• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tu seras une femme, mon fils

Tu seras une femme, mon fils

Tu seras une femme, mon fils.


Analyse : " Opération intellectuelle consistant à décomposer un tout en ses éléments constituants et d'en établir les relations ".
Décomposons le couple humain tel qu'il est décrit par le droit.
On y trouve un homme, une femme, pour un couple hétérosexuel, et dans l'actuelle société, depuis le mariage pour tous, on peut y trouver deux personnes du même sexe formant un couple homosexuel.

On peut tenter d'analyser ces différentes situations.
L'union d’un homme et d’une femme est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes. L'homosexualité en effet c'est le refus de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l'hétérosexualité peut donner la vie, l'homosexualité est stérile. Homosexualité et hétérosexualité sont donc différentes voire contraires.
Cette analyse du couple montre une imprécision sur le sens de ce terme "couple" qui recouvre des réalités différentes.

Si l'on veut se lancer dans l'élevage de pigeons, et que l 'on va acheter un couple de ces adorables volatiles chez le marchand, grande sera notre protestation s'il nous vend deux mâles ou deux femelles. Nous voulons un couple, soit un mâle et une femelle. Deux mâles ou deux femelles, pour notre projet, c'est une chimère, ça ne peut permettre la mise en place d'un élevage.
L'analyse du terme "couple" nous montre une certaine confusion au sujet de son sens, une confusion entre les sexes. Cette confusion remet en cause la notion de relation entre les sexes, le critère de la relation étant important pour l'analyse d'une situation. ( Analyse : " Opération intellectuelle consistant à décomposer un tout en ses éléments constituants et d'en établir les relations " ).
Les zélateurs des nouvelles approches de la sexualité, ceux qui sont pour le mariage pour tous par exemple, vont jusqu’à vouloir abolir les concepts mêmes d'homme et de femme. L'humain ne pourra bientôt plus être analysé selon ses deux composants. Ceux qui se risquent à dire que les hommes et les femmes existent et que c’est un fait biologique sont parfois presque ostracisés. On doit dire selon eux « parent numéro un » et « parent numéro deux » au lieu de père ou mère, « parent qui donne la vie » au lieu de « mère », on ne doit plus parler de "lait maternel" mais de " lait humain" ( exemple anglais ) ou encore cette longue tirade : " les règles arrivent au moment de la puberté, généralement entre 10 et 16 ans, chez les personnes qui ont un utérus " dans laquelle on ne veut pas utiliser le terme " femme". On cherche à occulter les mots homme ou femme ( cf. sources 1, 2 et 3 ).

On change donc le vocabulaire, ce qui va déstabiliser psychologiquement la majorité des gens, ceci afin de ne pas gêner le 1 % des personnes qui ont une angoisse sur leur sexe, personnes qui méritent un accompagnement mais pour lesquelles l'on n'a pas à changer le sens des mots et de ce fait la perception de la réalité, la perception de notre vie personnelle, celle de notre vie en société.

Cette façon de voir les choses, certains dans le corps enseignant veulent la transmettre aux élèves afin de fonder la société future selon leur goût.
On peut citer la présentation d'un livre qui leur est destiné :
" [Les instructions du ministère] offrent un cadre officiel et réglementaire à celles et ceux qui souhaiteraient mettre en place une pédagogie antisexiste et/ou non-hétérosexiste, fondée sur un égal traitement des enfants quel que soit leur sexe et sur le refus d’établir un lien entre celui-ci et un rôle à tenir dans la société. Ce livre porte justement sur les enseignant·e·s qui entendent se saisir de ces questions et sur leurs pratiques dans le cadre de l'école maternelle et élémentaire. Loin des polémiques, il vise à mieux cerner la spécificité de leur travail mais aussi la possibilité et les caractéristiques d’une éducation à l’égalité des sexes et des sexualités dès le premier degré d’enseignement, qui entendrait questionner aussi bien les savoirs scolaires que certains aspects du fonctionnement de l’école et de la classe au quotidien. "
Voilà le genre de philosophie diffusée par certain ouvrages destinés aux professeurs, en particulier des maternelles et primaires.
( cf.source 4 )

Puis il ne s'agit plus d 'apprendre aux enfants les possibilités " des sexualités " mais de leur montrer que de changer de sexe, cela ne pose pas de graves problèmes.
Il est pourtant monstrueux d'apprendre aux enfants d’aujourd’hui, dès leur plus jeune âge, qu’un garçon peut facilement devenir une fille et vice versa, leur proposant des choix censés être disponibles pour tous.
Cela peut être même fait en écartant les parents, en forçant l’enfant à prendre des décisions seul, décisions qui peuvent ruiner sa vie.
Par exemple, dans nos écoles, certains préconisent de faciliter ces changements, en le cachant aux parents.
Pour les enfants transgenres, un syndicat de l'éducation nationale veut ainsi passer outre l'autorisation parentale pour appeler les élèves par le prénom que ces derniers souhaitent.
Selon ce syndicat, critiquant une circulaire ministérielle : " .... Pourtant en subordonnant le changement de prénom à l’accord de la famille de l’élève, le texte ministériel donne le dernier mot à la famille lorsque celui-ci est en désaccord avec le choix de l’élève. L’école doit être un espace sécurisant pour les élèves, et les protéger des pressions familiales de tous ordres....."
(cf. sources 5, 6 et 7. )
Ce comportement permissif de certains enseignants sur les problèmes de sexualité est suffisamment diffusé pour qu'aucun ne proteste devant les interventions du planning familial en milieu scolaire, interventions qui prêtent largement à contestations ( cf. source 1 ).

Dans tous les cas de la mise en place de ce système d 'incertitudes au sujet des genres, que ce soit via la reconnaissance juridique du couple homosexuel ou la politique d'influence sur les jeunes pour les inciter au changement de sexe, la même méthode est employée vis à vis des contestataires : on les insulte. Vous êtes homophobe, transphobe.... Ce moyen est utilisé pour mettre en place un nouvel ordre moral qui disqualifie toute personne ne s'y soumettant pas. Il ne reste plus qu'à donner force de loi à cette morale pour parachever l'œuvre.

Pour satisfaire une extrême minorité de la population on met en insécurité psychologique tous les autres, en particulier les adolescents.



Les folles idées de notre temps ont pour source des minorités qui, pour leur confort, changent les règles communes. L'éducation nationale utilise la confiance que l'on met en elle pour apprendre aux enfants à lire, écrire, compter pour, non pas s 'investir dans ces missions, mais pour imprégner les générations futures des idées progressistes. On peut de nouveau donner l'exemple du planning familial qui bénéficie grâce à l'éducation nationale d'un public captif ( cf. source 1 ).

" Tout le génie du progressisme consiste à faire passer pour des bêtises réactionnaires le simple rappel des évidences éternelles " ( Mathieu Bock-Côté ).



Pour le titre de cet article " Tu seras une femme mon fils " j'ai pris le contrepied du titre du poème de Rudyard Kipling " Tu seras un homme mon fils ".
Les wokes ( les éveillés) ne se sont pas rendu compte du caractère, selon leurs critères, homophobe, transphobe, sexiste, et j'en passe, de ce poème. De ce fait, il n'a pas encore été cancelled ( effacé).
Espérons qu'on puisse encore l'étudier dans les écoles.

Le voici :

Tu seras un homme, mon fils


Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.




Sources :

1 https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/le-planning-familial-doit-renoncer-au-lexique-trans
https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2020-10/Lexique%20trans.pdf

2 https://www.ladepeche.fr/2020/12/28/personnes-qui-ont-un-uterus-tomber-enceinte-colere-contre-le-planning-familial-9282046.php

3 https://twitter.com/mariannelemag/status/1363867327926730752

4 / https://m.centre-hubertine-auclert.fr/outil/construire-l-egalite-des-sexes-et-des-sexualites-pratiques-enseignantes-a-l-ecole-primaire

5 https://www.sudeducation.org/communiques/circulaire-relative-a-laccueil-des-eleves-trans-un-texte-necessaire-mais-insuffisant/

6 https://www.lexpress.fr/actualite/societe/eleves-transgenres-l-injonction-irresponsable-de-sud-education_2159602.html

7 https://rmc-bfmtv-com.cdn.ampproject.org/v/s/rmc.bfmtv.com/amp/actualites/societe/education/enfants-transgenres-un-syndicat-veut-passer-outre-l-autorisation-parentale-pour-appeler-les-eleves-par-le-prenom-qu-ils-veulent_AN-202109300509.html?amp_js_v=a6&_gsa=1&usqp=mq331AQKKAFQArABIIACAw%3D%3D#aoh=16501228921895&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s&share=https%3A%2F%2Frmc.bfmtv.com%2Factualites%2Fsociete%2Feducation%2Fenfants-transgenres-un-syndicat-veut-passer-outre-l-autorisation-parentale-pour-appeler-les-eleves-par-le-prenom-qu-ils-veulent_AN-202109300509.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Exactement. C’est le paradoxe des homo(homogène)sexuel. Il revendique le droit à la différence alors que cette différence, ils l’a rejette foncièrement.. L’homosexualité n’est pas une différence au sens culturel ou physique. C’est une différence dans un comportment. C’est le choix de l’homogénéité, de l’entropie âr rapport à l’hétérogénité.... Nombreux homosexuels de dire : mais on ne rejette pas les femmes (ou homme pour les femmes), c’est seulement qu’on a une préférence pour quoi.... non une personne différente. Mais un même sexe,.... et SURTOUT à l’EXCLUSION de l’autre.... Il y a les bi qui vous diront, moi je choisi une personne, qu’importe son sexe. Ce qui est aussi une forme de déni, puisque le sexe complémentaire de l’autre est effacé (tout les goûts sont dans ma nature, c’est bien la caractéristique du « en même temps de Macron » et du pervers polymorphe.....


    • Yann Esteveny 20 avril 10:11

      Message à tous,

      Il est urgent de mettre fin à ces politiques suicidaires.

      Je laisse chacun retrouver l’auteur de ces propos : « Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle. »


      • paulau 20 avril 12:46

        @Yann Esteveny

        Macron ?


      • Yann Esteveny 20 avril 13:17

        Message à avatar paulau,

        Affirmatif ! Évidemment, il n’est pas aisé de retrouver la vidéo sur Internet !

        Respectueusement


      • Vous ne produirez jamais d’électricité avec deux prise mâles... La LOI des contraires est la base, le fondement de toutes civilisations. Sinon tout s’écroule. Et c’est pous cette raison qu’aujourd’hui plus rien ne fonctionne... imaginez des codons d’ADN identique, c’est impossible. Imaginez de jouer aux échec uniquement des cases noires, c’est impossible... Le noir n’est que par rapport au blanc. Tout notre monde est fondé sur cette LOI : la dualité : Nuit-jour, ténêbres, clarté, dur, mou... 


        • sirocco sirocco 20 avril 10:17

          " Tout le génie du progressisme consiste à faire passer pour des bêtises réactionnaires le simple rappel des évidences éternelles " ( Mathieu Bock-Côté )."

          Aucun génie là-dedans.

          Seulement du matraquage forcené de la part de ceux qui veulent aboutir au chaos en détruisant la culture française (ce sont les mêmes qui laissent entrer par millions des migrants inassimilables).


          • Le Yin (barre coupée), ne peut exister que par rapport au Yang. C’est l’équilbre des deux qui font l’harmonie. Etonnez-vous s’il y a des guerres.... C’est quand les contraires sont effacés que commence l’horreur. Alors comme l’homme ne peut tenir sans contraire, cette difference, il l’a reporte sur d’autre critères : race entre autre... D’où la montée des extrêmes... Ne me dites pas que les homosexuels se suicident parce qu’ils sont rejettés. Marine Le PEN fut rejettée toute son enfance. Cela ne l’a pas détruite ni poussée au suicide...


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 avril 10:36

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
               ’’C’est quand les contraires sont effacés que commence l’horreur.’’
               
               Non, c’est le néant.


            • njama njama 20 avril 10:36

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              Marion Le Pen, dite Marine Le Pen, née le 5 août 1968

              Jean-Marie Le Pen, né le 20 juin 1928

              déjà 40 ans d’écart c’est un handicap dans la vie...


            • chantecler chantecler 20 avril 10:37

              @njama
              Pourquoi , ils sont mariés ?


            • @njama Pierre Berge et YSL n’ont jamais été gênés par leur choix homosexuel. Comme Cocteau et Jean Marais. Au contraire, il revendiquaient leur choix. L"homophobie comme cause de suicide est une connerie totale...


            • The White Rabbit The White Rabbit 20 avril 11:13

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              .

              Le taux de suicide chez les homosexuels augmente.

              .

              Les études montrent que les taux de suicide, de tentative de suicide et d’idées suicidaires sont significativement plus élevés chez les jeunes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) que dans la population générale1,2,3,4. Les violences, discriminations et préjugés (homophobes, transphobes, etc.) envers ces orientations sexuelles et identités de genre minoritaires constituent les causes principales de cet écart.

              .

              Les causes de suicide chez les homosexuels

              .

              4 fois plus de suicides chez les homosexuels.

              etc.. smiley



            • @The White Rabbit J’ai d’autres statistiques. Depuis le mariage homosexuel, le taux de suicide a considérablement augmenté. Première statistiques. Les couples homos étant devenu de banals couple comme les autres, cessent de s’aimer après un an. Ils pouponnent mais s’ennuyent... D’un point de vue psychologique c’est facile à expliquer. Les homosexuels sont des « TRANSGRESSEURS », et comme DON-JUAN, ils ont besoin d’une Loi à transgresser. Quand il n’y a plus rien à transgresser, on sombre dans la psychose puisque la Loi du père ne fait plus office. Un peu comme Don-JUAN devant la STATUE du COMMANDEUR. Ne dit-on pas d’ailleurs que ce sont les pervers qui instaure les LOIS. Ils se suicident parce que n’ayantt plus de limites à franchir, ils sombrent dans l’enfer de la psychose... 


            • The White Rabbit The White Rabbit 20 avril 11:23

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              "J’ai d’autres statistiques.

              "
              .
              Ah bon, lesquelles ?
              Quelles sont vos sources ?


            • Joséphine Joséphine 20 avril 11:31

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Le mariage gay a donné lieu aux mariages les plus courts de l’histoire, certains divorcent deux mois après. Est-ce surprenant ? Ces gens qui ne savent même pas si ils sont homme ou femme sont forcément déséquilibrés, souvent ils s’adonnent au « vagabondage sexuel » et passent de l’un à l’autre. C’est pour ça qu’il faut virer ce pervers de l’Elysée, la France court un grand danger. Et plus largement l’humanité, comme l’a rappelé le psychiatre italien qui a parfaitement bien analysé la psychopathie et le déséquilibre psychique de Macron


            • @The White Rabbit N’oubliez pas que les lobbies LGBT contrôlent les statisques sur Google... Mais j’ai bien lu que de vivre un vie comme les hétéros ne résoud rien chez les couples homos. Un satatistique est certaine, le nombre de suicide chez les lesbiennes est le plus élevé au monde. Les merdias vous diront que c’est à cause de l’homophobie. Rien ne le prouve. 


            • @Joséphine a lire par des sachants : Macron, c’est encore plus le « diable » que Marine....

              Un livre à lire ABSOLUMENT : 

              Essai : « Le président est-il devenu fou ? »

              Patrick Weil remet en lumière l’ouvrage controversé de Freud et Bullitt sur le président Wilson. L’occasion d’une réflexion plus large sur ces dirigeants « perturbés » qui nous mènent à la catastrophe


            • Joséphine Joséphine 20 avril 11:40

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              J’adore Patrick Weil, je ne connaissais pas ce livre. Merci. 


            • @Joséphine Je connais bien le monde homo. J’ai eu un couple de fliquesses homos comme voisine dans un immeuble... Changement perpétuel de partenaires. Comme la société est devenue très narcissique (caractéristique principale de la personnalité des homosexuels puisqu’ils se choisissent selon le critère du même). Cela n’a rien à voir avec l’« homosexualité » dans les amitiés. Une amie qui eut une expérience de ce genre, m’a dit : J’ai arrêté parce que cela me dégoûtait de me faire l’amour.. Chez les jeunes qui se cherchent, c’est un passage assez fréquent, mais qui dans le meilleurs des cas se dépasse. Maintenant, elle est dingues des hommes. L’homosexualité féminine est différente de celle de l’homme. C’est souvent suite à des déceptions. Chez les homos, c’est pour être et rester le préféré de maman... Quel homo n’est pas fou de sa mère... La seule femme de leur vie. Cf Almodovar... 


            • @Joséphine lisez janine Chasseguet Smirgel qui explique parfaitement que la promotion de l’homosexualité fera le nid du nazisme.. Elle prend comme exemple le FILM CABARET. Tout est parfaitemnt démontré en arrière plan que les pièces de Théâtre actuelle évite de montrer. Plus le cabarent s’avance dans l’indifférencié de de genre, plus le nazisme s’avance lentement. Ceci sont deux extraits du même film... 
              https://www.youtube.com/watch?v=lxmz3RcNNBE.... 

              https://www.youtube.com/results?search_query=cabaret+tomorrow+belongs+to+me


            • Joséphine Joséphine 20 avril 11:56

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Cela confirme donc le vagabondage sexuel de ces personnes....


            • Marion Le Pen, c’est le Golem, l’inconscient de Macron dénié. Alors, pour qui voter ? Pour la copie, ou l’authentique... ???? 


            • njama njama 20 avril 12:12

              @chantecler

              Je veux simplement dire que 40 ans d’écart entre père et fille ne simplifient pas forcément l’épanouissement de l’enfant...


            • The White Rabbit The White Rabbit 20 avril 12:29

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Toujours pas de source ?
              Vos impressions ne sont pas des sources, le suicide homosexuel étant parfaitement documenté en France comme à l’international, instruisez-vous !


            • Albert123 20 avril 15:43

              @The White Rabbit

              « le suicide homosexuel étant parfaitement documenté en France comme à l’international, instruisez-vous ! »

              le suicide des homos ne m’interesse pas et la vie est trop courte pour la gaspiller avec des sujets morbides dont la valeur ajoutée est nulle.

              En plus se taper un énième délire de pleurnicheuses qui cherchent un repsonsable à leur mal être intrinsèque ne m’interesse pas.

              en réalité quand on choisit une sexualité stérile et mortifère, il est logique que le suicide soit plus fréquent. la mort attire la mort.


            • Nuke T. AMERS CYRUS 20 avril 15:52

              @The White Rabbit

              c’ est un suicide qui as augmenter en même temps que promotion de l’ homosexualité dans les écoles a un age ou on est facilement influençable ...

              pas étonnant que des enfants que l’ on as trompé sur leur sexualité pour en faire de bon petit homo , craque le jours ou il se rende compte qu’ on les as violer moralement .

              les therapie de conversion homo devrais etre interdite avant 18 ans .


            • alinea alinea 20 avril 20:13

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              C’est d’une hypocrisie !! On arrive au bout de l’absurde ! entre la persécution, le rejet, la moquerie et en faire une loi modèle, franchement, on aurait pu choisir une voie moins débile, et moins nocive.
              Aujourd’hui c’est la mode de tout rendre « génétique », c’est à dire exonérer les gens de leur libre-arbitre et responsabilité mais, surtout, des origines psychologiques de la plupart des déviances !


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 avril 10:47

              La notion de « couple » liée à la reproduction n’a un sens « naturel » que chez certaines espèces d’oiseaux, mais pas chez les mammifères où les mâles dominants fécondant toutes les femelles sont la règle à quelques exceptions près, comme chez les bonobos, alors que les chimpanzés et les gorilles ont gardé les bonnes vieilles traditions qui permettent de préserver la patrimoine génétique.

              Selon les régions et les époques, l’espèce humaine oscille entre le mode bonobo (femelles dominantes), le mode chimpanzé (mâles dominants) et le mode psittacidés (inséparables), ce dernier choix étant récent et lié à la notion de patrimoine et de transmission des biens à une lignée. Cela n’a jamais empêché les ménages à trois, ni les cocufiages, ni les partozes, et même on peut observer une dégradation de la notion de couple avec le développement des communautés. La question sera réglée celle de l’eugénisme qui est en train de se mettre en place avec les transgenres, les transhumanistes et les promoteurs de l’I.A..


              • @Séraphin Lampion le « trans »humanisme est une perversion de la Loi naturelle...


              • sylvain sylvain 20 avril 10:48

                L’humain, comme la plupart des mammifères, a des penchants homosexuels depuis la nuit des temps, les rendre socialement acceptable me parait être une bonne chose .

                Mais il existe aujourd’hui un courant qui s’insinue dans ce combat très populaire pour réaliser ses objectifs propres . Il extrémise le débat, avec des propositions comme« il n’y a pas de différences entre hommes et femmes » ou « il faut que l’institution protège les enfants de la famille » ...

                Les objectifs de ces groupes sont clairement transhumanistes et eugénistes, il n’y a pas a creuser loin pour le voir .En détournant les combats féministes et anti discrimination, ils les mettent en grand danger .


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 avril 11:19

                  @sylvain

                  « les rendre socialement acceptable me parait être une bonne chose »

                   

                  Pauvre de vous ! La bible donne les raisons de ces moeurs dissolues et elle montre le jugement de Dieu sur ces moeurs par la destruction de Sodome et Gomorrhe :

                   

                  « La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,

                  car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.

                  En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables,

                  puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

                  Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ;

                  et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

                  C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ;

                  eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

                  C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ;

                  et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

                  Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, » (Romains 1 :18-28)


                • Je remercie Agora d’avoir fait passer cet article, car c’est bien le fond du problème actuel..


                  • wagos wagos 20 avril 11:00

                    La nature a bien fait les choses en ce qui concerne tout ce qui vit et se perpétue...

                    Un homme qui transmet, une femme qui reçoit , et l’union des deux sexes donne naissance à un être « fille ou garçon » qui devenus adultes continueront cette chaîne naturelle et évidente ;

                    Aucune connotation religieuses là dedans, ce n’est pas mon genre, juste du bon sens ( enfant de la campagne moi-même) je n’ai jamais vu un coq pondre, ni un boeuf donner du lait ! 

                    Que du bon sens que ceux qui se prétendent nous gouverner semblent avoir perdu ! 


                    • Joséphine Joséphine 20 avril 11:33

                      @wagos

                      Bravo ! 


                    • Un livre à lire ABSOLUMENT : 

                      Essai : « Le président est-il devenu fou ? »

                      Patrick Weil remet en lumière l’ouvrage controversé de Freud et Bullitt sur le président Wilson. L’occasion d’une réflexion plus large sur ces dirigeants « perturbés » qui nous mènent à la catastrophe


                      • Dieu étant une projection idéalisée. Il est perçu différemment selon les personnes. Pour certains qui le voient comme une bonne mère toute puissante, Dieu est miséricordieux et bon.... (c’est une maman qui ne rejette aucun des ses enfant-la vierge). D’autres au contraire voyent Dieu comme un juge de l’HUBRIS (la TOUR de BABEL ou Sodome et Gomorrhe). C’est la vision plutôt juive de la Torah. Tu seras jugé selon tes actions (c’est l’ancien testament, la loi du père)... L’orthodoxe est au milieu.... Le bien et le mal existent et le devoir de l’homme est de s’améliorer... et le mal, c’est l’hybris ou la transgression).


                        • Attention à celui qui risque d’être élu pour faire barrage à Marine. Il est encore pire.... Lui se mirait dans le regard de mère-Grand...Raison pour laquelle il devint un jeune loup aux dents longues....



                            • Regardez bien le visage à la fin de l’extrait du Film CABARET : C’est MACRON (le diable).... Etr« ange » synchronicité", le film CABARET est sorti en BELGIQUE le lendemain de la naissance d’Emmanuel MACRON...


                              • The White Rabbit The White Rabbit 20 avril 12:27

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Si vous rêvez d’un grand oiseau blanc au milieu d’un lac, et bien c’est aussi un signe ! smiley


                              • @The White Rabbit vous êtes dans le déni. Autant échanger avec le néeant. 


                              • En alchimie, il y a une logique : Oeuvre au noir (putréfaction) et oeuvre au blanc (sanitaire, nettoyage...). 


                                • paulau 20 avril 12:47

                                  Merci à ceux qui ont validé mon article.


                                  • @paulau merci à vous et à votre courage.... 


                                  • A propos du progrès. Le progrès, c’est bien sûr Prométhée, le voleur de feu dans la mythologie. En astrologie, c’est Ouranos... qui « féconda » sa mère Gaïa. Problème, c’est que pour le moment Uranus est coincé et en chute dans la signe terrien et aquatique du TAUREAU. En chute. Cette configuration était la même au moment de la montée du nazisme... Si Zeus a puni Prométhée pour avoir voulu prendre la place du véritable Dieu, ce fut pour son Hubris. Tu veux te prendre pour Dieu, mais tu n’es pas Dieu. Seul fils de Japet un Titan, d’avant la civilisation des Dieux... Son foie fut mangé chaque jour (Macron est du signe du sagittaire dont la faiblesse est le Foie). Et d’ailleurs, un uranien, c’est un homosexuel.... C’est dire qu’élu, Macron sera cloué sur un rocher. Le Caucase, c’est la Russie, et obligé de s’aller à l’extrême-droite.... élu, mais coincé... Et que les gays ne se plaignent pas si maintenant il seront pourchassés. Sartes : l’homosexuel est à la fois victime et bourreau.. Hitler, saison 3....Signe du Taureau...


                                    • Elric Menescire Elric Menescire 20 avril 13:58

                                      « L’homosexualité en effet c’est le refus de l’altérité sexuelle »


                                      Ben non. Désolé, mais on ne choisit jamais d’être homo...surtout quand on lit ce genre de papiers bourrés de sophismes, qui passent leur temps a taper sur quelque chose qu’ils ne comprennent et ne vivent pas. L’homosexualité n’est pas choisie, désolé de vous l’apprendre. Et un bon titre (ou plutôt, un titre considéré comme bon par son auteur)ne fait pas forcément un bon article...le pompon étant bien sûr atteint quand ça cite le ridiculisissime réactionnaire Bock-Côté...


                                      • Albert123 20 avril 16:01

                                        @Elric Menescire

                                        « on ne choisit jamais d’être homo » & « L’homosexualité n’est pas choisie »

                                        ils ont quand même le droit de voter et d’ouvrir un compte en banque, ils ne sont pas sous tutelle.

                                        arretez de les infantiliser et de les victimiser.

                                        ils ont parfaitement choisit leur sexualité et d’en assumer les conséquences.



                                      • njama njama 20 avril 16:13

                                        @Elric Menescire
                                        L’homosexualité n’est pas choisie

                                        ça dépend, il arrive qu’elle se révèle très tôt chez l’enfant, dès le plus jeune âge elle est manifeste, mais c’est peut fréquent, on dira simplement qu’il (elle) est de l’autre bord...
                                        il peut s’agir de vraies attirances pour l’autre du même sexe, tardive, jamais pensée peut-être avant une rencontre déterminante, révélatrice, coup de foudre, amour, mais il y a aussi des formes d’homosexualités conditionnées par un environnement social, tous ceux qui au fond séparent filles et garçons, écoles (c’est moins vrai aujourd’hui quoique cela existe encore dans des écoles juives par exemple), pensionnats, séminaires, monastères, armées, traditions ... bref une homosexualité par défaut de seulement pouvoir connaître une altérité

                                        Il y a aussi je pense des formes d’homosexualités psychotiques d’origine familiale, par exemple pour un garçon d’avoir été élevé dans un environnement exclusivement féminin, possessif, par une mégère, ou l’inverse pour une fille... qui pousse à exclure l’altérité sexuelle qui pourrait être perçue comme un danger potentiel à éviter.
                                        Peut-être également une préférence pour l’homosexualité pour ne pas avoir d’enfants... ce qui semble plus être le cas actuellement.


                                      • paulau 20 avril 16:16

                                        Je précise mon texte :

                                        « L’homosexualité en effet c’est, de fait, le refus de l’altérité sexuelle »


                                      • njama njama 20 avril 16:17

                                        J’oubliais dans l’inventaire une homosexualité juste pour la sexualité, et même dans certains cas une bipolarité sexuelle, homo hétéro...


                                      • @paulau surtout le dégoût de la supposée castration de la femme.... Celle qui n’a pas.. On est dans le 0 ou le 1.. pas. Zéro, c’est l’absence du 1. Mais pas le fait que le sexe féminin est comme un gant retourné... Le creux et le plein... Il y aura de plus en plus d’homosexuels : lire Guy Cornau. Père manquant, fils manqué... Le problème de l’homo, c’est l’absence de limite. Comme il risque de sombrer dans la psychose. il y a une fine limiete entre psychose et pere version. Tant qu’il y a encore du père : la loi qui dit que le fils ne couchera pas avec sa mère, mais doit au préalable s’identifer à son père qui lui détient le phallus pour accéder à la femme. L’OEDIPE n’est que la rentrée dans le triangle (si je puis imager...)... Et cette loi dit clairemnt : toi avec ton petit sexe d’enfant ne peut combler ta mère. Seul ton père (le Tiers en est capable... La pere« version » commence quand on ne peut accepter les frontières et surtout celle du temps : je suis trop petit (problématique des enfants rois) et doit accepter les épreuves de la vie avant d’avoir accès à une femme autre que ma mère... Macron est le type même du gars qui a sauté toutes les étapes de la maturation pour arriver au pouvoir. C’est le type m^me du pervers narcissique. Il est persuadé que tout lui est dû. Lui qui tant fut aimé par sa grand-mère... et rejeté par son père. Voilà celui qui finira son entreprise de destruction. Un pervers narcissique ne sait faire qu’une chose : DETRUIRE... 


                                      • @njama ce stade durant l’adolescence est assez normal. Mais ensuite il s’agit d’une fixation au stade pervers polymorphe. Et comme la majorité des enfants aujourd’hui sont des ENFANTS ROIS. Le risque est qu’il n’y ait plus que des pervers narcissique partout.. Idem pour la PMA et GPA, c’est on veut tout, tout de suite. C’est cela qui caractérise la perversion... Le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière...


                                      • L’homosexualité est-elle choisie ? Quand un enfant vit en symbiose avec sa mère, il est dans le déni. La fusion (film MATRIX) ne permet pas l’introduction d’un père. C’est de l’entropie. Raison pour laquelle, il ne sert à rien d’essayer de sortir une personne structurée sur le mode pervers de changer... N’empêche que lui risque de faire beaucoup de dégâts autour de lui. CF le livre du chauffeur de Pierre Berge...


                                        • L’Oedipe est bien l’entrée dans la triangulation : enfant-mère-père. Si le père est désinvesti par la mère ou même dévalorisé, le risque alors d’empêcher l’enfant de grandir. Avec son petit pénis il aura le sentiment narcissique de combler sa mère sans avoir à faire d’effort. C’est toute la problématique actuelle des enfants Rois qui tyranisent leur parents. Et eux cèdent à tous leur caprices de peur d’être perçu comme de mauvais parents. Ce fut le cas de Pierre Bergé. Sa mère l’a élevé selon la méthode Montessori. Ce qui signifie, passer toutes les envies de l’enfant. Il s’est dit beaucoup de conneries à une certaine époque. L’enfant a bien plus besoin comme une plante d’être tutoré pour l’empêcher de pousser de travers. L’enfant doit être contrait et non satisfait en permanence..


                                          • Dimanche, vous allez élire un « enfant roi » qui est en permanence dans le déni et certain que de toutes façons, il est le meilleur. C’est mère grand qui l’a dit....


                                            • Seth 20 avril 20:54

                                              Un point de détail qui a son importance : le poème de Kipling que vous citez s’appelle « If » dans le texte anglais.

                                              La traduction ici que je crois être de Maurois n’est pas formidable, c’est le moins qu’on puisse dire, à titre d’exemple :

                                              Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
                                              Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,

                                              n’est pas de Kipling mais du traducteur, rien n’en approche dans l’original. De plus le ton général de la traduction est faux.

                                              Le vers que vous citez (certes modifié) en titre est la chute du poème :

                                              ... and — which is more — you’ll be a Man, my son.

                                              se traduit plutôt mot à mot ainsi :

                                              Et qui plus est, tu seras Humain, mon fils.

                                              « Man » avec majuscule signifiant en Anglais « Etre humain » et non pas « Mâle ».

                                              Ce poème qui présente tout simplement la meilleure attitude à prendre face à l’Amitié, la Société, les imprévus de l’existence, la Vieillesse mais pas l’Amour d’ailleurs n’est absolument pas « genré » dans le texte original.

                                              En voici la version originale dite et sous titrée au quart de poil :

                                              https://www.youtube.com/watch?v=gX-80Z4JQyY

                                              Cdt


                                              • Seth 20 avril 21:29

                                                @Seth
                                                Commentaire adressé à l’auteur, bine sûr.


                                              • njama njama 21 avril 00:39

                                                @Seth
                                                Merci pour ces précisions concernant la traduction

                                                Ce qui me faisait détester ce poème (ce qui passe pour en être un, il m’horripilait !!!!!!!! grrrrrrr !) ..., j’ai tellement autre idée de la Poésie, ce sont ses apparences d’une forme de catéchisme... comme d’une règle monastique

                                                Un ami proche l’avait d’ailleurs affiché sur la porte de la chambre de son plus jeune fils (ado, niveau collège)... ce qui m’avait intérieurement révulsé !

                                                mais bref, « l’époque » de Kipling était très patriarcale... d’où l’extrême importance de lire les écrits de cette époque, comme d’autres, en essayant autant que faire se peut de se replacer dans le contexte sociologique, ou même simplement social, comme nécessaire grille de lecture


                                              • Seth 21 avril 12:09

                                                @njama

                                                C’est un texte « victorien ». Alors de fait, c’est une sorte de « cours de maintien » raide typique de l’époque. Et patriarcal en ce sens qu’il est délivré ex cathera à l’enfant et qu’il est le coeur de l’éduction de l’époque.

                                                C’est ce que beaucoup de gens lui reprochent, ce côté vieux scrognegneu sentant la poussière donneur de leçon du fond de son fauteuil.

                                                Et ce ressenti se comprend très bien.


                                              • troletbuse troletbuse 20 avril 20:54
                                                Tu seras une femme, mon fils

                                                C’est ce qu"a dit Brichel à Manu !  smiley


                                                • baliste 20 avril 21:47

                                                  Ben c’est normal non ? A une époque on glorifié la femme allaitante et l’homme fort , aujourd’hui avec l’inversion des valeurs du a la fin de notre civilisation on glorifie l’homo et l’homme malléable . Evidemment qu’aujourd’hui on n’a plus besoin que de consommateurs et non de foyers solides = divorces , destruction de la famille , éducation/lavage de cerveaux ... Bref tout ce qui se passe aujourd’hui a déjà était expliqué mille fois dans le passé : CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE .



                                                    • Nuke T. AMERS CYRUS 20 avril 23:37

                                                      @Garibaldi2

                                                      tu melange animaux et homosexualité , tu nous propose quoi , un zoo , une reserve ?


                                                    • zygzornifle zygzornifle 21 avril 08:17

                                                      @CYRUS

                                                      Ha faire l’amour avec une mouche ...... lol
                                                      Elle pompe, elle pompe et fait bombance .....


                                                    • zygzornifle zygzornifle 21 avril 08:16

                                                      Décomposons le couple humain tel qu’il est décrit par le droit.

                                                      En Ukraine et en Russie c’est plutôt tu seras un cadavre qui se décompose mon fils .....


                                                      • georges jean 21 avril 16:37

                                                        Très bon texte de paulau. Merci


                                                        • karim 22 avril 11:59


                                                          Et de toute chose Nous avons créé (deux éléments) de couple. Peut-être vous rappellerez vous ? Coran :dariate :49

                                                          Puis, lorsqu’elle en eut accouché, elle dit : « Seigneur, voilà que j’ai accouché d’une fille » or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché ! Le garçon n’est pas comme la fille. « Je l’ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni ». Coran :al imran :36


                                                          • I.A. 24 avril 15:41

                                                            « L’homosexualité en effet c’est le refus de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle ».

                                                            Faux : la plupart des homos ne rejettent pas l’identité sexuelle, donc l’altérité sexuelle, des femmes  c’est mal les connaître que d’affirmer de telles énormités. De même, prétendre que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle, c’es méconnaître certaines pratiques, officielles comme officieuses : circoncision, polygamie, maltraitance, viol, etc...

                                                            « Si l’on veut se lancer dans l’élevage de pigeons, et que l ’on va acheter un couple de ces adorables volatiles chez le marchand, grande sera notre protestation s’il nous vend deux mâles ou deux femelles [...] »

                                                            Parvenir à comparer les êtres humains à des pigeons dans le seul but de critiquer le mariage pour tous, c’est franchement nul. D’ailleurs faire des enfants sans être mariés n’a rien d’anormal.

                                                            Confondre sexe et amour, c’est plutôt crasse, ou trop cul-béni.

                                                            Critiquer le wokisme et autres théories du genre en usant de la même rusticité argumentaire, c’est finalement aussi nul que le wokisme et autres théories du genre.

                                                            Et pourtant, comme vous, wokisme, théorie du genre, écriture inclusive et autres enfantillages m’irritent au plus haut point.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

paulau


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité