• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Trump invente les Fake News Awards !

Trump invente les Fake News Awards !

Ou si vous préférez le Prix des Fausses Nouvelles...

Bon, Fake News Award ça a phonétiquement au moins ; une autre gueule, quand même, merde ! C'est drôle ici on tente d'interdire, de supprimer les fake news...

Trump, depuis son élection véritablement surprise, quoi qu'on en dise, qu'on se souvienne les figures hallucinées des BFM fake-newzeurs le soir de son élection : un grand moment de télévision, Trump donc ; prouve encore une fois avec les Fake News Awards, qu'il possède un solide sens de l'humour. 

Ça a commencé avec sa redoutable technique d'utilisation détournée de qualificatifs désobligeants comme déplorable, qualifiant les trumpistes, terme prononcé à la dégoûtée par la presque mutine Hillary Clinton, qui traita ainsi de déplorables tous les Trump-électeurs. S'en est ensuivi l'irruption de millions de comptes Facebooks ou Twitter qui commençaient par Déplorable, suivi du nom du titulaire du compte. Évidemment de nombreux comptes étaient sans doute bidons mais l'effet a été dévastateur dans l'opinion ; –- oui, nous sommes des déplorables et on t'em---de, dirent en gros à Clinton les américains profonds ulcérés.

Ça a continué par l'invention du génial surnom Killary, qui collait si bien à l'image de la Harpie Clinton, dite aussi Miss Klingon, qui comptait en paroles rien moins que rayer de la carte ou vitrifier certains pays dit rebelles à l'axe dit du bien.

Ce soir là, Killary fut tuée symboliquement par Trump, ratatinée, achevée sur l'autel en cendre de son rêve anéanti ; devenir la Première Présidente Américaine.

 

Goodbye Killary !

Il a d'ailleurs fallu attendre quelques jours après les élections pour que son visage décomposé réapparaisse enfin, sous l'oeil goguenard des caméras des victorieux déplorables…

Un rack de rides supplémentaires, forme étonnante de vieillissement accéléré ; orna dès lors à jamais sa figure déconfite, momifiée par les circonstances.

Depuis, un an a passé et, contrairement à ce que la presse occidentale raconte, surtout la française qui ne s'est toujours pas remise de sa plantade monumentale, le bilan de Trump n'est pas totalement négatif loin de là.

Marc-Olivier Fogiel, qui se rend très fréquemment aux États-Unis pour des raisons familiales, se dit surpris par la perception qu’ont les Français de Donald Trump, perception très éloignée de celle des Américains :

« Je vois beaucoup de gens là-bas – en dehors de New York, puisqu’à New York, c’est évidemment les anti-Trump. Dans la réalité de l’Amérique pas si profonde que ça, par exemple en Floride, c’est un héros. Je suis halluciné de ce qu’on dit ici, à juste raison je crois, et la façon dont il est perçu par des Américains qui réfléchissent et qui trouvent qu’aujourd’hui il fait beaucoup de bien à leur pays et qui sont fiers d’avoir un président tel que lui. »

 

Même si le bouchon est poussé un peu loin concernant la sixième news, qu'on pourrait même qualifier aussi de fake news, ou de news détournée, l'élimination de l'état islamique étant bien plus due à l'action de Poutine que de Trump, mais en tout cas, le fait est que les bons boulonneurs dixit Feu Fabius ont fui la Syrie, ou sont six pieds sous terre.

 

Alors que les médias consacraient 90% de leur temps à la couverture négative ou aux fake news, Donald Trump a obtenu les résultats suivants, liste tirée du site des FNA :

1. L'économie a créé près de 2 millions d'emplois et a gagné plus de 8 billions de dollars depuis l'élection de Trump.

2. Les Afro-Américains et les Hispaniques connaissent le taux de chômage le plus bas de l'histoire.

3. Trump a signé des réductions d'impôts historiques pour les américains, jamais vues depuis le président Reagan.

4. Le plan du président Trump visant à réduire la réglementation a doublé le chiffre prévu en publiant 22 mesures de déréglementations.

5. Trump a déclenché un boom énergétique américain en mettant fin à la réglementation de l'ère Obama, en approuvant le pipeline Keystone, en mettant aux enchères des millions de nouveaux acres pour l'exploration énergétique et en ouvrant l'ANWR.

6. L’État Islamique est en retrait, ayant été écrasé en Irak et en Syrie.

7. Trump a donné suite à sa promesse de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël et a demandé au Département d'État de commencer à réinstaller l'ambassade.

8. Avec l'encouragement du président Trump, de plus en plus de pays membres paient leur juste part pour la défense commune de l'OTAN.

9. Signature de la Loi sur la responsabilisation des vétérans et de la protection des dénonciateurs pour permettre aux hauts fonctionnaires de la VA de congédier les employés défaillants et d'établir des mesures de protection pour protéger les dénonciateurs.

10. Trump a tenu sa promesse et a nommé le juge associé Neil Gorsuch à la Cour suprême des États-Unis.

 

Concernant le palmarès des fake News awards ;

CNN a obtenu 4 FNA, le NYT 2, le reste des récompenses se partageant entre ABC News, Time, le Washington Post et Newsweek. L'équivalent de TF1, France TV, BFM & Co ! Mais la vedette de la cérémonie reste l’économiste Paul Krugman qui a publié dans le NYT un article qui expliquait que « l’économie américaine ne se remettra jamais de l’élection de Trump  ». Le plus étonnant, dans cette contre-attaque aussi drôle que juste, c’est qu’au moment où l’heure de la cérémonie approchait (le 17 janvier 2018), le sénateur républicain Jeff Flake a comparé Trump à Staline pour... ses attaques contre la presse ! 

En France, il est encore trop tôt pour tirer un bilan quelconque de la dernière élection, et pour le coup, on ne peut pas dire que l'actuel résident élyséen soit en conflit avec la presse, au contraire. Justement, il serait intéressant de créer ici aussi, un concours de Fake-News, histoire de rigoler un peu ; mainstream et médias alternatifs confondus, il doit y avoir de quoi faire…

 

https://gop.com/the-highly-anticipated-2017-fake-news-awards/?clear


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 18 janvier 19:30

    Deux perles de la plus bel eau, dans la façon qu’à Libération de présenter l’événement et de le commenter.

    1 De Frédéric Autran, envoyé spécial aux Etats-Unis :

    « C’est un fait incontestable : les médias, américains ou non, commettent parfois des erreurs. »

    2. De Jim Acosta, correspondant de CNN, cité par Autran :

    Il a estimé que « le président était le roi des fake news ».

    En d’autres termes, c’est çui qui l’dit qui y’est... Quel sens de la répartie. On se demande où il est, cet Acosta, allé chercher tout ça.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 06:16

      @Cateaufoncel


      Ce qui est étonnant surtout, c’est qu’aux USA, un simple correspondant de la presse mainstream puisse dire « le président est le roi des fake news ».


      Vous imaginez de la Housse commencer le jité par ; 


      ’’Mesdames messieurs la situation est grave ; le président Macron ment tout le temps !


       

       smiley


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 06:17

      @Cateaufoncel


      Ce qui est étonnant surtout, c’est qu’aux USA, un simple correspondant de la presse mainstream puisse dire « le président est le roi des fake news ».


      Vous imaginez de la Housse commencer le jité par ; 


      ’’Mesdames messieurs la situation est grave ; le président Macron ment tout le temps !


       

       smiley


    • Cateaufoncel 19 janvier 12:53

      @Piere CHALORY

      "
      Ce qui est étonnant surtout...« 

      Etonnant, oui et non... Aux Etats-Unis, la presse est dans une soumission quasi totale au politiquement correct. Or, Trump, c’était l’anti-politiquement correct bien avant de se lancer dans la politique. Quand il se lance, tout le monde le donne perdant et, dès le début de la campagne électorale, 196 des 200 principaux médias américains sont acquis à Clinton,

      Par la suite, ces médias vont non seulement haïr Trump parce qu’il est politiquement incorrect, mais encore, et peut-être surtout, parce qu’il a gagné. La victoire de Trump, c’est aussi leur défaite parce qu’ils n’ont trouvé ni les mots ni les arguments qui auraient faire perdre le candidat républicain. Alors ils vengent, en s’adossant au Premier Amendement de la Constitution.

       »Vous imaginez de la Housse commencer le jité par... ?« 

      Non. Pour deux raisons. D’abord Macron et son employeur. Et ensuite, parce qu’en France, la connivence est totale entre la caste médiatique et la caste politique. Et c’est la raison pour laquelle je vois très bien de la Housse ouvrir leJT en disant : »La présidente Le Pen ment tout le temps« .

      C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai toujours pensé que ce qui pouvait lui arriver de mieux, c’était de perdre le 7 mai. Je pense que le Front national se remettra de son échec - il est et il restera le seul parti (recours) de ceux, toujours plus nombreux, qui ne se sentent plus »chez eux comme avant" - alors qu’une victoire aurait mobilisé contre MLP la caste médiatique, la caste politique, la caste syndicale, la caste religieuse, et toutes les officines professionnelles des antiphobies rabiques.


    • Cateaufoncel 19 janvier 12:55

      @Cateaufoncel

      Suite et fin :

      Et elle n’aurait pas pu gouverner, d’autant moins que la caste bureaucratique - ceux qu’on appelle les grandes commis de l’Etat - s’y serait mise aussi.


    • lloreen 18 janvier 22:21

      Le président Trump a plusieurs « tares » aux yeux des soutiens du couple malfaisant Clinton, à la tête d’un véritable syndicat du crime organisé.

      Il a énoncé quelques vérités qui leur ont écorché les oreilles, notamment sur l’état calamiteux de l’Amérique, vampirisée par leur réseau mafieux depuis des décennies, repris sous le vocable de « l’état profond » auquel il a promis aux américains de s’attaquer.
      http://reseauinternational.net/la-lutte-de-trump-contre-letat-profond-est-presque-terminee/

      Ce faisant, il a permis à quelques segments loyaux de l’armée de s’attaquer de front à tous les pédocriminels, ce qui ne peut que réjouir tous ceux pour qui condamnent cette abjection et rendre fous de rage ceux qui ont fait ou feront les frais de cette chasse au crime.
      Les américains ont été choqués d’apprendre l’existence d’un marché noir de trafic d’organes où des êtres humains ont été utilisés comme « pièces détachées » ou pour alimenter des réseaux de prostitution.

      Nombre d’arrestations ont eu lieu dont n’ont jamais parlé les journaux aux ordres des oligarques,, histoire de ne pas donner d’idées aux européens...
      http://thefreethoughtproject.com/cops-govt-workers-arrested-massive-sting/

      Le président Trump disposant d’une fortune personnelle est moins enclin à la corruption, ce qui est forcément mal vu par ceux dont la corruption est le mode principal de fonctionnement. N’ayant pas besoin du « politiquement correct » indispensable pour naviguer en eaux troubles, son langage plaît aux américains, fatigués depuis des décennies de faire les frais de politiques contre leur intérêt dans la mesure où c’est la corporation de Washington DC (district of Columbia) contrôlée par l’entreprise criminelle de la FED, inféodée à la City de Londres (Rothschild).

      Le président Trump a promis aux américains « d’assécher le marais » et sa politique montre des résultats probants, contrairement à la France, où malgré des scandales à répétition, le sujet n’a toujours pas fait monter les français au créneau.
      Scandale d’état.
      http://reseauinternational.net/la-plainte-pour-viol-en-reunion-contre-lang-hollande-est-recevable/
      https://www.youtube.com/watch?v=thNlyN_LhHc
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=R33INZZBFJ8


      • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 06:48

        @lloreen


        G.Paris, Fake-News-Worker at Ze-Monde.fr ;

        ’’Le président des Etats-Unis a tenu parole. Mercredi 17 janvier, Donald Trump a dévoilé via un lien sur son compte Twitter les noms promis depuis deux semaines des médias qu’il déteste le plus, gratifiés de « prix » de « l’information bidon ». Sans surprise, le New York Times, la chaîne d’information continue CNN et le Washington Post, régulièrement pris à partie par l’occupant du bureau Ovale, prennent une bonne place dans une liste aux allures de tract de campagne publiée sur le site du Parti républicain. Le premier prix de ce classement infamant est d’ailleurs attribué non pas à un journaliste mais à un chroniqueur, le Prix Nobel d’économie Paul Krugman*, contempteur infatigable du président dans les colonnes du quotidien new-yorkais.’’

        *Ah quand même ; Prix Nobel d’économie le gars, qui dit que « l’économie américaine ne se remettra jamais de l’élection de Trump   »... Vu que dès le lendemain de l’élection de Trump le dollar est parti à la hausse, on peut vraiment dire qu’il a eu du flair Paulo, à tel point que 3 jours après, il a reconnu publiquement son erreur, avouant donc son mensonge propagandiste ou dit autrement sa fake news… et aussi par peur de perdre son prix nobel et sa crédibilité et son job et le blé qui l’accompagne.



      • Jonas 18 janvier 23:10

        « on ne peut pas dire que l’actuel résident élyséen soit en conflit avec la presse, au contraire »

        Les média américains n’ont pas été tendres avec Trump pendant les élections, il leur a bien rendu la monnaie de leur pièce !

        En France, le banquier de Rothschild Macron était le candidat du système, rappelons que TOUS les mass-média ont appelé explicitement à voter Macron aux présidentielles :
        http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/22/tout-sauf-eux-la-une-engagee-de-liberation-a-la-veille-du-pre_a_22050471/
        https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une
        https://www.mediapart.fr/journal/france/010517/dire-non-au-desastre
        http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-05-2017/1/?refresh=832349
        http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/24/les-risques-d-une-explosion_5116380_3232.html
        http://www.lejdd.fr/politique/le-pire-est-malheureusement-possible-lappel-de-61-associations-et-ong-avant-le-second-tour-3315047
        https://www.relay.com/les-inrockuptibles/marine-le-pen-le-7-mai-elle-degage-et-apres—numero-1117-newsmagazines-559981-13.html
        http://www.zinfos974.com/photo/art/default/7150286-10962939.jpg?v=1415347228
        http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120918.OBS2752/les-nouveaux-fachos-et-leurs-amis.html
        http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/05/05/31001-20170505ARTFIG00322-l-editorial-du-figaro-presidentielle-le-choix-de-la-raison.php
        https://www.la-croix.com/Debats/Editos/Presidentielle-notre-choix-2017-05-01-1200843739
        https://www.marianne.net/debattons/tribunes/nous-avons-vote-melenchon-au-1er-tour-nous-voterons-macron-contre-le-pen


        • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 06:22

          @Jonas


          Les Zéchos.fr, fake-news-mainstream-warrantly :

          ’’La réponse au prix des Fake News décerné par le président américain à plusieurs médias n’a pas tardé : un « Golden Pinocchio » pour Trump.

          La réponse au «  Fake News Awards » annoncés sur le site Web du Comité national républicain et proclamé tambour battant par le 45e président des Etats-Unis a été rapide. « Est-ce que cela compte vraiment si le média admet immédiatement son erreur ? » se demande le « Washington Post », qui ne décerne pas le prix Pinocchio si un politique reconnaît s’être trompé. Or Donald Trump n’admet jamais ses erreurs, et pourtant il a fait plus de 2.000 fausses annonces ou mensongères. En revanche, le « Post » rappelle que Paul Krugman du « New York Times » s’était bien trompé lorsqu’il avait affirmé que l’économie ne se remettrait jamais de la victoire de Trump. Or, note le journal, il s’agit d’« un chroniqueur » qui exprime son opinion et non pas d’un journaliste donnant une information*. Trois jours après, Krugman avait d’ailleurs reconnu son erreur. Pour ABC, Brian Ross, qui s’était trompé, a non seulement été suspendu, mais la chaîne de télévision a immédiatement reconnu l’erreur. Même réponse pour CNN, le magazine « Time » ou encore le « New York Times ». De même le « Post » a été mis en cause pour avoir faussement dit que la foule ne se précipitait pas pour un meeting de Trump en Floride en montrant une photo d’un stade vide quelques heures avant le début de la réunion. Mais quelques minutes après, cette fausse information, qui n’a pas été publiée dans le journal (?), a été corrigée. Au total, huit des « fake news » de Trump ont été corrigées rapidement, et deux ont conduit à des démissions ou des suspensions. Deux étaient des tweets rapidement corrigés. « En d’autres termes : si le président reconnaissait ses erreurs aussi rapidement, il ne recevrait pas autant de prix  Pinocchio  », le symbole du mensonge, conclut le journal.

          *ça change quoi qu’il soit chroniqueur ou journaliste ? une fake news reste une fake news




        • V_Parlier V_Parlier 19 janvier 10:17

          @Jonas
          « rappelons que TOUS les mass-média ont appelé explicitement à voter Macron aux présidentielles »
          Ils l’ont boudé ensuite un temps, estimant qu’il n’avait pas fait assez preuve de gratitude envers eux après son élection. Mais bon, question critique il est vrai que c’est très subtilement dosé.


        • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 14:07

          @V_Parlier
           


          ’’’Mais bon, question critique il est vrai que c’est très subtilement dosé.’’

          Subtilement c’est le mot, enfin, en ce qui concerne la critique parce que pour le reste ; çad l’encensoir, l’hagiographie permanente jusqu’à l’héroïsation de la Houssique, ou carrément l’auto-déïfication, on est déjà plus (+) dans la Rome Antique, les jeux du cirque en moins, l’électricité porteuse de l’insane en boucle en plus.

          Fin bon faut vivre avec son temps... Je me souviens encore de sarko et de son musée où brillaient des oeuvres impérissables le représentant en angelot torse nu jouant du luth Carla télé-guidé, c’était presque beau, snif, c’est fini tout ça... 

          Mais quelque chose me dit qu’on va exploser bientôt le plafond de verre de la pyramide, du Louvres, pas de Kheops.



        • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 07:50

          Caroline Fourest, Top-Ten-Hard-Debunker at Rance-Inter.fr :


          À l’occasion de la sortie de son livre Génie de la laïcité, Caroline Fourest était invitée par Audrey Crespo-Mara afin de réagir à plusieurs sujets de d’actualité. A la veille du scrutin présidentiel américain, l’essayiste a livré sa vision bien personnelle des deux candidats, en particulier de Donald Trump. ;


          ’’Trump provoquerait la sortie de son pays de l’Histoire […] Le monde serait ridicule s’il était élu,’’


          Caroline Fourest

          • V_Parlier V_Parlier 19 janvier 10:18

            @Piere CHALORY
            Vous imaginez ce que serait le monde si Fourest était présidente d’un pays ? smiley


          • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 10:30

            @V_Parlier


            Bonjour, il y a qqs temps j’avais posté ici un article relatant une ’remise des Oscars de la Complosphère, sorte de Fake News Awards avant l’heure, où la redoutable Karolyne Folleraie joue un rôle crucial :





          • francesca2 francesca2 19 janvier 10:10

            Une economie en pleine forme, des entreprises qui relocalisent, payent des impôts et créent des milliers d’emplois. Le chômage au plus bas, Wall Street bat des records et même les deux Corée se parlent.

            Quel malade ce Trump, il faut l’interner de toute urgence.


            • V_Parlier V_Parlier 19 janvier 10:20

              @francesca2
              Bon, « le chômage au plus bas » ça se prend avec des pincettes tout de même. (Même si je reconnais que son prédécesseur l’a fait exploser). La façon de comptabiliser les chômeurs aux USA est très optimiste.


            • francesca2 francesca2 19 janvier 10:44

              Bonjour V_Parlier la façon de comptabiliser les chômeurs a changé récemment ?


            • Hurricane Hurricane 19 janvier 10:43

              Je me délecte de TRUMP ce personnage charismatique qui ose enfreindre les codes de la dictature des crétins bien-pensants gauchistes et leurs éructations débiles.


              • keiser keiser 19 janvier 11:26

                @ L’auteur

                Donc à vous écouter :
                Nous les Français, sommes les derniers des cons et Trump comme il le dit de lui même, un génie stable.
                Je vous remercie d’avoir une telle opinion des connards de franchouillards de merde que nous sommes. Et vive l’autre génie Fogiel à la pensée si fine et dont la parole est d’or.
                Vraiment mort de rire.


                • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 11:40

                  @keiser


                  J’ai hésité effectivement à mettre Fogiel dans le texte car ce que ce personnage m’inspire... Mais c’est tout ce que j’ai trouvé hélas, comme people Trumpiste.

                  Pour le génie de Trump, c’est un peu too much c’est vrai, encore que : devenir, que dis-je ; être milliardaire en macronie c’est génial non ? 

                  Et que dire alors des journalistes français affirmant que le président Macron ’’est obligé de se mettre au niveau de ses interlocuteurs’’ forcément tous stupides donc...

                  Quand à votre affirmation ’’Nous les Français, sommes les derniers des cons ’’ je vous en confie la responsabilité.

                  So long Keiser.


                • Cateaufoncel 19 janvier 13:13

                  @Piere CHALORY

                  « J’ai hésité effectivement à mettre Fogiel dans le texte car ce que ce personnage m’inspire... »

                  Mais ça ne compte pas. Ce qui importe, c’est qu’un type qui revient des Etats-Unis, et de Floride en particulier, se dit effaré par la perception que les Français ont de Donald Trump, par rapport à celle d’ Américains qu’il a rencontrés.

                  On peut imaginer qu’il s’attendait à ne côtoyer que des gens qui tapaient sur Trump à bras raccourcis, ce qu’il s’est passé à New York, mais pas du tout. Considéré le messager plutôt que le message revient, une fois de plus, à regarder le doigt, plutôt que la lune. Laissons cela à Keiser.


                • Piere CHALORY Piere CHALORY 19 janvier 13:28

                  @Cateaufoncel


                  Effectivement Fogiel a dû être scié face aux réaction des ricains pour parler comme ça de Trump ; lui qui fait partie intégrante de la caste médiatoc où l’entre soi imago-décideur est la règle, ne peut normalement imaginer que le réel est différent de l’apparence, mais n’allons pas trop loin...

                  Alors, même si sa tête et son genre ne me reviennent pas particulièrement, c’est bien le message qui compte, pas le messager, merci de votre intervention.

                  J’ai vécu la m^me chose en Italie où j’avais des amis à l’époque de Berlusconi, ici ; Berlusconi c’était le diable, façon de parler, un clone de sarko ou à peu près (en fait il était aussi proche de sarko qu’un macron peut l’être de Trump...) en Italie donc, les gens du moins presque tous ceux que j’ai approchés ou connus aimaient Berlusconi, et lorsqu’il fut remplacé par un sbire de Goldman Sachs qui a coulé l’économie en 2 ans, ils l’ont regretté amèrement.




                • Spartacus Spartacus 19 janvier 15:53

                  @keiser
                  « Nous les Français, sommes les derniers des cons »

                  N’avez vous pas voté Hollande en son temps ?

                  Ne croyez vous pas aux 2 plus grandes escroqueries du siècle ?
                  Le Keynésianisme et le réchauffement climatique ?

                • Cateaufoncel 19 janvier 17:29

                  @Piere CHALORY

                  « J’ai vécu la même chose en Italie... »

                  J’ai connu ça en partie, j’ai de la famille dans ce centre-nord de la péninsule qui a été communiste depuis la fin de la guerre (Toscane, Ombrie, Emilie-Romagne, Marches). Les vieux étaient restés plus ou moins cocos, les jeunes votaient Forza Italia.

                  Mais ce qui m’a le plus frappé, chez les Transalpins, c’est la liberté de la presse. Aucun quotidien national français n’oserait barrer sa une, à propos des campeurs de Calais, avec un titre du genre « Envoyons-les se faire foutre ! », mais c’est ce qu’a fait Libero, de Milan,il y a quelques années, après des émeutes à Rosarno, en Calabre.

                  Tous les jours des quotidiens comme Libero, Il Giornale, Il Secolo d’Italia, dénoncent les exactions commises par les migrants et les actes de résistance populaire à l’implantation de requérants d’asile. Et, en France, un site comme Tous les crimes des immigrants, tenu à jour quotidiennement, aurait été fermé depuis longtemps...


                • keiser keiser 19 janvier 18:52

                  @Piere CHALORY

                  So long Keiser

                  Merci et you too ...  smiley


                • keiser keiser 19 janvier 18:59

                  @Spartacus

                  Attends ...
                  Cela fait trop de questions en même temps.
                  Si tu veux bien, on recommence à Zéro.
                  Tu sais, le point limite zéro.
                  Et sans point de suspension.
                  Et peut être que un peu plus tard, on verra si j’ai compris ta question.


                • Buzzcocks 19 janvier 13:20

                  C’est merveilleux les USA, le rêve américain, prenons GoFundMe, site de crowfubding qui doit son succès à l’impossibilité de beaucoup d’amerloques de se soigner.
                  Vous avez un cancer, vous ne pouvez payer la chimiothérapie, et bien, facile, vous allez sur ce site pour demander de l’aide aux généreux donateurs.

                  Et c’est merveilleux, Eliza O Neil une petite fille de 5 ans, atteinte d’une maladie proche d’Alzheimer mais pour les enfants, a pu récolter 2 millions de dollars grâce aux gentils américains. Bon, on oubliera au passage que les créateurs du site, prennent 5% des sommes, donc la maladie de Eliza, a rapporté 100 000 dollars à Andrew Ballester le bienfaiteur de la net-économie qui crée pleins d’emplois géniaux.

                  Franchement, qui ne donnerait pas à une jolie petite fille de 5 ans ??? Je suis sur que gentil Trump a une fondation et donne aux gentilles filles malades. Merci Trumpy, t’es le meilleur.

                  A part ça, l’espérance de vie aux USA a encore baissé cette année, seul pays développé à avoir réussi cette prouesse deux ans de suite. Mais on s’en fout puisqu’on vous dit qu’il n’y a plus de chômeurs et que les impôts sont historiquement bas.


                  • Spartacus Spartacus 19 janvier 22:30

                    @Buzzcocks

                    L’espérance de vie ne donne pas la vérité de l’efficacité d’un système de santé mais la longévité d’une population.
                    L’espérance de vie est une statistique de vie sur moyenne nationale de durée de vie sur 70 à 90 ans.

                    Les maladies ont une incidence, mais aussi les cataclysmes, la météorologie, les guerres, l’origine ethnique, les immigrations ont des incidences tout aussi élevées que la politique de santé.

                    Les USA ont depuis 75 ans envoyé en guerres plus de gens. Leur pays a subit plusieurs sinistres tremblements de terre et cyclones. Et les populations immigrées et intégrées aux statistiques nationales sont plus élevées qu’ailleurs. 


                  • Buzzcocks 19 janvier 13:52

                    Et ça, c’est un fake news, je suppose ?
                    https://www.transportation.gov/policy-initiatives/grow-america/road-and-bridge-data-state

                    Le ministère des transports qui publient un rapport sur l’état des ponts et des routes du pays... et c’est hyper glorieux. Mais bon, on va encore baisser les impôts pour parer à ça :)


                    • francesca2 francesca2 19 janvier 14:54

                      @Buzzcocks Vous avez parfaitement raison, BC. Trump devrait prendre exemple sur nous qui croulons sous les impôts mais qui savons comment gérer nos autoroutes...


                    • Buzzcocks 19 janvier 15:43

                      @francesca2
                      Trump ne conduit que des voitures de golf. Je crois qu’il s’en fout des routes du Colorado. A la rigueur, c’est mieux qu’elles soient en piteux état, ça permet à son ami Murdoch de faire des émissions de télé réalité avec de gros rednecks qui pilotent des camions géants sur des routes de merde au fin fond du pays.


                    • Cateaufoncel 19 janvier 16:52

                      @Buzzcocks

                      « Le ministère des transports qui publient un rapport sur l’état des ponts et des routes du pays... et c’est hyper glorieux. »

                      Trump n’est en rien responsable de cet état de chose - ça il faudrait plutôt voir du côté du mirliflor qui l’a précédé -, mais il en est très conscient, puisque son programme comporte un plan d’infrastructures de l’ordre de 1000 milliards de dollars.

                      Je ne saurais dire quand il sera lancé, mais la réforme fiscale, avec les rapatriements de capitaux et les impôts afférents, était le préalable nécessaire au démarrage du programme de grands travaux. Donc, c’est vraisemblablement pour le début de cette année.

                      Comme il ne faut pas compter sur « nos » médias pour nous en tenir au courant, nous nous informerons en allant sur divers sites de réinformation, comme Dreuz.info, Polémia, Boulevard Voltaire, fdesouche, Médias Presse info, Riposte laïque...

                      Mais personne n’est obligé de s’informer, on peut près discuter de tout et de n’importe quoi sans savoir rien sur quoi que ce soit. Ce n’est pas rédhibitoire.


                    • Vraidrapo 19 janvier 18:22

                      De tanzantan allez sur le site « mondialisation.ca » faire le plein de « fausses nouvelles » smiley

                      et prendre les boules. smiley devant les saloperies réalisées en notre nom sur la Planète

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès