• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Turquie : Recep Tayyip Erdogan et le foot (récit/fiction)

Turquie : Recep Tayyip Erdogan et le foot (récit/fiction)

Le quartier est toujours aussi mal famé et glauque. Un espace urbanisé à la va vite. Un espace encore vide de toute construction est devenu une décharge à ciel ouvert ; là s’amassaient des ordures ménagères, des vieux frigos, une vieille télé éventrée, deux matelas sur lesquels les gamins du quartier jouaient… Un peu plus loin, un terrain vague plus grand qu’un stade de foot servait de terrain de jeu, dans l’attente de la construction d’un stade flambant neuf pour le club local.

Famille pauvre, arrachée à la campagne pour cause de famines trop souvent répétées, le jeune prodige du foot a passé une enfance similaire à celle des autres enfants de son quartier, sauf qu’il a été repéré par les recruteurs de l’équipe de foot professionnelle et qu’il pouvait s’entrainer dans des infrastructures prévues à cet effet.

L’éducation que sa famille lui a donnée était stricte et les valeurs traditionnelles y avaient une place primordiale ; en premier lieu, rien n’a été négligé pour l’apprentissage de la foi et des traditions religieuses. Le jeune joueur, appliqué et strict, rêvait et aspirait à une vie de joueur de foot professionnel. Sachant néanmoins que sa famille avait pour lui d’autres projets que le foot, il s’est toujours arrangé pour s’adonner à sa passion en dehors des heures d’école et d’apprentissage religieux ; il n’a jamais osé avouer à son père son penchant pour le foot. Sa mère, plus aimante et lui vouant un véritable culte, a accepté de jouer le jeu et l’amenait, quand il fallait et qu’elle pouvait, à certains rendez-vous footballistiques importants. Ce fut le cas à son inscription à l’académie des jeunes du club professionnel, ce fut également le cas de sa première titularisation dans les équipes des jeunes.

Le temps passant, le jeune prodige du foot a commencé à se faire une petite réputation. Le prix à payer était de dévoiler à son père son secret. Ce n’était pas chose facile et fallait trouver le bon moment pour le faire.

Le moment choisi sciemment, fut celui des dernières sélections pour intégrer le centre de formation et passer semi-professionnel. Il a réussi à persuader sa mère d’intervenir auprès de son père pour que ce dernier assiste aux festivités qui accompagnaient cet événement, vécu comme un passage obligatoire vers la gloire et la richesse par tous ces gamins des quartiers défavorisés. Le père fut amené à cette fête à contrecœur. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant son fils au milieu de tous ces gamins…

Les épreuves se sont succédées, le jeune prodige les a toutes passées avec un brio jamais vu jusqu’à là dans le quartier. A la fin, les responsables du club sont venus voir le père, dont la signature en bas du contrat - mirifique pour la famille – était nécessaire.

Pour toute réponse, le père, lance un regard noir à son épouse, fronce les sourcils et dit simplement à son fils : « Viens Recep Tayyip, rentrons à la maison en passant par la mosquée. »

Si seulement il était passé pro !


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • OMAR 28 juillet 2017 18:43

    Omar9

    @petinos "Le quartier est toujours aussi mal famé et glauque.

    Quand les beaux-arts lui ont claqué la porte au nez, Hitler lui, n’est pas passé à l’église.
    La suite, nous la connaissons.
    Et Bonaparte ? Si seulement Gênes n’avait pas cédé la Corse à la France, une année seulement avant sa naissance.
    Et Valls, s’il était resté catalan.
    Et Sarko, si seulement son père était resté en Hongrie.
    Et Bush, s’il n’était porté sur l’alcool, le mensonge et la barbarie.
    Et Balfour, s’il n’avait pas fait sa déclaration.
    Et si vous n’avez pas autant de haine et de mépris envers la Turquie et son peuple...


    • OMAR 29 juillet 2017 11:55

      Omar9

      @Vraidrapo

      Ah parce que vous pensez valoir mieux ???
      En plus des des massacres, invasions et crime, on peut vous ajouter les colonisations, les pillages, et même les génocides comme celui de la Shoah...
      Et puis, les guerres répétitives pour chacune de vos générations dont la dernière a fait près de 70 millions de victimes.
      Regardez vote bosse avant de parler de celle d’autrui...


    • OMAR 29 juillet 2017 17:55

      Omar9

      @Vraidrapo

      Enfin, vous avez trouvé une occasion pour gerber votre fiel....
      Où lisez-vous mon parti-pris pro-musulman.
      En sautant de la Turquie au .... FLN puis aux... arabes, et en vous présentant comme l’avocaillon du vent, prouve que vous devez aller consulter.
      Si vous pensez que les déclarations haineuses que vous partagez dans les bouibouis dédiés aux rencontres saucisson/pinard sont le reflet de la pensée des citoyens français, c’est que vous avez trop forcé sur la vinasse....
      Réveillez-vous, votre part (pris) de votre chère Pollution Marine n’a obtenu que 8 sièges et un.... bidet.


    • OMAR 30 juillet 2017 10:21

      Omar9

      @Vraidrapo

      Oui, nous connaissons les dégâts catastrophiques générés par « d’excellents collègues » à vous
      dans le domaine de l’enseignement.
      Maintenant je comprends mieux pourquoi l’école algérienne est sinistrée...


    • PETINOS PETINOS 28 juillet 2017 21:16

      je n’ai absolument rien contre le peuple turc, ni contre aucun peuple d’ailleurs ; par contre je suis tout à fait opposé aux dictateurs, aux autocrates, aux mégalos et à tous ceux qui instrumentalisent la religion.


      • OMAR 29 juillet 2017 11:41

        Omar9

        @PETINOS

        Oh que c’est touchant...
        J’ai presque la larme à l’œil.
        Alors c’est pour quand un article similaire sur Poutine, Netanyahu, Aung San Suu Kyi, Trump, etc. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès