• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Toute résistance est futile » (Edouard Philippe, 3 janvier (...)

« Toute résistance est futile » (Edouard Philippe, 3 janvier 2020)

 Nous vivons une époque formidable : dans n’importe quelle direction que l’on regarde, se fait jour la nécessité de « réformer ». Il semblerait que nos prédécesseurs ayant peuplé cette planète n’étaient qu’un ramassis de crétins et d’arriérés. Rendez-vous compte : ils n’ont pensé à rien ! Tout ce qu’ils ont mis en place, décrété, interprété, vécu est marqué du sceau de l’infâme qui se nomme « immobilisme ». Heureusement en 2017, le peuple français, dans son immense sagacité, a porté au pouvoir M. Macron dont l’unique raison d’être est de tout réformer pour le bien collectif, naturellement.

 Ce saint homme a ainsi dilapidé près de 2,6 millions d’euros âprement gagnés (alors qu’il était banquier d’affaires), certainement en œuvre caritatives, très probablement à l’étranger, car il ne les a jamais déclarées aux impôts, ni plus généralement utilisées en France. C’est donc ce Thomas d’Aquin moderne - co-auteur avec cet autre philanthrope qu’est Jacques Attali du fameux rapport qui porte son nom et qui entend « libérer la croissance française » (d’où certainement les allusions permanentes au « CNR ») - qui s’est donc auto-attribué le sacerdoce de rendre la France plus « juste », « égalitaire », « écologique » et plus généralement la parer de tous termes qui relèvent de la sémantique progressiste selon le parler moderne.

 Aucun sujet n’échappe à sa sainte vindicte révolutionnaire. Dans le domaine du droit du travail, il a donc mis en place la « flexi-sécurité » : flexibilité absolue pour les salariés qui sont priés d’être « taillables et corvéables à merci » sans quoi le saint courroux du chômage leur est réservé à titre de pénitence (et gare aux relapses) ; et sécurité pour le bénéfice des sociétés (grâce aux cadeaux fiscaux type CICE) et dont on attend que cette obole, comme les deniers du culte ou les indulgences, agrémentée de quelques prières, fera revenir la « croissance », comme on attend le retour du Messie. Pour l’heure, seul le haut clergé a vu la Lumière de l’or qui brille, car le petit peuple, ce tiers Etat moderne, attend toujours que la pluie bénéfique de l’emploi revienne.

 Dans le même temps, et toujours pour libérer la croissance (prisonnière dont ne quel diable tour-menteur), seuls les propriétaires riches devront s’acquitter de l’impôt sur la richesse, on exonère ceux qui peuvent « investir » dans les entreprises qui envoient leur production se faire au Bengladesh lorsque le taux de la sainte croissance de rente n’atteint pas deux chiffres. Cette pénitence imposée à ceux qui ont encore un toit en France est le chemin de leur rédemption sur la voie du bonheur capitaliste.

 Qu’une jacquerie advienne et voici que notre Saint François d’Assise se rapproche de ses ouailles, se met en route sur son chemin de Damas, comme Paul, et revient de sa longue pérégrination convaincu par le fait qu’il faut se débarrasser de ces pouilleux et autre galeux qui ne sont riens. On lui parle démocratie et dignité, il jette quelques piécettes et demande qu’on ne l’incommode plus avec cela. Pour faire bonne mesure, ce grand ami du genre humain envoie la troupe contre le peuple comme le dernier des versaillais, et lui donne licence pour énucléer, frapper, détruire tout ce qui résisterait à sa mirobolante générosité.

 Fort de son fait, le voici qui nous explique que le régime des retraites n’est plus digne de nous et que nous n’avons rien compris. C’est en rabotant l’ensemble des pensions, en égalisant les régimes dans un geste qui rappelle la parole de Périandre selon quoi il faut dépasser les blés qui dépassent, que nous atteindrons à la félicité d’être égaux. Nous dépensons trop, nous revenons trop cher, nous sommes des égoïstes : toujours à regarder la paille dans l’œil du voisin quand nous ne voyons pas la poutre qui est dans le nôtre. Saint Homme que celui qui nous rappelle sans cesse à nos devoirs ! Si nous sommes en grève, c’est que nous n’avons rien compris : seules les souffrances qui nous sont infligées nous laverons de l’affront d’être né et de profiter des autres ; nous sommes des parasites qui vivons au dépend de ceux qui créent la richesse, de ces valeureux combattants, de ces aventuriers modernes que l’on nomment « patron », « chef d’entreprises », « CEO » (quand on est à la mode). Il n’est que de voir la bravoure et l’audace dont a fait preuve l’apatride à triple nationalité Carlos (qui, par amour de la patrie, ne s’exprime qu’en anglais), et n’a pas hésité à s’échapper de l’infâme traquenard que lui tendait la justice de l’un des pays les plus civilisé du monde, au motif qu’il aurait volé et qu’on entendait le traiter comme le vulgaire gredin qu’il est. Non, quand on vole avec la classe d’un Carlos, on est digne des romans de Maurice Leblanc, on n’est pas traité comme un mendiant qui fait main basse sur un morceau de pain : on vous doit du respect, il faut des égards, on doit vous comprendre et mesurer votre apport essentiel, que dis-je déterminant, au bonheur humain eussiez-vous détourné des dizaines de millions d’euros et laissé sur le carreau et dans la misère des dizaines de milliers de travailleurs. Voilà vers qui doivent tendre tous nos efforts, tous nos suffrages, tous nos vœux. Tâchons, à force de nous amender, de devenir un loup pour notre prochain, ne voyons que notre intérêt personnel, soyons égoïste et détruisons-en nous ce sentiment d’humanité pour notre prochain qui nous fait, non pas envier leur sort, mais tendre la main à l’Autre. De telle sorte que nous ferons le bonheur commun selon le sophisme de Mandeville qui veut que les vices privés fassent le bonheur public. C’est là notre chemin et plutôt que de nous appesantir sur les rêves utopistes de la fraternité et de « socialisme », soyons « réalistes » comme disait Daladier après l’accord de Munich. Nous ne sommes quand même pas dans le monde des « bisounours » comme nous le dit avec beaucoup d’affection le Premier Ministre, homme d’immense culture qui lit au lit.

 Continuons donc à vivre égoïstement, ne nous rebellons surtout pas contre ce monde-machine qui nous détruit et nous broie, soyons ce qu’on attend de nous : des spécialistes. Mesurons sans fin la taille du doigt quand on nous montre la lune. Surtout ne nous posons pas de question et ne mettons pas en relation l’ensemble des mesures pour en tirer une conclusion générale : c’est le premier pas vers le Diable complotiste qui nécessitera d’écouter Antoine Krempf et de réciter la Vérité selon les décodeurs pendant une neuvaine. Si on vous dit que cette réforme ouvre une voie béante aux retraites par capitalisation, répondez, pragmatiquement et fermement que « ce n’est pas écrit dans la loi : fin de la discussion ! » ; c’est à ce prix que nous serons bons et irons au Paradis en décrochant le graal et le bonheur absolus qui est de posséder un iphone pour commenter les séries Netflix que nous regardons sur un écran connecté de deux mètres cinquante.

 beati pauperes in spiritu


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 janvier 13:43

    Merci pour ce coup de gueule, et en plus, écrit dans un style plein d’humour, alors qu’il n’y a pas lieu de se réjouir, mais ça fait du bien quand même, on se console comme on peut !.

    .

    Un bémol toutefois, sur les commanditaires, qui ne sont ni Attali, ni Macron. Les ordres viennent de plus haut, c’est à dire de la Commission européenne.La France, a signé, enfin... Juppé, a signé au nom des Français, en 1997, le Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro.

    .

    C’était censé faire converger les économies de la zone euro, qui depuis, ne cessent de diverger, mais on ne change pas une équipe qui perd, sinon, où allons-nous, je vous le demande !? Depuis, pour les classes populaires, il n’y a plus rien de stable, ni de croissant, mais faut pas le répéter !

    Si vous critiquez Ste Europe, c’est comme Ste Gréta, c’est que vous êtes : populiste, nationaliste, complotiste, un peu facho et possiblement antisémite...

    .

    Bref, depuis, la France est sous surveillance constante, aussi bien de la Commission européenne, que des autres pays de la zone euro.

    .

    Et chaque année, au Printemps, si, si au Printemps, n’y voyez pas malice, c’était pareil avec Sarkozy et Hollande, qui n’avaient rien de printaniers, Matignon reçoit une bafouille, lui expliquant ce qui est bon pour l’économie française, et les réformes qu’il va falloir faire fissa, sinon sanctions. Ben oui, faut des sanctions !

    Pendant 10 ans, chacun a fait à sa guise, ça pouvait pas durer, à dit Viviane Reding, Commissaire européenne.

    .

    Traduction des oukases : Ce sera très mauvais pour les classes populaires, mais vachement bien pour les autres, je vous la fais courte. Ne vous laissez pas leurrer par le terme « recommandations », c’est juste pour endormir les mougeons. A la clef, si la France sort des clous, c’est 4 milliards d’euros de pénalité financière.

    .

    C’est tout bien expliqué dans le Pacte en question, qu’évidemment, depuis 1997, personne ne songe, ni au gouvernement, ni dans l’ opposition, ni les syndicats, et à fortiori, ni les médias, à expliquer au bon peuple de France... Un oubli, sans doute.

    -Feuille de route pour Macron 2017/2018

    -Feuille de route pour Macron 2018/2019

    -Feuille de route pour Macron 2019/2020

    .

    PS : C’est écrit en « novlangue de bois bruxelloise ».
    Comme ce sont des documents publics, ils ne vont pas écrire « mettez 1 million de chômeurs sur le carreau ». Ils expliquent que ça va booster l’emploi...


    • assouline assouline 10 janvier 19:10

      @Fifi Brind_acier

      si la France sort des clous, c’est 4 milliards d’euros de pénalité financière.

      Hé non...
      Car ça n’est qu’une possibilité sujette au préalable à délibération...
      Et de toutes les fois ou la France n’a pas respecté ses obligations budgétaires, ça n’est jamais arrivé...
      Notons que l’argnet ne serait .pas perdu puisqu’il irait alimentet les différents fonds de redistribution de l’U.E. à destination des plus démunis ( Bulgarie, Grèce, Slovaquie...). De quoi satisfaire les ambitions égalitaires de la gauche qui luttent contre les riches...


    • Yaurrick Yaurrick 11 janvier 19:22

      @assouline
      "Notons que l’argnet ne serait .pas perdu puisqu’il irait alimentet les différents fonds de redistribution de l’U.E. à destination des plus démunis ( Bulgarie, Grèce, Slovaquie...). De quoi satisfaire les ambitions égalitaires de la gauche qui luttent contre les riches..."
      Oui mais les ambitions égalitaires, c’est bien uniquement quand ça tombe dans leur poche, pas dans celle des pays et peuples les moins bien lotis...


    • Le421 Le421 10 janvier 18:16

      J’en reviens toujours à citer Audiard quand je vois cette équipe de « bracass » du gouvernement...

      Les cons ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 janvier 19:07

        @Le421
        Ils ne sont pas cons, ce sont des vassaux consentants, et possiblement corrompus.
        .
        Le Conseil de l’ Europe note « des zones grises » dans la lutte contre la corruption en France...
        .
        Un pierre dans le jardin de la macronie... ! Le Conseil de l’ Europe est composé de 48 Etats européens plus les États-Unis, le Greco a été créé en 1999 pour améliorer la capacité de ses membres à lutter contre la corruption.

        La Russie, un temps exclue à cause de la Crimée, et malgré les cacas nerveux de l’ Ukraine, a été réintégrée en 2019.
        .
        Extrait, mais lire la déclaration du Greco en entier est un plaisir de fin gourmet...

        « Une plus grande transparence s’impose », notamment en ce qui concerne les « contacts entre l’exécutif et les groupes d’intérêts afin que leur influence [sur les décisions] soit plus claire », estime le Greco, qui préconise que « les membres de l’exécutif, y compris le président de la République, [fassent] état publiquement et à intervalles réguliers des lobbyistes rencontrés et des questions abordées »...

        Le Greco salue l’adoption récente d’un plan de détection et de prévention des risques de corruption « au sein des ministères » mais recommande son extension « au cabinet du Président de la République [...], pas exempt de risques de corruption »....


      • assouline assouline 10 janvier 19:31

        @Fifi Brind_acier

        Mais qui vous parle de Conseil de l’Europe, de Greco et de ces zones grises sans rapport ici ?
        Qu’est-ce que ça vient faire là ?
        Ecrivez un article plutôt que polluer les fils de vos délires de persécution européenne...
        Tenez... un ptit article sur le Traité de Rome, par exemple...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 janvier 22:21

        @assouline

        Vos employeurs ne sont pas contents de mes commentaires ?
        Vous bossez pour qui ?
        Pour le Ministère de l’ Intérieur, ou pour Bruxelles ?


      • CLOJAC CLOJAC 11 janvier 02:39

        @assouline

        « Ecrivez un article plutôt que polluer les fils de vos délires de persécution européenne... »

        Elle n’a pas le droit.
        Le guru a dit : « Moi seul fixe la doctrine ! Vous autres, les colleurs d’affiches, on vous paie pour mettre le souk partout, pas pour parler à ma place ! »  smiley


      • Le421 Le421 11 janvier 09:11

        @Fifi Brind_acier
        Pour moi, la connerie, c’est aussi d’appliquer bêtement et sans hésiter des consignes auxquelles vous n’avez pas réfléchi...
        Et je vous informe que BlackRock n’est pas originaire de l’UE.
        Macron n’a pas reçu en grande pompe les dirigeants de l’UE à l’Élyzée en 2017.
        Larry Fink et Cirelli si !!


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 janvier 09:52

        @Le421
        Et je vous informe que BlackRock n’est pas originaire de l’UE.
        Macron n’a pas reçu en grande pompe les dirigeants de l’UE à l’Élyzée en 2017.
        Larry Fink et Cirelli si !!


        .
        La mondialisation a été instaurée par les dirigeants US et la Commission européenne. L’UE a vocation a faciliter la vie des patronats européens, et des multinationales. Vous découvrez la lune ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 janvier 10:04

        @CLOJAC
        Il faut bien que j’explique aux lecteurs les enfumages divers & variés... !
        C’est sans doute ce qui dérange...
        .
        Si on comptait sur les militants du FN pour expliquer que le FN tient un discours social en France, et vote le contraire au Parlement européen, on attendrait longtemps !
        .
        Les Députés FN, payés par nos impôts, ont même voté le texte sur le secret des affaires, qui va empêcher les lanceurs d’alerte de dévoiler les magouilles au sein des entreprises.
        .
        Le FN est du côté des travailleurs, comme il le prétend en France, ou du côté du patronat, comme il vote au Parlement européen ? That is the question ?


      • assouline assouline 11 janvier 14:18

        @Fifi Brind_acier

        La mondialisation a été instaurée par les dirigeants US et la Commission européenne. L’UE a vocation a faciliter la vie des patronats européens, et des multinationales. Vous découvrez la lune ?

        Vous attribuez des mérites à l’Union européenne qui ne lui reviennent pas...

        Bien avant elle, Alexandre le Grand, lui-même, avait découvert la mondialisation... C’est du moins ce qu’il croyait, le monde de l’époque ne connaissant pas encore l’Amérique...

        Plus tard, ce sont les commerçants de la Route de la soie qui surfent sur la vague de mondialisation de l’époque...

        Plus tard encore, ce sont les puissances coloniales qui redécouvriront la mondialisation. A la clef, l’établissement de gigantesques empires coloniaux dont le démentèlement exigera une vague de décolonisation pas moins gigantesque et les guerres qui vont avec...

        L’Europe n’arrive que bien après. Et, au lieu de la réinventer, elle prend acte de la dynamique mondialisatrice existante pour y adapter les nations euroépennes vulnérables...

        Il s’agirait de ne pas confondre impérialisme et mondialisation, libre échangisme et mondialisation, partenariat internationaux et mondialisation...

        Vous découvrez le monde... pourtant plus proche que la Lune...


      • assouline assouline 11 janvier 14:29

        @CLOJAC

        Je crois que l’un de ces Captcha insupportables qui vous obligent à chercher le trou de la serrure pour ouvrir la porte de nombreux sites s’imposarait ici...
        Il serait bon de vérifier si l’on a pas affaire à une machine...
        Un de ces petits mécanismes à mouvement pérpétuel qui se grippe au moindre grain de sable...
        Un serveur à lien vers les délires conspirationnistes de l’UPR... source unique de ceux qui croient savoir parce qu’ils ont tout réinventé...
        Un p’tit Captcha, juste pour s’assurer ici de la présence du cognitif humain...


      • assouline assouline 11 janvier 14:57

        @Fifi Brind_acier

        Vos employeurs ne sont pas contents de mes commentaires ?

        Z avez essayé le stand-up ?
        Le stand-up à l’ancienne, avec cymbales, grosse blague et grosse caisse...
        Bon... c’est certes un peu bruyant...
        Mais ça peut faire son p’tit effet sur la p’tite foule de ceux qui s’ennuient...
        N’oubliez pas le nez rouge, accessoire indispensable dans votre cas...
        Vous savez déjà par qui faire écrire vos textes...
        Ca n’exigera de vous que le talent de la harangue et de la mise-en-scène...
        Les seuls qu’on vous connaisse ici...

      • assouline assouline 11 janvier 19:26

        @Fifi Brind_acier

        Il faut bien que j’explique aux lecteurs les enfumages divers & variés... !

        Noble tâche !
        Il serait digne de la laisser aux esprits désenfumés...


      • foufouille foufouille 11 janvier 19:43

        @assouline

        c’est un botnet le plus souvent donc il ne peut répondre.


      • ribouldingue ribouldingue 11 janvier 00:53

        Puis, arriva la maxi tête de La Rigolade En Marche. Le taulier du groupe à l’assemblée nationale c‘est le type qui est payé à faire des ronds de cuir et se taper la cloche toute la journée comme les autres d’ailleurs pour nous faire avaler des sabres. L’autre jour, il a vendu la mèche, ni une ni deux fier comme un héron en rut du haut de ses échasses et de sa science infuse, il n’a pas hésité une seconde à nous en sortir une bien belle de son chapeau dont-il est le seul à avoir le secret. Vous reconnaîtrez bien évidemment « gilles le gendre de macron » Un lundi de novembre 2018 à l’Assemblée nationale le voilà qu’il se pointe avec la gueule enfarinée et avance que la majorité avait « insuffisamment expliqué son action » et que ses membres s’étaient montrés "trop intelligents et trop subtils". Ouaaah ! c‘est beau comme un roman. On sait maintenant que nous sommes dirigés par une équipe de surdoués. Les extra terrestres sont parmi nous pour sauver la France et séparer le bon grain de l’ivraie. Comme disait l’autre, si macron n’existerait pas il faudrait l’inventer. Voilà, c’est fait ! Amen !..



        • ETTORE ETTORE 11 janvier 11:56

          Un jeune C.. égocentrique, encore à l’âge de téter sa mère, pas encore propre sur lui.....chargé de s’occuper des retraités....

          Rien que ça.... !

          On voit bien, que l’âge conseillé sur la boite de jeux, n’as pas été respecté !


          • assouline assouline 11 janvier 14:37

            Ce saint homme a ainsi dilapidé près de 2,6 millions d’euros âprement gagnés (alors qu’il était banquier d’affaires)

            Je ne suis pas au courant de cette affaire...

            Quelqu’un peut-il m’éclairer ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sébastien A.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès