• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Taser, le faux débat

Taser, le faux débat

Beaucoup de choses concernant le Taser ont été dites sur Agoravox, et ce qu’on peut en lire tourne essentiellement autour de la question de savoir si le Taser est létal ou pas (1). Pourtant, il serait trompeur de s’en tenir à cette seule question.

État des lieux. Le décret du ministère de l’Intérieur "relatif à l’armement de la police municipale", en date du 22 septembre, a été publié le lendemain par le Journal officiel : il "autorise les policiers municipaux à porter le pistolet à impulsions électriques. Ces types de pistolets sont déjà en service dans la gendarmerie et la police". (2)

"Ces armes sont classées dans la 4e catégorie, celle des armes à feu de défense. Elles nécessitent une autorisation préfectorale pour être utilisées. Tous les policiers et gendarmes en service possèdent cette autorisation. Conformément à la loi française, le Taser ne peut être utilisé par la police qu’en état de légitime défense, c’est-à-dire lorsque la personne qui l’utilise ou un tiers est menacé, et que son utilisation est proportionnelle à l’attaque." (3) On notera le flou d’une telle définition qui autorise toutes les interprétations.

 

Quelle utilisation ? Selon Rama Yade, "Le recours au pistolet à impulsion électrique Taser par la police doit être ’strictement encadré’, notamment dans son usage contre des mineurs, et pour éviter que quelqu’un n’y laisse la vie". (4) On notera également la précision relative aux mineurs !

Sur le site de La Provence, on peut lire : "Le Taser a-t-il sauvé une vie mardi, à Marseille, en venant se substituer à une arme de service ? C’est ce que soutiennent d’une même voix les syndicats policiers Alliance (plutôt de droite) et Unsa (plutôt de gauche), pour commenter l’usage d’un pistolet à impulsion électrique sur un adolescent de 15 ans". (5)

Question : Les policiers auraient-ils dans ces circonstances fait usage de leur arme à feu s’ils n’avaient pas possédé un Taser ? Si la réponse est oui, l’heure est grave.

De nombreux exemples d’utilisation par les polices américaines, consultables sur internet, ne montrent pas toutes, loin s’en faut, des situations de légitime défense ni de menace de la vie d’autrui. "Sur 310 personnes en Amérique du Nord qui sont décédées des suites d’une ou plusieurs décharges électriques du Taser, plusieurs étaient intoxiquées soit à l’alcool ou étaient sous l’effet de drogues diverses. La majorité ont été impliquées dans une altercation avec la police, ont été manipulées avec force et plusieurs étaient restreintes physiquement d’une façon ou d’une autre". (6) On notera que pour faire 310 morts, il aura fallu des milliers de tirs.

 

La liberté d’expression menacée ? Selon Naomi Klein : "Les Tasers ne sont pas un remplacement aux armes à feu, ils sont un remplacement à la discussion, la négociation".

Andrew Meyer assistait à une séance de question dans une université de Floride. Il a posé des questions qui ont laissé Kerry sans voix. J’ai vu la vidéo qui semble être aujourd’hui indisponible. Le texte dit : "Le courageux et honnête citoyen Andrew Meyer, armé seulement de ses documents, a été emmené manu militari par les policiers et tasé. Qu’a fait l’assistance pour aider cet homme bâillonné ? Rien. Ce qui se passe dans cette salle est à l’image de ce qui va se dessiner à grande échelle. Chacun d’entre nous y est représenté". (7)

 

Alors, progrès démocratique ou dérive totalitaire ? De ces observations, on peut d’ores et déjà craindre deux choses : dans la plupart des cas, quand il n’y aura pas mort d’homme, il est peu probable que le policier aura à justifier son acte. Et quand il y aura des accidents, on mettra cela sur le compte à "pas de chance" et le policier en sera quitte. Par conséquent, il est indéniable que les policiers feront beaucoup plus fréquemment usage du Taser qu’ils ne le faisaient par le passé des armes à feu, trop dangereuses… pour eux !

Ceux qui nous gouvernent : sans risque de se tromper beaucoup, on peut dire que ceci aura deux conséquences : une augmentation des homicides lors des interpellations, mais aussi et c’est le but, une soumission sans faille en cas d’interpellation. Cela me rappelle ce qu’on écrivait sous la dictée lors de l’incorporation militaire : "il importe que tout supérieur obtienne de ses subordonnés une obéissance entière et de tous les instants." C’est alors que l’expression favorite des grands médias concernant les gouvernants, "nos gouvernants", prendra tout son sens.

Terroriser les terroristes : devant la grogne que l’on sent monter, les gouvernements occidentaux semblent avoir entrepris de faire changer la peur de camp en traitant tous leurs citoyens comme des terroristes potentiels.


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    



    • ZEN ZEN 27 octobre 2008 12:15

      Bon rappel

      Selon Naomi Klein : "Les Tasers ne sont pas un remplacement aux armes à feu, ils sont un remplacement à la discussion, la négociation".

      On est prié de laisser son Taser au vestiaire !


      • JL JL 27 octobre 2008 13:49

        Dans le même ordre d’idée :

        Aux armes (contre) les citoyens : "Pour un coût de 25 millions de dollars, cinq armes non létales à ondes électromagnétiques montées sur des camions vont être prochainement expédiées dans les grandes villes en Irak pour refouler les employés de sites pétroliers ou les citoyens mécontents, au cas où les multinationales du pétrole finiraient par mettre leurs petites mains avides sur les importantes ressources pétrolifères du pays. Une version "light" de l’Active Denial System (ADS) destinée au maintien de l’ordre sur le territoire national intéresse les autorités."


      • brieli67 27 octobre 2008 19:52

        La notion de tir après sommation obligatoire pour la « maréchaussée » est une donnée fondamentale inconnue en France. Faudrait commencer « quelques rafraîchissements » aux têtes blondes...

        On commencera à regretter la disparition du SN. Une rencontre citoyenne sur 6 semaines aurait pu et du être envisagée voire couplée avec un travail citoyen pour Filles etc....

        La trouille des gendarmes disparue. Menaces des galères, de Cayenne, de se retrouver dans un régiment disciplinaire chez les paras ou infanterie de la Marine avec la Légion Etrangère comme sparring-partner.

        Les petits bals du Samedi Soir les rixes les batailles de clans un défouloir bien contrôlé aux flonflons de l’accordéon sans Taser.


      • ninou ninou 27 octobre 2008 12:53

        Décisions graves prises dans le dos des électeurs (cf : l’article d’aujourd’hui sur les Organismes Garantis Mafieux).
        Système de fichage généralisé.
        Nouvelles armes pour faire taire les éventuels résistants en toute légalité.
        Casse des systèmes judiciaire, hospitalier, social, éducatif.
        Mépris affiché envers les grévistes.
        Assouplissement du code du travail au seul bénéfice des patrons.
        Culpabilisation et taxation du consommateur.
        Chômeurs, rmistes, malades : tous suspects.

        Tout cela fait partie du même idéal ultra-libéral, qui est dans les faits un projet de système ultra-liberticide !

        Je chante avec Yves Jamait...
        "Combien de temps encore va-t-on se laisser faire ?
        Combien de temps encore.... sans rien faire !?"


        • Le péripate Le péripate 27 octobre 2008 12:55

           Très étonnant, ce soupçon porté sur les hommes de l’état. Seriez vous dans une démarche libérale, voire anarchiste ? 


          • Traroth Traroth 27 octobre 2008 18:21

            On peut parfaitement être un défenseur des libertés individuelles et s’opposer au libéralisme économique. Cette confusion savamment entretenue par beaucoup de libéraux est une pure escroquerie intellectuelle.


          • Le péripate Le péripate 27 octobre 2008 18:47

             Bon, disons que d’être à moitié libéral, c’est déjà mieux que de ne pas l’être du tout.


          • Traroth Traroth 27 octobre 2008 20:46

            Disons même, alors, qu’être à moitié libéral est mieux que de l’être entièrement... smiley


          • Le péripate Le péripate 27 octobre 2008 20:59

             L’essentiel, c’est de laisser vivre les autres comme ils l’entendent, n’est-ce pas ? Ce qui pose un problème avec ceux qui ne sont pas du tout libéraux...


          • Traroth Traroth 28 octobre 2008 00:39

            Et aussi avec ceux qui le sont entièrement, y compris sur le plan économique, qui pensent que leur liberté va jusqu’à la liberté de réduire les autres en esclavage.


          • foufouille foufouille 27 octobre 2008 13:40

            le probleme est que les armes non lethales, le sont uniquement dans certaine conditions d’utilisation
            par exemple, un flash ball est tres dangereux en dessous de 3 a 6m, suivant la puissance
            mais comme la propagande dis que c’est non mortel ........


            • Voltaire Voltaire 27 octobre 2008 13:45

              Cet article rappelle utilement que le pistolet à impulsion électrique n’est pas une arme bénigne.

              Des instructions précises existent pour son utilisation, qui excluent son emploi dans de nombreux cas.On peut espérer que les forces de la police nationale et de la gendarmerie, habituées à l’utilisation d’une arme, sauront en faire un emploi mesuré si une formation adaptée leur est apportées. Je suis en revanche très inquiet quant à l’équipement de polices municipales avec cette arme. Rappellons que cette arme est d’abord destinée à interpeller des sujets dangereux,lorsqu’un recours à la force s’avère nécessaire. Or, la police municipale n’a pas à interpeller des suspects... La confusion des genres risque de mener à de nombreuses bavures, comme on l’observe dans les mains de policiers peu expérimentés aux US.


              • La Taverne des Poètes 27 octobre 2008 13:59

                Comme son nom l’indique le taser c’est pour faire taire. On voit sur la vidéo un étudiant menotté allongé sur le sol "tasé" juste parce qu’il la ramène trop. Puis la peur du taser suffira pour étouffer la voix des citoyens rebelles...

                Bien sûr il y aura des morts. Car toutes les cibles ne sont pas de jeunes étudiants en parfaite forme physique comme ce jeune homme. Ces morts, on les expliqera par des causes annexes : arrêt cardiaque, prise d’alcool, stress...


                • La Taverne des Poètes 27 octobre 2008 14:02

                  Nicolas Bonnie Menteur & Clyde Barreaux de prison pour tous, continuent de transposer en France le modèle américain pour tout : des subprimes au taser en passant par le flash ball. "US for home !" crient-ils, ces cons...


                • Super resistant de l’islam 27 octobre 2008 14:48

                  tout cela est ridicule.

                  Encore une fois on veut interdire aux policiers de se defendre avec le taser.

                  Mais que proposez vous à la place ? Rien

                  C’est matraque (attention bavure), arme (attention bavure), mains nues (bavure aussi)...

                  Comment doivent ils arreter les personnes sans mettre en danger leur vie, et que faire face à des personnes agressives ou dangereuses ?

                  L’article de la provence montre bien que ces "jeunes" (racailles) "de 15 ans" etaient dangereux, ont fuis, puis attaqués les policiers avec des pierres .

                  L’utilisation du taser est donc bienvenue face au crime.





                  • foufouille foufouille 27 octobre 2008 15:02

                    ds certaines videos, c’est l’inverse.
                    attaque en regle de tes copains fa. mitraillage des passants a coup de flashball
                    faut pas t’inquiete si tu es un bon collabo. sinon tu y aura droit aussi
                    t’as mit du temps a sortir de ta voiture......... tazer
                    inscrit toi comme referent de la police. toi aussi tu pourra tabasser ceux qui pensent pas comme toi


                  • JL JL 27 octobre 2008 15:08

                    @ Super resistant, ce que je propose à la place ? La démocratie tout simplement.


                  • Super resistant de l’islam 27 octobre 2008 16:41

                    Soyez un peu serieux !  smiley

                    Je ne vous demande pas des slogans de lyceens.

                    On va prendre un cas concret, celui du journal...

                    Vous etes policier, vous poursuivez ces voyous qui vous ont caillassés, vous montez sur le toit.

                    Ils sont plusieurs et agressifs (je rappele qu’un gamin de 15 ans peut faire votre taille sans soucis)...Ils vous menacent .

                    Vous faites quoi ??


                    1. vous vous enfuiez (genre j’ai rien vu)
                    2. vous reculez en appelant des renforts (allez vous y arrivez ? vont ils disparaitre ? Quand arrivent les renforts et que vont ils faire de plus que vous ?)
                    3. vous menacez avec votre arme, vous allez faire feu ?
                    4. vous vous sentez l’ame de bruce lee et vous aller les calmer (tous) à la matraque ?
                    5. vous sortez le taser et vous immobilisez le plus agressif qui vous insulte et s’approche pour vous demonter.


                    Votre solution svp ? Car ici crier "vive la democratie" ne vous sauvera pas votre peau.  smiley



                  • Super resistant de l’islam 27 octobre 2008 16:43

                    @foufouille

                    Et toi foufouille ?
                    Qu’attend tu pour devenir policier et proteger la veuve et l’orphelin des mechants ripoux ?
                    Si tu penses qu’il n’y a pas de voyous et que les racailles sont gentils, ca devrait pas etre un probleme ?

                    Ah... oui c’est vrai... tu peux pas sortir... trop pratique. smiley


                  • ninou ninou 27 octobre 2008 16:54

                    c’est facile et petit...


                  • roOl roOl 27 octobre 2008 17:05

                    Et la bombe lacrymo ? C’est pour les csr ?



                  • foufouille foufouille 27 octobre 2008 17:40

                    @ super ..........
                    en general, je sort le katana.......
                    dans la plupart des cas, les rangers coques de 40cm de haut, les grosses et la canne tenu comme un tonfa ca fait fuir
                    sans compter le gars tout rouge qui grogne

                    les referents de la police, il faut etre en bonne sante, et certainement avoir la mentalite du coin
                    lka plupart refusant de bouger leurs gros cul avant que ca saigne, je vois pas l’interet de ressembler a ca


                  • JONAS JONAS 27 octobre 2008 15:03

                    @ L’Auteur,

                    Votre article est conforme à la démagogie ambiante de ce pays, les instituteurs sont des professeurs des écoles, les femmes de ménages des techniciennes de surface et le Taser un auxiliaire de maîtrise des individus rebelles… !

                    "Sur 310 personnes en Amérique du Nord qui sont décédées des suites d’une ou plusieurs décharges électriques du Taser, plusieurs étaient intoxiquées soit à l’alcool ou étaient sous l’effet de drogues diverses.

                    D’après vos propres commentaires :

                    À la question, le Taser est-il une arme létale ? S’il a déjà fait 310 morts aux USA, on est obligé de répondre OUI !

                    Considérant que les gens en état d’ébriété ou drogué y sont plus exposés que les personnes sobres et qui mènent une vie saine y sont moins sujettes.

                    Le policier qui en fera usage, ne pourra pas faire souffler le délinquant dans un éthylotest, il est donc parfaitement conscient du risque qu’il fait encourir à la personne, la mort.

                    Ne pensez-vous pas que le châtiment est démesuré par rapport à la faute ?

                    Je ne peux prendre en considération que votre dernière phrase :

                    " Devant la grogne que l’on sent monter, les gouvernements occidentaux semblent avoir entrepris de faire changer la peur de camp en traitant tous leurs citoyens comme des terroristes potentiels ".

                    Cette arme est à bannir de l’arsenal de la répression, sauf pour des unités spécialisées comme le GIGN.

                    Au moindre décès, d’un " jeune " des citées, les parents sachant que l’auteur de l’homicide a toutes les chances d’être acquitté devant un tribunal, vous pouvez être certain que c’est l’émeute ou les émeutes garanties. Et comme les habitants de ces banlieues, ne donnent pas dans la dentelle, c’est à coup de flingue que les forces de l’Ordre seront accueillies !

                    On sait où ça commence on ne sait toujours pas ou cela peut nous conduire… !

                    Pour maîtriser dans le calme les environs 750 cités des banlieues, il faudrait environ 1 million de policiers… !

                    No comment.

                     


                    • JL JL 27 octobre 2008 15:14

                      @ Jonas : vous vous êtes donné beaucoup de peine (perdue) pour commenter un article que vous n’avez manifestement pas lu.


                    • foufouille foufouille 27 octobre 2008 15:40

                      "le Taser un auxiliaire de maîtrise des individus rebelles… !"

                      c’est quoi ta definition d’un rebelle ? reponse a une insulte ? se mettre a plat ventre quand la police passe ?


                    • Gilles Gilles 27 octobre 2008 15:56

                      Il est franchement évident qu’à partir du moment où le policier SAIT être en possession d’une arme non létale, son rapport à l’arme en question est différent du rapport avec une arme à feu qui TUE.

                      En fait en toute logique, même si on décide d’utiliser le taser, il serait utile de le considérer comme un arme potentielement létale. Dans le soucis de bien faire rentrer dans le crâne du flic le type d’arme dangereuse qu’il a entre les mains, et à l’inciter à l’utiliser le plus rarement possible, et non pas d’en faire un moyen d’interpelation banal

                      Tirer avec une arme à feu, c’est prendre le risque de tuer ou de blesser gravement. Même le plus pourri des flics le sait et y pensera à deux fois avant de tirer (sauf cas extrême et excusable). L’arme à feu d’une certaine manière inhibe son porteur, du moins s’il est sain...

                      Tirer avec un taser, puisque c’est parait-il sans danger, ote ce risque de MORT et soulage le policier d’un poids. Forcément, le policier l’utilisera plus souvent, notamment dans des cas où la confrontation avec un suspect pourrait, selon son impression, dégénérer ou représenter un petit risque pour lui ; il se sentira plus libre pour taseriser, alors que dans les mêmes circonstances avec un flingue, il ne l’aurait pas fait.

                      Donc forcément, pour un individu "normal" (bien que flic) le nombre de cas d’utilisation du taser sera bien plus élevé que l’utilisation d’une arme à feu. C’est TRIVIAL

                      Avec le temps on peut se demander, si son utilisation ne va pas se banaliser et devenir aussi normale qu’un coup de matraque aujiourd’hui

                      Ensuitre, les flics moins sympa seront tentés de l’utiliser à tout moment pour des détails, par peur, par soucis d’efficacité, de rapidité, de faire payer aux jeunes racailles leur méchanceté...
                      Des flics vraiment salaud l’utiliseront comme une arme de torture, laissant moins de trace que la matraque ou les coups de godasses. C’est d’ailleurs une des critiques aux USA

                      Le Taser devrait être utilisé uniuqment par des mecs aussi bien formé que pour les armes à feu, et chaque utilisation documenté, avec blâme pour ceux qui en abuse.




                      • Super resistant de l’islam 27 octobre 2008 16:45

                        Ok, dans ce cas pas de taser.

                        Donnons des pistolets à tous les policiers...

                        Mais tu es donc pret à soutenir un policier qui se sert de son arme pour immobiliser quelqu’un , on est bien d’accord ?



                      • Gilles Gilles 27 octobre 2008 16:59

                        mais non, tu ne sais pas lire

                        Ok pour le taser mais dans des conditions identiques à celle du port d’arme à feu.

                        Il faut juste que le policier sache que cette arme est potentiellement létale et qu’il aura à répondre de son utilisation comme aujourd’hui pour une arme à feu. Un flic, qui comme dans les articles que je cite plus bas, l’utilise sur un gamin de 6 ans qui braille trop fort ou une femme menotée, assise dans la voiture............. dehors et fissa

                        il faut que ses supérieurs encadrent cette utilisation dans leurs équipes et que seuls des flics bien formés, maitre de leur nerfs et expérimentés puissent l’utiliser... ;comme pour les flingues

                        Faire passer le taser comme une évolution souhaitable pour certains cas, OK, mais la faire passer pour une arme providentielle et bénine, c’est de la connerie démagogique de merde chiée par des incapables et débiles qui n’ont pas une seconde pensés aux implications . ;comme sarko


                      • Gilles Gilles 27 octobre 2008 16:23

                        C’est bien ce que je redoutais :

                        http://www.liveleak.com/view?i=daf_1196362820
                        http://www.geocities.com/fountoftruth/taser.html
                        http://seattlepi.nwsource.com/local/224099_vmalaika13.html
                        http://lesnouvellesinternationales.blogspot.com/2007/11/mission-de-lautre-monde-du-25-novembre.html

                        On trouve moult témoignages de flics US ayant tasérisé des gamins de 6 ans, 12 ans, femmes enceintes, des suspects déjà arrété et menottés...et ce pour des motifs trés humanitaires, de peur qu’ils ne se blessent

                        Ex : This story came just a few days after Miami-Dade police tasered a 6-year-old boy who was waving around a piece of glass in the school principal’s office. Police said they tasered the boy to keep him from harming himself with the glass.

                        Le taser va donc rejoindre la panoplie des moyens de contraintes et non des armes ; Comme dorénavant la répression et la maitrise brutale des suspects est la seule mission de la police, sans compter les pays où la torture est légale...aie aie aie


                        • roOl roOl 27 octobre 2008 16:45

                          Des tazers...

                          Alors qu’il existe tant de moyen simple pour immobiliser une cible sans avoir recourt a la violence.

                          Les flechettes hypodermique, hein, c’est pour les ours peut etre ?

                          Oui, mais pas seulement... La ketamine, utilisé bien souvent comme anesthesique pour les animaux, est aussi utilisé sur l’homme, en milieu hospitalier.

                          Au lieu de souffrir le martyr en se fesant tazé, on verra de zolis couleurs en s’endormant pepere...

                          Pour le meme resultat.



                          • Super resistant de l’islam 27 octobre 2008 16:47

                            C’est vrai que c’est une bonne idee non violente.


                          • finael finael 27 octobre 2008 16:49

                            Puisque c’est un faux débat TAiSEZ vous !


                            • JL JL 27 octobre 2008 18:44

                              @ Finael, le titre est ambigü, la preuve : les partisans du Taser en profitent. J’aurais dû titrer : Taser, ne nous trompons pas de débat.

                              Puisque je tiens la plume, je réponds à Super resistant de l’islam : J’aurais également pu l’intituler : Taser, la dérive totalitaire des démocraties occidentales. Cela aurait peut-être expliqué à cet intervenant pourquoi je propose la démocratie comme alternative au Taser.


                            • frédéric lyon 27 octobre 2008 16:59

                              Une fléchette hypodermique avec une bonne dose peut endormir un rhinocéros pour deux heures. Et puis ça ne fait presque pas mal, ça ne s’enfonce dans le cuir que de quinze centimètres.

                              Trêve de plaisanterie, ces armes non-léthales évitent probablement des drames et des morts d’hommes. Des morts d’homme que nous n’éviteront pas éternelllement, mais disons que ça retarde les échéances.


                              • roOl roOl 27 octobre 2008 17:08

                                Heu on est peu etre pas obligé de mettre la meme dose.
                                Ni de tirer avec un fusil d’assault.

                                Il existe des recommendations, que se soit pour le dosage ou pour l’arme a employé, et a quel distance.

                                 :)


                              • Anto 27 octobre 2008 17:21

                                le probleme dcette solution c’est les allergies. le flic devra demander le carnet de sante de la personne qu’il veut apprehender avt de pouvoir le "ketaminer". 


                              • frédéric lyon 27 octobre 2008 17:28

                                Il y a des allergies avec la kétamine ?

                                Ca c’est emmerdant, je l’ignorais.

                                Bon, alors on pourrait peut-être passer directement au tir à balles réelles. On observe très peu de problème allergique avec les balles réelles, le patient décède toujours avant.


                              • foufouille foufouille 27 octobre 2008 17:45

                                pour l’allergie, il suffit de tirer plusieurs flechette peu charge
                                une allergie foudroyante est extrement rare
                                ca resoud pas le probleme de la mentalite de certains flics, ni de l’obeissance aux ordres debile


                              • Gilles Gilles 27 octobre 2008 17:48

                                Fred

                                il y a des allergies pour tout, absolument tout. Aliments, plastiques, soleil, chiure de mouche (véridique), médicaments..etc etc

                                Je suppose que quelqu’un a envisagé les fléchettes hypodermiques, mais mis à part les allergies, il est impossible de connaitre la sensibilité d’une personne à la substance ce qui peut provoquer des risques de choc anaphylactique, plus le fait que la personne ne s’écroule pas de suite (donc si elle a une arme, elle peut tout de même tirer)


                              • frédéric lyon 27 octobre 2008 17:50

                                Je plaisantais !


                              • Gilles Gilles 27 octobre 2008 17:53

                                pas sûr...une balle en plomb dans l’estomac, ça rique pas de causer du saturnisme ? Si le gars en guérit....

                                et une balle à l’uranium enrichit dans le bras ? Quels risques ? Faudrait dare dare y penser


                              • roOl roOl 28 octobre 2008 10:55

                                Mais renseigner vous un minimum.

                                Je desteste les certitudes apprises.

                                Si elle est souvent utilisé en milieu hospitalier, c’est bien qu’il y’a une raison.

                                Pour donner de l’eau a votre moulin, il y’a effectivement des contre indications, que vous auriez pu trouver partout sur le net sans votre prescience auto proclamé ( http://www.sfar.org/sfar_actu/ca00/html/ca00_18/00_18.htm ), mais quelles sont rares, et bien souvent facile a pallier par l’adjonction d’autre substance.



                              • Traroth Traroth 27 octobre 2008 18:26

                                La solution : ne pas s’opposer violemment à la police, ne pas se débattre, mais ne pas collaborer. Si on cherche à vous entrainer de force, vous vous laissez tomber au sol. Ca constituera une voie de fait. Si on en arrive au point où quelqu’un se fait taser simplement pour s’être assis par terre, j’ose espérer que les gens commenceront à réagir. Dans le cas présent, vous pouvez compter sur le fait que les policiers vont écirre dans leur rapport que "l’agitateur" s’est "violemment débattu", blessant sans doute plusieurs policiers, prêts à témoigner.


                                • Traroth Traroth 27 octobre 2008 18:26

                                  Il peut aussi se révéler utile de dire haut et fort qu’on n’oppose aucune résistance, afin que les témoins puissent en attester.


                                • Gilles Gilles 27 octobre 2008 18:29

                                  Traroth

                                  T’as oublié le collègue qui filme avec son portable ta tasérisation

                                  Sans ça tu seras condamné sur simple déclaration des flics qui auront porté plainte contre toi pour aggression, outrage, voie de fait et plus (c’est la mode y parait de porter plainte contre les suspects arrêtés)


                                • Antoine Diederick 27 octobre 2008 20:10

                                  jusqu’au jour ou ils vont tirer sur le gars qui porte un "peace maker" et crac le mec fera une fébrilation mortelle...ce sera un accident....

                                  le taser va donner envie de tirer, forcé , il parait que cela ne fait pas de mal.....

                                  il y a tout de même un débat , je trouve, sur ce type d’arme....il ne faut pas l’éviter ou le minimiser....


                                • Traroth Traroth 27 octobre 2008 20:52

                                  C’est sûr qu’une caméra ou une foule de témoins, ça peut servir (avec une préférence pour la caméra. Moments "criants" de vérité en plein prétoire...).

                                  Pour tous les gens que ça intéresse, il existe des stages de désobéissance civile : http://www.desobeir.net/


                                • Traroth Traroth 27 octobre 2008 20:59

                                  @Antoine Diederick : C’est le coeur du problème ! La non-létalité réelle ou supposée permet un passage à l’acte en toute bonne consience. C’est le fond de commerce de Taser. C’est la raison pour laquelle ils font des procès à quiconque affirme en public que le taser tue.

                                  Tiens, je viens de voir que sur taser.fr, il y a un sondage demandant "Selon vous qui doit être équipé du Taser X26 ?". Si le coeur vous en dit. Ils ont quand même prévu une case "Personne"... Et une autres "Les particuliers", ça fait froid dans le dos !


                                • Traroth Traroth 27 octobre 2008 21:16

                                  Concernant la vidéo elle-même : que ceux qui l’ont regardée reviennent dire que les Etats-Unis sont une démocratie, et m’expliquent comment une telle scène peut avoir lieu dans une démocratie !

                                  Moi, la question que je me pose en la voyant, en voyant ce type se faire arrêter et taser pour avoir osé poser une question embarassante, c’est : Comment ont-ils su qu’ils devaient intervenir, alors que le type ne faisait que poser une question ? Y a-t-il parmi eux un commissaire politique chargé de faire le tri parmi les questions ou ont-ils obéi à un discret signal de Kerry ? J’ai du mal à déterminer quelle réponse est la pire...


                                  • JONAS JONAS 27 octobre 2008 21:25

                                    Le Taser est une arme à pouvoir létal.

                                    Malheureusement, et juridiquement considéré comme une arme non létale, ce qui signifie que l’utilisateur ne peut pas être inculpé pour : Coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, cette arme dédouane sont utilisateur pénalement. 

                                    Le chef d’inculpation sera : Coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner ! Grosse différence pour la famille de la victime.

                                    Aucun médecin, pompier ou secouriste digne de ce nom, ne peut cautionner l’innocuité de cette arme.

                                    La réalité, c’est une loterie : Si vous recevez la décharge au moment de l’onde de repolarisation de votre cœur, c’est pratiquement l’arrêt cardiaque garanti.
                                    C’est le principe du défibrillateur vu de manière simplifiée, le temps jouant un rôle primordial, quand au moment de la décharge et de ses impulsions.

                                    Compte tenu du nombre de victimes qu’a provoqué cette arme dans le monde, on peut considérer, qu’une arme à balle ou une matraque ne font pas plus de victimes à utilisation égale. L’inconvénient des matraques et des armes à feux, ce sont les traces et les blessés qu’elles génèrent, parfois très graves.

                                    Conclusions :

                                    Avec le Taser, en dehors du fait d’être sonné, moins de problèmes, pas de blessés, à moins de recevoir une électrode dans l’œil ou des parties sensibles… ! En définitive ou vous y passez ou c’est un simple épisode douloureux.

                                    Un conseil de pompier : si vous voyez un membre des forces de l’ordre avec cet engin, mettez les mains sur la tête et ne bougez plus ! La roulette russe avec son cœur peut-être fatale pour n’importe lequel d’entre nous ! À plus forte raison si vous avez des troubles cardiaques…Demandez à votre cardiologue son avis… ! Vous observerez le prudent silence des cardiologues sur ce sujet.

                                    Cette arme utilisée dans les citées, a toutes les chances en cas de mort, de déclencher des émeutes ! Au lieu de penser profits, le Ministère de L’Intérieur devrait penser conséquences.

                                    Bonne soirée.


                                    • Traroth Traroth 27 octobre 2008 21:47

                                      Pour ceux que ça intéresse, la réponse de Kerry après cet incident (qui s’est déroulé en septembre 2007) :

                                      http://blog.washingtonpost.com/channel-08/2007/09/kerry_responds_to_taser_incide.html


                                      • Gilles Gilles 28 octobre 2008 08:05

                                        Edifiante la vidéo. Et devant un politique en plus

                                        Avez vous remarqué que l’un des policiers était hilare pendant que le gars hurlait ?

                                        Et que bien sûr il a été tasé uniquement parce qu’il continuait à résister le salopiaud , était pourtant à terre avec trois flics dessus et menotté. Le taser sera probablement de plsu en plus utilisé pour calmer les gens, pas pour ne pas les tuer

                                        A lire aussi, les commentaires des lecteurs de l’article ci-desssus..marrant !


                                      • Traroth Traroth 28 octobre 2008 11:08

                                        Oui, le sadisme du flic m’a frappé aussi. Ca donne la nausée de voir des trucs pareils. Ce qui est incroyable, également, c’est qu’ils le tasent alors qu’il est déjà couché sur le ventre avec les mains dans le dos. C’est une pure punition, dans le genre "ça t’apprendra à ouvrir ta grande gueule". De la torture, en d’autres termes.

                                        Dans son inteview (voir plus haut), Kerry affirme qu’il n’a pas été averti de l’utilisation d’un taser avant d’avoir quitté les lieux. Il doit vraiment être dur de la feuille, Kerry, pour ne pas avoir entendu le hurlement à arracher l’âme du gars !


                                      • Traroth Traroth 28 octobre 2008 11:12

                                        L’auteur de l’article que je cite plus haut affirme aussi que le public applaudit le fait qu’on le vire du micro. Pourtant, en voyant la vidéo la première fois, j’avais le sentiment que c’est son courage et sa question qu’on applaudissait. C’est difficile à dire, finalement. Qu’en pensez-vous ?


                                      • JL JL 28 octobre 2008 11:30

                                        @ Traroth, de quel article parlez-vous ?

                                        Pour en revenir à cette "punition" infligée à cet homme déjà maîtrisé : ce qui me paraît être le fond du problème, c’est que personne dans la salle ne bronche. Autrement dit, on est là en plein dans la situation décrite par ce petit ouvrage par la taille, grand par son message qu’est "Matin brun", à savoir la montée du fascisme.

                                        Je pense que le fait de taser cet homme alors qu’il est à terre est un message adressé aux spectateurs : "Voici ce qui vous attend si vous n’êtes pas sages".


                                      • Traroth Traroth 28 octobre 2008 11:42

                                        L’article du Washington Post dont le lien se situe juste un peu plus haut.


                                      • Traroth Traroth 28 octobre 2008 11:51

                                        C’est assez similaire, effectivement...


                                      • Bois-Guisbert 3 novembre 2008 09:54

                                        Il convient de préciser que le taser est utilisé contre des énergumènes menaçants, donc totalement imprévisibles.

                                        On nous parle de 310 morts aux Etats-Unis, c’est peut-être vrai, peut-être complètement bidon - vu les officines d’où provient cette "information"...

                                        Mais quoi qu’il en soit, si ces 310 morts étaient le prix à payer pour sauver la vie d’une seule tierse personne, policier ou passant, le bilan est déjà globalement positif.

                                        Quant à l’agité Erwin Myers, il fallait le neutraliser avant qu’il ne morde et ses hurlements ne trompent que ceux qui veulent bien se laisser tromper, puisque les films d’essais du taser sur des policiers, montrent qu’ils sont tétanisés et ne crient pas.

                                        Ici, l’inspecteur de police et député suisse Yvan Perrin, vice-président de l’UDC (droite nationale) :

                                        http://video.lematin.ch/video/iLyROoaftpy5.html

                                        Durée du film : 2’29’’


                                        • JL JL 3 novembre 2008 11:23

                                          @ Bois Guibert, je vous laisse à vos considérations, les familles des 310 personnes assassinées apprécieront. Je dis assassinées car il est évident que pour la majeure partie d’entre elles, jamais dans leur cas, un policier n’aurait fait usage d’une arme à feu létale. C’est le sens de cet article.

                                          Quant à la vidéo que vous proposez, il est tout aussi évident qu’il s’agit là d’une expérience visant à démontrer le mode opératoire et les implications, et non pas à tester la dangerosité du Taser, regardez les intervenants. En conséquence, la puissance en aura été réduite au minimum.

                                          Enfin, concernant les cris dont vous dites qu’ils sont exagérés : à la limite, si l’on avait trouvé un comédien pour faire simuler, cela ne changerait rien au fond du problème. La vérité est qu’il faut montrer aux citoyens que toute résistance même passive devient désormais inutile.

                                          Nous sommes des grenouilles dans une marmite d’eau sur ce feu qu’est la montée en puissance du totalitarisme libéral.


                                        • Bois-Guisbert 3 novembre 2008 10:02

                                          OOOOPS

                                          "Quant à l’agité Erwin Myers..."

                                          Désolé, Andrew Meyer ! J’ai confondu le patronyme de cet excité avec celui de Kevin Myers, dont je venais de relire l’éditorial du 10 juillet "A part le sida, ’Afrique ne nous apporte rien" ( “The Irish Independent”)

                                          http://groups.google.com/group/soc.culture.african/browse_thread/thread/f52 93308dbdf2d36


                                          • JL JL 26 mars 2009 10:37

                                            Un garçon de 15 ans est mort dans le Michigan après avoir été électrocuté par un pistolet Taser. Amnesty International a déclaré que cette mort faisait apparaître la nécessité absolue de tester davantage la sécurité de cette arme à impulsion électrique.

                                            " Cette fois-ci encore, la police a utilisé un pistolet Taser dans des circonstances où aucune vie ne semblait menacée " a déclaré Angela Wright, chargée des recherches sur les États-Unis au sein d’Amnesty International.

                                            Selon les informations rassemblées par Amnesty International, il s’agit du deuxième mineur qui meurt cette année aux États-Unis après avoir reçu une décharge d’un pistolet Taser. Le nombre total de personnes mortes aux États-Unis après qu’un Taser ait été utilisé contre elles s’élève à 351 depuis juin 2001.


                                            http://www.hns-info.net/spip.php?article17934



                                              • JL JL 21 octobre 2009 16:25

                                                La société Taser publie un avertissement
                                                AP | 21.10.2009 | 15:58

                                                La société Taser International conseille aux forces de police utilisant son pistolet à impulsion électrique de ne pas viser la poitrine des suspects. Dans un bulletin d’information publié le 12 octobre, elle explique que cela pourrait provoquer un « événement cardiaque négatif », même si les risques sont très faibles.

                                                C’est la première fois que la firme admet que ses pistolets administrant des décharges de 50.000 volts risquent de provoquer des arrêts cardiaques, souligne le quotidien « The Arizona Republic ».

                                                Des responsables de Taser ont toutefois affirmé mardi que le bulletin d’information ne faisait état d’aucun risque sur la santé. D’après eux, il explique simplement que les forces de l’ordre peuvent s’épargner des controverses si leurs membres visent d’autres parties du corps que la poitrine.

                                                Les critiques du Taser, en revanche, voient là un revirement spectaculaire de la compagnie. AP


                                                • JL JL 18 décembre 2010 13:51

                                                  Flash-ball, Taser, mêmes usages :

                                                  "Il est le premier, et tout laisse à craindre que d’autres lui succèderont. Lundi, un homme est mort à Marseille, après un tir de flash-ball en plein thorax ; un décès venant s’ajouter aux nombreuses mutilations déjà causées par une arme dont l’usage croissant - en manif comme en banlieue - vaut parfaite indication d’une pratique policière sans cesse plus violente et agressive...

                                                  Autant qu’une arme, le flash-ball est un thermomètre politique. Pour température, il indique l’évolution et la mutation du maintien de l’ordre, c’est-à-dire de la façon dont le pouvoir entend maîtriser et réprimer toute velléité de contestation. Son usage de plus en plus fréquent et les blessures qu’il provoque incarnent tout aussi parfaitement la politique sécuritaire agressive souhaitée de longue date par Nicolas Sarkozy. Plus largement, enfin,

                                                  le flash-ball parle de ce monde à venir, où les armes dites sub-létale
                                                  (ou encore non létale ou à létalité réduite, multiples tentatives lexicales de camoufler la réalité des choses) réaliseront le rêve de tout homme de pouvoir : contrôle absolu, l’encadrement des contestataires faisant de nombreuses victimes mais zéro mort. Plus que notre présent, celui de l’indignation et des protestations, il évoque notre futur : la mise au pas." («  Flash-ball » et maintien de l’ordre : quand la police passe à l’offensive)

                                                  (C’est moi qui souligne)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès