• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Traitement du COVID-19 : Agissez maintenant Monsieur le Président

Traitement du COVID-19 : Agissez maintenant Monsieur le Président

Comme beaucoup de Français, je suis révolté et scandalisé !

Au moment où j'écris ces lignes combien de milliers de morts faudra-t-il pour que le Président Macron et le gouvernement se décident à autoriser la prescription de masse de l'hydroxychloriquine couplée à cet antibiotique l'azithromycine !?

L'heure n'est plus à la polémique mais à l'action !

A vous de juger !!

Les derniers faits parlent en faveur de ce traitement.

#COVID19 : Un médecin américain aurait traité avec succès plus de 500 patients avec l’hydroxychloroquine  

Le professeur Raoult n'est donc plus le seul à déclarer l'efficacité de ce traitement, confirmé par les résultats de sa 2ème étude, vendredi dernier, portant sur 80 patients.

Monsieur Douste-Blazy explique dans l'appel qu'il lance dans cette vidéo l'intérêt de traiter en masse, dès le début de la maladie, pour réduire la charge virale et donc la contagiosité et les complications possibles de la maladie au moment où les hôpitaux sont saturés.

Pendant ce temps la seule réponse du gouvernement consiste à promouvoir l'étude européenne Discovery, où 4 médicaments sont testés sur des groupes témoins. L'hydroxychloroquine a été ajoutée in extremis à cette étude devant la pression citoyenne, mais uniquement pour le traitement de cas graves (pour lequel le traitement se révèle inefficace car trop tardif) et sans l'ajout de l'antibiotique (l'azithromycine). Pour prouver son inefficacité ?

Le Professeur Éric Chabière (adjoint du professeur Raoult) dénonce le projet discovery et l'absence l'azithromycine.

Alors le professeur Perronne, qui a présidé pendant longtemps des commissions du Haut Conseil de la Santé Publique et traite déjà ses patients de l'hôpital de Garches se dit très choqué en tant que citoyen et médecin de la non utilisation de ce traitement qui marche !

Pendant que d'autres n'hésitent pas à parler de scandale d'état : Encadrement des prescriptions du traitement à la #chloroquine du Pr Raoult, un scandale d’état  ?

De nouveau, à vous de juger et vous faire votre opinion dans ce flot ininterrompu d'informations contradictoires, données par des experts tout aussi contradictoires !

Comment ?

Les faits, uniquement, les faits !

Il existe un traitement qui marche, n'est pas cher et qui est (était) prescrit depuis plus de 50 ans, sans contre indication majeure, donc avec le recul nécessaire pour pouvoir le délivrer immédiatement sans risque et soigner !

Manifestement tout est fait pour décrédibiliser ce traitement en France !

L'urgence aujourd'hui c'est d'agir !

Le risque, des dizaines de milliers de morts si nous n'agissons pas !

Au pire, si ce traitement se révélait inefficace à grande échelle, on aura perdu du temps et (un peu) d'argent ! Et alors ? Faut-il continuer à ne traiter qu'avec du Doliprane, donc rien !? Un espoir de guérison sans risque d'un côté ou le néant et la mort de l'autre !!

Faut-il attendre plusieurs semaines d'hécatombe les résultats d'une étude biaisée avec un hypothétique traitement pendant que des milliers de gens meurent ??

Évidemment non !!

Prenez vos responsabilités Monsieur le Président Macron, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le ministre de la Santé ! Autorisez la prescription généralisée de ce traitement complet dès le début de la maladie.

Personne ne vous pardonnera cette faute si vous n'agissez pas au plus vite pour le bien du plus grand nombre ! Et vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ! 

David Carayol


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 30 mars 11:42

    Le département des bouches du Rhône comptait hier 2,39% de décès sur 961 malades traités en hôpital (source ministère). C’est, et de loin le taux de mortalité le plus faible parmi tous les départements ayant plus de 300 malades traités.

    On peut comparer par exemple avec le Rhône : 8,56% de décès sur 1051 hospitalisés.

    Selon le ministère il y aurait un effet de synergie entre la bouillabaisse et cuisine à l’ail, mais absolument pas entre l’hydroxychloroquine et un antibiotique.


    • David Carayol David Carayol 30 mars 14:34

      Je viens d’avoir connaissance de l’article suivant : 

      Extrait de l’article suivant du 29 mars de Paris Match 

      Un nouvel espoir de l’Italie !

      En Italie, qui nous précède de seulement huit jours et ou la situation devient presque incontrôlable, une course de vitesse contre le Covid-19, vient d’être enclenchée avec pour arme clé l’hydroxychloroquine (Plaquenil®, forme la mieux tolérée de la chloroquine). Tout particulièrement dans le Lazio, région très touchée, où elle est désormais largement prescrite aux patients ayant des signes débutants, avec d’ores et déjà des résultats très encourageants en termes de protection des sujets traités. Dans le journal « Corriere della Sera » le Dr Pierluigi Bartoletti, vice président de la Fédération Italienne des médecins généralistes, explique que toute personne isolée, Covid-19 positive avec des signes débutants (toux, fièvre par exemple), est aujourd’hui traitée par l’antipaludique. Le produit est remboursé par l’assurance maladie italienne. Il peut être obtenu facilement sur prescription d’un médecin (généraliste notamment), dans les pharmacies hospitalières, qui transmettent toutes les données relatives au patient à l’Agence italienne du médicament (AIFA).

      « Nous venons de comprendre, ajoute le Dr Bartoletti, que le virus a une évolution en deux phases et que c’est au cours de la seconde, après quelques jours (une semaine environ), que la situation peut brutalement, en 24 ou 48h, s’aggraver et conduire à une insuffisance respiratoire réclamant des soins intensifs. Les résultats que nous commençons à accumuler suggèrent que l’hydroxychloroquine administrée tôt, donne la possibilité d’éviter cette évolution à une majorité de patients et de désencombrer les salles de réanimation »


      • ZXSpect ZXSpect 30 mars 17:45

        @David Carayol
        .
        Je viens d’avoir connaissance de l’article suivant :
        .

        Coronavirus : « Il ne faut pas utiliser l’hydroxychloroquine en médecine de ville parce qu’on va avoir des accidents » alerte un pharmacologue

        Le professeur Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux, alerte sur les dangers d’utiliser l’hydroxychloroquine hors du milieu hospitalier. L’ARS de Nouvelle-Aquitaine a déjà relevé plusieurs incidents. 

        .

        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-il-ne-faut-pas-utiliser-l-hydroxychloroquine-en-medecine-de-ville-parce-qu-on-va-avoir-des-accidents-alerte-un-pharmacologue_3891497.html

        .
        Je ne critique en rien votre article... mais ?


      • David Carayol David Carayol 30 mars 18:50

        @ZXSpect

        Etonnant que monsieur Douste-Blazy qui est cardiologue de formation dise qu’il n’y a que très peu d’effets secondaires depuis 50 ans que l’hydroxychloroquine est utilisé comme anti-paludique. 
        Et si tant est qu’il y’ait un risque cardiaque à y associer l’antibiotique, le docteur prescrivant ce médicament est probablement à même de ne pas prescrire ce traitement aux patients ayant des antécédents cardiaques. 
        Au final, d’après le professeur Molimard il faut attendre les résultats d’une étude européenne qui va durer plusieurs semaines et ne prend en compte qu’une partie du traitement (l’hydroxychloroquine sans l’association avec l’antibiotique), se révélant donc forcément négative puisqu’il manquera une partie du traitement et qu’elle aura porté sur des cas déjà graves. De la même façon que l’étude chinoise qui ne portait que sur l’hydroxychloroquine, sans l’association avec l’antibiotique préconisé par le professeur Raoult. 
        Alors qu’est ce qui est le plus dangereux ? L’épidémie ou les effets secondaires ? Je ne suis pas docteur et ne pourrais donc pas répondre. 
        Par contre les docteurs sont certainement à même de prescrire ou non au cas par cas ce traitement, en leur âme et conscience, leur but étant de guérir le malade et non pas de le tuer ! Ici on leur retire cette possibilité. Ce n’est pas le patient qui va s’auto-administrer un traitement mais un médecin qui va le lui prescrire ! 
        La solution préconisée par le Haut Conseil de la Sécurité Publique est juste intenable : Attendre plusieurs semaines sans être sûr de pouvoir trouver un traitement efficace pendant que l’épidémie bat son plein alors qu’il semblerait que le traitement du professeur Raoult démontre de plus en plus son efficacité, en France mais aussi aux Etats-Unis et en Italie. 
        De toutes façons c’est au politique de trancher dans cette situation.
        Qu’on ait des doutes après la première étude du professeur Raoult, soit, qu’on continue à attendre après les derniers résultats encourageants dans plusieurs pays, c’est la pire décision qu’on puisse prendre.
        Faisons confiance aux médecins sur le terrain ! et non pas aux laboratoires... 

         


      • pemile pemile 30 mars 18:59

        @David Carayol « Faisons confiance aux médecins sur le terrain »

        L’alerte de pharmacovigilance du 22 mars, ECG obligatoire en cas de prescription d’hydroxychloroquine associé avec l’azithromycine

        https://www.rfcrpv.fr/chloroquine-point-dinformation/


      • David Carayol David Carayol 30 mars 19:14

        @pemile

        Et les médecins ne pourraient ils pas faire ce test ? De nouveau Philippe Douste-Blazy le préconise également dans cette vidéo.. 
        Extrait : « J’invite les Français qui sont atteints du COVID-19 et qui sont symptomatiques, à ne pas s’automédiquer et à demander à leur médecin s’il souhaite prescrire ce traitement, et si oui, après avoir fait un électrocardiogramme » 
        Si je lance cet appel, c’est parce que nous n’avons pas le temps d’attendre des essais cliniques parfaits qui arriveront trop tard pour beaucoup trop de malades." 

        Tout est dit.. 


      • pemile pemile 30 mars 19:44

        @David Carayol « les médecins ne pourraient ils pas faire ce test ? »

        Un ECG avant traitement et un deuxième après début de traitement, en médecine de ville ?

        Avec des délais de 3 mois vu la cohue que ça peut générer ?


      • highlander87 31 mars 09:08

        @ZXSpect

        Donc vous luttez contre des éventuels incidents ? Mais vous avez raison, mieux vaut éviter les incidents et laisser les gens mourir. Heureusement qu’on ne tient pas le même raisonnement pour les antibiotiques, les trithérapies et d’autres médicaments, sinon on ne soignerait personne.


      • benyx benyx 30 mars 16:52

        Si macron veut établir sa dictature à la pinochet il faut qu’il y est un maximum de mort. Cela va lui permettre d’établir un état d’urgence permanent, un couvre feux, de mettre l’armée au quatre coin de rue et d’autoriser les tirs à balle réelle sur les manifestants, fini les LBD, on passe au stade 2.


        • caillou14 rita 31 mars 08:36

          Aujourd’hui, déplacement à Angers pour visiter une usine qui fabrique des masques ?

          l’homme est brave et imprudent, se déplacer avec sa troupe pour compter des masques ?

          Il est grandiose et tragique dans sa bêtise, espérant récolter quelques voix pour le prochain sondage du Figaro !

          Il se décarcasse après la commande du milliard de masques a la Chine ?

          Demain il ira nettoyer les boules du LOTO pour le prochain tirage !

           smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité