• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trump a été viré, Viva Biden ! L’exécutif Français est en passe de (...)

Trump a été viré, Viva Biden ! L’exécutif Français est en passe de regretter Donald Trump

C’était un président des USA parfait malotru dans son comportement mais aussi un personnage qui disait tout haut ce qu’il pensait et faisait ce qu’il disait.

Toutes choses inacceptables pour les « mous du guidon » Européens.

L’élection de Joe Robinet Biden fut un triomphe médiatique et politique vu de l’Europe en général et de France en particulier.

Toutes les occasions ont été bonnes pour arborer le drapeau étoilé, ainsi la soi-disant sédition du Capitole qui a fait faire une déclaration de soutien enflammée de Macron en pleine nuit, drapeau US dans le dos.

Une grenouille française qui voulait se faire passer pour le président putatif de l’Union Européenne. On a certainement du rigoler dans les chancelleries.

Qu’a cela ne tiennes ! Le très admiré président Biden a effectivement appliqué son annonce : América is back !

La distribution des gifles aux alliés Occidentaux, particulièrement les Français, est en plein essor.

Quelques rappels depuis l’accession de notre cher et grand ami Joe à la Maison Blanche.

Claque numéro 1 :

Après des années de pression exercée sur les membre de l’OTAN pour appliquer les mesures d’embargo contre la Russie de Poutine (mesures qui ont eu pour effet de diminuer notre commerce extérieur sans aucunes compensations), Biden est retourné soudain se rabibocher avec Poutine dans le dos de ses alliés.

Le petit cadeau des USA fut l’acceptation du pipeline de Gaz de la Baltique qui fut l’objet de pressions et de coercition durant l’époque Trump.

Alternativement c’est un lâchage à moyen terme de l’Ukraine que les USA et l’UE ont poussé hors de la sphère Russe avec une guerre à la clef.

L’effet kiss cool est le resserrement US et Russe avec la RFA, au détriment des intérêts Français (ports de déchargement du gaz réalisés pour rien et politique énergétique nucléaire rejetée).

Claque numéro 2 :

Notre cher et grand ami Joe Biden s’est rendu personnellement auprès du Conseil Confédéral Suisse afin de lui suggérer (SIC) de préférer le F35 made in USA au Rafale Dassault, ce qui fut fait sans coup férir (sauf pour les joues Françaises).

Signalons au passage que l’engin US pas encore au point, est parfaitement inadapté aux besoins Suisse et bien plus cher à l’exploitation que le Rafale.

Claque numéro 3 :

Toujours le cher et grand ami Joe Biden qui entreprend sans autre forme de procès de dégager la totalité de ses troupes d’Afghanistan au 31 Aout en laissant ses alliés se débrouiller avec leur ressortissants et leur supplétifs Afghans laissés en danger de mort.

Même l’ami Britannique Bojo (pour les intimes) se fait renvoyer dans les cordes pour obtenir un délai.

Les USA évacuent 120 000 ressortissants et supplétifs et filent en laissant les autres se dé___der avec les Talibans qui ont balayés le gouvernement en place en quinze jours.

Les alliés qui ont accompagnés les USA en Afghanistan pendant quelques 13 ans (la France) en sont réduits à payer gentiment les Talibans pour calmer le jeu.

Claque numéro 4 :

Le coup récent de l’annulation du contrat des sous marins classe Suffren vendu en 2015 à l’Australie ( soit signé il y a 6 ans !) constitue une cerise sur le gâteau.

Les USA , la GB et l’Australie ont conclu une alliance militaire de défense et de containement de la Chine concernant la zone dite Indo Pacifique. Cet accord tripartite est sorti du chapeau sans qu’aucun allié de l’OTAN en ait été simplement informé.

La France ayant des territoires et de la population (certes modestes) dans la zone est littéralement passé sous la table. Joe Biden a certainement perdu de vue qu’il a exhorté les membres de l’OTAN a coopérer dans les actions de containement des ambitions chinoises.

A ce titre des navires Français patrouillent et participent aux manoeuvres en mer de Chine à la demande des USA.

Cet accord stratégique entraine un changement de braquet de l’Australie pour ce qui concerne ses besoins navals d’ou sa mutation vers des sous marins à propulsion nucléaire made in USA en lieu et place des systèmes à propulsion conventionnels du Naval Group Français.

Au passage il faut attirer l’attention sur deux faits.

L’Australie est anti nucléaire au dernier degré et on peut se poser la question du comment des chantiers navals Australiens vont pouvoir construire des chaudières nucléaires, sinon de manipuler des combustibles du même tonneau ?

Il existait un consensus de la non prolifération de navires à propulsion nucléaires hors des trois pays dominant cette technologie dans l’OTAN. Les USA ont unilatéralement enfreint cette règle sans aucune discussion ou information vers l’alliance.

Il apparait clairement que les USA ( notre cher et grand ami Joe Biden) ont poussé le gouvernement Australien à annuler la commande française qui a donc prétendu être arrivé à la conclusion depuis longtemps (SIC ) que leur besoin était different.

La GB (Bojo) ricanent du camouflet infligé aux Français, pendant que les gnomes de l’exécutif Français et leur séides tentent d’expliquer que c’est un camouflet pour l’Union Européenne et que Macron va proposer son grand projet de défense commune lors de son tour de présidence de l’Union.

L’explication risque d’être laborieuse pour ceux qui savent que la commande de sous marin a été remportée au début, contre un fournisseur Allemand. On doit aussi jubiler par là bas des exploits de l’industrie navale made in France.

Tout ceci pour ne pas oublier que le jeu qui consiste à cocufier ses clients ou ses fournisseurs a été aussi l’apanage de la France.

Ainsi, notre grand homme de Gaulle n’a pas hésité en son temps à refuser de livrer des pièces détachées et d’autres avions Mirage III aux Israéliens en conflit avec ses voisins Arabes.

Tout ceci par tropisme pro Arabe du gouvernement Français.

Cette affaire a fait éjecter la France du marché Israélien au profit des USA et a jeté l’opprobre sur l’industrie militaire exportatrice française. Une des conséquence fut que les avions Français ont perdu tout les marchés en Amérique du Sud où ils étaient présent.

Le premier retour à l’aide du Rafale est récent (L’Egypte, About Dhabi ou l’Inde) et assez timide.

On peut craindre pour l’Indonésie ou la Finlande qui devraient annoncer une décision en faveur du Rafale cette année. Si battling Joe décide encore de prendre l’avion pour jouer le VRP, alors cela risque d’être chaud.

Plus récemment, un autre grand homme et chef de guerre de surcroit,

M. Hollande s’est vu intimer par son cher et grand allié US, Obama d’annuler la livraison de deux porte hélicoptères à la Fédération de Russie, navires achevés en cours de réception et déjà payés par le client.

La France a rendu l’argent aux Russes et a fourgué les deux navires aux Egyptiens qui n’en avaient nul besoin mais ce sont les Qatari qui ont payés paraît-il.

Notons que les USA avaient invoqué l’agression de la Russie en Ukraine comme prétexte.

La même Ukraine qu’ils sont en train de laisser tomber sans scrupules contre une promesse de Poutine de rester gentil avec le transit de gaz par ce pays.

On peut le croire sur parole au même titre que la constance de l’alliance US.

Avec un tel méli mélo, il sera difficile au gouvernement français de jouer trop fort l’indignation.

On peut s’interroger sur l’efficacité des services de renseignements français et de l’introduction des ambassades françaises aux USA et en Australie dans les milieux autorisés et qui n’ont rien vu arriver !

Espérons que les choix des ambassadeurs ont été basé sur la compétence professionnelle et non pas sur une quelconque nécessité de parité ou d’inclusion de genres en priorité comme cela devient la pratique.

La France a été ridiculisée dans cette affaire, bien plus par l’aveuglement de ses agents que par le cynisme anglo saxon.

Prétendre qu’un pays n’a que des intérêts et pas d’ami est locution française.

Pas bien assimilée en France par l’élite gouvernante semble-t-il.

Macron est gros jean comme devant. On verra comment il va pouvoir interpréter le rôle du matamore de la défense Européenne en 2022 (avant peut-être de se faire remercier par ses citoyens).

Donc quatre belles baffes.

Merci Joe.

La lucidité et la remise en cause n’étant pas une qualité progressiste, on peut imaginer que tout cela va passer sous le radar médiatique d’ici peu en attendant d’autres claques qui ne sauraient tarder.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • berry 15 octobre 16:04

    Biden intervient à la télé depuis une fausse maison blanche reconstituée en studio

    (voir à partir de la 41ème minute).

    https://odysee.com/@LiBERTY_VOICE:b/Le-Net-cimeti%C3%A8re-du-mondialisme:65

    Jusqu’à présent, seuls les complotistes le disaient, mais c’est désormais officiel.

    Si ça se trouve, gâteux comme il est, il ne s’est aperçu de rien.


    • Schrek Docteur Faustroll 15 octobre 16:05

      Les présidents américains occupent la scène depuis que l’état profond avait décidé de mettre un acteur professionnel à ce poste. Bien sût, la façon de jouer n’est pas la même, chacun son style. Mais l’état profond s’en fout tant que ça occupe les gogos.

      En réalité, la politique américaine est remarquablement stable, mais le rôle des présidents se limite à des prestations médiatiques, et leurs propos ne s’adressent qu’aux citoyens américains, et en particulier leurs électeurs. Alors, forcément, ce qu’ils disent est un peut décalé par rapport à ce que nous, on vit, et à ce qu’on voit quand on regarde ou lit autre chose que la propagande héritée de Bernays.


      • Jean 15 octobre 16:53

        @Docteur Faustroll
        un peu comme ici quoi


      • Schrek Docteur Faustroll 15 octobre 17:00

        @Jean

        sauf que, eux, c’est la maison mère et nous on est une succursale


      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 16 octobre 08:54

        @Docteur Faustroll
         Vous avez raison au sujet de la stabilité américaine. Le dollar avant tout.
         Pauvres Français, ai-je envie de dire à la lecture de ce billet. smiley
         On ne parle que d’eux dans ce billet, alors que tous les pays européens ne pensent qu’à leur propre politique pour avoir une chance d’être (ré)élu lors des prochaines élections..
         Après un psychopathe, un psychanalyste américain qui cherche à réunir ce qui est le plus difficile dans un pays diablement plus grand que la petite France qui pourrait entrer dans un seul des Etats américains.
         Depuis longtemps déjà, les Américains savent qu’il faut se retourner vers d’autres horizons plus asiatiques au lieu de vieille Europe comme disait Rumsfeld.
         C’est de là bas, qu’il y a encore des ressources nouvelles.
         Qui aime bien, châtie bien, non ? 
          


      • ETTORE ETTORE 15 octobre 23:50

        Bah ! Que dire de la « Franchise France ».....

        Elle gère les stocks que la blanche maison mère , veut bien lui envoyer.

        Et même son fond de stock de lingerie, elle se le fait rapiner.

        Que voulez vous ! Si nous ne comprenons toujours pas, que la seule éolienne qui produit du vent, mais qui n’alimente rien, est notre présidiot, alors il est vraiment trop tard pour ce pays.

        Nous ne sommes même plus sur la table du jeu d’échecs, nous SOMME L’ECHEC.

        Et si nous continuons ainsi, à être hors jeu, même à la marelle, même au pile ou face, même au chifoumi, ce n’est pas tant la faute aux Français, qu’à celui qui prétend les représenter aussi lamentablement, qu’un gamin qui se prend claques sur claques, et qui persiste à croire qu’il en sortira grandi, du jeu de dames !


        • Captain Marlo Captain Marlo 16 octobre 09:21

          L’auteur découvre que l’Europe est une colonie de l’Empire américain !

          C’était déjà visible en 1963, quand de Gaulle a voulu constituer « le couple franco-allemand », une légende urbaine servie uniquement aux Français.

          De Gaulle voulait une Europe européenne dirigée par la France, et pas une Europe au service de l’Otan et des Américains.

          Une fois l’accord signé, il devait être adopté par le Parlement allemand. Kennedy était furieux, les Allemands ont ajouté un préambule qui remettait tout ce que de Gaulle ne voulait pas.

          Le vrai couple est germano américain, c’est sur le site Internet de la Maison Blanche : « The German-American Alliance for the 21st Century Joint Statement by President George W. Bush and Chancellor Gerhard Schroeder ».


          • zygzornifle zygzornifle 16 octobre 13:34

            Biden n’est pas fini ....


            • zygzornifle zygzornifle 16 octobre 16:30

              Les politiques Français ont étés les premier a féliciter Biden pour son élection que déjà il se torchait le cul avec eux ...


              • ETTORE ETTORE 17 octobre 14:38
                zygzornifle 16 octobre 16:30

                Les politiques Français ont étés les premier a féliciter Biden pour son élection que déjà il se torchait le cul avec eux .

                Je crois aussi, et surtout que cela s’est passé au téléphone....La langue essuie encore mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité