• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tariq Ramadan : les raisons d’une incompatibilité

Tariq Ramadan : les raisons d’une incompatibilité

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Tariq Ramadan ne laisse pas indifférent. C’est le lot habituel des personnalités aux traits de caractère bien prononcés. Mais ici, la controverse doit être appréhendée avec plus d’attention pour comprendre ce qui est en jeu.

Incontestablement, l’homme dérange. Au-delà de sa remarquable maîtrise de la langue française, de ses qualités intellectuelles évidentes et de sa verve, il porte un discours qualifié de limpide par ses supporters mais de double par ses détracteurs.
 
Lors de sa dernière intervention (que vous pouvez visionner sur son site personnel) devant la commission parlementaire sur la burqa à laquelle il était convié pour donner son opinion, il s’est fait particulièrement maltraiter par certains députés pour le moins agressifs, en l’attaquant directement et sur un plan personnel sans consentir à discuter le fond de son intervention. La messe était dite et l’accusé condamné sans recours. Pour ceux qui voulaient comprendre les enjeux du débat, parmi les membres de la commission ou des téléspectateurs (l’événement était diffusé sur la chaine parlementaire), le procédé était tout simplement choquant.
 
Mais que dit Tariq Ramadan, depuis plusieurs années maintenant pour susciter autant de passions contradictoires ?
 
Lorsque vous suivez ses pérégrinations intellectuelles, ses interventions multiples ou ses écrits, vous comprenez qu’il défend une interprétation moderne, libérale et libératrice des textes fondateurs de l’Islam. Il a des vues de loin plus progressistes que les positions rigoristes non seulement des fondamentalistes ou traditionnistes de l’Islam mais également des églises chrétiennes ou des religieux juifs sur de mêmes questions de société (par exemple sur l’IVG). Il prône le dialogue, la démocratie, le respect des lois des pays d’accueil. Il travaille à l’insertion de ses coreligionnaires dans le monde occidental, sachant qu’il intervient autant en France qu’en Grande Bretagne, au Canada ou aux Etats Unis…*
 
Est-il dans le vrai ou dans le faux, a-t-il raison ou tort dans sa démarche, cela est un autre débat. Mais rien de ce qu’il dit ne s’oppose aux lois de la république ou aux règles de la démocratie, ni de l’éthique. Tout au contraire.
 
Alors pourquoi ces crispations à son encontre, ces attaques incessantes, ces écrits, articles de presse et livres pour l’affaiblir et le discréditer ? Des islamistes autrement plus radicaux et ayant pignon sur rue dans les grandes capitales occidentales n’ont pas eu à subir de la sorte les foudres de la société bien pensante. 
 
C’est que Tariq Ramadan développe ses idées d’ouverture à l’intérieur du dogme musulman. Il développe un discours islamique, bien que novateur et affranchi des pesanteurs, et non pas un discours sur l’islam qu’il soit hostile ou au contraire condescendant. Qu’un islamiste fondamentaliste, intégriste ou extrémiste (peu importe le qualificatif) défende les aspects les plus obscures et rétrogrades de sa croyance, cela ne provoque que haussement d’épaules. Qu’un musulman d’origine s’attaque frontalement aux fondements de sa religion et le voilà considéré comme éclairé. Mais qu’un homme défende sa foi tout en assimilant les valeurs universelles de liberté de conscience, d’émancipation de la femme et du progrès en général, cela semble étrange, suspect et pour tout dire condamnable. Tariq Ramadan devient dangereux. Il propose de relire les textes fondamentaux et en particulier le Coran, à la lumière du savoir et surtout des valeurs contemporains. L’Islam peut donc être la foi d’un homme moderne au sens plein et occidental du terme !
 
Tariq Ramadan réussira t-il son défi ? Aura t-il les moyens intellectuels et politiques pour faire progresser son idée jusqu’à faire basculer des pans entiers de musulmans dans un rapport au monde pacifié, tolérant et constructif ?
Il faut préciser que s’il est en pointe dans ce combat, il n’est pas le seul, loin de là. Mais en étant aujourd’hui sous les feux de la rampe, il focalise sur sa personne les craintes, les peurs et les clichés de ceux qui assignent au musulman une alternative unique : être musulman de foi et donc sujet à caricature, épouvantail pratique, ou musulman de naissance, invisible d’un point de vue religieux, sujet d’intégration culturelle potentiel mais avec un néant cultuel.
 
Justement, le double langage dont on accuse M. Ramadan est plutôt une perception double de la part de ses adversaires : il apparait trop moderne pour pouvoir être de foi islamique ; les deux termes, à leurs yeux, s’excluant réciproquement et définitivement.
 
L’impossibilité pour eux de conceptualiser la synthèse d’une foi musulmane authentique avec les valeurs des lumières fait qu’ils projettent sur lui une dualité radicale. Tariq Ramadan dit, selon eux, deux choses contraires avec un même langage. Avec les mêmes mots, il séduirait à la fois l’auditeur occidental naïf tout en renforçant l’obscurantisme chez l’auditeur musulman !
 
Le "bon" musulman ne peut pas être visible dans sa foi, spirituel, moderne, cultivé et prônant les belles valeurs universelles. Le rapprochement de ces termes de l’équation semble à jamais impossible dans l’univers mental des détenteurs de la vérité.
 
 
* Comble de l’ironie, il est interdit en Arabie Saoudite, alliée politique intime de l’Occident.
 
 
D’autres articles de l’auteur in www.forum-democratique.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Julius Julius 1er janvier 2010 12:39

    Pour les détails sur T.Ramadan (y compris des enregistrements de ses discours, qui ne sont pas destinés à grand public) :
    http://carolinefourest.wordpress.com/2009/12/17/tariq-ramadan-et-son-double-la-preuve-par-laudio/



    • beuhrète 2 1er janvier 2010 17:44

      berk et croa


    • Monica Monica 1er janvier 2010 20:49

      Et si, pour changer du médiatique et opaque Tarik Ramadan, nous parlions d’Abdelwahab Meddeb, homme musulman dont le combat contre l’intégrisme, la laïcité, est d’une magnifique limpidité ?

      Lors du débat qu’il a tenu face à Tarik Ramadan (émission Ce soir ou jamais du 30 Janvier 2008) Meddeb explicitait la condition pour concilier L’Islam avec la modernité.

       Pour lui, seule l’avancée vers la laïcité peut dégager l’islam des archaïsmes qui l’entravent.

      Il appelle donc au dépassement de la charia et à l’abrogation du jihad par l’islam officiel, c’est-à-dire celui des États.

      Il explique aussi que l’accès à la modernité exige une rupture avec sa propre origine qui engendre un « travail du deuil » dans la « douleur de la scission ».

      Ainsi sauve-t-il la dimension spirituelle et éthique de l’Islam, en suivant la nuance du soufisme. Un tel legs spirituel s’accommoderait parfaitement , selon lui, avec la condition moderne et participerait même à son enrichissement.

      Meddeb appelle donc les musulmans à élaborer une « transmutation des valeurs » qui devrait les amener à cesser de juger les actes et les paroles sur les seuls critères binaires du châtiment et de la récompense, de l’Enfer et du Paradis.

       Le recours à de telles références appauvrissent à ses yeux le champ de l’expérience intérieure et la réduisent à un « marchandage de bazar » tout en renforçant la censure  sociale et la police des mœurs : ce sont là pour lui des tentations intégristes attentatoires à la liberté individuelle et à l’intégrité du corps, lesquelles constituent les deux acquis précieux de la modernité dont l’islam ne peut éluder ni différer l’adoption.


    • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:41

      Si Abdelwahab Meddeb est musulman, moi c’est le pape que je suis. smiley


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 janvier 2010 01:54

      Pour sûr, Paradis, Abdelwahab Meddeb étant musulman comme tu ne l’es pas, et comme surtout tu ne le souhaites pas, il est évident que tu ne saurais parler de lui autrement qu’en le condamnant
      Mais cet Internet, Paradis, que tu utilises depuis près (ou plus) de trois ans comme un outil terrriblement efficace de l’entrisme islamique (pas nécessairement djihadiste, entendons-nous bien) peut se retourner contre toi smiley


    • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:59

      Yuliushayah,

      Pour ta petite gouverne très très sélective et étroite sache que les enregistrements des discours de Tariq Ramadan qui ne seraient pas tant destinés au grand public selon tes dires, au point qu’il faille se munir du décodeur spécialiste dans la désinformation, alias Tata Fourest, sont très très accessibles, puisque téléchargeable gratuitement en totalité depuis cette adresse :

      Toutes les audio-cassettes de TR en format mp3

      Quand on prend l’amabilité de les écouter et de les explorer toutes à loisir (ou au choix selon l’entendement de tout un chacun), il devient très très aisé de constater combien les mensonges de Tata Coro sont plus que patents.

      Caroline Fourest ce n’est qu’une punaise insignifiante qui tente de survivre sur le bon dos des lecteurs pas très fute-fute qui osent boire et croire ses mensonges notoires qui ne font que caresser leurs esprits primaires dans le sens du poil.


    • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 02:22

      Conic Ranger,

      Pour le nouvel an, je t’offre comme cadeau ma totale indifférence.

      Salut Miss Parking.


    • Monica Monica 2 janvier 2010 09:31

      à Paradisial

      Si vous en veniez à dénier à Abedelwahab Meddeb, qui est musulman, croyant, fin connaisseur du Coran et de la littérature arabe, mais cependant favorable à la laïcité, cette part musulmane de son identité, vous confirmeriez les dangers de ce qu’il dénonce :

       l’intolérance de l’intégrisme de type salafiste, qui se croit seul détenteur de la vérité de l’Islam.

      Ses écrits et ses discours sont des merveilles d’humanisme, dont l’adoption assurément permettrait aux musulmans, à tous les musulmans (croyants ou laïcs) de vivre sereinement leur foi dans tous les pays où ils résident.


    • sheeldon 2 janvier 2010 09:35

      bonjour

      bon article merci

      caroline fourest la femme sans idéologie qui fait des articles pour le wall street journal de rupper murdock ?

      ha la digne héritière de vall , l’intégrité intellectuelle portée a son paroxysme .

      cordialement


    • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 14:35

      Monica,

      Je persiste et signe : moi je suis le pape.

      Merci de l’implément, je le confirme : je suis un pape salafi en effet. smiley


    • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 16:34

      Monica,

      Ce n’est pas parce qu’un type est originaire d’un pays arabe et porte un prénom arabe qu’il serait forcément musulman.

      Pas plus qu’en prétendant avoir bien étudié le coran et la pensée musulmane qu’il serait excellent islamologue doublé d’un grand exégète.

      Abdellah Meddheb n’a rien d’un érudit. Ce n’est qu’un parolier, trop maniéré, brassant des paroles soporifiques à la manière de tous ces pseudo-philosophes autoproclamés, à la seule différence qu’il rajoute à quelques références occidentales quelque brins alambiqués d’orientalisme vaporeux.

      Ce type là n’a rien d’un érudit, ni même d’un musulman. Ce n’est qu’un arriviste, de l’avant dernière pluie, qui a su exploiter le bon filon d’or : caresser les incultes occidentaux dans le sens d’alimenter leurs sentiments primaires les plus réactionnaires, en leur vendant ses immondices bariolées comme un prétendu savoir.

      Sa prestation d’ailleurs face à Tariq Ramadan avait bel et bien démontré son ridicule et le grand creux de ses pensées (qu’il camoufle tant par ses grandes et longues phrases alambiquées). C’était trop marrant. Il m’avait bien fait rire ce grand bouffon.

      Tandis qu’Abdellah Meddheb ne cherche qu’à vendre des bouquins vaporeux se jouant de vos grandes ignorances, vous sussurant des vanités confortant toutes la série de vos vanités et votre amas grandissant d’a priori, Tariq Ramadan investi toutes ses énergies à chercher à construire des ponts, au risque d’être grandement incompris par vos semblables. Là est la grande différence entre ce nain de Meddheb et le grand géant qu’est Tariq Ramadan.


    • abdelkader17 1er janvier 2010 13:06

      Tout simplement parce qu’en France le lobby sioniste et ses larbins pseudo laïcards,détruisent systématiquement toute personne dont l’intelligence, les convictions et le positionnement viendraient contre carrer,voir mettre en pièce, leur minable propagande et leurs mensonges éhontés diffusés à longueur de média,la politique, les médias sont sous influence du lobby qui n’existe pas, un parlementaire Français sur six fait parti du groupe d’amitié France israël,c’est dire si le fruit est pourri !
      Quelques pseudo intellectuels sionistes sont désormais les référents moraux dans cette triste république qui n’a de démocratique que le nom,Ramadan est habile, intelligent, au fait des traditions intellectuelles Françaises,progressiste,la carte de la diabolisation est donc la seule arme qui s’impose,le pitoyable Glavany,le minable Antoine Sfeir cet expert au rabais omniprésent du petit écran ont donné un spectacle à la hauteur de leur médiocre savoir,tels des chiens enragés rongeant un os..
      Cette campagne de diabolisation de l’islam entre dans le cadre de l’imposition idéologique de la guerre des civilisations mise en place par les architectes du nouvel ordre mondial et de la perte d’influence des mensonges sionistes auprès des opinions publiques occidentales.


      • manusan 1er janvier 2010 15:08

        Si les musulmans européens n’ont que Tariq Ramandan a offrir comme interlocuteur valable pour défendre leur croute, qu’ils sachent toute de suite que leur cause est perdue d’avance.


        • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:15

          Au mesquin peu intrépride,

          On sait bien que tes semblables affectionnent plutôt ben laden, fils d’Al CIA, comme interlocuteur, afin exorcise en eux tous leurs relents les plus primaires qui résument toute la cause de leur existence.

          Chacun a l’interlocuteur que son cœur ou rancœurs affectionnent. smiley

          Les néo-cons dans ton genre quelle croute défendent-ils ?!!


        • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:23

          Les néo-cons dans ton genre sont - consciemment ou inconsciemment - à la solde du Nouvel (dés)Ordre Mondial du Parti de Satan qui essai de se cacher derrière son foireux instrument nommé Tzion.

          Ne criez pas à l’antisémitisme (je suis plus sémite que ceux qui me colleraient cette attaque) ni de judaïophobie. Je ne parle pas là des juifs et du judaïsme, mais du sionisme comme instrument de trouble et de désordre planétaire, dont les sionistes juifs et chrétiens ne sont que des victimes inconscientes manipulées et instrumentalisées par cette dernière religion sataniste.

          Ladite religion qu’ils veulent tant mondialiser est le sionisme.

          Si c’est crétins satanistes veulent unifier tous les volets de la vie (politique, économie, commerce, monnaie, fiscalité, droit, [in]justice, santé, enseignement, médias ....] dans un système uniforme mondialisé, sous des airs et des prétextes de démocratie et de paix, il ne faudrait oublier un secteur très important qui lui aussi sera touché par ces unifications : l’armée.

          Le dessein de ces gens ce n’est pas la paix. Leur dessein premier c’est la judaïsation de force de toute la Palestine Historique et de Jérusalem en particulier.

          Comme l’Islam et les musulmans constituent la grande barrière infranchissable qui se tiendra en face contre la réalisation de leurs desseins messianiques, ils voudraient ces satanés s’accaparer le monde entier avec toutes ses armées (politiques, médiatiques, économiques .... mais enfin et surtout militaires) pour forcer le passage, quitte à créer un chaos planétaire.

          Au bout du compte, c’est gens là ne veulent pas accélérer la sortie et le retour du Messie, au contraire, ce qu’ils préparent (dans leurs cercles d’illumanati) ce n’est rien d’autre que la sortie de l’antéchrist.

          Ce qu’ils font actuellement en Irak et en Afganistan en envoyant quelques petits contingents, n’est qu’un arrière petit goût de ce qu’ils préparent. Ils voudraient faire des armées mondiales la grande légion unifiée de l’antéchrist par laquelle ils voudraient mater l’islam et les musulmans.

          Les illuminati sont des gens qui croient en Dieu, mais qui ont choisit consciemment et en connaissance de cause le parti de satan (contre quelque faux prestiges bling-bling de ce bas monde). Ils ont vendu leur âme au diable, et voudraient vendre toute l’humanité aux forces du mal et du malin. Le sionisme est leur levier, et les hommes politiques (toutes horizons confondues) leurs outils et complices conscients et inconscients.

          Qu’ils se crèvent les yeux : le parti de satan ne passera pas, la « main de Dieu » (malgré leurs stratagèmes) sera toujours supérieure.


        • manusan 2 janvier 2010 03:58

          Ramadan a toutes les caractéristiques d’un gourou, il y a qu’à voir les réactions de ses adeptes pour s’en convaincre. Ce type est dangereux, à la différence de Rael et Gilbert Bourdin qui sont franchement amusant.


        • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 14:29

          Quels brillants arguments que nous débite le manusan.

          Si répondre à vos conneries signifierait que Tariq Ramadan serait un gourou, ouais, convainquez-vous en tant que cela auto-satisfasse votre vaseuse intelligence. smiley


        • objective 4 janvier 2010 15:23

          Rassurez-vous nous n’avons pas que Tariq Ramadan..mais Tariq Ramadan c’est pas mal non plus ! en quoi cet illustre personne vous dérangerait ? décidément vous avez du mal à digérer que le temps des « indigènes » soit révolu !! 

          Notre cause en est à ses balbutiements, nous n’avons pas encore dit le dernier mot ! (intellectuellement bien sûr)...

        • Markoff 1er janvier 2010 15:17

          @ l’auteur

          bravo pour cet article clair et limpide et qui remet les pendules à l’heure sur « le cas Ramadan ».

          Chaque fois que j’écoute parler Tarik Ramadan, je trouve qu’il est sincère, sensé, et que nous avons tout intérêt à soutenir son discours pacifique porteur de paix sociale. Car s’il pensait l’inverse de ce qu’il dit, je ne comprendrais pas pourquoi il le dirait...
          A moins d’avoir l’esprit tordu comme ceux qui le soupçonnent de double langage !
          Bien qu’athée et libre penseur, je soutiens ceux qui, comme Tarik, ne mettent pas de l’huile sur le feu.

          @ Abdel
           Vous êtes hors sujet : le sujet c’est l’opinion de certains français sur Tarik Ramadan, ce n’est pas le problème du sionisme et de l’anti-sionisme.
          Vous faites partie de ces gens qui aiment mettre de l’huile sur le feu.
          Contrairement à Tarik Ramadan.


          • abdelkader17 1er janvier 2010 16:46

            @Markoff
            Je ne vous demande pas l’heure !
            C’est mon interprétation et elle est loin d’être infondée,je n’ai rien à faire des injonctions et des critiques des pères la morale,libre à vous de penser ce que vous voulez et moi de même.


          • duane 1er janvier 2010 17:12

            @ l’auteur

             J’aime bien T.Ramadan quand il dit : « je suis pour un moratoire quant à la lapidation des femmes adultères ». Vous êtes d’accord avec lui, I presume.

            On progresse, on progresse ...


            • Philippe D Philippe D 1er janvier 2010 17:18

              Duane,

              En même temps, un moratoire sur la lapidation des femmes, c’est peut-être un peu excessif, non ?

              On pourrait s’accorder le temps de la réflexion avant d’en arriver à des solutions aussi extrêmes.


            • duane 1er janvier 2010 17:40

              Philippe D

              Bon, je te la fais à la T.R.

              « et voilà l’hypocrisie de l’Occident ! On propose des solutions et tout de suite vous nous qualifiez d’extrémistes »


            • Philippe D Philippe D 1er janvier 2010 18:00
              Duane,

              Je comprends, mais.

              Pauvre T.R.

              Ce n’est pas parce qu’il serait obligé de lapider quelques dizaines de femmes supplémentaires qu’il faudrait pour autant qu’il se pose en victime.
              Vraiment ce discours victimaire perpétuel à quelque chose de malsain.


            • tugdual 1er janvier 2010 22:46

              1/ certains intellos européens (Badinter ?) appellent à « un moratoire quant à la peine de mort aux USA » :
              Un commentaire de votre part ?
              2/femmes adultères(en France !) : vous souvenez vous que l’ancien code pénal(avant Badinter, ce n’est pas le moyen-age !) accordait de larges circonstances atténuantes au mari ayant liquidé la salope adultére prise sur le fait au domicile conjugal ?
              3/la France , lumière du Monde :vous souvenez vous que la France fut le dernier état d’Europe à abolir la peine de mort, APRES l’Espagne !
              Votre supériorité française ne peut justifier votre morgue arrogante envers Ramadan, arabe simplement arriéré n’ayant que 40 ans de retard sur nous autres ...


            • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:28

              Réexpliquer mille fois la notion de moratoire à des ânes, ils seront toujours autistes au bon sens du point de vue développé par Tariq Ramadan.

              L’auteur a eu raison de dire que la perception des propos de Tariq Ramadan est biaisée dans l’oreille de ses détracteur. Cela ne m’étonne pas : si les ânes ont de longues oreilles, c’est que leur entendement est fort menusmiley


            • Radix Radix 1er janvier 2010 17:21

              Bonjour

              Tariq Ramadan ?

              Que dire ?

              A part : « Franc comme un âne qui recule ! »

              Radix


              • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:38

                Ce n’est que « C’est dans l’air » que ce genre de paroles peuvent être transportées, tellement sont-elles légères et nauséabondes, telle l’odeur du crottin.

                Quand elles émanent de l’articulation de deux mandibules qui viennent de manger un met peu recommandable, sauf pour quelques espèces coprophages.


              • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 03:33

                Ma dernière phrase était amputée. Je voulais dire :

                Quand elles émanent de l’articulation de deux mandibules qui viennent de manger un met peu recommandable, sauf pour quelques espèces coprophages, cela entend que le hérisson s’est mis - depuis longtemps - à rouler des bouses en boules, à reculon, bien sûrsmiley smiley

                Schyzophrènie, évolution des espèces, décente du cerveau ou montée des boyaux, bof, la réponse importe peu, on se suffit juste d’admirer le spectacle. smiley


              • Reinette Reinette 1er janvier 2010 17:44


                Alors ... et ce « fameux » moratoire sur la lapidation ?

                http://www.youtube.com/watch?v=6lFNx3n0MNM&feature=player_embedded#



                • Markoff 1er janvier 2010 18:45

                  Apparemment, beaucoup ici ne savent pas ce qu’est un moratoire.

                  Un moratoire, c’est : « on s’arrête et on discute »

                  C’est peut-être un peu mieux que « arrêtez tout de suite ou on vous rentre dedans » non ?
                  Ou alors, ne rien dire et laisser faire ?

                  Ca s’appelle de la diplomatie intelligente, et avec certains régimes, on ne peut guère faire autrement.


                  • duane 1er janvier 2010 18:58

                    Un moratoire (du latin moratorius, de morari : retarder) est un terme de droit, qui désigne une décision d’accorder un délai ou une suspension volontaire d’une action.

                    Le terme a évolué en sortant de la simple pratique juridique pour être maintenant de plus en plus utilisé dans le langage politique et diplomatique. C’est ainsi que sous le même terme peut être désigné soit une décision fixant un délai clair pour des raisons précises et objectives, soit une façon d’éviter de décider en repoussant le moment du choix, éventuellement indéfiniment.


                  • Philippe D Philippe D 1er janvier 2010 19:33

                    Ah bon ?
                    C’est ça que ça veut dire un moratoire, Markoff ????

                    Je vous propose alors d’observer un moratoire sur vos explications sémantiques.  smiley


                  • Markoff 1er janvier 2010 19:43

                    Duane

                    « une façon d’éviter de décider en repoussant le moment du choix, éventuellement indéfiniment. »

                    et qui vous dit que c’est cette interprétation que revendique Tariq Ramadan ? Si on fait dire aux mots des choses différentes, voire contradictoires, pas étonnant qu’on ne se comprenne pas !

                    Moi je ne connais que la définition classique ( d’ailleurs le plus souvent employée dans ce sens dans les discours politiques et diplomatiques ).


                  • duane 1er janvier 2010 20:20

                    Monsieur Markoff,

                    Vous êtes sans doute quelqu’un de très sympathique dans la vie de tous les jours, un bon père, un bon mari, un bon frère etc. Vous voulez jouer sur le sens des mots ? alors allons-y !

                    La prochaine fois que vos intestins vous solliciteront, proposez leur un moratoire !

                    La prochaine fois que votre vessie vous sollicitera, hop moratoire !

                    La prochaine fois que vous solliciterez votre épouse pour, vous savez ce vieux truc le devoir conjugal, et qu’elle vous oppose un moratoire unilatéral, vous faites quoi ?

                     Hein ? Lapidation ?

                    Non mais, vous vous rendez compte de ce que vous êtes en train d’essayer de cautionner ?

                    Un moratoire sur la lapidation  ?


                  • Markoff 2 janvier 2010 01:06

                    monsieur duane, vous faites l’âne ou vous l’êtes vraiment ?
                    Pourquoi faites-vous semblant de ne pas comprendre ?

                    Vous voulez me faire passer pour un partisan de la lapidation ? Un peu gros...

                    Vous savez bien que ce n’est pas de moi qu’on parle, mais de Tariq Ramadan, et que le problème de la lapidation ne se pose pas en France, mais dans quelques pays arriérés bien connus. C’est à ces pays que T.R. propose un moratoire. Quand des français proposent aux Etats qui la pratiquent aux US un moratoire sur la peine de mort, c’est exactement la même chose et la même démarche.
                    Qui ne veut pas comprendre fait la bête. Ou l’est vraiment.


                  • duane 2 janvier 2010 01:48

                    Monsieur Markoff

                    Que vous acceptiez de débattre sur ce sujet prouve que vous êtes définitivement con !

                    Désolé de vous le dire aussi crument mais c’est comme ça ! pas de pitié pour les salopards !


                  • duane 2 janvier 2010 02:05

                    Je finis quand même,

                    Donc selon vous l’application des Droits de l’Homme serait à géométrie variable ?

                    Stricte chez nous !
                    Chez les arriérés ils font comme ils veulent  ?

                    Je vous repose la question : « vous rendez-vous compte de ce que vous racontez ? »

                    Il m’avait semblé que les droits de l’Homme étaient UNIVERSELS !!!

                    Fin de discussion, GROS CON !!!


                  • Markoff 2 janvier 2010 22:29

                    C’est vrai, je suis un peu con... Con de discuter avec des gens mal élevés qui n’acceptent pas la contradiction et qui sont tellement sûrs d’avoir raison qu’on se demande pourquoi ils discutent... C’est pourquoi leur argument principal, c’est l’insulte grossière. Ce qui est révélateur de leur niveau intellectuel et de leur savoir-vivre.
                    A.V. ne mérite pas ça !


                  • khayyam 1er khayyam 1er 1er janvier 2010 19:05

                    Une petite correction quant à la lapidation : la lapidation ne concerne pas seulement les femmes ! Cela concerne aussi les hommes « adulteres ».



                    • Reinette Reinette 1er janvier 2010 19:11


                      Cela concerne aussi les hommes


                      Ahhhhhhhhhhhhh ! Nous voilà rassuré


                      bon, faut trouver les cailloux maintenant : comment les choisir ? Gros, pointus, moyens, petits ???


                    • Radix Radix 1er janvier 2010 19:14

                      Bonsoir

                      Je n’ai pas souvenir que des hommes aient été lapidés pour ce motif ?

                      Le fait que tous les juges soient des hommes est certainement étranger à cette interrogation... A moins que la femme victime de cette « injustice » ne soit de la famille du juge !

                      Radix


                    • frédéric lyon 1er janvier 2010 19:22

                      Le problème de Tariq Ramadan n’est pas notre problème.


                      Notre problème est que le code de loi islamique n’est pas applicable en France ou règne le code de loi Républicain.

                      Par conséquent le séjour de musulmans sur le territoire de la République implique l’adoption des lois Républicaines de la part de ces musulmans, qui sont bien sûr tenus de respecter les lois du pays dans lequel ils résident, même à titre transitoire.

                      Et ceci n’est pas négociable.

                      Le problème de Tariq Ramadan est que le code de loi islamique est incompatible avec le code de loi Républicain. la lapidation des femmes adultères n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres de ces incompatibilité fondamentales et le séour dans un pays laïc et démocratique implique sans doute l’abandon de pans entiers de la loi coranique. 

                      Mais, encore une fois, c’est son problème, en tant que musulman, et non le nôtre

                      • Soufiane Djilali Soufiane Djilali 1er janvier 2010 19:45

                        @ frédéric lyon

                        Oui, en tant que citoyen non musulman, vous pouvez mettre un bandeau sur vos yeux. Dans les faits, il y a bien un « problème ». Il y a plusieurs millions de citoyens français musulmans. Est-il légitime qu’ils soient là ? Il faut alors questionner l’histoire de la France. Pour le moment, il faut faire en sorte que tous les citoyens français vivent dans l’harmonie et ce n’est pas en niant avec mépris l’autre et en lui demandant de se taire et de se soumettre (double statut de la citoyenneté ?) que vous réglerez le problème.
                        C’est bien l’Etat français qui a engagé un débat sur l’identité nationale, preuve en est qu’un problème se pose.

                        Maintenant, au lieu de faire la politique de l’autruche il est peut être plus sain d’ouvrir un vrai dialogue et de mettre en pratique les valeurs universelles au nom desquelles des guerres sont portés dans des pays qui n’ont rien demandé à personne, tuant au passage des centaines de milliers de civils (y compris ces femmes potentiellement victimes de la lapidation !).

                        Tariq Ramadan, comme d’autres intellectuels musulmans travaillent au sein de leur communauté pour l’aider à évoluer et à vivre en harmonie dans leurs pays sans heurts et dans le respect des lois. Pourquoi braquer contre eux l’opinion ?

                        Si la culture d’origine de vos concitoyens vous met mal à l’aise, alors ils retourneront contre vous votre argument : ce n’est pas leur problème !

                        En tant qu’Algérien et vivant en Algérie, je me suis permis de faire une incursion dans ce débat car, d’une manière ou d’une autre nous sommes également concernés de l’autre côté de la méditarrannée. Nos rapports nous sont imposés par la géographie et par l’histoire. Nous pouvons avoir des gestes d’humeur mais cela est-il raisonnable ?

                        Vos concitoyens musulmans ont le droit de vivre leur croyance et leur conscience comme vous même à partir du moment où ils respectent les lois de la République.


                        • frédéric lyon 1er janvier 2010 20:10

                          « Vos concitoyens musulmans ont le droit de vivre leur croyance et leur conscience comme vous même à partir du moment où ils respectent les lois de la République »


                          .....................................

                          Je suis désolé, mais je n’ai pas de concitoyens « musulmans », je n’ai que des concitoyens Français respecteux des lois Républicaines et ceux qui ne les respectent pas sont renvoyés devant un Tribunal pour y être jugés et condamnés.

                          La question est de savoir si la qualité de « musulman » entraine le non-respect des lois de la République. 

                          C’est aux Musulmans vivant en France, même à titre transitoire, de répondre à cette question et nous allons les y aider dès que le débat sur l’identité Française sera terminé, car il est inutile de vous dire que Tariq Ramadan peut bien décréter un « moratoire » sur la lapidation des femmes adultères, ou non, il n’en demeurera pas moins qu’on ne lapidera aucune femme, même musulmane, sur le territoire de la République française !

                          On met enfin le doigt sur la véritable question qui se pose à tous les musulmans : 

                          L’Islam est-il compatible avec la République, et la réponse à cette question est sans doute : 

                          Non.

                          Dans ces conditions s’il existe, comme vous le dites, des musulmans doubles-nationaux, qui possèdent la nationalité française, en plus de la nationalité qu’ils ont acquise de leurs parents à leur naissance par « droit du sang » (Algérienne, Marocaine, Tunisienne) ils vont être placés devant un choix très clair.

                          Car on dirait que Tariq Ramadan vient de découvrir, un peu tard, une vérité immuable : 

                          Personne ne peut répondre à plusieurs allégeances en même temps. 

                          De même qu’on ne peut pas appliquer deux droits différents sur un même territoire. 

                           



                        • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 14:15

                          LermaLyon,

                          Tariq Ramadan s’efforce à convaincre de part et d’autre, musulmans et non musulmans, combien l’Islam est compatible avec la modernité et se doit d’être vécu dans le bon vivre ensemble, en appelant les gens à quitter une vision coutumière de la religion, vers plus de spiritualité, vers une vision de lumières, où le cœur est en concordance avec l’esprit, en rejetant toutes les fausses pratiques implémentées à l’islam telle la lapidation (d’ailleurs celle restreinte à la femme provient du cortex judaïque, pour exemple, on la rencontre dans le récit de la femme présentée à Jésus, c’est ce qui explique que ce concept soit si ancré dans l’imaginaire judéo-chrétien).

                          Tu n’aura qu’à remplacer musulmans par juifs dans ton texte pour te rendre compte qu’il y est peu de temps tes semblables (ces primaires de la race) dépassèrent la lapidation de quelques gens, systématisant leur disparition de façon industrielle.

                          Ton relent tient du même relent que l’on a vu s’exprimer voilà 60 ans, il découle du darwinisme social, racial, et (très étroitement) culturel des plus abjectes.


                        • ELCHETORIX 1er janvier 2010 20:28

                          Bonsoir l’auteur , je souscris à votre réflexion au sujet de Tariq RAMADAN dont j’approuve sa démarche et son souhait d’intégrer le monde musulman dans notre société , à sa juste mesure .
                          Pour ses détracteurs , lisez son dernier livre « mon intime conviction » , vous verrez que cet intellectuel ne cache pas son « jeu » , au contraire , contrairement à ce qu’écrit Caroline FOUREST , Tariq RAMADAN est honnête et sincère .
                          Ceux qui le fustigent sont à mes yeux manipulés par les sionistes qui veulent détruire toute religion pour imposer leur nouvel ordre mondial et son système marchand facho-économique .
                          Cordialement .
                          RA .


                          • duane 1er janvier 2010 20:42

                            "...sont à mes yeux manipulés par les sionistes qui veulent détruire toute religion pour imposer leur nouvel ordre mondial et son système marchand facho-économique ."

                            entièrement d’accord avec vous, il faudrait proposer un moratoire, non ?


                          • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 01:48

                            Duane,

                            Oui, sur le sionisme. Oui, entièrement d’accord avec toi. On arrête tout et on discute.

                            Mais je ne pense pas que cela soit faisable : tes amis spécialistes dans la pleurniche éternelle feront tomber illico tomber l’argument massue « antisémitisme, négationnisme » « mange ta langue, rentre au trou, et crache tout ton pécule ; l’effaceur arrangera le reste ».


                          • duane 2 janvier 2010 02:21

                            Bonjour Paradisial,

                            Discuter de quoi ? 

                            Apparemment tu connais le coran, alors quand est-ce que commence la nouvelle année dans votre calendrier ?

                            Bonne année chrétienne et laïque quand même.


                          • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 02:33

                            Duane,

                            La nouvelle année de l’hégire vient de débuter voilà exactement 16 jours.

                            Pas besoin de connaître le coran pour le savoir : la datation musulmane est basée sur le système synodique lunaire (système plus exact et indépendant de la longueur des jours, car indépendant du cycle solaire et des saisons, l’orbite de la lune étant parfaitement circulaire).

                            Bon nouvel an, et meilleurs vœux.

                            Puissions nous tous avoir plus de clairvoyance, d’amour et nos cœurs davantage d’humanité et de charité.


                          • duane 2 janvier 2010 02:45

                            Paradisial,

                            Merci pour la réponse :

                            « La nouvelle année de l’hégire ... »

                            mais tu vois ici on n’en a rien à foutre de l’hégire, faudrait quand même vous mettre ça dans la tête !


                          • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 03:38

                            Que tu habite la planète terre ou mars, où que tu soies, fous-toi dans la cervelle ce que bon tu entend, nouilles, raviolis, poids-chiches, spaghetti, voire des cornes de biche ou de gazelles, personne n’en a cure.


                          • duane 2 janvier 2010 03:48

                            Tu perds ton sang-froid mon ami.


                          • Serpico Serpico 1er janvier 2010 21:09

                            Vous n’obtiendrez que des réponses louvoyantes et pleines de clichés : ils ne l’aiment pas parce qu’il est arabe et musulman, point barre.

                            Ils ne peuvent pas admettre qu’il soit intelligent comme ils ne peuvent supporter que les arabes aient donné naissance à une grande civilisation. Ils font d’ailleurs tout pour la nier.

                            C’est aussi simple que ça : un racisme primaire. Que dis-je : primitif.


                            • Png persona-nongrata 1er janvier 2010 21:38

                              Voici tout simplement pour Monsieur Ramadan a été diabolisé et interdit de TV en France pendant un moment :


                              L’article qui fait mal aux sionistes de France :

                              Critique des (nouveaux) intellectuels communautaires

                              La rentrée est agitée. On ne compte plus les livres traitant de l’antisémitisme ou du sionisme. Pour les uns, il existerait un nouvel antisémitisme parmi les jeunes français d’origine immigrée (arabes et musulmans) ou dans les rangs du mouvement altermondialiste qui le dissimuleraient derrière leur critique du sionisme et de l’Etat d’Israël. En face, on dénonce « Un intolérable chantage » à la judéophobie.

                              Force est de constater, en amont de ce débat, un phénomène qui brouille les données. Depuis quelques années (avant même la seconde intifada), des intellectuels juifs français que l’on avait jusqu’alors considérés comme des penseurs universalistes ont commencé, sur le plan national comme international, à développer des analyses de plus en plus orientées par un souci communautaire qui tend à relativiser la défense des principes universels d’égalité ou de justice.

                              Les travaux de Pierre-André Taguieff sont très révélateurs. Son pamphlet La nouvelle judéophobie est le prototype d’une réflexion « savante » faisant fi des critères scientifiques. Le sociologue s’est mué en défenseur d’une communauté en danger dont le nouvel ennemi réel ou potentiel est l’Arabe, le musulman, fusse-t-il français. On ne trouve pas ici de mise en perspective fondée sur une analyse critique de la politique sociale de l’Etat, des réalités de la banlieue ou même de la scène internationale. La conclusion est limpide : la communauté juive de France ferait face au nouveau danger que représente cette nouvelle population d’origine maghrébine qui, de concert avec l’extrême gauche, banaliserait la judéophobie et la justifierait par une critique très retors d’Israël et un « antisionisme absolu ». C’est surtout Alain Finkielkraut qui excelle dans le genre : on savait le penseur impliqué dans les grands débats sociaux mais voilà que l’horizon se réduit et que le philosophe est devenu un intellectuel communautaire. Son dernier ouvrage Au nom de l’Autre, réflexions sur l’antisémitisme qui vient se présente comme une attaque sans nuance de toutes les dérives antisémites (altermondialistes, immigrées ou médiatiques). Alain Finkielkraut verse dans tous les excès sans être gêné de soutenir Sharon. Le débat n’est plus fondé sur des principes universels et même s’il prétend être lié à la tradition européenne commune, sa prise de position révèle une attitude communautariste qui fausse les termes du débat, en France comme au sujet de la Palestine. Sa dénonciation du « culte de l’Autre » ne cesse, en miroir, d’exacerber le sentiment d’altérité du juif-victime et le mur de la honte devient « une simple clôture de sécurité » qu’Israël construit à contre cœur. Juifs ou sionistes (ceux qui font la différence sont antisémites) ne seront jamais des victimes ou des oppresseurs comme les autres.

                              Alexandre Adler avait témoigné, au côté de Finkielkraut, dans le procès surréaliste intenté au journaliste Daniel Mermet. On pouvait s’étonner. L’analyse attentive de ses écrits nous éclaire néanmoins. La lecture du monde qu’il nous propose se comprend surtout au regard de son attachement à Israël. Il ne s’en cache pas et dans l’ouvrage collectif Le sionisme expliqué à nos potes il avance qu’il « devient de plus en plus inenvisageable de concevoir une identité juive qui ne comporterait pas une composante sioniste forte »1 et plus loin : « Un équilibre va s’instaurer entre diaspora et appartenance israélienne, autour duquel le nouveau judaïsme va se développer »2. On relèvera le mélange de genres mais on retiendra la leçon au moment d’analyser ses positions en politique internationale, de même que celles de certains intellectuels juifs français, notamment lorsque Adler rappelle lui-même que les Etats-Unis ont renforcé leur soutien à Israël, lequel a par ailleurs établi une alliance stratégique avec l’Inde.

                              La récente guerre en Irak a agi comme un révélateur. Des intellectuels aussi différents que Bernard Kouchner, André Glucksman ou Bernard-Henri Lévy, qui avaient pris des positions courageuses en Bosnie, au Rwanda ou en Tchétchénie, ont curieusement soutenu l’intervention américano-britannique en Irak. On a pu se demander pourquoi tant les justifications paraissaient infondées : éliminer un dictateur (pourquoi pas avant ?), pour la démocratisation du pays (pourquoi pas l’Arabie Saoudite ?), etc. Les Etats-Unis ont certes agi au nom de leurs intérêts mais on sait qu’Israël a soutenu l’intervention et que ses conseillers militaires étaient engagés dans les troupes comme l’ont indiqué des journalistes britanniques participant aux opérations (The Independent, 6 juin 2003). On sait aussi que l’architecte de cette opération au sein de l’administration Bush est Paul Wolfowitz, sioniste notoire, qui n’a jamais caché que la chute de Saddam Hussein garantirait une meilleure sécurité à Israël avec des avantages économiques assurés. Dans son livreOuest contre Ouest, André Glucksman nous livre un plaidoyer colérique pour la guerre qui passe sous un silence très parlant les intérêts israéliens. Bernard-Henri Lévy, défenseur sélectif des grandes causes, critique très peu Israël à qui il ne cesse de témoigner sa « solidarité de juif et de Français »3. Sa dernière campagne contre le Pakistan semblait comme sortie de nulle part, presque anachronique. En s’intéressant à l’abominable et inexcusable meurtre de Daniel Pearl, il en profite pour stigmatiser le Pakistan dont l’ennemi, l’Inde, devrait donc naturellement devenir notre ami… Lévy n’est bien sûr pas le maître à penser de Sharon mais son analyse révèle une curieuse similitude quant au moment de son énonciation et à ses visées stratégiques : Sharon vient d’effectuer une visite historique en Inde afin de renforcer la coopération économique et militaire entre les deux pays.

                              Que ce soit sur le plan intérieur (lutte contre l’antisémitisme) ou sur la scène internationale (défense du sionisme), on assiste à l’émergence d’une nouvelle attitude chez certains intellectuels omniprésents sur la scène médiatique. Il est légitime de se demander quels principes et quels intérêts ils défendent au premier chef ? On perçoit clairement que leur positionnement politique répond à des logiques communautaires, en tant que juifs, ou nationalistes, en tant que défenseurs d’Israël. Disparus les principes universels, le repli identitaire est patent et biaise le débat puisque tous ceux qui osent dénoncer cette attitude sont traités d’antisémites. C’est pourtant sur ce terrain que doit s’engager le dialogue si l’on veut éviter le choc des communautarismes pervers. S’il faut exiger des intellectuels et acteurs arabes et musulmans qu’ils condamnent, au nom du droit et des valeurs universelles communes, le terrorisme, la violence, l’antisémitisme et les Etats musulmans dictatoriaux de l’Arabie Saoudite au Pakistan ; on n’en doit pas moins attendre des intellectuels juifs qu’ils dénoncent de façon claire la politique répressive de l’Etat d’Israël, de ses alliances et autres méthodes douteuses et qu’ils soient au premier rang de la lutte contre les discriminations que subissent leurs concitoyens musulmans. On relèvera avec respect le courage de celles et de ceux, juifs (pas forcément altermondialistes ou d’extrême gauche), qui ont décidé de s’insurger contre toutes les injustices et notamment celles qui sont le fait de juifs. Avec les Arabes et les musulmans qui ont la même cohérence, ils sont la lumière et l’espoir de l’avenir parce que celui-ci a plus que jamais besoin de cette exigence et de ce courage.

                              Tariq Ramadan

                               

                              Notes :

                              Le sionisme expliqué à nos potes, éditions la Martinière, 2003, Paris, p. 241

                              Le sionisme expliqué à nos potes, éditions la Martinière, 2003, Paris, p. 241

                              Le sionisme expliqué à nos potes, éditions la Martinière, 2003, Paris, p. 14


                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er janvier 2010 22:23

                                Tout faux, Grata. Taguieff n’est pas Juif. C’est bête, hein...


                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er janvier 2010 22:25

                                En revanche, Grata, ton idole Tariq aime bien faire des listes. Des listes de Juifs.

                                Dis, Grata, t’en penses quoi des listes de Juifs de Tariq Ramadan ?


                              • docdory docdory 1er janvier 2010 23:15

                                @ Cosmic Dancer


                                Oui , je me souviens d’un débat télévisuel au cours duquel Jean François Kahn s’offusquait du fait que Tariq Ramadan avait établi une liste de journalistes juifs dans laquelle il s’était découvert inscrit !
                                Jean François Kahn avait à juste titre dénoncé cette liste , en ajoutant qu’il n’avait aucune raison d’y figurer dans la mesure ou il était lui-même catholique pratiquant !

                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er janvier 2010 23:24

                                Docdory,

                                Pour Tariq Ramadan, ses listes, ses suiveurs et ses amoureux fantasmatiques, un patronyme qui sonne Juif suffit. 2010 ? Oui. 2010...


                              • docdory docdory 1er janvier 2010 23:33

                                Bonne année 2010 , cosmic dancer !

                                Ou plutôt , comme je le propose ici , bonne année 41 !

                              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er janvier 2010 23:38

                                Bonne année 2010, Doc. Quand bien même on ne sera pas d’accord smiley


                              • Png persona-nongrata 2 janvier 2010 02:06

                                C’est tout Cosmic ? lol ,


                                Ce que je pense de la liste de pseudos intellectuels juifs autoproclamés ???

                                Hé bah... qu’il a bien fait de recenser les faussaires de la pensée qui seront tôt ou tard jugés pour incitations à la haine et complicité de crimes contre l’humanité .

                                Aprés miss parking il y’a des juifs justes et hommes de paix : 

                                Avi Shlaim retrace l’historique de l’état d’Israël depuis sa création, et rappelle
                                dans la foulée une lettre, écrite le 2 juin 1948 par Sir John Troutbeck (au ministre
                                britannique des affaires étrangères, Ernest Bevin), dans laquelle il se plaint que les
                                américains étaient responsables de la création d’un état gangster dirigé par « un groupe
                                de chefs sans aucun scrupule ». 

                                C’était en 1948 ! A la fin de son article, Shlaim trouve difficile de résister à la tentation d’utiliser la même conclusion, surtout maintenant, car,
                                d’après lui, « un état voyou généralement viole les lois internationales, possède des
                                armes à destruction massive, et pratique le terrorisme – l’utilisation de la violence
                                contre les civils à des fins politiques. Israël remplit tous ces critères ». (Ma
                                traduction). 

                                Il continue dans sa diatribe et stipule clairement que « le vrai but d’Israël
                                n’est pas la coexistence pacifique avec ses voisins Palestiniens, mais la domination
                                militaire ».


                              • Png persona-nongrata 2 janvier 2010 02:20

                                Voici l’exemple parfait avec ce gros lard d’Adler qui refuse de condamner les meurtres de civils à Gaza quand Tarik Ramadan lui pose la question chez taddei :




                              • Png persona-nongrata 2 janvier 2010 02:37

                                Donc voici tout simplement pourquoi Mr Ramadan a mauvaise presse en France Mr l’auteur et effectivement en aucun cas pour un double discours qui n’a jamais existé .

                                Trés bon article merci.

                              • aladin aladin 1er janvier 2010 22:40
                                @frédéric lyon
                                La question est de savoir si la qualité de « musulman » entraine le non-respect des lois de la République

                                Quelles sont ces lois de la republique qui sont enfreintes ? celles du débordement sur les trottoirs ? Qu’attends la république pour construire ou autoriser la construction des mosquées à ces citoyens de confession musulmanes, permettant ainsi la sauvegarde des ces precieux trottoirs ?

                                Peut-être le problème est ailleurs, par exemple, empecher la pratique de l’Islam aux Français, entraver sa progression par la diversion, culpabiliser ses adeptes, l’empecher carrement ?

                                Sinon le mieux serait peut-etre pour vous de reformer d’abord l’Islam en profondeur avant d’autoriser sa pratique,

                                 VRAI DILEMME !!!!???


                                • docdory docdory 1er janvier 2010 23:30

                                  @ Aladin


                                  La République ne peut pas construire des mosquées pour ses citoyens de confession musulmane , puisque d’une part la République est laïque ( article 1 de la constitution ) et d’autre part elle ne reconnaît , ne subventionne et ne salarie aucun culte ( article deux de la loi de 1905 ) . Par conséquent , si des musulmans veulent des lieux de culte , ils doivent faire comme tout citoyen, et donc se cotiser pour louer ,acheter ou faire construire des locaux à cet effet, sans demander le moindre argent à leurs concitoyens non musulmans.

                                  Par ailleurs , examinons votre raisonnement à propos des prières sur les trottoirs. Supposons qu’une ville ne dispose pas de discothèque , est-ce que cela autorise les amateurs de danse à mettre une sonorisation sur le trottoir et à danser dans la rue en en interdisant le passage des voitures ? Non , bien sûr . Si une ville ne dispose pas de court de tennis, les adeptes de se sport s’autorisent ils à bloquer la rue pour y installer un filet et y entreprendre un match en cinq sets ? Certainement pas ! 
                                  Or une religion est un passe-temps propre à une personne ou à un groupe de personne, passe-temps qui , dans notre République, n’est ni plus ni moins respectable que n’importe quel autre passe-temps . Ce type d’activité ne saurait donc bénéficier de passe-droits dont ne bénéficieraient en aucun cas d’autres activités tout aussi légitimes. 
                                  Les rues n’étant pas des lieux de cultes , il ne doit donc s’y exercer aucun culte !

                                • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 14:00

                                  Doc-Mengele,

                                  Personne ne demande à l’Etat de construire des mosquées, ni n’invite un non musulman à lui financer son lieu de culte.

                                  Personne ne demande non plus une exception comme pour l’Alsace Loraine, monsieur l’amnésique.

                                  Il faudrait en arrêter avec votre pathétique schizophrénie et mesquine mauvaise foi : on se navre que les musulmans soient réduits à prier dans des garages et dans des caves, mais on s’abstient pour autant à leur accorder des autorisations de construire ou d’aménagement pour transformation d’un local plus large et décent en lieux de culte, réduits en conséquence à prier à même le trottoir vous n’hésitez pas dès lors à les gratifier sournoisement d’envahissement de l’espace public.

                                  La république ne finance pas des lieux de culte, disiez vous. Elle finance pour autant des stades de foot.

                                  Comme quelques jeunes enfants, quand ils n’ont pas accès à un terrain de jeu, ils aménagent la rue en un terrain de foot, les musulmans seront réduits à prier à même le trottoir tant qu’ils n’auront pas des autorisations de construire quelques mosquées décentes.

                                  Quantitativement et qualitativement parlant, les voitures elles aussi encombrent les rues, davantage plus que les musulmans durant l’instant d’une prière. N’oublions pas qu’il en existe des lieux de culte et des temples qui encombrent davantage les trottoirs de la nation 365/365 jours sans susciter pour autant les réactions bettes et sournoises des doctory et consorts comme contre les musulmans. Il s’agit des temples de la gastronomie, des temples de la beuverie, des temple à tuer le temps autour d’un verre de café, des temples du vestimentaire, des temples à œiller (des projections pelliculées ou des danseuses en revue), des temples du sexe, des temples du vestimentaire, des temples de la quincaillerie, des temples du préparer à manger.


                                • docdory docdory 2 janvier 2010 16:49

                                  @ Paradisal-terroriste ( ça , c’est pour l’injure doc Mengele dont vous m’avez peu courtoisement gratifié )


                                  Désolé de vous contredire, mais j’ai toujours été fermement opposé au statut concordataire d’Alsace Moselle , dont la subsistance est un scandaleux anachronisme !
                                  Quant aux enfants qui jouent au foot dans la rue , en général il ne jouent que dans des petites rues quasiment désertiques de petits villages ou dans des esplanades en bas d’immeubles en banlieues , jamais en centre-ville !
                                  Enfin , les terrasses des cafés-restaurants, et autres étalages de marchands n’occupent qu’une partie très restreinte des trottoirs, et n’ont jamais incommodé les piétons. Ils existent d’ailleurs également dans la plupart des pays musulmans.
                                   Par ailleurs, ils remplissent une fonction utile et profitable à tous , ce qui n’est évidemment pas le cas pour les prières dans les rues , qui sont une insupportable nuisance pour tous à l’exception des prieurs ( on peut même se demander si la nuisance qu’ils occasionnent n’est pas le but qu’ils recherchent en priorité, par pure provocation ! ) .

                                • Duralex Duralex 2 janvier 2010 10:31

                                  « Car quand vous dites qu’ils sont « français », vous oubliez de dire qu’ils ne le sont qu’à la faveur d ‘un tour de passe-passe administratif arbitraire. »
                                  ----------------

                                  Non Monsieur, ils sont français en vertu de la loi, au même titre que vous et moi.


                                • Soufiane Djilali Soufiane Djilali 2 janvier 2010 10:42

                                  @ Abgeschie.... (vous auriez pu vous choisir un pseudo moins compliqué, cela aurait été plus poli pour vos interlocuteurs).

                                  Depuis que j’ai eu le plaisir de participer à ce forum, j’ai eu droit à plusieurs reprises, ce type de commentaires à l’évidence intolérant, suffisant et j’oserai dire raciste.

                                  Peut être n’êtes vous pas trés bien informé, mais voyez-vous, en 1830, votre culture est arrivée chez moi et elle y est restée jusqu’en 1962. Les bouleversements psychologiques, sociologiques, économiques... ont été profonds, pour peu dire.

                                  L’histoire de l’homme fait qu’il y a de multiples civilisations et qu’à certains moments, les unes sont mieux parées que les autres. Souvent elles en profitent pour devenir prédatrices...

                                  Mais, un jour ou l’autre, l’homme devra cesser de jouer à ce jeu de malheur.
                                  En tant qu’ Algérien, aujourd’hui, j’ai le droit moral à la culture française car elle a été, en partie, façonnée par ma nation, même si c’est malgré elle.

                                  Je ne vous suivrez donc pas sur votre terrain malsein et je préfère garder mes sentiments intacts concernant mes amis français, mes professeurs français, la culture et la langue françaises.

                                  Par contre, je vous invite, vous, à chercher le chemin pour sortir de votre carcan et voir autour de vous. Vous pouvez même vous inspirez d’autres cultures, par exemple l’ américaine si cela vous enchante. L’essentiel est que vous puissiez prendre un peu de recul par rapport à vous même, à votre nombril.

                                  Allez ! soyez un tout petit moment honnête : s’il n’y avait aucun « bougnoul » sur ce site, vous n’y reviendrez plus. Au fond, vos réactions épidermiques révèlent un mal être que vous vivez mal. Vous projettez vos angoisses existencielles sur l’autre, sur celui qui vous semble trop différent de vous et vous avez peur qu’il soit bien dans sa peau !

                                  Quant à moi, je remercie agoravox qui me donne la possibilité de m’exprimer pour parler en même temps à tous ceux qui ont l’esprit ouvert et à mes concitoyens, qui s’occupent par ailleurs de leurs pays ici même en Algérie et qui, grâce à la technologie américaine peuvent discuter avec tous les citoyens du monde des affaires qui les concernent.


                                  • aladin aladin 2 janvier 2010 11:58

                                    @agora-intox

                                    ecoute ya-hmar, tes railleries habituelles n’amusent que les dégénerés comme toi, car la provoc’ derriere un clavier, dans la chaleur de l’anonymat, n’a rien d’un engagement politique. Alors laisse ça a d’autres et joue a ta hauteur.


                                    • Reinette Reinette 2 janvier 2010 12:00


                                      et n’oublions pas
                                      « la brochette des quenelles »

                                      Filmés avec un Tariq Ramadan souriant et amical, Dieudonné et Soral ont lancer leur campagne « antisioniste » pour les élections européennes lors du congrès de l’UOIF au Bourget. Soral s’était livré à un exercice connu des rassemblements d’extrême-droite : à la tribune, faire siffler et huer par le public des personnalités en mentionnant leur patronyme juif.


                                      Avec les déclarations antisémites bien connues de Dieudonné et Soral, Tariq Ramadan opère en réalité un choix politique délibéré consistant à s’afficher publiquement et amicalement avec le duo faurissonien.


                                       memorial98@noos.fr





                                      • aladin aladin 2 janvier 2010 13:15

                                        @Docdory

                                        Je suis tout a fait d’accord que les français de confession musulmane doivent y mettre de leur poches pour construire leur lieux de culte, c’est pourquoi j’avais précisé le mot « Autoriser la construction ».

                                        C’est justement ces « Autorisations » qui font problème. Je vous l’ai dit dans mon commentaire « empecher la pratique de l’Islam par l’entrave, la diversion » etc ;

                                        Que vous considerez les religions comme un « passe-temps » c’est une façon de voir. Personnellement, je ne pense pas que quelqu’un se leve de bon pied, un dimanche matin en se disant « je vais aux boules, je vais à la messe, ou à la pêche » ?

                                        Enfin, bref, le débat reste ouvert


                                        • docdory docdory 2 janvier 2010 16:59

                                          @ Aladin


                                          S’il y a des problèmes d’autorisation pour les constructions de mosquées , c’est que la plupart des grandes villes françaises et leur banlieues sont totalement remplies au regard de leur plan d’occupation des sols.
                                           On comprend qu’un maire responsable préfère que soit édifié dans sa commune, dans les rares terrains qui restent vacants, des logements , des espaces de loisirs ou des entreprises , utiles à tous , plutôt que des mosquées , utiles à seulement quelques uns...
                                           Cela dit , dans ma rue , il s’est ouvert il y a quelques années , une petite église évangélique dans un ancien atelier désaffecté, il ne doit pas manquer d’ateliers ou de locaux désaffectés à Paris ou ailleurs , qui pourraient aisément être achetés ou loués par des musulmans qui voudraient y prier.

                                        • frédéric lyon 2 janvier 2010 16:05

                                          Rappelons que l’immense majorité des musulmans résidents en France n’ont pas la nationalité française ce sont pour la plupart des résidents transitoires et plusieurs centaine de millers d’entre eux sont en situation irrégulière.


                                          Pur ce qui concerne les doubles nationaux, qui ont acquit la nationalité française en sus de leur nationalité de naissance en vertu du « droit du sol », il conviendra d’en limiter le nombre en interdisant la double allégeance et en les contraignant à choisir entre leurs deux nationalités.

                                          Ce sera possible en revenant à l’ancienne procédure de naturalisation.

                                          • Duralex Duralex 2 janvier 2010 19:18

                                            Vous confondez nationalité de naissance et nationalité acquise par naturalisation.

                                            Les français qui sont français en vertu du droit du sol (individus nés en France dont au moins un parent y était né également) naissent français et ne sont pas concernés par votre réforme des naturalisations. 


                                          • Big Mac 2 janvier 2010 16:43

                                            Et voilà toujours les mêmes salades sur AV, un muslim vient faire sa pub pour un muslim, les muslims débarquent avec leurs commentaires haineux contre les juifs et les occidentaux.

                                            Comme d’hab les muslims tachent de répandre leur haine en France, sans se douter qu’ainsi ils aggravent leur cas.


                                            • aladin aladin 2 janvier 2010 17:31

                                              dès que tu reçois une baffe, tu cours au vestiaire, tu change de pseudo et tu reviens, essouflé, degeuler tes vomissures habituelles...

                                              Tu deviens vraiment pathetique.

                                              Vas te soigner, ça s’aggrave de jour en jour chez-toi !


                                            • ASINUS 2 janvier 2010 16:56

                                              bonjour , comme l explique si bien Paradisial c est une évidence que T Ramadan est cent coudées intellectuellement et « spirituellement » au dessus de Abedelwahab Meddeb.
                                              Il faut remercier Paradisial qui prend la peine « ça n est pas de l ironie » de nous donner
                                              a comprendre la vision d’ un bon musulman « pas d ironie » .En effet il suffit que A Meddeb
                                              occidentalise et democratise selon nos criteres sont discours ipso facto Paradisial déclare« Ce type là n’a rien d’un érudit, ni même d’un musulman ».Ainsi je suis d accord avec Paradisial contrairement a d autre je crois que l islam est compatible avec la modernité, est il compatible avec nos concepts societaux de la democratie qui pour perfectibles qu ils soient n en reste pas moins les notres rien n est moin sur .
                                              Et la ou lui voit T Ramadan tendre des ponts j y vois moi ces pontons qui servent a donner l’assaut d un islam conquérant.

                                              Asinus:ne varietur


                                              • Paradisial Paradisial 2 janvier 2010 17:54

                                                Est ce que tu pourrais me renvoyer un modèle de ton décodeur ?!!! smiley


                                              • ASINUS 2 janvier 2010 18:27

                                                @Paradisial
                                                 yep n ayant pas reçu de revélation mon decodeur peut se tromper , mal interpreter 
                                                 ou voir vrai car beati pauperes in spiritu eux ils voient


                                              • abdelkader17 2 janvier 2010 22:37

                                                @Asinus
                                                Medebb la coqueluche du petit milieu intellectuel Français dénonce il l’état policier et dictatorial de son maitre Ben Ali ?


                                              • ASINUS 3 janvier 2010 09:59

                                                @abdelkader il me semble avoir ecrit que T ramadan est cent coudée au dessus intellectuelement meme quand j ai quelqu un de mon avis et quelqu un d oposé je sais voir lequel est le plus rigoureux intellectuelement


                                              • aladin aladin 2 janvier 2010 17:10
                                                @frederic LYON
                                                « POur ce qui concerne les doubles nationaux, qui ont acquit la nationalité française en sus de leur nationalité de naissance en vertu du »droit du sol« , il conviendra d’en limiter le nombre en interdisant la double allégeance et en les contraignant à choisir entre leurs deux nationalités. ».

                                                Pourquoi-donc ce préalable ? Penses-tu que les lois soient de la Republique soient capables de refaire l’histoire de la France ?

                                                • aladin aladin 2 janvier 2010 17:24

                                                  @docdory


                                                  En c’est une solution tout a fait recevable, si ces locaux sont situés dans des emplacements adequats ou que ces lieux de cultes soient carrement édifiés sur des terrains prives achetés par la communauté musulmane.

                                                  l’ideal pour les musulmans qui se heurtent a des refus injustiés serait de faire circuler des petitions auprès des autres communautés non-musulmanes pour donner plus de poids à leurs revendications.


                                                  • docdory docdory 2 janvier 2010 18:20

                                                    @ Aladin


                                                    Bien entendu, la demande de terrains privés ou de locaux pour un lieu de réunion pour prier ( mosquée , pagodes, temples etc ... ) ne doit pas se faire auprès des mairies , qui ne sont absolument pas concernées par l’édification de lieux de cultes, mais auprès d’agents immobiliers dont c’est le métier.

                                                  • frédéric lyon 2 janvier 2010 17:31

                                                    Big Mac, en effet nos amis immigrés, plus ou moins clandestins, ne brillent pas par leur finesse ! 


                                                    Mais il faut les comprendre, car ils sont aux abois. Ils sont venus en France poussés par la nécessité la plus urgente à laquelle tous les hommes doivent répondre : celle de ne pas crever de faim.

                                                    Et ils s’aperçoivent tout à coup qu’on les met progressivement dans la seringue. 

                                                    Alors ils réagissent en fanfaronnant, ou en cherchant des boucs émissaires, les juifs, les flics, des gens responsables de tous leurs malheurs et du rejet complet auquel ils sont désormais confrontés, c’est un trait culturel sans doute. 

                                                    Une manifestation un peu enfantine et qui n’aura guère de succès, bien au contraire. 

                                                    Comme vous le soulignez.

                                                    • aladin aladin 2 janvier 2010 17:41

                                                      @frédéric lyon

                                                      cela fais des mois, que toi et ton copain BIG MAC et les autres de la meute, vous vous suivez, en vous reniflant vos derrière reciproques. Il suffit de consulter vos profils pour relever la teneur de votre obedience.


                                                      • frédéric lyon 2 janvier 2010 17:42

                                                        Il n’y a, bien entendu, aucune nécessité de construire des lieux de culte pour une communauté dont la plupart des membres n ’ont pas vocation à rester en France et ne résident sur le territoire qu’à titre transitoire.


                                                        Comme il est assez probable que la population musulmane en rance décroitra dans le futur, ce problème se posera avec de moins en moins d’acuité.

                                                        Rappelons aussi que les communautés asiatiques n’emmerdent personne pour s’aménager des temples bouddhistes, parfois une simple salle leur suffit, qu’ils utilisent souvent aussi à d’autres usages le reste du temps.

                                                        Par conséquent les musulmans n’ont qu’à en faire autant, il n’y a aucune raison qu’ils reçoivent un traitement privilégié.

                                                        Même s’il est vrai que les communautés asiatiques sont beaucoup plus riches que les communautés musulmanes et disposent, grâce à leur travail, d’un beau patrimoine immobilier en France aujourd’hui.



                                                        • aladin aladin 2 janvier 2010 18:11

                                                          @frederic lyon

                                                          « Comme il est assez probable que la population musulmane en rance décroitra dans le futur, ce problème se posera avec de moins en moins d’acuité. »

                                                           je vais re refiler gratuitement un tuyau, en souhaitant qu’il aggravera ton cas : En France, le chifffre de la communauté musulmane s’accroit de 5 personnes chaque heure (tu n’a qu’a multuplier X 24X365).e’ chehh !


                                                          • frédéric lyon 2 janvier 2010 18:22

                                                            Mon brave ami, je crois que c’est plutôt toi qui vient d’aggraver ton cas, ainsi que celui de tes frères. Il est bien clair que le nombre des musulmans en France va décroitre, de plus tu viens de nous dire toi-même qu’il s’agit d’une invasion !


                                                            Donc tu ne seras pas surpris. Tu pleurnichera sans doute, mais tu ne seras pas surpris. Pas vrai fiston ?

                                                          • aladin aladin 2 janvier 2010 18:41

                                                            @frederic lyon

                                                            Il est bien clair que le nombre des musulmans en France va décroitre, de plus tu viens de nous dire toi-même qu’il s’agit d’une invasion !

                                                            tu viens t’inventer un nouveau concept, qui va faire fureur sur AV, celui de « l’invasion decroissante ».
                                                            Comme quoi, même les cerveaux malades sont parfois capables de produire des idées géniales.
                                                            Hitler aussi, malgré sa psychose, ou plutot grace à sa psychose, voyait des juifs partout, des complots partout, il parait qu’il prenait 6O tasses de café par jour pour se soigner..



                                                            • meriem 5 janvier 2010 20:19

                                                              Merci soufiane et merci Tarek, vous etes des vrais intellectuels qui defendent avec brio et sans aucun complexe la dignité des hommes libres et justes.

                                                              Le chemin que vous prenez est long, il faut de la patience. Bon courage


                                                              • Soufiane Djilali Soufiane Djilali 6 janvier 2010 10:07

                                                                @ meriem

                                                                Votre soutien est le bienvenu. Parfois, nous avons l’impression de nous battre seuls, comme des moulins à vent. Mais au fond, nous savons aussi qu’il n’y a aucun autre chemin à emprunter que celui là. Des voix comme la vôtre nous réconforte.

                                                                Merci.


                                                              • John T. John T. 10 février 2011 23:31

                                                                Cher Soufiane,

                                                                Le problème n’est pas Tariq.
                                                                D’une part, comme vous le souligniez, nous sommes nombreux dans le club des intellectuels musulmans, loins, très loins de la vision débile, au sens littéraire du terme, qu’ont la plupart des occidentaux du monde musulman.
                                                                Ensuite, ce n’est pas la première fois que la chaine parlementaire s’en prend à l’Islam. Je leur avais déjà écrit lorsqu’ils avaient passé 3 fois de suite « Jamais sans ma fille » (un film dont la CIA a reconnu être à l’origine) en moins d’un mois, suivi d’un débat sur la position de la femme en Iran (évidemment...).
                                                                Je plains les musulmans de France, vraiment, je ne sais pas comment tout cela finira.
                                                                Je vois en Europe de l’Est des mosquées là où l’effervescence de l’Islam n’est même pas visible, mais en France, où le ministère de l’Intérieur dénombre 6 millions de musulmans, soit 10% de la population, on compte moins de 10 véritables mosquées... quand on empêche les gens de vivre leur religion en paix, je n’appelle cela ni laïcité, ni démocratie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès