• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tout le charme d’une chapelle : la colline Saint Jacques à (...)

Tout le charme d’une chapelle : la colline Saint Jacques à Cavaillon...

Dans le cadre des journées du Patrimoine...

La colline Saint Jacques domine la ville de Cavaillon : bloc rocheux calcaire, cette colline abrite une chapelle du XII ème siècle, dans le plus pur style roman...

L'édifice de dimensions modestes, encadré par un cyprès et deux pins nous fait voir une architecture simple, dépouillée, pleine de charmes : trois voûtes sont visibles dans l'entrée dans une harmonie et un équilibre apaisant, la voûte centrale étant plus haute que les deux autres...

Les murs de pierre contribuent à l'allure rustique de l'ensemble...

Le cadre champêtre, la simplicité primitive de l'édifice accentuent l'impression de paix qui se dégage de ce monument religieux.

On est sensible à des contrastes de couleurs : le vert de la végétation fait ressortir la pureté des murs aux teintes d'opale de la chapelle.

La vue que nous offrent les hauteurs de la colline Saint Jacques est magnifique : les toits et les tuiles aux couleurs d'ocre de Cavaillon, le Lubéron, le mont Ventoux, la Durance...

Le panorama permet d'enlacer du regard le paysage environnant, avec ses constructions humaines et une nature intacte.

L'ascension de la colline offre, aussi, de beaux moments de paix : le bloc rocheux se gravit d'abord grâce à des escaliers, puis un chemin pierreux et pentu.

Des oliviers, des chênes, des pins s'accrochent sur la pente, répandant des senteurs enivrantes, des effluves d'une nature sauvage.

On aperçoit d'en bas la chapelle qui domine la colline de son clocher : éclairée par le soleil, les murs de pierre de l'édifice attirent tous les regards et donnent envie d'atteindre ce monument placé en hauteur...

Construite au XIIème siècle sur une place forte naturelle, la chapelle Saint-Jacques est un charmant petit édifice au décor sobre, à l’image des chapelles rurales. Son hôte le plus célèbre fut César de Bus (1544-1607), fondateur d’une congrégation qui se consacra à l’enseignement de la doctrine chrétienne.

La colline, lieu de fondation de la ville, fut d'abord un oppidum gaulois....

L'ascension un peu rude pour le souffle promet de belles découvertes...

Et, de fait, quand on arrive au sommet, la vue de la chapelle, son charme pastoral sont comme un éblouissement : on perçoit, là, un bonheur évident, des lignes sans fioritures, un ensemble harmonieux...

Les lumières du couchant contribuent à cette harmonie : elles éclairent l'édifice de douces teintes, le subliment d'éclats pleins de délicatesse...

Les yeux remplis de toutes ces images, nous redescendons la colline, émerveillés, ravis et étonnés par ce lieu rustique empreint de poésie...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/05/tout-le-charme-d-une-chapelle-la-colline-saint-jacques-a-cavaillon.html

 

Photos : rosemar

Documents joints à cet article

Tout le charme d'une chapelle : la colline Saint Jacques à Cavaillon... Tout le charme d'une chapelle : la colline Saint Jacques à Cavaillon... Tout le charme d'une chapelle : la colline Saint Jacques à Cavaillon...

Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jymb 17 septembre 2018 13:22

    Précisons que le jardin autour de la chapelle autrefois ouvert en permance est désormais bouclé ( sauf pour les journées du patrimoine...) et que la rue qui mène à la placette est d’accés réservé suite à des trafics planants ( et bruyants) qui terrorisaient les habitants...

    Quant au centre ville, il est déconseillé à ces dames de passer devant certaines terrasses de café abondamment pourvues d’oisifs
    Triste réalité 

    • rosemar rosemar 17 septembre 2018 17:44

      @jymb

      En tout cas, la chapelle mérite qu’on fasse l’ascension de la colline : elle est magnifique de simplicité...

    • rosemar rosemar 17 septembre 2018 17:46

      @jymb

      On peut visiter aussi l’arc de triomphe de Cavaillon peu connu... 



    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 septembre 2018 21:43

      Églises romanes du Pas de Calais...oui ça existe ...voir Esquerdes .


      • velosolex velosolex 17 septembre 2018 23:27

        Dans les années 70 j’ai passé quatre mois dans une grotte accrochée à la colline saint Jacques. Pour dire que je connais. Saisonniers à mi temps, on ramenait des courgettes, des oignons et tout ce qu’il faut pour faire bouillir la marmite à l’entrée de la grotte. C’était des années de soleil à 1000 lieux de la notre. Nous vivions là en bonne compagnie d’un crapaud et de quelques lézards. Il y avait Mana, la brune, aux yeux chargée de kool, qui voulait partir aux indes, et Pedro, un déserteur espagnol, qui dessinait le corps de sa copine à la sanguine, et quelques autres, dormant sur de grands cartons écrasés qu’on récupérait sur le marché. Le projet était de partir l’hiver au soleil, en Amérique du sud en bateau, et il a fallu partir pour réaliser qu’on avait passé là notre plus bel été. 

        Un vieux Vespa 125 qu’un grand père nous avait donné plein d’une émotion que nous ne pouvions comprendre, nous amenait aux quatre coins ds merveilles, cheveux au vent. Ocre de Roussillon, terre de sienne. Il y avait dans l’air un parfum des sens et de lavande qui nous étourdissait la tête. Et souvent en fin de journée nous nous abîmions dans le fleuve, du coté du Plan d’orgon. Nos tongs tanguaient sur l’eau. Les demoiselles bleues étaient toutes à leur ballet étrange. La Durance charriait ses songes dans les mauves écrasés du soir....
        Je suis repassé 30 années après, avec les enfants.... Je n’ai rien reconnu. Le décor avait trop changé. Il y avait un lotissement sur la colline....Le p’tit bar avait disparu. Le cloître était protégé derrière de hautes verrières. ..... Je ne veux pas savoir ce qu’ils sont tous devenus. Je n’rai jamais sur facebook.... C’était une erreur. Barbara avait bien raison. Il ne faut jamais revenir sur les lieux de son enfance, ou de sa jeunesse...Que seul subsiste un brin de lavande, glissé dans un livre de poésie de Lorca

        • ZenZoe ZenZoe 18 septembre 2018 09:01

          @velosolex

          J’apprécie infiniment plus votre témoignage personnel et un peu mélancolique peut-être, qui m’a fait vibrer beaucoup plus que l’article. Décidément, l’écriture est dun don qui n’est pas donné à tout le monde.

          Sur le fait de revenir sur les lieux de son enfance, je suis plus partagée. Je trouve au contraire que cela fait du bien de temps en temps, histoire de voir le chemin parcouru, de faire du rangement dans sa tête aussi, réécrire les étiquettes, refermer des portes, en laisser d’autres ouvertes...
          D’accord avec vous en revanche sur la laideur des lotissements smiley

        • velosolex velosolex 18 septembre 2018 10:01

          @ZenZoe
          Peut être que l’écriture est une forme de prière sur les tombes absentes, et une mise en respect d’émotions trop poignantes. Revenir m’a trop souvent cloué le cœur. Je vous recommande un bon livre, évoquant ce genre d’expérience. Daté sans doute, puisqu’il date des années 30. Mais curieusement il n’a rien perdu de son actualité, de sa fraîcheur, de son humour. Ni manque pas de surprenantes considérations écologiques. Souvenirs de l’enfance, passé piétiné. Il ne manque même pas le lotissement apparu sur la colline, le lac disparu où l’on se voyait déplié sa canne à pèche. C’est de Georges Orwell,a good fellow. 

          Un peu d’air frais - George Orwell - Babelio

        • paco 18 septembre 2018 13:36

          @velosolex
          N’de dieu, dites, l’ex cavernicole au pseudo de pétrolette, vous zavez pas été à un moment de votre vie artificier ? expert en démolition ? dynamiteur de carrière, voire de profession ? sapeur sans être pompier ?
          Non, j’vous demande ça parce qu’avec un simple commentaire, vous pulvérisez l’article de l’office de tourisme local, et ça, j’aime.
          Beaucoup.


        • ZenZoe ZenZoe 18 septembre 2018 15:47

          @velosolex
          C’est noté, merci smiley


        • velosolex velosolex 18 septembre 2018 15:54

          @ZenZoe
          Etrange, cette après midi je suis justement tombé sur « la compagnie des auteurs » sur france culture où l’on parle avec beaucoup d’intelligence d’orwell, et précisément de ce livre « un peu d’air frais »en début d’émission, avant de parler du reste : 1984, la catalogne, et de la personnalité de l’auteur, avec de très belles analyses sur la capacité de saisir cet or sous la boue, qui est une lecture magnifiée du quotidien....L’émission n’est même pas terminée. C’est visible en post cast. https://bit.ly/2QEGE2U


        • velosolex velosolex 18 septembre 2018 15:57

          @paco
          Merci. 

          J’entretiens juste mon petit jardin, au propre et au figuré.
           Le regard qu’on a sur les choses est un alchimiste. 
          On peut allumer des incendies sans être pyromane, et les éteindre sans être pompier. 
          Bien à vous

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès