• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tibet-Chine-France : Free Corsica !

Tibet-Chine-France : Free Corsica !

La campagne anti-française en Chine fait grand bruit. Les Chinois à Wuhan maculent le drapeau français de croix gammées, insultent Jeanne d’Arc et Napoléon tout en clamant « Free Corsica ! » Dans cette lettre en forme de clin d’œil à nos amis chinois, comme dirait Bernard Kouchner, l’auteur entend abattre le mur de l’incompréhension et jeter un pont pour l’amitié retrouvée entre Français et Chinois.

Lettre ouverte à mes amis chinois.

« Jeanne d’Arc, prostituée ! Napoléon, pervers ! France, nazi ! Free Corsica. »

Libération. Dans la presse française, on ne voit que ça, ce cliché où, à Wu Han, vous vous livrâtes, mes amis chinois, à la diatribe anti-française. Et aux quatre coins de la Chine, vos manifestations furent « les premières dirigées spécifiquement contre la France depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1964 », à lire Le Parisien ce matin.

A Paris, sur notre place de la République, des milliers d’entre vous, ont, ce dernier week-end, protesté de la bonne foi de leur pays, désormais 4e puissance économique mondiale : « Oui, la Chine mérite les JO ». C’est vrai, je vous le concède. Et c’est vrai, encore : « Que les JO soient un pont pas un mur », comme il pouvait se lire sur vos beaux tee-shirts tout neufs.

Croyez bien que je suis heureux de vous voir manifester contre la France (mais pourquoi n’en faites-vous pas autant contre le Royaume-Uni et l’Allemagne qui vous boycottent la cérémonie d’ouverture des JO ?) qui, dit-on, serait le pays des droits de l’homme. Quelle idée ! Mais pour une fois que vous avez le droit de manifester, chers amis chinois, pourquoi ne pas en profiter ? Eussiez-vous clamé publiquement chez vous « Non aux JO, Oui aux droits de l’homme ! » que votre Chine bien-aimée vous eût condamné à trois ans et demi de privation de liberté pour « subversion » et jetés illico presto dans un cul-de-basse-fosse.

Voyez-vous, chers amis chinois, je voudrais lever un malentendu, les manifestations à Paris, lors du passage de la torche olympique de la honte, n’étaient pas anti-chinoises comme la presse a eu tôt fait de le crier abusivement sur les toits. Les protestations parisiennes avaient pour objet le respect des droits de l’homme tels que les canons de l’Organisation des Nations unies les définissent à l’attention de toute la communauté internationale. C’est certes très abstrait, mais ces droits ont une valeur universelle depuis la Déclaration de 1948 concoctée avec le concours du Français René Cassin. Et la Chine est présente aux Nations unies depuis ses tout premiers débuts à Washington DC en 1944. La Chine est donc au courant, je crois.

Par le passé, dans les années 1960, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté plusieurs résolutions successives pour reconnaître le droit à l’autodétermination du Tibet en vertu du principe sacro-saint qui veut que les peuples aient le droit à disposer d’eux-mêmes. Pourquoi la Chine n’en a-t-elle tenu aucun compte ?

En 1962, l’Algérie, partie intégrante du territoire de la France, obtenait son indépendance. Pourquoi pas le Tibet ? C’est la question, chers amis chinois, que nous nous posons, nous les descendants de la « prostituée » Jeanne d’Arc, sauf bien entendu Jean-Luc Mélenchon et autres maoïstes partisans de la famine du Grand Bond en avant des années 1950 comme du génocide culturel des années 1960 perpétré de triste mémoire tant au Tibet qu’en Chine par les Gardes rouges de Mao.

Aujourd’hui, le régime de Pékin est, depuis 1971, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU : est-il concevable que la Chine puisse en cette qualité continuer à faire fi du canon des droits dits humains et des résolutions de l’Assemblée générale onusienne ?

Vous faites, chers amis chinois, choqués de voir à Paris votre Jin Jing, athlète handicapée, quelque peu bousculée sur son fauteuil roulant, par un contestataire non identifié (peut-être bien un provocateur, allez savoir). Je comprends. Nous fûmes choqués, de notre côté, par votre police en bleu, omniprésente sauf pour protéger votre Jin Jing - comme c’est dommage, avouez-le -, et pourtant prompte à importuner notre David Douillet national qui ressorti de là tout traumatisé.

Sachez, chers amis chinois, que nous avons été aussi choqués de voir, ce même jour de torche de la honte, un cadreur d’une chaîne de télévision publique française interdit de filmer les manifestations sur intervention directe de votre police chinoise qui, à nos yeux peut-être débiles (aurions-nous besoin d’une bonne campagne de rééducation idéologique avec séjour organisé au goulag chinois ?), n’avait rien à faire sur notre territoire, libre et indépendant. Nous avons été choqués aussi de voir que notre police, aiguillonnée par la vôtre, tabassait un autre cadreur au point qu’il perdit connaissance.

Est-ce que nous vous en voulons pour autant, chers amis chinois ? Non. Car nous ne sommes pas anti-chinois. Nous voulons boycotter les JO, voire boycotter les produits chinois ? Cela n’est pas dirigé contre vous, mais contre le fait que vous ne disposez pas des mêmes droits et libertés dont nous disposons, liberté d’expression, liberté d’opinion, liberté de manifestation (sauf contre la France, comme il se doit, n’est-ce pas ?), liberté syndicale, droit de grève, etc. Et nous voulons, chers amis chinois, que vous ayez désormais plein accès à tous ces droits et libertés dont nous jouissons. N’est-ce point aimable de notre part ?

Maintenant, chers amis chinois, nous vous reconnaissons le droit patriotique de boycotter nos magasins Carrefour chez vous, vous êtes bienvenus : les employés, les produits et les clients sont Chinois ! Nous, à part des Frères Tang à Paris 13e, mais nos amis proviennent de l’ancienne Indochine française, nous n’avons pas encore de grande surface chinoise à boycotter !

Nous, nous sommes pour la liberté et l’indépendance du Tibet ; vous, vous êtes, juste retour des choses, pour la liberté et l’indépendance de la Corse. C’est parfait ! Nous avons dès lors matière à échanger. Ne dressons point de murs, jetons des ponts.

En 754, Charlemagne, roi des Lombards, cède la Corse au pape. En 1077, Grégoire VII confie l’administration de l’île de Beauté à l’évêque de Pise. En 1284, la Corse devient la propriété de Gênes. En 1730, la Corse déclare une première fois son indépendance. En 1735, une seconde fois. En 1768, Gênes cède la Corse à la France. 1789, l’Assemblée nationale décrète que « la Corse fait partie de l’Empire français ». 1858 : en Corse, la langue officielle devient le français. En 1942, la Corse, durant l’Occupation allemande, est rattachée à l’Italie. Et, le 8 octobre 1943, le général de Gaulle à Ajaccio proclame « la Corse, premier morceau libéré de la France ».

En tout et pour tout, la Corse a été indépendante de 1735 et 1769. Et, avec vous, chers amis chinois, je clame : « Vive la Corse indépendante ! » Je vous invite à venir avec moi brandir bien haut le drapeau de l’île de Beauté sur les Champs-Elysées parisiens. Venez nombreux, mille voire dix mille, avec pancartes et mégaphones réclamer l’indépendance de la Corse, traiter Jeanne d’Arc de prostituée, Napoléon de pervers. Pétain ayant serré la main à Hitler, vous pourrez traiter la France de nazie. Profitez-en pour maculer le drapeau français de croix gammées sous les fenêtres de Jean-Marie Le Pen en lui remémorant les exploits de tortionnaire en Algérie française que lui prêtent ses détracteurs.

Imaginez maintenant un Tibétain ou un Chinois, comme votre valeureux Wei Jingsheng, invitant un petit Français à brandir le drapeau tibétain sur la place Tien An Men à Pékin. Aurions-nous seulement le temps de crier « Vive le Tibet libre et indépendant ? » Et à quelles sanctions le Tibétain ou le Chinois s’exposeraient-ils ? Wei Jingsheng, contestataire devant Teng Xiao-ping de la « suzeraineté » de la Chine sur le Tibet, a passé dix-huit ans dans les geôles de sa « mère-patrie ». Ah, oui, quelle amère patrie !

En France, chers amis chinois, les Corses ont le droit de brandir la drapeau corse ; les Bretons, le drapeau breton ; les Basques, le drapeau basque. Chacun a le droit de militer (pacifiquement) pour l’indépendance de sa province ou de son île. Corses, Bretons et Basques, indépendantistes ou non, trouvent pleinement leur place dans l’administration de la France depuis de siècles. On a même vu, un petit Corse (pervers, dites-vous) devenir Empereur et réformer les institutions françaises tout en voulant mettre l’Europe à ses pieds.

Combien de Tibétains participent-ils à l’administration de la Chine en Chine, leur « mère-patrie » ? Et, tenez, combien de Chinois ont-ils jamais participé avant 1950 à l’administration de ce Tibet qui « appartient » à la Chine depuis quelque 700 ans, disent vos dirigeants ?

Venez voir le sort réservé à nos minorités nationales tant chez elles que dans le reste de la France, chers amis chinois, puis comparez librement avec le sort réservé aux Tibétains au Tibet et en Chine.

Peut-être consentirez-vous alors à nous accueillir à notre tour au Tibet et en Chine pour y constater par nous-mêmes la place qu’y occupent réellement nos amis Tibétains dont le grand défaut reste et restera de se considérer comme essentiellement Tibétains et pas du tout Chinois ! Pour l’heure, les portes du Toit du Monde restent fermées à nos yeux trop envieux de vérité.

Or, les portes de la Corse, de la Bretagne et du Pays basque vous sont, chez nous, grandes ouvertes. Bienvenue en France parmi ses minorités nationales, chers amis chinois.

Un dernier mot. Sur MSN LIVE, j’ai vu fleurir la campagne « LOVE CHINA » avec ses cœurs, tout gonflés d’un rouge si patriotique et suivis de la mention CHINA, qui précèdent les adresses des correspondants sur la messagerie en ligne. J’en ai vu 5, 10, 20, 30 s’afficher parmi mes correspondants chinois. Alors, j’ai modestement ajouté le mien avec les deux caractères 中国 (Chine, en chinois). J’ai reçu des messages de félicitations et de remerciements de mes amis chinois.

Vous voyez, chers amis chinois, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Français et Chinois, nous nous aimons bien.

Vous méritez bien évidemment ces jeux Olympiques que vous préparez avec tant de diligence, tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

Alors, chers amis chinois, braillons ensemble d’une même voix enjouée « Forza Corsica ! » et vive le Tibet libre et indépendant ! Ou, comme on dit en chinois : 西藏自由独立万岁!


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

166 réactions à cet article    


  • Radix Radix 23 avril 2008 12:41

    Bonjour

    Je ne doute pas que nos amis chinois, dans un bel élan de réciprocité, autoriseront la présence de forces de police française aux JO pour protéger nos athlètes de la vindicte populaire !

    Non ?

    Alors il vaut mieux ne pas y aller !

    Radix


    • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 15:49

      @Radix

      Excellente réflexion ! Envoyons à Pékin notre GIGN national pour protéger nos valeureux athlètes. Sûr que nos amis chinois vont accueillir nos troupes d’élite à bras ouverts. C’est le GIGN, je crois, qui forme la police chinoise en vue du maintien de l’ordre lors des prochains J.O. !

      Voir, grâce au lien ci-cessous, "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine".


    • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:38

      Dis moi espèce d’enflure, je t’ai demandé des explications sur ce qui suit, et tu as fait disparaître (avec sûrement la complicité de l’italien) mes posts !

      - Ca veut dire quoi "voire de l’occupation nazie ?

      -tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

      - J’attends !


    • Traroth Traroth 23 avril 2008 18:36

      Commencer une question par "dis moi espèce d’enflure" n’est pas forcément le meilleur moyen d’obtenir une réponse...


    • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 20:03

      Sauf que mes premières demandes étaient courtoises...............mais qu’on a supprimé mes posts !

      - Alors, venant d’un "média citoyen", ça m’énerve !


    • claude claude 27 avril 2008 12:21

      soleil B a pour la corse les yeux de chimène.

       son cerveau se bloque à la moindre esquisse de ce qu’il pense être une critique négative.

      il sort alors l’artillerie lourde !


    • luteola luteola 23 avril 2008 13:20

      article agréable. dommage qu’aucun chinois ne le lira... et puis on sous-estime ici je crois le nationalisme chinois qui croit parrallèlement à leur PIB. Je crains que tout discours subtil sur l’histoire du Tibet ne soit noyé dans un torrrent de propagande boueuse.

      En tout cas leur manifs anti-française moi me font rire. De bon coeur. Tellement inutiles, télécommandées et naïves. Ca blesse vraiment quelqu’un de voir des croix nazies sur notre drapeau ? C’est tellement ridicule et surement orchestré que la force du message s’évapore automatiquement... Leur menace de boycott est également amusant, sachant que les clients c’est nous (la balance commerciale entre nos 2 pays est largement en leur faveur...). Leur remarques sur Jeanne d’Arc ou Napoléon sont risibles vous trouvez pas ? Quant à la Corse, ils se tirent une balle dans le pied je crois... Si les Corses souhaitaient majoritairement faire secession, ils l’auraient obtenu depuis longtemps. Les manifs sont autorisées et la France aujourd’hui reconnait le droit des peuples à disposer d’eux même. Quant à la chine...

      Ce qui m’amuse moins c’est voir la Sarkozie se plier servilement en 4 pour amadouer le dragon rouge. Y a quelque temps, je m’étais dit que la Chine choisirait un pays pour faire un exemple à propos de cette histoire. J’étais quasi sur que ca serait la France. On y est. Le monde à présent regarde notre réaction. Elle est pityable... Soyons ferme bon dieu, tenons en nous à nos principes. Que les européens s’entendent sur un message et ne laissent pas la chine nous diviser, pour mieux regne. Belle utopie me direz vous...

      Il est grand temps d’ouvrir les yeux sur la Chine. Son peuple est un grand peuple, son histoire est fascinante mais son régime actuel un peu effrayant...

       


      • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 15:56

        @ luteola

        Certes le régime de Pékin à de quoi effrayer, ayant hérité du lourd passé maoïste avec son cortège d’innocentes victimes par dizaines de millions, dit-on. La Chine communiste est la plus grande dictature du monde. Les premiers à en pâtir sont les Chinois eux-mêmes. Ce n’est pas leur rendre service que de jouer les carpettes devant le tortionnaire Hu Jintao, surnommé "le boucher de Lhassa", et tolérer que le nouvel Ambassadeur chinois en France se permette de faire pression sur 163 élus parisiens pour les dissuader d’élire le dalaï-lama citoyen d’honneur de la capitale du pays dit des droits de l’homme.

        Quelle grossière ingérence dans nos affaires intérieures !

        Voir, grâce au lien ci-cessous, "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine".

         


      • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:38

        Dis moi espèce d’enflure, je t’ai demandé des explications sur ce qui suit, et tu as fait disparaître (avec sûrement la complicité de l’italien) mes posts !

        - Ca veut dire quoi "voire de l’occupation nazie ?

        -tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

        - J’attends !


      • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:54

        Tu vois un lien entre ce que tu écris et "estampillée de l’occupation nazie" toi ?

        - Mais je te rassure : la Corse est effectuvement une île !


      • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 17:53

        Je regrette Strip, je dois être idiot, je te suis pas !

        - Tant pis pour moi.


      • Alexandre 23 avril 2008 21:56

        " Quelle grossière ingérence dans nos affaires intérieures ! "

            Est-il nécessaire de commenter  ?


      • Rumen 23 avril 2008 14:03

        Une idée qu’elle est géniale : on demande l’avis des corses et des tibétains.

        Chiche ?


        • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:02

          Chiche ! Et les Corses invitent la mairie de Pékin à hisser le drapeau corse à son fronton. Et les Basques, le drapeau basque au fronton de la mairie de Shanghai. En échange, le drapeau tibétain flotte sur les mairies de Bastia et d’Ajaccio et où ça plaît aux Basques dans tout le Pays basque !

          Géant, non ? Comme ça l’Ambassadeur chinois pourra se dispenser de fair pression sur les élus de la mairie de Paris au sujet du dalaï-lama.

          Voir, grâce au lien ci-cessous, "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine".


        • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:38

          Dis moi espèce d’enflure, je t’ai demandé des explications sur ce qui suit, et tu as fait disparaître (avec sûrement la complicité de l’italien) mes posts !

          - Ca veut dire quoi "voire de l’occupation nazie ?

          -tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

          - J’attends !


        • Odyssée Odyssée 23 avril 2008 21:56

          Sinologue vous êtes, c’est tant mieux pour les chinois, si tous les sinologues ont votre intelligence, la Chine n’a pas de quoi s’inquiéter dans le combat diplômatique contre la France.


        • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 14:22

          Il y a une très grande différence entre la Corse et le Tibet, je connais bien la Corse depuis longtemps, je n’ai jamais vu la bas la moindre théocratie, ni de jeune enfant kidnappé dans une zone rurale et forcé de consacrer le reste de sa vie au chant polyphonique après avoir été abusé sexuellement par des moines lubriques,.......

          Libr’Ob...... dont les sympathie pour le DL, ne sont plus à démontrer, et il le connaît je crois, il en a déjà fait état, continue sur sa lancée, anti-chinoise.

          La Chine a fait le plus grand bien au Tibet, l’espérance de vie à été multipliée par deux, et cet enfer religieux régresse, qui du reste est plus d’inspiration chamanique de bouddhique.

          Ce qui m’intrigue, c’est le financement du DL, et le statut géostratégique de cette région, faisons un survol de tout cela :

          Présence de 47 348 soldats de l’OTAN, dans le massif de l’Hindou Kusch, et les bases militaires US en Kirghizie, Tadjikistan, Mongolie. Selon un observateur pakistanais, qui préfère rester anonyme : « Les Américains ont comme allumé une bombe atomique dans la région. »
          En finançant des mouvements séparatistes, au Turkestan chinois et au Tibet - grâce, en partie, à l’énorme trafic d’opium, organisé par l’US Air Force, en Afghanistan - , la CIA espère réduire d’un quart la superficie d’un empire, dont la puissance économique, à terme, pourrait changer « le sens de gravité du Monde ».
          Cette opération débutée, dès la fin 2001, avec l’invasion de l’Afghanistan, sert à contrecarrer l’installation d’une arche sécuritaire, abritant la Chine, la Russie, les ex-républiques soviétiques d’Asie centrale, le Pakistan, l’Inde et l’Iran.
          Ces trois derniers pays ayant, pour l’heure, un statut d’observateur, au sein de la « Shanghai Cooperation Organisation », il importe, aux forces atlantistes, d’empêcher la constitution « d’un nouveau pacte de Varsovie » où la Chine pèserait de tout son poids.
          Tiens, tiens....... la C.I.A.... derrière tout cela...... quelle affabulation de mauvais goût....... n’est-ce-pas Libr’Ob.....

           

           

           

           

           

           


          • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 14:34

            P.S. : Financement du Dalaïlama : La production d’opium, en Afghanistan, de l’année 2007 a été de 82 000 tonnes – un record ! Selon la presse russe, la marchandise est transportée par des avions gros-porteurs US, Hercule C-130, vers la base aérienne de Bichek, en Kirghizie, puis distribuée, dans toutes les régions de l’ex-Union soviétique…

             


          • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 15:13

            Nous traitons ce sujet avec une grande légèreté, allons lus loin dans l’analyse...

            selon Gary WILSON, un journaliste d’investigation américain, l’étroite coordination entre les services secrets US et les récents événements « au pays du dalaï-lama » est flagrante.
            La plupart des informations, relatives à l’insurrection du 10 mars, diffusées par la presse mondiale, s’appellent John ACKERLY.
            ACKERLY est le président de International Campaign of Tibet.
            Son groupe travaille avec le gouvernement américain, le département d’état et le Congrès.
            Pendant la guerre froide, ACKERLY s’occupait des dissidents des pays de l’Est.
            Au mois de juin 2007, à New Delhi, un groupe intitulé « Friends of Tibet » tient une conférence pour discuter des modalités d’une intervention globale, à l’occasion des jeux olympiques.
            Les parrains américains sont présents.
            Une marche des réfugiés tibétains, résidant en Inde et au Népal, vers Lhassa, est décidée.
            Un peu sur le modèle de la marche des réfugiés Lhotsampas vers le Bouthan, sévèrement réprimée, par les Border Security Forces indiennes.
            Cette marche doit coïncider avec l’ouverture des Jeux, le 8 août 2008vembre 2007, la sous-secrétaire d’état US, Paula DOBRIANSKY, rencontre le dalaï-lama.
            DOBRIANSKY fait partie du cercle des néo-conservateurs, impliqué dans l’organisation des révolutions « orange » qui ont changé les régimes politiques en Ukraine et en Géorgie.
            Au mois de janvier 2008, les groupes proches du DL lancent un mot d’ordre d’insurrection générale, à l’intérieur du Tibet.
            Les exilés annoncent publiquement, le 25 janvier 2008, la création du « Tibetan People’s Uprising Movement ».
            Le jour choisi pour déclencher l’insurrection est le 10 mars 2008.
            L’ambassadeur US, en Inde, David MULFORD, est en conversation avec le dalaï-lama lorsque les bans de l’insurrection sont publiés.
            Aveuglement ou naïveté, les Américains semblent certains que l’insurrection peut marcher…
            Depuis vingt ans, le gouvernement fantoche de Dharamsala accueille, nourrit, éduque et renvoie, avec l’argent du Congrès US, au Tibet, des milliers d’agents du dalaï-lama.
            Ces derniers ont fini par former, sur le papier, un énorme réseau de renseignement et d’action.
            Pourtant, malgré le formidable effort de soutien international à leur cause, l’insurrection est un échec.
            L’histoire de ce fiasco reste à écrire.
            En pleine tempête au Tibet, le passage du flambeau olympique sera la preuve vivante de la sérénité de l’empire du milieu.

          • sale bête 23 avril 2008 14:39

            rien ne dit que si un référendum d’autodétermination était organisé

            les tibétains souhaiteraient le dalai lama comme monarque absolu ...

             

            les népalais leurs voisins, viennent tout juste d’élire des maoistes au pouvoir !

             

            et puis il suffirait qu’ émigrent 4 ou 5 millions de chinois han avant les élections,

            un peu comme en France où les "continentaux" ont aussi voté pour le référendum en Corse.

             

            sinon nous aussi nous avons nos prisonniers politiques : colonna par exemple condamné à perpétuité par un jury professionnel.

             

            quand au peuple algérien il a juste changé de maitre en 62 après avoir subit plusieurs décénnies de barbaries que même les pires maoistes n’ont jamais osé perpétrer (naphalm, gégéne, viols systématiques de filettes ... etc)

             


            • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:19

              Les horreurs perpétrées par les Maoïstes tant en Chine qu’au Tibet sont indescriptibles. L’excellent film "7 ans au Tibet" qu’ il faut avoir vu en décrit quleques menus exemples. Sauvagerie et barbarie sont les deux mamelles de l’expansionnisme maoïste. La sauvagerie et la barbarie des Communistes chinois n’a rien eu à envier à la sauvagerie et à la barbarie des Japonais durant la Guerre sino-japonaise.

              Voici un témoignage récent (2007) sur la torture au Tibet : Un ancien détenu tibétain parle ainsi qu’un dossier introductif sur la torture au Tibet, Dossier Torture au Tibet .

              Mais gardons-nous néanmoins de tout sentiment anti-chinois, comme le recommande le dalaï-lama.

              Voir, lien ci-dessous" Lettre ouverte à mes amis chinois".


            • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 16:39

              Vous voulez m’obliger à informer, sur toutes les horreurs dignes des pires moment de l’inquisition occidentale....infligées par les Dalaï-Lama de toutes époques et hélas aussi le dernier, collectionneur morbide de mobiliers et objets de culte et de décoration en peau et os humain, sacrifiés pour cette mauvaise cause......... vous avez un drôle de copain......


            • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:39

              Dis moi espèce d’enflure, je t’ai demandé des explications sur ce qui suit, et tu as fait disparaître (avec sûrement la complicité de l’italien) mes posts !

              - Ca veut dire quoi "voire de l’occupation nazie ?

              -tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

              - J’attends !


            • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 17:03

              @Tarouilan

              De Dharamsala, j’ai rapporté un tibia de lama transformé en trompette rituelle. C’est follement drôle. Bon, c’était en 1993. Depuis ce genre de souvenirs est interdit à la vente ! Par malheur, je n’ai pu trouver de crâne humain transformé en coupe rituelle. J’y aurais bien versé mon Bergerac favori !

              PS : quand je souffle dans mon tibia - trompette, ça couine "Free Tibet ! Free Tibet ! Super.

              Ci-dessous un lien vers "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine". A lire d’urgence.


            • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 17:33

              Ce bouddhisme est totalement dégénéré..... ses racines profondes sont le chamanisme et un mélange indigeste avec les religions indiennes : L’initiation du Kalachakra (I’initiation la plus haute et subtile, celle de la Roue du Temps, dispensée à diverses reprises par le Dalaï-Lama, in corpore), avec ses cinq étages remplis de divinités (au total 722 ! dont une majeure partie est issue de l’héritage tantrique hindou) n’a rien de Bouddhique, à part exclusivement l’impermanence de sa destruction...

              Mais le goût morbide et compulsif....., du Dalaï-Lama pour les os humains et la la peau humaine sous forme d’objet de culte ou décoratifs (outre la surprise pour les propriétaires des peaux, d’avoir à s’en défaire sans leur consentement) est quand même très inquiétante.

              Il me semble avoir lu, que les origines chamane de la sensibilité religieuse de ces contrées, avait autrefois un penchant à l’anthropophagie..... ce qui pourrait expliquer que Des pratiques curieuses auraient perdurées...


            • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 17:42

              P.S. Anthropophagie ....... ?

              Mathieu Ricard (le traducteur officiel) vient d’être interrogé sur une chaîne de télé et a plaisanté avec ce thème... "que le DL, avait été accusé par des plaisantins...de manger des petit enfants"..... semblait quelque peu déstabilisé....


            • gloagf 24 avril 2008 00:14

              Bonjour "sale bête",

              Crois moi, vu le fric qu’on perds en Corse, les français seraient vraiment les plus contents si la Corse obtenait son indépendance. Malheureusement, les derniers sondages montrent une majorité plus qu’écrasante de corses contre cette indépendance : vous êtes pas fous ! On tue pas la poule aux oeufs d’or !

              Bien joué ! Vous avez le beurre et l’argent du beurre ! Continuez !

              Bien à vous,

              gloagf

              PS : à celui qui souhaite comprendre la raison du terme "occupation nazi", cela fait référence à une phrase précédente dans l’article (qu’il faut lire entièrement) : les allemands ont donné la corse au régime fashiste italien pendant la 2 guerre mondiale. Donc, quand l’auteur site tous les régimes pouvant revandiquer la corse, il y fait référence.

               


            • dumenicu 26 avril 2008 21:47

              pour votre gouverne ce ne sont pas les allemands qui ont donné la Corse aux allemands mais la France du gouvernement Paul Raynaud qui a envoyé le tristement celèbre Daladier pour offrir la Corse (un an plus tôt il avait juré à Bastia que la Cores "resterait eternellement francaise" même que Zucco le debile fêtes ce serment stupide tous les ans) en echange de sa neutralité.

              Mais Mussolini voulait aussi Djibouti et la Tunisie... là notre chère patrie francaise n’a pas voulu !!!!

              S’il se trouve effectivement des corses pour croire qu’ils sont francais, nous savons depuis les memoires de Mirabeau que les francais n’ont jamais considéré les corses comme des francais, sauf quand çà les arrange de le dire (par exemple quand il s’agit de les envoyer se faire tuer dans leurs guerres coloniales stupides).

              Ce que veut l’état c’est je cite "tremper la Corse dans la mer pour la nettoyer de ses habitants".


            • dumenicu 27 avril 2008 12:55

              Pauvre neuneu, "le fric qu’on perd en Corse".

              Ce fric que vous perdez c’est que vous le voulez bien, itou pour tous les DOMTOM et la francafrique ;;

              Cela s’appelle privatisation des benefices et socialisation des pertes. C’est un système mis au point sous Jules Ferry, leader du lobby colonial, rappelez vous "il appartient à la france d’apporter la civilisation aux peuplades inférieures".

              Guillemin dans son histoire de la 3ème republique vous explique en détail comment les capitalistes francais étaient incités à investir dans les colonies selon un shema simple, quand ils faisaient du benef, c’étaient pour eux (et pour les politiciens qui les soutiennent evidemment,charité bien ordonnée...), et s’ils perdaient, c’était l’état (le contribuable, les neuneux dans ton genre) qui payait la différence, au nom de la grandeur de l’Empire. Aujourd’hui la francafrique fonctionne grâce au COFACE.

              La Corse ne fait pas exception : comme les impôts que vous racketez sur l’île ne suffisent pas à payer vos conneries économiques, vos pots de vins aux politiciens (99% pour vos soutiens genre Zuccarelli, Rocassera, Rencucci & C°, et 1% pour Talamoni et consorts, mais bien sûr vos journaleux ne vous parlent que de cette derniere miette, pauvres naïfs), ils vous faut effectivement combler "contribuablement" la différence (qui n’est pas aussi grande que l’on veut vous le faire croire) quant aux corses, ils sont comme les maliens, ils regardent passer les valises de billet, en en prime ils se font insultés.

              Par contre VIVENDI, VEOLIA, Boloré, Bouygues, Ciments Lafarge, Total Fina, Air France et tout le CAC40 probablement se goinfrent litteralement des soi disant subventions à la Corse (continuité territoriale mes fesses !), en plus des opérations speculatives et de la vente ultrachère sur un marché captif. Et toutes ces sociétés sont dirigées peu ou prou par l’Enarchie que par ailleurs vous elisez, aussi connement que des électeurs corses .

              Ces gens là n’ont pas intérêt à ce qu’une économie corse se developpe, au contraire, plus il y a de pertes, plus il y a de subventions à détourner et de sociétés publiques menées à la faillite, à se partager.

              Vous voulez qu’on reparle comment Villepin a fait cadeau à ses copains de VEOLIA de la SNCM pour même pas le dixième de la valeur de la compagnie (toute une flotte de navire luxueux et flambants neufs, payés sur l’enveloppe de continuité territoriale -donc soi disant l’argent pour les corses- totalement inadaptés pour les lignes de Corse, et particullièrement juteux quand la compagnie les revends pour sa pomme). Ce n’est qu’un tout petit exemple sur des milliers depuis 240 ans que vos grands commis sevissent.

              C’est du blanchiement d’argent public vers les copains du privés. Donc de l’argent perdu certes, mais pas pour tout le monde ;

              Alors contiuez à cracher sur la mauvaise cible, les maffieux ont encore de beaux jours avec vous ; Pas besoin d’aller à Ajaccio ou Palerme pour trouver du maffioso, il vous suffit de parcourir les salons de vos ministères, là est la fraude, là est le pognon,et là vous vous prosternez.


            • Kailin 23 avril 2008 14:46

              C’est marrant quand on pense que lors des manifestations en Chine, il n’y avait qu’une ou deux personnes qui ait brandit ce drapeau croix gammé. Mais pourtant l’image fait le tour des médias, et on a tendance à généraliser cette farce à l’ensemble de la population chinoise. Pour moi ceux qui ont écrit Jeanne d’Arc prostitute, Napoléon pervers, ou bien France nazie, savent très bien que ce qu’ils ont écrit est totalement absurde et c’est pour cela qu’ils l’ont fait. En France on en s’en marre tellement c’est dénué de sens en traitant ces personnes d’idiots.

              Personnellement je pense qu’ils ont voulu montrer à quel point l’imcompréhension règne entre la population Française et la population Chinoise. Comme certains français peuvent brandire des drapeaux Chine=génocide-à-tout-va sans y avoir mis les pieds une fois dans leur vie, les chinois peuvent très bien en faire de même. Ce n’est qu’une réponse "d’ignorance chinoise", contre une attaque "d’ignorance française"...

              Et puis franchement, Free Corsia aussi c’est pour montrer combien on peut être ridicule à s’enflammer pour une cause qu’on ne connais pas ! C’est pareil pour que pour Free Tibet où la majeure partie des manifestants ne sont jamais allé en Chine (encore moins au Tibet), ou encore pire, ne savent même pas placé le Tibet sur une carte... Je pense que les Français brandissant leur drapeau tibetains sont aussi ridicule en Chine que les chinois bradissant le drapeau français retouché en France.

              Il faut stoppé ce dialogue de sourd ! Parce qu’un dialogue de sourd qui dure, n’amène que des conséquences desastreuses...


              • Kailin 23 avril 2008 15:11

                Je me suis renseigné un peu sur le sujet depuis quelques jours.

                Tout ce qu’on sait sur le Tibet ne proviennent que de la bouche des Tibetains exilés, et du Dalai lama. Les seules autres Tibetains à s’être prononcés sont des moines qui sont donc aussi sous l’influence du Dalai lama. Et les autres tibetains alors ?... vous savez ceux qui habitent au Tibet, qui mangent au Tibet, qui travaillent au Tibet ?... c’est bien de leur avenir dont on est en train de parler, pas de ceux exiléx et donc qui n’y vivent pas.

                On me réplique alors qu’on aimerait bien le savoir cet avis, mais biensur les autorités chinoises empechent les journalistes d’y entrer. Donc puisqu’ils empechent, c’est qu’il y a des choses à cacher. S’il y a des choses à cacher, c’est surement et obligatoirement que c’est des choses affreuses. C’est donc surement un Génocide ! Des Répressions ! Des massacres ! Vite ! Free Tibet !!..... Que de suppositions...

                Hum, hum... j’aimerais juste que les gens réflechissent avant de se lancer aveuglemment dans les causes qu’on leur proposent. Car la question du Tibet n’est pas simple, et qu’elle demande beaucoup de subtilités de reflexion et de connaissances. Les autorités chinoise font des efforts pour réouvrire le Tibet ces derniers temps, car ils savent très bien que le laisser fermé n’amènera que des mauvaises supposition en sa défaveur. Personellement j’attendrai que des personnes demandent l’avis des Tibetains qui sont au Tibet, avant de trancher sur la question. Car je le répète, c’est de LEUR avenir dont il est question, quoi qu’on en dise.

                 


              • Saï 23 avril 2008 15:17

                Sans parler de la sempiternelle réaction émotionnelle à l’actualité médiatique, à l’origine des dernières tensions.

                Non parce que, pendant ce temps il y a toujours des populations qui crèvent au Darfour par exemple, mais on n’a pas eu récemment de malheureux Soudanais pour agresser le porteur de la flamme olympique, le sort des pauvres Tibétains opprimés par l’affreuse Chine rouge est beaucoup plus en vogue.


              • Odyssée Odyssée 23 avril 2008 16:01

                c’est bien vrai ce que vous dites ; je pense le "free Corsica" signifie aussi le fair play, comme on vous a pas causé de souci sur le problème de vos Corses, faut arrêter avec nos tibétains ; malgré tout ce que vous pouvez dire sur la différence entre Corse et tibet, les Chinois continuent à penser que tibet et corse, c’est une affaire d’Etat, d’inérieur. personnellement je contitue à penser comme ça, même si j’ai toujours reçu mes éducations supérieures en France, même si je fais des études de Sciences Politiques, la version Française ne m’a pas convaincu ; au contraire, en Chine j’ai toujours blamé que le gouvernement fait mal son boulot, je l’en voulais ; après avoir vecu en France, je me suis rendue compte qu’il y a une trop large discordance entre la France et la Chine, au niveau du développement social, et surtout au niveau de l’éducation des citoyens...les choses étaient plus claire dans ma tête, certain chonses que l’on peut faire et penser en France, sont irréalisables en Chine ; par exemple, face à une masse d’analphabets Chinois, la liberté de presses et de parole ne sert à pas grand chose, je comprend qu’il y a des chinois éduqués, mais ils restent minoritaires ; de plus, regardez le drapeau ridicul qui s’amuse à insulter Jeanne d’Arc et Napoléon, chez nous ce sont des hommes cultivés qui parlent anglais, vous pensez que face à ses hommes cultivés, ils vont comprendre les droits de l’homme... ?

                Vue l’histoire de la Chine, je comprend pourquoi le gouvernement reste très autoritaire, faut avouez qu’il est moins autoritaire que les régimes précédents...je sais, je sais...mais une chose je suis certaine, mon gouvernement, même s’il est "très méchant’, ne veut pas du mal des tibétains, malgré qu’il se montre très mal a droit au niveau de communication sur la question ! (vous n’aves jamais entendu parlé que des hommes Chinois et tibétains étaient tués par les moines n’est ce pas ?) , bref, c’est un fait que leurs conditions de vie s’améliorent (pour vous, ça ne veut peut être pas dire grand chose, car c’est plus de problème en France, vous ne mourez pas facilement de la faim, mais les tibétains si), et croyez moi, on ne veut pas réfléchir aux droits de l’homme quand on a le vntre vide tous les jours ; et, ils ne sont plus, aujourd’hui, les serfs comme sous la règne de Dalaï. Si, ils étaient avant !


              • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:26

                Oui, arrêtons le dialogue de sourd. Arrêtons le dialogue de sourd entre les Français et les Chinois. Entre les Tibétains et les Chinois. Et c’est bien ce qui est demandé : que le dialogue s’établisse entre le dalaï-lama et Pékin. Le dalaï-lama est très bien accueilli à Taipei par les Chinois de là-bas, pourquoi pas à Pékin ?

                En attendant, pour renouer la dialogue, voir "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine" grace au lien ci-dessous.


              • Tarouilan Tarouilan 23 avril 2008 16:32

                Arrêtez Libr’Ob........ ces deux entités, n’existent que parce qu’ils sont un paravent des U.S.A...... excusez-moi, vous faisiez certainement de l’humour et j’étais resté au 1er degré...


              • Soleil2B Soleil2B 23 avril 2008 16:39

                Dis moi espèce d’enflure, je t’ai demandé des explications sur ce qui suit, et tu as fait disparaître (avec sûrement la complicité de l’italien) mes posts !

                - Ca veut dire quoi "voire de l’occupation nazie ?

                -tout comme la Corse, fière et combattante face à l’envahissement des gens du continent, mérite son indépendance - à moins que l’Italie ou Rome n’en réclament la « propriété » estampillée au nom du pape, de Pise ou de Gênes, voire de l’occupation nazie...

                - J’attends !


              • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:43

                Excellent ! Demandons leur avis aux Tibétains du Tibet. Organisons un sondage d’opinion parmi les Tibétains du Tibet. Par exemple, "Le dalaï-lama vient d’être élu citoyen d’honneur de la mairie de Paris" Trouvez-vous ça bien ? Oui. Non. Indifférent. Entre (1) une campagne de rééducation patriotique et (2)un pélerinage auprès du dalaï-lama. Que choisissez-vous ? : (1) ou (2) ou Indifférent. Avez-qui préférez-vous passer la soirée :(1) le commissaire politique du parti communiste chinois ; (2) les lamas du coin qui soufflent dans leurs trompes et frappent leurs cymbales ? (1) ou (2) ou Indifférent. Et ainsi de suite. Chacun à son tour peut inventer une petite question amusante comme :(1) Indépendance ou (2) autonomie pour le Tibet, quel est vôtre choix ? Mais ça m’étonnerait que ça fasse rire les Chinois. Enfin, si : jaune !

                Voir, lien ci-dessous, "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine" pour se mettre dans l’ambiance.


              • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:52

                @ Soleil (Enflure de première !)

                À la suite du débarquement américain en Afrique du Nord, l’Allemagne occupe le 11 novembre 1942 la zone libre, rompant l’armistice de 1940. Le même jour, les troupes italiennes occupent la Corse, à raison de 85 000 soldats pour 220 000 habitants. En juin 1943, s’y joindront 12 000 Allemands. Avec un occupant pour deux habitants, on réquisitionne, jusque dans le moindre village, des maisons et une partie du ravitaillement. Le 14 novembre, le préfet rappelle la souveraineté française et qualifie les troupes d’opération de troupes d’occupation.

                 


              • Libr'Op Libr’Op 23 avril 2008 16:57

                La chose est que la Chine est présente au Soudan pour y acheter le pétrole soudanais (sis au Darfour, je crois). La présence de la Chine au Soudan fait débat à l’ONU, je crois. La Chine est aussi présente au Tibet pour le pétrole (entre autre). Le Darfour et le Tibet sont donc liés par Chine et pétrole interposés.

                Ci-dessous "Paris s’insurge contre les pressions de l’Ambassade de Chine". En sus, les Américains protestent contre les livraisons d’armes par la Chine à Mugabe en Afrique.


              • Kailin 23 avril 2008 17:00

                Je suis bien d’accord, le dialogue est primordiale pour la question du Tibet. Et le président chinois a fait comprendre récemment qu’il était près à entammer ce dialogue, et cela depuis déjà un certain temps. Il n’a jamais dit qu’il était contre. Ce n’est pas Pékin qui empêche le dialogue de se former.

                Par contre ce qui empêche le dialogue de se faire, ce sont certains manifestants énervés qui ont commencer à s’insurger contre les chinois injustement et indignement, en traitant leur pays de tout les noms. C’est de la pure provocation ! Un dialogue ne se fait pas à partir de provocations. Les résulats sont très prévisibles et dors-et-déjà visibles. Ce sont aussi tous ces appels au Boycott des JO (qui sont totalement contre-productif) et de la cérémonie d’ouverture (qui selon moi n’apportera rien de plus qu’une tensions encore plus grande). Un Boycott est définitivement dans le sens opposé d’un dialogue. Car par définition, on ferme la porte au pays. Tout ceux qui sont en faveurs d’un boycott et se disant partisant d’un dialogue entre pékin et le dalai lama se contre-disent ! Il faut se comprendre...

                Il faut réfléchir avant d’agir, en pensant aux conséquences de nos actes. On ne peut pas se laisser emporter par un sentiment, et ne pas voir se qui est en train de se passer en même temps dans l’autre camps. La Chine est au coeur du problème, il faut donc l’écouter et essayer de la comprendre. Puis seulement après lui faire part de nos remarques. Et surtout pas lui fermer la porte comme par un boycott, même de la cérémonie d’ouverture des JO. C’est ça la voie du dialogue, pas autrement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires