armée devient plus faible ou plus forte. Mais, en retour, la société la soutient en lui fournissant des volontaires. Donc, la réponse à votre question : « Y a-t-il des renforts ? » Oui, certainement, puisque sans ces renforts, l’armée ne serait pas capable de tenir pendant quatre ans et demi d’une guerre si dure, surtout sachant que l’ennemi que nous combattons aujourd’hui jouit d’un approvisionnement illimité en matière de ressources humaines. Nous voyons aujourd’hui des combattants terroristes venant de 80, 90 pays.

 

Sur l’État Islamique :

(…/...) Évidemment, les groupes terroristes de Daesh s’efforcent de ressembler le plus possible à un État afin d’attirer, comme vous l’avez dit, plus de volontaires qui vivent avec ce rêve d’autrefois – le rêve d’un État islamique qui agit au nom de la religion. Cet idéal n’est pas réel. C’est trompeur. Aucun État ne peut soudainement modifier une société donnée. Cet État doit être le produit de cette société. Il doit être l’évolution naturelle de cette société, l’exprimer. Au final, un État doit être la projection de sa société. Il est impossible d’adapter une société à un modèle étatique qui lui est étranger. C’est là que la question surgit : Daesh, ou l’État Islamique comme ils le nomment, ressemble-t-il à la société syrienne ? Certainement pas. Mais si nous voulons aborder la question de leur identité, parlons-en honnêtement. Ils représentent la troisième étape de la politique occidentale du mal, qui vise à remplir des objectifs politiques. La première étape a été la création des Frères Musulmans au début du siècle précédent. La deuxième étape a été Al-Qaïda en Afghanistan, dont le rôle était de combattre l’Union soviétique. Et la troisième étape est Daesh, al-Nosra et tous ces groupes. Daesh, c’est qui ? Et ces groupes ? Ils ne sont que des produits extrémistes de l’Occident.

 

Sur les Kurdes :

(…/...) L’Etat ne peut pas faire de discrimination parmi sa population, autrement, cela crée des divisions dans le pays. Si nous avions mené une politique discriminatoire dans les différentes composantes de la société, une majorité d’entre elles ne soutiendrait pas l’État aujourd’hui, et le pays se serait désagrégé depuis longtemps. Pour nous, les Kurdes font partie du peuple syrien, ils ne sont pas étrangers, ils habitent dans cette région de même que les Arabes, les Circassiens, les Arméniens et plusieurs autres groupes ethniques et religieux existant en Syrie depuis des siècles. On ne sait toujours pas quand exactement certaines de ces nations sont apparues dans la région. Sans ces composantes, l’existence d’une société homogène en Syrie ne serait pas possible. Alors, est-ce que les Kurdes sont nos alliés ? Non, c’est un peuple patriote. Mais d’un autre côté, on ne peut pas mettre tous les Kurdes dans la même catégorie. Mais, s’il y a des groupes en Syrie qui ont des demandes particulières, ces demandes doivent être faites dans le cadre national et par le dialogue avec les forces politiques syriennes. Lorsque les citoyens syriens seront d’accord pour prendre des mesures dans cette direction, qui traiteront du fédéralisme, de l’autonomie, de la décentralisation ou même au changement du système politique tout entier, on aura besoin de consulter le peuple Syrien, ce qui pourra résulter en un amendement de la constitution. C’est pourquoi, ces groupes ont besoin de convaincre le peuple syrien de leurs propositions. Et dans ce cas, ils ne dialogueront plus avec l’Etat, mais avec le peuple. Lorsque le peuple syrien décidera d’emprunter une certaine direction, et d’approuver certaines démarches, nous l’approuverons tout naturellement.

 

Sur les rapports avec les occidentaux :

(…/...) La mission principale de chaque homme politique, de chaque gouvernement, de chaque Président ou Premier ministre – peu importe le nom – est de servir son pays. Que ça me plaise ou non, je vais devoir faire toutes ces rencontres et serrer les mains de peu importe qui, tant que cela peut être utile au peuple syrien. Il ne s’agit donc pas de mon attitude personnelle, mais de la valeur ajoutée de telles entreprises. Et donc oui, nous sommes prêts à le faire si les intérêts des Syriens sont en jeu. Quoi qu’il en soit, je le ferai.

 

Sur une large alliance contre l'état islamiste :

(…/...) On vit actuellement dans une période de combat contre le terrorisme, nous ne sommes pas confronté à des groupes terroristes, nous sommes confronté à des armées terroristes équipées avec des armes lourdes, moyennes et légères. Ils disposent de milliards de dollars pour recruter des nouveaux volontaires. Les aspects militaires et sécuritaires doivent devenir prioritaires à ce stade. Donc, on estime que cette alliance doit agir à différents niveaux, mais elle doit tout d’abord combattre sur le terrain. L’Arabie Saoudite, la Turquie et la Jordanie qui prétendent faire partie de la coalition contre le terrorisme dans le Nord de la Syrie, soutiennent en réalité le terrorisme dans le Sud, dans le Nord et dans le Nord-Est, presque dans les mêmes régions où ils sont supposés le combattre. un allié peut devenir un adversaire, et inversement, un adversaire peut devenir un allié. C’est normal. Lorsqu’ils combattront contre le terrorisme, nous coopérerons avec eux.

 

Sur son éventuel départ :

(…/...) La propagande occidentale s’est fondée dès le départ sur l’idée que la cause du problème était le président. Pourquoi  ? Parce qu’ils veulent faire croire que le problème de la Syrie réside dans un seul individu. Et par conséquent, la réaction naturelle de beaucoup de personnes est de dire : «  Puisque le problème réside dans un seul individu, cet individu ne doit pas être plus important que la patrie tout entière. Donc, laissons partir cet individu et les choses vont s’améliorer  ». C’est ainsi que l’on simplifie les choses à l’extrême en Occident. Ce qui se passe en Syrie, à cet égard, est semblable à ce qui s’est passé dans le cas de la Russie. Notez ce qui a été dit par les médias occidentaux depuis le coup d’État en Ukraine. Que s’est-il passé ? Le président Poutine est passé du statut d’ami de l’Occident à celui d’ennemi et une fois encore on l’a dépeint comme un tsar. Il a été décrit comme un dictateur réprimant l’opposition en Russie et comme quelqu’un qui a obtenu le pouvoir par des moyens antidémocratiques, malgré le fait qu’il a été porté au pouvoir par une élection démocratique, ce que l’Occident a reconnu.

À présent, ils disent que ce n’est plus démocratique. C’est de la propagande occidentale. Ils disent que si le président part, les choses s’amélioreront. Qu’est-ce que cela veut dire en particulier ? Pour l’Occident, cela veut dire : «  Tant que tu es là, nous allons continuer à soutenir le terrorisme  », parce que l’objectif que poursuit actuellement l’Occident en Syrie, en Russie et dans d’autres pays, c’est le changement des présidents, le renversement des gouvernements ou, peu importe comment ils l’appellent, les changements de régimes. Pourquoi ? Parce qu’ils n’acceptent pas de partenaires et d’États indépendants. Quel est leur problème avec la Russie ? Quel est leur problème avec la Syrie ? Quel est leur problème avec l’Iran ? Ces pays sont tous des pays indépendants. Ils veulent qu’un certain individu parte et soit remplacé par quelqu’un qui agisse dans leurs intérêts et non dans l’intérêt de son pays. Pour nous, le président est choisi par le peuple et arrive au pouvoir au moyen d’une élection. Et s’il part, c’est sur une décision du peuple. Son départ ne doit pas être le résultat d’une décision américaine, d’une décision du Conseil de sécurité, d’une conférence de Genève ou d’un communiqué de Genève. Si le peuple veut qu’il reste, il doit rester et si le peuple le rejette, il doit partir immédiatement. Tel est le principe que j’observe lorsque j’appréhende cette question.

 

Qu'est-ce qui a déclenché la guerre en Syrie :

(…/...) Le moment clé pour les événements en Syrie est, à la surprise de nombreuses personnes, la guerre en Irak de 2003. C’est quand les États-Unis ont envahi l’Irak. Nous étions fortement opposés à cette invasion, car nous savions que tout ça allait aboutir à la division des sociétés et à l’apparition de troubles. Or, nous sommes voisins de l’Irak.

À cette époque on comprenait que la guerre allait faire de l’Irak un foyer de conflits sectaires. À l’ouest de la Syrie, il y a un autre pays dans cette situation : le Liban. Et nous, nous sommes au milieu. Nous savions très bien que nous allions en subir les conséquences. C’est pourquoi le début de la crise syrienne et tout ce qui s’est passé alors est le résultat naturel de la guerre et du conflit confessionnel en Irak, parce qu’une partie du conflit s’est déplacée en Syrie. En conséquence il était facile d’influencer certains groupes syriens.

Le deuxième point – qui est peut-être moins critique – est le laisser-faire américain vis-à-vis des terroristes afghans dans les années 1980, qu’ils appelaient alors «  combattants de la liberté  », puis enfin, la création de Daesh en 2006 à l’aide de financements américains et sans aucune opposition de leur part.

Tous ces éléments rassemblés ont créé les conditions d’un soulèvement avec le soutien occidental et l’argent des pays du Golfe, en particulier du Qatar et de l’Arabie Saoudite, ainsi qu’avec l’aide logistique de la Turquie. En effet, Erdogan appartient, de par sa façon de penser, aux Frères Musulmans. Par conséquent, il croit qu’un changement de la situation en Syrie, en Égypte et en Irak, donnera naissance à un nouveau sultanat – pas le sultanat ottoman cette fois, mais celui des Frères Musulmans – qui couvrirait des territoires allant de l’océan Atlantique jusqu’à la Méditerranée et qui serait dirigé par Erdogan.

 

Source et Interview complet ici

Photo X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • Pingouin094 Pingouin094 21 septembre 2015 15:26

    Et sur les barils de TNT que ses hélicoptères larguent sur les populations civiles, qu’en pense-t-il ?

    Et sur les milliers de prisonniers politiques qui sont passés par ses prisons, y ont été torturés et tabassés, qu’en pense-t-il ?


    Ne refaisons pas l’histoire. Bachar Al-Assad est un dictateur qui a régné par la terreur pendant des années, puis a réprimé dans le sang une révolution naissante. A l’origine du conflit, il y’a la répression dans le sang du « Printemps Arabe » version syrienne. Dans toute analyse de la situation, il ne faut pas l’oublier.

    Mais il faut effectivement analyser la situation syrienne au regard de l’histoire que je viens de rappeler brièvement et au regard de la situation actuelle.
    La situation actuelle, c’est que l’opposition laïque, démocratique syrienne s’est considérablement affaiblie ses dernières années sur le plan militaire. Elle devient une force marginale de la guerre syrienne.
    La situation actuelle, c’est que d’une guerre civile entre un dictateur et un mouvement démocratique et laïque pour le renverser, on est passer à un chaos généralisé, entre un dictateur (Bachar), un mouvement rebelle profondément religieux (l’armée de la conquête), un mouvement indépendantiste (les Kurdes) et un mouvement du jihad mondial (Daech), les forces démocratiques et laïques étant plus ou moins passées sous la coupe des rebelles religieux.

    Donc effectivement, il devient impossible d’esquisser un scénario de sortie de crise en Syrie sur le principe d’une victoire militaire des forces démocratiques.
    Et par ailleurs, les priorités ont changés. Il reste certes important du point de vue de la moral et du droit de soutenir le droit légitime du peuple syrien à vivre libre (donc sans Bachar), mais la menace de Daech se fait plus impérative.

    D’où effectivement le retour enfin raisonable à l’idée d’une solution négociée avec Bachar Al-Assad, son départ non comme préalable mais comme aboutissement d’un processus entre rebelles et régime qui permette de reconstituer une syrie libre et démocratique pour s’opposer à Daech.

    Mais le légitime combat contre Daech ne doit pas servir à redonner des vertues qu’il n’a pas à un dictateur sanguinaire


    • doctorix doctorix 21 septembre 2015 15:29

      @Pingouin094

      BA-RA-TIN
      Pour lire ça, on a tous les merdia officiels.

    • alinea alinea 21 septembre 2015 15:38

      @Pingouin094
      njama a beaucoup de docs, de témoignages de tout cela ! s’il passe, mais je crois qu’il se lasse !!
      En tout cas, répéter, répéter, répéter, c’est utile !!


    • Hijack Hijack 21 septembre 2015 16:02

      @Pingouin094

      Archi faux ! Sauf si tu faisais partie du peuple syrien sur place à ce moment là et que tu aurai reçu les charges de TNT sur la gueule ... et encore, on te croirait pas. En effet, son peuple le soutient en majorité (88 % de votants pour lui, malgré la menace islamiste à l’égard des électeurs et la surveillance de très près de tes amis US).

      Son départ, ne sera effectif que si son peuple le souhaite ... or, + ça va et plus ils l’apprécient, l’admirent. Grâce à El Assad, la Syrie continuera d’entrer dans l’histoire par la grande porte.

      Traiter de sanguinaire quelqu’un, qui n’a aucun besoin ni intérêt à le faire ... sonne faux !


    • alinea alinea 21 septembre 2015 16:24

      @Hijack
      Et quand quelque chose sonne faux, il faut aller voir derrière ! mais les faux-cul , comme dit Maugis (!), ne trouvent pas que ça sonne faux ; je trouve que le fait qu’ils ne trouvent pas que ça sonne faux, sonne raciste !


    • leypanou 21 septembre 2015 17:21

      @Pingouin094
      " La situation actuelle, c’est que d’une guerre civile entre un dictateur et un mouvement démocratique et laïque pour le renverser, on est passer à un chaos généralisé, entre un dictateur (Bachar) " : quand on lit ce genre d’inepties en 2015, cela fait pitié.

      Ils font pitié les pseudo-gauches en politique étrangère. Comme en politique intérieure, ce n’est guère mieux, qu’est ce qui leur reste ?


    • alinea alinea 21 septembre 2015 18:08

      @Pingouin094
      Il parle, pas ici, de ces fameux barrils, et dit, qu’à sa connaissance, jamais l’armée n’a utilisé pareille chose.
      je vais vous dire une chose : ici, en France, les « dissidents » djihadistes, on les tue sans jugement ; en Syrie, ils sont ( étaient, avant la guerre évidemment) jugés et mis en prison ; à la fin de leur peine, ils sont libérés.
      Alors, que disent les occidentaux : que Bachar el Assad a « fabriqué » les djihadistes, en les sortant de prison !!
      Elle est pas belle notre vie ?
      Ce à quoi il a répondu que c’était la justice qui s’occupait de ça et pas lui, et que ces gens-là avaient terminé leur peine !


    • Layly Victor Layly Victor 21 septembre 2015 18:45

      @Pingouin094

      Cette histoire de barils de TNT que l’armée syrienne largue sur les populations civiles, nous en avons effectivement entendu parler abondamment par les chaînes d’info sionistes BFMTV et Itélé et par la magnifique presse française propriété des banques sionistes, en premier Libération et le journal l’ Immonde.
      Nous avons eu aussi des informations et des certitudes de la part de grands esprits comme le brillantissime Cambadélis, un solférinien de la plus belle eau.

      Tous ces médias et ces grands esprits nous ont aussi tenus largement informés sur l’utilisation des armes chimiques« par »le régime« , une information qui a donné le feu vert pour le bombardement des Chrétiens d’Alep par Obama et Hollande, en Juillet 2014. Manque de pot, Poutine leur a dit niet.
      Comme disait Fabius, ces journalistes »ont fait du bon boulot« .
      Mais, fatigue passagère sans doute, ils ont oublié de nous signaler la destruction des villes et des populations civiles du Yemen par vos amis saoudiens.

      Nous observons avec tristesse les dernières contorsions des solfériniens, car c’est maintenant une évidence internationale que la guerre de Syrie, de même que les »printemps arabes« dont la Tunisie et l’Egypte sont sortis vainqueurs, sont un montage des US-sionistes-saoudiens.

      Alors, il faut à tout prix couvrir les erreurs criminelles du soldat Hollande, et on nous ressort en boucle le coup du »dictateurs sanguinaire Bachar". Les solfériniens et leurs alliés des médias, ils ont même tenté le coup odieux d’utiliser la mort tragique d’un enfant pour activer leur battage anti-Bachar (un dictateur sanguinaire, pas comme ces braves princes koweitis et émiratis)). Manque de pot, on n’arrive pas à payer des réfugiés pour faire des témoignages allant dans ce sens, et Hollande risque de se trouver une fois de plus ridiculisé avec ses Rafales.

    • captain 21 septembre 2015 18:58

      @alinea


      Vous etes mal informée !!!!!! IL EST TRES IMPORTANT DE REPETER AUTOUR DE NOUS LA VERITE QUE ASSAD EST LE PRINCIPAL MEURTRIER DE SON PEUPLE BIEN LOIN DEVANT LES HORREURS DE L EI et de DAESH. ET IL SE SERT DE SDJIADISTES QU IL A CREE E T NON PA S LES AMERICIANS COMME IL EST ECRIT ICI ;

      FRANCAIS REVEILLEZ VOUS !!!! TOUT COMME VOS PARENTS ONT RESISTE CONTRE HITLER ET PETAING LES SYRIENS RESISTENT CONTRE ASSAD . 

      LES COMMENTATEURS ICI SONT TOUS DES MENTEURS, ILS SONT PAYES OU PAS POUR SEMER LA CONFUSION ET FAIRE DU REVISIONISME AVANT L HEURE. ILS AFFIRMENT QU ASSAD NE BOMBARDE PAS SON PEUPLE ET NE VEULENT PAS QUE VOUS LISIEZ LA PRESSE NORMALE. CONTROLEZ LEURS INFORMATIONS SUR INTERNET ? SUR LES MILLIONS DE SITES ET JOURNEAUX QUI TRAITENT DU SUJET ET VOUS VERREZ QU ILS MENTENT ;

    • alinea alinea 21 septembre 2015 19:06

      @captain
      Eh bien, jusqu’ici, Bachar el Assad ne m’a jamais menacée ; je suis réveillée en ce qui concerne les menaces, voire les réalités que je subis dans notre monde démocratique !


    • doctorix doctorix 21 septembre 2015 19:44

      @captain

      Ecrire en gras et en majuscule est un aveu de faiblesse.
      C’est une façon de vociférer, assez mal élevée, assez nulle quand on respecte ses adversaires.
      Si vos sources sont la presse, une certaine presse au service d’une oligarchie militaro industrielle, intégralement possédée par dix milliardaires parmi les plus riches de France, alors elles ne valent pas tripette.
      J’ai apporté plus bas la preuve qui dédouane l’armée syrienne des massacres chimiques de la Goutha, mais accuse formellement vos protégés.
      Des barils d’explosifs ? Et pourquoi pas des pétards à mèche ?
      Vous êtes d’une crédulité fabuleuse.
      Bassar n’aurait pas pu tenir 4 ans devant la coalition mondiale sans l’appui des Russes, certes, mais surtout sans celui de son peuple. Ce peuple qui a obtenu par un vote massif une constitution meilleure que la nôtre, et qui a réélu son président, sous contrôle international et sans fraude, à une écrasante majorité.
      Vous voulez donc faire le bonheur de ce peuple malgré lui ?
      Vous êtes un tyran. Et pour le coup, un tyran sanguinaire.

    • morice morice 22 septembre 2015 06:48

      J’ai apporté plus bas la preuve qui dédouane l’armée syrienne des massacres chimiques de la Goutha, mais accuse formellement vos protégés.


      vous n’avez rein prouvé du tout. Cessez de mentir.

      Des barils d’explosifs ? Et pourquoi pas des pétards à mèche ?
      Vous êtes d’une crédulité fabuleuse.

      plusieurs articles écrits par moi-même les décrivant, ces barils de poudre rempli de boulons pour déchiqueter les corps ont été lancés des hélicoptères de Assad, de même que des bonbonnes de chlore.

      Vous ne POUVEZ NIER LA REALITE.

      les partisans d’’Assad ont été assez IDIOTS pour se filmer eux-même en train de ke faire, et ça non plus vous ne pouvez le NIER

      pourquoi Agoravox a-t-il empêché ces parutions, ça c’est la BONNE QUESTION.

      depuis le début, Agoravoc SOUTIENT ASSAD...




      VOUS NE POUVEZ NIER CES IMAGES

      et encore moins le résultat :




    • doctorix doctorix 22 septembre 2015 10:58

      @morice

      J’ai fait des recherches. Les troupes d’Assad ont effectivement utilisé ces barils.
      Comment fait-on pour extirper des terroristes ?
      On bombarde.
      Je vous rappelle que vos chers amis américains ont massacré inutilement 500 civils à Royan, pour rien. Les bombes étaient plus jolies, mais c’était aussi des bombes.
      Les 1500 barils syriens auraient tué 115 personnes, ce qui n’est pas d’un grand rendement, dont personne ne sait combien il y avait de civils et combien de terroristes.
      Il est certain que les terroristes ont des armements autrement sophistiqués, fournis par les USA, les émirats et la France.
      Maintenant, vous êtes Assad, des terroristes massacrent votre peuple avec l’aide d’une coalition internationale crapuleuse juste pour s’emparer de ses richesses : vous faites quoi, vous faites comment ?
      L’Armée syrienne a perdu près de 100.000 hommes depuis quatre ans. Ce sont les civils pacifiques qui les ont tués ? Vous allez nous en parler ?

    • doctorix doctorix 22 septembre 2015 11:07

      @morice

      vous n’avez rein prouvé du tout. Cessez de mentir.
      Et le rapport du M.I.T. relayé par le point que j’ai produit, c’est de la daube ?
      Seules vos sources valent quelque chose ?


    • Furax Furax 22 septembre 2015 12:38

      @captain
      L’afirmation :
      « Assad a tiré sur son peuple » fuse de la bouche de tous les manipulateurs politiques et journalistiques qui nous inondent de leurs inepsies.
      déjà, la grande majorité du peuple syrien est derrière lui :
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/anne-marie-dussault-se-demande-171629
      et les chefs d’état qui font tirer sur des « émeutiers » sont légion, à commencer par Porochenko qui a fait bombarder ses provinces de l’est avec des bombes au phosphore et à fragmentation. Il est reçu en grandes pompes !
      Oui, mais nous,les « civilisés » de l’Union Européenne ?
      Ben...justement... principal apport du traité de Lisbonne :
      http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-traite-de-lisbonne-autorise-a-62526


    • Yurf_coco Yurf_coco 22 septembre 2015 15:27

      @Layly Victor

      « Cette histoire de barils de TNT que l’armée syrienne largue sur les populations civiles, nous en avons effectivement entendu parler abondamment par les chaînes d’info sionistes BFMTV et Itélé »


      Ah bah la voilà l’explication !! C’est les USA + la CIA + les juifs tout ça en fait.C’est le grand complot mondiale sioniste !!!!! Dieudonné avait raison (et hitler aussi ?)

      Voici d’autres sources (qui je l’éspère ne sont pas tous sionistes), différentes source pour ma part... Pas des faux interviews du type : « Monsieur Assad, vous qui êtes le gentil, comment allez vous combattre les méchant ? »


      Vous êtes tous des cramés quand même....

    • Layly Victor Layly Victor 22 septembre 2015 17:59

      @Yurf_coco

      Je ne vois pas qui a parlé des juifs, sinon vous et vos amis aux positions systématiquement et uniquement raciales. Certains d’entre nous ont parlé des sionistes extrémistes de l’état d’Israël, ce qui n’est pas du tout pareil. Si pour vous juif= sioniste radical= guerre, c’est votre problème et pas le notre. Et si Fabius a dit publiquement que « les djihadistes ont fait du bon boulot en Syrie », ce n’est ni du délire, ni un complot, c’est la triste réalité.
      Vos références sont remarquables : La dépêche, Le Figaro, Libération, Le Monde, que des journaux indépendants de la finance internationale. Vous êtes des hystériques.
      Quand votre haine guerrière se retournera contre les juifs d’Israël, j’espère que vous aurez au moins le courage d’en tirer les conséquences.
      La position de beaucoup d’entre nous, c’est qu’il n’est pas admissible que notre pays (la France, je précise) soit entraîné dans ce massacre généralisé et dans une guerre contre la Russie pour vous faire plaisir.
      Je note avec satisfaction que vous semblez être opposé à Hitler et au nazisme. Alors, dites moi, pourquoi vos amis du Mossad et vos amis de la presse soutiennent les nazis bandéristes (les pires des nazis) en Ukraine ? Je sais ce que vous allez répondre avec une finesse égale à celle de Morice : « c’est parce que Poutine est un dictateur sanglant et que le respect de la démocratie nous impose de soutenir les nazis ».
      Vous êtes en train de vous enfoncer. Vous ne rendez pas service à ceux que vous voulez défendre.


    • Yurf_coco Yurf_coco 23 septembre 2015 12:15

      @Layly Victor

      Au temps pour moi. Vous n’avez pas parlé des Juifs, seulement des Sionistes. Voir même, soyons précis du coup : Des chaines de télés françaises Sionistes.

      J’avoue !

      Donc les morts de la Syrie ne sont que par les terroristes, financés par la France et les USA.
      Assad est complètement innocent, il voulait juste défendre la liberté et la justice et tout autre information provient donc forcement du complot Sioniste mondiale. 

      Et TOUT JOURNAL s’il n’est pas sioniste par nature, appartient à la finance internationale... Donc en gros 0% de journaux, ni aucun journalistes Français (indépendant ou pas), en France, nul part, PERSONNE ne dit la vérité. LA VERITE est seulement dans Syrie magasine, et Russia Today, se sont les deux seuls jounraux mondiaux à dire la vérité. Le reste de la planète est corrumpu.

      Voilà, là je pense que j’ai bien reformuler votre théorie. 



    • Yohan Yohan 23 septembre 2015 17:45

      @morice


      C’est vrai que Morice préfère Daech à Assad. Comme beaucoup de gauchistes, il est hypnotisé par l’islam radical, à tel point qu’il fait sa prière sur son tapis 5 fois par jour smiley

    • Layly Victor Layly Victor 24 septembre 2015 10:25

      @Yurf_coco

      Avec votre fourberie habituelle, vous avez éludé ma question, qui était pourtant claire, et pour laquelle j’aurais aimé avoir votre point de vue. Pourquoi vos amis soutiennent-ils les bandéristes, les pires des nazis, en Ukraine ?

      A ce sujet, la vérité n’est pas seulement dans Russia today ou dans Syrie magasine.
      Relisez « les bienveillantes » de Johnattan Litell. Il y a une description minutieuse, à la limite du soutenable, des atrocités commises par vos amis bandéristes en Ukraine pendant la 2ème guerre mondiale, ceux que cyniquement l’état sioniste soutient maintenant, au mépris de la mémoire de tous les juifs persécutés. C’est vous qui trahissez la mémoire des juifs victimes de l’holocauste, ce n’est pas moi.
      Lisez aussi « from Tadjikistan to the moon », de Robert Frimtzis. Il y raconte comment, enfant, il a échappé avec sa famille aux persécutions et aux massacres de vos amis bandéristes en Bessarabie en fuyant vers l’Union Soviétique. Par la suite, il devint un dirigeant de la NASA et participa au programme Apollo (d’où le titre). Si vous lisez ces deux livres, vous verrez que c’est vous qui êtes antisémite dans les faits.

      D’autre part, comment se faire une idée de la vérité, et comment suis-je arrivé au constat de l’épouvantable alliance entre Israël et les wahhabites, moi qui au départ n’aurais jamais cru une telle chose possible ?
      C’est tout simplement en observant l’attitude unilatérale de la presse, des média et des politiques français sous contrôle, leur incitation permanente à la haine envers la Russie, et à l’amour des bandéristes, leur propagande anti-Bachar permanente, et en observant les agissements de votre grand leader BHL. Ce dernier, pour qui la finesse est une qualité inconnue et inutile, a fait énormément pour dresser le peuple français contre Israël, par sa mauvaise foi, par sa morgue et sa suffisance permanentes, par son étalage obscène de la puissance de l’argent.

      PS : grâce aux efforts de votre leader BHL et à l’incompétence du grand criminel Hollande, les Mistral initialement destinés à la Russie vont être livrés à l’Arabie Saoudite.
      L’argument du gros salopard BHL, qui avait publiquement ordonné à Hollande de ne pas livrer les Mistral était que « la Russie était en situation de guerre » . Parce que l’Arabie Saoudite n’est pas en guerre au Yemen ? Vous croyez que BHL va protester ? Je prends le pari.
      Il vous faut quoi pour ouvrir les yeux ?

    • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 11:33

      @Layly Victor


      « @Yurf_coco Avec votre fourberie habituelle, vous avez éludé ma question, qui était pourtant claire, et pour laquelle j’aurais aimé avoir votre point de vue. »

      -> Si je puis me permettre, c’est vous qui éluder ma reformulation de vos porpos plus dige de Isaak Asimov que de la réalité. Que les informations MAinStream nous divise le monde entre les gentils et les méchants ne me va pas. Que vous fassiez l’inverse, ne me va pas non plus. Autant avant, on pouvait aller chercher de la « vrai informations » dans les médias parallèles, autant avec des gens comme vous, qui pollué internet de vos théories... Il n’est plus possible de croire en quoi que se soit. On est bien avancé maintenant.

      Mais je vais vous faire honneur et répondre à quelques une de vos idées de l’espace.


      « Pourquoi vos amis soutiennent-ils les bandéristes, les pires des nazis, en Ukraine ? »

      -> Ou est quand ai-je dis être de près ou de loin amis des USA, d’Israel, de la politique étrangère de la France, des groupes Néonazis ? Nul part. 


      « A ce sujet, la vérité n’est pas seulement dans Russia today ou dans Syrie magasine. »

      -> La vérité n’est pas seulement dans Russia today et Syrie magazine, dites vous ? Donc notamment eux, presses libres, disent la vérité ?? Est ce que vous croyez vraiment ce que vous dites ? Comment voulez vous être crédible... Vous avez choisi votre camp de se monde manichéen skisophrène... Et bien moi non... Entre les dictateurs occidentaux et les autres dictateurs, je n’en choisi aucun. Juste la vérité.


      « Relisez « les bienveillantes » de Johnattan Litell. Il y a une description minutieuse, à la limite du soutenable, des atrocités commises par vos amis bandéristes en Ukraine pendant la 2ème guerre mondiale, ceux que cyniquement l’état sioniste soutient maintenant, au mépris de la mémoire de tous les juifs persécutés. C’est vous qui trahissez la mémoire des juifs victimes de l’holocauste, ce n’est pas moi.Lisez aussi « from Tadjikistan to the moon », de Robert Frimtzis. Il y raconte comment, enfant, il a échappé avec sa famille aux persécutions et aux massacres de vos amis bandéristes en Bessarabie en fuyant vers l’Union Soviétique. Par la suite, il devint un dirigeant de la NASA et participa au programme Apollo (d’où le titre). Si vous lisez ces deux livres, vous verrez que c’est vous qui êtes antisémite dans les faits. »

      -> Je n’en doute pas une seconde... Simplement, vous utiliser de la vérité à des fins de propagande politique... Ce qui est triste.


      « C’est tout simplement en observant l’attitude unilatérale de la presse, des média et des politiques français sous contrôle, leur incitation permanente à la haine envers la Russie, et à l’amour des bandéristes, leur propagande anti-Bachar permanente, et en observant les agissements de votre grand leader BHL. »

      -> JE DETESTE BHL ! (Désolé, je vous encore votre monde surréaliste par terre...)


      « Ce dernier, pour qui la finesse est une qualité inconnue et inutile, a fait énormément pour dresser le peuple français contre Israël, par sa mauvaise foi, par sa morgue et sa suffisance permanentes, par son étalage obscène de la puissance de l’argent. »

      -> Tout à fait d’accord.



      « PS : grâce aux efforts de votre leader BHL »
      -> (sic)

      « et à l’incompétence du grand criminel Hollande, »
      -> On est d’accord (j’ai n’ai même pas voté pour lui). 

      « les Mistral initialement destinés à la Russie vont être livrés à l’Arabie Saoudite. »
      -> a l’egypte en fait. 

      « L’argument du gros salopard BHL, qui avait publiquement ordonné à Hollande de ne pas livrer les Mistral était que « la Russie était en situation de guerre » . Parce que l’Arabie Saoudite n’est pas en guerre au Yemen ? Vous croyez que BHL va protester ? Je prends le pari.Il vous faut quoi pour ouvrir les yeux ? »

      -> Ouvrez les votres. Certains de vos mots sont justes... Dommage que votre pensée soit à ce point dogmatique et manichéenne. Car cela dessert LA Vérité que vous penser défendre. Vous ne faites pas mieux que BHL finalement. Vous êtes même son antithèse. 

    • Analis 24 septembre 2015 12:10

      Au sujet des « bombes-barils » (qui apparaissent être des bombes comme les autres), il faut se rappeller ces manipulations  : 

        http://arretsurinfo.ch/human-rights-wat … es-photos/
      ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

      Syrie : Human Rights Watch poursuit ses accusations à l’aide de fausses photos
      Par Moon of Alabama le 17 mai 2015

      Kenneth Roth de HRW poursuit ses accusations mensongères à l’aide d’une autre fausse
      photo

      La semaine dernière, nous avons constatéque le directeur de Human Rights
      Watch, Kenneth Roth, avait utilisé une image des destructions à Gaza provoquées
      par Israël pour accuser le gouvernement syrien d’utiliser aveuglément des
      « bombes barils ». Nous écrivions alors:C’est donc au moins la troisième fois
      qu’HRW utilise une photo détournée pour accuser des ennemis actuels de
      l’impérialisme américain d’avoir causé des destructions que l’empire américain
      et / ou de ses amis ont causées. Ce n’est pas seulement du parti-pris de la part
      d’HRW, c’est de la fraude pure et simple.


      Suite à notre post et à de nombreuses protestations sur Twitter, Kenneth Roth a été obligé de se rétracter et de supprimer ce tweet. Il a posté :
      http://www.moonofalabama.org/images4/kenroth2.jpg

      Furieux d’avoir à retirer le tweet accusateur, il en a envoyé un autre, accusant une fois de plus le gouvernement syrien d’avoir provoqué avec des « bombes barils » les destructions qu’on voit sur cette image :
      http://www.moonofalabama.org/images4/kenroth3.jpg

      Mais cette image ne représente pas davantage des destructions causées par les « bombes barils » du gouvernement syrien.
      Pour ce tweet Kenneth Roth a utilisé une photo de l’AFP prise par George Ourfalian et distribuée par l’agence Gettyimages.

      http://www.moonofalabama.org/images4/kenrothgetty.jpg
      Voilà ce qu’on lit sur la capture d’écran de l’image originale de Getty :
      La destruction du quartier Hamidiyeh de la ville d’Alep au nord de la Syrie où les
      combattants des comités populaires locaux,
      qui soutiennent les forces
      gouvernementales syriennes,
      tentent de défendre ce quartier traditionnellement
      chrétien, au troisième jour de combats intensifs contre les djihadistes du groupe Etat
      islamique, le 9 avril 2015.
      AFP PHOTO / GEORGE OUFALIAN

      Ce qu’on voit sur l’image, c’est la destruction d’un quartier attaqué par les djihadistes anti-syriens et défendu par des forces pro-syriennes qui appuient le gouvernement. Kenneth Roth insinue-t-il que le gouvernement syrien a causé ces ravages en bombardant ses partisans avec des « bombes barils » ? Ne serait-ce pas plutôt les « rebelles modérés », que lui soutient apparemment, qui ont détruit ces bâtiments ?
      A en juger par la manière dont Human Rights Watch et Kenneth Roth utilisent habituellement les photos, on peut supposer sans risque que la seconde hypothèse est la bonne.
      Et tandis que Kenneth Roth fait tout un barouf avec les « bombes barils » en Syrie, qui ne sont pas différentes des autres bombes standard, nous attendons toujours qu’il tweet contre l’usage des bombes thermobariques* par le gouvernement saoudien au Yémen sur les structures solides, des armes qui tuent ou mutilent en même temps de nombreux innocents.
      Avec ses accusations très sélectives et ses fausses images, Kenneth Roth a fait de Human Rights Watch une
      organisation de relation publique de mensonges–à-but-lucratif à la solde de gouvernements « occidentaux » et de diverses dictatures du Golfe.
      Moon of Alabama | 15 mai 2015
      Note : *http://blog.silverhive.com/?p=1648
      Article original : Moon of Alabama.org – Traduction : Dominique Muselet
      Chacun est libre de diffuser les articles publiés par Arrêt sur info à condition de mentionner le nom de l’auteur et le lien de la source.

      De toute manière, on peut se demander pourquoi on a mis l’accent sur ces bombes, en utilisant un vocabulaire destiné manifestement à faire croire qu’elles consistaient simplement en barrils d’explosifs bruts. Le but étant évidemment de susciter un sentiment de répulsion primaire. En réalité, ces bombes, qui ne sont pas des barils, n’ont été utilisées que sur des positions tenues par des terroristes-rebelles, avec une efficacité limitée d’ailleurs.

      Quant au chlore, il a été utilisé là encore par les rebelles-terroristes, dans la droite lignée de leur utilisation de sarun il y a déjà deux ans. Les dirigeants occidentaux criminels font tout pour essayer de salir Bachar al Assad, pour la seul raison qu’il représente un dirigeant qui ne se plie pas à leurs injonctions. La guerrre d’agression, ils l’ont déjà perdue à plusieurs reprises, mais ils ne veulent pas perdre la face. Eh bien, qu’ils la perdent, en Syrie, comme en Irak, Libye, Ukraine et Yémen.

      http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=225916


    • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 12:53

      @Analis

      « En réalité, ces bombes, qui ne sont pas des barils, n’ont été utilisées que sur des positions tenues par des terroristes-rebelles »


      -> Ah bon vous y étiez ??????????


    • Layly Victor Layly Victor 24 septembre 2015 13:14

      @Yurf_coco

      merci d’avoir répondu, et avec courtoisie, ce qui est rare.

      Je me suis effectivement trompé sur les Mistral. Ils vont être vendus à l’Egypte. Mais on apprend que l’Egypte va s’aligner aux côtés de l’Arabie Saoudite dans la guerre du Yemen.

      Je ne veux pas encombrer le fil, mais je vous assure que je ne suis pas dogmatique et manichéen.
      Je me suis soucié du sort de la Syrie en partie en tant que Chrétien, mais pas seulement. J’ai aussi une grande sympathie pour ce monde arabe tant méprisé et qui souffre depuis si longtemps !
      Comme je n’ai aucune confiance dans les sources d’information, j’essaie de deviner ce qui se passe à travers l’attitude des média français, une source de désinformation assez fiable pour qu’on puisse en extraire des informations par synthèse soustractive, et en faisant des recoupements (par exemple, Fabius est facile à tracer).
      Je suis horrifié par le cynisme d’Israël et son indifférence à l’égard des malheurs de la région. Est-ce cela, être manichéen ?

    • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 13:49

      @Layly Victor

      Je n’ai rien à redire sur ce dernier message.

      Je suis même content que finalement un dialogue serein est possible sur ce genre de sujet.

    • doctorix doctorix 21 septembre 2015 15:27

      C’est bien de pouvoir écouter cet homme, diffamé en long et en large partout.

      Arte s’en est fait une spécialité : le boucher de Damas à tour de bras, 220.000 morts à 80% le fait du régime, les barils d’explosifs, l’attaque chimique, tout est asséné comme vérité alors que les mensonges à ce sujet sont patents et prouvés.
      On a fait de même avec Poutine, et pourtant ce sont à leur échelle deux grands hommes politiques et certainement pas des barbares. Des hommes extrêmement courageux aussi, avec le souci du bien de leur peuple..
      Assad est en fait d’une rare humanité. Je sais, ça parait insensé de le dire à vos oreilles assommées de propagande. C’est pourtant ainsi : tout est mensonge, et on ne pardonne pas à cet homme d’avoir par sa résistance empêché une guerre en Iran,le but suprême de l’Empire, et permis l’humiliation américaine avec cet accord arraché de haute lutte sur le nucléaire iranien.
      Voici un site qui compile les rares interventions qu’il peut faire, et je vous assure qu’elles vont changer votre optique.

      • Layly Victor Layly Victor 22 septembre 2015 10:33

        @doctorix

        ARTE, c’est une chaîne qui se présente comme une chaîne d’information objective et de documentation, mais en réalité, c’est une chaîne qui a une orientation idéologique féroce et qui n’hésite pas, ils l’ont montré à maintes reprises, à tricher avec la réalité et avec les chiffres.
        Ce que peu de gens osent contester, car cette chaîne bénéficie d’une aura de respectabilité et de bien pensance inattaquable.

        Etant spécialiste du nucléaire et de la sûreté des réacteurs nucléaires, j’ai pu constater à quel point ils usent et abusent de films bidonnés et de reportages bidonnés, sans aucune honte, et à quel point ils diffusent sans état d’âme de fausses informations.

        Sur un autre thème, celui des gaz de schiste, c’est du même tabac. Je me souviens d’une soirée « d’information » sur ce sujet, animée par la grande manipulatrice en chef Emilie Aubry, et qui commençait par la projection du film Gasland, dont tout le monde sait qu’il est totalement bidonné.
        Suivie d’un « débat » entre le sémillant José Bové et un pauvre ingénieur allemand.
        Celui ci essayait d’expliquer que, à cause du développement massif des énergies renouvelables et de leur intermittence, il était absolument nécessaire d’avoir une puissance équivalente en thermique, et qu’il était inconcevable de se passer à la fois des gaz de schiste et du nucléaire. Aussitôt, la Aubry lui coupait la parole et se tournait avec vénération vers le grand scientifique Bové.
        Ce sont des techniques de gourou : croyez ce que je dis et fermez vos gueules.

        Sur d’autres sujets, comme le réchauffement climatique, c’est pareil : aucune discussion n’est autorisée. Des astronomes (Zakharova) prévoient une mini-ère glaciaire, tout au moins un brusque refroidissement en 2030, mais fermez vos gueules.

        Donc, quand on me parle de données et d’enquêtes présentés par ARTE sur la Syrie, je m’en méfie comme de la peste.

      • Furax Furax 22 septembre 2015 12:41

        @Layly Victor
        «  Bernard-Henri Lévy vient d’être renouvelé une sixième fois à la présidence du conseil de surveillance d’Arte »
        http://www.lopinion.fr/2-juillet-2014/bernard-henri-levy-arte-est-rares-choses-qui-fonctionnent-en-europe-14021

        TOUT EST DIT !


      • doctorix doctorix 22 septembre 2015 14:14

        @Furax
        Ah ça, c’est une surprise !!!

        Mais ça explique tellement de choses.
        J’ai dit déjà que j’étais astreint à regarder 28 minutes tous les soirs, parce que c’est la source d’information préférée de mon épouse.
        Et tous les soirs je rue dans mon fauteuil, et je m’engueule avec elle à chaque fois que je détecte un mensonge, c’est-à-dire toutes les minutes...
        Si BHL est aux manettes, alors tout s’explique !!!

      • berry 22 septembre 2015 20:34

        @doctorix
        Asselineau fait la chasse aux complotistes et aux antisionistes.
        http://www.egaliteetreconciliation.fr/Asselineau-accomplit-son-destin-en-s-autodetruisant-35121.html
         
        "Dernièrement, le bureau national de l’UPR a diffusé un message à une partie de ses adhérents pour leur demander de nettoyer leurs réseaux sociaux, y compris leurs pages personnelles, et en remontant à plusieurs années. Doivent être supprimés tous les messages suscitant des « polémiques inutiles », en citant comme exemples l’antisionisme et le complotisme."
         
        Oh, punaise ! Vous allez en avoir du boulot, si vous devez supprimer tous vos messages non conformes à la ligne du parti.
        Bon courage !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 20:45

        @berry
        Encore un coup des soraliens, ils n’ont donc rien à faire dans la vie ?
        L’UPR a été créée pour sortir de l’ UE, mise en place, comme l’ OTAN par les USA. Pas par Israël. Des lobbies, il y en a des milliers, Bruxelles est la 2e place la plus importante de lobbies dans le monde, après Washington. Si Égalité & Réconciliation a fait un choix dans les lobbies, c’est son affaire, pas celle de l’ UPR. L’UPR est contre TOUS les lobbies.


        Elle prévoit dans son programme l’interdiction de tous les lobbies en France, le contrôle de l’origine des finances des Think tanks, et une loi sur la liberté de la presse. Pour cela il faut sortir de l’ UE, E&R ferait mieux de s’occuper de cette question plutôt que d’em...r l’ UPR sur des sujets secondaires.

      • berry 22 septembre 2015 20:56

        @Fifi Brind_acier
         
        Vous ne dites pas que c’est faux.
        Dont acte.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 22:26

        @berry
        C’est vrai, et c’est normal, l’ UPR ne s’occupe pas de questions secondaires ni de celles qui divisent. Ni des questions qui n’ont aucune solution en restant dans l’ UE, comme l’écologie, la malbouffe, l’énergie, l’immigration, la dette, le changement climatique, les lobbies, bref tout ce qui divise au lieu de rassembler.


        Ce n’est pas nouveau, c’est écrit noir sur blanc dans la Charte fondatrice de l’ UPR. C’était donc un simple rappel de la Charte. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut à titre personnel, mais pas d’impliquer l’ UPR sur des questions qui divisent.
        L’UPR rassemble sur la sortie de l’ UE de l’euro & de l’ OTAN par l’article 50. Point.

        Nous laissons les questions secondaires et qui divisent, à ceux qui s’occupent de tout, sauf de sortir de l’ UE, ce qui semble votre cas.
        C’est plus clair ou vous voulez que je réexplique ?

      • doctorix doctorix 23 septembre 2015 14:08

        @berry

        Il est bien naturel que l’UPR s’attache à ce qui rassemble plutôt qu’à ce qui divise.
        Je ne pense pas que mes positions puissent nuire à un parti qui est de fait le seul qui rassemble les humains de bonne volonté, et qui ne veut certainement pas leur fermer la bouche.
        Comme vous le suggérez, le sionisme et le complot sont étroitement liés, et ce n’est pas une affaire de racisme ou d’exclusion que de le souligner. C’est juste une affaire de bons sens et d’observation des faits.
        Le sionisme est par essence fomenteur de complots, c’est sa raison de vivre et son moyen d’exister et d’exercer sa domination mondiale, ce que nul ne peut nier sans être aveugle et sourd.

      • Pingouin094 Pingouin094 23 septembre 2015 14:16

        @doctorix

        Assad « d’une rare humanité » ... Non mais laissez moi rire ? Auriez-vous déjà oublier la nature du régime syrien avant que n’éclate la guerre civile, c’était tout sauf une « rare humanité ».

        Que l’expension de Daech, l’affaiblissement de la rébellion démocratique amène par « real politik » à revoir les priorités de la diplomatie française, vraisemblablement.

        Mais de là à parer Assad (et Poutine) de toutes les vertues, il ne faut pas exagérer non plus !


      • Layly Victor Layly Victor 27 septembre 2015 11:21

        @Fifi Brind_acier

        Si ça ce n’est pas prendre les gens pour des cons, je n’y comprends rien !
        La guerre au proche Orient, le massacre des minorités, la barbarie extrême de Daesh en Syrie et des nazis bandéristes en Ukraine, la guerre froide contre la Russie, l’épouvantable guerre d’extermination au Yemen, ce sont « des questions secondaires et qui divisent », selon les asseliniens, « des questions qu’il est inutile de se poser si on ne sort pas de l’UE ».

        « Il ne faut pas impliquer l’UPR sur des questions qui divisent ». C’est du Staline 100% pur jus. Seul le discours du maître doit être répété en boucle, et quiconque se poserait la moindre question doit être taxé d’agent extérieur.

        C’est quand même sidérant. Le problème majeur de nos sociétés, celui autour duquel tous les conflits s’articulent, c’est le problème de l’énergie. C’est le problème numéro un, au coeur des enjeux mondiaux et nationaux.
        Et, pour le dingue Asselineau et son clergé, c’est une question secondaire ! (tant qu’on n’aura pas quitté l’UE, d’après lui)

      • Hijack Hijack 21 septembre 2015 16:07

        Oyez bonnes gens mal informés, écoutez plutôt ça ... Bassam Tahhan, un ex. opposant à El Assad qui le soutient à présent >>> en tétant très informé, logiquement, humainement, politiquement, intelligemment  :
        .

        Présence militaire russe en Syrie : entretien avec Bassam Tahhan

        • leypanou 21 septembre 2015 17:17

          @Hijack
          Il y a aussi Randa Kassis, qui a été membre du Conseil National Syrien, celui reconnu par la France comme seul représentant légitime de la Syrie.

          Elle a vite réalisé que les prétendus révolutionnaires syriens n’étaient que de la pacotille, complètement inféodée aux intérêts étrangers, à savoir l’empire et ses laquais.


        • doctorix doctorix 21 septembre 2015 17:27

          Pour ceux qui auraient encore envie d’accuser Assad du bombardement chimique sur la Guouta qui a fait des centaines de morts, voici l’article du Point qui dévoile le rapport du MIT (Massachussetts institute of technology) qui accuse formellement les rebelles et dédouane l’armée syrienne.

          Ce n’est pas un rapport russe, c’est un rapport américain :
          Une somme de mensonges ne fera jamais une vérité.

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 20:55

            @doctorix
            C’est pas le bon lien.


          • Hijack Hijack 21 septembre 2015 18:09

            Merci pour les confirmations et informations utiles.

            Ce qui est marrant, les américains sont souvent plus courageux, plus honnêtes ... que ceux qui les suivent bêtement. Donnent souvent de très bonnes infos, même contredisant leur propre politique, ce qui ne risque pas d’arriver de par chez nous.


            • Hijack Hijack 21 septembre 2015 18:19

              C’est vrai aussi, que bcp parmi les anti-bachar systématiques ou par tics ... le sont par pur racisme conscient ou inconscient, que par analyse politique.

              Dur quand même ... car même J.M Lepen, passant pour un raciste, apprécie bcp El Assad et avant Saddam Hussein et Le Pen, lui sait que le président syrien n’a jamais été une crapule.


              • Henry Canant Henry Canant 21 septembre 2015 18:19

                « Et sur les barils de TNT que ses hélicoptères larguent sur les populations civiles, qu’en pense-t-il ? »


                Je ne vois pas trop quelle est l’amorce utilisable pour faire péter ces barils sur la foule sans mettre en danger l’hélico et surtout pourquoi ils utiliseraient des barils alors que Poutine leur livre ce qu’il faut.

                Quelle est l’intérêt de Bachar de tuer « ses esclaves » ?

                Ramassis de conneries ...

                • Hijack Hijack 21 septembre 2015 18:32
                  Syrie : la Chine, prête à s’engager militairement ?! (Irib)

                  .

                  Selon une analyste américaine, avec l’autorisation du gouvernement de Bachar al-Assad, Pékin serait disposé à dépêcher des militaires en Syrie, afin de combattre les terroristes.

                  .

                  Voilà un chose qui serait bonne !


                  • Agafia Agafia 21 septembre 2015 19:53
                    Quel merveilleux choeur de vierges ! .... ou de castrats ^^

                    Qu’est ce que vous attendez tous, et toutes, ceux qui admirent Bachar-Bisounours, vous qui niez qu’on a toujours torturé dans les geôles syriennes du clan Assad, (Papa, puis Fiston), qu’est ce que vous attendez pour partir le rejoindre et lui filer un coup de main ? Demandez l’asile en Syrie ! Allez lui prouver votre adoration servile !

                    Un peu de couil.... courage que diable ! Au lieu de traiter de « trous du cul » ceux qui ne pensent pas comme vous.... (On voit là d’ailleurs l’argumentaire de choc ^^)
                    Au moins vous vous rendriez utiles...

                    • Hijack Hijack 21 septembre 2015 20:01

                      @Agafia

                      Les geôles syriennes doivent déborder de terroristes ... 
                      Ton seul argument c’est accuser sans preuves ... de ne répéter que les mensonges.

                      Je te retourne ton invitation à nous rendre en Syrie (désolé, j’ai ma famille à charge et ils n’ont pas besoin de moi en Syrie) ... mais toi, pourquoi ne vas-tu pas aider les terroristes islamistes ou alors les USA, mais faut pour ça montrer ton utilité ; Or là ...


                    • Lucide bdpif@laposte.net 21 septembre 2015 21:12

                      @Hijack


                      Ben, nous on va te reretourner l’invitation. Pourquoi tu n’irais pas faire un petit tour en Syrie, imprimer tes commentaires, et les distribuer dans un marché des villes assiégés et affamé par le regime, tout seul comme un grand, avec un t shirt « I love bachar ».
                      Moi cà me ferais te plaisir de te voir dans cette situation, et j « aurais du mal à bouger pour t’éviter le lynchage publique. Tu as une famille ? C ’est bien, eux n’en ont plus, ils ont perdu la leur soit dans des bombardements, soi torturés dans les geoles syriennes. Arrete de récupérer la mort de ces gens et salir leur déces en blanchissant leur criminel. 
                      Facile, de sortir des mensonges devant un ecran d’ordi, un peu moins devant les gens concernés.
                      Et evite de me répondre, soit par l’insulte, soit en me retournant mon poste »C’est toi qui l’a dis, c’est toi qui l’est" . Tes ecrits sont sales, comme ce que tu défends par tes ecrits. Donc ne me réponds même pas, je ne lirais pas de toute facon . Và toucher ta paye de troll, et evite de passer devant un miroir, tu pourrais t’y lire. 


                    • Hijack Hijack 21 septembre 2015 23:57

                      @bdpif@laposte.net

                      Bah ... si tu veux qu’on se rencontre, il n’y a aucun souci, j’ai l’habitude.
                      Quant à aller en Syrie ... qu’est-ce t’en sais que je n’y suis pas allé.
                      Distribuer des tracts dans les marchés de Damas ??? ... Y’a que Bhl qui est capable de ça !
                      Les syriens n’ont plus besoin de moi ... Je dis la vérité et elle te gène.
                      Allez !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 21:06

                      @Agafia
                      Il n’est pas question de dire que le clan Assad est une famille de grands démocrates. La question qui se pose est celle du double standard : savoir s’ils sont plus ou moins dictateurs que le Qatar ou l’ Arabie Saoudite, les alliés de l’ OTAN, que l’ Occident ne met jamais en cause ?


                      Il est juste question d’un pays souverain, qui n’a déclaré la guerre à personne, dont le Président a été élu, y compris par les Syriens qui vivent à l’étranger, et qui est attaqué depuis plusieurs années par des mercenaires djihadistes soutenus par l’ OTAN, et les Monarchies du Golfe.

                      L’armée syrienne est seule à combattre Daesh et ses variantes. Si vous préférez Daesh, autant le dire.


                    • Agafia Agafia 21 septembre 2015 19:58

                      Sinon il dit exactement ce qu’on attend d’un chef d’Etat, la même langue de bois que vous reprochez à d’autres... C’est rigolo, lui, il dit forcément toute la vérité, rien que la vérité, il le jure ^^

                      Un saint, cet homme !!!!

                      Le fanatisme aveugle, c’est trop marrant à observer ^^
                      Vous êtes de vrais p’tits djihadistes dans votre genre ^^
                      Merci de me faire rire smiley

                      • alinea alinea 21 septembre 2015 20:03

                        @Agafia
                        Ne confondez pas l’amour de la vérité et l’amour de Bachar el Assad.


                      • Hijack Hijack 21 septembre 2015 20:05

                        @Agafia

                        Avant qu’il dise la vérité ... on l’avait déjà constaté !
                        Calme toi ... pas d’hystérie !  smiley


                      • Layly Victor Layly Victor 22 septembre 2015 12:28

                        @Hijack

                        Les sionistes sont forcément hystériques en ce moment, il ne faut pas leur en vouloir, car leur grand plan de faire exploser le proche Orient est en train de marquer le pas, de même qu’en Ukraine.
                        Ils font semblant de croire que nous croyons que Bachar est un saint, alors que nous leurs disons simplement que Bachar n’est pas dans le camp des ennemis de la France. Ils nous répondent que, justement, les ennemis de la France, ce n’est pas leur problème. On ne peut pas être plus clair.

                      • Hijack Hijack 22 septembre 2015 12:37

                        @Layly Victor

                        Tout à fait ! Avant qu’ils lui tombent dessus, perso, je n’avais aucune sympathie pour Bachar.
                        Grâce à eux, à présent, on sait à qui on a affaire (va savoir, peut-être qu’ils sont envoyés par le dirigeant syrien  smiley )

                        Grâce à El Assad + Iran + Hezbollah + et surtout Russie et Chine, l’échéance de fin du monde a reculé >>> remercions les au lieu de déblatérer !


                      • kalachnikov lermontov 21 septembre 2015 20:08

                        Il a quand même une tête de mickey le bachar, je trouve.


                        • Hijack Hijack 21 septembre 2015 20:17

                          A ceux qui souhaitent en savoir plus :
                          .
                          Ce soir 21 h META T.V, en direct > Bassam Tahhan

                          La situation en Syrie

                          • Allexandre 21 septembre 2015 20:28

                            Une fois n’est pas coutume !!! BRAVO Victor !


                            • JMBerniolles 21 septembre 2015 20:51

                              Sans doute un pingouin isolé sur un morceau de banquise !


                              Même sans informations particulières il y a des faits qui parlent d’eux-mêmes.

                              Comment El Assad aurait-il pu résister à un envahissement de hordes venant de Turquie, de Jordanie, d’Arabie saoudite et Qatar(... (près de 200.000 à un moment) soutenues y compris par des frappes aériennes israeliennes et turques quand ce ne sont pas les USA eux-mêmes en Irak, sans le soutien de son peuple ? et de ses alliès apparemment indéfectibles : Iran, hezbollah, Russie et Chine ?

                              Cette année 2015 a été le tournant :
                              1) une grande offensive des islamistes, Daesh, Al Nostra, et d’autres milices, avait été préparée par les USA, la France avec la Turquie et la Jordanie notamment.
                              2) elle a débuté au printemps sur trois axes a) Turquie couplée avec l’offensive depuis les positions de Daesh en Syrie, b) Jordanie,c) frontière Liban/Syrie. Pour se poursuivre en été.
                              3) Il en est résulté des succès militaires des islamistes, takfiris pour situer leur rôle. Vers Kobané, prise de Palmyre, tentative de prise de Lattaquié,offensive vers Quneitra et même vers le Qalamoun que le Hezbollah et l’armée syrienne contrôlaient à partir de la chute Qosseir 

                              Mais cette manoeuvre a d’abord été contenue, à Kobané puis à la frontière Liban/Syrie amenant Israël à soutenir militairement Al Nostra.

                              C’est à ce moment que les russes sont intervenus. Pas directement sauf pour la frappe d’un avion israélien (information qui a été à prendre au conditionnel, mais la visite de Netanyahou à Moscou où il est vraisemblablement allé pleurer pour limiter le soutien en matériel militaire russe aux syriens semble confirmer cet épisode non relaté par nos médias évidemment).

                              On remarquera aussi qu’après avoir sonné la charge pour des frappes de nos avions en Syrie (en violation totale du droit international) Hollande et Valls ont tout d’un coup changé de ton....

                              Est ce qu’ils peuvent se permettre d’avoir des avions abattus dans le ciel syrien, en plus de la présence évidente de matériel militaire français dans l’équipement militaire des ismamistes sanguinaires ?

                              Il n’y a plus de solution en Syrie en dehors de la prise en compte de Bachar el Assad

                              Les américains en tiennent comptent, nos gouvernants à la dérive non.









                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 21:09

                                @JMBerniolles
                                Si, si, ils commencent doucement à retourner leur veste, même Fabius , c’est tout dire...


                              • Il ne faut pas oublier que Bachar el Assad est un ami personnel de Kerry. Si si. Étonnant n’est ce pas ? Je soupçonne que Kerry sera le premier a applaudir (discrètement) le changement de stratégie du kényan Barry Soetoro envers le gouvernement légitime et élu de Syrie. 

                                Voir les prédictions de l’excellent T. Meyssan (en gras) dans cet article de 2012 :

                                Mardi, 27 Novembre 2012
                                par Thierry Meyssan

                                M. et Mme Kerry, M. et Mme Assad, lors d’un déjeuner privé, dans un restaurant damascène, en 2009.

                                Disposant d’une légitimité renforcée par sa réélection, le président Barack Obama se prépare à lancer une nouvelle politique étrangère : tirant les conclusions de l’affaiblissement économique relatif des États-Unis, il renonce à gouverner seul le monde. Ses forces poursuivent leur départ d’Europe et leur désengagement partiel du Moyen-Orient pour se positionner autour de la Chine. Dans cette perspective, il veut à la fois distendre l’alliance russo-chinoise en formation et partager le fardeau du Moyen-Orient avec la Russie. Il est par conséquent prêt à appliquer l’accord sur la Syrie, conclu le 30 juin à Genève (déploiement d’une Force de paix de l’ONU principalement composée de troupes de l’OTSC, maintien au pouvoir de Bachar el-Assad s’il est plébiscité par son peuple).

                                 

                                Cette nouvelle politique étrangère se heurte à de fortes résistances à Washington. En juillet, des fuites organisées dans la presse avaient fait capoter l’accord de Genève et avaient contraint Kofi Annan à la démission. Le sabotage semble avoir été ourdi par un groupe d’officiers supérieurs qui n’admettent pas la fin de leur rêve d’empire global.

                                À aucun moment cette problématique n’a été évoquée lors de la campagne électorale présidentielle, les deux principaux candidats s’accordant sur le même virage politique et ne s’opposant que sur la manière de le présenter.

                                Aussi Barack Obama a t-il attendu le soir de sa victoire pour donner le signal d’une purge discrètement préparée depuis des mois. La démission du général David Petraeus de ses fonctions de directeur général de la CIA a été largement médiatisée, mais elle n’était que le hors d’œuvre. Les têtes de bien d’autres officiers supérieurs vont rouler dans la poussière.

                                 

                                La purge touche d’abord le Commandeur suprême de l’OTAN et commandant de l’EuCom (amiral James G. Stravidis), qui termine son tour, et son successeur prévu (le général John R. Allen). Elle se poursuit avec l’ex-commandant de l’AfriCom (général William E. Ward) et son successeur depuis un an (général Carter Ham). Elle devrait emporter également le patron du Bouclier antimissile (général Patrick J. O’Reilly) et d’autres encore de moindre importance.

                                Chaque fois, les officiers supérieurs sont soit accusés d’affaires de mœurs, soit de détournements de fonds. La presse US s’est rassasiée de détails sordides sur le triangle amoureux impliquant Petraeus, Allen et la biographe du premier, Paula Broadwell, en passant sous silence que celle-ci est lieutenant colonel du Renseignement militaire. Selon toute vraisemblance, elle a été infiltrée dans l’entourage des deux généraux pour les faire tomber.

                                La purge à Washington a été précédée, en juillet, de l’élimination de responsables étrangers qui s’opposaient à la nouvelle politique et étaient impliqués dans la Bataille de Damas. Tout s’est passé comme si Obama avait laissé faire le ménage. On pense par exemple à la mort prématurée du général Omar Suleiman (Égypte) venu effectuer des examens dans un hôpital états-unien, ou à l’attentat contre le prince Bandar ben Sultan (Arabie saoudite), sept jours plus tard.

                                 

                                Il reste à Barack Obama à composer son nouveau cabinet en trouvant des hommes et des femmes capables de faire accepter sa nouvelle politique. Il compte surtout sur l’ancien candidat démocrate à l’élection présidentielle et actuel président de la Commission des affaires étrangères du Sénat, John Kerry. D’ores et déjà Moscou a fait savoir que sa nomination serait bienvenue. Surtout, Kerry est connu pour être « un admirateur de Bachar el-Assad » (The Washington Post) qu’il a souvent rencontré dans les années précédentes [1].

                                Reste à savoir si les démocrates peuvent accepter de perdre un siège au Sénat, et si Kerry prendra le secrétariat d’État ou celui de la Défense.

                                 

                                Dans le cas, où il prendrait le département d’État, la Défense échoirait à Michèle Flournoy ou à Ashton Carter qui poursuivraient les restrictions budgétaires en cours.

                                Dans le cas ou Kerry prendrait la Défense, le département d’État reviendrait à Susan Rice, ce qui ne manquerait pas de poser quelques problèmes : elle s’était montrée fort discourtoise lors des derniers veto russe et chinois, et ne paraît pas avoir le sang froid pour ce poste. Au demeurant, les Républicains tentent de lui faire barrage.

                                John Brennan, connu pour ses méthodes particulièrement sales et brutales, pourrait devenir le prochain directeur de la CIA. Il serait chargé de tourner la page des années Bush en liquidant les jihadistes qui travaillèrent pour l’Agence et en démantelant l’Arabie saoudite qui n’est plus d’aucune utilité. À défaut, la mission serait confiée à Michael Vickers, voire à Michael Morell, l’homme de l’ombre qui se tenait aux côtés de George W. Bush un certain 11-Septembre et lui dicta son comportement.

                                 

                                Le sioniste et néanmoins réaliste Antony Blinken pourrait devenir conseiller national de sécurité. Il pourrait réveiller le plan qu’il avait élaboré, en 99 à Shepherdstown, pour Bill Clinton : faire la paix au Proche-Orient en s’appuyant sur… les Assad.

                                 

                                Avant même la nomination du nouveau cabinet, le virage politique s’est déjà concrétisé avec la reprise des négociations secrètes avec Téhéran. En effet, la nouvelle donne exige d’abandonner la politique d’isolement de l’Iran et de reconnaître enfin la République islamique comme une puissance régionale. 

                                 Voir l’article de Meyssan en 2012 ici : Obama II : la purge et le pacte, par Thierry Meyssan

                                • morice morice 22 septembre 2015 06:41

                                  Marre de voir le tapis rouge déroulé à un dictateur qui bombarde ses propres habitants....


                                  il faut être DEBILE pour lui laisser une telle tribune : DEBILE.

                                  Avec ce genre de choses, Hitler peut revenir, il aurait une rubrique chez Agoravox, définitivement plombé par l’extrême droite. 

                                  vous transformez le site en haie d’honneur aux dictateurs ; quand ce n’est pas celui-là, ce sont les pro-Poutine, le Mr Muscle de la dictature : PUANT. 


                                  • Layly Victor Layly Victor 22 septembre 2015 13:01

                                    @morice

                                    On est stupéfait par l’ampleur et le très haut niveau des arguments de Momo. Il place la barre tellement haut que c’est presque du niveau de BFMTV et d’Itélé, mais si, mais si, et même, n’ayons pas peur des mots, de Libération ou du journal l’Immonde.

                                    A propos de la requête de Momo de placer Agoravox sous censure, nous pouvons dire ceci : toute la presse française et tous les médias sont entre les mains de la finance orientée. Il ne reste que quelques sites sur lesquels les gens ont le droit d’exprimer une opinion différente de l’orientation officielle, opinion qui est immédiatement qualifiée par les sbires de raciste ou d’antisémite ou d’extrême droite. Et donc, en grands démocrates, vous voulez faire censurer ce site. Pourtant, et j’y suis très attentif, je n’ai que très rarement vu des propos racistes et antisémites, en dehors des thèmes raciaux récurrents développés par les sionistes, auxquels personne ne fait attention, car on les connait.

                                    Momo, vous avez perdu. La tentative de votre presse vénérée de dresser le peuple français contre le grand peuple Russe a échoué, malgré l’énormité des moyens investis. Dans ma rue, il n’y a que des gens pauvres, travailleurs réels, dans la vie réelle. Suivant vos critères, ils sont « d’extrême droite », car ils aiment le peuple Russe et ont une grande admiration pour le Président Poutine.
                                    Ce sont des gens qui sont dans la vie réelle.
                                    Vous, vous êtes dans les poubelles de l’Histoire. La benne passe à quatre heures du matin. Bon voyage !

                                  • Francis JL 22 septembre 2015 15:43

                                    La position de morice n’est pas cohérente : il est à la fois pro-américain et pro-islamiste.


                                    Moi je dis ça, je dis rien.


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 21:17

                                    @morice
                                    Allons , morice, tenez-vous au courant ! Assad est désormais tout à fait fréquentable.
                                    Fabius ne songe plus à le découper en rondelles, et explique qu’il faut en Syrie un gouvernement d’union nationale, entre le gouvernement et une partie de l’ opposition. Et que le départ d’Assad n’est plus la condition première, même s’il continue à le souhaiter. Il faut lire ses déclarations pour voir combien il est enquiquiné par la situation, c’est d’un confus...


                                    La Russie en Syrie est devenu incontournable, et donc le vent tourne, mon cher morice...
                                    Faites donc comme Fabius, bafouillez tout ce que vous vous voulez, mais la roue a tourné.

                                  • soi même 23 septembre 2015 14:08

                                    @morice, tien il y a sketch qui te va comme un Gand :

                                    https://www.youtube.com/watch?v=bUdhyn2HofE


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 28 septembre 2015 07:12

                                    @Michel Maugis

                                    La création de l’ ONU a été décidé en URSS, à YALTA, grâce aux efforts de STALINE.


                                    réécriture habituelle des « historiens »staliniens
                                    12 juin 1941 déclaration de st james
                                    14 aout 1941 charte de l’atlantique
                                    1 janvier 1942 déclaration des nations unies
                                    30 octobre 1943 conférence de Moscou et de Téhéran
                                    21 septembre 7 octobre 1944 conférence dumbarton oaks premier projet onu
                                    11 février 1945 Yalta 

                                    bref le petit père des peuple a suivis le mouvement et obtenu de substantielles concessions territoriales cédé par un Roosevelt mourant et contre l’avis de Churchill 

                                  • berry 28 septembre 2015 07:48

                                    @sampiero
                                    « aucune raison de se jeter dans les bars de daech »
                                     
                                    un lapsus révélateur ?


                                  • Ruut Ruut 22 septembre 2015 07:42

                                    Intéressant.
                                    la liberté de parole semble donc de plus en plus compromise en France.
                                    Quand au délit d’opinion, cela devient une triste règle, en France.
                                    Le PS a bien travaillé en imposant la penssée unique, nos lumières doivent encore une fois se retourner dans leurs tombes.
                                    Triste évolution de mon pays.


                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 septembre 2015 10:23

                                      Bonjour Victor,
                                      .
                                      Très bon article.
                                      .
                                      Dans les médias on à évoque la semaine dernière, de nouveau et brièvement, le fait que des armes chimiques sont emploie en Syrie, mais, cette fois ci, en nous présentent la vrai version. Il à été reconnue que Daesh utilise du gaz de moutarde !
                                      .
                                      On avait, il y avait environ deux ans, accuse fallacieusement Bachar, d’avoir emploie des armes chimique ... puis l’enquête par Carla Del Ponte avait révélé que ce n’était pas Bachar qui avait utilisé ses armes chimiques mais les groupes terroristes ! Une des pistes remontait en Turquie !
                                      https://www.youtube.com/watch?v=qpApYDu5iKY
                                      .
                                      Les américains entretiennent des relations ambigus avec les groupes terroristes, c’est à dire d’un côte il les soutiennent (financement, avec l’armement, ...) et de l’autre côte on prêtent de le combattre. N’oublions pas que c’est les États-Unis qui ont crée et financée Al-Qaïda en Afghanistan pour combattre les russes...
                                      .
                                      La Turquie fait un jeux semblable aux américains en prétendant de bombarder des positions de l’IS tout en bombardent en réalité les positions des Kurdes, ceux qui combattent réellement l’IS.
                                      .
                                      [Il y a] « trois façons d’influencer la politique étasunienne : faire des dons aux partis politiques ; créer des groupes de réflexion ; et prendre le contrôle des médias. »
                                      .
                                      Haim Saban, milliardaire pro-israélien et pourvoyeur majeur de fonds politiques, et conseiller de la candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton, (en 2009)
                                      .
                                      [Il existe] « un mémo [au Pentagone] qui décrit la façon dont nous [les USA] allons prendre le contrôle de sept pays en cinq ans, à commencer par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et, pour terminer, l’Iran. »
                                      .
                                      D’un coté, le gouvernement étasunien de Barack H. Obama a transgressé ouvertement le droit international en soutenant d’une manière active et en l’armant une insurrection et une guerre civile contre le gouvernement de Bashar al-Assad en Syrie. De l’autre, ce même gouvernement étasunien fait mine de considérer illégitime l’organisation terroriste de l’État Islamique (EI), soutenue de l’extérieur par la mouvance sunnite, et déclare vouloir la “dégrader et la détruire” à l’aide de bombardements.
                                      .
                                      Si un gouvernement étranger voulait détruire un pays et le mettre en ruines, ce serait probablement la chose à faire, car c’est ce que le gouvernement étasunien a fait au cours des dernières années en soutenant les protestations contre le gouvernement syrien et en fomentant un soulèvement contre ce même gouvernement, selon le modèle des révolutions colorées que la CIA a parrainées dans plusieurs autres pays (révolution des roses en Géorgie en 2003, orange en Ukraine en 2004 et en 2014 et des tulipes au Kirghizistan en 2005, etc.). Pour cette raison, on peut dire que le gouvernement américain a facilité, directement et indirectement, la montée de l’extrémisme islamique au Proche Orient, dans l’espoir que ce dernier réussisse à renverser le régime séculier de al-Assad.
                                      .
                                      Dès le début, donc, la position étasunienne au Proche Orient a été des plus ambivalente, des plus irresponsable, des plus inconsistante, des plus incohérente, des plus mal pensée, des plus indécente, des plus insensée, des plus destructrice et des plus immorale, car elle a fortement contribué à déstabiliser l’Irak et la Syrie, en plus de faire des millions de victimes et de faciliter la montée du monstre psychopathe qu’est l’EI.
                                      .
                                      source et suite
                                      http://www.mondialisation.ca/la-situation-confuse-en-syrie-face-a-letat-islamique-ei/5476863


                                      • ah oui ? Voici l’opération FALSE FLAG de la Ghouta : Thierry Meyssan analyse les contradictions et les incohérences des services secrets états-uniens, britanniques et français à propos du prétendu massacre chimique de la ghouta. 
                                        .
                                        .CITATION :

                                        Et puis, on les voit dans les mains de gens qui sont présentées comme un personnel soignant essayant de les sauver. Mais on ne comprend pas bien ce que fait ce personnel soignant.

                                        En fait, il y a une raison toute simple : c’est que ces enfants ne sont pas des victimes d’attaques chimiques.

                                        Ce sont des enfants qui ont été enlevés deux semaines auparavant, au début du mois d’août, dans la région de Lattaquié, à 200 kilomètres de la ghouta.

                                        Ils ont été enlevés lors d’une attaque des jihadistes contre des villages alaouites fidèles au gouvernement. La plupart de leurs familles ont été massacrées. Certains ont survécu. Dans les charniers que l’on a retrouvés dans les environs de Lattaquié il y avait plus d’un millier de morts.

                                        Et ces enfants, dont on était sans nouvelles pendant deux semaines ont en fait ressurgi sur ces vidéos.

                                        FIN

                                        .
                                        .Les vidéos manipulées du « massacre » de la ghouta
                                        .

                                         Les missiles chimiques de la ghouta provenaient de l’armée turque
                                        .
                                        Obama II : la purge et le pacte, par Thierry Meyssan


                                        • Hijack Hijack 22 septembre 2015 12:43

                                          Pas de crises de nerfs, ni d’assiettes cassées !
                                          .
                                          ... Là !
                                          .
                                          ... et là !
                                          .
                                          C’en est trop !


                                          • Hijack Hijack 22 septembre 2015 13:03

                                            Merci Victor pour ton excellent article ... comme bcp le disent. Je ne te connaissais pas, mais j’apprécie bcp tous les détails que tu donnes.


                                            • elpepe elpepe 22 septembre 2015 13:07


                                              Bonjour Morice

                                              The use of chlorine gas in bombs is not very effective as a weapon to kill people. However, HRW said it appeared the Syrian military was using the chlorine to terrorize residents into believing they had been gassed, even if many of the victims were not killed.

                                              http://globalnews.ca/news/1327202/human-right-watch-says-syria-used-chemical-weapons-in-april/

                                              Le diable est toujours dans les details

                                              Aussi les recommandations d l officine OTAN
                                              http://www.genocidewatch.org/syria.html

                                              ’under Islamic law’ plus que suspect comme recommendation et hote beaucoup de credibilite a leurs rapports et neutralite ( le diable est encore dans les details), en plus on fait marcher le tiroir caisse en meme temps.

                                              Genocide Watch offers the following recommendations :

                                              • The Arab League, Turkey, the Islamic Conference, and other nations should demand an immediate cease-fire in Syria, with full rights for non-violent protest.
                                              • The Arab League and Turkey should quickly create an Islamic Court to try al-Assad and other Syrian officials for crimes against humanity under Islamic law ;
                                              • The Arab League, Turkey, European Union, US and other nations should impose targeted national and regional sanctions against financial accounts, visas, and businesses owned by top officials of the Syrian regime and its army ;
                                              • Arab and NATO nations should offer to cooperate with Russia to airlift and ship in humanitarian and medical relief supplies to all parts of Syria ;
                                              • The UN General Assembly should pass another resolution demanding fully protected access for UN and international aid workers and journalists to all areas of Syria

                                              En resume personne n etait la bas, voir tous les temoigagnes sont en majorite parti prenante car tres peu de Journalistes etaient sur place

                                              Beaucoup de propagande et d interets caches, entre toutes les parties prenantes et il sont nombreux, Ce n’est pas une guerre, mais la syrie est seulement un terrain de guerre, le gaz et la geopolitique etant l enjeu, cela est indeniable.

                                              Force est de constater que avant la deflagration du conflit et pseudo soulevement (lui prouve organise et soutenu exterieurement) le pays se portait plutot bien et c etait une republique laique multi-confessionelle.

                                              http://www.voltairenet.org/article185631.html

                                              Bien que Mr Meyssan soit totalement parti pris, beaucoup d elements sont troublants meme s il a ecrit biensur sa propre interpretation des faits ...

                                               


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2015 21:31

                                                Pour ceux que cela intéresse, diaporama de la Syrie avant la guerre.
                                                Et les monuments de la Syrie, avant la guerre.


                                              • elpepe elpepe 24 septembre 2015 03:32

                                                @Fifi Brind_acier
                                                merci Fifi de me lire je suis la brebis galeuse en tps normal smiley
                                                bien a vous


                                              • Yurf_coco Yurf_coco 22 septembre 2015 13:43

                                                Nan mais c’est incroyable cette propagande Pro Assad... En plus de ça, les gens qui viennent débattre se font copieusement insulter... C’est pas encore, la Syrie ou la Russie ici, on ne se la ferme pas parce qu’on est pas d’accord avec vos idées.


                                                Donc vous qui êtes si éclairer... Vous qui êtes contre « la propagande occidentale », vous avez cliquez le lien de l’article ? Vous êtes allez voir les questions ??????????

                                                Vous trouvez que ça ressemble de prêt ou de loin à un travail de journaliste ? 

                                                IL N’Y A AUCUNE QUESTION... AUCUNE... 

                                                C’est comme de dire que Sarkosy à répondu a des questions de journalistes dans LeFigaro... 
                                                La bonne blague.

                                                Moi je veux bien entendre que l’occident est pas rose, les USA catastrophique...
                                                Mais me faire gober à moi, que ceci est une interview de presse libre, MOUAHAHAHAHA




                                                • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 11:53

                                                  JUSTE POUR LE PLAISIR !!!!!!!!!!!


                                                  Je suis retourner sur le lien de l’interview, pour allez voir QUI sont ces journaux indépendant, journalistes d’investigation, représentantes de la recherche de la vérité ! Puis j’ai regarder la présentation Wikipédia, je n’ai changé AUCUN mots sur ce qui suit, juste leur présentation, chacun tirera la conclusion qu’il voudra !


                                                  NTV est une chaîne de télévision turque. C’est la première chaîne d’information en continu turque. Lors des mouvements protestataires de 2013 en Turquie, la chaîne a été beaucoup critiquée pour ne pas avoir diffusé les événements


                                                  RIA Novosti était l’une des plus importantes agences de presse de Russie avec TASS et Interfax. Officiellement sous la tutelle du ministère de la presse et de l’information de Russie depuis le 22 août 1991


                                                  Rossiya 24 anciennement Vesti est une chaîne de télévision d’information continue en russe. Elle est contrôlée par le groupe étatique russe VGTRK et ses bureaux sont à Moscou


                                                  Perviy Kanal (en russe Первый канал - Perviy Kanal, ce qui signifie « première chaîne », anciennement ORT pour Общественное Российское Телевидение, c’est-à-dire compagnie de la radio-télévision publique russe) est la principale chaîne de télévision nationale de Russie.


                                                  Rossiyskaya Gazeta (Russian : Российская газета, lit. Russian Gazette) is a Russian government daily newspaper of record which publishes the official decrees, statements and documents of state bodies. 


                                                  La seule vérité, c’est qu’il ne faut pas gobber les idées toutes rondes. Et ce n’est pas parce que l’un ment, que son opposant ne ment pas ! Développez votre esprit critiques les gens. 

                                                  Méfiez vous des gens qui vous expliquent qu’ils connaissent la vérité, moins de ceux qui disent qu’ils cherchent la vérité.


                                                  • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 13:05

                                                    @Hijack

                                                    L’article ne mentionne que le soutient de la Chine envers le gouvernement Irakien...

                                                    A force de déformer la vérité... Vous vous en éloignez terriblement.

                                                    Cessez vos raccourcies et vos mensonges SVP !!!!!!!!!!!!!!!!

                                                  • Yurf_coco Yurf_coco 24 septembre 2015 13:06

                                                    @Hijack


                                                    Il n’est donc question, ni de Syrie, ni d’IRan, ni de Russie....
                                                    Elle est quand même belle celle là !

                                                  • Hijack Hijack 22 septembre 2015 14:59

                                                    A propos ...
                                                    *
                                                    Évitons d’être trop anti américain primaire ... en effet : Si on accuse Bachar El Assad d’avoir utilisé des gaz et autre produits chimiques sur son peuple (ce serait ridicule, improductif, nul) ... écoutons plutôt les services américains qui ont tous démenti les fausses accusations (voir plus haut les liens prouvant cela) ! Certes ils démentent après avoir accusé, mais c’est leur truc. Les seuls à encore croire à ces conneries, sont en Europe et surtout en France, notamment ici ... On sait en effet que les chiens aboient tjrs plus que leur maître ...


                                                    • Bien, j’ai soumis la candidature de Morice a l’institut.

                                                      Refusée ! La raison évoquée ? ’’ Les agents COINTELPRO DU MOSSAD et de L’OSDH ne sont pas admissibles ’’

                                                       smiley




                                                      La CIA investit dans le journalisme
                                                      Réseau Voltaire | 22 septembre 2015

                                                      Un très important institut de formation de journalistes, le Poynter Institute, vient d’annoncer la création d’un réseau mondial de vérification des faits (fact-Checking) impliquant 64 organisations dans le monde.

                                                      Le Poynter Institute a été créé par un magnat de la presse états-unienne, Nelson Poynter. L’enseignement est dispensé sous l’autorité d’un patron de presse (celui du Tampa Bay Times) avec la possibilité d’être engagé par lui à l’issue du cycle pour les plus obéissants.

                                                      Le nouveau réseau de vérification des faits est financé par le fondateur d’E-Bay, Pierre Omidyar [1] et par la National Endowment for Democracy, une organisation prétendument non gouvernementale créée durant la Guerre froide par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie pour prolonger de manière à peu près légale les actions illégales de la CIA et de ses alliés [2].

                                                      L’International Fact-Checking Network (IFCN) sera dirigé par Alexios Mantzarlis (photo), ancien collaborateur du Premier ministre italien Mario Monti.


                                                      • Hijack Hijack 22 septembre 2015 15:48

                                                        Mère Agnès - (Rappelons nous ! ).
                                                        .

                                                        Syrie : Sans couverture internationale, les terroristes n’auraient jamais osé franchir les lignes rouges !

                                                        .

                                                        Extraits :

                                                        .

                                                        Entretien accordé à la chaîne de télévision « Russia today » 

                                                        RT : Mère Agnès, soyez la bienvenue. La Syrie est donc menacée d’une frappe militaire sous prétexte que l’Armée nationale syrienne aurait utilisé l’arme chimique dans une région de « la Ghouta est » contre les civils désarmés. Que ressentez-vous ?


                                                        Mère Agnès : Je ressens une sorte d’immense désolation face à la dégradation des valeurs universelles qui fait que des grandes puissances, motivées par des intérêts immédiats, en arrivent à vouloir frapper un peuple paisible sans se soucier de la vie des innocents. Je crois néanmoins que nous sommes à un « tournant historique » dans la mesure où l’ensemble des courants de pensée de la communauté internationale disent : assez ! Assez de violations des lois internationales censées garantir la paix. Il n’est plus question d’accepter de soutenir la loi du plus fort.

                                                        RT : Les États-Unis ont présenté des photos et des séquences de vidéos pour étayer leurs accusations contre le régime syrien. En avez-vous pris connaissance ? Et qu’en pensez-vous ?


                                                        Mère Agnès : Cela fait plus d’une semaine, et plus précisément depuis le 22 Août, que j’examine ces éléments nourrissant l’attaque médiatique dirigée contre le peuple syrien. Ce que je peux vous assurer, et que je me prépare à consigner dans un rapport, est qu’ils ont été « délibérément préfabriqués ».

                                                        La première preuve en est que Reuters a commencé à diffuser plus d’une dizaine de documents à partir de 6h05 en disant que l’attaque chimique s’était produite entre 3h et 5h du matin. Dans ces conditions, comment est-il possible qu’en l’espace de 3h au maximum on ait pu aller chercher, chez eux, plus de 200 enfants et 300 jeunes adultes, avant de les transporter, de les rassembler, de les aligner comme nous les avons vus, ou encore de prendre le temps de les secourir et de nous le montrer ? Comment se fait-il que nous ayons assisté à toute cette séquence et que les médias ne soient arrivés qu’ensuite ? Comment expliquer que 90% des enfants étaient si jeunes ? Où étaient leurs pères ? Où étaient leurs mères ? Comment a-t-on procédé à une telle sélection pour nous présenter ces horribles images ? J’assume la responsabilité de ce que j’affirme : ces documents ont été préfabriqués !

                                                        RT : Dernièrement, vous vous êtes rendue à Lattaquié où vous avez recueilli des témoignages sur les massacres commis par des groupes armés de « Jabhat al-Nosra » contre les citoyens de cette région. Que pouvez-nous dire à ce sujet ?


                                                        Mère Agnès : Je crierai mon indignation en me demandant encore comment est-il possible que la communauté internationale ait pu fermer les yeux sur le « génocide » qui a eu lieu la nuit du 4 au 5 Août… « La Nuit du Destin » ! Plus de 500 enfants et personnes âgées ont trouvé la mort, sauvagement massacrés à l’arme blanche. Les témoignages sont terrifiants, mais mis à part quelques lignes dans l’Independant je crois, personne n’en a parlé ! Nous avons dépêché une de nos équipes vers ces villages de la région de Lattaquié. Elle a rencontré les familles des victimes… Tout ce que je peux vous dire est que ces massacres sont d’une extrême gravité et que nous ne comprenons toujours pas « les deux poids deux mesures » dans le traitement des massacres, selon qu’ils aient été sanglants ou non !


                                                        • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 4 DE 88)  smiley
                                                          .
                                                          .

                                                          Le régime Netanyahu semble vouloir créer un 3e front avec ses terroristes - égorgeurs de l’EI :

                                                          ’’...
                                                          Lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine lundi, le premier ministre israélien a annoncé que l’Iran "cherchait à créer un second front terroriste avec le soutien de l’armée syrienne" contre Israël sur le plateau du Golan. Selon M.Netanyahu, l’Etat hébreu doit faire tout son possible afin d’empêcher le transfert d’armes au groupe libanais Hezbollah et se sécuriser.

                                                          "Monsieur Netanyahu a fait des efforts considérables pour empêcher la signature de l’accord entre le groupe « 5+1 » et l’Iran. Il s’est démené afin que différents pays soutiennent la politique d’Israël. Heureusement, personne n’a aidé Netanyahu dans ce domaine. Ces derniers jours nous entendons encore les déclarations non équilibrées qu’il faites suite à sa défaite concernant l’accord sur le nucléaire iranien. Ce qu’il annonce est un non-sens, c’est absurde", a fait remarquer M.Abdullahian....’’




                                                          • Massada Massada 22 septembre 2015 18:10

                                                            Le Premier ministre israélien a fait le voyage avec le chef d’état-major et le chef des renseignements de Tsahal. Les dirigeants russe et israélien ont décidé d’un dispositif de coordination, visant à prévenir des accrochages entre leurs deux armées en cas d’opération de Tsahal en Syrie. 

                                                            .

                                                            Aucun détail n’a été publié.

                                                            .

                                                            On peut toutefois envisager une combinaison de coordination géographique, un partage des couloirs aériens, ou encore la mise en place d’un téléphone rouge entre Jérusalem et Moscou. En s’assurant que les informations communiquées par Israël n’arriveront pas à Téhéran.


                                                            • Hijack Hijack 22 septembre 2015 18:47

                                                              Que Bibi Netanyahu se rassure, ni le gouvernement officiel syrien, ni ses alliés (y compris l’Iran) ne feront de mal à Israël, sauf si ce dernier réitère des provocs ...

                                                              Cela étant, il n’est pas dit que ceux que Bibi avait soutenu il y peu ne se retournent contre lui !
                                                              Et Poutine, ne peut rien lui garantir ...


                                                            • Massada Massada 22 septembre 2015 18:54

                                                              @Hijack

                                                              Le groupe Daech ne constitue pas un danger concret pour Israël.
                                                              Il est dépourvu d’une puissance militaire stratégique et ses éléments n’ont pas fait preuve d’une bonne capacité de combat.


                                                            • Hijack Hijack 22 septembre 2015 19:51

                                                              @Massada

                                                              On sait bien tout ça ... je plaisantais évidemment. Mais c’était pour souligner qu’Israël a participé à leur développement, les a aidé militairement, que ce soit Daech ou autre groupe terroriste. Israël est une puissance militaire et ces gosses terroristes, sont à peine entraînés, formés.


                                                            • Layly Victor Layly Victor 23 septembre 2015 10:25

                                                              @Massada


                                                              Ce qui est bien avec Massada, contrairement aux contorsions idéologiques des sionistes radicaux sur ce site, c’est sa remarquable probité intellectuelle. On ne peut pas lui reprocher de ne pas être clair.
                                                              Les contorsions des sionistes radicaux, la victimisation, les subterfuges, le besoin éperdu de trouver des raisons morales aux agissements d’Israël, ce sont des méthodes anciennes qui témoignent encore d’un manque d’assurance (et donc d’un reste d’humanité).

                                                              Massada, lui, il est résolument « moderne ».
                                                              1)Le seul droit envisageable, c’est le droit du plus fort
                                                              2) Israël a le droit d’intervenir en Syrie et s’y prépare, c’est un droit naturel prévu par la Bible (d’où l’implication du criminel Hollande pour préparer une invasion de l’espace aérien)
                                                              3)peu importe si cette escalade conduit à une guerre mondiale
                                                              4) Daesh n’est absolument pas gênant pour Israël. La morale, les massacres de Chrétiens, de Yazidis, d’Alaouites, de Kurdes, Massada le dit carrément : il s’en fout. Au moment où le criminel Hollande prétend lutter contre Daesh, Massada remet les pendules à l’heure, avec une remarquable honnêteté intellectuelle : ce qui se prépare, c’est une attaque contre l’état syrien.

                                                              Cette conception de Massada a toujours été celle de l’état major israélien : « nous allons gagner la guerre parce que nous sommes les plus cons »**. C’est un point de vue.
                                                              Mais c’est jouer à la roulette russe avec la vie du peuple israélien.

                                                              Massada, vous êtes tellement bouffi d’orgueil que vous ne pouvez pas envisager la défaite de vos conceptions, mais vous devriez faire attention : il suffirait d’un effondrement de votre allié saoudien pour que tout aille très vite dans le mauvais sens, et vous en porterez la responsabilité.

                                                              **cette phrase est prononcée par Philippe Noiret en colonel franquiste dans un film sur la guerre d’Espagne dont j’ai oublié le nom

                                                            • soi même 23 septembre 2015 14:05

                                                              @Hijack, Massada vit actuellement le grand Pardon , c’est pour cela qu’il est si doux.


                                                            • Bien, voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg ( partie 2 de 88 )
                                                              .
                                                              .

                                                              IRIB- Alors que les médias athlantistes tentent de faire croire à une possible confrontation Israël /Russie en Syrie , Netanyahu vient d’arriver en Russie. juste après son attérissage à l’aéroport de Moscou, Netanyahu a clairement exprimé l’objectif de sa visite .

                                                              " Je suis là pour éviter qu’un conflit n’éclate entre la Russie et Israël, a lancé Netanyahu aux journalistes. selon Jerusalem Post, " Netanyahu se fait accompagner des généraux de l’armée israélienne dans cette visite, chose plutôt rare pour un premier ministre israélien en tournée étrangère« . » Gadi Eizenkot , chef d’état major de l’armée, Herzel Halloy , chef du renseignement militaire accompagnent en effet Netanyahu dans sa visite ce qui prouve en effet que la présence militaire russe et l’achemeinement des armes russes à destinantion de la Syrie se trouveront au coeur des discussions« . » en effet les responsables militaires de haut rang n’accompagnent que très rarement les autorités israéliennes au cours de leurs tournées à l’étranger . Par cette mesure, Netanyahu veut montrer à quel point il trouve menaèante la présence militaire russe en Syrie et comment il compte y réagir. le général Eizenkot devrait en principe faire des préparations nécessaires pour éviter toute éventuelle confrontation entre les forces russes à Lattaquié et celles d’Israël« JP conclut : » ce qui est sûr, c’est qu’Israël est décidé à empêcher tout trafic d’armes iraniennes à destinantion du Hezbollah via la Syrie et que la Russie s’est trop rapprochée en ce moment des iraniens , des syriens et du Hezbollah" .


                                                              • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 5 DE 88)  smiley


                                                                Voici comment est perçu le président légitime et élu de la Syrie, Bachard El Assad :



                                                                IRIB- « Les relations irano-syriennes sont historiques et stratégiques » a affirmé au quotidien The Gardien, Aliréza Cheibani, ambassadeur d’Iran, à Damas.

                                                                « Nous devons respecter l’intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie », a déclaré, Mohammad-Réza Cheibani, ambassadeur d’Iran, à Dama. « L’Iran ne s’ingère pas dans les affaires intérieures syriennes. Nos relations avec la Syrie sont historiques et stratégiques. Notre rôle se limite à donner des conseils au gouvernement dans sa lutte contre le terrorisme », a précisé Cheibani. « Nous donnons des conseils au gouvernement et à l’armée syriens. Il est naturel que pour donner des conseils nous devons observer la situation sur le terrain. Nos conseillers militaires doivent avoir une bonne connaissance de la réalité des champs de bataille cependant cela ne signifie pas que nous avons beaucoup de militaires en Syrie car nous nous ne jouons pas un rôle direct dans la guerre », a-t-il indiqué avant de fustiger les prises de positions des pays opposés au gouvernement syrien envers le Président de ce pays. « Bachar al-Assad est élu par le peuple. Il revient au peuple syrien d’en décider. Personne n’a le droit de dire qu’il doit être mis à l’écart », a souligné Mohammad-Réza Cheibani, ambassadeur d’Iran, à Damas.


                                                                • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 6 DE 88  smiley

                                                                  Les terroristes -égorgeurs de l’équipe américano-israélo-saoudienne ont commencé a subir des pertes sous les bombes téléguidées du gouvernement élu de Syrie.


                                                                  Damas reçoit des « avions de combat » et des drones russes, et frappe Daesh L’équipe du site

                                                                  L’armée syrienne a reçu de son allié russe des "avions de reconnaissance et de combat" ainsi que de nouvelles armes pour lutter contre la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique).

                                                                    
                                                                  "L’effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien", a affirmé à l’AFP un haut responsable militaire sous couvert de l’anonymat.
                                                                  Il a précisé que l’armée syrienne avait "commencé à les utiliser" en visant particulièrement les positions de l’EI à Deir Ezzor (est) et Raqqa (nord), la « capitale » du groupe extrémiste.
                                                                    
                                                                  L’armée de l’air syrienne a multiplié ces derniers jours ses frappes, qui ont tué au moins 38 combattants de l’EI lundi dans le centre de la Syrie, notamment près de Palmyre, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
                                                                    
                                                                  Le haut responsable syrien a indiqué que l’armée avait "reçu de Moscou au moins cinq avions de combat, des avions de reconnaissance qui aident à identifier les objectifs avec une grande précision, ainsi que du matériel de combat sophistiqué pour combattre Daesh« .
                                                                    
                                                                   »Il s’agit d’armes de défense et d’attaques", notamment "des armes sophistiquées qui ciblent avec précision et des missiles téléguidés", a-t-il ajouté.
                                                                    
                                                                  Les Etats-Unis s’alarment depuis des semaines du renforcement par la Russie de sa présence militaire en Syrie.
                                                                   
                                                                  Des responsables américains ont affirmé lundi à l’AFP que la Russie avait déployé 28 avions de combat en Syrie.
                                                                    
                                                                   ’Frapper loin en Syrie’
                                                                    
                                                                  Le responsable syrien a indiqué que les avions destinés à l’armée étaient arrivés vendredi sur une base militaire dans la province de Lattaquié.
                                                                    
                                                                  Une autre source militaire interrogée par l’AFP à Lattaquié a indiqué que l’armée avait "reçu des avions de reconnaissance russes qui permettent aux forces terrestres et aériennes syriennes d’identifier les objectifs avec précision« , ainsi que »des radars et de jumelles à infra-rouge".
                                                                    
                                                                  Selon les responsables américains, les avions déployés sont des bombardiers SU-24 et des avions d’attaque au sol SU-25. Des appareils qui peuvent permettre aux Russes d’"aller frapper loin en Syrie, même en territoire tenu par l’EI", a souligné l’un d’eux.
                                                                    
                                                                  Le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem avait affirmé dimanche que "la participation de la Russie dans le combat" contre Daesh et le Front al-Nosra (branche syrienne d’al-Qaïda) était "encore plus importante que la fourniture d’armes à la Syrie".
                                                                    
                                                                  Le quotidien russe Kommersant a rappelé lundi que le contrat en vigueur entre Damas et Moscou prévoyait la livraison à la Syrie de "neuf chasseurs MiG-29M/M2 d’ici 2016 et de trois autres d’ici 2017, ainsi qu’une "première série de Yak-130", des avions d’entraînement.
                                                                   
                                                                  Toujours selon Kommersant, il n’y a "pas de nouveaux contrats en vue, tous les armements et le matériel sont livrés conformément à des contrats déjà signés".
                                                                    
                                                                  Moscou envisage la possibilité d’organiser un soutien à l’armée syrienne avec ses avions, mais pas avant le 7 octobre, quand les manœuvres militaires russes en Méditerranée seront achevées, a précisé l’expert militaire russe Vladimir Evsseïev, cité par le site d’informations russe RBK.


                                                                  • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 7 DE 88 )  smiley

                                                                    Des le 7 Octobre 2015, il y aura une multiplication des frappes aériennes contre les terroristes -égorgeurs

                                                                    de l’équipe américano-israélo-saoudienne.


                                                                    ===============================================================

                                                                    Le premier mouvement important de Russie en Syrie


                                                                    Les Russes ont fait dans les 3-4 derniers jours 15 vols d’avions de transport AN-124 (capacité de 100 t) et Il-76, apportant des tentes et de la nourriture pour la première série de 20 camps de réfugiés que la Russie construit dans le nord de la Syrie, chacun avec une capacité de plus de 1.000 personnes.

                                                                    La Russie a sécurisé l’aéroport international Bassel Al-Assad à Lattaquié (Syrie) avec des sous-unités de fusiliers marins, des chars et des obusiers automoteurs. L’objectif est de mettre en place une base opérationnelle destinée à la formation des militaires syriens sur les nouveaux types d’avions de combat russes, ou à être utilisée par l’armée russe pour attaquer ISIS (Daesh).

                                                                    A moins qu’il ne s’agisse d’un autre trucage de plus, imagerie satellitaire, publiée par la presse américaine, qui révèle le déploiement des 4 premiers avions de combat Su-27 russes à l’aéroport de Lattaquié. En outre, il y aurait dans cet aéroport des installations de systèmes de défense AA à court rayon d’action Pantsir S1.

                                                                    Le Su-27 a été conçu pour combattre d’égal à égal avec le F-15 américain, disposant de commandes de vol fly-by-wire. L’avion est extrêmement manœuvrable, propulsé par deux moteurs, chacun avec une poussée de 12 500 kgf. Le Su-27 a une vitesse maximale de 2 500 km/h, une vitesse d’ascension de 300 m/s et une distance de vol maximum de 3,530 km. L’avion peut prendre une charge de combat de 4,430 kg de bombes guidées par laser ou GPS et missile air/air, air-sol, accrochés à 10 poutres sur les ailes et le fuselage.


                                                                    • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 8 DE 88 )
                                                                       smiley
                                                                      Le régime Netanyahu se présente comme une victime alors qu’il finance, informe et soigne les terroristes- égorgeurs de l’EI. :
                                                                      .
                                                                      .

                                                                      Ce qui s’est passé lundi entre Poutine et Netanyahou : les actes le révèleront L’équipe du site

                                                                      L’assurance que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affichée lors de son point de presse avec les journalistes, après sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine n’a pas été suffisante pour rassurer certains medias israéliens.

                                                                      « Avec l’intervention russe, la capacité d’action israélienne en Syrie s’est largement réduite, de même que la grande marge de manœuvre dont Israël a bénéficié durant ces dernières années au sillage de la guerre en Syrie », a estimé la dixième chaine de télévision citant des sources israéliennes haut placées.

                                                                      «  A partir de là, il ne semble pas qu’Israël peut désormais effectuer ses attaques dans la région de Damas, de peur que les Russes ne le comprennent comme étant une violation de la souveraineté du président syrien Bachar al-Assad. De même pour les frappes contre les livraisons d’armes de la Syrie au Hezbollah, elles devraient se faire exclusivement sur la frontière libanaise », prévoit cette même source.

                                                                      Et de conclure sur une note pessimiste quant au résultat de la rencontre : «  le but de Poutine est de préserver le régime d’Assad, il n’est pas prêt à sacrifier ses intérêts et sa marge de liberté d’action en échange des exigences israéliennes ».

                                                                      La source de la dixième chaine a déduit ces conclusions à la lumière des réponses que Poutine a données aux appréhensions exprimées par Netanyahu. Les deux hommes n’ont pas semblé être sur la même longueur d’onde.

                                                                      Durant sa rencontre avec Poutine, ce dernier a placé son entité en position de victime, mettant de l’avant ce qu’il considère être « une situation sécuritaire sur les frontières nord devenue plus complexe ».

                                                                      Et pour cause : « Durant les dernières années, voire ces derniers mois, l’Iran et la Syrie ont fourni à l’organisation islamiste terroriste extrémiste Hezbollah des armes super sophistiquées dirigées contre nous, alors qu’il avait durant des années tiré des milliers de missiles sur les villes israéliennes. En parallèle l’Iran s’emploie, avec l’aide de l’armée syrienne à former une font terroriste contre nous dans le Golan  ».

                                                                      Il est clair que le Premier ministre israélien s’efforce de ne pas expliquer l’intervention russe en Syrie comme étant une démarche dirigée contre Israël.
                                                                       
                                                                       
                                                                      Face à cette menace, la politique israélienne se veut d’après lui « avorter les livraisons d’armements (au Hezbollah), empêcher la formation d’un nouveau front terroriste, et empêcher les opérations terroristes dans le Golan ». En allusion au déclenchement des opérations de résistance dans cette région, qu’Israël appréhende par-dessus tout, depuis que le Hezbollah a menacé de le faire, d’autant qu’une bonne partie du plateau est sous son occupation depuis 1967.

                                                                      A voir la réponse de Poutine, il ne semble pas du tout persuadé par la rhétorique de victimisation israélienne.

                                                                      « En ce qui concerne la Syrie, nous savons et nous comprenons que l’Etat syrien actuel ne peut se permettre de consacrer du temps à l’ouverture d’un deuxième front, il essaye de préserver sa souveraineté », a-t-il répliqué. Mettant de l’avant que c’est la Syrie qui est la victime.

                                                                      Concernant les tirs de roquettes de par la frontière, Poutine les a plutôt minimisés.

                                                                       «  Nous savons que parfois des roquettes sont tirées sur Israël. Nous condamnons ces agressions. Autant que je sache, ils sont effectués à partir d’installations artisanales », a-t-il dit. De quoi rappeler l’arsenal dernier cri entre les mains des Israéliens, utilisé dans les bombardements israéliens meurtriers.

                                                                      Pour Netanyahu, ces propos sont suffisants pour les interpréter devant les journalistes comme étant « une entente sécuritaire entre Israël et la Russie sur la Syrie ». Ou bien s’efforce-t-il des les expliquer ainsi.

                                                                      « Une entente qui empêchera des malentendus entre les deux armées israélienne et russe en Syrie », a-t-il affirmé, d’un ton qu’il a voulu rassuré, laissant entendre que la présence russe n’empêchera pas les attaques israéliennes de se poursuivre dans ce pays.

                                                                      Cette idée semble lui tenir à cœur, tellement il l’a répétée.  
                                                                      Entre autre dans son explication, où l’expression trahira sa crainte. «  Enfin j’espère ou je crois que le but que cette coordination d’empêcher un malentendu a été réalisé », a-t-il tempéré.

                                                                      Assurant vouloir continuer à réaliser les opérations, voire davantage, il n’était pas non plus aussi sur et certain que les Russes sont d’accord. « Je crois qu’il n’y a pas d’opposition à ce droit », a-t-il ajouté.

                                                                      Pourquoi s’est-il déplacé en personne pour effectuer cette rencontre avec le président russe, Netanyahu répète encore une fois de plus la même phrase  : « il était nécessaire que je fasse cette visite pour empêcher une collusion éventuelle entre les forces israéliennes et les forces russes  ».

                                                                      Est-il parvenu à s’entendre avec Poutine pour éviter un tel scenario. Seuls les actes donneront la réponse véridique. Que se passera-t-il s’il s’avère que des armements russes ont été transférés au Hezbollah ?, se pose comme question la Première chaine israélienne.

                                                                      Les intérêts de la Russie en Syrie sont beaucoup plus importants que les problèmes d’Israël, estime quant à elle la 10ème chaine.

                                                                      Il est vrai qu’avec la crise syrienne , Israël se trouve de nouveau face à l’inconnu. Même s’il est toujours à l’abri de l’ouragan qui ravage la région !


                                                                      • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 9 DE 88 )  smiley

                                                                        En effet, devant l’imminence des bombardements avec du matériel russe, les égorgeurs fuient

                                                                        la Syrie malgré les promesses que leur fait le régime Netanyahu et malgré le financement des saoudiens.



                                                                        IRIB- Ces dernières années, des dizaines de milliers de personnes se sont rendues, en Irak et en Syrie, pour rejoindre le groupe terroriste takfiri Daech, mais les dures réalités de la vie, dans la limite des territoires, sous la domination de ce groupe, ont amené plusieurs Daechistes à regretter leur décision.

                                                                        Selon le « Huffington Post », dans le rapport de la semaine dernière du centre international d’études de l’extrémisme, l’augmentation du nombre des personnes, qui souhaitent s’exprimer sur les raisons qui les ont incitées à quitter ce groupe terroriste, a été examinée.
                                                                        Selon ce rapport, les frustrations envers la gestion de Daech et le non respect des promesses faites, lors de leur recrutement, figurent parmi les raisons, pour lesquelles les Daechistes quittent ce groupe.
                                                                        Une autre raison réside dans le fait que les Daechistes se sont rendus compte de la corruption de leurs commandants et de leurs activités non islamiques.
                                                                        Le massacre des civils, dont les femmes et les enfants, est une autre raison.
                                                                        Les affrontements opposant Daech aux autres groupes terroristes, au lieu de se focaliser sur le renversement de Bachar al-Assad, en est une autre.
                                                                        Ils se plaignaient de la qualité de leurs conditions de vie, dans les territoires, sous le contrôle de Daech, et sont d’avis que les promesses de ce groupe terroriste de construire une vie, totalement, basée sur la Charia de l’Islam, le partage des richesses, et les services sociaux, étaient toutes des mensonges.


                                                                        • Croa Croa 22 septembre 2015 23:45

                                                                          On n’a pas eu du tout le même son de cloche sur France-Inter cet après midi !
                                                                           smiley Ces différences entre vérités des uns et vérités des autres me laissent littéralement sur le cul !  ? smiley ?


                                                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2015 07:13

                                                                            Université d’automne de l’ UPR dans l’ Yonne, samedi 26 et dimanche 27 septembre.
                                                                            Abbaye de Reigny - à Vermonton. 1ere table ronde samedi 14/17h :

                                                                            « Causes et remèdes à la dégradation de la relation franco-russe » 

                                                                            De nombreux invités pour animer ce débat, dont Xavier Moreau et l’Adjoint de l’Ambassadeur de Russie en France. Ouverte à tous, suffit de s’inscrire.


                                                                            • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 10 DE 88 )

                                                                              .

                                                                              .

                                                                              Le 

                                                                              régime Netanyahu perd un de ses agents secrets infiltrés au sein de l’administration U.S. :




                                                                              Le général Allen présente sa démission (Bloomberg)
                                                                              Réseau Voltaire | 23 septembre 2015

                                                                              Selon l’agence Bloomberg, le général John Allen, envoyé spécial du président Obama auprès de la Coalition internationale contre Daesh, a présenté sa démission et devrait être remplacé d’ici un mois [1].

                                                                              L’agence présente cette nouvelle comme une mauvaise surprise pour le président Obama dans une période où les Nations unies envisagent une action globale contre le terrorisme.

                                                                              En réalité, le général John Allen s’oppose à tout accord avec l’Iran et avec la Russie. Depuis un an, il a tout fait pour soutenir l’Émirat islamique, organisant de nombreux parachutages d’armes. Ce n’est que depuis la signature de l’accord entre Washington et Téhéran, le 14 juillet 2015, qu’il a effectivement conduit des actions contre les terroristes.

                                                                              La démission de John Allen atteste que le président Obama nettoie son administration et poursuit sa politique d’alliance avec Téhéran et Moscou.

                                                                              Nous avons expliqué les complots des généraux David Petraeus et John Allen et de leurs amis du Center for a New American Security [2]. Le président Obama a tenté de se débarrasser d’eux au lendemain de sa réélection, en novembre 2012 [3]. Il avait alors réussi à faire tomber le directeur de la CIA, et à écarter John Allen du commandement de l’Otan mais avait été contraint de la garder avec lui [4]. Il avait provisoirement renoncé à son projet avec la Russie et s’était concentré durant trois ans sur sa diplomatie vers l’Iran, laissant ses adversaires organiser la reprise de la guerre en Syrie et le coup d’État en Ukraine. En août 2014, John Allen semblait faire amende honorable et publiait une tribune libre contre Daesh [5]. Il était alors nommé à la tête de la coalition et reprenait immédiatement son œuvre de sabotage [6]. Dans un dernier sursaut, après la signature de l’accord avec Téhéran, John Allen tentait de jouer la Turquie contre son propre pays [7], mais échouait à imposer la création d’une zone de non-survol pour abriter Daesh. Une enquête interne était alors ouverte au Pentagone pour déterminer qui truquait les rapports de Renseignement du CentCom et de la Coalition [8]. Acculé, le général Allen décida de présenter sa démission.

                                                                              Attention, le départ d’Allen ne suffira pas à clore ce chapitre peu glorieux : Jeffrey Feltman reste le numéro 2 de l’Onu [9].


                                                                              • soi même 23 septembre 2015 11:30

                                                                                 C’est sans doute trop tôt pour le dire, sur un certain plan, je dis bien sur un certain plan donc c’est relatif, cette guerre pour Bachar el Assad est une sauvegarde, je n’ai rarement vue un homme changer comme il a changer en plein conflit, il a libérer des prisonniers politique, il a administré des combattants armées et il a accepter de livrer et de faire détruire tous les stocks d’armes et de dépôts chimique que possédaient la Syrie .
                                                                                Et en fin, il a reconduit des élection et il a remporté ses élection tous cela en pleine guerre, ne fait dire que l’on pas le mettre simplement sur le dos de la propagande, et que certes il a hérité le pouvoir de son père qui était pas un modéré et qui avait façonner un état en guerre avec son voisin , un pouvoir autoritaire et coercitif sur un modèle qui ressemblait beaucoup au pouvoir qui avait en Irak.

                                                                                Si il y a avait pas eu cette guerre , il est fort probable Bachar el Assad n’aurait pas eu une de véritable ouverture si rapide dans les changement qui c’est opérer là !

                                                                                J’en convient c’est modeste, à peine discernable tant que cette couvre par ses horreurs, et l’on peut compté sur les juge et partie pour bien brouillé cette personnalité et la réalité réel de cet homme et pourquoi se peuple l’on reconduit au pouvoir ? 

                                                                                 


                                                                                • soi même 23 septembre 2015 12:21

                                                                                  une erreur de mot ( il a amnistié des combattants armées prisonniers. )


                                                                                • Hijack Hijack 23 septembre 2015 12:31

                                                                                  @soi même

                                                                                  Tout à fait d’accord !


                                                                                • edouard 23 septembre 2015 12:50

                                                                                  Dans l’Histoire Bachar al Assad sera considéré comme le nouveau Saladin et Poutine comme celui qui a évité la destruction de l’Humanité...
                                                                                  Respect et soutien !


                                                                                  • soi même 23 septembre 2015 14:00

                                                                                    @edouard, non il faut nuancer, nous vivons plus l’époque des saints, nous vivions l’époque où l’erreur humaine est un enseignement pour avancer dans une nouvelle conscience.
                                                                                    Encore il faut accepté que l’on commence toujours par ce trompé !


                                                                                  • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 11 DE 88 )

                                                                                     smiley

                                                                                    Ce coquin d’Erdogan commence a sentir la soupe chaude :


                                                                                    Négociations secrètes des jihadistes à Istanbul
                                                                                      | 23 septembre 2015

                                                                                    Des négociations secrètes impliquant l’Iran (représentant la Syrie) et des « groupes armés » (c’est-à-dire les jihadistes y compris al-Qaida) se tiennent à Istanbul, sous les auspices de la Turquie.

                                                                                    La proposition turque serait de déplacer les populations et de partitionner le pays : les combattants anti-République du district de Damas se rendraient à Idleb tandis que la population chiite du Nord se réfugierait à Damas, puis le Nord du pays ferait sécession avant d’être rattaché à la Turquie.

                                                                                    Cela impliquerait un cessez-le-feu de 6 mois dans la région de Damas (Zabadani, Madaya, Bakin et Serghaya) et dans celle d’Idleb (Foua, Kefraya, Binnich, Taftanaz, Taoum, Maarret Masrin, la ville d’Idleb elle-même, Ram Hamdan, Zaradna et Chalakh), mais pas dans le Sud (Deraa) les Israéliens ne participant pas aux négociations.

                                                                                    Si un tel projet ne risque pas d’être accepté par la République arabe syrienne, la tenue de ces négociations atteste de la volonté de la Turquie de trouver une solution avant que l’OTSC n’intervienne massivement contre les jihadistes qu’elle protège.

                                                                                    Réseau Voltaire


                                                                                    • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 12 DE 88 )

                                                                                       smiley

                                                                                      .

                                                                                      .

                                                                                      En plus du parachutage, les usa ont trouvé un autre moyen de livraison d’armes aux terroristes - égorgeurs de l’équipe americano-israelo-saoudienne :



                                                                                      Des "rebelles modérés" entraînés par le Pentagone ont trahi les Etats-Unis en remettant leurs armes au groupe terroriste Jabhat al-Nosra dès leur entrée en Syrie, indique le journal britannique Telegraph.

                                                                                      Les combattants de la Division 30, une formation composée de "rebelles modérés" soutenue par les Etats-Unis, se sont rendus à Jabhat al-Nosra, affiliée à Al-Qaïda, au nord d’Alep, ont annoncé des sources concordantes lundi soir.

                                                                                      Formée par des instructeurs américains en Turquie, la Division 30 était la première faction d’un programme visant à créer une force au sol chargée de lutter contre l’Etat islamique.

                                                                                      Un certain Abu Fahd al-Tunisi, membre d’Al-Nosra, a écrit sur Twitter : "Un puissant camouflet pour les USA… Le nouveau groupe de la division 30 entré hier (en Syrie, ndlr) a remis toutes ses armes à Jabhat al-Nosra après s’être vu garantir un passage en toute sécurité« .  »Ils ont remis un grand nombre de munitions et d’armes de moyen calibre ainsi que plusieurs véhicules tout-terrain".

                                                                                      D’après l’Onu, plus de 220.000 personnes ont trouvé la mort dans le conflit militaire en Syrie qui continue depuis 2011. L’Armée lutte contre des troupes de combattants appartenant à différents groupes, dont notamment l’EI et le Front al-Nosra. Les Etats-Unis veulent la démission du président syrien et se prononcent contre la fourniture de toute aide au gouvernement syrien. Moscou a à plusieurs reprises demandé à la coalition internationale de coopérer avec les autorités syriennes sous l’égide du Conseil de sécurité de l’Onu pour lutter contre l’EI.


                                                                                      • Jean Keim Jean Keim 23 septembre 2015 16:57

                                                                                        Le règne de la famille Assad ne pouvait pas durer éternellement, là se trouve les germes de la guerre.

                                                                                        Comment ceux qui expriment la (leur) vérité peuvent-ils prétendre la détenir, c’est absurde, il faut bien puiser à une source et comment lui accorder du crédit plus qu’à une autre.
                                                                                        Prendre parti pour un belligérant plus qu’un autre est une absurdité intellectuelle ou une tactique délibérée, c’est finalement prendre le parti de la guerre, la guerre gagne à tout les coups ...
                                                                                        Et arrive en courant les marchands d’armes et toute une économie de guerre se met en place et il en est ainsi depuis que le monde existe.


                                                                                        • Layly Victor Layly Victor 24 septembre 2015 10:50

                                                                                          @Jean Keim

                                                                                          Mais oui, mais oui, faux cul 100% pur jus.
                                                                                          Les germes de la guerre se trouvent dans la présence de la famille Assad, selon vous ?

                                                                                          Avez vous, une seule fois dans votre vie, ouvert un bouquin d’Histoire ? Ou avez vous un tel mépris pour les Arabes que vous considérez que ce n’est pas la peine d’apprendre l’histoire de cette région ?
                                                                                          N’importe quel étudiant en première année d’histoire peut vous faire un panorama de l’histoire de cette région, jusqu’à la guerre actuelle, mais pour vous, c’est juste la famille Assad.

                                                                                          Ce qui est curieux, c’est que ça fait quatre ans que les djihadistes martyrisent ce pays sans que personne n’y trouve rien à redire, mais que maintenant que ça commence à sentir le roussi, nous allons avoir plein d’incitations « à ne pas prendre parti, car on ne connait pas la vérité ».
                                                                                          Ainsi, le criminel Hollande échappera à Nuremberg2.

                                                                                        • Jean Keim Jean Keim 24 septembre 2015 13:59

                                                                                          @Layly Victor

                                                                                          La guerre est admise par beaucoup comme un moyen de résoudre les problèmes, les germes de la guerre sont en nous et parfois jusque dans nos commentaires. 
                                                                                          Les germes de la guerre en Syrie ne viennent pas uniquement de la famille Assad, c’est beaucoup plus simplement le fait qu’une famille monopolise le pouvoir et que ceci puisse être remis en cause par d’autres et là se trouve une source de conflit.
                                                                                          Si Bachar El Assad devait être destitué et remplacé par un autre maître ou une dictature religieuse ou ..., après une embellie tôt ou tard le désordre reviendra et c’est sur ce processus que nous devrions nous interroger et essayer de comprendre, l’histoire, la géopolitique de ce point de vue ne sont d’aucune aide.

                                                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 2015 17:07

                                                                                          @Jean Keim. Il semble qu’il t’échappe qu’un truc politique là bas a été élaboré et optimisé pour la guerre de conquête, en partie par un juif nazaréen originaire de Syrie, actuellement désigné comme « Muhammad », parti en Arabie pour y recruter des supplétifs arabes pour reconquérir Jérusalem, et le restant par les khalifes qui lui ont succédé à la tête de la guerre de conquête, un truc qui s’appelle « Soumission ».

                                                                                          Le mobile de base pour le gros des hommes de troupe est le goût du pillage et l’appât du butin. A quoi s’ajoute pour les chefs l’opportunité d’agrandir encore et toujours leur harem de femmes prises dans les pays conquis. Le rêve pour les guerriers de base d’avoir eux aussi plein de femmes jeunes et inexpérimentées ne sera exaucé qu’après leur mort au combat au service du chef.

                                                                                          Dans ces conditions, et compte tenu que ni Hafez et Assad ni son fils n’étaient nés au 7e siècle, j’ai du mal à les croire responsables de tous les malheurs de leur pays.


                                                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 2015 17:08

                                                                                          @JC_Lavau
                                                                                          Faute de frappe ==> Hafez el Assad.


                                                                                        • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 14 DE 88 )
                                                                                          .
                                                                                           
                                                                                          .
                                                                                          .La panique s’installe chez les terroristes-égorgeurs de l’équipe américano-israélo-saoudienne. Ils ne bénéficient plus de l’exclusivité des informations provenant du ciel, c’est a dire des satellites israéliens.
                                                                                          .
                                                                                          .

                                                                                          L’armée syrienne utilise pour la première fois des drones fournis par la Russie

                                                                                          L’équipe du site

                                                                                          L’armée syrienne a utilisé pour la première fois mercredi des drones fournis par la Russie dans la lutte contre la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique)

                                                                                          "Pour la première fois, l’armée a utilisé aujourd’hui des drones reçus de Moscou dans des opérations contre des extrémistes dans le nord et l’est du pays", a affirmé une source de sécurité à Damas.

                                                                                          Cette source n’a pas donné de précisions sur le type de drones utilisés ni sur les régions où les opérations avaient eu lieu.
                                                                                           
                                                                                          Mardi, un haut militaire syrien avait indiqué sous couvert de l’anonymat que l’armée avait "reçu de Moscou au moins cinq avions de combat, des avions de reconnaissance qui aident à identifier les objectifs avec une grande précision, ainsi que du matériel de combat sophistiqué pour combattre Daesh« .
                                                                                           
                                                                                           »L’effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien", avait-il indiqué.

                                                                                          Selon lui, l’armée syrienne a « commencé à utiliser » ces armements en visant particulièrement les positions de Daesh à Deir Ezzor (est) et Raqqa (nord), la « capitale » du groupe takfiriste.
                                                                                           
                                                                                          L’armée de l’air syrienne a multiplié ces derniers jours ses frappes, qui ont tué au moins 38 miliciens de Daesh lundi dans le centre de la Syrie, notamment près de Palmyre, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

                                                                                          Elle les a notamment intensifiées sur et autour Palmyre, une ville du centre de la Syrie contrôlée par l’EI depuis mai et connue dans le monde entier pour sa cité antique dans le désert. 
                                                                                           
                                                                                          L’utilisation de drones russes est une nouvelle illustration du renforcement du soutien militaire apporté par Moscou qui marque, selon des experts, une nouvelle phase dans le conflit syrien.
                                                                                           
                                                                                          Cette montée en puissance russe depuis plusieurs semaines alarme les Etats-Unis, dont le chef de la diplomatie John Kerry s’est entretenu à ce sujet à trois reprises ces derniers jours avec son homologue russe Sergueï Lavrov.
                                                                                           
                                                                                          La Russie justifie ce soutien accru par la nécessité de lutter plus efficacement contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui représente selon Moscou la principale menace à la stabilité du Moyen-Orient.
                                                                                           
                                                                                          Moscou estime que la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, qui mène des raids en Syrie et en Irak, n’a pas réussi à le faire réellement reculer.
                                                                                           
                                                                                          "Les armées syrienne et irakienne, et les combattants kurdes sont les seuls forces qui luttent réellement et de manière efficace sur le terrain contre le terrorisme. Nous soutenons ceux qui luttent réellement et de manière efficace contre l’EI, parce que c’est une question de sécurité nationale pour la Russie", a expliqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.


                                                                                          • Voila que le régime Netanyahu d’Israël se rend a Moscou pour demander au gouvernement de la Russie  de ne pas combattre les terroristes en Irak et en Syrie. Le régime Netanyahu considère qu’il est un exemple pour le monde en fournissant des armes, des informations satellitaires et en soignant les terroristes- égorgeurs de l’EI. Il faudra réactiver le tribunal de Nuremberg (PARTIE 14 DE 88 )
                                                                                            .
                                                                                             
                                                                                            .
                                                                                            .La panique s’installe chez les terroristes-égorgeurs de l’équipe américano-israélo-saoudienne. Ils ne bénéficient plus de l’exclusivité des informations provenant du ciel, c’est a dire des satellites israéliens.
                                                                                            .
                                                                                            .

                                                                                            L’armée syrienne utilise pour la première fois des drones fournis par la Russie

                                                                                            L’équipe du site

                                                                                            L’armée syrienne a utilisé pour la première fois mercredi des drones fournis par la Russie dans la lutte contre la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique)

                                                                                            "Pour la première fois, l’armée a utilisé aujourd’hui des drones reçus de Moscou dans des opérations contre des extrémistes dans le nord et l’est du pays", a affirmé une source de sécurité à Damas.

                                                                                            Cette source n’a pas donné de précisions sur le type de drones utilisés ni sur les régions où les opérations avaient eu lieu.
                                                                                             
                                                                                            Mardi, un haut militaire syrien avait indiqué sous couvert de l’anonymat que l’armée avait "reçu de Moscou au moins cinq avions de combat, des avions de reconnaissance qui aident à identifier les objectifs avec une grande précision, ainsi que du matériel de combat sophistiqué pour combattre Daesh« .
                                                                                             
                                                                                             »L’effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien", avait-il indiqué.

                                                                                            Selon lui, l’armée syrienne a « commencé à utiliser » ces armements en visant particulièrement les positions de Daesh à Deir Ezzor (est) et Raqqa (nord), la « capitale » du groupe takfiriste.
                                                                                             
                                                                                            L’armée de l’air syrienne a multiplié ces derniers jours ses frappes, qui ont tué au moins 38 miliciens de Daesh lundi dans le centre de la Syrie, notamment près de Palmyre, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

                                                                                            Elle les a notamment intensifiées sur et autour Palmyre, une ville du centre de la Syrie contrôlée par l’EI depuis mai et connue dans le monde entier pour sa cité antique dans le désert. 
                                                                                             
                                                                                            L’utilisation de drones russes est une nouvelle illustration du renforcement du soutien militaire apporté par Moscou qui marque, selon des experts, une nouvelle phase dans le conflit syrien.
                                                                                             
                                                                                            Cette montée en puissance russe depuis plusieurs semaines alarme les Etats-Unis, dont le chef de la diplomatie John Kerry s’est entretenu à ce sujet à trois reprises ces derniers jours avec son homologue russe Sergueï Lavrov.
                                                                                             
                                                                                            La Russie justifie ce soutien accru par la nécessité de lutter plus efficacement contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui représente selon Moscou la principale menace à la stabilité du Moyen-Orient.
                                                                                             
                                                                                            Moscou estime que la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, qui mène des raids en Syrie et en Irak, n’a pas réussi à le faire réellement reculer.
                                                                                             
                                                                                            "Les armées syrienne et irakienne, et les combattants kurdes sont les seuls forces qui luttent réellement et de manière efficace sur le terrain contre le terrorisme. Nous soutenons ceux qui luttent réellement et de manière efficace contre l’EI, parce que c’est une question de sécurité nationale pour la Russie", a expliqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.


                                                                                            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 septembre 2015 23:18

                                                                                              Pour la première fois Assad reconnaît le soulèvement populaire, si je ne m’abuse.
                                                                                              Je disais ça en passant. Je ne voudrais pas vous déranger


                                                                                              • JANCAP JANCAP 24 septembre 2015 15:07

                                                                                                A lire la majorité de vos réactions, je comprends mieux pourquoi les grands patrons financiers et industriels tiennent tant à devenir propriétaires des grands médias.

                                                                                                Malgré les engagements du Conseil National de la Résistance (1944) pour une presse libre et indépendante des puissances d’argent (mafieuses par nature), les élites financières, industrielles et politiques se sont empressées de contrôler les médias pour en faire des instruments de mensonges, de propagande et de manipulation des peuples. Et ça marche ! ...la preuve ici, pour l’opinion publique française.
                                                                                                Bien entendu, les USA et l’Europe (colonie américaine) sont entièrement responsables de tous les conflits mondiaux actuels et des vagues de réfugiés qu’ils provoquent. Si la planète était normalement contrôlée par une ONU efficace, les dirigeants occidentaux seraient arrêtés et traduits devant le Tribunal Pénal International. Aussi simple que ça... 
                                                                                                Mais les médias actuels sont au services des riches, pour les enrichir en pillant les pays. Tous les moyens sont bons pour cela, y compris le plus efficace, les religions. Et les moutons suivent...

                                                                                                • Bien, l’équipe américano-sioniste aura de plus en plus de difficultés a soigner et approvisionner ses terroristes-égorgeurs. Même les chinois veulent les bombarder !
                                                                                                  .

                                                                                                  Je ne serais pas surpris de voir l’arrivée de la marine chilienne et argentine ! Ils vont finir par manquer de place au quai a Tartous ! Je me permet de suggérer qu’il s’installe au large....a 200 kilomètres des cotes d’Israël 

                                                                                                  .

                                                                                                  .

                                                                                                  Voici de sources iraniennes...mais reprenant une source militaire israélienne (prudence).

                                                                                                  Un porte-avion chinois accoste au port de Tartous, en Syrie


                                                                                                  Collaboration russo-chinoise, dans la région

                                                                                                  IRIB- Le site d’information « Debka », citant les sources militaires, a rapporté qu’un porte-avion chinois avait traversé, le 22 septembre, le Canal de Suez, un jour après la rencontre entre le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, et le Président russe, Vladimir Poutine.

                                                                                                  Selon ce rapport, lors de cette rencontre, le président russe n’a fait aucune allusion à l’arrivée de ce porte-avion, en Méditerannée. En tout cas, elle pourrait perturber la situation stratégique autour du conflit, en Syrie, et ajouter une nouvelle dimension au soutien militaire de l’Iran et de la Russie au Président syrien, Bachar al-Assad.
                                                                                                  « Debka », citant ses sources militaires, a prétendu que les forces chinoises cherchaient à avoir une présence, à long terme, en Syrie.
                                                                                                  Le site d’information israélien ajoute que les chasseurs et les hélicoptères chinois devraient se déployer, d’ici le milieu de novembre, sur ce porte-avion ou s’envoler, via l’espace aérien de l’Iran ou, encore, être transférés, via l’espace aérien iranien et irakien et à l’aide des transports russes. Cette question justifie, selon ce rapport, la nécessité de la création d’un réseau militaire russo-syro-iranien, à Bagdad, au cours des derniers jours. Ce mécanisme explique, aussi, la présence des officiers russes, à Bagdad. Cela montre que la présence militaire russe ne se limite pas à la Syrie, mais elle s’étend, aussi, en Irak.
                                                                                                  La création de ce réseau de coopération s’avère indispensable, pour lancer la coopération avec les forces chiites, soutenues par l’Iran, et qui luttent contre Daech, ajoute le site Debka. Et pourtant, il est nécessaire que les vols militaires massifs de la Russie, de l’Iran et de la Chine, via la frontière aérienne de l’Irak, soient contrôlés, selon ce site.
                                                                                                  Le site d’information israélien annonce que les Chinois ont envoyé un groupe de chasseurs J-15, en Syrie, dont une partie doit être déployée, sur le porte-avion, et les autres vont s’installer, dans la base aérienne russe, à Lattaquié.


                                                                                                  • Selon des sources militaires israéliennes ( en général, il s’agit d’intoxication ) les russes, chinois et iranien viseraient, en Syrie, a éliminer tout les terroristes avant qu’ils puissent quitter la Syrie et exporter leurs massacres dans le Caucase, dans la province chinoise de de Xinjiang et en Irak.
                                                                                                    .
                                                                                                    .

                                                                                                    ’’....debkafile’s counterterrorism sources point out that just as Russian marines will be instructed to single out rebel militias with recruits from Chechnya and the Caucasus, the Chinese marines will seek out and destroy Uighur fighters from the northern predominantly Muslim Chinese province of Xinjiang.

                                                                                                    In the same way that Putin has no wish to see the Chechen fighters back in Russia, so too Chinese President Xi wants to prevent the Uighurs from returning home from the Syrian battlefields....’’


                                                                                                    • Notez que le porte-avion chinois ne semble pas transporter sa flotte d’avions de chasse . Ces avions rejoindront leur porte-avion a partir de la Chine...ou de l’Iran. Mais alors, que transporte ce gigantesque porte avion ?

                                                                                                       Voici le texte en français de cette ’’information’’ transmise par des sources militaires israéliennes :


                                                                                                      .

                                                                                                      .

                                                                                                      .



                                                                                                      Un porte-avions chinois accoste à Tartous pour soutenir l’effort de guerre russo-iranien. 

                                                                                                       

                                                                                                      Alors que le Président américain Barack Obama accueillait le Président chinois Xi Jinping à la Maison Blanche vendredi 25 septembre et parlait d’amitié entre les deux pays, le porte-avions chinois Liaonong- CV-16 accostait dans le port syrien de Tartous, accompagné par un croiseur lanceur de missiles guidés. C’est Debkafile qui le révèle en exclusivité.

                                                                                                      Pékin ne trouve pas particulièrement difficile d’aller danser à deux cérémonies de mariages en même temps, promettant de meilleures relations aux Etats-Unis, tout en appuyant l’intervention militaire de la Russie en Syrie. Conjugué aux sourires chaleureux et aux poignées de mains échangées lors de la réception fastueuse sur la pelouse de la Maison Blanche, Pékin prenait clairement ses dispositions pour montrer les muscles – non seulement dans les Mers de Chine du Sud, mais aussi en s’alliant au déploiement politique et militaire russo-iranien, pour soutenir le Président syrien Bachar al Assad et son régime.

                                                                                                      Les sources militaires de Debkafile révèlent que le porte-avions chinois a traversé le Canal de Suez le 22 septembre, au lendemain du sommet près de Moscou entre le Président russe Vladimir Poutine et le Premier Ministre israélien Binyamin Netanyahu.

                                                                                                      Lorsqu’ils se sont entretenus, Poutine n’a pas fait mention de ce navire de guerre chinois entrant dans l’Est de la Méditerranée ni de sa destination. Son arrivée a totalement renversé la situation stratégique entourant le conflit syrien, ajoutant une nouvelle dimension mondiale au soutien militaire de Moscou et Téhéran envers Assad.

                                                                                                      Le 25 septembre, le Secrétaire d’Etat John Kerry a envoyé sa Sous-Secrétaire d’Etat, Wendy Sherman, qui dirige aussi l’équipe de négociations américaine dans les pourparlers sur le nucléaire avec l’Iran, pour annoncer que l’Administration Obama est prête à un dialogue avec l’Iran sur la situation en Syrie et que ce sujet serait abordé lorsque Kerry rencontrera le Ministre iranien des Affaires étrangères Muhammad Javad Zarif à New York, le 26 septembre.

                                                                                                      Mais si le chef de la diplomatie américaine espérait contourner l’initiative russe en Syrie en s’adressant directement à Téhéran, il était déjà en retard. L’Iran est déjà lancé à grande vitesse pour augmenter sa présence militaire dans ce pays déchiré par la guerre, nettement encouragé par le soutien terrestre, aérien et naval de deux puissances mondiales : la Russie et la Chine.

                                                                                                      Cette tournure prise par les événements a un impact hautement préjudiciable pour la position stratégique et militaire d’Israël. Cela renforce également le guide suprême iranien l’Ayatollah Ali Khamenei dans sa détermination à transformer l’accord nucléaire conclu en juillet en instrument visant à isoler les Etats-Unis sur le plan politique, militaire et économique au Moyen-Orient, plutôt que comme une étape importante sur la voie d’une percée diplomatique dans les relations avec l’Iran, comme l’escomptait l’administration Obama.

                                                                                                      Nos sources militaires ont découvert des preuves montrant que les forces chinoises se retranchent pour rester de manière prolongée en Syrie. Le porte-avions qui s’est installé à Tartous est arrivé sans son aéropage d’avions. Les avions de chasse et les hélicoptères devraient être présents sur ses ponts vers la mi-novembre – volant directement depuis la Chine par l’Iran ou transportés par des cargos géants russes de Chine à travers l’espace aérien iranien et irakien.

                                                                                                      C’est précisément ce qui explique l’urgence d’instaurer « une cellule de coordination militaire » russo-irano-syrienne à Bagdad, ces tous derniers jours. Ce mécanisme, ajouté au nombre d’officiers russes aperçus à Bagdad, indiquent que la présence militaire russe ne se limite pas à la Syrie, mais qu’elle commence à déborder en Irak également.

                                                                                                      Cette cellule de coordination –ou salle de commandement et de supervision des combats- s’est d’abord présentée comme une nécessité afin de commencer à travailler avec les milices chiites financées par l’Iran et qui combattent l’Etat Islamique dans ces deux pays. Mais, plus immédiatement, il y a un besoin urgent de contrôler le lourd trafic aérien de vols russes, iraniens et chinois transitant dans l’espace aérien irakien. Nos sources rapportent que les Chinois enverront en Syrie une escadrille d’avions de combat J-15 « Requins Volants », certains devant prendre position sur les ponts du porte-avions, le reste pour être stationné sur la base aérienne russe conçue près de Latakieh.

                                                                                                      Les Chinois déploieront aussi des hélicoptères anti-sous-marins Z-18F et Z-18J d’alerte précoce aéroportée. De plus, Pékin va affecter au moins un millier de fusiliers-marins afin qu’ils combattent aux côtés de leurs homologues de Russie et d’Iran contre les groupes terroristes, dont Daesh.

                                                                                                      Les sources du contre-terrorisme proches de Debkafile soulignent que, de la même façon que les fusiliers-marins russes ont reçu l’ordre d’isoler les milices rebelles disposant de recrues provenant de Tchétchénie et du Caucase, les unités chinoises traqueront pour les anéantir les combattants Ouïghours venus de la province du Xinjiang à majorité musulmane. Comme Poutine n’a vraiment pas envie de voir les combattants tchétchènes revenir en Russie, le Président chinois Xi veut éviter le retour des Ouïghours depuis les champs de bataille syriens.


                                                                                                      • Pas idiots ces chinois . Selon une source chinoise, le porte-avions Liaoning s’installerait pour une longue période en Méditerrané ou en Mer Noire. Tout l’espace de ce porte-avions aurait été utilisé pour transporter missiles, bombes de précision, pièces de réparation pour avions J-15,
                                                                                                        missiles sol-air, etc... 
                                                                                                        .
                                                                                                        . La flotte d’avions J-15 rejoindra le porte-avions progressivement après décollage ( après leurs premiers bombardement de l’EI en Irak ? )  d’Iran ou de Chine.
                                                                                                        .
                                                                                                        .

                                                                                                        Les terroristes n’auront d’autres choix que de tenter de retourner en Jordanie, en Turquie ou en Israël. La fuite , même la nuit , sera difficile. Les russes ont en effet accumulé en Syrie des
                                                                                                        hélicoptères d’attaque avec des capacités d’opération de nuit.


                                                                                                        • JMBerniolles 27 septembre 2015 18:42

                                                                                                          D’une manière générale la véritable propagande que nous servent, en guise d’informations, nos médias, sous toutes leurs formes et dans leur totalité, commence à avoir du mal à passer.


                                                                                                          Et il y a aussi des thèmes tabous qui commencent à s’imposer. On citera au premier plan le grave problème de la démographie mondiale et régionale. Je ne veux pas m’étendre là-dessus, mais il y a un argument qui me fait beaucoup rigoler et qui est celui des gens qui rétorquent doctement que : « lorsque l’éducation aura progressé le problème de la démographie (que l’on ne peut qualifier actuellement que par le terme »galopante") sera réglé. Ces gens là sont d’ailleurs les seuls à voir l’éducation progresser dans le monde, alors qu’en France elle régresse sous leurs yeux.
                                                                                                          La démographie est donc en grande expansion dans les pays qui maintiennent leur population, notamment par l’intermédiaire de la religion et par leur incapacité à exploiter les richesses de leur pays (pour être clair c’est le cas de l’Algérie] dans le sous développement économique et éducatif.


                                                                                                          D’où l’hystérie de journalistes et leur attaques contre des personnalités qui sortent du formatage médiatique alors qu’ils ont encore accès à ces moyens de diffusion de masse. Aujourd’hui nous avons le cas d’Onfray que je ne prendrais pas comme maitre à penser mais qui a le malheur de sortir parfois quelques vérités élémentaires.

                                                                                                          Mais quelques commentaires sur cet article, qui montre qu’au moins Assad est une personne articulée [pour articulate puisque Assad a une très bonne culture britannique] fin analyste, ce qui lui confère une vision cohérente de la situation de son pays et de son régime qui s’appuie sur une démocratie formelle dont il faudrait démontrer qu’elle est plus dictatoriale que la notre, et courageuse car il n’ignore pas dans sa situation incertaine que l’on a pendu Sadam et fait assassiner Khadafi, mettent en évidence la véritable domination de la pensée qu’exerce sur les personnes le pouvoir qui règne en France.

                                                                                                           Ainsi des citoyens d’un pays où un Président qui ne représente plus qu’une très faible partie de la population, et ses sbires, fait passer des mesures iniques avec le 49-3, déclenche sans aucun mandat international des actions guerrières sans consultations populaire, sans informations sur les buts, moyens et objectifs, décide de frappes aériennes sur le territoire d’un pays souverain toujours dans les mêmes conditions d’opacité, qui après avoir manipulé les réactions aux attentats de Charlie Hebdo étouffe toute enquête véritable sur ces actions terroristes qui comportent une importante part d’ombres, et sur lesquels le peuple qui s’est mobilisé a le droit de connaitre les vérités, négocie dans le secret des accords marchands très défavorables à la France [Tafta et autres..], qui a joué un rôle actif dans la mise au pas de la Grèce cet été, ..... la liste est trop longue pour tenir ici, trouvent que ce sont d’autres pays, Syrie, Russie.. qui sont gouvernés par des dictateurs sanguinaires. 

                                                                                                          C’est aussi cette clique dirigeante médiocre et incompétente, tous les dirigeants après de Gaulle Pompidou finalement, qui conduit au fait que notre pays ne pèse plus rien au niveau international, particulièrement au niveau diplomatique où il y a toujours le moyen pour une moyenne puissance d’être écoutée et d’avoir une action positive ; En premier lieu pour la paix.

                                                                                                          La réalité en Syrie est que Bachar el Assad qui se dirige vers une position renforcée au plan militaire par un soutien russe, apparemment appuyé par la Chine, décisif, est maintenant incontournable dans toutes solutions du problème.















                                                                                                          • JC_Lavau JC_Lavau 1er octobre 2015 12:33

                                                                                                            @JMBerniolles.
                                                                                                            Hélas la propagande a encore de beaux jours devant elle, car elle détient le monopole. Sur Canal +, au temps où ils avaient des cojones, le lieutenant Colombo tandis qu’il interrogeait le ministre de la police, lâchait incidemment : « Elle est complètement con, ma femme ; en même temps, elle regarde tout le temps la télévision... »

                                                                                                            Donc celle qui officiellement tient le poste de « ma femme » (mais mon avis à ce sujet n’est pas officiel), regarde la télévision et se croit informée parce qu’elle a des images. Elle croit donc dur comme fer au « réchauffement climatique », comme elle croyait à l’influence de la phase de la lune pour planter tel ou tel légume. Elle croit dur comme fer au dictateur sanglant qu’il faut éliminer. Comme elle y avait cru quand on nous chauffait pour faire la guerre à la Libye. Comme elle croit à « Je suis Charlie »...
                                                                                                            Et elle est très irritée par mon incroyance. Extrêmement irritée quand je lui rappelle les deux intox d’origine Israélienne sur le Dmitri Donskoï et le Liaoning...


                                                                                                          • malitourne malitourne 29 septembre 2015 15:32

                                                                                                            Vite du goudron et des plumes pour ces traitres atlantistes.


                                                                                                            • jako jako 30 septembre 2015 13:32

                                                                                                              A pleurer, 6 rafales et deux avions de soutien pour 30morts dont 12 civiles tout cela pour le modique prix de 12millions de ros.... un simple tireur aurait le même résultat (sans les civiles) pour quelques milliers de ros.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité