• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Un électeur de Giscard vole une poule. »

« Un électeur de Giscard vole une poule. »

Aujourd’hui, l’Express titrait : Un proche de Benoit Hamon en garde à vue pour viol.

Ou bien le journaliste et le rédacteur en chef ne connaissent pas le premier mot de ce qu’il est nécessaire de savoir pour faire métier d’informer, ou bien ce titre est une pure saloperie et, comme il serait injurieux envers l’institution et les professionnels qui la servent de mettre en doute leurs compétences, nous opterons pour la seconde proposition.

 

En effet, on peut comprendre que des scribouillards facétieux s’amusent à titre « Le fils Balkani arrêté pour détournements de fonds » plutôt que de s’en tenir à livrer son nom et son prénom, sans faire de relations qui pourraient être de braves gens parfaitement honnêtes. Or, justement, la présentation du fait à travers une telle formulation suggère que le fils en question ne fait que mettre en pratique des traditions familiales bien ancrées, et l’insinuation, finalement, ne choquera personne, pas même les intéressés.

On peut même comprendre, parce qu’on y est habitués, qu’un journal titre « un Rom vole une poule », alors que le Rom en question est français comme se parents et leurs parents, et que le même journaliste de La Montagne n’aurait pas titré « un Auvergnat vole une poule », ou « un électeur de Giscard d’Estaing vole une poule » parce que tout le monde sait qu’il n’y a aucune relation entre le fait d’être auvergnat ou électeur de giscard et celui de voler une poule, alors que … Comment ? Ah non, je n’ai pas écrit ce que vous êtes en train de penser, mais le journaliste de l’Express a fait bien pire.

La personne accusée de viol a à rendre compte de son crime, car le viol est un crime, et la presse peut informer ses lecteurs de ce fait qui, malheureusement, n’a rien d’exceptionnel, mais il est aussi grave de citer le nom d’une personne qui n’a rien à voir avec le fait, et une telle formulation est un grave manquement à la déontologie d’une profession souvent à la recherche du sensationnel plutôt qu’à l’investigation et ne rechigne pas sur la bave de crapaud pour fidéliser ses lecteurs qui ne sont pas forcément eux-mêmes des blanches colombes.

Les « fake news » ont encore de beaux jours devant elles, car il n’est même pas nécessaire de mentir pour faire circuler autre chose que la vérité : rumeurs, insinuations eet rapprochements crapuleux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 26 janvier 2018 09:23

    Dans le paragraphe relatif au fils Balkani, merci de lire : 


    "sans faire de relations avec ses parents qui pourraient être de braves gens parfaitement honnêtes."

    L’émotion qui m’étreignait au moment de la rédaction m’avait rendu un peu nerveux. Mais maintenant, ça va mieux ! 

    • Buzzcocks 26 janvier 2018 10:00

      Le hic, c’est que les journaux se sont mis sur internet et c’est la course aux clics. Donc il faut forcement des titres accrocheurs pour attirer les lecteurs et donc les annonceurs, et donc le fric.

      Si vous mettez un article
      « Jean Gouniou accusé de viol », il y a peu de chance que la nouvelle vous pousse à aller voir, car Jean Gouniou ne vous évoque rien.
      « un proche de Benoit Hamon accusé de viol », là, ça peut déjà plus vous poussez à aller lire la news. Et je ne parle pas de tous les cons qui pullulent sur internet qui vont prendre la nouvelle avec joie en disant « encore un socialo qui fait la morale et qui fréquente des violeurs ».

      l’autre jour, je glandais sur internet et je vois une brève que j’ai déjà partiellement oubliée mais c’était du genre « X : un terrible drame dans sa vie ». X était un star de ciné dont j’ai oublié le nom. Et bien, comme un con, je suis allé voir et on découvre que la star a perdu son chat Frisette !!!!
      Quel scoop ! Mais je me suis fait avoir et j’ai cliqué sur le lien.

       


      • Diogène diogène 26 janvier 2018 10:24

        @Buzzcocks

        Nous sommes bien d’accord. « Le Gorafi » publie régulièrement un florilège des ces pépites :

        «  Son ami la demande en mariage au bord d’une falaise, elle se tue en sautant de joie  » («  Sud-Ouest  »).

        «  Ivre, il tentait de réanimer un bateau pneumatique  » («  Ouest-France  »).

        «  Ardennes. Excédé par le chien de son voisin, il tue les deux  » («  Ouest-France  »).

        «  Il recouvre sa petite amie de sauce piquante et tente de la mettre au four  » («  Métro  »).

        «  Une kippa en cheveux pour éviter les attaques antisémites  » («  Métro  »).

        «  Elle oblige ses enfants à sauter des repas pour se payer une paire de seins  » («  20 minutes  »).

        «  Il meurt foudroyé à cause de sa perche à selfies  » («  Le Parisien  »).

        «  Mauricette, 80 ans, donne 40 coups de couteau à son mari “pour plaisanter”  » («  Métro  »)… 

        Qui dit mieux ?


      • ZenZoe ZenZoe 26 janvier 2018 10:15

        Ce titre a aussi été utilisé par d’autres poids lourds comme Le Monde, Le Point et Libération - eh oui !

        La bonne nouvelle par contre, c’est que à chaque fois les commentaires ont pointé la saloperie faite à Hamon, comme quoi il ne fait pas désespérer des gens smiley


        • Diogène diogène 26 janvier 2018 10:25

          @ZenZoe

          des gens, non, mais des journalistes, peut-être !

        • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2018 16:00

           @ZenZoe
          D’ailleurs, Hammon étant du même tonneau que ces médias en matière de calomnie (*), il va apprendre ce que ça fait. C’est parfois soulageant de voir l’arroseur arrosé !

          (*) http://www.bfmtv.com/politique/hamon-ne-comprend-pas-la-fascination-pour-poutine-1096859.html mais surtout : http://www.europe1.fr/politique/syrie-hamon-sen-prend-a-le-pen-fillon-melenchon-infeodes-a-poutine-3234980 .


        • Cateaufoncel 26 janvier 2018 10:29

          Les journalistes ont fait correctement leur travail.

          Le type s’appelle Gilbert Curzou. Il y a peut-être 0.001 % des Français (650 personnes) qui savent précisément de qui il s’agit.

          Donc, il faut situer le Curzou en question, ne serait-ce déjà que pour justifier qu’on consacre un article à sa garde à vue pour viol, alors qu’il y a chaque jour, des dizaines de mise en garde à vue pour viol, dont aucun journal ne parle.

          Avant L’Express, Libération avait annoncé la nouvelle sous le titre « Abus sexuels : un proche du candidat Hamon en garde à vue pour viol » . C’est comme ça que ça marche.

          Ensuite, les gens lisent parce qu’ils se demandent s’ils connaissent le violeur présumé, s’ils l’ont vu à la télé, sîls l’ont côtoyé dans un meeting, des choses comme ça... Et la plupart d’entre eux découvrent, déçus, qu’il s’agit d’un illustre inconnu et qu’ils ont lu pour rien.

          La suite montre d’ailleurs que vous ne comprenez pas grand-chose aux métiers de l’information. Si vous titrez un article de La Montagne « Un Auvergnat vole une poule », la réaction des lecteurs des lecteurs sera « Qu’est-ce qu’on en a à foutre ? », donc du point de vue du lectorat, c’est un mauvais article

          En revanche, si le journal titre « Un Rom vole une poule », la plupart des gens laisseront tomber « Ca ne m’étonne pas », donc, du point de vue du lectorat,, c’est un bon article.

          Je vous signale enfin que Rom n’est pas une nationalité, mais une appartenance ethnique, ce qui fait qu’on peut être Français pendant des générations et rester Rom, comme au premier jour de l’arrivée en France


          • Diogène diogène 26 janvier 2018 10:56

            @Cateaufoncel


            « C’est comme ça que ça marche. »

            Et alors ?

          • Cateaufoncel 26 janvier 2018 11:19

            @diogène

            « Et alors ? »

            Il faut s’y faire, parce qu’il y a une logique dans tout ça.

            Le titre justifie la publication de l’article.

            Je l’ai déjà dit, vous ne l’avez manifestement pas compris. Qu’après, cela chatouille vos préférences partisanes, tous ceux qui ne les partagent pas s’en foutent.


          • Diogène diogène 26 janvier 2018 11:27

            @Cateaufoncel

            C’est sûr que si un journal titre « une vague connaissance de Cateaufoncel présumée innocente est en garde à vue pour homicide involontaire », ça ne va pas booster les ventes. Mais le but d’un journal est-il de faire du chiffre, celui des chaines télé de faire de l’audimat et celui des gendarmes de battre des records de PV ?

          • Cateaufoncel 26 janvier 2018 12:10

            @diogène

            Vous ne croyez pas sérieusement qu’un titre comme « Un proche de Benoît Hamon en garde à vue pour viol » va booster les ventes de quelque publication que ce soit ? D’autant moins qu’on trouve les informations complémentaires et les développements sur quinze ou vingt sites de journaux, pour pas un rond !


          • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2018 16:43

            @diogène
            « Mais le but d’un journal est-il de faire du chiffre »
            -> Pas forcément, étant donné qu’il est subventionné. Mais il doit être lu un minimum pour exister. Et pour une fois que les insinuations quasi-calomnieuses de l’express et de libération se retournent contre un membre illustre de leur propre mouvance, je vais plutôt en rire aujourd’hui !


          • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 26 janvier 2018 22:37

            @V_Parlier

            Olala, il y a bien longtemps que l’Express et Libé ont viré de bord côté milliardaires... la mouvance Hamon sur le canot de sauvetage a sauté du pédalo et rame à contrecourant.


          • foufouille foufouille 26 janvier 2018 11:05

            juste retour de bâton vu que les politiciens véreux sont toujours soutenus par le parti ou la caste des ploutocrates.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 janvier 2018 13:43

              @foufouille

              Eh bien mon cher, vous faites erreur :

              Chirac par exemple, a été conchié par les médias aussi loin que mon grand âge me permette de m’en souvenir.

              Ce qui ne l’a pas empêché d’être président. Pour quel résultat, c’est un autre débat, on est d’accord.

              Et même si le secte UPR pense le contraire, les médias, qui ne font que s’aligner dans le sens du vent (la plupart du temps), ne font pas tout ;


            • foufouille foufouille 26 janvier 2018 14:44

              @Olivier Perriet

              chirace n’était pas aimé par le biderberg. de nos jours, certains médias sont plus ou moins libres. on entend au moins parler de certains pourris. et du bilderberg. je ne suis pas UPR.


            • SALOMON2345 26 janvier 2018 11:53

              Aux apprentis journalistes on expliquait : « Lorsqu’un chien mord un Évêque, ce n’est pas une nouvelle mais lorsqu’un Évêque mord un chien : ça coco c’est un scoop !!! ».
              J’approuve cet article qui rejoins en questionnement lorsqu’une d’une brève, annonçant un drame, que des français ou autres sont parmi les victimes : en quoi la nationalité trouve dès lors son importance particulière ???
              Cordialement


              • Cateaufoncel 26 janvier 2018 13:40

                @SALOMON2345

                « ---en quoi la nationalité trouve dès lors son importance particulière ??? »

                Dans le fait que les Français sont des NOUS, tandis que les autres sont des EUX. C’est aussi simple que cela.


              • SALOMON2345 26 janvier 2018 19:15

                @Cateaufoncel
                J’entends bien, mais le tragique d’un grand et grave accident - par exemple le crash d’un avion - ne réside pas dans la nationalité de telles ou telles victime particulière mais bien dans la tristesse à l’endroit d’un ensemble d’humains, sans distinction d’identité cette dernière n’ajoutant en rien à l’émotion... selon moi ?
                Pleurent-on plus pour un de « NOUS » et moins pour un de « EUX » ?
                Cordialement


              • Cateaufoncel 26 janvier 2018 19:58

                @SALOMON2345

                « Pleurent-on plus pour un de « NOUS » et moins pour un de « EUX » ? »

                Je ne sais pas si on pleure plus ou moins, mais ce que je sais, c’est qu’on s’identifie plus facilement à un NOUS qu’à un EUX.

                Comme on s’identifie plus facilement à une victime parisiene du 13 novembre 2015, qu’à un Afghan tué dans un attentat perpétré à Kaboul.

                Le fait que dans un cas,« Ca aurait pu être moi », et dans l’autre, non, joue aussi un rôle dans la perception de l’acte et de ses conséquences.


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 janvier 2018 13:40

                Allons allons ne vous faîtes pas plus bête que vous êtes

                si l’express titre « Claudine Dupont mise en examen.... » tout le monde s’en fout.

                à la limite, il ne faut même pas en parler. Mais c’est peut-être ce que vous souhaitez smiley ?

                De toutes façons, et je sais que je suis sans doute pessimiste smiley , mais qui se soucie de Benoît Hamon ?

                Est-ce que cette vraie fausse peau de banane n’est pas un vrai cadeau pour l’ex candidat d’un PS agonisant qui a fait 6 % ?


                • V_Parlier V_Parlier 26 janvier 2018 18:18

                  @Olivier Perriet
                  Il est vrai qu’ainsi les gens vont se souvenir de son nom.


                • nono le simplet nono le simplet 27 janvier 2018 04:35

                  il n’empêche que c’était bien un électeur de Giscard d’Estaing qui avait volé la poule !


                  • jobmoro 27 janvier 2018 13:27

                    Complément d’info :

                    Si UN électeur de Giscard vole une poule : RAS...
                    si cent électeurs de Giscard volent chacun une poule !! y’a comme un os ! Éatit-ce dans son programme ???
                    si un rom, muni de son camion, dévalise un poulailler de 50 000 poules... y’a des promos à venir dans la supérette du coin !!!!
                    Si... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès