• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un député LREM dénoncé à Tracfin

Un député LREM dénoncé à Tracfin

Mustapha Laabid, député LREM rennais est entendu par la police dans une affaire d'abus de confiance au détriment d'une association

Député de la première circonscription d'Ille-et-Vilaine qui s'était déjà fait remarquer pour avoir diffusé des tags insultants à l’égard de la police et de la mairie de Rennes sur son compte facebook, Mustapha Laabid (La République en Marche) est visé par une enquête pour abus de confiance.

Qui est Mustapha Laabid ?

Mustapha Laabid, bien que né à Rennes, se qualifie lui même de "franco-marocain". Il est d'ailleurs Président du groupe d'amitiés franco-marocaines de l'Assemblée Nationale. C'est à ce titre qu'il est allé au Maroc récemment rencontrer des députés marocains afin "d'évoquer les règles d'immigration" entre les deux pays et qu'il a organisé le soutien de la candidature marocaine à l'organisation de la coupe du monde 2026 de football.

Dénoncé à Tracfin par sa banque

Une enquête pour abus de confiance a été ouverte, en novembre dernier par le parquet de Rennes, à l'encontre de Mustapha Laabid. Ce dernier est député "République en Marche" de la première circonscription d’Ille-et-Vilaine. Cette enquête judiciaire fait suite à un signalement transmis à Tracfin par l'organisme bancaire de l'association en octobre 2017.

A la suite de ce signalement (rappelons qu'il est une obligation aux organismes bancaires ainsi qu'à tout professionnel de signaler à Tracfin tout mouvement suspect de fonds) le service de renseignement, placé sous l’autorité du ministère des comptes publics, a relevé des mouvements financiers suspects, pour un montant total de 24 000 € sur plusieurs années, dans la gestion de l’association Intermed (une association du quartier du Blosne qui "lutte contre la discrimination" et aide les jeunes du quartier à trouver des stages ou des emplois) que dirigeait Mustapha Laabid de 2006 à 2017. Dans le cas d'une enquête positive, Tracfin transmet alors au parquet qui décide de la suite à donner.

Nicolas Jacquet, procureur de la République de Rennes, a bien confirmé que Tracfin a transmis le dossier et que donc des faits qui peuvent être supposés délictueux ont bien été relevés par l'organisme de surveillance.

Mustapha Laabid clame sa bonne foi

« Quand j’ai appris ce que l’on me reprochait, j’ai été abasourdi » a expliqué le député de Rennes. « Et encore plus étonné que ce soit par un signalement Tracfin. Intermed était une petite association qui touchait 20 000€ de subventions par an. Mon premier réflexe a été d’écrire au Procureur de la République pour être entendu car je n’ai rien à me reprocher. »

Une première fois en mars dernier et une seconde fois en mai, Mustapha Laabid a été entendu par les services de police judiciaire dans le cadre d'une commission rogatoire. « On m’a demandé de justifier des dépenses de transport, de nourriture, d’activités… C’est ce que j’ai fait. L’enquête se poursuit et je suis confiant. »

Comme le rappelle lui même l'élu, bien des rumeurs couraient déjà au moment de sa candidature. « A chaque fois je m’en suis expliqué et rien n’a été retenu contre moi. Mais je sais aussi que la rumeur est un poison lent qui tue » précise le député, semblant mettre sur le même plan des rumeurs comme en subissent nombre de candidats et un dossier transmis au parquet par Tracfin après enquête.

Quelles suites judiciaires à cette enquête ?

Le Procureur de Rennes, comme il se doit à ce niveau de la procédure, s’est refusé à tout commentaire. Dans la mesure où Mustapha Laabid a été entendu deux fois, cela laisse supposer qu'un complément d’information a été demandé et que donc les réponses apportées lors de la première audition n'ont pas permis au Procureur de déterminer s'il y avait lieu ou non de clore ou de poursuivre. Il devrait statuer prochainement. Souhaitons qu'il se détermine en fonction des faits et non de la personnalité et du tissu relationnel du suspect.

Qu'en pensent les soutiens politique de Mustapha Laabid ?

Du côté de La République en Marche, c'est le silence gêné mâtiné de malaise domine.

Richard Ferrand, président du groupe parlementaire, Carole Gandon, référente du mouvement en Ille-et-Vilaine, se refusent à tout commentaire pour le moment. Ils attendent les suites que le Procureur donnera à cette affaire.

Florian Bachelier, député d’Ille-et-Vilaine et premier questeur, estime quant à lui que « peu importe le lien d’amitié ou politique, la justice est quelque chose de trop essentielle, sensible et complexe pour la laisser à d’autres que ceux dont c’est la formation et la profession ». Autrement dit.... c'est "wait and see".

Cette info a été relevée sur Ouest France

Cet article est paru sur Tous-Pourris ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 26 mai 16:05
    à l’auteur,

    Le groupe En marche de l’Assemblée nationale est bel et bien en marche.
    En marche vers quoi ?
    Dans un premier temps, vers l’immobilité qui résulte de toute paralysie.
    Ensuite, ce sera comme pour le Titanic après la rencontre du petit glaçon.
    Le fond sera peut-être bien touché dès la rentrée de septembre.

    •  C BARRATIER C BARRATIER 26 mai 21:13

      Tracfin, ce n’est pas une dénonciation, c’est une vérification. Cela m’est arrivé et j’en suis ravi : j’avais vidé mon assurance vie pour bénéficier de l’abattement sur les intérêts avant de dépasser le plafond. J’ai immédiatement remis ensuite ces fonds sur de l’assurance vie. Le Crédit mtuel m(a téléphoné, je leur ai expliqué puis conseillé de transmette, il faut faire fonctionner Tracfin
      Cet article est donc prématuré, et il vise un musulman et une mouvement LREM à travers lui.
      A suivre donc
      Je reconnais que l’implication éventuelle d’une association riente vers une possible malversation

      Voir en table alphabétique des news.

       

      Associations, vous devez des comptes au contribuable http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=263

      • Doume65 27 mai 19:37

        @C BARRATIER

        « Cet article est donc prématuré, et il vise un musulman »
        Ah, il est musulman ? Ce n’est dit nulle part. Relever un point qui n’a pas été évoqué tente de détourner la question au profit d’une victimisation induite par l’appartenance à une communauté.
        Tu aurais bien tenté de nous faire pleurer en dénonçant la victimisation des députés LREM, mais tu crains le ridicule.

      • cathy cathy 27 mai 03:23

        Un député dénoncé à tracfin ? LOL

        Tous nos mouvements d’argent sont vérifiés par les banques. Musulmans ou pas. 

        • bob14 bob14 27 mai 08:31

          Avec Macon c’est Traque-faim.. smiley


          • zygzornifle zygzornifle 28 mai 11:05

            une affaire d’abus de confiance au détriment d’une association....


            Non c’est pas possible !!!! Un politique illuminati Macronnisateur inquiété , il est vraiment naze par rapport aux autres qui magouillent et se se font jamais chopper .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès