• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Traumatologie et rétablissement de l’ordre...

Traumatologie et rétablissement de l’ordre...

Au 21 janvier 2019, Checknews recensait : « 109 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 78 par des tirs de lanceurs de balles de défense, et au moins 15 victimes ont perdu un oeil. (...) La dénomination « blessé grave » est bien sûr subjective, et rassemble des blessures de nature et de gravité différentes : certaines personnes garderont des infirmités à vie (perte d’une main ou d’un œil) quand d’autres s’en tireront avec des cicatrices. Nous avons retenu comme blessures les membres arrachés, les organes ayant perdu leur fonction principale, les fractures, les pieds et jambes incrustés de bouts de grenades, les brûlures graves, mais aussi toutes plaies ouvertes au niveau de la tête. Les hématomes, parfois exceptionnellement vastes, causés par des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD) ou des coups de matraques n’ont pas été comptabilisés ».

La première victime éborgnée par un tir de « LBD », le lycéen Pierre Douillard Lefevre, remonte à 2007. Les blessures liées aux LBD qui s'apparentent aux blessures par arme contondante non pénétrante résultent de : la puissance de l'impact (200 joules) - du diamètre du projectile - de sa forme - sa dureté - sa déformabilité - de l'angle d'impact (yaw) - de la zone atteinte. Pour mémoire, Manurhin a produit dans les années quatre-vingt-dix, le MR35 en 5 coups qui tirait des projectiles en caoutchouc creux de 21 grammes d'un diamètre de 35 mm projetés à 130 m/s délivrant une énergie de 200 joules (88 J à 40 m) capable de pénétrer de 3 à 8 cm un bloc de gélatine 10 %. L'énergie cinétique est transformée en énergie mécanique, la décélération du projectile a un impact important sur la sévérité de la blessure. Celle-ci reste liée au type de surface, partie dure (crâne) ou molle (abdomen), et plus le temps de décélération est court, plus les dommages sont importants. La vitesse a un impact plus important que la masse. Si la masse est multipliée par deux, l'énergie est doublée, si la vitesse est doublée, l'énergie est quadruplée. Les ingénieurs ont recherché le maximum d'efficacité avec le minimum de risques grâce à la transmission de l'énergie cinétique sans pénétration du projectile dans le corps, oubliant de rapprocher le diamètre du projectile (40 mm) et son extrémité ronde avec celui de l'orbite de l'œil ! Il suffit d'une densité d'énergie de 0.1 J/mm2 pour léser la peau, et 0,03 J/mm2 pour entraîner une blessure irréversible à l'œil (Bir & Stewart) !

Chaque trauma a des spécificités qui se retrouvent au niveau de l'anatomie, de la peau, du squelette, du système musculaire, de la circulation et de la respiration. Un coup porté au niveau de la face ou du cou peut entraîner des fractures : du crâne - des vertèbres cervicales - du nez - dentaires - de l'os malaire (pommette) - de la mandibule - de l'orbite - du cartilage thyroïde - des lésions de l'œil (éclatement, décollement de la rétine, luxation du cristallin, perte de connaissance, paralysie, cécité, hémorragie) - de l'oreille (rupture du tympan, luxation des osselets, hémorragie interne, une surdité définitive) !

La peau est une enveloppe de protection mécanique d'une épaisseur de 7 à 9 millimètres qui nous protège contre les agressions extérieures et empêche la déperdition des fluides corporels. La peau est formée de : l'épiderme (4 mm d'épaisseur) sous lequel se trouve le derme qui renferme des nerfs, des vaisseaux et de nombreux petits muscles, l'hypoderme dans lesquels on a les vaisseaux et le compartiment lymphatique. Les parties profondes de la peau ont une épaisseur variable d'un sujet à l'autre.

Le squelette est composé de 206 os de trois types : les os longs comme le fémur, les os courts comme les vertèbres, les os plats comme l'omoplate. on dénombre plus de 100 types différents de fractures. Un « pliage » exagéré, une hyper-extension, un choc, une rotation peut être la cause d'une fracture du rachis et d'entraîner des lésions médullaires. Le crâne est constitué de 8 os qui couvrent le cerveau et de 14 os pour la partie antérieure du crâne et le visage. Chaque fois qu'un choc léger rencontre une suture, il y est partiellement absorbé. Si le coup est violent, le crâne résonne comme une cloche, les os se fracturent et une hémorragie cérébrale peut survenir.

Il existe d'une façon générale, des points douloureux aux endroits où la surface cutanée repose sur un plan osseux. La douleur est d'autant plus intense qu'au niveau d'un point se situe le trajet d'un nerf. Plus le nerf est gros, plus la douleur sera forte et persister jusqu'à deux semaines. Chez les personnes bien enrobées, les nerfs sont entourés d'une épaisseur de graisse qui les protège mieux des traumatismes. Si des éclats osseux déchirent le périoste, la douleur est intolérable. La douleur la plus forte peut masquer une blessure plus grave moins douloureuse ! Seul un médecin spécialisé peut définir si un traumatisme est mineur ou majeur ; la prise de certains médicaments (bêta-bloquants, anti- coagulants, etc.) peut compliquer le diagnostique.

Ce sont les muscles qui en se contractant sont à l'origine de la mobilisation de l'articulation. Le corps humain contient 570 muscles striés auxquels s'ajoutent les muscles lisses moins bien individualisés sur le plan anatomique. La tête et le cou comptent 170 muscles striés, chaque membre supérieur ou inférieur 50, et le tronc 200. Les muscles peuvent être le siège de lésions par étirement, pincement, écrasement, déchirure, torsion. Les muscles étirés violemment peuvent voir quelques fibres situées à leur point d'insertion sur un os céder (froissement), ou plusieurs faisceaux de fibres se rompre (déchirure musculaire).

Blessure à la tête ou au visage  : en raison de la densité des vaisseaux circulant dans la tête, ces plaies saignent toujours abondamment et sont impressionnantes (un bol de sang soit 300 cc, couvre une surface de un mètre carré). Hémorragie extériorisée : le sang s'écoule par un orifice naturel : oreille, nez, bouche (crachats vomissement) cause pouvant être sans gravité ou le signe d’une fracture du crâne. L'hémorragie interne est liée à une rupture vasculaire dans une enceinte close. Hémorragie peut être plus dangereuse, car elle peut passer inaperçue à un non médecin ou se produire à retardement. Une perte de sang supérieure à deux litres peut entraîner la mort.

Toute action peut être à l'origine de lésions traumatiques et la nature des blessures et de leurs séquelles peuvent être très étendues allant de l'hématome à la fracture mortelle avec tous les états intermédiaires. Le terme de traumatisme englobe : l'ecchymose ou l'hématome - l'abrasion (frottement, trainage) - l'entorse - luxation - plaie ouverte (plaie simple ou complexe avec lésions des organes sous-jacents : os, tendons, nerfs, veines, artères, muscles, viscères) - arrachage - morsure (chien policier) - la fracture - la rupture vasculaire - une commotion cardiaque sans dégâts apparent - la compression (contention - pincement - suffocation) directe avec lésion interne indirecte et invisible - électrisation (pistolet impulsions électriques) - extensions - intromission d'objet - ligature (menottes trop serrées), etc.

Pour porter un coup, le fonctionnaire peut faire appel à une zone de frappe naturelle : pied, poing, coude, genou, tête ou à un objet contondant, BDPL, matraque, LBD, coup de tête casquée ! La contusion est due à un choc qui écrase la peau et les tissus sous-cutanés sur le plan osseux (hématome, bosse). La zone atteinte devient douloureuse, car le sang qui ne peut s'écouler exerce à cet endroit une pression sur les récepteurs à la douleur. Un coup tangentiel est capable d'entraîner une forme grave avec le décollement sous-cutané du plan aponévrotique avec arrachement des vaisseaux et épanchements.

Selon la nature du coup asséné : rapide, percutant ou appuyé les résultats sont différents. Un coup sec est capable de « sonner », voire d'entraîner de sérieux dégâts : traumatisme, lésions des muscles, des tendons, l'éclatement d'un organe, une fracture. Le fonctionnaire peut avoir aussi recours à la torsion (très douloureux sur poignet menotté), à la pression, au pincement pour comprimer, vriller les nerfs, les muscles, les tendons, les ligaments, en différentes parties du corps pour soumettre l'individu récalcitrant, actions capables de provoquer des douleurs importantes. La zone écrasée peut être le siège d'une hémorragie interne ou d'une fracture.

Un simple choc sur la carotide peut suffire à détacher une plaque d'athérome (cholestérol) et provoquer un accident vasculaire cérébral ! Des coups directs ou indirects dans la région abdominale et dorsale peuvent avoir des conséquences graves, voire mortelles. La cavité thoracique renferme de nombreux organes vitaux : cœur - gros vaisseaux - poumons - diaphragme - trachée, reins - la rate - le foie - La vésicule biliaire - la vessie - les viscères - le pancréas peut se retrouver comprimé entre le duodénum et les vertèbres lombaires et présenter une fissure. Un coup trop fort peut blesser l'aorte abdominale (paralysie respiratoire, perte de connaissance, mort). Une lésion de l'estomac ou du duodénum entraîne l'écoulement des sucs digestifs dans la cavité abdominale, avec dans les jours suivants état de choc, mort. Fracture vertébrale (coup, chute, torsion) : lésion de la moelle épinière. À noter que les organes pleins sont plus souvent lésés que les organes creux. Région pubienne : la fracture de la glande prostatique peut être due à une fracture de l'os pubien ou d'un choc dans la zone uro-génitale - lésions des testicules (syncope, parfois la mort).

Les brûlures peuvent être d'origine diverse : flamme, frottement, corps chaud, produit chimique (alcali, acide), liquide bouillant, vapeur. Selon la gravité du dommage subi, on distingue les brûlures au premier degré : rougeur douloureuse, au deuxième degré, les capillaires de la peau sont endommagés desquels s'échappe du plasma sanguin qui forme des cloques très douloureuses. quatrième degré, carbonisation de toute une région du corps. Les brûlures du troisième & quatrième degré sont dues à l'action prolongée avec destruction de l'épiderme, du derme, des vaisseaux, des nerfs, des glandes adipeuses. Une brûlure touchant 15 % de la surface du corps suffit pour provoquer un choc avec danger de mort.

L'électrisation ou électro-traumatisme (l'utilisation du pistolet à impulsions électriques est proscrite dans des opérations de MO/RO depuis 2014) qui engendre des contractions musculaires Notre corps se comporte comme une résistance électrique inconstante, elle ne dépasse pas 500 ohms pour les organes internes (viscères profonds, sang, masses musculaires), mais elle peut atteindre 100.000 ohms au niveau cutané. Une peau sèche a une résistance 100 fois plus élevée qu'une peau humide. Les effets de l'électricité sur l'organisme sont variables : 0,005 mA : seuil de sensibilité, picotement. > 15 mA : seuil de convulsions (tétanisation musculaire) qui peuvent êtres mortelles au bout de 3 à 4 minutes. > 50 mA : si le courant traverse le cœur, une durée de passage supérieure à 0,5 seconde peut provoquer une fibrillation du muscle cardiaque. > 80 mA : Seuil létal (fibrillation ventriculaire). Une issue fatale est possible. > 800 mA : appliqués sur le thorax pendant une seconde peut entraîner le décès.

Qu'il s'agisse d'un étranglement ou d'un étouffement (blocage de la respiration par un objet (matraque, bord du bouclier) ou par compression du thorax ), le mécanisme reste identique. En comprimant ou en écrasant les anneaux souples de la trachée-artère situés entre la pomme d'Adam et le sommet du sternum, l'on empêche l'air d'arriver aux poumons (étranglement respiratoire). En comprimant les carotides ou les veines jugulaires qui passent de chaque côté du cou, on arrête l'irrigation cérébrale ce qui a pour résultat d'entraîner la syncope. Si l'étranglement est maintenu, le cerveau est privé d'oxygène et les poumons ne parviennent plus à éliminer le CO2 qui va s'accumuler dans le sang pour finalement déclencher des troubles circulatoires et nerveux annonciateurs de l'asphyxie.

Selon la nature de la lésion et de son siège, les conséquences peuvent aller du simple malaise à la mort. Il existe quatre types d'urgences absolues : l'arrêt cardiorespiratoire - la détresse circulatoire - la détresse respiratoire - la détresse neurologique. Toutes les lésions : traumatisme crânien avec coma - hémorragie ou brûlures graves sont d'urgence extrême . Il y a risque de mort dans un bref délai.

La prévention primaire (les consignes) s'étant révélée insuffisante, les policiers armés de LBD vont expérimenter le port de la caméra piéton (prévention secondaire), la prévention tertiaire consisterait à utiliser les munitions du fabriquant..., et autoriser les manifestants au port du casque et lunettes de protection au lieu de les en priver. Une solution technique est possible, il suffit d'équiper le viseur électronique d'un logiciel de reconnaissance de visage (présent sur les appareils numériques) pour interdire tout tir non conforme en activant une sûreté. Quelle est la raison de ces tirs invalidants ? « En blesser un pour en terroriser mille »...

Les petites gens apprennent à se haïr, les enfants des gilets jaunes et ceux des fonctionnaires sont souvent issus des mêmes quartiers et appartiennent au même milieu social... Il ne doit pas « faire bon » d'être fils de fonctionnaire dans les cours de récrées ni de jouer au gendarme et au voleur. On y entend des enfants scander « Macron démission ». Une professeur de CE1 a rapporté : « On a été obligés d'interdire ces chants en leur expliquant qu'ils n'avaient pas à dire cela, qu'ils n'étaient pas encore électeurs ». Le mardi 22 janvier on a frôlé le drame. Un coup de feu a été tiré lors de la récréation dans la cour de l’école, Les Grès, à Moissy-Cramayel. L'auteur ? un élève de 7 ans qui avait subtilisé l'arme de son père policier !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • rogal 8 février 08:27

    LREM complices !


    • Arogavox 8 février 09:07

      https://youtu.be/lCDt1IMCsA0

      « Les riches se consolent du mal qu’ils font aux pauvres en les supposant assez stupides pour n’en rien ressentir »  JJ Rousseau

       déterminés ?
       


    • zygzornifle zygzornifle 8 février 15:15

      @rogal

       Pire que complices , assassins en puissance , ils ont eut de la chance qu’il n’y ait pas eut encore de morts par flashballs , les CRS sont des animaux bien dressés que Castaner fait sortir de leurs casernes-chenils pour lancer sur les gilets jaunes, s’il arrive malheur a ce gouvernement ou un de ces membre important j’irai acheter une bouteille de champagne et un bon gâteau et sans état d’âme je fêterai en famille de sans dents l’événement , ils sont tellement minable qu’ils ne méritent même pas ma haine car c’est un sentiment que je ne veux pas gâcher pour eux ....


    • Dom66 Dom66 8 février 19:40

      @zygzornifle

      Salut l’ami,

      Pas que les CRS, j’ai regardé des vidéos, et j’ai été sur le terrain, il y a aussi la Police nationale, la BAC, la gendarmeries, les « Gardes mobiles les tarés ».

      Ce gouvernement devrait être chassé par un coup d’état, si seulement il existait en France encore des hommes d’honneurs.

      Qu’il soit maudit le macron et sa bande


    • Garibaldi2 9 février 02:38

      @Dom66

      Faut pas pousser non plus, Micron a été élu et les députés Lrem aussi. D’après vous il n’existe pas en France des hommes d’honneur ? Vous vous prenez pour qui pour proférer ce genre d’insulte  ? Un coup d’état ... par qui ? Vous voulez aussi une guerre civile ?


    • Dom66 Dom66 9 février 10:17

      @Garibaldi2

      Hé mon zozo, elle est là la guerre civile, ouvre tes mirettes.

      La France est descendue à la 29ème position derriere le botswana 28 eme
      merci macron au train ou ca va 2019 sera encore bien pire
      reseauinternational.net/la-france-ne-figure-meme-pas-parmi-les-25-premiers-au-classement-mondial-de-
      on sera surement mieux placé dans le classement des dictatures !!

      Si il y en a des hommes d’honneur, certainement mais qui n’ont aucune possibilité de chasser ces cons de Lremerde.

      Où avez vous vu une insulte, n’importe quoi mon zozo. ???

       Nous vivons de plus en plus en dictature, et sauf un coup d’état, je ne vois pas comment nous pourrions nous en sortir, Attali, les medias aux ordres, et les banques sont trop forts, et les français trop moutons..

      Diviser pour régner...ils ont réussi



    • William 9 février 10:41

      @zygzornifle
      il semble que les blessures ne viennent pas (ou très peu) des forces aguerries au maintien de l’ordre comme les CRS, mais davantage de la police non habituée à ce genre d’interventions, comme la BAC. Les « solutions préventives » évoquées dans l’article ou certains commentaires comme utiliser des projectiles moins rigides mais plutôt ceux préconisés par le fabriquant, ou équiper le viseur d’un logiciel de reconnaissance de la partie du corps ciblée permettraient d’éviter ces graves blessures. Il ne fait pas fantasmer sur des hypothétiques intentions morbides, en réalité lorsqu’on cherche à maintenir l’ordre à tout prix, le risque est que ce soit à n’importe quel prix.


    • zygzornifle zygzornifle 10 février 12:53

      @Garibaldi2

       Un coup d’état c’est quand on vire un gouvernement , une guerre civile c’est citoyens contre citoyens ...


    • zygzornifle zygzornifle 10 février 12:54

      @William

      mais davantage de la police non habituée à ce genre d’interventions, comme la BAC.


      Le gouvernement le sait et le fait exprès ....


    • William 10 février 18:44

      @zygzornifle
      Il y a 70 ans, les gouvernements faisaient donner la troupe pour briser des mouvements sociaux, par exemple la grève des mineurs en 1948. On n’en n’est plus là, mais les forces de police dédiées au banditisme sont mal préparées au maintien de l’ordre.


    • Ruut Ruut 8 février 13:37

      2019 et la France est une Dictature qui maltraite son peuple.


      • Arogavox 9 février 12:20

        @Ruut
        Nous avons en tous cas une preuve (supplémentaire) factuelle d’une intention de transgression des visées démocratiques, proclamée par le jupiter par qui le scandale est arrivé en France :
         (bis repetita concernant un nouveau déni de démocratie
        _ cf ce lien : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019/01/24/31003-20190124ARTFIG00294-fin-de-l-anonymat-sur-internet-quand-emmanuel-macron-veut-hygieniser-l-information.php )

        Cette affirmation (issue de votre 2e lien) est une flagrante profession de foi anti-démocratique et anti-constitutionnelle :

        « il faut une parole scientifique qui ne vaut pas la même chose que celle d’un simple citoyen »

        (Rappel, au cas où : notre Constitution prône une égalité en dignité ! 
        L’universalité du suffrage exige le principe « un homme, une voix »

         principe qui n’a aucune raison de ne plus être respecté passés les instants de passages aux urnes !)

        La faute de péroraison de notre jupiter vient de son incapacité à entendre (comprendre) le très profond bon sens de l’humilité vraie exigée par l’idéal démocratique.
         Les choix politiques d’une démocratie ne sauraient viser à la résolution de questions mathématiquement ou scientifiquement posées (sans quoi il ne resterait qu’à se mettre sous la coupe d’un robot doté d’intelligence artificielle) : ce sont des choix humains, par des humains, et pour des humains, visant à respecter la « Volonté générale » ! 
         Dès lors, peu importe que la « Volonté générale » semble « erronée » selon les dires d’une ’parole scientifique’ : il faut la respecter en démocratie. Et on comprend aisément pourquoi lorsqu’on a pris conscience que toute conscience humaine évolue ; et évolue, en démocratie, grâce au « sapere aude » de chacun !
         Dans une aristocratie (visée jupiterienne) où les gens démissionnent de leurs « courage de se servir de leur propre entendement » pour s’en remettre à la ’détermination’ (aux caprices) d’une prétentieuse « élite », comment imaginer que la Volonté générale puisse s’amender dans le sens d’une meilleure adaptation ? : dans ce cas, même avec des ordres pertinents, mais incompris, la Volonté générale, contrariée plutôt que d’être convaincue, reste en fait figée et sans expérience !
         Ce n’est qu’en laissant à tout le peuple la liberté de se tromper, et de corriger ses erreurs, non plus par dogme mais en pleine connaissance de cause, que la démocratie vraie lui permet de développer une culture mature et responsable !

         Contrairement à l’a priori d’un jupiter qui déraisonne sans résonner (sans entrer en résonance avec l’esprit de ses ’sujets’) le principe « un Homme, une voix » peut permettre une prise en compte scientifique, par le peuple, plus pertinente et plus pérenne que celui d’une soumission à des « élites ». La qualité démocratique d’élites dignes de ce non est de savoir transmettre ses savoir, expérience et conscience : de savoir convaincre. Plutôt que d’accorder 100 fois plus de poids à un plus-égal-que-les-autres qui pourra aboyer ses ordres à 100 ’rien’ qui obéiront sans comprendre, ne vaut-il pas mieux que celui-là sache convaincre 100 égaux qui propageront la même conscience que lui ?
         Il faut croire que ce sens de l’humilité est trop « populiste » pour notre jupiter 


      • CRICRI59 CRICRI59 10 février 17:58

        @Arogavox
        La dictature c’est aujourd’hui en France pour en sortir il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


      • William 10 février 18:56

        @CRICRI59
        Je ne sais pas d’où sort ce 20% répété en boucle, c’est peut être une confusion avec les 20 millions de voix qu’il a recueilli au second tour, mais son score a été de 43,6% des inscrits.
        Le fait qu’il ait rassemblé plus de voix au second tour qu’au premier, c’est le cas de tous les présidents, personne n’avait contesté leur légitimité en se référant au score du premier tour (celui de Chirac en 2002 était plus faible).
        On peut parler de république bananière lorsque que les consignes viennent de l’extérieur ...et ça c’est en partie vrai.


      • files_walQer files_walQer 8 février 14:03

        Ce « maintien de l’ordre » est une honte absolue, nous sommes en dictature. 

        Pourquoi les policiers obéissent-ils à des ordres infâmes qui aboutissent à de telles blessures ?

        Soutien total aux Gilets Jaune et à Christophe Dettinger.

        https://ibb.co/ZzTTF2q


        • Dom66 Dom66 8 février 19:29

          @files_walQer
          « Pourquoi les policiers obéissent-ils à des ordres infâmes »

          Comme en 40 sous Vichy


        • zygzornifle zygzornifle 8 février 15:04

          Toute cette violence provoque une érection monstre au sein de LaREM , ce parti est un parti bien pire que toutes les extrêmes droites européennes réunies et dire qu’il y a des amateurs d’hémoglobine qui vont voter pour eux en Mai , a gerber ....


          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 8 février 17:46

            En général l’électorat LREM se résume ainsi : marchands de cacahuètes, épiciers, maquignons, répartis dans tous les secteurs marchands qui rapportent gros de la capitale et des grandes villes de France. Et qui viennent pleurnicher en foulards rouges parce que gna, gna, gna, leur volume de ventes les samedis ont été compromis à cause des gilets jaunes. Mais ce qu’ils ne disent pas c’est que les dimanches, le lendemain des samedis gilets jaunes, ils se rattrapent largement, doublement, triplement, puisqu’ils ne ferment pas leur boutiques et que lors des fêtes de Noel, la clientèle a afflué et continue. Ils se sont largement rattrapés depuis mais cela ne les empêche pas de déverser leur torrent de bile rance sur le bon peuple des gilets jaunes.Il y a comme cela des mentalités indéboulonnables qui traversent le temps.

            Vous avez aussi les retraités des classes moyennes dites éduquées ou bien moindrement cultivés qui veautent Macron, les uns par peur de se retrouver assimilés au populo, les autres, par peur de perdre leur prérogatives fiscales ou fiduciaires, souvent mus par un conformisme étroit et télévisuel commandé. Télévision à laquelle ils sont scotchés soir et matin, le popotin enfoui dans le canapé cuir ou textile moelleux. Nous ne donnerons aucun qualificatif à ce genre d’électorat à réflexe pavlovien, mais l’on peut aussi se poser la question : est-ce par bêtise crasse des uns équivalant la naïveté des autres ? Je me contenterai d’en pouffer discrètement.

            Il faut dire que la propagande des merdias a joué à plein pendant la campagne électorale, vous avez aussi toute la cliquaille du PS et ses sbires qui partant en sucette et détestés par les électeurs après la multiplication des affaires,le désastreux quinquennat de Hollande  idem pour la droite parlementaire et leur désastreuse démonstration de la gestion des affaires, ont vu dans Macron avec le slogan ridicule ni gauche, ni droite une façon de se refaire une « virginité » à grands frais du contribuable, merdias en avant toute, à travers un homme jeune, même si le programme qu’il proposait est des plus rassis et fossilisé dans ses grandes lignes ! Digne d’un vieux briscard de la politique, vous avez le choix entre Adolphe Thiers, le Versaillais des heures sombres de 1871 demandant au bon peuple de Versailles d’aller crever les yeux à coups de parapluie, des pauvres communards parisiens ! Décidément...... Ou bien, un Louis Philippe finissant, agonisant sur son programme libéral confit au jus de poire blette qui va tomber incessamment sous peu de sa branche feuillue. 

            Bref que du beau linge, du beau monde ! Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que les « sans dents » pour lesquels l’Oligarchie a tant de mépris, se révoltent. Et ce n’est qu’un début, même si les merdias, toujours eux, encore eux, tentent d’écouler leur stock de propagande avariée, pour discréditer le mouvement des gilets jaunes.


            • William 9 février 10:44

              @Nicole Cheverney
              « retraités des classes moyennes dites éduquées.. »
              Ceux d’entre eux qui votent Macron sont des masos, parce que c’est cette catégorie qui a le plus perdu avec lui, entre gel des retraites et hausse de la CSG, perte de 5% en pouvoir d’achat depuis l’élection.


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 février 15:55

              @William

              Bonjour, Tout à fait d’accord avec vous. Mais comme aurait dit le grand Georges, un con reste un con ! Et l’âge n’y fera rien à l’affaire.


            • William 10 février 18:32

              @Nicole Cheverney
              Une telle proportion de cons ou de masos dans cette catégorie serait préoccupante...ou alors ils font preuve d’une extraordinaire abnégation en sacrifiant leur intéret pour leurs convictions eurolibérales smiley


            • Biscotte Biscotte 8 février 20:43

              Bonjour,

              Je ne sais pas si cela résulte d’une généralité, ou d’une maladresse, va savoir ... mais c’est souvent la tête qui est visée !



                • Garibaldi2 9 février 02:54

                  @JulietFox

                  Les GMR (groupe mobiles de réserve) ont été dissous en 1944 et remplacés par les CRS (compagnsie républicaines de sécurité). Dans la vidéo c’est la BAC. Le geste du policier est totalement illégal, l’usage de la force devant être motivé et proportionnel.

                  Depuis des décennies, je n’ai jamais vu autant de blessés graves suites à des ’’bavures’ policières.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 février 06:21

                  Bonjour,

                  .

                  Macron et Castaner doivent être traduit en justice

                  .

                  Signez la pétition sur
                  https://www.change.org/p/cour-p%C3%A9nale-internationale-macron-et-castaner-doivent-%C3%AAtre-traduit-en-justice?source_location=topic_page

                  .
                  En signant cette pétition les Gilets Jaunes engagent des poursuites à la Cour Pénale Internationale contre Messieurs Macron et Castaner pour crimes contre l’humanité.

                  .

                  ------Statut de Rome de la Cour pénale internationale--------

                  Conclu à Rome le 17 juillet 1998
                  Approuvé par l’Assemblée fédérale le 22 juin 2001
                  Instrument de ratification déposé par la Suisse le 12 octobre 2001
                  Entré en vigueur pour la Suisse le 1er juillet 2002

                  .

                  Art. 7 Crimes contre l’humanité

                  1. Aux fins du présent Statut, on entend par crime contre l’humanité l’un quelconque des actes ci-après lorsqu’il est commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque :
                  .

                  h/
                  persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste au sens du par. 3, ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour ;

                  .
                  K/
                  autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale.

                  2. Aux fins du par. 1 :

                  a)
                  par « attaque lancée contre une population civile », on entend le comportement qui consiste en la commission multiple d’actes visés au par. 1 à l’encontre d’une population civile quelconque, en application ou dans la poursuite de la politique d’un Etat  ;

                  g)
                  par « persécution », on entend le déni intentionnel et grave de droits fondamentaux en violation du droit international, pour des motifs liés à l’identité du groupe ou de la collectivité qui en fait l’objet ;


                  • William 9 février 10:52

                    @eau-du-robinet
                    « crime contre l’humanité » ? C’est juste de la confusion mentale d’assimiler des dérapages aux massacres de masse de l’histoire


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 février 13:09

                    @William
                    .
                    Écoutez bien l’argumentation détaille de la Juriste Véronique Pouliquen et vous allez comprendre que toutes les conditions sont réuni pour saisir la CPI ! 
                    https://www.youtube.com/watch?v=Sb84bgMzQMs

                    J’ai signé la pétition.
                    .
                    Vous parlez de confusion mentale ... moi je parle d’une répression politique hors du commun en France avec des dizaines de personnes mutilées à vie et des centaines de blessées graves ! Puis il y à une atteindre grave au droit de pouvoir manifester. Des nombreuses personnes ont été empêche de joindre la manifestation avant même que la manifestation avait commencé. Puis quand les manifestations ont été déclaré la police ne respectait pas les horaires déclares en préfecture des manifestations et la police avait commencer à gazer les manifestants durant les heures déclarées ainsi de lancer des grenades avec du TNT au milieu des gens ! La France c’est le seul pays dans l’UE qui utilise ses grenades. En Allemagne il est interdit d’utiliser le Gaz Lacrymogène !


                  • JL JL 9 février 13:22

                    @eau-du-robinet
                     
                     je souligne ce qu’elle dit et je dirai plus : aucun casseur en flagrant délit ou identifié formellement n’a été blessé par des LDB !


                  • JL JL 9 février 15:05

                    aucun casseur en flagrant délit ou identifié formellement n’a été blessé par des LD.
                     
                     Réflexion qui s’éclaire à la lecture de cet article :

                    « Y a t il un lien entre ces éborgnements et le fait que se multiplient les enregistrements vidéos compromettants ? Sont-ils une forme de sanction des regards émancipés qui n’ont plus peur d’exercer leur droit de filmer, et qui gardent parfois trace des agissements illégaux des représentants de la légalité ? cherche-t-on à punir ou à intimider le témoin qui filme par réflexe citoyen ? »

                     

                     La suite là :

                    L’éborgnement : châtier les regards dans la France néolibérale ...

                    Olivier Beuvelet


                  • Werner Laferier Werner Laferier 9 février 10:54

                    Les forces de l’ordre ne font que leur boulot face a ceux qui veulent un putsch, un renversement des démocraties pour instaurer un état totalitaire.Ces gilets jaunes qui soit disant soutiennent la démocrate devraient aller soutenir les soudanais, les venezueliens, les russes, les chinois, les cubains qui vivent dans de vrais dictatures et qui demandent la liberté et la démocratie.

                    On ne parle pas assez des forces démocratiques et républicaines, les policiers et gendarmes blessés par les bandits terroristes, miliciens petainistes ou barbouzes gaullistes de la SAC qu’on nomment gilets jaunes ?

                    Les familles qui ont perdue un père policier faisant son devoir, les orphelins ?

                    Sans les policiers et le maintien de l’ordre, des quartiers entiers auraient été mis à sac.

                    C’est vrai que les bouteilles d’acide, les boules de pétanque, les lance-boulons, les cocktails molotove (ingérence de russes a la solde du Kremlin ? ) sont des jouets inoffensifs. Ce sont des armes de guerre qui nécessitent a ce stade une intervention de forces spéciales, de policiers avec des armes militaires, une militarisation de la police est nécessaire pour lutter contre ces terroristes qui utilisent des armes de guerre et qui veulent renverser un ordre républicain et démocratique soutenue par la majorité des citoyens français.


                    • William 9 février 14:00

                      @Werner Laferier

                      On passe d’un extrême à l’autre, entre ceux qui assimilent des dérapages des forces de l’ordre à la police de Vichy ou aux massacres de masse, et vous qui qualifiez les protestataires de terroristes stipendiés par l’étranger. Il y a bien sur des casseurs en marge des manifestations et des bouffées de tensions, mais le mouvement des Gilets Jaunes ne s’y résume pas.


                    • zygzornifle zygzornifle 10 février 09:17

                      @Werner Laferier

                      Les flics sont payés pour tabasser et il le font sans état d’âme , faut vraiment être tordu dans sa tête pour faire de métier ....
                      Comme le disait Einstein pour les militaires , pas besoin de cerveau la moelle épinière suffit ....


                    • zygzornifle zygzornifle 10 février 09:11

                      Certains se masturbent devant les filles ou des garçons nus voire des animaux , je me demande si au gouvernement et bien sur LaREM on ne la fait pas devant ces photos de manifestants mutilés a vie ?....


                      • zygzornifle zygzornifle 10 février 09:15

                        Les politiques couinent devant la maison de Ferrand brulée mais aucun de s’est indigné devant tant de violence , d’inhumanité non c’est naturel en dictature faut casser le petit peuple ,le briser , par contre son tas de cailloux la c’est autre chose , on s’est attaqué aux intérêts vitaux de la France et a tout le gouvernement mais ne vous inquiétez pas Ferrand a une bonne MUTUELLE grâce a sa femme, ils en connaissent un rayon sur le sujet ces deux la et les dégâts seront remboursés au centuple par le con-tribuable , de toute façon il a un magnifique appart de fonction a Paris avec plusieurs chauffeurs et voitures blindées , sa maison il l’avait certainement complètement oubliée avant que quelqu’un lui dise qu’on avait tenté de la cramer ....


                        • troletbuse troletbuse 10 février 10:05

                          @zygzornifle
                          Oui, on a connu beaucoup de bâtiments qui brulaient. En général, ils étaient bien assurés par leur propriétaire smiley


                        • William 10 février 18:25

                          @zygzornifle
                          Attention, on ne peut pas non plus plus justifier ou minimiser ce genre d’actes, et particulièrement un incendie (imaginez une bouteille de gaz qui explose lors de l’intervention des pompiers). Ce n’est pas revendiqué, mais ça va être attribué aux Gilets Jaunes pour les discréditer.

                          Ceci étant, Ferrand a effectivement une sacrée casserole avec l’histoire du terrain de la mutuelle (délit d’initié, favoritisme, abus de bien sociaux), il est scandaleux que la justice n’ait pas donné suite, et qu’il ait été désigne pour présider l’assemblé sensée représenter les citoyens. On ne devrait pas s’étonner du rejet du système représentatif après de telles affaires.
                          (donc je condamne l’acte incendiaire, mais je ne brandirais certainement pas une pancarte « je suis Ferrand » en solidarité !)


                        • zygzornifle zygzornifle 10 février 13:20

                          Macron a fait peindre un tableau de chaque blessé pour les accrocher dans la salle de réception du palais de Versailles et un double dans son bureau de l’Élysée mais la il y en a trop et il manque de place ....


                          • Xenozoid Xenozoid 10 février 18:59

                            une fois sur un forum anglo,de cgi (lightwave)/ qui dérapait sur les responsabilité des guerres je suis aller leur dire que dans mon boulot,les guerres etaient notre meilleur clients,non seulemet dans les victimes mais aussi et surtout dans les prédateurs, je les ai donc remerciés de me donner plein de cliens traumatisés et de surtout avoir de bonnes assurances qui elle ne font du buziness qu’avec les statistiques,mais et c’est important avec les morts et les mallades qui nónt pas de mots.

                            ce qui me valu un banissement a vie, alors pour leur plaisir j’ai fais cela avec leur programme

                            croisés

                            bush

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès