• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tout le monde en parle ... trop !

Tout le monde en parle ... trop !

La machine médiatique à exciter, focaliser l’attention, faire le buzz et diviser a encore marqué un point avec la dernière saillie sur le plateau de l’émission d’Ardisson sur C8 du multirécidiviste Yann Moix.

"Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez bien que la faiblesse attise la haine : dire que vous chiez dans votre froc, alors que vous faites un métier qui devrait prendre cette peur en compte...", a péroré le chroniqueur des beaux quartiers en pleine face des deux policiers sur le plateau, avant de les accuser de violences sur les pauvres et sur les migrants et de se drapper dans une gluante bonne conscience de gauche.

La semaine précédente, nous eumes droit à une polémique en guise de provocation tout aussi grotesque entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy, le premier raillant la seconde à propos de son prénom et lui donnant un blame de mauvaise francaise de facto. On remarquera, sans savoir si les deux étaient de mèche, ce qui se tiendrait, que les deux avaient quelque chose à vendre, un livre, que les deux livres du fait entre autres du buzz cartonnent, et que deux pétitions 2.0 ont été montées tantot pour l’un contre l’autre, tantot contre l’un pour l’autre. A croire que les gens n’ont rien de mieux à faire …

Ces polémiques à la sauce télévision poubelle sont devenues l’alpha et l’oméga de ce qu on nomme l’information. Un ou une pas grand chose fait de la provocation, insulte, raille ou diffame un autre ou un groupe ou un métier, et on passe une semaine comme dans Astérix à s’envoyer les poissons de Bonnemine sur la tronche, plutot que d’aller chasser le sanglier dans la forêt.

Nous avons en stock un nombre assez impressionnant de ce genre de faiseurs d’ambiance, que ce soit dans les médias, dans les arts, dans la politique et dans ce qu’on appelle les people. On en trouve depuis l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite en passant par l’extrême centre. Ils peuvent être bien-pensants au possible ou salement mal-pensants, la logique est exactement la même.

Ce qu’ils disent, remarquons-le au passage, ne dépasse jamais le spectre de ce qu on appelle les opinions personnelles, parfois maquillées comme Zemmour, Fourest ou Finkielkhraut, de pensée magique, c’est-à-dire de propagande enrobée de raisonnements douteux à l’emporte-pièce et de formules choc censées rentrer directement dans le temps de cerveau disponible. Telles des décharges d’électrodes sur petites souris dans les cages des écrans plats, les provocations sous controle de ces professionnels plutot bien rémunérés pour faire des sketches happent l’attention, indignent scandalisent, font parfois rire, écoeurent, bref pataugent dans le registre de l’émotion hystérique et dans celui-ci seulement. A partir de cela, chacun appelle un numéro vert, tape 1 ou 2, tweete ou re-tweete, s’offusque mais – et c’est le but – en parle.

Tout le monde en parle, tel était le titre de l’émission d Ardisson autrefois sur le service public.

La même logique prévaut dorénavant non seulement à l’Assemblée et au Sénat, mais jusqu’à l’Elysée. Monarque moderne, Macron a bien compris les bases de la communication en 2018 et lache à échéances régulières ses bombinettes, et ainsi occupe toujours le devant de la scène, et ce quel que soit le pourcentage de francais qui l’apprécient ou pas. Parlez de moi en bien, parlez de moi en mal, mais parlez de moi.

Ces créatures médiatiques, authentiques pantins, qui s’adonnent à ces jeux vulgaires, quel que soit leur nom, quel que soit ce qu’ils disent, quel que soit leur rattachement politique ou idéologique, nous abaissent collectivement et individuellement. Nous perdons notre temps à les commenter, à les relayer, à les dénoncer ou à les soutenir. Evidemment à les écouter. Ces marionnettes ont pris le pouvoir sur tant d’entre nous et tirent les ficelles de nos vies. Coupons-les, et sortons du petit théatre de leurs vanités.


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 24 septembre 17:24

    Le problème c’est qu’il est difficile d’y échapper.
    Même si on ’a pas regardé l’émission, on sait qu’elle va faire la une des journaux, que la justice soi-disant débordée va être saisie, que les politiques vont y piocher leurs arguments, qu’on va en parler partout dans les couloirs.
    Pendant ce temps-là, certains peuvent faire leurs petites affaires tranquilles, à l’abri des regards indiscrets.
    Tout ce ramdam a en effet un but, nous abrutir et nous détourner de l’essentiel. Et ça marche !


    • gardiole 24 septembre 18:27

      @ZenZoe
      C’est bien là le hic. On ne devrait pas infliger à ceux qui ne l’ont pas regardé ce qui s’est passé durant une émission TV. Faut croire que les médias n’ont rien d’autre à dire. Il ne se passe rien dans le monde.


    • Le421 Le421 25 septembre 21:01

      @ZenZoe

      Oups !! La gaffe.
      Je croyais que c’était un article sur Benalla !!
      Ben oui...
      Tout le monde en parle !!  smiley


    • Passante Passante 24 septembre 17:32
      bien vu
      les trois sont complices
      y compris thierry
      caché derrière sa soi-disant dispute...

      le quatrième bénéficiaire ’par effacement’ c’est ?
      allons... un p’tit effort voyons ..
      ça rime avec larron

      • Fergus Fergus 24 septembre 17:55

        Bonjour, Christophe

        Je partage très largement votre point de vue. Et je suis 100 % d’accord avec votre conclusion.

        Si l’on ne relayait pas tant les paroles de pure provocation que profèrent ces « authentiques pantins » à des fins d’intérêt personnel, ils s’éteindraient d’eux-mêmes, faute de relais public de nature à booster les ventes de leurs bouquins !


        • christophecroshouplon christophecroshouplon 24 septembre 18:03

          @Fergus


          Merci Fergus ! Rien de mieux que revenir a la maxime celebre de Sophocle. Se detacher des individus et des evenements, et se focaliser sur les idees.

          Bien a vous

        • Taverne Taverne 24 septembre 19:33

          C’est William Shakespeare qui est à l’origine du buzz, je veux dire du mot « buzz ». Il a créé le mot « buzzer ». Dans Hamlet :

          « Her brother is in secret come from France,
          Feeds on his wonder, keeps himself in clouds,
          And wants not buzzers to infect his ear
          With pestilent speeches of his father’s death
          , (...) » Source, paragraphe 60

          Je suis sûr que le dramaturge n’aurait pas supporté le buzz (qui infecte l’oreille) sauf s’il était du niveau du génial Falstaff, son personnage très haut en couleurs. 


          • troletbuse troletbuse 24 septembre 20:26

            Oui mais si les merdias ne relayent pas toutes les conneries qui peuvent se dire pour ne pas relayer la parole des opposants, que va-t-il leur rester à dire ?. Ah SY, il leurs reste Macaron, Assad et Poutine.


            • Oceane 24 septembre 22:57

              La France a-t-elle oui ou non, quelque chose à voir avec l’avion russe abattu ? C’est mieux que « le temps de cerveau disponible » soit occupé par les excès de Zemmour au lieu de s’inquiéter sur une éventuelle réponse russe ou encore du prix du carburant qui va encore augmenter.


              • NEMO Gwynplaine 25 septembre 08:55

                Alors, pourquoi en remettre une couche ?

                On dirait les petites filles à la récréation qui chuchotent dans l’oreille de leurs copines :
                « je vais te dire un secret, surtout tu le dis à personne ».
                A la fin de la récré, toute l’école est au courant alors que si elle était montée sur un podium avec un micro et une sono, personne ne l’aurait écoutée.
                Cet article participe aux phénomènes qu’il fait semblant de dénoncer.

                • BM 25 septembre 09:05
                  Ouais ; dans ce système médiatique à outrance, il faut des éclats pour pointer un problème.

                  Et sur la police/gendarmerie, je ne trouve pas qui colorent leurs frocs, mais plutôt qu’ils négocient et parlementent trop avec des loubards qui sont en infraction avérée.

                  C’est dans ces cas qu’il perdent un peu de leur crédibilité ; la loi ne se discute pas.






                  • NEMO Gwynplaine 25 septembre 09:26

                    @BM

                     « la loi ne se discute pas. »

                    c’est ce que disait Cahuzac après son dernier voyage en Suisse

                  • BM 25 septembre 09:48
                    @Gwynplaine

                    Je ne vois pas le rapport ?!

                    Un énervé qui se fait chopper sans permis ni assurance et qui roulait à 160 sur une départementale ... f aut accepter les palabres qui durent ?

                    Deux lardons de 16 ans sur une mob. volée, sans casque... faut discuter ?

                    Un alcoolo. qui titube en sortant de son SUV... faut parlementer ?

                    Et si tous ces gens insultent les forces de l’ordre... faut faire le dos rond et ignorer ?

                  • HELIOS HELIOS 25 septembre 11:18

                    ... il n’y a pas de fumée sans feu !!!!!


                    ... alors, voyez vous, on peut être d’accord avec le contenu de votre billet, mais il n’en reste pas moins que la presse « papier » se garde bien d’ecrire les ragots de concierges laissant ainsi au gens le temps de réflechir, et de les remettre aux oubliettes si necessaire

                    L’instantaneité des ondes et leur fugitivité -bien comprise- (remarquez qu’il n’y a peu de répetition lorsque cela n’arrange personne, ou bien que le message ne passe pas a celui de 20h) permet quasiment toutes les outrances... mais laisse l’espace pour une reaction qu’attendent avec délectation ceux qui en vivent.

                    Alors, alors, voyez vous, comme pour le dicton cité en premiere ligne, si Moix s’est permis sa tirade, c’est qu’il y a un fond de verité.
                    Le fond en question, la conseillere municipale de Marseille, l’a bien decrit : il faut faire venir l’armée dans les « quartiers » sous entendant que la police ne le fait pas ou bien qu’elle n’est pas suffisament forte pour le faire. Qui en a fait tout un plat de cette sortie ?

                    Je suis particulierement d’accord avec ceux qui disent que la police, au lieu de se cacher derrière les balustrades avec leur jumelles radar pour sanctionner quelques exces de vitesse devraient se mettre a bosser là où cela est imperatif, a moins que la sanction routiere soit plus importante que la delinquance globale de ces quartiers

                    Je vous laisse imaginer les importances de l’etat actuel... la route ca rapporte, les quartiers, si on s’en occupe, coutent ! Alors qu’aujourd’hui l’argent de la délinquance rapporte aussi en plus d’autoriser un « tout est possible » dont les petites frappes sont les acteurs.

                    La police n’a pas peur de rentrer dans les quartiers, elle n’en a pas envie -parce que cela demande du boulot- et parce qu’en plus, cela va remettre de l’ordre dans des populations en marge de la république et des lois et qui sont protégés -comme moyens occultes- par tout ceux qui ne se mouillent pas... pourquoi croyez vous qu’il y ait des Benalla a l’Elysée et ailleurs ?

                    Moix est un con, certes, mais ce n’est pas pour autant qu’il a tort, dans cette affaire !

                    merci de m’avoir lu

                    • BM 25 septembre 11:42
                      @HELIOS

                      Oui, il y a aussi le fait que ces quartiers fonctionnent avec une économie autarcique relativement équilibrée, basée sur la drogue.

                      Un boulet dans ce jeu de quille serait un tsunami impossible à gérer sans casse :

                      Familles devenues sans revenus, délinquance devenant agressive, expéditions dans les quartiers « riches ».

                      A mon avis, les forces de l’ordre se cantonnent à encadrer ces endroits, un peu comme un border collie le fait sur son cheptel...tant que ça fait pas trop de vagues ?



                    • christophecroshouplon christophecroshouplon 25 septembre 14:42
                      @HELIOS

                      Certes ... Sauf que -desole- mais le fond de cet article n est pas cela. C est le niveau du dessus, celui qui tache d elever du cloaque

                    • MagicBuster 25 septembre 13:42

                      Il ne vous a pas échappé (j’espère) que les derniers attentats ont été financés par le trafic de drogue :

                      https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/attentats-terroristes-des-sources-de-financement-multiples-et-difficiles-a-traquer_1737997.html

                      "Les frères Kouachi, responsables de l’attaque contre Charlie hebdo, avaient pour leur part organisé un trafic de contrefaçons de vêtements et de chaussures de sport. D’autres se sont financés grâce au trafic de drogue. "

                      Combien faudra -t -il encore d’attentats pour la situation change  ?


                      • BM 25 septembre 14:08

                        L’un n’empêche pas l’autre... bien sûr


                        • BA 25 septembre 16:22

                          En haut du classement des prénoms masculins les plus plébiscités dans la Seine-Saint-Denis, les Mohamed seront nombreux sur les bancs de l’école du secteur dans quelques années, avec 266 naissances enregistrées rien qu’en 2017. Découvrez le top 20 complet ci-dessous.

                          1. MOHAMED

                          2. ADAM

                          3. IBRAHIM

                          4. RAYAN

                          5. ISMAËL

                          6. NOAH

                          7. AMIR

                          8. IMRAN

                          9. ALI

                          10. LIAM

                          11. GABRIEL

                          12. ISSA

                          13. YANIS

                          14. AYOUB

                          15. KAÏS

                          16. ENZO

                          17. LUCAS

                          18. MOUSSA

                          19. ISAAC

                          20. HAMZA

                          Cliquez ici pour voir le classement des prénoms féminins dans la Seine-Saint-Denis.

                          https://www.bfmtv.com/societe/le-top-20-des-prenoms-masculins-tendance-en-seine-saint-denis-en-2019-1529609.html



                          • Le421 Le421 25 septembre 21:00

                            @BA

                            Le Grand Remplacement est en marche !!
                            Tremblez braves français.
                            Quand j’ai appelé ma fille « Sandy », il y a quarante ans, je vous dis pas le pataquès !!
                            Je l’aurait appelé Cunégonde, cela aurait été plus cool.
                            Un peu con aussi.
                            Le problème, c’est qu’elle a appelé ses enfants Bradhyn et Hailey !!
                            Atavisme.
                            Ben oui mon pauvre, les Bernard et Frédéric se feront de plus en plus rares.
                            Sauf chez les friqués.
                            Je reconnais que Marc Ladreit De Lacharrière ou même Wallerand De Saint-Just, c’est bien mieux.
                            On voit mieux à qui on a à faire...  smiley
                            J’ai failli m’appeler Hubert Bonisseur De La Bath. Raté !!

                            Remarquez, les noms arabes, ça se discute.
                            Quand c’est Tamim ben Hamad Al Thani et qu’ils financent le PSG, je pense que là, vous applaudissez des deux mains... Non ??

                          • Raymond75 26 septembre 16:43
                            Il y a très longtemps, j’ai regardé deux ou trois émissions d’Ardisson, et puis j’ai rapidement arrêté : ce type a imposé la vulgarité à la télévision, l’information spectacle, c’est à dire une fausse information, et le scandale qui génère le buzz ... Triste sire.

                            Idem pour Ruqier, et tous deux pratiquent le faux direct après montage.

                            Ce qui est étonnant, c’est que chaque fois des pseudos journalistes relaient à l’infini ces médiocres incidents, qui rapportent beaucoup à ces deux réalisateurs. Ruqier au moins est passionné de théâtre, il il recycle ses gains dans des pièces.

                            • BM 26 septembre 21:45

                              Moi je regarde ; c’est pour ça que je peux en parler...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès