• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tout le monde est gaulliste... mais seulement le « 18 juin » (...)

Tout le monde est gaulliste... mais seulement le « 18 juin » !

Tout le monde est gaulliste...mais seulement le « 18 juin » !

 

Jeudi 18 juin, nombre de Français ont salué la mémoire de cette figure tutélaire qu’est le Général Charles de Gaulle, l’Homme qui incarna la résistance, qui incarna la France, cette France qui ne se soumet pas, qui ne rompt pas !

La mémoire du chef de la France Libre, du Libérateur, l’Homme de Bayeux, du 4 septembre 1958, le fondateur de la Cinquième République, l’Homme du Québec Libre, de Phnom Penh, du 30 mai 1968, du 27 avril 1969, appartient à tout le monde ! Comme le disait Nathalie de Gaulle, arrière petite fille du Général Charles de Gaulle, ce dernier appartient au « domaine public ».

 

Nombre de personnalités politiques, publiques, ont également rendu hommage à « l’Homme du 18 juin » (le Général n’aimait pas être réduit à cette date !) et c’est bien là que le bât blesse.

 

Je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse, ni de décerner des brevets de gaullisme. En revanche, lorsque des personnalités publiques travestissent, salissent la mémoire du Général de Gaulle et son héritage politique, je me dois d’intervenir.

 

Saluer, commémorer l’anniversaire des 80 ans de l’Appel du 18 juin 1940 est respectable, tout à fait normal. En revanche, vouloir s’accaparer le Général de Gaulle et crier partout « je suis gaulliste » ne vous le fait pas devenir.

 

En effet, lorsque la droite française, qui n’est plus tellement ce qu’elle est puisque elle a perdu sa dimension nationale (souverainisme), reprend à son compte la silhouette du Général de Gaulle, il y a de quoi tiquer.

Car depuis la création du Rassemblement pour la République en 1976 avec ceux qui ont trahi Jacques Chaban-Delmas deux ans plus tôt (Pierre Juillet, Marie-France Garaud, Jacques Chirac), la droite n’a de cesse avancer à contre courant du gaullisme, négligeant les idées d’indépendance, de souveraineté. La création de l’UMP a été le dynamitage final du gaullisme à droite, Les Républicains étant la continuité.

La gauche n’est pas mieux lotie, elle a contribué à la destruction des acquis sociaux du Conseil National de la Résistance.

La droite, comme la gauche (qui a perdu son côté social), ont détruit les fondements de l’Esprit du 18 juin, ont démantelé notre souveraineté et notre dignité à la fois populaire, nationale, même internationale !

 

Inutile de s’attarder sur le Rassemblement National (héritier d’une extrême-droite anti gaulliste) et La France Insoumise qui n’ont absolument rien de gaulliste, le premier n’a cessé de cracher son venin sur le Général au sujet de l’Algérie, a fait volte-face sur une sortie éventuelle de la France de l’Union européenne, quand l’autre ne jure que par une sixième République qui nous replongerait dans les airs moribonds de la quatrième République.

 

Encore moins sur le cas du Président de la République qui a une croyance folle dans l’idée que l’économie (néolibérale de surcroît !) doit tout diriger, qui s’assoit sur la réalité nationale en voulant davantage de « souveraineté européenne ». Mais l’Europe n’étant qu’un agrégat de Nations, il ne peut y avoir, par conséquent, de souveraineté dite européenne. Un Président qui fait de la France une « start-up nation ».

 

Décidément, les impostures se trouvent partout ! Malheureusement pour eux, les principes, autant que les mots, ont une valeur, une éthique, une morale ! Car se servir de l’image de de Gaulle à des fins clientélistes est abject, surtout quand on ne sait pas définir le gaullisme en le classant dans un camp bien précis.

 

Car, le gaullisme est un état d’esprit, un état d’action, celui de résister contre un système, une philosophie, une éthique, une morale. Vos trois piliers ne sont pas forcément ceux du gaullisme authentique.

Le gaullisme repose sur quatre piliers :

L’indépendance nationale et la souveraineté populaire.

Le rassemblement des Français, pour la France.

Les deux axes fondamentaux suivants prouvent à bien des égards que bon nombre de personnalités politiques ne connaissent rien au gaullisme.

La défense et le respect des Institutions de la Vème République, c’est-à-dire un État fort et dirigé où les citoyens prennent part activement à la vie politique du pays.

La troisième voie sociale, celle de la Participation, le combat pour une justice fiscale et sociale.

Gaullistes ? Ils le sont tous, mais seulement quand ça les arrange. Ils sont dans un gaullisme de commémoration, ils n’ont pas de « permanence gaulliste », d’essence gaulliste.

 

Ce sont un peu des gaullistes sélectifs en somme, ils prennent ce qui les intéressent.

 

Or, « commémorer le gaullisme » ne suffit pas à être gaulliste, faire du gaullisme politique tout en gardant une certaine définition du gaullisme (celle écrite plus haut) est la meilleure façon d’aller au bout de ses convictions !

 

Devant l’abaissement de l’État, la déliquescence de notre société, devant un pouvoir qui capitule devant des « foules minoritaires » qui éructent leur haine anti-France, devant la nouvelle hégémonie ; économique et politique ; de l’Allemagne en Europe, c’est bien l’Esprit de résistance qui doit nous guider et nous rassembler.

 

Valentin Lagorio, secrétaire général adjoint à l’Union du Peuple Français.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Clark Kent Séraphin Lampion 20 juin 2020 09:37

    Mais au fait, où sont passés les pétainistes ?


    • caillou14 rita 20 juin 2020 11:22

      @Séraphin Lampion...Ils défilent sur la tombe de De Gaulle le 18 juin !
       smiley


    • Cyril Darka Président 20 juin 2020 11:31

      @rita

      L’épuration est éternellement à recommencer ! smiley


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 juin 2020 09:44

      bon nombre de personnalités politiques ne connaissent rien au gaullisme.[...] un État fort et dirigé où les citoyens prennent part activement à la vie politique du pays.

      Je reprends le lien hilarant d’un commentaire de Gaijin : « les citoyens prennent part activement à la vie politique ». Peut être de Gaulle est-il tant récupéré parce qu’on ne veux pas en faire une critique raisonnable.

      un pouvoir qui capitule devant des « foules minoritaires »

      Il me semble plutôt que le pouvoir tire habillement les ficelles, et que ces « foules minoritaires » existent d’avantage dans les médias que dans la réalité.

      la nouvelle hégémonie ; économique et politique ; de l’Allemagne

      Il n’ont pas « triché » pour atteindre cette hégémonie : ils sont objectivement plus compétents, mieux organisés et moins corrompus, arrivistes. Si les français sont des fumistes, ne reprochez pas aux Allemands de les dominer. D’autre part c’est l’hégémonie culturelle américaine qui me parait la plus dangereuse.


      • V_Parlier V_Parlier 20 juin 2020 10:27

        Bientôt Juncker et von der Leyen se déclareront gaullistes.


        • samy Levrai samy Levrai 20 juin 2020 10:32

          Je me demande bien la définition de souveraineté et de democratie que l’UPF peut bien employer...pourtant il existe des dictionnaires en ligne.

          Comment un parti qui ne veut ni sortir de l’UE, de l’euro ni de l’OTAN peut il se targuer d’être gaulliste ? n’existe t il aucune limite à la novlang et à la malhonnêteté ?

          Un parti se disant gaulliste qui ne semble pas comprendre qui dirige son pays et qui propose de changer de marionnettes sans rendre le pouvoir au peuple est il un parti d’idiots ou un parti d’escrocs ? 


          • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 22 juin 2020 21:21

            @samy Levrai
            Bonsoir, commet pouvez vous prétendre que nous ne voulons pas sortir à la fois de l’OTAN, de l’Euro, de l’UE ? Bien évidemment qu’il faut en sortir, sinon cela ne collerait pas avec la notion de souveraineté nationale ! 
            Nous savons très bien que c’est à Bruxelles, Berlin, Washington que se prennent les décisions qui nous régissent. 
            Bien à vous. 


          • mmbbb 20 juin 2020 11:11

            Il n y a que Macron lui aussi commémorant en grande pompe le 18 juin et la bataille de Moncornet ( une bataille qui ne fut remis en lumiere que récememnt ) capable d assoir une souverainete francaise et une souverainte européenne 

            www.lefigaro.fr/politique/coronavirus-nous-devons-rebatir-20200331notre-souverainete-nationale-et-europeenne-exhorte-emmanuel-macron-1

            Vaste programme comme l aurait de Gaulle d autant plus que les etats europeens se sont dotes de l avion F35 americain.
            La defense europeenne independante ne sera qu une chimere de plus 

            Vaste plaisanterie 

            Melenchon lui aussi entonne la chanson gaullienne alors qu il soutint Mittérrand un antigaullien .qui s accommoda de la 5 eme 

            les politiques sont devenus des politichiens 

            Il est est consternant en effet de voir cette pantalonnade !


            • nono le simplet 20 juin 2020 11:17

              même la blondasse a osé se rendre sur l’ile de Sein pour rendre hommage à ceux qui allaient se battre contre le nazisme ... un ange passe et vomit ...


              • nono le simplet 20 juin 2020 12:21

                @Cadoudal
                tu fais bien de le signaler !
                on voit qu’à cette époque aussi il y avait beaucoup de cons ...


              • caillou14 rita 20 juin 2020 11:20

                Excellent article...Merci.


                • Cyril Darka Président 20 juin 2020 11:34

                  @rita

                  Et pourtant l’auteur F anfaronne au lieu de R onronner ! smiley smiley ( <3 )


                • Cyril Darka Président 20 juin 2020 11:40

                  @FullMetalBitch0

                  Mais pourquoi donc c’est tjrs à moi de me cacher derrière des rideaux tjrs plus ectoplasmiques et nombreux ?

                  Hein les TROGS ? smiley smiley :->


                • Francis, agnotologue JL 20 juin 2020 11:53

                  Sans vouloir grossir les rangs de ceux qui font parler les morts, je crois bien que De Gaulle se retournerait dans sa tombe après cette décision macronienne de décerner la Croix de la légion d’honneur à la ville de Londres.


                  • samy Levrai samy Levrai 20 juin 2020 12:18

                    https://medias.liberation.fr/photo/1290964-prodlibe-2020-0114.jpg?modified_at=1580556174&width=1350

                    Je tenais le drapeau de la France libre ( à nouveau à Londres ! ) le jour du BREXIT sur Parliament square, longue vie à la résistance et vive la France.



                    • Jonas 21 juin 2020 18:38

                      @Valentin Lagorio. 

                      Etant d’une famille de résistants , j’ai baigné dans le culte du général et pour paraphraser André Malraux « Tout le monde a été , est sera gaulliste ».Je ne suis nullement gêné que tous les hommes de différents bords politiques se disent gaullistes , même ceux dans les membres ont cherché à le tuer. 

                      Vous, vous dites gaulliste , , si je ne me trompe pas. Mais alors quelle aurait été votre réaction si Emmanuel Macron président de la République n’avait pas célébré le général , père des Institutions dont il a héritées ? 


                      • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 22 juin 2020 21:25

                        @Jonas
                        Moi-meme, j’ai mon arrière grand-père qui a fait le maquis dans les hauteurs de Nice et qui a participé au débarquement de Provence. Ses proches ont caché des juifs, des aviateurs...
                        Commémorer, c’est une chose, récupérer, c’en est une autre... smiley 


                      • M. Porte-avions M. Porte-avions 22 juin 2020 01:52

                        M. Porte-avions adhère totalement à cet article, merci à l’auteur.

                        Vous dîtes : Le gaullisme repose sur quatre piliers.

                        L’indépendance nationale et la souveraineté populaire.

                         Le rassemblement des Français, pour la France.

                        La défense et le respect des Institutions de la Vème République, c’est-à-dire un État fort

                        La troisième voie sociale


                        A mon sens vous oubliez la grandeur de la nation. J’ajouterai que le gaullisme est inséparable de grands projets nationaux et internationaux, signe de grandeur et de confiance en soi.


                        Question subsidiaire : que pense l’UPF de l’UPR et de sa triple sortie ?


                        Parce que l’UPF a soutenu Lassalle à l’élection de 2017.

                        https://www.union-du-peuple-francais.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=235:presidentielle-2017-lupf-apporte-son-soutien-a-jean-lassalle&catid=37:communiques-upf&Itemid=58



                        Le programme

                        https://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/le-programme-de-jean-lassalle-pour-la-presidentielle-2017-05-04-2017-6826560.php


                        Lassalle ne pipe pas un seul mot sur l’euro et l’indépendance monétaire dans son programme et je ne parle même pas de son impossibilité à renégocier les traités qu’il propose comme tous les autres clones de la boîte à cons. Il ne veut pas sortir de l’Europe et seulement du commandement intégré de l’OTAN.


                        Bordel, le gaullisme a sacrément changé ! Ou alors je n’ai pas compris votre stratégie d’indépendance nationale.


                        • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 22 juin 2020 21:30

                          @M. Porte-avions
                          Bonsoir, la grandeur de la nation réside dans le premier pilier, la souveraineté/indépendance nationale. 

                          Notre vision de la politique dépasse le cadre du frexit, nous avons une vision politique économique, sociale et sociétale pour la France contrairement à l’UPR. 

                          Charles de Gaulle a sorti la France du commandement intégré militaire de l’OTAN (je ne pense pas vous l’apprendre). 

                          Disons que à bien des égards, c’était le plus proche. Lui, au moins, n’avait pas affirmé à l’époque que la France était responsable de la Rafle du Vel d’Hiv...

                          Bien à vous. 


                        • M. Porte-avions M. Porte-avions 23 juin 2020 00:50

                          @Valentin Lagorio

                          Disons que à bien des égards, c’était le plus proche. Lui, au moins, n’avait pas affirmé à l’époque que la France était responsable de la Rafle du Vel d’Hiv...

                          Je reste perplexe. Comment, en étant gaulliste, soutenir quelqu’un qui ne parle pas d’indépendance économique, ni d’indépendance nationale ?

                          Lassalle est un personnage rural sympathique mais n’est pas gaulliste et effleure à peine l’idée d’indépendance. Cheminade et Asselineau poussent bien plus loin cette idée dans leurs programmes, alors quitte à voter pour un petit candidat, autant voter pour eux.

                          Surtout que l’on se rend bien compte que ces deux personnages ne sont quasi jamais invités à la télé, au contraire de Lassalle alors qu’ils ont des idées bien plus puissantes et argumentées. L’accès au médias est un signe, le signe que les puissants n’ont pas peur de vous ou vos idées.

                          Aussi, aurait on imaginer le général lancer des boutades sur sa chère maman et sur le fait qu’il soit en retard au débat TV de 2017, ce qu’a précisément fait Lassalle, qui pour le coup est passé pour le guignol de service ? Cet homme n’est pas sérieux, c’est un pitre.

                          Concernant le vel d’Hiv, à ma connaissance, ni Asselineau, ni Cheminade n’ont soutenu un responsabilité française. Les autres candidats n’étant que des clones eurolâtres américanisés qui sont prêts à toutes les bassesses pour un renouvellement de mandat.

                          Si le gaullisme m’a appris une chose, c’est que l’on ne transige pas sur l’indépendance nationale, monétaire et militaire. Etes vous d’accord avec ceci ?

                          Merci à vous.


                        • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 23 juin 2020 07:54

                          @M. Porte-avions
                          Bonjour. Monsieur Lassalle a défendu une ligne souverainiste et s’est opposé à Bayrou à ce sujet. 
                          Ses propositions portaient notamment sur : 
                          - Renégociation des traités européens - Mettre en débat et voter au Parlement toute législation d’origine européenne - Réviser à la baisse la participation financière de la France au budget européen - Soumettre à référendum toute adhésion à l’Union européenne - Regrouper nos consulats entre Etats européens de Schengen

                          Son programme était compatible avec nos idées (surtout en ce qui concerne le monde agricole, pour ma part) 

                          Non Lassalle est sérieux, ce qui le différencie de ces Hommes politiques qui marchent sur n’importe quel tapis rouge, peu importe sa direction. Personne n’est de Gaulle, nous ne sommes pas le Grand Charles, nous sommes simplement ces défenseurs.  smiley

                          Effectivement, intransigeance sur ces sujets, mais le gaullisme ne s’arrête pas su simple souverainisme, comme je l’ai écrit dans cet article. Auquel cas, tout souverainiste serait gaulliste..heureusement, ce n’est pas vrai. 

                          Bien à vous. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité