• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Turquie : selon les souhaits de son président tente de devenir un centre (...)

Turquie : selon les souhaits de son président tente de devenir un centre politique et géopolitique

1. L’échec du rapprochement entre l’Union européenne et la Turquie a une conséquence importante que peu de spécialistes mettent en avant : Le président turc (à l’époque Premier ministre) avait clairement fait savoir que l’absence d’adhésion de son pays à l’UE, le conduirait à devenir lui-même, un centre politique et stratégique aussi important au niveau de l’attractivité, que l’UE. Certains faits marquants de la politique turque en sont la parfaite illustration :

a) La guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan avec le soutien militaire et matériel à ce dernier, fut le dernier acte à cette ambition.

b) La guerre en Syrie a permis à la Turquie de chasser les Kurdes syriens de sa frontière et de les remplacer par les sunnites Syriens qui lui sont fidèles.

c) L’Afrique est devenue le nouveau continent où vont se jouer les grands affrontements de demain (l’Asie est, pour le moment, trop loin des ambitions turques). Là aussi, la Turquie avance ses pions.

d) L’UE est elle-même attaquée par la Turquie. Cette dernière viole les espaces maritimes et aériens de Chypre et de la Grèce, qui ne reçoivent aucun soutien des membres de l’UE. A part quelques exceptions notables (France, Autriche, Irlande) les autres pays de l’UE continuent à commercer avec Ankara et à soutenir la Turquie et son gouvernement islamo-conservateur.

2. L’exemple de la Syrie et de l’Artsakh sont caractéristiques de cette agressivité turque. En Syrie, le maniement de l’ingénierie démographique – une des spécialités turques depuis l’époque ottomane – est en œuvre : sous la protection de l’armée turque présente dans ce pays, l’espace frontalier syro-turc, est vidé de sa population kurde, remplacée par les affidés d’Ankara.

L’Azerbaïdjan est vassalisé par la Turquie. Cette dernière, par son aide militaire directe, la fourniture d’armes sophistiquées (drones) et l’installation des djihadistes syriens dans les territoires que l’Azerbaïdjan a occupés l’année dernière, utilise encore l’arme démographique pour consolider sa présence sur place. Cette politique permet à la Turquie de contrôler un espace allant de la Thrace orientale jusqu’aux frontières chinoises. Et ce que l’on appelle la « communauté internationale », siffle indifférente et regarde ailleurs.

La politique de turquification appliquée à Chypre est en train d’être exportée un peu partout par la Turquie d’Erdogan. A ce titre, le soi-disant « président » de la « République Turque du Nord de Chypre (RTCN) » Ersin Tatar, se rend aujourd’hui, 23 décembre 2021, en Turquie où il va rencontrer entre autres, le ministre turc chargé du dossier de Chypre

Le « ministre » de l’Economie chypriote turc emboite le pas à Tatar. Il se rend aussi en Turquie pour « négocier » les relations commerciales et les échanges entre la partie nord de Chypre occupée par la Turquie depuis 1974 ainsi que le protocole économique avec la Turquie. Rappelons que la Turquie finance plus de la moitié du budget de la « RTCN » et que les récentes difficultés de la monnaie turque (en fait la chute extrême de la livre turque) ont obligé Ankara de diminuer le financement à Chypre nord, ce qui a provoqué une paupérisation des classes moyennes et pauvres et des manifestations diverses contre la direction nationaliste chypriote turque et la Turquie.

3. Enfin, les mesures annoncées par le Président turc (pour soutenir la livre et augmenter le salaire minimum) n’ont pas l’air de répondre à la chute vertigineuse de la monnaie turque. Des instituts de sondage turcs (comme Metropoll) et des spécialistes prévoient que le problème ne sera pas résolu avec ces mesures (les Turcs font la queue devant les boulangeries vendant du pain à moitié prix ; ces boulangeries sont subventionnées et même ce pain porte le nom de « pain du peuple » (en turc : halkin ekmek). Selon de nombreux observateurs, ces mesures ont été prises pour des raisons électoralistes uniquement.

4. La mégalomanie de Recep Tayyip Erdogan qui se rêve en néo-sultan et calife conduit son pays à une crise économique sans précédent. Et ce sont les Turcs qui en subissent les conséquences…

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • nemesis 24 décembre 2021 10:03

    Erdogaz a compris le leçon de Paul Valéry, il est des nôtres...

    L’existence des voisins est la seule défense des nations contre une perpétuelle guerre civile.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 décembre 2021 10:40

      Tous les autres prédécesseurs d’Erdogan ont fait comme lui, y compris le plus célèbre (M Kemal)


      • CATAPULTE CATAPULTE 24 décembre 2021 16:38

        En marge de ça, on est en droit de s’interroger sur la santé mentale d’Erdogan...

        Première historique, le néo-sultan affirme que les taux d’intérêts forts sont la cause véritable de l’inflation... envers et contre toutes les théories et les enseignements de l’Histoire économique du monde...

        Il est surtout en tain de prouver le contraire de ce qu’il affirme...

        Faute à ses rabais incessants du taux directeur, la Livre est en chute libre et le pouvoir d’achat des Turcs se réduit comme peau de chagrin...

        Quel gachis !

        La Turquie avait devant elle un avenir très prometteur jusqu’en 2010...


        • nemesis 27 décembre 2021 12:30

          @CATAPULTE

          En 2000, le taux d’inflation de la turquie était de 1000% (mille !).
          Le Yankee a tordu le bras de la FMI et BM pour une rallonge de 36 Mds$...
          Erdogaz avait assis sa popularité en distribuant cette manne au peuple au lieu d’investir (cf. Les économistes).
          La turquie et son armée sont un appui de poids pour soutenir l’hégémonie US dans la zone des fossiles...
          La turquie agit à découvert et Israël en sous-marin (Iran, Irak, Arménie) sauf en Syrie et au Liban !.
          C.Q.F.D !


        • nemesis 27 décembre 2021 12:22

          L’Azerbaïdjan est vassalisé par la Turquie.

          En fait, c’est la parfait exemple de la parabole : l’aveugle et le paralytique !

          Erdogaz fauché est armé grâce à l’OTAN,

          Aliyev plein aux As est soutenu en nombre et en matériel par Erdogaz

          Il ne faut pas oublier le flic du Pétrole, Israël dont les opérateurs avaient cartographié la zone de combat avant d’aider les Azéris avec leurs propres drones tueurs pendant Yom-Kippour...

          Comme contre les Palestiniens de Gaza, les Israéliens ont conseillé d’utiliser les bombes au phosphore contre les combattants arméniens qui se cachaient des drones dans les bois et les forets.

          Des brûlés sont morts des suites d’arrêt cardiaque à l’hôpital tant la progression des particules fines de phosphore à travers le corps était inexorable.

          Cette armée Tsaal (Très sale) ne recule devant aucune saloperie quelles que soient les circonstances :

          déjà quand elle s’est retirée du Sud Liban après la branlée infligée par le Hezbollah, son aviation avait lâchée 90,000 bombes à sous-munition en 2 jours. En prévision d’une mini-Shoah libanaise ?...

          Pas de doute, qu’est-ce qu’on se sent bien dans le monde occidental, justice, droit de l’Homme, tous les hommes sont frères et tout et tout...


          • nemesis 27 décembre 2021 12:35

            Pour les Amateurs d’art... les décorations fabuleuses d’une cathédrale arménienne en Iran.

            Un mélange de cultures... insupportable pour les turco-tatares !

            https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=87820

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité