• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Taxe d’Habitation 2.0

Taxe d’Habitation 2.0

Suppression de la Taxe d’Habitation

Je viens de gagner 300 euros, mais cette décision fiscale reste une des grosses erreurs du quinquennat. Comme dit un proverbe Syldave : « quand ça marche on touche à rien. » Et c’est aussi vrai en fiscalité…

Il faut admettre que cette Taxe d’Habitation couvre certains services rendus sur la Commune où réside le citoyen (le foyer fiscal) qui peut être propriétaire ou locataire. La Taxe Foncière couvre d’autres services rendus sur la Commune au propriétaire du bien immobilier (qui peut être aussi occupant). C’est un impôt juste qui vient des « Quatre Vieilles » d’avant 1914 : La contribution foncière, la contribution personnelle mobilière, la patente, l’impôt des portes et fenêtres. Puis en 1974 les Quatre deviennent Trois : taxe foncière, taxe d'habitation, taxe professionnelle. Va-t-on passer à Deux ? C’est bien parti !… Alors que le contribuable ne demandait rien, – sa grogne portait sur les montants et sur la trop grande diversité de ces montants entre les Communes et Villes, toutes choses qui pouvaient avoir des corrections. Une annonce électorale peut-être : si pour se faire élire il faut en passer par là, on peut dire que la démocratie est sous perfusion, en coma…

On peut s’étonner de quelques anomalies, comme le fait que la « Taxe ordures ménagères » qui correspond bien à l’usage du logement et non à sa possession soit sur la Taxe Foncière et non sur la Taxe d’Habitation, comme l’est très justement la Redevance pour l’audiovisuel (le proprio regarde la téloche chez lui et pas chez son locataire). On peut supposer que la suppression de la Taxe d’Habitation ne supprimera pas cette Redevance, et qu’il ne serait pas raisonnable de la transférer sur la Taxe Foncière (pour la raison donnée ci-dessus). Il faudra donc la percevoir avec le même dispositif. On pourrait alors, pour être cohérent, y transférer la Taxe ordures ménagères. On n’a donc rien gagné en simplification administrative… Une suggestion vient à l’esprit : supprimer la Redevance téloche ! Et tout transférer au Privé puisque on ne regarde la téloche que pour Netflix, et le reste sur les chaînes qui ne sont pas Publiques. Depuis l’ORTF on n’a rien fait de mieux, si ce n’est que ce sont les journalistes qui font l’actualité et non plus les politiques : qu’a-t-on gagné ?

Mais là n’est pas l’essentiel. Comment imaginer que l’on puisse résider sur une Commune en tant que locataire sans avoir de Taxe à payer ? Le propriétaire doit-il aussi supporter les charges générées par son locataire ? Et que dire du riche étranger qui ne versera rien à la Ville où il réside de façon épisodique ou permanente, la SCI qui possède le bien étant dans un paradis fiscal (enfer fiscal devrait-on dire) non plus.

Enfin, comment conserver la Taxe de séjour pour les séjours touristiques dans les hôtels, résidences de tourismes, maisons d’hôte etc. ? Cette Taxe de séjour n’est que le prolongement de la Taxe d’habitation aux courts séjours… une vraie bonne idée car elle permet à la Commune de financer des Offices du Tourisme, de faire des investissements orientés pour le touriste, etc., et c’est encore plus vrai et nécessaire si l’on pense au tourisme de masse, parfois aussi destructeur qu’une invasion de fourmis. Va-t-on aussi supprimer cette Taxe de séjour pour être cohérent avec la suppression de la Taxe d’Habitation ? Il le faudrait… mais aucun maire de station touristique de mer et de montagne, de plaine et de vallée… ne le demandera.

Cette Taxe d’habitation – avec sa variante dite « de Séjour » – est l’un des rares impôts qui est accepté par tous, modulés en fonction des revenus du foyer fiscal, un impôt local intelligent, d’autant que les contribuables à faible revenus en sont exonérés. Maintenant, nous en sommes tous exonérés ! Personne ne demandait sa suppression, ni les maires, ni les citoyens, ni les syndicats : un cadeau fiscal qui ne résulte pas de la colère populaire ne sert à rien ; d’autant que l’état des finances de l’Etat n’est pas fameux : un déficit budgétaire proche de 100 milliards, une dette qui se dirige à petits pas (des petits pas de 50 à 100 milliards chaque année) vers les 3.000 milliards, avec un déficit commercial de l’ordre de 100 milliards qui se traduit par des pertes en capital qui vont jusqu’à 50% du CAC 40 et le transfert de l’immobilier de luxe à des actionnaires étrangers ; et finalement nourrit les retraités de ces pays imbéciles où il ne pleut jamais (comme disait Brassens).

Il convient de revenir sur cette suppression qui va plomber les finances de l’Etat, de 10 milliards, et se traduire par une augmentation d’autres impôts ou de la dette – ou la suppression de niches fiscales pour ledit montant, mais cela demande du courage politique et il ne faut pas rêver, qui mettrait sa carrière en jeu en danger pour si peu ? –, avec des effets collatéraux désastreux : donc, plutôt que de la supprimer il faut étendre cette Taxe à tous… avec modération, en excluant les plus démunis, et en tapant les riches. Avec ce qu’elle pourrait rapporter on peut rénover l’EducNat qui en a bien besoin (salaire des profs, locaux, équipements, effectifs ans so on...).


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 14 octobre 09:08

    Concentration des pouvoirs chez les fonctionnaires, avec leur perte de dotations, les Maires sont devenus des « factotum » locaux qui vont devoir être gentils avec le pouvoir central, en ne parrainant pas n’importe qui, par exemple...


    • Decouz 14 octobre 09:35

      Pour la télé ce n’est plus très logique, peu importe que ce soit antenne ou câble, les chaines sont en accès sur internet, et c’est facile de les transférer sur un grand écran. Et je constate que le replay sur internet est bien plus commode et complet que ce que propose Orange par ex.

      Pour le reste ce sont des services payants.


      • Decouz 14 octobre 09:58

        @Decouz
        Le eplay d’Orange : si vous cherchez une ancienne émission, impossible, mais immédiat par ordi.
        Pour chercher vous n’avez que votre télécommande, et si vous devez chercher par lettre, pour une émission qui n’est pas dans la selection, c’est lent et laborieux, alors que le résultat est immédiat avec un clavier.
        Et en plus maintenant, pour le replay des chaines du service public, ils ont mis plusieurs minutes de pub avant les émissions.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 octobre 09:37

        @ Gérald,

         

        ’’Comment imaginer que l’on puisse résider sur une Commune en tant que locataire sans avoir de Taxe à payer ? Le propriétaire doit-il aussi supporter les charges générées par son locataire ? ’’


        Deux questions iniques amalgamées ça fait un salmigondis.

         


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 14 octobre 09:59

          1°) Ces taxes violent l’article 13 de la Déclaration des droits de 1789.

          " Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés." (art.13. Déclaration de 1789)

           

          Certaines dépenses de l’Etat sortent du cadre prévu pour la contribution commune 

          La contribution commune ne touche pas également tous les citoyens

          La contribution commune n’est pas répartie en raison des ressources des citoyens

           

          2°) Le taux de ces taxes n’a pas été voté par le Parlement

           "La loi est votée par le Parlement. La loi fixe les règles concernant... l’assiette, le taux et les modalités de recouvrement des impositions de toute nature." (Art. 34 de la Constitution de 1958)

           

          3°) Documents sans signature manuscrite donc irrecevables

           La personne du centre des impôts qui a établi ces taxes n’a pas mis son nom ni sa signature manuscrite sur la demande de recouvrement ce qui est une irrégularité d’ordre public (C.E. 30 sept. 1981 n° 21581) ; cette demande est irrecevable même lorsqu’il n’y a aucun doute sur son origine (C.E. 7 déc. 1964 n° 58810) ; rien ne saurait suppléer la signature manuscrite (C.E. 20 fév. 1957 n° 78456).


          • eddofr eddofr 14 octobre 10:02

            Tu viens de gagner 300€ ...

            Tu fais donc partie des très pauvres ou des veinards qui habitent une commune très faiblement taxées.

            Le SMIC c’est 18 760€ annuels.

            Un couple sans enfants qui gagne 41290€ annuels (soit 1,1 SMIC chacun) fait partie des 20% des Français les plus riches et continue donc à payer la taxe d’habitation.

            Tiens, en passant, un pays ou on fait partie des 20% les plus riches quand on gagne 1,1 fois le salaire minimum, ça c’est un pays de cocagne !

            Pour peu qu’il fasse, en plus, partie des « veinards » qui habitent une maison dans une des communes les plus taxées, ils peuvent allègrement se taper 1500 à 2000 € de taxe d’habitation (voir même un petit peu plus dans les communes où le taux communal frôle les 60%).

            Moi j’ai gagné le pompon cette année, j’ai déménagé fin 2020 (j’ai donc acheté ma nouvelle maison en 2020) mais la vente de l’ancienne à été retardée (« manque un papier ») et à eu lieu début janvier 2021 ... Je vais donc payer 2 taxes d’habitation (« l’occupant au premier janvier .. »).

            Bien sur, je peux demander un dégrèvement, mais va falloir écrire, palabrer, justifier, pour obtenir gain de cause, ou pas ...

            Alors oui, je pense comme toi qu’il y avait sans doute d’autres impôts à supprimer avant celui là.

            Mais il était surtout plus qu’urgent de le réformer.

            Et comme c’était « trop compliqué » de le réformer (nos politiciens sont incompétents, manquent de courage, et sont surtout incapables de mener à bien une vraie concertation, vous savez, ce truc où on discute sincèrement et où on trouve ensembles la meilleure solution pour tous) ...

            Et bien, ils le suppriment et ça fait un bel effet d’annonce pour les prochaines élections.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 octobre 10:13

              @eddofr
               
               ’’incompétents, manquent de courage, et sont surtout incapables de mener à bien une vraie concertation, vous savez, ce truc où on discute sincèrement et où on trouve ensembles la meilleure solution pour tous ’’
               
              Il faut ajouter le manque de motivation : ni carotte pour les forcer à se sortir les doigts ni bâton pour punir les glandeurs.


            • Albert123 14 octobre 12:21

              @eddofr

              « Un couple sans enfants qui gagne 41290€ annuels (soit 1,1 SMIC chacun) fait partie des 20% des Français les plus riches et continue donc à payer la taxe d’habitation. »

              non
              vérifiez vous même

              https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateur-de-la-reforme-de-la-taxe-dhabitation-pour-2021

              « En 2021, vous bénéficiez d’une exonération si votre revenu fiscal de référence de 2020, est inférieur aux plafonds ci-dessous :

              • 27 761 € pour 1 part ;
              • 35 986 € pour 1,5 part ;
              • 44 211 € pour 2 parts ;
              • 50 380 € pour 2,5 parts ;
              • 56 549 € pour 3 parts ;
              • 62 718 € pour 3,5 parts. »

            • eddofr eddofr 14 octobre 14:14

              @Albert123

              D’accord, mes chiffres devaient dater ... 44211 et pas 41290 et donc 1.2 SMIC chacun  :)


            • tonimarus45 14 octobre 10:10

              bonjour -arretez de couiner betement les communes recupereront sur les autes « chapitres » d’imposition communales et extra municipale ,communaute des communes par ex , le manque a gagner provenant de cette taxe.Juste une piste ma commune a delegue a la communaute des communes maintes activitees qui etaient de son ressort jusqu’a present ,eau ,tout a l’egout ,voirie, mediatheque,syndicat d’initiative ect .Et que c’est t’il passe ,une augmentation des impots en direction de la communaute des communes et alors que cela devrait se traduire par une baisse des impots en direction de la commune, et bien non on a toujours des augmentations des impots communaux ne serait que du fait que les bases d’impositions sont revalorisees par l’etat chaque annee-ET les veaux reflechissais


              • Gerald 14 octobre 11:21

                En bonne logique économique, quand on est aussi endetté, cette suppression de taxe d’Hab qui bénéficie à tous devrait être compensée par la suppression de niches fiscales sur les gros revenus pour un même montant. Justice fiscale ! Et fuck la Commission !


                • Yukimuras 14 octobre 14:35

                  @Gerald
                  C’est juste une magouille comptable de plus. Le manque à gagner des communes à cause de cela est compensé par l’état via des transfert de TVA...


                • Gerald 14 octobre 17:15

                  @Yukimuras
                  Oui, et ça plombe un peu plus le déficit budgétaire, donc la dette !
                  Ce qui serait intelligent c’est de fiancer ces 10md en supprmant une niche fiscaje sur les gros patrimoines.
                  L’opposition pourrait le demander... mais n’est-ce pas trop demander à l’opposition ?


                • troletbuse troletbuse 14 octobre 11:34

                  Je viens de voir pour la 1ere fois une baisse de 500 euros de ma taxe d’habitation. Tiens ca me prouve qu’il y a bientôt une élection !

                  Déjà l’année dernière une baisse de tranche de 14 à 11% mais avec une baisse de la tranche à 30%, ce qui me faisait gagner environ 150 euros. Mais les impôts, sur ordre du gvt avaient baissé uniformément les taux d’imposition de 2%, même à ceux à qui ca ne profitait pas, ce qui fait que je paie en ce moment les impôts à la source que j’ai payé en moins. Encore une manipulation.

                  Idem pour la CRAV qui a oublié de prélever les impôts en septembre, ce qui est invraisemblable car elle ne se serait pas aperçu qu’elle avait des millions en plus sans rien pour l’impôt. Encore une manipulation ordonnée par nos élites. Je pensais qu’ils allaient les retirer en octobre mais que nenni. La crav a dépensé des millions pour envoyer un courrier comme quoi elle régulariserait celà en 2022. Après les élections bien sur. Ceux qui ont dépensé cette somme devront la payer ensuite.


                  • Aristide Aristide 14 octobre 11:49

                    @troletbuse

                    Idem pour la CRAV qui a oublié de prélever les impôts en septembre, ce qui est invraisemblable car elle ne se serait pas aperçu qu’elle avait des millions en plus sans rien pour l’impôt.

                    C’est quoi cette histoire, j’ai vérifié à la fois sur le montant en banque, même montant qu’en aout ... et sur le le site de la retraite, les impôts ont bien été prélevés !!!!


                  • troletbuse troletbuse 14 octobre 12:10

                    @Aristide
                    Pas chez moi. Régime spécial Alsace-Moselle.
                    Mais tu n’es pas obligé de me croire. Mais je me demande pourquoi j’aurais inventé cette histoire. Je pourrais t’envoyer le courrier, si j’étais modérateur.


                  • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 09:22

                    @troletbuse

                     Dans les AM la baisse de la taxe d’habitation est compensée du même montant sur le foncier, la droite Estrosi Macron compatible qui est au commande de la région ne perdra jamais le moindre centime ... 


                  • placide21 15 octobre 19:35

                     Autour de Lannion (côte d’Armor) les locaux (dont je ne fais pas partie)n’ont plus les moyens d’ acheter leur logement à cause le l’appétence des plus riches pour cette région ; les maisons de ces derniers sont vides les 3/4 du temps ; Je suis donc partisan d’une augmentation conséquente de la taxe d’habitation pour les résidences secondaires, l’argent ainsi collecté pourrait être redistribué sous forme d’allocation aux jeunes ménages qui désirent se loger dans les zones tendues .En outre cela incitera les propriétaires de ces résidences à vendre et fera baisser le marché, le rendant accessible aux autochtones.


                    • Polybe 16 octobre 12:05

                      Liberté
                      - Egalité - Fraternité

                      Quelle est l’égalité dans le système actuel des impôts locaux ?

                      D’un côté :

                      En fonction du lieu de résidence, le tarif des impôts locaux au mètre carré varie selon que les élus sont bons gestionnaires ou dépensiers.

                      D’un autre côté :

                      Un ménage est tenu de définir ses dépenses en fonction de ses revenus qu’il ne maîtrise pas. Ces revenus sont définis par des grilles salariales (fonction publique, conventions collectives nationales…) qui ne tiennent pas compte du lieu d’habitation.

                       

                      Quel que soit son lieu d’habitation, le citoyen perçoit des revenus identiques, définis par des grilles salariales, mais son taux d’imposition au mètre carré est différent. Est-ce là la justice sociale ?

                       

                      En revanche, une collectivité territoriale commence par définir ce qu’elle va dépenser (appelé pompeusement investissement ou projet) pour ensuite fixer le montant des taxes constituant les impôts locaux.

                       

                      En fait, le système est à l’envers de ce qu’il devrait être.

                      Il est souhaitable qu’une vraie réforme fiscale soit entreprise pour rétablir ce que certains appellent la justice sociale. Le tarif du mètre carré devrait être identique partout et c’est aux collectivités territoriales de faire comme les ménages en adaptant leurs dépenses.

                       

                      Il faut quand-même garder à l’esprit que déjà la moitié des citoyens ne paient pas l’impôt sur les revenus, que la taxe foncière ainsi que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ne sont payées que par les propriétaires (50% des citoyens).

                      De plus la valeur locative déterminant le montant des impôts locaux a été définie le 01/01/1978. Elle ne correspond plus à la situation actuelle.

                      Les élus devraient être au service du Peuple et pas l’inverse.

                       

                      La taxe d’habitation sert à financer les frais de celui qui habite.

                      Les écoles, les routes, le ramassage des ordures ménagères profitent à celui qui habite pas au propriétaire. De ce fait, c’est la taxe foncière qui devrait être supprimée et pas la taxe d’habitation.


                      • joletaxi 16 octobre 12:31

                        @Polybe
                        petit calcul
                        la région, ou autre machin, a décidé de modifier la collecte des déchets
                        d’où achat de jolis containers,qui doivent coûter une blinde, de camions divers et variés(chaque bulle demande un camion adapté, et bien sur des locaux, du personnel administratif etc
                        la taxe comprend un forfait de 50 sacs de 60 litres(pas la peine de tricher, le système à la c.. vous en empêchera) cela fait +/ 30 kgs par sac, soit 1500 kgs par ns, pour ... 300 euros soit 20 centimes du kgs,
                        ajoutons que le bidule à carte est régulièrement en panne
                        bref...
                        et bien sur, là où il y avait des poubelles proches, maintenant on doit prendre la voiture pour aller à un point de collecte

                        la vraie solution écolo, une seule poubelle , et l’incinérateur

                        mais quelle bande


                      • Polybe 16 octobre 12:13

                        Quelques exemples de dépenses tirés d’un quotidien de l’Occitanie qui permettent de mieux comprendre les taux de fiscalité locale et le montant des dépenses publiques de 56,5% du PIB pénalisant notre compétitivité à l’international :

                        54 millions d’euros dont 6 d’argent public pour le stadium de Toulouse,
                        5,5 millions d’euros de subventions annuelles aux associations de Tarbes,
                        10 millions d’euros pour le musée des hussards de Tarbes,
                        25 millions d’euros pour un nouveau musée à Rodez,
                        100000 euros pour le festival des créations télévisuelles de Luchon,
                        19 millions d’euros pour la médiathèque de Colomiers,
                        31,5 millions d’euros pour le Complexe du Capitany de Colomiers,
                        400 millions d’euros HT pour le parc des expositions géant de Toulouse (article du 20/02/2016),
                        308 millions d’euros HT pour le parc des expositions géant de Toulouse (article du 16/12/2015),
                        5 millions d’euros par an pour les frais de communication dans la région.
                        13 millions d’euros pour le musée Aéroscopia de Toulouse.
                        70 millions d’euros pour réaliser une piste de ski entre Cauterets et Luz.

                        12 millions d’euros pour Ordilib pour la région Midi-Pyrénées.

                        153,9 millions d’euros pour la fibre optique et le Wimax dans les Hautes-Pyrénées par PPP (Partenariat Public Privé) avec un emprunt sur 22 ans. Ce qui, sur le dernier article qui a osé en parler, pour 5871 abonnés, représentait une dépense de 26213,60 euros par abonné.

                        15 M € dont 7 versés par la ville de Toulouse pour la Maison de l’image.

                        23 millions d’euros pour la médiathèque de Carcassonne.

                        100 000 € de subvention pour le club de golf de Lourdes alors que la cotisation coûte 920 € par an.

                        135000 euros de subvention pour le club de Football Club Lourdais XV

                        4,484 M€ TTC alors que le coût initial avait été estimé à 3,395 M€ pour la médiathèque de Lourdes au lieu de les consacrer au développement de la zone industrielle

                        2 700 000 euros pour les associations de Lourdes (article du 06/06/2015)

                        516 millions d’euros pour un parc historique aux portes de Carcassonne… (article du 09/01/2016)

                        La consultation choisie pour le nom de la région coûtera « 500 000 €, moins de dix centimes par habitant ». (article du 16/04/2016)

                        81 millions d’euros dont 81% payés par de l’argent public pour le musée du vin de Bordeaux (31/05/2016).

                        100 millions d’euros pour le très haut débit dans le Gers (07/06/2016).

                        306 M€ Musée des confluences Lyon

                        1 milliards d’euros (600 M€ de la ville de Marseille) Capitale européenne de la culture Marseille 2013

                        Contournement d’Adé (65) : devis initial 30 millions d’euros passant à 68 millions d’euros du fait de la découverte d’amiante naturelle dans le sol. Etude préalable du terrain ?

                        643.316 € HT pour la rénovation de la salle des fêtes de CAMPAN (1338 habitants) (article du 01/06/2018) avec une subvention du Conseil départemental de 45000 € au titre du FAR (fonds d’aménagement rural).
                        50 millions d’euros pour le musée de la romanité à Narbonne (article du 30/01/2018)
                        15,6 millions d’euros pour le pôle aqualudique de Carcassonne (article du 05/08/2018).
                        581 900 € passerelle Mazamet
                        Acheté par Toulouse Métropole, le Minotaure coûte 2,4 M€ et le spectacle 2 M€. Ces quatre jours sont un préambule à l’ouverture de La Halle de la Machine, quartier Montaudran, un nouveau lieu culturel d’un coût de 15 M€, futur lieu de résidence du Minotaure, temple des créations de La Machine (article du 31/10/2018). 

                        Pour la construction d’une salle de tennis couverte, coût global 436 932 TTC. 

                        Coût des travaux de rénovation de la salle des fêtes de Lagrange : 337.917 € HT, financés à 50 % par des subventions du département, de la région, de l’Etat, de la réserve parlementaire (article du 16/11/2018).

                        Boulodrome couvert d’Aureilhan : sur un montant total de l’opération de 317.739€ HT dont l’aide de la région de 29.000€, du conseil départemental à hauteur de 58.000€ et une aide substantielle de 87.400€ de l’Etat (article du 24/02/2019)

                        508.446,00 € HT (rénovation et extension du bâtiment) avec une aide de 299.634 € soit 59 % salle multiactivité de Pujo (635 habitants) (article du 12/04/2019).

                        Carcassonne : festival In 2019 : Cachets, frais, bénéfices : 2,9 millions d’euros à assurer pour le Festival In 2019

                        Poueyferré : nouvelle Maison des associations, de la salle des fêtes agrandie et rénovée et de la mairie : « un gros budget pour ce lieu de convivialité ou de réflexion. Cet équipement a été pensé en termes d’économie d’énergie et d’accessibilité pour un coût global de 852.000 € TTC (710.000 € HT), auquel il convient d’ajouter 70.000 € de frais d’études et d’architecte. Le montant total des subventions est de 455.000 €. L’État a contribué pour 86.000 €, la région pour 84.000 €, sans oublier l’aide du département avec le FAR et 20.000 € de la communauté d’agglomération. » (article du 02/08/2019)

                        Arrens Marsous : rénovation de la mairie : Budget total des travaux : 800.000 € HT (article du 04/12/2019).


                        • Aristide Aristide 16 octobre 14:10

                          @Polybe

                          les taux de fiscalité locale et le montant des dépenses publiques de 56,5% du PIB

                          Vous amalgamez les ressources de l’Etat et les cotisations sociales. Les cotisations sociales représentent 35% des prélèvements obligatoires. La CSG est un impôt. Les cotisations sociales ne sont pas des impôts, mais des cotisations qui couvrent un risque social tel que la maladie, la vieillesse, la famille et les accidents du travail.

                          Du fait de la très grande diversité dans le financement de la protection sociale dans tous les pays , les comparaisons sont assez difficiles. Dans de nombreux pays comparables, ce financement est souvent réparti entre assurances privées et assurances publiques (comme notre Sécurité Sociale) . Même s’il est admis que nous soyons dans les pays dont les prélèvements obligatoires sont les plus importants, il me semble honnête de tenir compte de cette caractéristique essentielle de notre pays qui dispose d’une sécurité sociale au régime obligatoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gerald


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité