• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > TAXES, MENSONGES et IDÉAUX : réchauffement climatique, une arnaque bien (...)

TAXES, MENSONGES et IDÉAUX : réchauffement climatique, une arnaque bien orchestrée

« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

 

La révélation

Lorsqu’on a conclu péremptoirement à la responsabilité de l’homme dans le domaine du réchauffement climatique, on a également implicitement annoncé une avancée scientifique de taille, qui n’a pas reçu l’attention qu’elle aurait méritée : l’homme était déclaré capable de maîtriser les éléments de la nature. Rien de moins.

Cette certitude soutenue par un milieu scientifique (reconnu ?) est une avancée formidable dans l’histoire de l’humanité.

On n’était plus dans les conséquences ordinaires d’une action banalement irresponsable (pollution de rivière, océan, air, déforestations sauvages) ou d’aménagement (percement d’un tunnel ou d’un canal, aplanissement d’une colline, construction d’un pont, autoroute, chemin de fer ou autre) mais bel et bien dans le domaine du contrôle climatique de la planète.

Et on s’est mis du coup à rêver que, en y mettant les moyens et le temps pour développer les méthodes adéquates, on était littéralement capable de faire la pluie et le beau temps.

Et d’échafauder les scenarii les plus osés sur les possibilités futures d’une telle découverte.

Hélas, le rationnel reprenant le dessus sur l’émotionnel, à ce rêve les yeux ouverts il a suivi le désenchantement d’une réalité on ne peut plus banale.

Et de s’en vouloir d’avoir aussi vite donné foi à une idée uniquement parce qu’elle nous séduisait autant.

Mais il n’y a pas eu que nous.

Que dire de tous ces politiciens, de n’importe quel tendance, gauche, droite, blanc, rouge, noir, vert, tous réunis dans un bel ensemble, qui pour une fois dans leur vie ont osé lever leur regard un peu plus haut de l’horizon de la prochaine échéance électorale, et se sont mobilisés avec désintéressement (quel retour immédiat peuvent-ils espérer si tous ont le même programme ?) pour une cause dont les effets ne se feront sentir, au mieux, alors que leurs noms auront bien plus de chance de figurer sur un stèle au cimetière plutôt que dans un livre d’histoire ?

Quel gâchis ! Quelle désolation !! Quelle tristesse !!!

Et quod de ce pauvre Laurent Fabius, la Fée Clochette de la Cop21, qui grâce à son rôle dans ce raout aurait aimé recevoir le Prix Nobel de la Paix, comme jadis en 2007 son homologue Al Gore, cet autre faux expert climatologique (autoproclamé) et vrai diffuseurs de thèses alarmistes tellement abracadabrantes qu’il a été contredit (conjointement à ses acolytes du GIEC) même par son propre camp, Green Peace en tête ?

Le genre humain et la Terre

L’homme n’est pas indispensable à la planète bleue. Il peut disparaître, comme autrefois les dinosaures, sans créer des dommages collatéraux. L’écosystème n’en serait nullement perturbé. Le contraire n’est pas vrai.

On a beau se proclamer les fils de Dieu, nous ne sommes rien de plus qu’une colonie d’insectes, une petite entité négligeable et pour tout dire insignifiante. Et moins nécessaire à la planète que les lombrics.

Bien sûr, nous sommes actuellement 7 milliards d’individus. Mais nous comptons pour beurre.

Vous en voulez la preuve ?

Repérez sur une mappemonde ce petit point bleu si minuscule qui indique le lac Léman, le plus grand lac d’Europe que la France partage avec la Suisse.

Et bien, si on y submergeait d’un seul coup l’humanité entière, donc 7 milliards de personnes, sa masse s'accroîtrait de 0,2%. Et personne ne s’en apercevrait.

Et ce lac a une superficie de moins de 6% de celle de la plus grande ferme australienne.

Alors, importants quantitativement les 7 milliards d’individus ou entité ridicule ?

Cela redimensionne grandement notre ego.

Le prétexte

Le réchauffement climatique que nous vivons actuellement est une vérité incontestable.

Nul de sensé pourrait le remettre en doute.

Cela dépend uniquement de l’activité solaire, cet astre dont la Terre tire toutes ses sources d’énergie et de vie, qui a une taille de 1300'000 fois plus grand qu’elle.

L’activité solaire détermine, depuis toujours, des cycles de réchauffement ou de refroidissement de la planète à un rythme imprévisible (début, fin, ampleur). Ces cycles sont historiquement recensés Tout le monde peut le contrôler.

Alors pourquoi en accuser l’humanité ?

Pour toujours la même raison : l’Argent. Notre Argent.

Pour nous ponctionner d’une nouvelle taxe tout en nous culpabilisant pour nous la faire accepter sans trop rechigner.

Puis, puisque si on était les seuls à la payer il y aurait une distorsion de la concurrence, on essaie d’obliger les autres Pays, un peu ou beaucoup réticents, à l’adopter également. D’où les COP. L’important pour notre économie est que cette taxe soit universelle, les engagements à réduire les émissions de gaz à effets de serre et leur respect étant accessoires.

Beaucoup de Pays du Tiers Monde ont signé uniquement parce qu’on leur a promis de l’argent, qu’ils ne verront jamais.

A quelques exceptions près. Car on a également instauré un système qui permet aux pays les plus développés d’acheter le droit de polluer (le droit carbone) aux pays sous-développés.

Sans, étonnamment, susciter les foudres d’aucun des mouvements altermondialistes toujours prêts à dénoncer ces-salauds-de-capitalistes-qui-avec-leurs-dollars-acquis-par-l’exploitation-de-la-classe-ouvrière-entretiennent-dans-le-sous-développement-les-pays-du-tiers-monde.

Mais passons.

Résultat de ce marché de dupes : l’Etat français a dû rembourser à des escrocs (procès en cours, condamnations probables, recouvrements illusoires) la bagatelle d’un milliard d’euros à titre de remboursement d’une TVA jamais versée sur des transactions imaginaires de « droits carbone ». Bercy, ne sachant plus comment s’en sortir, a fini par exonérer ces droits d’une quelconque taxe.

La méthode

Nos gouvernements (G7) ont été vraiment capables ne concevoir et mettre sur pied et de réussir du premier coup un tel scénario si machiavélique ?

Et bien, en réalité non. C’est un remake.

On a rejoué un scénario que des laboratoires chimiques avaient utilisé avec succès fin 70 début 80.

Petit rappel :

Fin des années 70 une information avait commencé timidement à circuler, d’abord dans des journaux scientifiques, puis de plus en plus fort dans tous les medias, jusqu’au paroxysme, dans un crescendo rappelant la tirade rossinienne sur la calomnie du Barbier de Séville. Objet : un soi-disant trou d’ozone, aux conséquences évidemment catastrophiques, provoqué par le CFC, ce gaz utilisé dans nos sprays de l’époque.

Dans une atmosphère obsessionnelle, digne des meilleurs Hitchcock , tous les médias relayent la nouvelle en boucle, soutenue par des interviews de spécialistes.

Le résultat de cette peur panique inculquée dans l’opinion mondiale a débouché immédiatement par l’interdiction dudit gaz.

Pour s’apercevoir après coup que toute cette campagne avait été orchestrée de main de maitre par des agences de com’ mandatées par les laboratoires propriétaires du brevet du CFC, qui venait à échéance justement cette année là (la protection d’un brevet dure 20 ans), et qui redoutaient la concurrence orientale si le CFC tombait dans le domaine public.

Bien entendu aucun media n’a fait son mea culpa pour s’être fait manipuler, le trou d’ozone scruté tous les jours à la loupe a disparu immédiatement de tous les radars, les experts partis en vacances avec leurs confortables honoraires, les agences de com’ dûment rétribuées.

Il faut reconnaître le grand professionnalisme de ces agences ; et regretter en passant que dans d’autres domaines on ne fasse pas preuve d’une si grande compétence.

On a donc remplacé le trou d’ozone par les émissions de CO2 et on nous a rejoué la même partition. Succès escompté.

Les moyens

L’idée de réutiliser le même scénario est surgie immédiatement après le cas « trou d’ozone » mais, comme toute initiative politique, il a fallu quelque temps pour la mettre en place.

Le G7 (groupe des 7 pays les plus riches, soit USA, Japon, Allemagne, France, Grand Bretagne, Canada, Italie) a décidé en 1988 de mettre en place par l’Onu le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat).

Alors que jusque là, cette évolution n’intéressait que les météorologues.

Comme toute institution onusienne le Giec n’est pas une association de personnes physiques mais de Pays. Et comme toute institution onusienne fortement politisée.

Il ne s’agit donc pas d’un laboratoire de recherche, mais d’un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse de ces travaux menés dans les laboratoires du monde entier, genre revue de presse. 

Aucun individu – et en particulier aucun chercheur – ne peut être directement membre du GIEC : les personnes qui siègent aux assemblées du GIEC ne font que représenter les pays membres.

Et surtout leurs intérêts. Et c’est ici que le bât blesse.

Car à lire les rapports du GIEC on dirait que tous les experts du monde entier sont unanimes. Ce qui est loin d’être le cas.

Donc on nous soumet des conclusions hautement tendancieuses – donc mensongères.

Par ailleurs admettre que le réchauffement climatique est la responsabilité de l’homme uniquement parce que des experts ou le Giec l’affirment se serait comme admettre l’existence de Dieu par le seul fait que tous les théologiens (qui prêchent, c’est le cas de dire, pour leur paroisse) le soutiennent.

Les experts étant donc désignés (le Giec), on passe aux agences de Com’.

Qui ont concocté une campagne avec des images et de mots forts aptes à conditionner la cible (nous).

Détricotement des termes

Gaz à effet de serre  : (au fait composés à 90% par la vapeur d’eau, voir détail complet plus loin) : l’appellation est bien choisie car parlante.

A ses simples mots on s’imagine à l’intérieur d’une serre en plein soleil où l’atmosphère est moite et étouffante.

A regarder de plus près, la définition officielle des gaz à effet de serre est bien plus soft : les GES empêchent par leur couverture la terre de se refroidir.

Première contre-vérité : les gaz à effet de serre (couverture nuageuse) empêchent en effet la terre de se refroidir LA NUIT.

Tout le monde sait qu’une nuit étoilée est bien plus froide qu’une nuit nuageuse. Même les déserts ont réputation d’être glaciaux la nuit.

Mais cette même couverture nuageuse, qui n’a pas les prérogatives d’une glace sans tain, et qui donc fait pareillement écran dans les deux sens, empêche tout aussi efficacement le terre de se réchauffer la journée. Et puisque la source solaire émet plus de chaleur que la terre, les GES empêchent surtout la terre de se réchauffer.

Pour s’en convaincre il suffit de grimper sur le sommet d’une colline juste au dessus des nuages et comparer la différence de température par rapport au juste dessous.

En réalité donc une hypothétique augmentation des GES serait plutôt positive pour lutter contre le réchauffement climatique.

Climato sceptiques : de nouveau un terme très bien choisi car on traite de ce nom les opposants à la thèse officielle en faisant croire qu’ils nient le réchauffement en cours, alors qu’ils ne sont contraires qu’à l’idée de la responsabilité humaine.

Les thèses opposées

On a donc d’un coté le Giec qui soutient la théorie officielle et en face des cabinets mandatés par des climato-sceptiques pour prouver le contraire.

Et là il y encore une magnifique arnaque dans l’arnaque.

Car ces cabinets, aux honoraires milliardaires (que nous payons aussi d’une manière ou d’une autre), ne veulent surtout pas prouver la thèse pour laquelle ils sont mandatés, car ils perdraient du coup leurs clients et leurs revenus. Conflit d’intérêts. Alors ils se limitent à publier des graphiques, des avis d’experts truffés d’inexactitudes et ils font tout pour entretenir le doute.

La vérité alors ?

En réalité très simple et facile à prouver.

Indiquez les données à votre enfant de niveau de CM2 ou supérieur et il vous fournira la bonne réponse en utilisant simplement la règle de 3.

Calculs

Les données scientifiques admises par tout le monde (partisans et adversaires) indiquent que la concentration des GES dans l’atmosphère est représentée par 3000 parts de vapeur d’eau par million et de 396 parts de CO2, plus quelques autres gaz en proportion plus que négligeable.

Rappelons que le CO2 c’est de l’anhydride carbonique, soit le produit de nos expirations ; elle n’a rien de toxique. Et est soluble dans l’eau.

Cette concentration et répartition des GES sont considérées stables tous les jours de l’année.

Les parts de CO2 étaient de 280 au début de l’ère industrielle (1800) où les habitants de la terre étaient évalués au maximum à un milliard d’unités.

On est 7 milliards aujourd’hui soit une augmentation de 6 milliards pour 116 parts de CO2. Ce qui rapporté aux 7 milliards au total indiquent une valeur de 135 parts dont est responsables l’humanité pour ses 7 milliards d’habitants et ses 200 milliards d’animaux d’élevage - plus toutes ses activités (industries, voitures, avions, chauffage, bateaux etc.)

Les 261 parts restantes étant émises par la nature (arbres, montagnes, volcans, océans, rivières, glaciers, animaux sauvages etc.).

On est donc responsable de seulement 34% des émissions totales de CO2.

Une autre donnée incontestée est que la vapeur d’eau s’épuise et se reconstruit en 14 jours au maximum.

Pour faire compte rond prenons 15 jours, ce qui fait que chaque jours se détruisent et se recomposent 200 parts.

Le CO2, lui s’épuise et se recompose en un siècle.

Donc prenons les 135 parts émis par la présence et activités humaines et divisons la par 36524,25 jours (soit un siècle) : ce qui donne arrondi une émission de 0.0037 parts par jour soit, et au grand maximum, 18 millionièmes des émissions totales journalières de GES (0,0037/200,0037x100).

Quelle personne saine d’esprit pourrait concevoir que cette proportion ait une quelconque influence sur quoi que ce soit ?

Et là où ça devient franchement ridicule ce qu’on voudrait réduire cette émission journalière de 2% je ne sais plus à quel horizon.

Au fait ça fait combien 2% de 18 millionièmes ?

Question subsidiaire

Cette nouvelle taxe sert à nous faire payer l’air qu’on respire (on paye à la sortie) ou parce que on est des c..s ?

J’entends une voix qui susurre : « les 2 mon général !!! »

 

 

Données officielles des GES - facilement contrôlables 

_________________________________________

Concentrations atmosphériques en volume par million, durée de séjour et potentiel de réchauffement des principaux gaz à effet de serre

Gaz  Formule Concentration durée séjour PRG

  préind act.

Vapeur eau H2O 3000 3000 2 semaines —

Dioxyde carbone CO2 280 396 100 ans 1

Méthane CH4 0.7 1.8 12 25

 

A noter que, régulièrement, on entend des voix qui voudraient qu’on élargisse le traitement qu’on impose au CO2 au gaz méthane (produit entre autres par les flatulences des vaches). Thèse contestée âprement par tous les milieux Giec y compris.

Si la thèse officielle du CO2 était vraie, considérant que, depuis l’époque préindustrielle, le gaz méthane à augmenté de 258%, compte tenu de son potentiel de réchauffement (25 x celui du CO2) et de son facteur de 8.33 de séjour par rapport au même CO2 , cela ne tarderait pas à être vrai également. CQFD.

Pour conclure

Si la lecture de ces propos vous laisse perplexe, dubitatif, incrédule, ironique ou carrément opposé, je vous propose d'aller consulter la définition scientifique des GES. Mais si vous pensez qu'une journée sous les nuages est plus chaude qu'une journée sous le soleil, je n'aurais plus qu'une ultime requête à vous adresser : le numéro de téléphone de votre fournisseur, car manifestement il vous refile du tout bon.

Dernier détail : les rayons infra-rouge n'influent nullement sur la température de l'air.

 Merci à tous


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • Nicolas_M bibou1324 16 août 2017 10:24

    Donc selon vous l’homme n’influe pas sur la température de son environnement ?


    Alors faites une expérience : prenez un thermomètre, allez dans un sous bois à la campagne. Puis allez en ville. Vous verrez facilement 5°C de différence.

    L’humain défriche 15 millions d’hectares chaque année. 0,3% des forêts qui part en fumée chaque année. Toujours aucune influence sur notre environnement ?

    Quand à l’activité solaire, elle est en chute libre depuis 2005. Depuis 2005, les températures n’ont jamais été aussi chaudes. Aucune corrélation donc entre les cycles solaires et l’élévation de température au niveau mondial. Je vous invite à aller voir cette image. En rouge, la température, en bleu l’activité solaire. Rien à voir.

    Pour la proportion du CO2, plus personne ne nie une corrélation en réchauffement et concentration. Mais corrélation ne veut effectivement pas dire implication. Des simulations numériques laissent à penser que le CO2 pourrait être en partie responsable de l’élévation des températures. Ca ne prouve rien du tout, étant donné la complexité du climat terrestre. 

    Le problème, c’est que vous mêlez mensonges éhontés, propagante anti réchauffistes et arguments scientifiques valides. Donc votre discours, c’est de la m*rde.

    • francois 16 août 2017 11:17

      @bibou1324
      bibou1324

       +1


    • barbarossa 16 août 2017 13:23

      @bibou1324

      Donc selon vous l’homme n’influe pas sur la température de son environnement ?

      Alors faites une expérience : prenez un thermomètre, allez dans un sous bois à la campagne. Puis allez en ville. Vous verrez facilement 5°C de différence.

      L’homme influe certainement sur la température de son environnement immédiat. (Manquerait plus que ça au prix où est le chauffage). Immédiat, mais pas plus loin.
      Par ailleurs il y a aussi vos 5° de différence entre un sous-bois et une plage déserte juste à coté. 

      Par ailleurs ce qui fait débat c’est l’implication de l’homme dans le réchauffement climatique universel et pour cela le Giec indique que c’est l’effet des GES.
      Soit la couverture nuageuse.
      Et leur définition (donnée par e Giec) est : empêchent la terre de se refroidir. Ce qui est vrai mais incomplet ; car et surtout empêchent également la terre de se réchauffer, ce qui est encore plus vrai.

      On peut ensuite discuter à perpète sur la composition, la nocivité, la persistance de chaque composant.
      Mais on ne peut pas contester qu’il fait plus chaud durant une journée ensoleillé que sous les nuages.

      Ou alors ...

    • spearit 16 août 2017 13:58

      @bibou132
      On parle ici de climat pas de météo, alors les +5°C des villes c’est quoi météo, climato ???

      L’homme influe sur son environnement, pourquoi rajouter le mot « température » ???
      On vous l’a dit, chercher plutôt du côté du soleil pour comprendre les cycles du climat et arrête d’avoir la prétention de croire pouvoir influencer le climat


    • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:27

      @bibou1324. De mon vivant, je n’ai rien défriché du tout. Donc je suis coupable quand même , puisque je suis de l’espèce que tu exècres, l’espèce humaine.

       
      Je te rappelle que quatorze jours après, tu n’as toujours exhibé aucune preuve expérimentale à l’appui de ta propagande carbocentrique éhontée :

    • Pascal L 16 août 2017 16:50

      @spearit
      C’est l’absorption de la chaleur par l’évaporation de la végétation. J’habite dans une commune de taille moyenne juste à côté d’un bois. Je n’observe pas 5°, mais j’ai facilement 2° en été entre chez moi et le centre ville qui n’est qu’à 1 km. En hiver l’écart est plus faible, mais est principalement lié au faible ensoleillement hivernal du vallon dans lequel je me situe.

      Le Giec ne valide que les mesures de températures données par le réseau de thermomètres et refuse les mesures par satellite qui montrent un réchauffement plus faible. On peut légitimement se poser la question de l’emplacement moyen des stations de mesure. L’augmentation de la taille des villes fait que ces thermomètres se retrouvent maintenant beaucoup plus en ville qu’à l’extérieur. Par ailleurs, les zones tropicales possédaient un faible réseau de stations qui s’est complété avec le temps. Qu’elle est l’influence de ces changements sur la valeur moyenne ? Quel est le sens d’une valeur moyenne ? Pourquoi les modèles du Giec ne valident pas les températures observées dans la haute atmosphère ? Beaucoup de questions qui, il me semble, restent sans réponse.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 18:31

      @Pascal L
      Les Australiens ont trouvé un moyen de faire monter les températures, ils évitent de compter celles qui descendent en dessous de - 10°...


    • mmbbb 16 août 2017 21:58

      @barbarossa j adore votre argumentation specieuse " Et bien, si on y submergeait d’un seul coup l’humanité entière, donc 7 milliards de personnes, sa masse s’accroîtrait de 0,2%. Et personne ne s’en apercevrait. " et alors avant de les plonger dans le lac leman vous avez momifiez ces êtres humains. Ces 7 milliards ont besoin notamment d energie de nourriture d infrastructures et surtout rejettent beaucoup de dechets des tonnes un exemple significatif http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/30/01003-20160830ARTFIG00241-au-liban-beyrouth-replonge-dans-une-nouvelle-crise-des-ordures.php
      J ai eu une âpre discussion avec Lavaud , les theories du GIEC sont fausses donc retenons la votre et apres ? Pendant que vous discutez sur le sexe des anges ou querelles byzantines, le monde tourne et les problemes majeurs ne sont pas abordes en particulier la pollution systémiques des ecosystemes la destruction rapide des biotopes et l effondrement des populations des especes animales et vegetales ( etude d un professeur de Stanford : Rodolfo Dirzo ) ,Donc demain avec pres de 10 milliards d huamains en 2050, et conjugue a l inertie des etats à apporter des solutions, ce rechauffement climatique anthropocène ou pas se conjuguera a ces problemes deja aigus .


    • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 22:13

      @mmbbb :« ce rechauffement climatique anthropocène ou pas se conjuguera a ces problemes ». Tout faux.

      Ce qui est réel est que la pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique s’atténue ; toute la végétation terrestre en profitera. Donc la pédogenèse s’améliorera, donc la retenue des eaux de pluies. Donc le recyclage de ces pluies en humidité atmosphérique, et précipitations sur les reliefs.
      Pas sûr pour autant que la température augmentera ni qu’elle baissera : les facteurs que le GIEC néglige volontairement sont en réalité dominants, et largement imprévisibles.


    • mmbbb 16 août 2017 23:04

      @JC_Lavau le probleme n est pas la : c est la pollution systemique des ecosytemes et la destruction des biotopes, l effondrement des populations animales et vegetales dans les 30 ans a venir .Les scientifiques tirent la sonnette depuis fort longtemps. CO2 ou pas ces problemes deviendront de plus en plus aigus Ce que je regrette est que ce probleme de CO2 est toujours mis en avant alors qu il s agit d un probleme parmi d autres ! Je ne rejette pas vos prises de position a priori Vous ne pouvez pas nier par exemple que l ocean est devenu un cloaca maxima ! Nous arrivons pas a modeliser correctement le climat , je vous défie de modeliser la croissance d une foret en entrant tous les parametres c est impossible En 2000 il eut une entreprise americaine finançant un projet Sphère 2 000 . Les « spheronautes » enfermes devaient vivre pendant 1 an dans cette sphere en se nourrissant de leurs produits . Au bout de quelques semaines l experience prit fin . Un escargot se developpa et devint envahissant , les scientifiques n avaient pas pris aussi suffisant en compte l activite microbienne des sols . La nature est beaucoup plus complique que ce nous croyons . Nous avons un déterminisme réducteur du fonctionnement des ecosytemes Moi je suis encore d une generation intermediaire ,Ce seront les generations futures qui vivront ces changements profonds . La question : vivront ils ( vos enfants petits enfants ) dans un environnement viable ? 


    • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 23:34

      @mmbbb. Le CO_2 n’est pas un problème, mais une solution. L’escroquerie dominante a toujours grand prise sur vous.

      Le climat n’est pas un problème dont nous ayons les clés, ni même un problème tout court tant qu’il ne se refroidit pas. Sous le mini-âge glaciaire, les règnes de Louis XIII et de Louis XIV furent atroces pour les paysans et les pauvres.
       
      Alors laissez tomber ces trucs de la propagande hégémonique, et concentrez-vous sur les vrais problèmes. Ils ne manquent pas.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 2017 08:02

      mmbbb me jetait dernièrement ce lien à la figure :
      @mmbbb : « Il vise, par ailleurs, à faire avancer les connaissances scientifiques sur le carbone forestier ».http://www.ffem.fr/accueil-FFEM/News-medias/Videos/projects/madagascar-programme-holistique-de-conservation-des-forets_1 
       

      Très léger détail : les végétaux n’absorbent pas d’hydrates de carbone par les racines.
       
      Les champignons par leurs membranes si, et ils les oxydent grâce au dioxygène atmosphérique.
       
      Les champignons font partie de la faune et microflore qui minéralise les débris végétaux en litière. Parmi ces minéraux libérés, le dioxyde de carbone atmosphérique dans le sous-bois, qui ensuite est absorbé par les feuilles via leurs stomates, pour être recyclé par voie photosynthétique.
       
      C’est à ce genre d’inexactitudes grossières que l’on voit que ce genre de média se contrefout de la réalité ni de la méthode scientifique, ne s’occupe que de politique et de subventions.
       
      Pas de molécules organiques dans les sols ? Mais si ! Les acides fulviques qui attaquent la roche du sous-sol, les macromolécules humiques, notamment celles qui sont passées par le système digestif des lombrics, et les complexes argilo-humiques. Les beaux et les plus célèbres sont ceux des tchérnozioms.
       
      Tous ces polymères humiques sont d’excellents échangeurs d’anions et de cations, et rétenteurs d’eau, pas de sol performant sans eux.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 2017 18:23

      @bibou1324. Dix-sept jours plus tard, jamais bibou1324 n’a justifié par des faits expérimentaux ses affirmations délirantes empruntées à la propagande carbocentrique.

      http://www.agoravox.fr/commentaire4965257


    • Daniel Roux Daniel Roux 16 août 2017 10:41

      L’auteur exprime une opinion fondée sur des calculs arithmétiques que chacun est à même de vérifier, hypothèses et conclusions.

      Prétendre que l’homme " peut disparaître, comme autrefois les dinosaures, sans créer des dommages collatéraux. L’écosystème n’en serait nullement perturbé."

      est exagéré.

      L’écosystème c’est de l’écologie. La disparition accélérée de la bio diversité, c’est à dire en claire l’élimination massive d’espèces animales et végétales, par les hommes, n’est pas un simple dommage collatéral.

      Il en est de même pour l’empoisonnement incontestable de l’eau, de l’air et des terres par les mêmes.

      A cette aune, rien n’a d’importance puisque la vie sur terre peut se réduire aux micro-organismes comme pendant les 3 premiers milliards d’années.

      L’article suivant, de haute qualité, d’un excellent auteur, remettra les pendules à l’heure.

      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/quotas-et-taxe-carbone-pour-le-67035


      • barbarossa 16 août 2017 11:35

        @Daniel Roux
        Bonjour,et merci pour votre intérêt. J’apprécie énormément.

        L’article, que vous indiquez, excellent et bien documenté corrobore mes propos.

        Par ailleurs il y a une notion que j’ai voulu expliquer et qui visiblement passe mal : la différence entre environnement, c’est à dire le milieu dans lequel on vit et auquel on peut infliger des dégâts - comme vous dites empoissonnement de l’eau, de l’air et des terres et autres - et les forces de la nature qui nous imposent leurs lois et envers lesquelles nous sommes, et nous serons toujours impuissants.
        C’est sur cette amalgame qu’on a construit les bases du mensonge : puisque nous pouvons polluer l’air, l’eau, les terres, nous sommes aussi capable d’influencer le climat. Il y a là une nuance de taille mais pas immédiatement perceptible.

        Si l’homme disparaissait de la terre, elle s’en remettrait soyez en sûr.

      • Daniel Roux Daniel Roux 16 août 2017 15:06

        @barbarossa

        La phrase citée évoque l’écosystème. C’est ce que je commente.

        Si l’homme disparaissait de la Terre, l’écosystème s’en porterait beaucoup mieux et la vie exploserait de nouveau.

        D’un autre côté si nous savons que la vie existe sur terre, nous n’avons aucune preuve qu’elle existe ailleurs. La disparition de la vie sur terre serait peut-être la disparition de la vie tout court.

        L’homme porte donc un lourde responsabilité philosophique.

        Ce qui est paradoxale est que seul l’homme est en mesure de s’émouvoir de ce qui est.

        A part lui, qui cela intéresse t-il qu’il y ait quelque chose - l’Univers - plutôt que rien - le Néant ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:36

        @Daniel Roux. Très léger détail : ton ignorance en sciences fait de toi le gogo parfait pour la propagande hégémonique.


      • mmbbb 16 août 2017 23:20

        @barbarossa il est evident qu une forte éruption volcanique comme celle du Laki en 1 783 mettrait un terme a ce debat GIEC anti GIEC concernant les effets du CO2 et surtout ses causes . En l occurrence il s agirait du SO 2. .Désormais l Europe ayant une forte concentration humaine les dégats seraient ravageurs et immédiats . Nous apprendrions certainement et rapidement l art de la consommation utile .


      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 23:35

        @mmbbb. Tu n’as oublié que le fluor, F_2.


      • mmbbb 16 août 2017 23:47

        @JC_Lavau et d autres trucs je n ai pas tout en tete .


      • francois 16 août 2017 11:15

        encore ue article compotiste d’un septique. Il suffit pourtant de regarder en arrière, de lire un discour de L Johnson en 1965 pour ce rendre compte que tout était su depuis le début des années 60.

        On nous a caché sciament le changement de climat à venir. Là est le complot.


        • baldis30 16 août 2017 14:26

          @francois
          bonjour,

          « encore ue article compotiste d’un septique »

           au moins étant « septique » il ne risque pas de vous contaminer ... ;


        • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:40

          @francois.  LBJ, le grand physicien de l’atmosphère, le grand océanographe, le grand vulcanologue, le grand physiologiste du règne végétal, le grand pédologue, le grand sédimentologiste, le grand paléoclimatologue, et j’en passe...

          Lui au moins comprenait sûrement un traître mot à ce qu’il dégoisait.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 18:40

          @francois
          Vous avez raison ! Dans les années 70, les climatologues annonçaient un refroidissement de la planète ... .
          C’était avant le GIEC financé par la mère Tchatcher !


          Alors, réchauffement ou refroidissement ? Allez savoir !
          Les médias deviennent prudents, ils parlent « de changement climatique »...
          Et comme des changements climatiques, la terre n’a connu que ça ... , nous v’là bien avancés ...


        • mmbbb 16 août 2017 23:38

          @Fifi Brind_acier et oui vous ouvrez une porte ouverte ! mais il me semble tout de meme c est la rapidite de phénomene qui importe. Votre schéma a une echelle de 11 000 années  ! Il aurait fallu donner une autre echelle non ? Comme l a dit ce scientifique de renom Allegre, l homme a toujours su s ’adapter, certes ,Mais il oublie tout de meme que nous sommes 7 milliards, donc on ne reglera pas ce probleme comme dans les siecles precedents ou l humanite comptait quelques millions d habitants ( a peine 2 milliards lorsque Levis Strauss naquit ) .Moi je suis un sot et je m en contrefouds de recevoir des quolibets mais je m en tape completement quoique je reponds aussi Ces scientifiques si brillants affirmant sans coup férir des arguments a l emporte piece alors la je tire ma reverence. Chapeau C est Poutine qui va recevoir ses migrants climatiques puisque la Russie est le plus vaste pays Je doute ! 


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 août 2017 07:03

          @mmbbb
          Vous ne m’aidez pas ..., ça se réchauffe ou ça refroidit ??


        • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2017 09:35

          @Fifi Brind_acier. La réplique est géniale.

           smiley
           
          Ces télévidiots sont dressés depuis l’enfance à ne raisonner qu’à l’émotion et à l’insulte. Ils sont nuls et en grand pétard dès que les circonstances demandent un minimum d’esprit analytique. Là ils sont prêts à tuer, pour éradiquer tout esprit analytique, qui fait tant d’ombrage à leur idiotie télécommandée. Ils ne seront jamais adultes.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 août 2017 20:10

          @JC_Lavau
          Ma foi, je n’ai pas vos connaissances scientifiques, mais j’essaye d’être logique.
          Si les scientifiques nous annoncent un refroidissement, et 10 ans après, un réchauffement, c’est qu’ils se sont gourés quelque part ... Il ne s’agit pas de modifications à la marge, mais d’un virage à 180° ! La question est de savoir quand ils mentent ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2017 21:25

          @Fifi Brind_acier. Ce qui est toujours accessible au grand public, c’est d’apprécier la moralité et la déontologie. Toujours valides, les critères donnés par Mario Bunge pour démarquer la science de la pseudo science, première version en anglais en 1982, version française à 
           http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article695


           Le grand public peut apprécier leur attitude devant l’opposition, devant les preuves de leurs erreurs, voire pis, de leurs tricheries. 
           
          Les flots d’insultes de Bard, Delaygue, Pierrehumbert, etc. contre Vincent Courtillot sont un symptôme sans appel : ils sont paranoïaques parce qu’ils ont énormément d’inavouable à celer.
           
           Voir aussi les menaces directes par Marc Dubois dit « mad » contre celui qu’il présumait être Sylvain Delzon : 
          Vous trouverez sur mes forums et sur mon site personnel ma lettre ouverte à Sylvain Delzon, à qui Marc Dubois adressait à l’aveuglette des menaces inadmissibles :
          « 1) soit tu es Sylvain Delzon, auquel cas tu as cosigné plusieurs articles mentionnant explicitement la réalité du changement climatique actuel, et dans ce cas, je trouve que tu envoies des messages contradictoires sur le forum en donnant des exemples stupides qui font passer les climatologues pour des clowns. Ce serait soit maladroit, soit irresponsable, et en tous cas peu digne d’un chercheur ... »
          Fin de citation.
          Militant, Marc Dubois n’en a rien à foutre de l’exactitude scientifique, seule compte pour lui l’efficacité médiatique de la propagande R.C.A.
          Lien :
          http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,61332.0.html
          Comme à la Légion Etrangère : « V’z’avez signé ! ».
          Ou chantage façon Mafia ou manipulation de traîtres : « Ah mais maintenant que tu as touché l’argent du R.C.A., il est trop tard pour reculer ! Tu es compromis jusqu’à l’os ! Ta seule issue est de fuir en avant avec nous, sous notre direction ! »

        • HELIOS HELIOS 16 août 2017 11:42

          allez, juste une question pour ceux qui voient avec le CO2 (et donc les activité humaine) le rechauffement climatique du a l’effet de serre :


          Quelle temperature ferait il s’il n’y avait QUE du CO2 dans l’atmosphere ?

          et avec cela, une image : vous avez soif, vous remplissez completement un verre d’eau de 25cc (une biere) pour le boire... vous buvez !
          mais vous avez trop soif, alors, avant de boire vous en voulez plus, vous versez de l’eau, encore et encore dans un verre qui déborde et vous buvez ! combien ? 25 cc evidement, c’est a dire rien de plus, l’exces d’eau s’est répandu ailleurs et sert a autre chose.

          L’atmosphere c’est pareil, pour le CO2, le verre est plein, vous pouvez bruler tout ce qui est possible, la temperature dûe au CO2 ne s’elevera pas plus. 
          Seule l’elimination des arbres et une couche d’huile sur toutes les mers et les oceans, filtrant les UV peut diminuer l’efficacité des absorbeurs de carbone et provoquer quelques tres tres faibles variations dans le taux ce CO2, même si ceux-ci est cumulé avec les masses de petrole utilisé pour la combustion (transport, chauffage). tout cela c’est l’activité humaine directe et indirecte.

          Le rechauffement de la planete ne provient pas de l’efficacité de l’effet de serre, quelle que soit sa composition, mais des apports energetiques.... surtout par les mouvements telluriques et les apports solaires dans une moindre proportion.

          Quand aux effet catastrophiques - secheresse, innondation - il s’agit de phenomenes meteorologiques, et non pas climatiques, perturbant tres momentanement la stabilité qu’on croit acquise lorsqu’on ne regarde pas la réalité sur une echelle de temps suffisante. Par exemple, la tendance au rechauffement climatique de l’Afrique, a commencé il y a plus de 10 000 ans lorsque elle est passé de foret primaire au desert que nous connaissons actuellement. Y avait il pas assez ou trop de CO2 il y a 10 000 ans ?

          S’il fallait maitriser quelque chose, c’est la pollution que nous infligeons a notre planete.... je ne vous citerai pas les origines de cette pollution, vous les connaissez tous.
          Le reste, c’est de la basse politique... nous n’allons pas laisser la piétaille profiter de tout,non ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 2017 05:58

            @Alcon. Nul de chez nul, Alcon a encore oublié et Mars, et la compression adiabatique !


          • adrien50 adrien50 18 août 2017 15:16

            @Alcyon
            Désolé de vous faire redescendre sur Terre, mais ici sur Agoravox ce n’est pas vous qui décidez si un commentaire est oui ou non nul et non avenu.
            D’ailleurs si on suit votre logique, votre commentaire n’explique rien du tout, ne fournit aucun chiffre aucune équation. Il est donc selon votre propre délire nul et non avenu.


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 28 août 2017 14:11

            @Alcyon
            pour doubler le CO2, il faudrait que la nature se laisse faire ou que tu réchauffe les océans qui le stocke à raison de 3 kg par m3 à 4° !



            par contre si tu réfléchis, la transformation « C+O2 => CO2+chaleur » étant réversible, le CO2 ajouté va vite être retransformé par photosynthèse en refroidissant la planète !


            mais si la nature peut dissocier une molécule de CO2 par photosynthèse en lui fournissant de l’énergie (donc refroidissant la planète) elle ne sait pas reconstituer une molécule d’U235 dont l’énergie de fission est disséminée sur la planète où elle est piégée par les nuages car pour 1° d’augmentation de température, le rayonnement augmente de 1,4% mais le taux d’humidité de l’air de 6% au sol donc les nuages, sur une planète recouverte à 75% d’eau !

            et si tu n’es pas convaincu, tu peux vérifier que l’énergie nucléaire primaire suffit à réchauffer l’atmosphère de 0,02° par an (3300 TWh électrique*4 (rendement pourri du nuc) surface de la terre .. et 1,25 kWh par m2 pour chauffer au sol de 1°, avec ton bepc ça doit le faire !

          • Homme de Boutx Homme de Boutx 30 août 2017 18:51

            @Alcyon
            t’as encore oublié tes devoirs de vacances et tu veux faire professeur ! le foot, c’est à la mode et comme tu renvoie bien les balles..


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 1er septembre 2017 13:30

            @Alcyon
            ça t’inquiète pas la perte de 2 pts de QI... il est vrai que maintenant les jeunes croient tout savoir du moment que c’est écrit sur le portable c’est forcément que c’est vrai !



            et il y a ce cours obligatoire par cea.fr « l’esprit de serre du CO2 et pas du nucléaire »



          • Homme de Boutx Homme de Boutx 3 septembre 2017 15:43

            @Alcyon
            donc tu persiste à mélanger l’albédo de la terre et celui des nuages... et à faire croire que la terre sans atmosphère pourrait se stabiliser à -17° en omettant qu’elle est composée de 75% d’océan gelant au mieux à -2 et donc avec un albédo plus proche de 0.4 que de 0,7..


            souviens-toi aussi, avant d’apprendre des conneries à nos enfants, que :

            la photosynthèse est une réaction endothermique, l’inverse de la combustion d’origine du CO2 et qui, par conséquent, refroidit l’atmosphère

            PAR CONTRE 

            la fission est une réaction exothermique irréversible ! et cette chaleur est piégée sur terre par interposition des nuages qui créent un réel effet de serre incomparable par rapport à celui supposé du CO2 voire H2O gazeux !


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 4 septembre 2017 14:42

            @Alcyon
            devrait se relire « le professeur » avant de publier des c..es !


          • Homme de Boutx Homme de Boutx 4 septembre 2017 21:49

            @Alcyon
            alcyon entre corbeau et vautour... « le professeur » qui se permet tous les écarts sous couvert d’anonymat... peut-être que si l’éducation nationale tombait sur ces écrits, elle hésiterait à lui confier nos enfants !


          • barbarossa 16 août 2017 11:54
            Manifestement je manque de formation de pédagogue.

            J’ai écrit :

            On n’était plus dans les conséquences ordinaires d’une action banalement irresponsable (pollution de rivière, océan, air, déforestations sauvages) ou d’aménagement (percement d’un tunnel ou d’un canal, aplanissement d’une colline, construction d’un pont, autoroute, chemin de fer ou autre) mais bel et bien dans le domaine du contrôle climatique de la planète.

            Il y a une notion que j’ai voulu expliquer par là et qui visiblement passe mal : 
            la différence entre environnement, c’est à dire le milieu dans lequel on vit et auquel on peut infliger des dégâts - empoissonnement de l’eau, de l’air et des terres et autres - et les forces de la nature qui nous imposent leurs lois et envers lesquelles nous sommes, et nous serons toujours impuissants.
            C’est sur cette amalgame qu’on a construit les bases du mensonge : puisque nous pouvons polluer l’air, l’eau, les terres, nous sommes aussi capable d’influencer le climat. 
            Il y a là une nuance de taille mais pas immédiatement perceptible.

            Par ailleurs je n’ai pas affirmé que l’activité du soleil avait augmenté, juste dit que le soleil déterminait la température de la terre.

            Et cette température peut augmenter même si les émissions du soleil diminuaient. Comment ? 
            L’eau recouvre la plus grande partie de la terre. Chauffée par le soleil elle s’évapore ce qui donne les nuages. Qui se transforment en pluie.
             Plus le soleil chauffe, plus il y aura de l’évaporation d’eau, plus il y aura de pluie - et vice versa. 
            La sécheresse est induite par un manque de pluie donc de nuages.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 18:52

              @barbarossa
              La sécheresse est induite par un manque de pluie donc de nuages.

              Il y a en même temps des pluies dévastatrices un peu partout... Comme j’ai un peu l’esprit de contradiction et que les médias ne fatiguent avec leur sècheresse, j’ai noté ce qui s’est passé cet été :

              - violents orages en Turquie.

              - au Maroc, le désert reverdit.

              - pluie et grêle, un été pourri en Chine.

              - pluies diluviennes au Japon

              - été sous la neige en Russie

              - neige dans les Pyrénées en août


              Alors, ça se réchauffe, ou ça refroidi ?? Allez savoir ....

            • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 19:05

              @Fifi Brind_acier. Halte-là ma soeur ! Tout ceci sent le libertinage !

              Tu perturbes le saint Djihad !
              Au nom du Saint-Office, je t’adjure d’abjurer tous tes scepticismes impies !
              Sinon au choix, on te brûlera modérément vive, ou on t’égorgera modérément, ou on te décapitera modérément...

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:29

              @JC_Lavau
              « Le PDG de Goldman Sachs soutient l’accord de Paris », il ira directement au ciel, celui là !

              C’est pas beau, ça, un banquier soucieux de protéger la planète et l’avenir du genre humain...

              Mais ne rêvons pas, il défend le prix du carbone et le droit à polluer...


            • baldis30 16 août 2017 21:13

              @Fifi Brind_acier, l’auteur, Lavau

              bonsoir à tous les trois
               Comme là, avec l’auteur, Lavau et Fifi brind acier on est entre personnes qui réfléchissent et pour répondre précisément je vous renvoie à une étude publiée chez Dunod en 1857 ayant pour auteur Monsieur de Mardigny et dont le sujet était « les crues de l’Ardèche ».

               Aujourd’hui on dirait que Monsieur de Mardigny était le DDE de l’Ardèche ...Je possède le texte mais parait-il est aussi sur Internet. Je ne l’ai pas recherché ..

              On peut estimer qu’il s’agit de la première étude sérieuse des crues cévenoles et je dirai même fondatrice d’une méthodologie difficilement contestable ...

              Texte assez long dont il ressort que ... les crues de l’Ardèche ont toujours existé et ont été au moins aussi violentes que la dernière sur laquelle l’auteur enquête ... Et que si on en compte davantage c’est que la circulation de l’information est bien meilleure alors qu’auparavant " qui dans le Nord se serait soucié des crues de l’Ardèche - au milieu des guerres et des famines. 

              Le texte a 160 ans ... il n’a pas vieilli ! Et je me suis souvent servi de passages et de réflexions qui y figurent et qui sont toujours d’actualité.

              Comme est toujours d’actualité un article de la gazette de Théophraste Renaudot sur la crue de l’Aude d’Octobre 1632 au cours de laquelle périrent près de 300 personnes de la suite de Louis XIII.... ben quoi ...on va pas s’arrêter à de tels détails .... c’est peut-être le premier reportage journalistique sur une catastrophe ... (autre que les mentions des archives). 


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 août 2017 07:11

              @baldis30
              J’habite en Provence et le climat méditerranéen est ce qu’il a toujours été : chaud en été et des pluies diluviennes au printemps et en automne. Les ruisseaux et les rivières débordent chaque année.


              Nos anciens cultivaient dans les plaines et construisaient les villages sur les hauteurs. Quand il pleuvait, ils restaient chez eux et attendaient que ça passe...

              Aujourd’hui, on construit en plaine et sur les lits secondaires des rivières....


            • jef88 jef88 16 août 2017 12:16

              - A une époque nous avons eu des « pluies acides »
              - Puis un trou dans la « couche d’ozone »
              - ensuite l’ozone est devenue un polluant
              - maintenant pour certains elle est devenue nécessaire
              - On se plaint des émissions de carbone, mais on ne chasse que le diesel (particules fines)
              MORALITÉ !
               La doxa varie suivant les intérêts en jeu .....


              • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 13:00

                @jef88. D’ailleurs si les grandes fusées ont le museau si pointu, c’est pour se faufiler dans les trous de la couche d’ozone.


              • Petit Lait 16 août 2017 13:39

                @jef88
                « - On se plaint des émissions de carbone, mais on ne chasse que le diesel (particules fines) » : justement, c’est parce que l’on a privilégié durant des années la chasse au CO2 que l’on en est là avec le diesel, celui-ci ayant en l’état un meilleure rendement que l’essence, il en faut moins et donc moins de rejet de CO2 pour parcourir le même nombre de kilomètre... A l’époque, vous vous souvenez du « en France, on a pas de pétrole mais on a des idées » ? C’est à cette période que le diesel a été favorisé, non pas pour la chasse au CO2, mais pour sa moindre consommation. Ce qui au final revient au même : moins de carburant = moins de CO2


              • Petit Lait 16 août 2017 13:53

                @jef88
                « - Puis un trou dans la « couche d’ozone »
                - ensuite l’ozone est devenue un polluant »


                L’ozone est un polluant ici, mais en altitude dans l’atmosphère il empêche certains rayonnements solaires de nous atteindre et de nous brûler vif. ça ne semble pas si sorcier que cela à comprendre, si ? 

              • baldis30 16 août 2017 14:28

                @jef88
                bonjour,

                 et on a eu aussi

                - les scoubidous

                - le hula-hoop

                - le compteur bleu ...


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 18:56

                @Petit Lait
                Il me semble que le diesel a été favorisé en France, pour faire plaisir à Peugeot !


              • jef88 jef88 16 août 2017 22:08

                @Petit Lait
                et quelles sont les actions de ce polluant ? ? ? ?


              • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 août 2017 22:21

                @Fifi Brind_acier
                c’était surtout un sous-produit de raffinage comme le fioul domestique... et comme le rendement du moteur diesel est meilleur, moins de conso moins cher...


              • zygzornifle zygzornifle 16 août 2017 12:32

                allez hop une arnaque de plus ..... Et celle la va rapporter des milliards .... et les mesures vont faire passer les pauvres en encore plus pauvres quelle bonne aubaine pour racler encore plus de fric .....


                Moi le réchauffement climatique en tant que retraité sans dentier sous le seuil de pauvreté je l’aime car fera baisser ma note de chauffage et je m’en réjouis ....

                • Petit Lait 16 août 2017 13:55

                  @zygzornifle


                  « Moi le réchauffement climatique en tant que retraité sans dentier sous le seuil de pauvreté je l’aime car fera baisser ma note de chauffage et je m’en réjouis .... » : b’in oui, c’est cohérent avec le comportement de tous ceux de votre génération durant leur vie : dette, pollution.... c’est un bel héritage que vous laisser, tout cela juste pour contenter votre petit égoïsme. 

                • spearit 16 août 2017 14:02

                  @Petit Lait
                  Frustré à vie ???


                • jambon31 16 août 2017 14:32

                  @Petit Lait
                  En plus on vous a même pas appris l’orthographe !


                • Petit Lait 16 août 2017 14:59

                  @jambon31
                  Ni vous la syntaxe.... 


                • zygzornifle zygzornifle 16 août 2017 17:56

                  @Petit Lait
                   
                  b’in oui, c’est cohérent avec le comportement de tous ceux de votre génération durant leur vie : dette, pollution.... c’est un bel héritage que vous laisser, tout cela juste pour contenter votre petit égoïsme. ....


                  Haaa mon petit égoïsme est tellement insignifiant par rapport a celui de nos politiques tout partis confondus et de l’EU , ce sont eux les grands responsables en laissant commercialiser tous ces produits hautement polluants se laissant arroser de pognon par tous les lobbys et les multinationales et ils continuent toujours, s’il y a une responsabilité ce n’est pas parmi le consommateur lambda qui est la première victime de toute cette machination , les gouvernement ont bien étés contents d’engranger des milliards de TVA et ça continue sur tous ces produits dangereux , en 2000 j’ai acheté suivant les conseils éclairés du gouvernement en place une voiture neuve diesel qui a encore sa pastille verte écolo sur le pare-brise qui maintenant est presque montrée du doigt et qui bientôt ne pourra plus traverser une ville , de qui se fiche ton , on est juste des porte feuille sur jambes et des comptes en banque a piller ....  

                • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 12:58

                  Archi-faux, et dicté par la propagande carbocentriste : « Le CO2, lui s’épuise et se recompose en un siècle ».


                  Même wikipedia, même eux reconnaissent que le temps de résidence du CO_2 atmosphérique est de cinq ans. Pas cent ni deux cents.
                  Cela pour la planète entière, tous volcans inclusivement.

                  Pour une forêt en période végétative, la période est inférieure à la journée, comme l’avait déjà prouvé cette thèse suisse de 1938 que j’ai déjà cité ici plusieurs fois dans mes articles. Variations cycliques de la teneur en CO_2 dans la proportion de un à cinq en 24 heures.

                  • barbarossa 16 août 2017 13:45

                    @JC_Lavau

                    Pourriez-vous citer vos sources (un lien) pour ce qui est des 5 ans de résidence atmosphérique du CO2 ? 
                    J’ai toujours vu 100 ans (et même 200, version catastrophe dans des sites écologiques).

                    Même si votre donnée est vraie - et je veux bien vous croire en attendant - les 18 millionièmes dont je parle deviendraient 360 millionièmes. Tout aussi insignifiants. 
                    Et si cette permanence avait la même durée que celle de la vapeur d’eau on tomberait à 11% et les 2% qu’on voudrait réduire pour dans quelques décennies ne représenteraient que 22 millionièmes.
                    Et cela si l’on admet que les GES réchauffent la planète, alors que, à l’analyse des explications, çà semblerait plutôt être le contraire.

                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 15:45

                    @barbarossa : Tu « as toujours vu » à condition de ne regarder que les sites de propagande carbocentriste, genre Manicore. Mais si même Wikipedia laisse en évidence les preuves qu’il s’agit de cinq ans, c’est que vraiment ils étaient encerclés par les faits, et que pour une fois ils ne pouvaient plus se contenter de hurler avec la meute.
                    Citation de http://impostures.deontologic.org/index.php?topic=270.0
                    Il y a donc bien un mécanisme qui assure que l’eau de pluie soit le plus souvent saturée en CO2 quand elle arrive au sol : elle est presque toujours de la neige fondue.

                    120 000 km3 de précipitations font 120 . 1015 litres d’eau.

                    On évalue la charge mondiale de la pluie à 100% de la saturation à 30°C, ce qui est une minoration, vu que le plus gros des pluies sont tropicales, et que durant la descente, ou au moins à l’éclaboussure au sol, une partie du CO2 dissout pourrait se réchapper,
                     soit 1,25 g/l.
                    Il vient 150. 1015 g CO2 descendus avec les pluies. Cent cinquante milliards de tonnes.
                    Il ne reste plus qu’à comparer avec la charge totale de l’atmosphère.
                    Nouveau parcours du combattant pour trouver la donnée...
                    760 Gigatonnes.
                    Soit un temps de résidence moyen de 5 ans.

                    Il y a là un accord excellent avec les résultats d’autres évaluations rassemblées par Tom V. Segalstad :
                    Citation

                    The short atmospheric CO2 lifetime of 5 years means that CO2 quickly is being
                    taken out of the atmospheric reservoir, and that approximately 135 giga-tonnes (about
                    18%) of the atmospheric CO2 pool is exchanged each year. This large and fast natural
                    CO2 cycling flux is far more than the approximately 6 giga-tonnes of carbon in the
                    anthropogenic fossil fuel CO2 now contributed annually to the atmosphere, creating so
                    much political turmoil (Segalstad, 1992 ; 1996).
                    http://www.co2web.info/ESEF3VO2.pdf

                    Eux trouvent 135 Gigatonnes, par des méthodes physiques, aux résultats convergents.
                    Notre évaluation grossière est de 150 Gigatonnes

                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 15:50

                    @JC_Lavau. Les exposants ne passent pas dans les commentaires. Donc lire

                    120 . 10^15 litres d’eau.
                    150. 10^15 g CO_2

                  • Moonlander Moonlander 17 août 2017 11:10

                    @JC_Lavau

                      10 [Alt + 252]=10³

                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 13:02

                    Confusion grave de l’auteur entre la couverture nuageuse, et les gaz à effet de serre : ceux-ci ont des bandes d’absorption dans l’infra-rouge, donc dans la fenêtre spectrale où la Terre rayonne, par ciel clair.


                    Dommage d’apprendre la physique de l’atmosphère dans les bandes dessinées...

                    • barbarossa 16 août 2017 13:50

                      @JC_Lavau
                      Toute source de chaleur émet des infra-rouge, qui par ailleurs n’influencent nullement la température de l’air.

                      et les bandes d’absorption agissent également dans les 2 sens.

                      Question : dans quelle bd avez-vous appris cela ?

                    • francois 16 août 2017 14:05

                      @barbarossa
                      Passez moi l’anti septique, merci


                    • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 15:53

                      @barbarossa. La Terre n’émet que dans l’infra-rouge, vu ses températures de surface.

                      Il suffit de se reporter au diagramme d’émissivité spectrale de la surface solaire, très proche d’un corps noir vers 6000 K.

                    • UnLorrain 16 août 2017 13:06

                      Très bon billet. A diffuser. A retenir.


                      • Petit Lait 16 août 2017 13:47

                        C’est bien joli tout cela, mais : 


                        Réchauffement dû à l’activité humaine ou non, il existe. Alors si l’activité humaine pouvait, à travers ce qui se passe actuellement (COP21 etc etc), le ralentir, pourquoi pas...

                        Ensuite, moins de CO2, c’est moins de carburants fossiles, donc une exploitation prolongée de ceux-ci et globalement moins de pollution, ce qui est positif, non ?

                        Moins de carburants fossiles, c’est de la recherche pour de nouvelles sources d’énergie, que l’on espère moins polluantes. Ce qui ne manquera pas d’amener, pour ceux qui auront pris les devants, des nouveaux business, avec des nouveaux modèles économiques, et donc de nouvelles sources de prospérité pour la population. 

                        Donc cause humaine ou non, la lutte contre le CO2 ne peut amener que du positif à long terme. 

                        Le passé est derrière nous. L’avenir est en train de se dessiner. Que se soit pour de bonne ou de mauvaise raison, la chasse aux CO2 peut aider à rendre cet avenir plus radieux.

                        • barbarossa 16 août 2017 14:03

                          @Petit Lait
                          C’est là toute la question : si l’activité humaine n’est pas responsable du réchauffement comment voulez-vous qu"elle puisse provoquer un refroidissement ?En temps de crise, on a toujours focalisé le regard vers l’ennemi : c’est ainsi qu’on a déclaré de guerres.Aujourd’hui on montre du doigt le CO2, comme hier le CFC, alors qu’il n’y est pour rien.Mais nombreux tombent dans le panneau.Le CO2 c’est ce que nous expirons et que les plantes respirent, en nous rendant de l’oxygène.Qui nous est essentiel.On est 7 milliards d’humains qui élevons 200 milliards d’animaux (essentiellement volailles)
                          Une vache produit dans l’année autant de CO2 qu’une voiture qui roule 15000km.


                        • spearit 16 août 2017 14:07

                          @Petit Lait
                          la chasse aux CO2 peut aider à rendre cet avenir plus radieux...

                          Faut fumer quoi pour penser comme ça ??? du bisounours ???

                          Et la chasse aux cons, ça permet d’améliorer quoi ???


                        • Petit Lait 16 août 2017 14:08

                          @barbarossa
                          Franchement, humain ou pas, je n’en sais rien. Par contre, ce que je sais, c’est que ceux qui sauront tirer parti des ces changements pour évoluer et développer d’autres énergies, sont ceux qui détiendront les clés, comme les pétroliers les ont détenues jusque là. Demain, les pétroliers seront finis. Vous voulez être de quel côté ? Trump entraîne son pays vers le passé des pétroliers. A long terme, c’est un très mauvais calcul, même si ça a payé (par son élection) à court terme. 


                        • Petit Lait 16 août 2017 14:23

                          @spearit
                          B’in je sais pas... exploiter l’énergie solaire par exemple, ça semble pas pire que le pétrole, si ? Vous êtes un peu aigris vous pour agresser pareillement sans énumérer le moindre petit début de raisonnement, non ? 


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:01

                          @Petit Lait
                          Raté, une entreprise espagnole dirigée par un français sait fabriquer du pétrole !
                          Avec des algues + du soleil + du CO2, mais ne le répétez pas, les khmers verts vont en faire une jaunisse ...


                        • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 août 2017 22:09

                          « @Petit Lait
                           »la lutte contre le CO2 ne peut amener que du positif à long terme. « c’est ce que l’on pourrait se dire sauf que les nucléopathes en profitent pour nous imposer plus de nuc et dans ce cas, 1 kWh dans le salon c’est 4 kWh dans la nature pour 1 kWh avec le carbone ! on multiple par 4 la puissance thermique dissipées ce qui se voit sur les évolutions de température pendant la montée en puissance du nucléaire entre les années 70 et 2000.



                          Et plus personne n’est là pour faire constater auxdits nucléopathes que le réchauffement des océans libère du CO2 (rejet thermiques des réacteurs »sans CO2") à raison de 160g par m3 d’eau sur des milliers de m de profondeur.

                        • francois 16 août 2017 14:07

                          Le fond n’est pas loin.


                          • baldis30 16 août 2017 14:21

                            Bonjour,

                            L’article est très bon voire par moment excellent . Il y a quelques approximations sur les chiffres et je ne contesterai pas données numériques de Lavau ...

                             La première des choses c’est de considérer les cycles solaires ... pas le seul cycle solaire d’environ 23 ans qui, pour certains, aurait une relation avec la période de Jupiter ... possible .

                             Mais il y a d’autres cycles solaires et ils ne sont pas mis en évidence aussi facilement que le cycle de 23 ans où l’effet Zeeman permet de voir aisément le basculement.

                             Certains parlent de 80 ans .... une controverse est née à ce sujet alors qu’au contraire des cycles plus longs, de l’ordre de 400 ans et 2300 ans ont été mis en évidence par la teneur des sédiments en Be10 lequel ne peut être synthétisé que par un rayonnement solaire intense ...

                            Autre chose cosmologique d’origine récente et pas encore passée très clairement dans la presse scientifique : la sédimentologie des forages de l’Atlantique tropical qui montre qu’il pourrait y avoir une très bonne corrélation entre la désertification africaine et le premier cycle de Milankovitch ....Là on se trouve avec des cyclicités bien plus longues puisqu’on tourne autour de 23.000 ans .... On n’est plus dans le domaine purement solaire mais dans celui de l’exposition d’une planète, la Terre, dont l’albedo varie par le simple jeu des réflectivités différentes en raison de l’hétérogénéité de la répartition « terre/océan ».

                            Ensuite la circulation océanique ... elle est tributaire de grands détroits parmi lesquels des détroits de faible profondeur ( inférieure à 40 mètres) pouvant être facilement obstrués ou agrandis selon la séismicité locale.  : Behring, La Sonde, Torrès.... auxquels on pourrait ajouter Pas-de-Calais et bien plus difficilement Gibraltar .... Or pour ceux-ci ce qui joue c’est la dynamique interne du globe ( tectonique et volcanisme) et n’a rien à voir avec le Soleil ...

                            Quant au réchauffement des océans il faudrait connaître beaucoup mieux l’activité des dorsales et du volcanisme sous-marin lui-même moins bien connu que le relief de la planète Mars ...

                            N’allons pas plus loin : nous avons déjà plusieurs paramètres indépendants : le Soleil et ses cycles, le premier cycle de Milankovitch et la dynamique interne du globe par plusieurs possibilités ... Donc je renvoie le lecteur curieux à la théorie des catastrophes de Thom ....sans avoir besoin d’invoquer d’autres éléments .... Evidemment lecteur pas curieux s’abstenir ....

                            Comme la discussion promet d’être vive je garde quelques éléments en réserve car ils font appel à des souvenirs très précis de congrès et colloques .... à l’occasion on pourra les ressortir ...

                            Ah dernière chose ... les colloques ou congrès dont je parlerai éventuellement ne se sont pas déroulés ni à Davos, ni à Courchevel, ni à Bali, ni dans un hôtel Sheraton, ni à Acapulco ...


                            • francois 16 août 2017 14:26

                              les cycles solaires, la belle affaire.

                              Toujours pas de source sure ?


                              • baldis30 16 août 2017 14:35

                                @francois
                                bonjour « 

                                 »les cycles solaires, la belle affaire.

                                Toujours pas de source sure ?« 

                                La question met parfaitement en évidence le désintérêt que vous avez pour la chose, car ....

                                 Quand on veut parler climat on commence par lire

                                 »Le Roi Ladurie : Histoire du climat depuis l’an mil" 

                                 Ce n’est effectivement pas du niveau de la semaine de Suzette ou du bulletin paroissial du consistoire de Genève ...


                              • francois 16 août 2017 15:21

                                @baldis30
                                Bonjour,


                              • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:00

                                @francois. Il s’appelle comment déjà ton marchand de choses sûres ?

                                Dans le temps, Henri Tisot nous avait entretenu « d’un quarteron de marchands de chaussures » mais nous avait promis à chaque piéton « un passage clouté individuel et portatif »...

                              • kalagan75 16 août 2017 14:37

                                on dirait du Claude Allègre ...


                                • francois 16 août 2017 15:21

                                  Le Groeland a été vert. Ce n’est pas un scoop.

                                  Le Sahara a été vert. Ce n’est pas un scoop.

                                  En 1976 La France a connu une sécheresse créant le premier impôt sécheresse.

                                  « Le Roi Ladurie : Histoire du climat depuis l’an mil », ou qu’est ce cela aurait donné si l’homme avait la même influence sur le climat qu’’aujourd’hui ?

                                  Où comment des faits locaux deviennt globales par magie.

                                  Donc pas de source, des interprétations que qui a dit à dit à qui aurait pensé que à dit....


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:06

                                    @francois. Les féminazies à Michèle Dayras hurlaient elles aussi qu’aucun fait réel n’était autorisé à troubler le dogme central. Et que par conséquent tous les faits réels étaient disqualifiés d’avance.

                                    D’une secte à l’autre, seul varie le dogme central, mais pas les moeurs sectaires.

                                    Les faits réels sont donc disqualifiés d’avance comme « cas particuliers », « faits locaux », etc.

                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:06

                                    @francois
                                    Les relevés de températures existent seulement depuis la fin du 19e siècle, et encore pas partout, ni dans les océans, ni dans les couches de l’atmosphère...

                                    Mais vous allez sûrement nous expliquer les causes des variations climatiques avant le 19e siècle !

                                    J’attends avec impatience vos explications pour le réchauffement de la période romaine ou du Moyen âge, par exemple.... 


                                  • baldis30 17 août 2017 08:43

                                    @Fifi Brind_acier
                                    bonjour,

                                    pour le réchauffement climatique du Moyen Âge c’est simple : c’est la chaleur des bûchers sur lesquels brûlèrent les hérétiques qui en est la cause ... smiley)

                                    Et c’est le même processus que les tenants du RCA voudraient appliquer aux climato-sceptiques pas aseptisés pour justifier leurs lubies . smiley smiley


                                  • hervepasgrave hervepasgrave 16 août 2017 15:46

                                    Bonjour,
                                    C’est bien de rappeler que nous ne sommes rien,« mais ,alors rien du tout » C’est comme tout ce qui est dit polluant.
                                    Polluant,pas bio etc.Il ne faudrait pas oublier que tout vient de la terre et que si nous nous pourrissons l’existence avec notre petit laboratoire de chimie,ce n’est pas grave au niveau de notre planète ;elle continuera son cycle.
                                    Prendre Orwell en permanence comme exemple certes,pourquoi pas ! Mais il faudrait faire une mise à jour spéculative .Car si tout cela ne sert qu’a faire du fric ,pas que ! .
                                    Cela sert au pouvoir sur l’ensemble de l’humanité :« un pouvoir absolu » et une recherche de dépopulation.
                                    Peut-être travaillent-ils pour que les gens désertent les iles lointaines et que eux,les quelques élus choisi se fassent des abris inatteignables ? Loin du monde ,avec des armadas pour les protéger  ? Après il suffit de créer le chaos.Cela commence a y ressembler beaucoup .La seule chose a retenir, c’est que tout est fait pour que cela soit le bordel général.D’un côté la mode du bio,du naturel ,du retour aux sources c’est bien ! Sur le papier car plus certainement ,la majorité n’a pas les moyens de s’auto-suffire.Et qu’avec les jouets chimiques dispersables dans l’atmosphère c’est encore pire peut-être.Il n’y a plus d’endroit ou le commun des mortels n’est à l’abri aujourd’hui.
                                    Et pour mémoire le climat change ,oui !,mais c’est surtout un manque de mémoire de tout le monde.La mémoire n’excède pas l’année et qui sait moins encore.Là en période d’incendie dans le sud ,c’est comme si cela était exceptionnel ??? c’est habituel tout comme les catastrophes ?A la différence,c’est que nous sommes submergé de données,alors cela parait effrayant. C’est comme pour les crimes et autres événements qui restaient à l’échelle local.Maintenant un pet de travers a l’autre bout du monde et c’est l’histoire du siècle .il suffit de faire l’addition ou de cumuler le tout et alors,cela devient terrible. Il faut remettre d’urgence les pieds sur terre.et puis , cela se réchauffe ?! ah ! rien de nouveau non plus.Avant les vignes étaient mûres en Normandie avant les pays de Loire par exemple.Alors,alors,cestpasgrave



                                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:18

                                        @francois. LBJ, le grand physicien de l’atmosphère, le grand océanographe, le grand vulcanologue, le grand physiologiste du règne végétal, le grand pédologue, le grand sédimentologiste, le grand paléoclimatologue, et j’en passe...

                                        On avait déjà Bill Gates, le grand mathématicien, qui promet des progrès dans la factorisation des grands nombres premiers.
                                        Michel Barnier, le grand tectonicien, qui explique les tremblements de Terre « par le réchauffement climatique »...
                                         
                                        Remarque déjà avant toi le Saint Office arrêtait, condamnait et brûlait ceux qui, à ses yeux, « propageaient des doctrines fausses », c’est à dire en désaccord avec la papauté.
                                        Et quelques degrés plus à l’est et au sud, ils décapitent ceux qui ne croivent pas trop aux dogmes de la secte localement hégémonique.

                                      • francois 16 août 2017 16:22

                                        @JC_Lavau

                                        vous oubliez Lavau et le blabla mais des faits authentifiables, zéro.

                                        Mais quand on est en manque de reconnaissance, il est préférable d’avoir tord tout seul que raison avec les autres.


                                      • francois 16 août 2017 16:26

                                        @JC_Lavau
                                        « Remarque déjà avant toi le Saint Office arrêtait, condamnait et brûlait ceux qui, à ses yeux, « propageaient des doctrines fausses », c’est à dire en désaccord avec la papauté. »

                                        Tu n’as pas encore à l’état de merguez que je sache, juste ridicule et dans l’emphase arrogante des incompétents.


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 16:30

                                        @francois. Je sais combien tu déplores qu’aucune des précédentes tentatives d’assassinat n’ait encore réussi.
                                        Sans mentir, nous admirons ton élévation morale.


                                      • francois 16 août 2017 17:16

                                        @JC_Lavau

                                        Soral t’en veut, incroyable.


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 17:24

                                        @francois. Tiens ? Une diffamation ? Je devrais signaler au procureur.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:09

                                        @francois
                                        Il n’y a jamais eu aussi peu de CO2 dans l’atmosphère, étonnant, non ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 19:28

                                        @Fifi Brind_acier. Il n’y en a si peu, voire encore moins, que dans les périodes avec glaciations, c’est à dire quand le Système Solaire traverse un bras galactique. La fois précédente c’était fin Carbonifère, début Permien. L’existant, qui dure peut-être depuis le Messinien, plus sûrement depuis le Pliocène, a vu la multiplication des plantes à filière C4, et à filière CAM ; au prix d’une demande accrue en ensoleillement, la filière C4 permet de faire face simultanément à la sécheresse et à la pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique. Réinventée plusieurs dizaines de fois, elle n’existe que chez des plantes herbacées, à courte génération.

                                        Il a été mis en évidence d’après les dents, que nos ancêtres des savanes africaines ont consommé des plantes en C4, alors que les ancêtres des pongidés sont restés en milieux forestiers et n’ont consommé que des plantes en C3. 98 % des espèces terrestres sont restées sur la filière C3, très demandeuses en teneur de CO_2 atmosphérique.

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:33

                                        @JC_Lavau
                                        Je ne comprends pas tout ce que vous expliquez en termes scientifiques. Vous ne pourriez pas nous faire un topo sur le cycle du carbone pour les nuls ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 2017 19:51

                                        @Fifi Brind_acier. J’ai déjà fait des articles ici, au long des trois dernières années.

                                        Et je n’aime pas rabâcher. Regardez déjà le dernier, qui a les liens suffisants sur les précédents.
                                        De plus je fais ce que les autres ne savent pas faire, pas ce que tous peuvent faire.
                                         
                                        Ces derniers temps je me suis surtout intéressé à l’érosion chimique des continents, qui évidemment croît avec la teneur en CO_2 des pluies, et avec la couverture végétale. Un fait qui ruine toute la propagande à « acidification des océans ». Les rivières n’amènent de cations aux océans qu’en balance avec les anions. Il y a quand même une règle d’électroneutralité que tout électrochimiste apprend à l’école, mais que le GIEC viole violemment.

                                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tiens-il-y-avait-des-changements-195314


                                      • hervepasgrave hervepasgrave 16 août 2017 20:38

                                        @francois
                                        Bonsoir, vous êtes des rigolos .Il est facile de trouver des exemples qui n’en sont pas. Bizarrement ceux qui en parle avec des preuves ,ils ne sont pas présenté ? Hum ! mais vous savez profiter de cette masse considérable de gens qui ne s’intéresse a rien.cela changera a un moment ou à un autre, le poids sera trop lourd a supporter . Ce n’est pas tant ma mémoire qui importe c’est que je fais l’effort de collecter les informations et même si je ne suis pas culturé ,comme disent les jeunes.Je comprends très bien les choses.S’il fallait que j’écoute ce qui se dit ,je ressemblerai a vos moutons. La seule chose que je regretterais c’est de voir comment les faits de la période de ma vie ,seront retranscrit dans l’avenir ? Je ne prône pas le jeunisme en vogue (vendu),mais c’est bien un regret.cestpasgrave


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 2017 21:04

                                        @francois. Comment « Soral » est entré dans ton délire ?


                                      • francois 16 août 2017 17:15

                                        Ca sent le surmenage !


                                        • SPQR complotiste chasseur de comploteur... SPQR Sono Pazzi Questi Romani 16 août 2017 17:31

                                          Un simple exemple de la perversité intellectuelle :
                                          A Paris, manger des avocats « bio » origine du Pérou, d’Afrique, d’Israel..... L’emprunte carbone de ce genre de fruit est fortement imbibée de Kérosène ....n’est ce pas Mm Hidalgo-golgol ...

                                          .Vous videz du Kérosène sur votre terrain, le terrain est définitivement désherbé pour plusieurs années.

                                          Tout ce qui touche à l’écologie politique est une ESCROQUERIE gigantesque. 


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2017 19:18

                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                            Mondialisation des échanges oblige, la COP21 ne concerne pas les transports, ni aériens, ni les camions, ni les bateaux porte conteneurs ... , faut pas rigoler avec les choses sérieuses !


                                            D’ailleurs nos z’écolos réchauffistes se gardent bien de demander la relocalisation des industries en France. La pollution de l’air et de l’eau, c’est bon pour les chinois, et le bilan carbone des bateaux porte conteneurs n’est jamais abordé....

                                          • barbarossa 18 août 2017 10:24

                                            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani


                                            Lorsqu’au cours de mon adolescence on m’avait envoyé quelque temps dans un internat à Rome on disait « Sono Porci Questi Romani » smiley 
                                            Je suppose que depuis une fée Carabosse a transformé ces Porci (cochons) en Pazzi ’(fous).
                                            C’est le progrès !!!
                                            Ou alors c’est le langage politiquement correct qui a passé par là, celui qui fait d’un sourd un malentendant, d’un aveugle un mal-voyant, du balayeur communal un technicien de surface, d’une bonne à tout faire une employée polyvalente et d’un maniaco-dépressif un bipolaire.
                                            Et je rêve de trouver quelqu’un de bien inspiré qui puisse adoucir de la sorte les termes de « obsédé sexuel » et « vieux vicieux » qui traduisent mon masculin intérêt pour le sexe et les jeunes personnes.
                                            On l’a bien fait pour les femmes : obsédé sexuel se traduit par nymphomane et vieux vicieux par femme cougar.. C’est tellement plus poétique !!!!

                                          • JC_Lavau JC_Lavau 18 août 2017 10:27

                                            @barbarossa. Bah non ! C’est la devise d’Obélix qui est traduite là : "Ils sont fous ces romains !


                                          • barbarossa 18 août 2017 12:26

                                            @JC_Lavau
                                            Ah bon, c’est donc Goscinny et Uderzo smiley 

                                            Moi qui pensai que Carabosse avait défait le travail de Circé, celle qui avait aussi transformé les argonautes ivres (donc un peu fous) en porcs !!!
                                            Qu’elle est vaste mon ignorance !!!!


                                          • Montagnais Montagnais 16 août 2017 19:15

                                            Bel article, beaux commentaires


                                            Nique ta mère est sommes-toutes assez conventionnel
                                            Nique ton père serait plus rebelle

                                            Mais nique mon air ! là ! comme décrit ! j’irai me plaindre aux verts

                                            Et là ça va chier .. 

                                            NB1 : pas 7 milliards Barbarossa, pas 7 .. 10 déjà - y’a pas de recensement en Chine, en Inde, en Afrique, ailleurs .... Même la France sait pas où elle en est . 10 milliards on est

                                            NB2 : SPQR a raison : 

                                            « Tout ce qui touche à l’écologie politique est une ESCROQUERIE gigantesque. » 

                                            Et ce qu’on voit marqué, B. .... I ! .. O B.I.O. c’est tout pareil. On préfère « Nature », les oeufs au cul des poules de ma grand-mère, le pinard de mon grand-père, les pommes-de-terre de Bébert, juste le champ à côté

                                            NB3 : vous voulez une source sérieuse ? Là ! ici on chique pas

                                            SecretNews ..... tout vérifié. La seule info Kachère, Hallal, BIO ! Stipendiée, mais à coup de paypal à 10 Euros. Sportule

                                            Remarquez, je fais pas de réclame, vous ferez bien comme vous voudrez

                                            Bonne continuation Barbarossa.

                                            • baldis30 16 août 2017 21:22

                                              Bonsoir,

                                              Pour donner quelques renseignements de plus je signale que l’ouvrage de Le Roy Ladurie « Histoire du climat depuis l’an mil » existe d en deux tomes dans la collection « Champs » de chez Flammarion ( format « quasi-de-poche »).

                                              La méthodologie est celle de l’Ecole des Archives fondée par Lucien Febvre et quelques autres : elle est reconnue dans le monde entier .. sauf par quelques géniaux petits inventeurs.... et de nombreux journalistes dont celui qui officie tous les jours vers midi sur France-Inter et qui aurait un grand besoin de s’instruire ....

                                              Au sujet de la multiplicité des cycles solaires et pour que cela reste accessible il y a eu un article de Michel Magny il y a quelques années soit dans PLS soit dans la Recherche. C’est un portail possible ....


                                              • BA 17 août 2017 08:37

                                                Le réchauffement climatique s’accélère.


                                                Cet été, nous avons appris trois informations essentielles :


                                                Jeudi 3 août 2017 :


                                                Climat : une partie de l’Asie bientôt inhabitable.


                                                Une étude montre que le réchauffement climatique risque de rendre inhabitable l’Asie du Sud-Est. Un cinquième de la population mondiale y vit.


                                                Une chaleur si moite, si étouffante qu’il sera impossible d’y survivre sans protection. C’est ce qui attend le sud de l’Asie d’ici 2100 si rien n’est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon une étude réalisée par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université Loyola Marymount à Los Angeles.


                                                http://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/climat-une-partie-de-l-asie-bientot-inhabitable_2312093.html


                                                Jeudi 10 août 2017 :


                                                Depuis 1880 et le début des relevés de températures, il n’a jamais fait aussi chaud sur Terre qu’en 2016, selon un rapport publié jeudi.


                                                Sale temps pour la planète. Le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris était déjà une mauvaise nouvelle. Le dernier rapport annuel sur l’état du climat, publié jeudi 10 août par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et l’American Meteorological Society (AMS), alourdit un peu plus le bilan. Les températures et les émissions de gaz à effets de serre ont atteint des niveaux sans précédent en 2016, selon ce document de 300 pages (en anglais) auquel ont contribué près de 500 scientifiques de plus de 60 pays. Le document pointe aussi la montée du niveau des océans.


                                                Depuis 1880 et le début des relevés de températures, il n’a jamais fait aussi chaud sur Terre qu’en 2016. Les scientifiques citent le cas de l’Inde, qui a connu une vague de chaleur sans précédent avec un mercure affichant plus de 44 °C pendant une semaine.


                                                http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-2016-une-annee-dans-le-rouge-pour-le-climat_2323591.html


                                                Mercredi 16 août 2017 :


                                                En proie aux flammes, le Groenland devient l’emblème du réchauffement climatique.


                                                Record de chaleur en juillet et feux de grande ampleur dans la toundra, la partie du Groenland située au-dessus du cercle polaire est devenue une zone à risque pour les incendies.


                                                Le Groenland est-il en train de devenir le symbole des catastrophes imputées au réchauffement climatique ? Depuis le 31 juillet, une partie du territoire recouverte de toundra est en proie aux flammes, après avoir atteint un record de chaleur en juillet.


                                                Ces incendies de grande ampleur, situés au sud-ouest du pays, mais dans deux zones localisées au-dessus du cercle polaire arctiques, "ne devraient pas cesser dans les prochains jours", estimaient lundi les autorités du Groenland. La police a d’ailleurs déconseillé de circuler dans deux périmètres autour des villes de Nassuttoq et d’Amitsorsuaq, y compris pour la randonnée et la chasse.


                                                Dans l’une des zones touchées de ce territoire autonome du Danemark, il est également interdit de fumer depuis lundi, tant la végétation y est sèche et facilement inflammable. "Beaucoup d’endroits sont très secs et la moindre étincelle ou une négligence liée au tabagisme peut allumer un incendie", a expliqué la municipalité de Qaasuitsup dans un communiqué.


                                                Un climatologue de l’institut météorologique danois, John Cappelen, relevait le 10 août sur Twitter une température de 24,8 degrés Celsius à l’aéroport de Nuuk, la capitale du Groenland.


                                                L’Arctique est particulièrement fragile et menacé par le réchauffement climatique. En 2016, le Groenland a connu ses douze mois les plus chauds depuis le début en 1900 des relevés de températures dans cette région.


                                                Fin juin, une étude britannique a montré que la diminution de la couverture nuageuse pendant les mois d’été avait nettement accéléré la fonte des glaces au Groenland, elle-même responsable de la hausse du niveau des océans.


                                                Sur notre antenne hier, le climatologue Jean Jouzel avait dit craindre une disparition, à très long terme, du Groenland.


                                                Selon une étude de la revue Natural Climate Change publiée en juin dernier, la hausse du niveau des océans prend de la vitesse. Les chercheurs ont ainsi constaté en 2014, que la hausse était supérieure de 50% à celle de 1993. Plus précisément, en 2014, le niveau des océans augmentait d’environ 3,3 mm/an contre 2,2 mm/an en 1993.


                                                Et si la vitesse augmente, c’est en plus grande partie à cause de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland, à l’origine désormais de 25% de la hausse contre 5 % il y a 20 ans.


                                                Il y a un an, le magazine Time publiait une série de photos montrant les changements de paysage du Groenland. La disparition de la glace y est édifiante.


                                                https://www.franceinter.fr/monde/en-proie-aux-flammes-le-groenland-devient-peu-a-peu-le-grand-responsable-de-la-hausse-du-niveau-de-la-mer


                                                D’un point de vue économique et financier :


                                                Les membres du forum de Davos commencent à comprendre que le réchauffement climatique pose quelques petits problèmes.


                                                https://www.weforum.org/agenda/2017/07/these-are-the-economies-that-climate-change-will-hit-hardest



                                                • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2017 09:15

                                                  @BA. Tes « lumières » sont à la hauteur de ta crédulité, de militant incarcéré dans sa secte :

                                                  Jean Jouzel, francetvinfo, franceinter...
                                                  Rassure-toi : certains y gagnent, à télécommander des idiots utiles, des télévidiots.

                                                • Legestr glaz Ar zen 17 août 2017 09:59

                                                  @BA

                                                  Puisque vous parlez du Groenland.

                                                  Il faut s’attarder sur le fait que le Groenland a subi il y a 2 à 10 millions d’années en arrière des périodes de réchauffement. Les hommes n’étaient pas raisonnables en ces temps lointains. Leur activité était néfaste et ils réchauffaient la planète.

                                                  « On sait qu’une partie du Groenland aujourd’hui couverte de glace a perdu ses glaces, probablement à plusieurs reprises dans les 2 à 10 millions d’années précédentes, mais dans quelle proportion et à quelle vitesse, ceci fait encore l’objet d’études. Depuis la fin du XXème siècle, les carottages profonds commencent à éclairer l’histoire paléoclimatique de cette région27. »


                                                • barbarossa 18 août 2017 12:32

                                                  @BA

                                                  A la fin du 19ème et au début du 20ème il y avait des scientifiques qui soutenaient que le corps humain ne pouvait pas s’adapter aux vitesses du train et des voitures, de l’ordre entre 40 et 60 km/h.
                                                  Par ailleurs les dinosaures ont disparus car ils n’ont pas pu s’adapter aux changements climatiques. Un jour peut-être se sera aussi vrai pour les hommes.

                                                • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 août 2017 09:49


                                                  « Mais cette même couverture nuageuse,.... fait pareillement écran dans les deux sens, empêche tout aussi efficacement le terre de se réchauffer la journée. ... les GES empêchent surtout la terre de se réchauffer. »


                                                  Les nuages de l’eau liquide assimilés à un gaz, un écran dans les deux sens mais qui refroidissent plus...
                                                  ça fait quand même assez amalgame incohérent ! 


                                                  • barbarossa 17 août 2017 12:40

                                                    @Homme de Boutx

                                                    les nuages sont le gaz à effet de serre (selon la définition officielle) le plus répandu.
                                                    ce n’est pas moi qui l’affirme.

                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2017 13:50

                                                    @barbarossa. Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont automatiquement raison !


                                                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 août 2017 18:37

                                                    @barbarossa
                                                    dans la fable des « gaz à effet de serre » ils parlent de la vapeur d’eau et pas des nuages formés d’eau liquide même s’il n’y a que 0,5 g d’eau liquide /m3 dans un nuage par rapport à 10 g de vapeur d’eau et 0,8 g de CO2. Les gouttelettes d’eau liquide interceptent le rayonnement et rayonnent à leur tour sur 360 ° en fonction de leur température et donc en renvoie 50% au sol.

                                                    pour info (météo fr)

                                                    "Un simple cumulus dont les dimensions atteignent facilement 1 km3 a une masse de plus d’un million de tonnes : 500 tonnes d’eau liquide ou de glace, 10 000 tonnes de vapeur d’eau, le reste étant de l’air sec,"

                                                    une simple règles de trois nous donne 0,5 g/m3 d’eau ou glace et 10g de vapeur d’eau/m3

                                                    sachant qu’un brouillard est constiuté de gouttes de 6 à 60 µm de diamètre :

                                                    4400 millions de gouttes de 6 µm soit 0,50 m2 de surface efficace un écran total 1 m2 sur 8 ml et 4 m2 de surface d’échange

                                                    283 millions de gouttes de 15 µm soit 0,20 m2 de surface efficace un écran total 1 m2 sur 20 ml et 4 m2 de surface d’échange.


                                                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 août 2017 18:54

                                                     @Homme de Boutx

                                                    c’est quand même surprenant de voir qu’avec 0,5 g d’eau on peut faire un écran total de 15µm tous les 8 m d’épaisseur de nuage. Le souci est qu’il n’a pratiquement pas d’inertie thermique ce qui explique les désordres qui règnent à l’intérieur du nuage lorsqu’il y a un déséquilibre thermique entre la température de l’air et la température d’équilibre de corps noir.

                                                    Cet équilibre est relativement atteint à 10 000m, les gouttes d’eau à - 30°C réémettent 50% du rayonnement au sol et « transmettent » 50% dans l’espace (on ne dira pas comment on peut injecter de l’eau à 10 000 m)

                                                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 19 août 2017 08:48

                                                    @Homme de Boutx
                                                    faudrait rester cohérent « écran total de 15µm tous les 8 m d’épaisseur de nuage » ou « écran total de 15µm tous les 20 m d’épaisseur de nuage » ?


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 19 août 2017 09:21

                                                    @Homme de Boutx. Tous les brouillards n’ont pas la même valeur en eau. Nuages non plus.


                                                  • Homme de Boutx Homme de Boutx 19 août 2017 15:09

                                                    @JC_Lavau
                                                    0,3 g/m3 ou 0,5 pour des nuages « sec ». plus c’est la pluie assurée ! mais c’est à comparer à 0,8g de CO2, 10 g de vapeur pour 1,3 kg d’air.. et pourtant ça réfléchit tout ou partie de la lumière solaire par diffraction/diffusion sur 20 à 40 m de nuages et ça bloque l’IR pour le réémettre sur 360° suivant la température des gouttes et les échanges par convection dans l’air.


                                                  • rugueux 17 août 2017 13:43

                                                    Pour ceux qui savent extraire une racine cubique à la mano une lecture utile...

                                                    Marcel LEROUX Erring way of climatology chez Springer...Un peu cher mais fort instructif et c’est écrit par un vrai climatologue pas par une groupie du GIEC ou un politique abruti...


                                                    • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 2017 13:49

                                                      @rugueux. Le pauvre bonhomme d’Ampère, pour nourrir sa fem et ses gauss, est obligé de faire pousser des racines carrées dans un champ magnétique...


                                                    • eddofr eddofr 18 août 2017 15:41

                                                      Je ne vous rejoins que sur un point : « Faut arrêter de focaliser sur le réchauffement climatique » ... 


                                                      On fait bien pire, tout le temps, partout, 
                                                      on bouffe des produits chimiques,
                                                      on respire des gaz d’échappement, 
                                                      on déforeste,
                                                      on fait disparaître des espèces,
                                                      on plastifie les océans, 
                                                      on nucléarise des territoires entiers (en même temps, ça devient les seuls endroits où les espèces sauvages ont la paix ...), 
                                                      on « déchargise » l’orbite stationnaire,
                                                      on bétonne, 
                                                      on pollue, 
                                                      on saccage, 
                                                      on détruit,
                                                       
                                                      ... Et tout ça pour quoi ???

                                                      Pour que trois ou quatre connards privilégiés gagnent 10 ou 20 millions de dollars de plus ?
                                                      Pour que nos gamins sur niquent les yeux sur des écrans LCD ?
                                                      Pour avoir un 4X4, Oups pardon, un CROSSOVER, pour rouler dans Paris intra-muros ?
                                                      Pour manger 4 fois plus que nos besoins, engraisser et se bourrer de médocs parce qu’un régime, c’est trop dur ?
                                                      Pour se payer un manteau en peau de bête ?
                                                      Pour participer à la migration quotidienne des travailleurs (ce serait trop con de mettre le lieu de travail à côté du domicile ... ou l’inverse) ?
                                                      Pour regarder des abrutis incultes et malfaisants s’entre déchirer sur le petit écran (avec comme règle unique : « le plus con, le plus outrancier, le plus inculte et le moins loyal raflent la mise ... en même temps, c’est souvent le même ») ?

                                                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 18 août 2017 16:38

                                                        @eddofr
                                                        j’hésite entre + et - pour « « Faut arrêter de focaliser sur le réchauffement climatique » » ... 


                                                        pour le reste ok
                                                        Quant au réchauffement, lorsqu’on a assimilé le fait que la terre se régule par rayonnement avec un facteur 4 de la température absolue, mais seulement de 1,4%/°C lorsque l’humidité augmente de 6% par degré et que cela à une incidence proportionnelle sur la couverture nuageuse déjà de l’ordre de 70% et responsable du non refroidissement de la planète, alors si, il faut absolument focaliser dessus  !

                                                        le rétablissement du bon sens au pouvoir est la solution à la fois pour la planète et le développement de l’humanité !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

barbarossa


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité