• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tourisme de masse à la masse !

Tourisme de masse à la masse !

Des touristes exaspérés par les cigales ont interpellé le maire pour lui demander comment s’en débarrasser. Ils voulaient balancer des insecticides autour des arbres ou les couper et ainsi, les bestioles grigriyonneuses la boucleraient. Le maire du Beausset en a avalé son pastis 102 de travers (et continue encore).

D’autres touristes à bout de nerf sur l’ile d’Oléron se plaignent qu’un coq dérange leur sieste de cocorico hors temps de jeu : résultats, locaux et vacanciers se volent dans les plumes ; et ça occupe.

En Lozère : des Parisiens en vacances demandent de décaler l'heure de la cloche de l'église...Peut être la régler sur l’heure de Tokyo et ainsi inverser le jour de ding dong à la nuit en dong ding...Dingues !

Et ces vaches qui meuglent, pourquoi pas être un Vache qui rit au lieu ? Et ça brait dans les braies, ça cotcotcot chez la cocotte, ça bêbêbê chez Panurge et ça groin-groin chez porcin, ça... Couine, rugit, vagit ;Tain marde quoi ! Peuvent pas faire tous leurs bramants en même temps et basta ; genre entre 10 et midi, c’est l’heure où j’vais au supermarché avant l’apéro. Là au moins ya un parking sec où on se tartine pas les Crocs de bouse ; dedans, on entend de la musique et une jolie voix féminine qui fait la promo pour les saucisses Herta mes préférées en barbecue, et en plus ca sent pas le tas de fumier, ou la porcherie, ca sent l’ambre solaire, ou l’solaire marche à l’ambre, m’en branle moua !

La mauvaise nouvelle, chères et chers mauvais coucheuses coucheurs c’est que le nombre de cigales a des chances d'augmenter Enaurme, et en plus elles risquent de remonter très haut vers le nord à cause du changement climatique, car si les températures se maintiennent à plus de 30° sur Paris, il ne faudra pas des lustres pour qu’en sortant de la bouche de métro place Pigalle vos citadines oreilles soient agressées par ce cracracra infernal puant son midi culs terreux. Peut-être partir tourister sur la banquise ? Mauvais plan mon campeur ! Pas plus tard que ce mois ci, un groupe de guides qui préparait le débarquement de touristes depuis un bateau de croisière sur la banquise Norvégienne a été attaqué par un ours polaire. Blessé à la tête, l'un d'entre eux a été hospitalisé. Le Baloo Blanco lui s’est fait rétamer d’une rafale de khalacha comme à Marseille, mais sans avé l’accent cong ! On se demande bien ce que fabriquait ce gros balourd en cet endroit ? Peut pas aller brouter chais pas moua ? En haut au Tibet, y’a d’la place depuis que les tibétains ont été exterminés par les chinois, qui eux ont des nounours avec masque rapetou appelé Panda, pendable avez vous dit ?

Pour certains touristes, c’est la faute de l’autochtone s’il fait mauvais

Je n’étais pas un autochtone aux Baléares, mais un chef de village vacances qui pouvait communiquer en français avec les touristes gaulois... C’était sur l’ile de Majorque au 20ème siècle. Tous les jours lorsqu’il faisait mauvais, mes vacanciers venaient me voir en disant l’air outré comme si c’était de ma faute « j’suis là qu’une semaine et ça fait quatre jours qu’il pleut ! »...Comme j’avais perdu le numéro de phone du mec qui là haut dans les cieux s’occupe de l’ouverture des douches, je ne savais que répondre d’un « je vous promets que demain il fera beau » et si par malheur ce n’était pas le cas, l’enfigourné venait faire une réclamation, parfois véhémente... si-si, je jure que c’est vrai ! Donc, si ce n’est pas le temps, c’est la boustifaille : tient soyons fou et imaginons Le guide du touriste casse couille qui devrait être édité aux éditions ras l’bol : Aller à Marseille et demander de la cuisine au beurre. Exiger une salade à l'huile d'olive et ailloli à Brest, une bouillabaisse en Alsace ou une choucroute en Normandie, sans oublier une bonne fondue savoyarde en Corse... Il faut savoir aussi, que les étrangers pensent ça de nous : Dans le The Daily Telegraph « les taux de satisfaction sont 30 % en dessous de la moyenne européenne en termes de rapport qualité-prix ». Pire, le quotidien britannique met en exergue que la France abrite « les habitants les moins sympathiques, les chauffeurs de taxi les plus désagréables et les serveurs les plus agressifs ». Pour le quotidien britannique, le constat est implacable : « La France est paralysée par les Français. »[1]et en plus personne pour pousser la chaise roulante... Mais qu’est ce qu’on tire sur l’ambulance et la baraque à frites mes zamis !

A décharge, est-ce le fait de s’éloigner quelque temps d’une routine oppressante, où le stress règne en maître, qui pousse des touristes à se montrer antisociaux en ouvrant toutes les vannes ? Ou est-ce peut-être le besoin de décompresser qui fait momentanément naître un « je-m’en-foutisme plus rien à foutre ». Il semblerait aussi que la période des vacances pourrait révéler chez certaines personnes une sorte de « face cachée », une version laxiste et intolérante de ce qu’elles n’ont pas l’habitude d’être les onze autres mois de l’année...Tient, tient ça me rappelle le gens vivant coté français à la frontière suisse, qui se plaignent des chauffards helvètes qui tant bridés chez eux par une police super efficace viennent se défouler chez nous en conduisant comme des dingues et en se comportant comme des hooligans. C’est comme ça qu’en parlant d’ouvrir les vannes : deux touristes anglais qui étaient tellement bourrés à de la vodka ont été arrêté en Australie après avoir volé, et qu’on ait trouvé dans leur valise un pingouin du Sea World. Là, un touriste norvégien a été retrouvé sur le carrousel à bagage à l’aéroport de Rome. Complètement ivre, il s’était endormi sur un comptoir d’enregistrement, puis tombé dans la fosse avant d’être découvert par le personnel quelques temps après.

Afin de rendre tout le monde heureux : je propose de décrocher la cloche du clocher de Lozère, et d’y enfermer en dessous, sous cloche : le coq d’Oléron et toutes les cigales du Var, ainsi, dans un silence de tombe, les touristes enfin content pourront... Marde ! Sacrebleu d’Auvergne ! V’là ti pas que le lit grince, qu’la porte couine, et pour tout arranger ma femme qui brait !

Avouons une bonne fois pour Toutatis, que la vie touristique est une vraie turistas à bien y regarder...

Georges Zeter/août 2018



Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • NEMO Dr Faustroll 24 août 09:54

    L’homme est un « touriste » de longue date :

    « ... les humains semblent plus irresponsables que jamais. Self-made-dieux, avec juste les lois de la physique pour compagnie, nous n’avons de comptes à rendre à personne. Ainsi faisons-nous des ravages parmi les autres animaux et dans l’écosystème environnant en ne cherchant guère plus que nos aises et notre amusement, sans jamais trouver satisfaction. 
    Y a-t-il rien de plus dangereux que des dieux insatisfaits et irresponsables qui ne savent pas ce qu’ils veulent ? »

    YUVAL NOAH HARARI - Sapiens


    • V_Parlier V_Parlier 24 août 10:39

      Le seul bruit que les touristes acceptent maintenant, c’est celui qu’ils entendent dans leur lotissement toute l’année : Le rap à fond à 2 heures du matin, les engueulades / festoiements dans la rue à 4 heures du matin (quand les touristes n’en sont pas directement les acteurs). Ca c’est branché, c’est la « ville vivante »... Mais un coq et des oiseaux, oh là, c’est du tapage nocturne, c’est invivable !


      • Passante Passante 24 août 10:50
        attends on va quand même saupoudrer assaisonner tout ça...

        avec les chaleurs viennent les nuées de criquets, les mantes..
        avec les chaleurs grouillent les tarentules, surgissent les couleuvres
        les grenouilles ? c’est plus racontable, un boucan incessant

        et puis ces nuages de mouches autour des réverbères, c’est nouveau non ?

        good luck with your creation.

        • NEMO Dr Faustroll 24 août 11:03

          @Passante

          qu’à cela ne tienne : Monsanto-Bayer a des solutions à tous ces petits inconvénients...

        • cyborg 24 août 11:27

          Sans parler de touriste,
           
          les bobos gochos, dans leur nouveau béton en Savoie, demandent qu’on enlève les cloches des vaches.
           
          Et les mairies collabos le font (collabos elles prennent aussi des migrants)
           
          Un gocho ça purine tout, beaucoup plus que le purin de vache qui est utile pour la nature lui.


          • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 24 août 16:35

            @cyborg


             bobo,gocho,collabo...

          • Le421 Le421 25 août 10:11

            @Jean-Yves TROTARD

            Du Jean-Roque copier-coller.

            Pas beaucoup de vocabulaire à retenir...
             smiley


          • Le421 Le421 25 août 10:12

            @Jean-Yves TROTARD

            Sans oublier l’équipe de traîne-savates qui plusse derrière...
            Des pseudos factices inscrits sur Avox avec une même et unique personne aux commandes.

          • zygzornifle zygzornifle 24 août 13:39

            Bonjour la pollution ,les touristes sont comme des mouches a merde , ça pullule , ça bourdonne et ça se pose partout laissant des détritus sur leur passage comme une limace sa traînée de bave .....


            • Coriosolite 24 août 15:22
              Bonjour,

              Je ne sais plus qui a dit ça :

              « le tourisme déplace des gens qui seraient mieux chez eux, vers des endroits qui seraient mieux sans eux »

              • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 21:50

                @Coriosolite. Des régatiers de haute mer, anglais, précisent que la régate de haute mer est le moyen le plus lent, le plus fatigant, le plus humide et le plus coûteux pour se rendre en un lieu où l’on a rien à foutre.


              • Fergus Fergus 24 août 19:08

                Bonjour, George

                Votre coup de gueule contre ces abrutis est parfaitement justifié.

                Mais pourquoi accuser le « tourisme de masse » ?

                Pour le coup, il n’est pas responsable, les récriminations imbéciles de ce genre étant le fait d’individus qui font passer leur confort individuel avant tout le reste, sans se soucier un instant des modes de vie locaux ou des bruits de la nature.

                Qui plus est, il ne s’agit pas toujours de touristes, mais également d’autochtones qui se laissent aller au « tout pour la gueule » en voie de généralisation.

                J’ai en tête des histoires comme celles-ci (sur les cloches des églises et sur les clarines du bétail) qui datent des années... cinquante, à une époque où il n’y avait pas le moindre touriste dans les villages de paysans où vivaient les membres de ma famille.


                • aimable 24 août 19:30

                  @Fergus

                  certains autochtones sont comme certains touristes , il n’y a que chez eux et chez les autres qu’ils ne se gênent pas .
                  un jour a un chauffeur de car qui laissait tourner sont moteur , je lui ai dit qu’avant son arrivée le village était calme et peu bruyant , celui ci a été l’unique chauffeur du cru qui s’est excusé , tous autres a qui j’ai fait la même réflexion mon fait une démonstration de leur éducation , si vous voyez ce que je veux dire .

                • Fergus Fergus 24 août 21:45

                  Bonsoir, bébert

                  Si vous maitrisiez mieux la lecture, vous auriez constaté qu’il n’y a pas la moindre contradiction entre mes commentaires sur ces deux articles.

                  Mais il est vrai que vous n’avez qu’un objectif : casser. Alors vous y allez franchement. C’est d’ailleurs cette volonté de nuisance - votre marque de fabrique - qui vous rend impayable ! smiley smiley smiley


                • Xenozoid Xenozoid 24 août 19:12

                  en fait tourisme concentrique, c’est comme la colonisation,les prix deviennent flanbloyents


                  • Xenozoid Xenozoid 24 août 19:12
                    @Xenozoid

                    n)(.m

                  • Xenozoid Xenozoid 24 août 19:13

                    @Xenozoid


                    une sorte de gentrification

                  • Et hop ! Et hop ! 24 août 22:30

                    Il manque dans un port du Morbihan des touristes qui ont fait un procès à la municipalité à cause des cris des goëlans.


                    • pemile pemile 24 août 22:35

                      @Et hop ! « Il manque dans un port du Morbihan des touristes qui ont fait un procès à la municipalité à cause des cris des goëlans. »

                      C’est plutot pour vols de sandwichs que les goélands risquent un procès smiley

                      https://www.ouest-france.fr/bretagne/insolite-attention-aux-goelands-voleurs-de-sandwichs-3331173


                    • Le terme : à la ramasse n’est-il pas le plus approprié ;


                      • Je comprends le point de vue de l’auteur. Quand on se marie, on prend tout. Idem pour le choix des lieux de vacances. Mais j’avoue être très sensible au bruit, surtout après minuit. Une nuit chaude d’aout, une dame en face de ma fenêtre, à deux heures du matin, s’est mise a aspirer son appartement. Deux heures durant. elle reçu une fameuse bafouille le lendemain. Oui, oh, je m’excuse, mon proprio m’a éjectée et je n’avais pas le chois. OUAIS,....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès