• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > UKRAINE : Guerre économique contre guerre de conquête - Le défi lancé à (...)

UKRAINE : Guerre économique contre guerre de conquête - Le défi lancé à l’ère post-guerrière

UKRAINE 

Guerre économique contre guerre de conquête  

Le défi lancé à l’ère post-guerrière

 

 À l’issue de la seconde guerre mondiale, et après Hiroshima, le monde a pris conscience du danger de la guerre après que le progrès scientifique et technique a donné aux hommes les moyens de mettre un terme à l’humanité. Il fut décidé alors que la conquête militaire serait bannie, que l’affrontement entre puissances ne s’exprimerait plus au moyen de la force armée, mais par le biais de la compétition économique. Changement de paradigme. Début d’une nouvelle ère, une ère post-guerrière. Mise en place d’un ordre qui contrevient à l’Histoire qui, toujours, fut écrite le glaive à la main, et qui va à l’encontre de l’instinct des hommes qui les porte à dominer et à posséder par la force.

 C’est le nouvel ordre mondial qui a régi les rapports entre nations durant la période de guerre froide où, cependant, les deux Grands pouvaient s’affronter indirectement au Vietnam ou en Afrique, entre autres. 

 Cette règle de l’intangibilité des frontières fut rappelée avec vigueur quand, l’URSS étant sur le point de tomber, Saddam Hussein a cru pouvoir impunément envahir le Koweït ; elle fut également appliquée quand Slobodan Milosevic est intervenu au Kosovo. L’un, Saddam Hussein, et l’autre, Sloboban Milosevic, ont été sanctionnés militairement par des interventions missionnées pour rétablir l’ordre international, celui du droit international et celui de l’économie dont le développement est tenu comme un garant de stabilité et donc de paix.

 Tout cela semblait acquis et le message reçu par tous les apprentis guerriers jusqu’à ce que, soudain, la Russie de Vladimir Poutine, grande puissance s’il en est, décide de rompre le pacte posé il y a plus de 70 ans. Que s’est-il passé pour que Vladimir Poutine prenne la décision de transgresser l’interdit fondamental qui définit l’ère issue de la seconde guerre mondiale et que je qualifie de post-guerrière ? Que s’est-il passé pour qu’il expose son pays à une condamnation unanime de la communauté et des instances juridiques internationales ce qui, naturellement, ne pouvait laisser cette même communauté sans réactions ?

 Toutefois, la Russie n’étant ni l’Irak, ni la Serbie, il est exclu de monter contre elle une expédition punitive, car l’armée russe est autrement puissante que celle de l’Irak, pourtant redoutée à l’époque comme la cinquième du monde, et surtout, parce que la Russie est une puissance nucléaire majeure, sinon la première. Ni les États-Unis, hier à l’initiative des opérations militaires, ni l’OTAN, ni la France, ne peuvent s’engager sur la voie d’un affrontement qui pourrait acculer la Russie à devoir mettre en œuvre son arsenal nucléaire car, alors, c’en serait fini de l’Europe, assurément, et de l’humanité probablement. Ce serait mettre le doigt dans l’engrenage infernal d’une montée aux extrêmes qui nous serait fatale. On l’a peut-être un peu oublié en France et en Europe depuis qu’ont cessé les essais de nos bombes atomiques, mais ces armes sont d’une puissance phénoménale. “Little boy” qui détruisit Hiroshima en 1944 avait une puissance de 15 kilos tonnes de TNT, ce qui est déjà considérable, mais ce qui est très peu comparé à la puissance de certaines ogives actuelles. Au cœur de la guerre froide, la bombe Tsar bomba mise au point par l’URSS en 1961 pouvait atteindre la puissance de 100 mégatonnes, soit plus de 6 600 fois Hiroshima. Actuellement, plus modestes, mais non moins redoutables, la plupart des ogives en service renferment une puissance qui va de 1 à 28 mégatonnes, armant des missiles intercontinentaux d’une rapidité et d’une précision considérables. En ce domaine, les Russes semblent même posséder une petite avance sur les Américains avec le fameux missile surnommé par ces derniers Satan 2, capable de contenir une douzaine d’ogives et, à lui seul, d’anéantir un pays comme le nôtre.

 

 https://www.franceinter.fr/monde/qu-est-ce-que-le-sarmat-surnomme-satan-2-le-nouveau-missile-intercontinental-teste-par-les-russes

 

Contre l’agression de l’Ukraine, ce sera donc une autre riposte que celle des armes et elle ne peut être qu’économique, à l’instar de ce qui fut fait contre l’URSS dans les années 80. Quant à l’Ukraine, n’appartenant pas à l’OTAN et n’étant pas dotée d’armes de destruction massive, elle ne saurait mener le combat que sous une forme conventionnelle couplée d’une guérilla et face à elle, la Russie ne peut user de son arsenal nucléaire dont la mesure disproportionnée, rappelant les précédents uniques de Hiroshima et de Nagasaki., scandaliserait le monde. 

 En conséquence, la guerre menée en Ukraine est de type conventionnel et chacun doit veiller, si elle devait se prolonger, à ce qu’elle le reste. Et de cela, l'OTAN, comme les États-Unis, sont comptables. Aussi, leur participation militaire à ce conflit ne saurait être que strictement indirecte.

 Outre la résistance offerte par les Ukrainiens, une résistance assistée et soutenue par l’Occident, financièrement et militairement, par l’Oncle Sam et l’Union européenne, une résistance qui met à mal l’armée russe et pourrait la contraindre à céder du terrain, voire à sortir du pays, outre l’issue militaire de ce conflit, est posée la question de l’efficacité sur l’issue du combat des sanctions économiques imposées à Moscou. 

 Nous ne sommes plus dans la situation des années 80 où l’URSS était à bout de souffle et les États-Unis au sommet de leur puissance. Aujourd’hui, l’économie américaine n’est plus aussi florissante et la Russie jouit de fonds souverains quand l’URSS était au bord de la faillite, épuisée par sa guerre menée en Afghanistan et par la course aux armements dans laquelle l’avait entraînée Ronald Reagan. Dès lors, la chute des cours du brut organisée par l’Amérique de George Bush père, privant de revenus le rival soviétique, gros producteur de pétrole, avait achevé de le mettre à terre. L’Empire soviétique tomba sans qu’un seul coup de feu ne fût tiré. Une Première historique.

 Une autre question est celle de savoir si ces sanctions ne vont pas nous revenir à la figure comme un boomerang pour nous coûter très cher. La globalisation de l’économie intervenue depuis les années 90 a créé une telle interdépendance des pays qu’il est compliqué d’en maîtriser toutes les interactions, comme on a pu s’en rendre compte avec la pandémie Covid et comme on commence à s’en apercevoir quand vient à manquer l’huile de tournesol entre autres. Et dans cette affaire, on le pressent, l’Europe démunie de ressources énergétiques propres, qui dépend des autres en ce domaine essentiel, et de la Russie notamment, pourrait bien se trouver en grande difficulté.

 Qui sortira vainqueur de ce bras de fer qui oppose la Russie de Poutine à l’Occident sous influence américaine et qui, au-delà, est un défi lancé au nouvel ordre mondial post-guerrier issu de la seconde guerre mondiale  ? Nul ne peut le dire. L’Amérique de Biden  ? La Russie de Poutine  ? La Chine qui pourrait tirer les marrons du feu  ? Mais dans cette affaire, il apparaît déjà que l’Union européenne en fera les frais et l’on peut se demander à quoi elle joue. Au-delà de la défense du droit international, elle semble oublier, cette Europe, qu’il y a la politique. C’est précisément ce que nous rappelle Vladimir Poutine. Et il est temps pour nos responsables nationaux et pour les représentants de l’UE de comprendre que la défense des intérêts des citoyens européens relève de la politique. Quel intérêt les pays d’Europe et leurs habitants peuvent-ils tirer d’un soutien inconditionnel à l’Ukraine  ? Est-il raisonnable, et donc responsable, de s’opposer ouvertement et de provoquer ce puissant voisin comme l’ont fait les représentants ukrainiens depuis 2014  ? On a vu où cela mène. De ce point de vue, est-il judicieux d’accélérer le processus d’adhésion de l’Ukraine dans l’Union européenne quand, après cela, viendra l’intégration de ce pays dans l’OTAN ? Ce serait perçu assurément comme un casus belli pour les Russes. De plus, l’intégration de l’Ukraine serait contre nature quand on connait les positions de l’UE sur les valeurs que sont le nationalisme et le patriotisme qui sont vantées quand il s’agit pour les Ukrainiens de résister à l’envahisseur russe, mais qui, demain, lorsque la paix sera venue, seront des valeurs à ranger au placard. Nul doute que les Ukrainiens ne veuillent s’y résoudre. Or, l’UE est déjà à la peine avec le nationalisme polonais et Hongrois et plus généralement avec celui des pays de l’ex-Union soviétique pour ne pas en rajouter avec une Ukraine qui aurait les meilleures raisons du monde de prôner pareilles valeurs. C’est le mariage de la carpe et du lapin. À quoi joue l’Union européenne ? 

 À l’exception de la France, face à ce voisin russe puissamment armé, les pays de l’Union européenne sont quasiment sans défense. Étant dépendants des moyens opérationnels de l’OTAN, organisation auxquels ces pays sont rattachés, leur sort militaire se décide donc à Washington. Ceci rend compte pour partie de l’alignement de l’UE sur la politique américaine. Mais cette subordination militaire, et dès lors politique en pareilles circonstances, n’est pas la seule raison du soutien à l’Ukraine, ou, selon, de la défiance et de l’opposition déclarée à la politique menée par la Russie de Vladimir Poutine. Trainant le lourd passif de son histoire guerrière, l’Europe est obsédée par le retour de l’Histoire et elle veille de façon obsessionnelle à l’empêcher. Hantée par la guerre, elle met tout en œuvre pour assurer la paix. Ce fut d’ailleurs l’argument premier qui prévalut à la construction de ce qu’est aujourd’hui l’Union européenne, commercer ensemble puis s’unir pour éviter que les peuples et les nations d’Europe s’affrontent par les armes. Cette Europe est donc, plus que partout ailleurs, partie prenante du maintien de la paix qui est l’axe de l’ordre établi en 1944 par lequel fut inaugurée une ère post-guerrière en privilégiant la compétition économique à l’affrontement guerrier, l’argent au glaive. Ici réside pour elle, et pour une bonne partie des européens, le crime de Vladimir Poutine, celui de vouloir renverser cette hiérarchie qui accorde la primauté à l’argent sur le glaive. Tout cela débouchera-t-il sur le retour de l’Histoire tant redouté par l’Occident, une Histoire qui, jusqu’alors, fut écrite par les guerriers  ? L’avenir nous le dira, mais là est l’enjeu proprement civilisationnel et historique soulevé par le conflit ukrainien.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • LOST on Earth Louis 25 mai 19:15

    C’est étonnant encore aucun commentaire sur cet article parlant de l’ukraine ?

    Faut dire que les forces gogovoxiennes sont en train de s’étriper sur l’article de NICOPOL un article qui date de 2 jours avec 790 commentaires !

    Et les combats sont d’une férocité extrême avec d’un coté les poutiniens upristes et de l’autre les vaccinolatres ukrainiens prozélensky.

    Bon faut en finir, la CIA a contacté plusieurs sorciers vaudou pour éliminer Poutine et ces gars là sont fortiches avec leurs poupées et leurs aiguilles.

    Poupout n’en a plus pour longtemps

    Les bonnes vieilles méthodes ya que ça qui marche.


    • roman_garev 25 mai 19:45

      « Hantée par la guerre, elle [l’Europe] met tout en œuvre pour assurer la paix. »

      Ah bon ? Donc ces Stingers, ces NLAWs, ces Caesars, etc., c’est pour assurer la paix ? Ce pillage de la Russie et de tous ses citoyens, cette haine raciste contre le peuple russe émanant de chaque frigidaire européen, c’est pour assurer la paix ? Vraiment ?? Drôle d’assurance...

      « ...partie prenante du maintien de la paix qui est l’axe de l’ordre établi en 1944... »

      Reste à deviner quel ordre a été établi en 1944 et par qui au juste... Et si le bombardement criminel et le dépècement atroce de l’Yougoslavie en 1999 par cette OTAN si paisible (si on ne parle que de l’Europe, car de par le monde l’OTAN jouit de toute une épopée glorieuse de l’établissement de l’ordre à-l’européenne) étaient la partie composante de cet ordre fameux...


      • samy Levrai samy Levrai 25 mai 21:00

        @roman_garev
        L’auteur ne sait pas, non plus, que la « communauté internationale » n’est que le club des laquais des USA...
        C’est à dire pas l’Afrique, pas l’Asie (sauf de temps en temps le Japon ), pas l’Amérique du Sud, pas le Moyen Orient.
        Ce que veut cette « communauté Internationale » a toujours de moins en moins d’importance pour le monde.


      • Antoine Grangeac Antoine Grangeac 26 mai 07:52

        @roman_garev
        L’ordre international établi en 1944-45 est celui des accords de Bretton Woods avec, notamment, la création de l’ONU, du SMI, de la Banque mondiale...
        Lire le préambule de la charte de l’ONU où est posé le principe de l’intangibilité des frontières. Y est précisé aussi que bannir la guerre de conquête n’interdit pas les inventions militaires, mais dans le respect du droit international.
        Quant à la paix, elle repose plus sur la dissuasion des ADM que sur les textes, j’en conviens.
        Pour plus de précisions, je vous invite à suivre ce lien
        https://pascaldubelle.wordpress.com/


      • Joséphine Joséphine 26 mai 07:58

        @roman_garev

        La juste phrase serait « L’Europe met tout en oeuvre pour préparer la guerre ». En effet, il n’y a eu aucune tentative de négociation de la part des démocraties occidentales. Déverser des armes à l’un des deux camps n’est aucun cas un acte de pacification. Il se peut que la crédibilité de notre diplomatie soit à jamais dévoyée. 


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 mai 08:56

        @Joséphine
         
         ’’La juste phrase serait « L’Europe met tout en oeuvre pour préparer la guerre ».’’
         
        > cf. Macron : « Macron j’ai tout fait pour éviter la paix. »
         


      • roman_garev 26 mai 10:28

        @Antoine Grangeac
        Ah bon ! Donc l’ONU, selon vous, c’est le fruit de Bretton Woods ?
        MDR.


      • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 26 mai 19:15

        @Antoine Grangeac

        « Y est précisé aussi que bannir la guerre de conquête n’interdit pas les inventions militaires, mais dans le respect du droit international. »

        Vous pourriez préciser oú exactement se trouve cette précision « de conquête » ?

        Poutine a largement démontré que l’intervention en Ukraine n’avait certainement pas l’intention de la conquérir. Ce sont les Ukrainiens qui voutèrent la guerre dans le Donbass en bombardant leur propre peuple, depuis 8 ans, avec l’accord des présidents successifs de la France, Hollande et Macron, pourtant garants de l’application des accords de Minsk entre Kiev et le Donbass.
        Il s’agit donc bien d’une intervention légitime pour prévenir un massacre au Donbass déclenché quelques jours avant l’intervention russe le 24 février

        Il s’agit donc bien d’une légitime défense prévue dans le droit international.
        Ce qui est, à ce jour, toujours pas réfuté.

        Deuxièmement, tous reconnaissent qu’ils avaient promis de ne pas étendre l’OTAN vers l’est.
        Une promesse est une promesse, dire que q¡elle n’était pas par écrite démontre que c’en était bien une, promesse. C’est aussi une raison d’invoquer une légitime défense. la Russie ne devait pas attendre sagement que le peuple russe du Donbass se fasse massacrer, que les USA arrivent à créer des missiles hypersoniques à la frontière de la Russie, etc

        Vous avez oublié de mentionner ces faits. Pourquoi Poutine devrait il conquérir l’Ukraine ?

        Bien sûr les fascistes des USA ne font pas de conquêtes territoriales !. Ils installent des gouvernements à leurs bottes, à coup de « carpette bombing », de menaces économiques, ils installent des « démocraties », ils invoquent des mensonges pour arriver à leurs fins. 


      • chantecler chantecler 26 mai 19:26

        @MAUGISMICHEL
        Oui c’est une histoire de fous mais pour l’instant y’ a pas grand chose à apprendre vu le flou et les enfumages de la propagande occidentale .
        Ca finira bien par se clarifier ...
        La vérité est révolutionnaire disait le camarade...
        Et celle des vainqueurs .
        Et vive Bashar !
        Et mort aux vaches .


      • Attila Attila 26 mai 19:29

        @MAUGISMICHEL
        Surtout que :
        -il y a eu un référendum d’indépendance du Donbass en 2014,
        -la Russie a reconnu les républiques de Lougansk et Donetz en 2022,
        -ce sont les républiques du Donbass qui ont demandé l’aide de la Russie pour les défendre contre la très importante augmentation des bombardements de l’armée ukrainienne sur les civils qui ont dû se réfugier en Russie.

        .


      • Antoine Grangeac Antoine Grangeac 28 mai 16:37

        @MAUGISMICHEL

        Pour répondre à votre question à propos des guerres de conquêtes

        Le préambule de la charte des Nations-Unies dit ceci :

        Nous, peuples des Nations Unies, sommes résolus

          à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances

        précisant quelques ligne plus loin

        à accepter des principes et instituer des méthodes garantissant qu’il ne sera pas fait usage de la force des armes, sauf dans l’intérêt commun,


      • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 28 mai 21:09

        @Antoine Grangeac

        Je regrette de vous dire que vous n’avez pas répondu à ma question.
        Vous êtes donc un menteur.

        Ou avez vous trouvé « guerre de conquête » dans la Charte de l’ONU
        Pourquoi n’avez vous pas essayé de me réfuter ?

        Mais en fait vous aviez oublié de dire dans votre article :
        « sauf dans l’intérêt commun, »

        Et c’était dans l’intérêt commun du monde d’éviter une guerre mondiale atomique en laissant faire les massacres dans le Donbass, pour que l’OTAN installe des fusées hypersoniques à 3 minutes de Moscou. 

        Pourquoi la Russie aurait elle besoin d’envahir ses voisins, alors qu’
        elle possède toutes les ressources possibles et inimaginables ?

        Au Contraire la Russie a besoin de la Paix et des investissements de ses voisins, ce qui est, je le conçois, une menace existentielle pour la sécurité de cette ile misérable et assassine qui se prend pour le gendarme du monde. LES USA.

        Ne pensez vous pas que ce sont les pays comme la France, la GB, l’Espagne, l’Italie etc.. qui se sont développés sur des saccages des ressources d’autres pays, qui auraient des raisons pour envahir la Russie ? avec l’aide des ordures US bien sûr, car il n’existe plus d’Europe souveraine,

        d’ou l’OTAN qui entoure de plus en plus la Russie ! Et c’est elle qui voudrait envahir ?

        La RUSSIE A MILLE FOIS RAISON, elle doit être forte sous peine d’être exterminée.

        Enlevez vos oeillères idéologiques et égocentriques


      • V_Parlier V_Parlier 25 mai 20:46

        Milosevic qui intervient au Kosovo, c’est une guerre de conquête ???

        Je ne suis pas allé plus loin après ça...


        • sylvain sylvain 25 mai 21:34

           Tout cela semblait acquis et le message reçu par tous les apprentis guerriers jusqu’à ce que, soudain, la Russie de Vladimir Poutine, grande puissance s’il en est, décide de rompre le pacte posé il y a plus de 70 ans

          J’aurais pas posé ça comme ça .Dire qu’après la chute de l’URSS il y a eu un pacte mondiale pour arrêter les guerre, c’est tout de même drolement naif .Combien les ricains ont ils fais de guerres depuis cette époque ?? combien de régimes ont ils mis en place ou fais tomber ?? un bon paquet .

          D’ailleurs quand la russie a défoncé la tchétchénie, puis annexés leur territoire, personne n’y a trouvé a redire .Cette guerre la ne devait pas trop troubler le nouvel ordre mondial, et c’était pourtant une guerre de conquête.


          • chantecler chantecler 26 mai 05:17

            @sylvain
            La Tchétchénie fait partie de la Russie .
            Si une de nos provinces française faisait sécession pour des motifs religieux notre pays ferait il acte d’ingérence pour y remettre de l’ordre ?

            A l’auteur : il y a à boire et à manger dans ce que vous écrivez .
            Vous parlez de 1945 .
            C’est effectivement la fin de la guerre sur le sol européen et le début de la mise en place de « l’équilibre de la terreur nucléaire » en Europe et dans le monde , pour ceux qui ont accès à la bombe nucléaire .

            En rien la fin des guerres dans le monde .

            Surtout quand il s’agit de contrôler les ressources en faveur du monde libre pour les gros appétits .

            Lequel ne se gène donc pas pour « intervenir » dans les zones riches de pétrole , de gaz etc ...

            D’autre part , le bilan de cette guerre en Europe n’est pas le même pour tous pour la Suisse par exemple et pour l’URSS .

            Il semblerait que la croisade contre l’URSS par l’Allemagne nazie a été autrement plus dévastatrice.

            Et que à ce titre la Russie d’aujourd’hui soit autrement plus chatouilleuse sur le plan de sa sécurité .

            Enfin reste à savoir si la Russie n’a pas fait preuve de patience et de diplomatie avant d’intervenir face aux agressions des néonazis en Ukraine .

            Et si cette patience a été récompensée ou non par la prise en compte de sa demande de sécurité pour les populations russophones .

            Qui donc s’est engagé à ne pas étendre l’otan trop à l’est et n’a pas respecté ?.
            Qui s’est engagé à faire respecter les accords de Minsk et n’a rien faiyt ?
            Qui a pris l’habitude de prendre les Russes pour des imbéciles , venir les narguer en permanence sur ses frontières , voir zyeuter les belles ressources que son territoire contient , aussi innocemment que des renards qui voient passer une charrette transportant des poissons , pour reprendre l’histoire célèbre du roman de Renard .

            Il me semble tout de même que les paysans sont sur leurs gardes pour défendre leur marchandise .
            Ils se font avoir une fois par les renards mais il n’est pas dit que ceux-ci vont réussir à chaque fois à les dévaliser .

            Bref il semblerait que l’ONU par exemple ait souvent un grand retard à l’allumage pour remplir ses fonctions d’alerte et de protection , en fonction des intérêts des uns et des autres ...


          • Joséphine Joséphine 26 mai 06:47

            @chantecler

            Bonjour Chantecler. Une lueur d’espoir , je vois cet ancien clown nommé Zelensky commence à fatiguer l’opinion publique, en Espagne, en France, les gens commencent à parler ouvertement . Vous avez remarqué que plus l’Ukraine insulte les peuples européens, plus les gouvernements européens donnent des armes et de l’argent à ce pays ? Armes qui finiront dans les mains de toutes les mafias de l’est , et tous les terroristes du monde. Nous donnons de l’argent (que nous n’avons pas) des armes (dont nous manquons) et aurons en conséquence la plus grave crise économique de tous les temps depuis ainsi qu’une accélération de notre déclassement. Merci à Macron pour tant de perspicacité ! 


          • chantecler chantecler 26 mai 07:01

            @Joséphine
            Ce qui est certain c’est que beaucoup de gens ne risqueront pas leur peau pour sauver cet énergumène et sa clique néofasciste .
            L’Europe a déjà donné et surtout les Russes ...

            Quant au « pouvoir profond » américain il semblerait que ça renâcle aussi vis à vis des vieilles barbes et séniles biberonnées à l’anticommunisme ...

            La psychose maccarthyste n’a pas non plus lieu de renaître ...

            Et la guerre contre la Russie n’arrangera pas les affaires des néolibéraux .
            Surtout en agitant la menace nucléaire d’engins surpuissants... !
            Bien au contraire ...

            Et je ne vois pas comment ils pourront cette fois remettre leur système à flot .
            Ce sera le sauve qui peut .
            Comme en Ukraine .


          • Joséphine Joséphine 26 mai 07:48

            @chantecler

            Les conversations dans les rues, sur les marchés, les plages, les commentaires sur les médias mainstream, sont de plus en plus édifiants. Non seulement personne ne veut crever pour l’Ukraine , mais en plus personne n’a envie de s’affamer et de se ruiner pour Zelensky . En dehors des hydrocarbures, la Russie notamment exporte des céréales (premier exportateur mondial l’année passée), de l’aluminium, du nickel et un gaz rare nécessaire à la fabrication des circuits électroniques. Si l’Europe parvenait à bloquer ces exportations, cela aurait des conséquences terribles pour certains pays déficitaires en céréales et serait catastrophique pour le consommateur européen et surtout pour l’industrie européenne. Rappelons que les pays émergents n’appliquent pas de sanctions contre la Russie et développeraient encore plus vite leur industrie grâce à l’aluminium et au nickel russes pendant que les nôtres s’en priveraient. .

            Bref, en dehors de la vodka et des poupées russes, je ne vois pas quelle exportation nous pourrions bloquer sans nous tirer une balle dans le pied au bénéfice de nos concurrents asiatiques. Macron est un fou. 


          • chantecler chantecler 26 mai 07:54

            @Joséphine
            C’est un banquier !


          • Joséphine Joséphine 26 mai 07:59

            @chantecler

            C’est un banquier, et l’autre est un clown, mais ils ont un point commun : ce sont deux acteurs égocentriques. 


          • sirocco sirocco 26 mai 11:00

            @Joséphine

            Le clown n’est pas banquier mais il a quand même du pognon bien planqué.

            La rumeur dit qu’il se ferait construire une maison de 950 m2 à 8 millions de $...

            Où ça ?... Mais en Israël, pardi ! Qui d’autre pourrait accueillir ce genre de monstre plein aux as ?...


          • serge.wasterlain 26 mai 17:49

            @chantecler
            Dit en bref, c’est le « deux poids deux mesures » appliqué par la « communauté internationale » dominée par les USA qui domine l’ONU et toutes les principales organisations internationales. Je me demande d’ailleurs ce que les russes y foutent encore, mis à part l’ONU où ils ont un droit de veto au conseil de sécurité !


          • sylvain sylvain 26 mai 19:53

            @chanteclerc
            La Tchétchénie fait partie de la Russie .
            Si une de nos provinces française faisait sécession pour des motifs religieux notre pays ferait il acte d’ingérence pour y remettre de l’ordre

            Oui, c’est un peu comme le dombass pour l’ukraine, normal.


          • André 25 mai 23:13

            @ Antoine Grangeac

            Je ne sais pas vraiment ce que l’auteur a voulu dire en écrivant cet article. Pour être cohérent, l’auteur devrait respecter la dramaturgie quel a conduit à l’opération militaire spéciale de la Russie en l’Ukraine. Puisque les pays d’Europe occidentale et les États-Unis - qui forment l’OTAN - utilisent une propagande, qui raconte que le 28 février 2022, la Russie a envahi l’innocente Ukraine - votre article s’intégrerait parfaitement. D’autre part, si l’auteur de l’article était plus ambitieux, il aurait dû donner la chronologie des événements et l’opération spéciale de l’armée russe qui en a découlé. 

            Si les connaissances de l’auteur sont contenues dans l’article, j’aimerais savoir ce que l’auteur a voulu dire de nouveau, par rapport à l’omniprésente propagande française ?

            Peut-être que l’auteur, au lieu d’écrire et de publier des articles dans AgoraVOX, devrait élargir ses connaissances et lire les publications suivantes

            https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-le-yeti-voyageur-a-domicile/20140311.RUE9766/le-coup-d-etat-ukrainien-a-bien-ete-pilote-par-les-etats-unis-la-preuve.html

            https://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvm-2/

            https://cont.ws/@slavikapple/2283030

            https://www.youtube.com/watch?v=pzKhhtQsFQ8

            https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-que-prevoyaient-les-accords-de-minsk-signes-en-2015_4975245.html

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Protocole_de_Minsk

            https://www.lefigaro.fr/international/l-ukraine-n-a-t-elle-pas-respecte-les-accords-de-minsk-20220309

            https://www.lexpress.fr/actualite/monde/donbass-accords-de-minsk-les-mots-a-connaitre-pour-comprendre-la-crise-en-ukraine_2168561.html

            Je pense qu’après cette lecture obligatoire, vous devriez être un peu mieux informés sur les questions importantes des événements ukrainiens.

            Toutefois, en ce qui concerne la gravité de la situation, je suis convaincu que les pays de l’OTAN jouent avec le feu. La Russie d’aujourd’hui est capable de vitrifier les pays de l’OTAN, y compris les États-Unis, en très peu de temps ! Si l’on regarde les dirigeants des pays de l’OTAN (y compris les États-Unis), leur irresponsabilité est visible à l’œil nu... Bien sûr, ils ne sont pas différents des citoyens qui ont voté pour eux !  Comme le Poudré, Le Drian, ou Le Maire... nous en avons plein, même sur AgoraVOX !


            • André 25 mai 23:49

              @ Antoine Grangeac

              J’ai été assez indulgent avec les balivernes de l’auteur, car j’ai supposé qu’il s’agît du premier article de l’auteur sur la Russie et l’Ukraine. Lorsque j’ai constaté que l’auteur avait déjà produit son radotage dans le passé, j’ai dû admettre que j’avais perdu mon temps. Un médecin, même à la retraite, ne devrait pas se ridiculiser et écrire sur des sujets qui lui sont étrangers !


              • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 26 mai 02:11

                L’ auteur est de mauvaise foi. Il ment pour satisfaire son EGO, au lieu de chercher à comprendre

                « Mise en place d’un ordre qui contrevient à l’Histoire qui, toujours, fut écrite le glaive à la main, et qui va à l’encontre de l’instinct des hommes qui les porte à dominer et à posséder par la force. »

                Donc, si vous êtes un être humain, votre instinct est de dominer et de posséder par la force ?

                C’est pas joli d’accuser les autres, pour s’innocenter.

                Pour votre gouverne le Koweit était Iraquien, comme le Kosovo était Serbe, comme la Crimée état et est Russe

                Toute votre prose est mensongère et vous le savez.

                « la Russie de Vladimir Poutine, grande puissance s’il en est, décide de rompre le pacte posé il y a plus de 70 ans. »  mensonge

                ·« Condamnations unanimes »  mensonge

                Vous nous prenez pour des demeurés ?


                « Ni les États-Unis, hier à l’initiative des opérations militaires, »

                Ah bon ?  depuis quand ? il ya 70 ans ? ou depuis toujours ? Pourquoi hier ?

                Il NE POURRAIT PLIUS MAINTENANT ?

                DEPUIS 8 ANS LES USA ONT PRIS L’INITIATIVE DE FAIRE LA GUERRE DANS LE DONBASS, AVEC L’ACCORD DE NOS COMIQUES `NOUS, HOLLANDE ET MACRON.

                Depuis 75 ans, ils font la guerre à la Palestine. à la RPDC, 

                ils font la guerre á l’Amérique Latine Cuba, Nicaragua, Grenade, Bolivie etc...

                Article emprunt d’un parti pris idéologique en faveur de l’ Empire Fasciste US.

                il faut faire la guerre à la RUSSIE , elle possède d’immense ressources qui sont nécessaire pour cet Empire US à bout de souffle, qui ne peut plus déclencher des guerres, militaires, économiques et médiatiques contre ceux qui leurs résistent.

                L’auteur en est conscient ! Mais c’est la Russie qu’il attaque. La Russie ,comme beaucoup de pays, se défend.

                Poutine a raison. Si une guerre est inévitable, alors il faut prendre l’initiative de la déclencher. La Russie en raison de ses ressources n’a pas le choix, elle doit être puissante ou condamnée à disparaître.


                Cela est évident au regard de l’Histoire



                • Tzecoatl Claude Simon 26 mai 09:20

                  @MAUGISMICHEL

                  La colonisation de l’esprit de l’européen pour des intérêts US afin de nantir l’asservissement des peuples n’est plus qu’une constante. Cet empire n’est basé que sur le biais cognitif où la violence marque plus les esprits, relayé par media interposé, dont ce biais est le fond de commerce. Il n’a rien d’autre pour sa suprématie.

                  Le hic, c’est que la volonté US d’affaiblir la Russie l’est également pour tout l’Occident.
                  Les pays, et même les individus qui gagneront du temps sur la guerre sortiront renforcés.

                  Il devient urgent que l’européen considère les influences qui lui sont critiques pour son mode de vie, et déjoue celles qui lui sont néfastes.

                  Pour l’heure, fort dépendant de l’énergie russe et de la lutte contre l’inflation des prix alimentaires ou les réfugiés des crises alimentaires, la meilleure option pour lui est la stabilité des fronts, la désescalade, puis des accords diplomatiques. Reste à savoir si certaines élites occidentales ne jouent pas contre son citoyen. il lui reste alors à se jouer d’eux le cas échéant.


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 mai 08:49

                  ’’ Guerre économique contre guerre de conquête ’’

                   

                  « N’ayant plus de nouveaux territoires à coloniser, nous avons colonisé nos propres enfants. » Amérique, notre histoire (Arte 27/11/06)

                   

                   La guerre économique est une guerre des riches contre les pauvres, qui risque de déboucher sur des horreurs bien plus meurtrières que les guerres de territoires. Ces guerres ’économiques’ ne sont pas comme il est dit dans le sous-titre ’’ un défi lancé à l’ère post-guerrière’’ mais un défi lancé à la raison, préfigurant l’Armageddon vers lequel nous mènent les fous qui disposent du pouvoir économique aujourd’hui sans limite ni partage.

                   

                   L’hubris de ces milliardaires ne conduit pas à une ère post-guerrière mais à une ère post-vérité et la fin de l’humanité.


                  • saint louis 26 mai 09:23

                    Ce qui est quasiment sur, c’est que l’UE est en train de se fourvoyer dans l’affaire Ukrainienne.


                    • chantecler chantecler 26 mai 09:29

                      @saint louis
                      Mais non l’UE démontre son inutilité et son incompétence .
                      Pour paralyser les économies par contre elle est forte .
                      Dire que notre avenir est dans ses pattes !


                    • Joséphine Joséphine 26 mai 09:33
                      Au fait, une « charmante » ukrainienne planquée en France ne vous remercie pas :  “Je pense que j’arrive sur le sol de ceux qui ont crié Liberté, Égalité, Fraternité et je me retrouve dans la France de Pétain” clame-t’elle sur les plateaux télé. Voir ici : 

                      C ce soir sur Twitter : « “Je pense que j’arrive sur le sol de ceux qui ont crié Liberté, Égalité, Fraternité et je me retrouve dans la France de Pétain” Oksana Melnychuk La suite avec @veronidor @ThomasGomart @PerezpStephanie @stefsiohan @GerardAraud ⏰ À 22h30 sur @france5tv ➡️ https://t.co/KtYgK3Aw8d https://t.co/aO9Ufq7MeX » / Twitter

                      Donc on accueille ces horribles bonnes femmes avec tous les honneurs, et elles nous crachent à la gueule ! Cette indécence...Elle n’a qu’à aller en Afghanistan. Ces gens arrivent chez nous et nous insultent, pour commencer. Ensuite, ils n’ont pas le premier sou et s’adressent à nous comme des princes saoudiens au petit personnel d’un palace parisien. On croit rêver ! 


                      • roman_garev 26 mai 10:47

                        @Joséphine
                        Vous ne rêvez guère.
                        Avez-vous jamais entendu qqch de pareil d’un(e) Russe en France depuis leur émigration d’il y a 100 ans ?
                        Tandis que non seulement la France, mais tout pays européen ayant accueilli des réfugiés ukrainiens, se plaint de l’agression et de l’ingratitude de ces malheureux sur des Maybach et Bentley.
                        C’est pourquoi, quand on dit « Les Russes et les Ukrainiens, le même peuple », je suis sceptique.


                      • Venceslas Venceslas 26 mai 23:59

                        @roman_garev
                        Et vous vous n’arrêtez pas de nous cracher à la gueule alors que nos colonnes vous sont complaisamment ouvertes, en dépit de la non-réciprocité avec votre pays. Et en plus vous vous plaignez du « racisme », alors que vous êtes racistes avec vos « frères » (quand ça vous arrange) ukrainiens. J’en ai honte pour la modération.


                      • Cyrus itzi bitsy 27 mai 00:15

                        @Venceslas

                        Attend ; c’ est quand meme les ukrainien qui ont oser agresser des restaurant quebequois pour exiger que le plat poutine soit renomer ...

                        https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-le-restaurant-canadien-poutine-victime-collaterale-et-inattendue-de-la-guerre-en-ukraine-04-03-2022-DGWP2EQPEFGA3AKEXRTKRRBMKE.php


                      • Venceslas Venceslas 27 mai 05:22

                        « Bonjour Itsi Bitsi

                        @Venceslas

                        Attend ; c’ est quand meme les ukrainien qui ont oser agresser des restaurant quebequois pour exiger que le plat poutine soit renomer ...

                        https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-le-restaurant-canadien-poutine-victime-collaterale-et-inattendue-de-la-guerre-en-ukraine-04-03-2022-DGWP2EQPEFGA3AKEXRTKRRBMKE.php »

                        C’est idtiot, mais ce ne sont pas forcément des Ukrainiens.
                        Remarque, eux, ils se font bombarder des écoles, entre autres. Ça fait une semaine que cet article est en modération, et je doute qu’il passe vu les commentaires que je me ramasse. Alors que je vois Garev se poser un victime, les bras m’en tombent.
                        Article en « modération depuis une semaine » :



                      • Venceslas Venceslas 27 mai 05:23

                        UNE ECOLE, LA PATINOIRE ET UN JARDIN D’ENFANTS DÉTRUITS A CAUSE DU BOMBARDEMENT DE DRUJKOVA[1]

                         

                        Ce matin, les Russes ont bombardé Drujkovka, et c’est l’école №6 qui a subi le plus de dégâts, a communiqué le gouverneur de la région de Donetsk, Pavel Kirilenko.

                        Heureusement, il n’y a pas eu de blessés. 

                        Cette école est l’une des plus grandes et des plus modernes : 650 élèves la fréquentaient avant l’invasion. 

                        Trois ans auparavant, on avait procédé à d’énormes travaux de réfection. 

                        Maintenant, la salle de sport est totalement détruite, c’est probablement juste là que l’obus a atterri. Une partie des classes est endommagée, plus de la moitié des vitres sont cassées. 

                        De plus, le jardin d’enfants №6, « La Clochette », la patinoire « Altaïr » et des maisons d’habitation ont été touchés par les bombardements. 

                        Des sauveteurs ont vite maîtrisé l’incendie à l’endroit de l’impact. Maintenant les services municipaux déblaient l’espace des débris et du verre.

                         

                        Auteur : l’Administrateur 16/05/2022


                         

                        Tiré de Technopolis, journal politiquement indépendant de la région de Kramatorsk.

                        Site : tehnopolis.com.ua

                         

                         


                        [1] Drujkovka : transcrit en russe. En ukrainien : Drujkivka, ville aux environs de Kramatorsk, de 60 000 habitants environ. NDT


                      • Venceslas Venceslas 27 mai 05:26

                        @Venceslas
                        Merci à Roman Garev de m’avoir soufflé comment contourner la censure sur AV smiley


                      • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 27 mai 07:48

                        @itzi bitsy

                        • c’ est quand meme les ukrainien qui ont oser agresser des restaurant quebequois pour exiger que le plat poutine soit renomer

                        C’est sans doute pas le bon lien.
                        Ou alors, y’a rien de vrai dans ton commentaire.

                      • PascalDemoriane 26 mai 10:21

                        Médecin, psychiatre et psy des armées, voilà un parcours de l’auteur qui m’aurait passionné, suscite le respect, qui promet des exposés et des points de vue à venir enrichissant et attendus.

                        Mais, c’est pas le cas de cet article scolaire de reformulation de lieux communs circulant dans lequel je n’ai pas trouvé une seule idée personnelle ni une seule problématisation interpellante. On dirais un rapport de fonctionnaire à qui on a demandé un exercice de conformité intellectuelle destiné à un classement vertical, pas à être lu. Une sorte de rituel de soumission.

                        Donc, chers commentateurs critiques, non, M.Grangeac ne ment pas ! Il ne dis rien de lui-même, par lui-même, c’est pas pareil ! C’est une entité imaginaire surplombante qui parle ! Qui dicte. C’est presque en ce sens une « dictation », une « dictature » !

                        Reste le titre. Ah ! le titre d’un article c’est toujours un nœud, un indice de non-dit ! Çà intéresse le psy, çà !

                        « Guerre économique contre guerre de conquête - Le défi lancé à l’ère post-guerrière »

                        Nous serions à l’ère post-guerrière puisqu’une guerre serait en guerre contre une autre ! Ouais !

                        Ce qui est sûr, c’est qu’il y a un conflit logique et mental là dedans, éternel paradoxe du pacifiste qui veut faire la guerre à la guerre pour l’abolir ! Qui serait dans son bon droit... de faire la guerre pour la paix !
                        Le défi annoncé il est là, dans ce paradoxe auto-référentiel, cette faille logicielle et intellectuelle vulnérable, érigée en fondement d’une légitimité ! Mais l’auteur n’en traite pas, dommage. Dommage car un psy (des armées !) devrait être lui, bien armé pour en traiter, pour dénouer et éclairer ce problème d’intellection circulaire. Pour en « panser » l’impensé, en penser « l’impansable ».

                        Dommage, nous nous débrouillerons sans psy et par nous-même ! Comme d’habitude !


                        • roman_garev 26 mai 10:40

                          @PascalDemoriane
                          Hélas, à présent presque seuls des nartics de ce genre passent la modé de l’AV.
                          Avec des torchons racistes russophobes, bien sûr, auxquels on donne feu vert ici.
                          L’AV a perdu sa face. 


                        • Joséphine Joséphine 26 mai 10:45

                          @roman_garev

                          J’ai lu il y’a peu quelques uns de vos articles Roman, et j’aimerais bien que vous réécriviez de nouveaux textes en ce lieu. 


                        • roman_garev 26 mai 10:52

                          @Joséphine
                          Merci.
                          J’ai essayé plus d’une fois. Impossible.
                          Mais, ayant habité l’URSS, je comprends bien l’administration de l’AV.
                          Votre réalité a déjà dépassé Orwell.


                        • Joséphine Joséphine 26 mai 10:57

                          @roman_garev

                          J’ai découvert peu à peu les procédés de publication d’articles sur Agoravox , à force de lire des contributeurs qui se plaignent de tant d’injustice. Il n’est pas normal qu’une petite coalition d’Otanistes puissent censurer les articles qui ne vont pas dans leur sens. Quand je vois cette petite clique de Jean Dugenou, Grua et quelques autres , je comprends qu’ils ont viré Christelle Néant. J’avais pensé moi même partir de ce site, mais non, ce serait trop facile pour eux. Profitez cher Roman de l’espace des commentaires pour publier vos articles. 

                          La France a dépassé la fiction en effet, Orwell avait vu les choses en petit. 


                        • roman_garev 26 mai 10:59

                          @Joséphine
                          Merci, chère Joséphine.


                        • roman_garev 26 mai 11:03

                          @roman_garev
                          Mais ça aussi devient difficile, car ces mêmes grua et dugenou (et ils sont trop nombreux ici) m’ont interdit de commenter leurs bijoux de propagande.
                          De sorte que l’AV a toutes les chances de devenir une filiale de l’Immonde.


                        • sirocco sirocco 26 mai 11:06

                          @Joséphine
                          « Profitez cher Roman de l’espace des commentaires pour publier vos articles. »

                          Oui, c’est une façon de contourner la censure à la publication. Tant que ça durera...


                        • Joséphine Joséphine 26 mai 11:08

                          @roman_garev

                          Dans un média dit « citoyen », ce sont les citoyens qui devraient voter pour la publication des articles. Là on serait au coeur d’un journal citoyen si nous avions la possibilité de voter. Mais que voulez-vous, la vraie démocratie participative fait peur au camp du bien . Flop News et B-Fouille-Merde veillent...


                        • Joséphine Joséphine 26 mai 11:09

                          @sirocco

                          On va en être réduits à faire des samizdat pour pouvoir écrire ! Bienvenue dans la France néo-soviétique. 


                        • PascalDemoriane 26 mai 13:13

                          @Joséphine @Roman
                          Oui ce site, malgré ses vertus certaines, devient assez malsain. De toute façon je crois que voter en modération collective pour la publication d’article relève d’une absurdité : il est évident que cela stimule les coalitions de censeurs. Cela se voit !
                          Moi je m’interdis tous refus d’article, y compris ceux des censeurs notoires !


                        • xana 26 mai 17:07

                          @roman_garev
                          Tous on pense laisser tomber Avox, ce qui nous retient ici c’est de ne pas laisser triompher l’Empire du Mensonge. Du moins tant qu’ils ne bloquent pas nos commentaires.
                          Ensuite Avox ne sera plus qu’un clone de plus des médias « aux ordres » et annoncera docilement les victoires imaginaires de l’Empire.

                          Du moins avant que Poutine se décide à l’écraser.


                        • serge.wasterlain 26 mai 18:04

                          @roman_garev
                          Tant mieux ! Je ne sais comment faire comprendre l’importance de laisser ces gens entre eux, de les ignorer. Ne pas leur donner de l’audience devrait être comme une règle d’hygiène pour ceux qui veulent un vrai débat. Je découvre l’auteur, je commence à douter de sa sincérité et de son honnêteté... ...S’il devait s’avérer qu’il est de la même veine que ceux que vous avez cités, je ferai avec lui comme avec eux...


                        • Venceslas Venceslas 27 mai 00:01

                          @roman_garev
                          C’est tout le contraire, mes articles que sont bloqués, alors que vos commentaires racistes et ukrainophobes qui sont de vrais torchons, passent comme une lettre à la poste. J’en ai honte pour les gens qui vous donnent raison. 


                        • Venceslas Venceslas 28 mai 00:30

                          @roman_garev

                          « Hélas, à présent presque seuls des nartics de ce genre passent la modé de l’AV.
                          Avec des torchons racistes russophobes, bien sûr, auxquels on donne feu vert ici.
                          L’AV a perdu sa face. »

                          Vous mentez, c’est tout le contraire. Vos commentaires sont des torchons racistes ukrainophobes, que vous divulguez en toute impunité, et en plus, vous crachez sur AV. Même pas la reconnaissance du ventre. Sachez qu’en France, l’incitation à la haine raciale est un délit. Je m’étonne de la complaisance des modérateurs à votre égard pendant que les articles du Crapaud qui chante sont censurés. Mais vous allez finir par avoir des ennuis, tôt ou tard, quelqu’un va s’en charger, mettez-vous bien ça dans la tête, Monsieur qui vous croyez tout permis chez nous. Vous n’êtes pas encore dans un pays conquis, ne rêvez pas. Maintenant, on est encore en France, ne vous en déplaise, monsieur l’agent étranger, et rien ne vous empêche de faire le buzz ailleurs en dénonçant les dérives d’Agoravox. Et vous vous gardez bien de traduire cet article de Spiegel dont vous n’êtes pas fier : https://www.dw.com/ru/der-spiegel-rossija-privlekla-k-vojne-protiv-ukrainy-pravyh-jekstremistov/a-61893396
                          Non mais !


                        • paulau 26 mai 11:13

                          Biden arrose l ’ Ukraine en matériel stratégique par milliards.
                          La violence de ses propos publics et l’inflation des sanctions économiques qu’il impose prouvent qu’il ne cherche aucunement à faire cesser les hostilités ni à les résoudre par la négociation.
                          Il utilise la situation en Ukraine pour régler son compte à la Russie, cela sans faire courir le moindre risque à son armée.


                          • titi titi 26 mai 22:46

                            @paulau

                            Biden fait avec l’Ukraine, ce que l’URSS a fait naguère avec la Corée, ou le VietNam.

                            La différence étant que les USA n’envoient pas leurs propres pilotes.


                          • leypanou 26 mai 11:15

                            @tous

                            Dose de rappel pour ceux qui ne sont pas à jour  : pour les pressés, lisez seulement l’introduction de l’article (reddition et non évacuation), la video de 5mn avec un chien et de très jeunes femmes de l’âge de la compatriote de Miguel de Unamuno.

                            Autre info : dans les 400 cadavres dans des sacs plastiques trouvés dans l’enceinte, avec la date de décès écrite sur chaque sac, depuis plusieurs semaines (vous imaginez l’odeur !).


                            • Decouz 26 mai 11:56

                              Faut voir les températures, peuvent encore être inférieures à 0 à cette période et dans la région.


                              • Decouz 26 mai 12:07

                                @Decouz
                                « Il existe deux types de morgues : celle à température positive +2 °C/+4 °C où le corps peut être conservé quelques semaines (mais la décomposition se poursuit), et celle à température négative (congélation) pour une conservation plus longue (la décomposition est arrêtée) »

                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Morgue


                              • serge.wasterlain 26 mai 17:37

                                « Cette règle de l’intangibilité des frontières fut rappelée avec vigueur quand, l’URSS étant sur le point de tomber, Saddam Hussein a cru pouvoir impunément envahir le Koweït ; elle fut également appliquée quand Slobodan Milosevic est intervenu au Kosovo. »

                                Prendre l’exemple du Kosovo comme exemple de l’intangibilité des frontières, faut oser ! 

                                On pourrait aussi alors citer comme exemple les croates armés par l’Allemagne, les bombardements de la Yogoslavie en 1999, l’invasion de l’Irak en 2003, l’armée la plus démocratique du monde occupant la Palestine, etc... comme exemple du respect du droit international...


                                • filo... 26 mai 23:55

                                  @l’auteur

                                  J’ai commençais à lire votre article mais arrivé à vos affirmations sur Sadam Husein et Kuweït, Slobodan Milosevic et Kosovo et in fine Russie et Ukraine j’ai arrêté.

                                  Mais vous n’avez rien compris !

                                  A vrai dire je suis quelque peu perplexe, je ne sais pas si vous êtes un grand ignorant des réalités ou si votre article est le fruit de votre malhonnêteté intellectuelle ?

                                  J’ai l’impression que vous êtes un grand adepte des « merdias officiels » et que vous avez voulus, en écrivant cet article, faire plaisir à la « communauté internationale » ?



                                  • troletbuse troletbuse 27 mai 13:40

                                    Un petit cadeau pour les défenseurs des ukronazis  smiley

                                    https://crowdbunker.com/post/PXsf61JPzU


                                    • I.A. 27 mai 18:20

                                      Désolé, mais ce texte ressemble à un lieu commun, non ? Lieu commun qui lui-même ressemble à des œillères, n’est-ce pas ?

                                      Pour sortir de cette ornière : se choisir une destination autre que celle qu’on vous avait désignée.

                                      Pas évident, hein, surtout si le nouveau chemin n’est pas balisé… ! Et plus encore s’il s’agit d’un vulgaire sentier caché par les ronces, et qui monte et qui monte on ne sait où… hmfff ! Beaucoup trop pénible… comme d’habitude.


                                      • QAmonBra QAmonBra 27 mai 19:29

                                        @ l’auteur

                                        [. . .] « mais là est l’enjeu proprement civilisationnel et historique soulevé par le conflit ukrainien. »

                                        La seule phrase conclusive ayant du sens dans cet article sauf que, lue la teneur du propos la précédant, je ne suis pas convaincu que vous en ayez compris l’entière et véritable portée. . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité